| Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Forum dédié à tous les jeux qui sont des RPG (Role Playing Games) en français : Jeux de rôle
Répondre
Aveeno

Profil sur Booknode

Messages : 13440
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : jeu. 22 janv., 2015 4:21 am

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Aveeno »

"Ce texte est un peu explicite!"








вαѕιℓιυѕ ѕαngυιnαtι

• мâℓє - 31 αиѕ - 1м78 •
Image








Je me réveille tôt ce matin même si c'est un jour de congé. Le soleil éblouit la chambre ''la chambre'', car pour une raison qui m'échappe, je ne me sens toujours pas chez moi dans cette maison, bien que très charmante je dois l'avouer, mais à chaque fois que je suis dans ce grand salon, je me dis que cette maison conviendrait mieux à une famille et non à un Sanguinati vagabond et solitaire.
Je me lève du lit et me dirige vers la fenêtre, baignant mon corps nu dans la lumière du matin. Il y aura une soirée pour célébrer l'équinoxe. Je n'y vais pas pour danser ou faire couler le sang, mais pour essayer de m'intégrer davantage dans cette ville. Je ne m'intégrerais jamais si je n'y mettais pas un peu de mien et c'était ce que j'avais l'intention de faire ce soir.
Je me douche, je m'habille et j'apporte des gants en cuir pour Felicia. Je descends l'escalier en colimaçon et me dirige vers la cuisine où je prends le "panier pique-nique", préparé la veille.
Je quitte la maison puis descends les marches du porche dont le bois fait des grincements. Je me demande si Felicia aurait pu changer d'avis. Je ne lui en voudrais pas. Après tout, je trouve des excuses pour l'éviter depuis des jours, et du jour au lendemain, je l'invite à faire une promenade à cheval et un pique-nique. Je ne lui reprocherais pas de se défiler, même si la simple pensée de cela me rendait maussade. Elle m'intrigue. Non, je dirais plutôt qu'elle me fascine. Et j'ai hâte de la revoir. Je me sens comme ces personnages dans les contes de fées; joyeux, heureux, voulant batifoler dans les fougères et chanter, sauf que ces personnages ne représentaient aucun danger pour les autres... et qu'ils n'étaient pas habités par une soif de sang.
Je monte à cheval et me dirige vers la maison de la femelle; le martèlement des sabots de mon cheval frappant le sol d'un pas lourd.
Quelques minutes plus tard, nous arrivons devant son immeuble. Je peux sentir où je suis l'odeur de son compagnon. Urgh!
Florance

Profil sur Booknode

Messages : 1333
Inscription : mar. 18 juin, 2013 5:58 pm
Localisation : Quelque part Entre les Mondes
Contact :

Re: Re : | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Florance »

Je suis morte de rire. J'espère que ça te va Mimie. J'ai tellement hâte de lire ta réponse.

Image
Yushin Silenc
24 ans - Humaine - Boulangère

Image
Image


Pendant un instant, j'eus l'espoir que tout va bien se passer. Peut-être qu'il voudrait bien juste en avoir marre et aller voir ailleurs. Et moi je pourrais aller finir ce déjeuner, que je n'ai même pas encore commencé d’ailleurs. Cette journée avait pourtant si bien commencé...
Paniquée, je prie tous les dieux qui me venaient à l'esprit de m'aider. Je ne pense pas avoir fait quoique ce soit de mal. Pourquoi jouer ainsi avec moi ?

En entendant des pas derrière moi, mon désespoir monte d'un cran. Et m*rde. Évidemment qu'il n'a pas pu pas me laisser tranquille hein.
Avec toute la bêtise du monde, j'ai voulu me retourner pour m'en assurer. Je manque de trébucher et j'abandonne alors l'idée. D'abord je vais essayer de me sortir de ce guêpier. Ensuite en voit le reste.

J'approche rapidement de la boulangerie, mais j'ai omis dans mon plan le temps que ça me prendrait d'ouvrir la porter, de la passer et de la refermer. En plus faudra la refermer à clef parce que je ne pourrai clairement pas tenir contre un Autre. Bon sang rien que d'ouvrir la porte ça va me prendre une éternité ! Et les pas se rapprochent.
En désespoir de cause, je décide de tenter un dernier truc. Je ralentis légèrement et une fois que les pas de courses dangereusement sont proches de mon dos, je m'arrête brutalement et fait un pas de côté. Mon plan est de le laisser passer devant et de faire demi-tour en espérant gagner un peu de temps pour aller me réfugier. Sauf qu'en me tournant, je vois une silhouette à hauteur de yeux passer devant moi. Ça m'a tellement surpris que je m'arrête une seconde pour chercher autour de moi l'Autre qui devrait être en train de me poursuivre.
Qu'est-ce que...
C'est quoi ce bins ? Où est passé le gros truc gris-roux ? Complètement ahurie, je vérifie même un coup dans les airs au cas où. Ça ne m'aurait pas surpris de le voir me tomber dessus. Mais non. Rien. Qu'est-ce qui se passe... ?!

Je me souviens du gars quand il prend la parole. Machinalement, je lui sers la main en l'écoutant que d'une oreille, mais je fouille toujours le sol autour de moi, m'attendant à ce que l'Autre apparaisse soudainement de nulle part pour me sauter dessus, la gueule grande ouverte et les yeux brulant de rage.
Bonjour. Yushin Silenc.
Durant l'instant que je le regarde pour lui répondre, je l'observe un peu perplexe, en essayant de me souvenir de lui. Mais je me remets très vite à mon urgence du moment.
Hum... Vous avez vu un, euh... Autre passer ? C'était... un genre de canidé. Mais pas un Loup. Mais... Euh...
Tout en essayant d'expliquer, je regarde en même temps je continue de regarder partout autour, les sourcils froncées.
Je ne m'en rends pas compte, mais depuis un moment je serre très fort mon sac contre moi. Mon rythme cardiaque et respiratoire sont toujours assez rapides même si ça se calme à mesure que je prends conscience que le danger n'est plus là. Je tremblote éventuellement un peu aussi.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8016
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par naji2807 »

Sage Panthergard
35 ans, 1m85, Puma, Première Sentinelle/Shérif

Image
Image
Image

Aujourd'hui, c'est un jour "férié" pour nous autres, Terra Indigene. J'emprunte ce mot aux Singes, parce qu'il est pratique à utiliser, mais ce n'est pas parce que j'adopte une partie de leur langage que je les apprécie. Et ce jour n'est pas férié pour tout le monde. J'ai patrouillé ce matin, et je retournerai faire un tour en ville dans l'après-midi, après ma pause déjeuner. Ce soir, il y aura une fête pour l'Equinoxe, peu de gens sont au courant, et il ne faudrait pas que quoi que ce soit dérape, même si ça me donnerait une bonne raison de manger quelqu'un... Je sais que Felicia se serait sûrement pas très contente, mais elle sait que si un Singe me cherche, je n'hésiterait pas à me servir de mes crocs et de mes griffes.
Alors que je suis en train de sortir les restes du repas que j'ai partagé avec Felicia hier, j'entends un bruit étrange à l'extérieur. Des sabots... Les poneys des élémentaires ne devraient pas venir jusqu'ici. Je jette un oeil à travers la fenêtre, et quand je vois de qui il s'agit, une pointe d'agacement me traverse. C'est le Sanguinati qui semblait tourner autour de Felicia... Je croyais qu'il avait abandonné l'idée, comme il ne lui parlait plus depuis quelques temps, mais c'est pour mieux revenir maintenant. Je n'aime pas ça, je n'aime pas les Sanguinati, et même si Felicia m'assure que c'est quelqu'un de bien, elle n'en sait rien. Elle est trop naïve, elle fait confiance trop vite, j'en suis la preuve flagrante. Les marques sur son corps montrent qu'elle n'hésite jamais à se mettre en danger pour rien, et comme j'ai une dette envers elle, je dois la protéger contre toute menace.
Je sors de mon habitation, et tend l'oreille pour vérifier que Felicia n'est pas prête à sortir. Je ne compte pas faire peur à ce Sanguinati, je veux juste m'assurer qu'il ne lui fera aucun mal, mais je sais qu'elle risque de râler si elle me voit faire... Je sors et vais à sa rencontre, le visage un peu fermé.
- Qu'est-ce que vous venez faire ici?
J'essaie de ne pas être agressif, mais sa visite ne me met pas de très bonne humeur.


Felicia Lore
28 ans, 1m65, Humaine Intuit, Epicière

Image
ImageImage
Image

Ce jour a tout de même un petit air de vacances! J'ai fermé boutique, parce que c'est une fête pour les Terra Indigene et qu'on était autorisé à ne pas ouvrir. Bien sûr, j'ai laissé mon numéro sur la devanture de l'épicerie, et si quelqu'un avait un besoin urgent de faire ses courses, il pourrait toujours me contacter pour que je lui ouvre. Mais bon, j'ai prévenu tout le monde en avance, et je ne pense pas être dérangée aujourd'hui. Tout ça m'a permis de faire une grasse mâtinée comme je les aime, de me prélasser un peu au lit, et puis de finalement sortir pour aller me prendre un bain. J'adore les bains... je peux y passer des heures, jusqu'à ce que ma peau soit toute fripée! Je finis même souvent par m'y emmener à manger, parce que je suis quand même une grosse goinfre, et que je n'ai pas pris le temps de petit-déjeuner ce matin, passant directement à la case déjeuner.
Alors que je me prélasse, en écoutant de la musique et dégustant mes oeufs brouillés, alimentation parfaite quand on est à mi-chemin entre le petit déjeuné et le déjeuner, je sens quelque chose poindre en moi. Quelque chose qui me titille et me fait dire que je ferai peut être mieux de sortir de mon bain... Je soupire, et attends encore quelques secondes, mais l'intuition reste, et je n'arrive plus à rester complètement détendue. En vérité, l'eau a déjà commencé à bien tiédir, donc ce ne serait peut être pas si mal de sortir de là... Je pousse un nouveau soupir, mais finis par m'extirper de mon bain. J'enfile un baignoire et retourne vers la chambre pour m'habiller. J'espère qu'il y a une vraie bonne raison à cette désagréable sensation qui me pousse à sortir, sinon je vais râler.
Aveeno

Profil sur Booknode

Messages : 13440
Inscription : jeu. 22 janv., 2015 4:21 am

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Aveeno »

вαѕιℓιυѕ ѕαngυιnαtι

• мâℓє - 31 αиѕ - 1м78 •
Image







La rue est calme. Le temps est frais.
Deux singes me regardent au coin de la rue avec étonnement. Je peux comprendre leur regard étonné. Il est inhabituel de voir un Sanguinati à cheval avec un panier de pique-nique au bras. Je remarque que d'autres singes les rejoignent pour me fixer en restant plantés là-bas; ne faisant plus le moindre mouvement comme des statues de marbre.
Je descends de mon cheval et marche vers le trottoir, puis vers la porte d'entrée de l'immeuble. Je fais à peine quelques pas lorsque la porte s'ouvre. Je m'attends à ce que ce soit Felicia, mais ce n'est autre que son amie Panthergard, qui affiche toujours cette humeur irascible, comme s'il avait marché pieds nus sur des ronces ou avalé quelque chose de particulièrement amer. Je ne cache pas ma déception alors qu'il me demande ce que je fais ici. Je ferais mieux d'être poli avec le minet ou j'ai bien peur que ce soit peine perdue. Je prends donc un ton amical et lui dis le plus courtoisement possible:
— Bonjour shérif, je suis ici pour Felicia.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8016
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par naji2807 »

Sage Panthergard
35 ans, 1m85, Puma, Première Sentinelle/Shérif

Image
Image
Image

Jusqu'à présent, aucun mâle n'est venu tourner autour de Felicia depuis que je la connais, et j'aurai préféré que les choses restent comme ça. Bien sûr, Felicia n'est pas une femelle pour moi, elle est davantage comme ma petite soeur, mais je ne veux pas non plus que ma petite soeur ait des relations avec le premier mâle venu, en l'occurrence, un Sanguinati. Qui sait ce qu'il va lui faire... D'un autre côté, si il tente de lui prendre la moindre goutte de sang, j'aurai une bonne raison de sortir les crocs, puisque c'est formellement interdit. Felicia a beau dire qu'elle est raisonnable et qu'elle sait ce qu'elle fait, les marques sur son corps et son comportement à notre première rencontre prouvent le contraire.
Le Sanguinati semble faire de son mieux pour ne pas faire de vague, et je me renfrogne. Si il voulait bien me provoquer un peu, j'aurai une bonne raison de montrer les crocs... si je le fais sans raison, Felicia va râler... d'un autre côté, elle n'est pas là... Evidemment, au moment où je pense ça, elle sort à son tour de l'immeuble, et je pousse un grognement agacé, en levant les yeux au ciel. Elle a encore les cheveux mouillés, elle vient de sortir de la douche, ou quelque chose comme ça, et puis elle pu les produits de beauté... quelle idée de se mettre autant de choses sur le corps... au moins ça embêtera peut être le Sanguinati.


Felicia Lore
28 ans, 1m65, Humaine Intuit, Epicière

Image
Image
Image

Finalement, j'ai bien fait d'écouter mon instinct... puisqu'une fois dehors, je me retrouve avec une scène pour le moins inhabituelle. Basilius, que je n'avais pas croisé depuis un petit moment, est là, dans une sorte de confrontation avec Sage. Vu l'expression de Basilius et celle de Sage, je dirai que c'est plutôt mon ami qui prend le chou à Basilius que l'inverse, et ça ne m'étonnerait pas de la part de Sage. Je lui jette un regard en coin, pour lui faire comprendre que, peu importe ce qu'il était en train de faire, il ferait mieux d'arrêter tout de suite, et je salue Basilius, en lui adressant un grand sourire.
- Bonjour, comment vas-tu?
Du coin de l'oeil, je vois Sage levé les yeux au ciel, sans doute à cause de ma familiarité. A mon tour, je lève les yeux au ciel, quand il se rapproche de moi, l'air protecteur. Mais il n'a pas fini! Je parle avec qui je veux, et je fais même plus si je veux! Avec Basilius, une sorte de léger flirt s'était instauré la dernière fois, et ça ne m'avait pas déplu. Je suis presque déçue de m'être habillée simplement, avec les premiers vêtements qui me tombaient sous la main, mais de toute façon, je n'ai jamais été du genre à me maquiller et à m'habiller de manière très féminine tous les jours. Je sais le faire quand l'envie me prend, mais comme j'étais pressée de savoir pourquoi mon intuition me poussait à sortir, je n'ai pas pris cette peine.
Aveeno

Profil sur Booknode

Messages : 13440
Inscription : jeu. 22 janv., 2015 4:21 am

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Aveeno »

вαѕιℓιυѕ ѕαngυιnαtι

• мâℓє - 31 αиѕ - 1м78 •
Image





La porte s'ouvre à nouveau. C'est Felicia. Elle me salue et me demande comment je vais. Le mâle recule et va se placer à côté d'elle, me regardant comme s'il m'interdisait de l'approcher. Il s'attend à ce que je fasse demi-tour, mais je ne m'éloigne pas, je me contente d'avancer et de le regarder avec indifférence. Qu'il soit le shérif de cette ville et un Panthergard ne me fait pas peur du tout, et je ne compte pas lui demander la permission de passer du temps avec Felicia. D'ailleurs, en ce moment, je veux désespérément la toucher. Son parfum ondule autour d'elle et je m'abstiens d'aller la sentir de plus près comme un chien en chaleur. Avec un sourire sur mon visage, je lui dis que je vais bien, je lui retourne la question, puis je continue en lui demandant ceci:
— Tu es libre en ce moment?
Nous avons tous du temps libre aujourd'hui, mais je veux savoir si elle a quelque chose de prévu ou si elle est occupée. En même temps, je sens le regard irrité du Panthergard sur moi. Je ne sais pas s'il considère cette femelle plus qu'une simple amie, et si c'est le cas, j'espère qu'il se rendra compte qu'il est un pauvre idiot d'avoir attendu si longtemps à la faire sienne. Dommage pour toi minet, je suis là maintenant et je compte rester.
Yumeko

Profil sur Booknode

Messages : 9874
Inscription : mar. 19 nov., 2013 12:04 pm
Localisation : Là où je peux rêver

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Yumeko »

Billie Joy Clayton ǀ 28 ans ǀ Humaine ǀ Pro-Loup ǀ 163 cm ǀ Agent de liaison
Image
Image
Image

La jeune femme semble songeuse face à mes paroles et elle regarde avec attention ses mains. Mon regard dérive dessus quelques secondes avant de revenir sur son visage. Il semble y avoir un problème mais je ne vois pas lequel. Si elle n'a jamais essayé de jouer, personne ne l'empêche de le faire sauf s'il y a une obscure raison à cela. Obscure raison que je ne vois pas et ne connais pas. Je me demande ce qui peut empêcher quelqu'un de le faire, au moins essayer. Je trouve cela dommage de se mettre des obstacles surtout quand on a l'envie et la motivation. Elle semblait l'avoir... du moins l'envie. Pour la motivation, je ne peux me prononcer. Sa réponse me surprend et je l'écoute, réfléchissant à une alternative ou à une solution. J'essaye de me souvenir de mettre déjà blessée avec les cordes d'une guitare mais je ne m'en souviens pas. Je ne dis pas que c'est impossible mais difficile à moins de jouer pendant des heures d'affilées. Mettre des gants ne seraient pas une alternative car ça n'a rien de pratique. Sa crainte est de saigner car elle est hémophile. Et en même temps, les chances de se couper avec une corde de guitare sont infimes.
- Vous savez, les cordes d'une guitare ne sont pas coupantes et à moins de s'entrainer pendant des heures, vous ne risquez pas grand chose. Après, vous avez d'autres instruments de musique comme la flute, le piano ou le violon où vous risqueriez encore moins de vous blesser. Mais je ne sais pas si ça serait facile à se procurer surtout dans l'état actuel des choses, fis-je pensive. Hum... vous êtes hémophile ? Vous devez faire attention tout le temps, j'imagine.
Je connais le terme, je l'ai déjà entendu mais je n'ai jamais rencontré personne souffrant de cette pathologie ou je n'étais pas au courant. Je ne sais pas si c'est très répandue mais on doit sans doute faire preuve de vigilance au quotidien. Sans doute, cela est-il contraignant... Je me demande si un traitement existe ou non...
Comme nous commençons à discuter, je décide de me présenter car je ne la connais pas et comme nous vivons dans la même ville, nous risquons de nous croiser souvent. Je lui déposerais peut-être du courrier dès demain, qui sait ? Etre agent de liaison m'a permis de faire de nombreuses rencontres et de mettre des noms sur des visages. Donc je commence à connaitre beaucoup de personnes et beaucoup de personnes connaissent ma profession. Elle s'appelle Silver et je lui dis avec sincérité être enchantée de faire sa connaissance. Elle est agréable et elle ne cherche pas à s'imposer. Sa présence ne me dérange pas et je trouve ça agréable de pouvoir discuter. Je souris à sa réponse puisque c'est partagé.
Elle me questionne sur le fait de jouer avec un public et je lui explique l'avoir fait quand j'étais étudiante. A l'époque, cela me plaisait, et même si je n'ai pas toujours vécu des moments faciles, les bons se rappellent aussi à moi. J'aimais bien me produire sur des petites scènes, chanter et jouer. Je ne l'ai plus refait après avoir obtenu mon diplôme d'avocate. Je n'avais plus le temps pour cela, je n'étais plus étudiante et le quotidien a pris le pas sur le reste. Ma situation personnelle ne s'est pas améliorée et pendant très longtemps. Cela a été coup dur sur coup dur. Aujourd'hui, ça va beaucoup mieux mais ça m'a beaucoup changé. En mieux ou en pire, je ne saurais dire. Elle semble curieuse et m'interroge sur la vie d'étudiante. Je la regarde légèrement surprise. Il semblerait qu'elle n'ait jamais fait d'études supérieures et cela arrive souvent mais je ne sais pas, je trouve étrange que l'on me pose la question.
- Hum... sur certains points ça ressemble au lycée mais en plus grand et en plus anonyme. Les amphis remplacent les salles de classe et les professeurs ne vous connaissent pas. Mais j'aimais bien l'ambiance et j'ai eu de bons professeurs qui me donnaient envie d'apprendre et de réussir. Ce qui me plaisait le plus, c'était l'ambiance particulière qui régnait sur le campus et le fait d'être autonome, de gérer son temps comme on l'entend. J'ai fait des études de droit pour devenir avocate. Je l'étais avant de venir vivre ici. Et vous, quel métier exercez-vous ?

Emerson Wolfgard ǀ Terra Indigene ǀ 32 ans ǀ 185 cm ǀ Antiquaire ǀ Madai

Image
Image
Image

Hier après avoir été cherché Caleb à l'école, on a été chassé tous les deux en nous éloignant des habitations. L'une des règles est de ne pas chasser les Singes de Blue Mountain même si parfois, c'est bien tentant. Certains m'énervent et j'ai bien envie de les mordre mais on n'a pas le droit de le faire, non plus. Et puis, chasser un Singe, ça ne demande pas trop d'effort, on les repère rapidement à l'odeur et ils ne se déplacent pas vite sauf quand ils sont dans leur boite à roue. Ça va bien plus vite. Alors, je me contente de chasser d'autres proies dans la forêt. Caleb m'y aide, il se débrouille bien pour son âge. Il se débrouille bien pour un tas de choses. On a bien mangé hier soir ce qui nous permet de tenir plus longtemps. La nourriture des Singes, c'est bien moins nourrissant et ça ne cale pas autant. Eux, ils sont obligés de se nourrir plusieurs fois par jour sinon ils se sentent faibles et ils s'écroulent comme s'ils ne pouvaient pas tenir sur deux pattes. Etre à quatre pattes, c'est plus pratique et on va plus vite. C'est pour ça que je préfère ma forme de terra indigene, l'une ou l'autre. Enfin, je ne revêts jamais la première ici sinon tous les Singes prendraient peur. Cela ne me dérangerait pas mais la shérif n'est pas d'accord avec ça. Alors, je respecte la règle. Je prends une forme de Singe, je vais travailler et je partage le magasin avec un Sanguinati. Je fais des efforts pour mon fils.
Il a envie de sortir et d'aller au parc alors je l'y emmène. Nous sortons de notre tanière pour nous y rendre. On doit traverser le territoire Wolfgard où l'on rencontre Madai, le professeur de Caleb. Il marche dans notre direction. Mon fils est le premier à le voir et à me le dire, tout content. Il l'apprécie, ça je l'ai tout de suite compris. Ce n'est pas difficile, il s'exprime. Là, il s'exclame et trottine rapidement vers lui. Je le suis à bonne distance. J'entends leur conversation, ce n'est pas difficile quand on utilise ses deux oreilles même sous cette forme. Je le salue sans rien dire, laissant Caleb mener la conversation. Il aime bien faire ça et je ne ressens pas le besoin, ni l'envie d'intervenir. Mon fils explique aller au parc et il lui demande où il va. Il ne semble pas savoir où il va comme s'il allait se mettre à errer. Je sors toujours avec un objectif à l'esprit. Mais Madai semble tout faire à l'inverse des autres. A chaque fois que je le vois ou lui parle, je me fais la même réflexion. Ce Wolfgard est vraiment étrange même si je le comprends un peu mieux maintenant que je sais qu'il est attiré par moi.
- T'as qu'à venir avec nous, fait mon fils avant de se tourner vers moi. Hein papa, il peut venir avec nous ?
Que répondre à ça ? Sa présence ne me dérange pas, ni son odeur d'ailleurs mais Madai n'en a peut-être pas envie et il veut rester tout seul. En plus, il voit mon fils tous les jours ou presque et c'est son élève. Il veut peut-être passer son jour de libre sans Petit dans les pattes.
- Seulement s'il le veut, répondis-je en jetant un coup d'oeil au principal intéressé.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8016
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par naji2807 »

Felicia Lore
28 ans, 1m65, Humaine Intuit, Epicière

Image
Image
Image

Entre Sage et moi, c'est uniquement fraternel, il n'y a aucun doute là-dessus, mais il prend ce rôle de protecteur un peu trop à coeur. Il est persuadé que je me mets trop facilement en danger, mais il se trompe, je sais me débrouiller, je ne suis pas folle, je ne me jette pas dans le danger. Evidemment, chaque fois que je dis ça - et que ce soit à lui ou à mes parents - j'ai droit à une remarque du genre "et quand tu t'es jetée dans les flammes?"... Même Yushin n'était pas convaincue dès notre première rencontre. Je trouve pourtant qu'il y a un faussée entre l'inconscience et le fait de ne pas pouvoir laisser quelqu'un se mettre en danger. Je ne suis allée vers cet incendie que pour sauver mon amie, rien de plus! Et je le referai si il fallait le refaire. Que Sage ne me fasse pas croire qu'il ne se mettrait pas en danger pour moi, ce serait un mensonge, on le sait tous les deux.
Sauf que là, en l'occurrence, je n'ai pas besoin d'être sauvée. Je sais ce que je fais et, oui, je sais que Basilius est un Sanguinati, et que je dois faire attention. Mais même si il est un "prédateur", c'est aussi quelqu'un de très bien, avec qui j'ai eu de charmantes conversations, et qui sait faire la cour, ce qui fait souvent sourire et est assez charmant. Tous les hommes ne sont pas comme ça... mais c'est vrai que lui n'est pas un homme. Il n'empêche, je suis sûre que Sage aurait une mauvaise réaction avec n'importe quel "mâle", donc je ne vois pas pourquoi je prendrai son scepticisme en compte.
Bon, apparemment Sage n'a pas trop sorti les crocs, puisque Basilius va bien, et qu'il me demande si je suis libre. J'acquiesce légèrement, sans manquer le regard sévère de Sage, que j'ignore tout simplement :
- Oui merci, je vais bien aussi. Et oui, je suis tout à fait libre, tu as prévu quelque chose?
Je suis curieuse maintenant, surtout qu'il est venu à cheval... J'avoue que je ne suis pas contre l'idée d'une balade à cheval. Même si il ne fait pas très chaud, il fait plutôt bon, et puis je n'ai pas de jour de repos tous les jours, il faut en profiter. Bien sûr, Sage va faire la tête... mais est-ce qu'il ne fait pas constamment la tête?
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8016
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par naji2807 »

Madai Wolfgard
23 ans, 1m75, Loup Rejeté
Professeur pour les Terra Indigene

Image
Image
Image

Honnêtement, j'aime beaucoup enseigner aux petits, surtout ceux comme Caleb. Pour la première fois de ma vie, j'ai l'impression d'être vraiment utile, et, surtout, on me laisse la possibilité de transmettre mon savoir, comme si j'étais quelqu'un à suivre. Je continue de me sentir un peu mal à l'aise avec cette idée, et je suis parfois persuadé que les adultes vont finir par me reprendre leurs petits, mais ils ne l'ont pas encore fait, et ne semblent pas vraiment décidé à le faire pour le moment. Je ne sais pas si ça changera ou non, mais je ne l'espère pas. D'un autre côté, souvent, je me demande si je ne suis pas un imposteur. Je suis sans doute le pire terra indigene qui soit... Alors c'est vrai que je suis sans doute très bien placé pour aider les petits à appréhender le monde des Singes... mais pas vraiment pour le reste. En même temps, c'est vrai qu'on me demande surtout de leur apprendre ça, à cohabiter avec les Singes, à lire, à écrire, à compter, c'est le but de cette ville après tout... c'est peut être pour ça qu'on me laisse leur enseigner ce que je veux.
Mais je continue d'être surpris qu'Emerson me laisse enseigner des choses à son fils. En réalité, Emerson me surprend à tous les niveaux... Je ne comprends pas pourquoi il ne s'est toujours pas énervé contre moi, malgré ce qu'il sait. J'essaie de me convaincre qu'il ne le fera jamais, c'est le plus probable, vu le temps qui passe, mais tout de même, je continue de trouver ça étonnant. Et puis, n'a-t-il pas peur que j'enseigne de mauvaises choses à son fils? Il sait bien que je ne suis pas un terra indigene "normal"... Pourtant, il ne semble pas m'en tenir rigueur, alors je continue de voir Caleb.
J'aime beaucoup ce petit, il est très attachant, très curieux, et il me donne le sentiment d'être vraiment utile. Même quand je ne sais pas répondre à ses questions, je fais des recherches avec lui, et nous arrivons à trouver tous les deux. Je suis souvent heureux de le voir, même quand il est avec son père. En l'occurrence, c'est le cas, et même si la présence d'Emerson me met mal à l'aise, je souris sincèrement à son fils. Il est si gentil qu'il me propose de venir avec lui... je ne me vois pas refuser... et en même temps, ça veut dire passer plus de temps avec Emerson... J'en ai terriblement envie, mais je ne devrais pas...
Mon coeur tambourine dans ma poitrine, quand je relève légèrement les yeux pour regarder Emerson. Il me regarde, et je n'arrive pas à détacher mes yeux des siens, pendant au moins 10 longues secondes... finalement, je déglutis et baisse à nouveau les yeux, rouges comme les tomates que font pousser les Singes, et essaie de me concentrer à nouveau sur Caleb, pour oublier ma gêne.
- Euh... ou... oui, pourquoi pas... je réponds au petit Loup en me mordant la lèvre.
Je suis sûr qu'Emerson a senti mon désir pour lui, encore une fois... j'ai tellement honte...
Mimie99

Profil sur Booknode

Messages : 1691
Inscription : sam. 06 déc., 2014 10:27 pm

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Mimie99 »

Flo: Je ne sais pas si ça correspond à tes attentes, mais je l'espère :lol:

Image
Image
Image
<=> Coyote <=> Mâle <=> 25 ans <=> 1m70 <=> Maître d’Écurie <=> Près du Parc de la zone mixte <=>
<=> Avec Yushin <=>

Image
Image


Ah, Ah! Apparemment la Singe n'est pas encore une cause complètement perdue! Elle vient de me serrer la main. Je crois qu'elle répète son nom, Yushy quelque chose. M'enfin, ce n'est pas l'important, je vais l'oublier de toute manière. Je ne m'arrête pas aux noms pour me souvenir des gens, mes qualificatifs personnels me suffisent. Par exemple, ici, c'est la Boulangère. Ensuite, si on prend la Première Sentinelle, c'est Gros Chat. J'écarte mes pensées rapidement pour éviter d'avoir l'air... comment dire? Infréquentable? Je n'ai pas envie de recevoir de nouveaux coups, ça fait mal! Avec un grand sourire je lance:

- Content de vous revoir, Mademoiselle la Boulangère!

Oui, son prénom m'a déjà abandonné. Mais bon, qui s'en préoccupe? Peut-être elle? Elle me le dira bien de toute manière si ça la dérange... tant qu'elle ne me frappe pas! J'ai toutefois l'impression que notre rencontre présente se déroulera sans problème! Je ne lui ai pas léché la cheville, déjà. Et elle ne m'a pas frappé. Et puis, je suis habillé! Sauf pour les chaussettes et les souliers. Mais ce n'est pas vraiment important, pas vrai? J'inspire longuement et les arômes particulièrement agréable qui s'échappent de son sac me font saliver. Je ferme les yeux un instant pour bien m'inonder de ces odeurs merveilleuses.

Je les rouvre toutefois brusquement à la seconde où elle reprend la parole. Apparemment, j'ai parlé trop vite en disant qu'elle n'était pas une cause perdue. Parce qu'elle l'est. Irrémédiablement! Non, mais! Moi qui croyais que j'étais le seul avec une mémoire défaillante... mais au moins j'ai toute ma tête! Enfin, en quelque sorte. Mes yeux s'écarquillent de plus en plus alors que la réalisation de l'imbécilité qu'elle vient de prononcer s'installe dans ma tête. Déjà, elle ignore ce qu'est un Coyote, ce qui est très insultant. Ensuite, elle cherche encore ledit Coyote alors même qu'elle l'a sous les yeux. Peut-être que les vêtements l'empêchent de me reconnaître? Je ne serais pas surpris que les Singes soient aussi étranges... mais est-ce qu'ils ne pourraient pas savoir ce qu'ils veulent? Elle a essayé de me tuer avec ses coups parce que je n'en portais pas, et là, elle ne me reconnaît pas, car j'en porte? Devrais-je les retirer?

Je soupèse très sérieusement cette idée pendant les quelques secondes suivantes. Je n'aurai aucun problème avec attirer l'attention ou la perturber davantage, mais je ne veux pas vraiment me retrouver avec le Gros Chat au trousse. Pas tout de suite. Peut-être ce soir, ça pourrait être intéressant. Donc, je ne retire pas mes vêtements. Mais comment réagir à la situation présente? Une idée prend place dans mon esprit et j'affiche un air songeur avant de regarder autour de moi. La crainte s'imprègne de mes traits lorsque je me penche légèrement vers elle pour chuchoter:

- Vous avez vu un Autre par ici?

Le léger tremblement dans ma voix mériterait une médaille! N'est-ce pas ce que les Singes disent quand ils réussissent quelque chose? Existent-ils des médailles comestibles? Si ce n'est pas le cas, où est l'intérêt dans avoir une? Je préfère encore un biscuit. Plus d'un biscuit, même. Peut-être avec un poulet? Enfin, je me demande ça va lui prendre combien de temps avant de comprendre que je suis l'Autre qu'elle a vu? Probablement longtemps si mon nom de famille n'a pas allumé de petite lumière dans sa tête. Dans tous les cas, je vais m'amuser aussi longtemps qu'elle me le permettra. Ce n'est pas tous les jours que l'on tombe sur un Singe aussi crédule!


Image
Image
Image
<=> Femme <=> 21 ans <=> 1m60 <=> Humaine Vie Simple & Cassandra sangue <=>
<=> Coin détente <=> Avec Billie <=>

Image
Image


Elle semble croire qu'il n'y a aucun risque de se blesser à la guitare. Et peut-être est-ce le cas? La curiosité me pousse à vraiment soupeser l'idée d'essayer d'apprendre, mais je me doute de la réponse que m'offrira Loan si je lui en parle. Les choses sont déjà suffisamment délicates en ce moment avec la quantité de nouveauté que j'essaie de me familiariser. Comme elle me propose d'autres instruments, je secoue légèrement la tête. Je les connais tous de nom et je les ai vu à l'écran, mais je ne crois pas que j'aimerais y jouer. Je ne peux pas en être certaine, évidemment, mais je ne pense pas que je pourrai un jour le confirmer ou l'infirmer, car il faudrait que je les essaie. Or, ce n'est pas une bonne idée d'essayer divers instruments lorsque la nouveauté risque de te faire perdre la tête... Quand elle me demande si je suis hémophile, je reste un moment muette, tout particulièrement mentalement puisque je n'ai pas non plus parlé avant. Est-ce le terme pour expliquer les gens que leur sang ne cesse jamais de couler? Quand elle me dit que je dois sans doute devoir faire attention tout le temps, je hoche vigoureusement de la tête tout en répondant:

- Oh, oui! Tout le temps. Et mon ami me surveille aussi.

Après une seconde de pause, j'ajoute:

- Quant aux instruments, je verrai. Ça ne fait pas très longtemps que je suis ici... j'essaie encore de trouver mes marques.

Si on peut dire. J'essaie surtout de m'éviter de ne pas faire de crise... surtout pas en lien avec une trop grande immersion dans la nouveauté. Sauf que ça, je ne peux pas le dire. Même ceux qui ignorent complètement ce qu'est une Cassandra Sangue finiront bien par le découvrir si je ne fais pas attention. Il suffit d'une discussion avec quelqu'un de précis qui en sache plus et les dés sont jetés. J'ai promis à Loan de faire attention et ça, ce ne serait pas faire attention, n'est-ce pas? Pourtant, la jeune femme à mes côtés ne me semblent pas du tout méchante. Peut-être que je ne risquerais rien...

Peut-être.

Dans tous les cas, il est plus prudent de changer de sujet, ou du moins de le réorienter. Ce que je fais en la questionnant à propos de ce qu'elle a dit concernant jouer devant un public. Toutefois, ma curiosité ne s'arrête pas là et je la questionne sur sa vie d'étudiante et ce qu'elle étudiait. Ma question semble la prendre au dépourvu, ce qui signifie que la majorité des gens ne doit pas poser ce genre de question. Je sens une chaleur m'inonder les joues, mais j'écoute attentivement sa réponse en espérant qu'elle ne voit pas le néant s'emparer de mon visage. Je n'ai jamais été à l'école et si je sais un peu ce à quoi ça ressemble pour l'avoir vu à l'écran, je n'y ai aucune expérience physique. J'acquiesce donc doucement sans vraiment savoir ce qu'elle me raconte. Lorsqu'elle passe à ma seconde question, je comprends déjà plus. Des études en droit, donc. Et elle a été avocate. Je sais ce que ces deux choses signifient et l'opinion publique à ce sujet. Je me mords très doucement la lèvre lorsqu'elle me demande quel métier j'exerce. Mon regard se pose rapidement ailleurs que dans sa direction, soit mes jambes dans la situation actuelle, puis je réponds doucement:

- Je... Je n'ai pas vraiment d'emplois...

Il faudrait sans doute que j'ajoute quelque chose. Je crois... Mais il n'y a aucune question qui ne m'apparaît comme par miracle. Tout ce que j'arrive à faire, c'est de sentir la chaleur augmenter sur mes joues. Je sais comment les choses fonctionnent, les gens doivent travailler pour obtenir de l'argent et vivre. Or, moi, je ne travaille pas. Il n'y a pas beaucoup d'emplois qui me conviendraient... Et par ailleurs, je ne suis pas venue ici pour travailler, pas dans le sens où l'entende les autres, en tout cas. Mais s'il y a une chose que je ne peux pas dire, c'est bien celle-là.
Florance

Profil sur Booknode

Messages : 1333
Inscription : mar. 18 juin, 2013 5:58 pm
Localisation : Quelque part Entre les Mondes
Contact :

Re: Re : | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Florance »

Image
Yushin Silenc
24 ans - Humaine - Boulangère

Image
Image


Je sais que je devrais faire plus attention au mec qui me parle. Je sais. Si mes parents me voyaient, ils me passeront probablement un savon pour mon impolitesse. Mais un danger rôde peut-être pas loin et Ekiel à l'air de ne plus du tout s'en soucier. Est-ce que si je l'ignore trop il va disparaître ? Comme dans ces histoires avec les amis imaginaires qui laissent les enfants quand ils grandissent ?

Enfin bref. tout ça pour dire que je me reconcentre sur la personne qui me parle quand il me demande, inquiet, la confirmation que j'ai bien rencontrer un Autre. J'arrête de scruter vers le parc pour me retourner brusquement vers mon interlocuteur. Complètement déconcertée, je le regarde les yeux grands ouverts. Quoi ? Je ne saurais pas le dire. Soit parce que je suis encore trop secouer pour réfléchir correctement. Soit parce que trop de pensées traversent d'un coup mon esprit.
Waouh, il a toujours été aussi proche ! C'est... un peu trop même, non ?
Quels yeux !
On dirait un voyou.
Pourquoi il y a des branches dans ses cheveux ? On dirait plus un sauvage en fait. Il jouait à cache-cache dans le parc ?

Je recule inconsciemment d'un pas, l'air toujours perdue. Quelque chose cloche. Mais quoi ? Il s'est passé un truc pas logique, je le sens.
Finalement, je me dis que ce silence est vraiment trop gênante et que je pourrais peut-être au moins répondre à sa question.
J'ai l'impression qu'il est parti, je lui réponds en vérifiant du coin de l'œil que c'est toujours le cas. Mais oui, j'en ai rencontré un... C'était, euh... Ah, c'est quoi déjà le nom !
Si seulement mon frère ou quelqu'un d'autres étaient là. Je serais direct aller les voir, leur parler, dire combien j'ai eu peur et l'exorciser. Mais ils ne sont pas là. J'hésite un peu à aller voir si Félicia serait libre pour lui en parler, mais est-ce qu'elle comprendrait. Je pourrais peut-être écrire à Jordan. Je pense un instant à la personne devant moi, mais j'abandonne l'idée tout de suite. S’effondrer comme ça devant un inconnu ? Ce serait la honte !
Désolée. C'est juste que je... Enfin bref. Vous voulez quelque chose ?
Puis je me force à ne plus me tourner vers le parc et à me concentrer sur le mec. Wesley quelque chose il me semble. J'ai déjà entendu ce nom, non ?
Yumeko

Profil sur Booknode

Messages : 9874
Inscription : mar. 19 nov., 2013 12:04 pm
Localisation : Là où je peux rêver

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Yumeko »

Emerson Wolfgard ǀ Terra Indigene ǀ 32 ans ǀ 185 cm ǀ Antiquaire ǀ Madai

Image
Image
Image

Je n’ai jamais étudié dans une école avec d’autres quand j’étais un Petit Wolfgard. Je vivais dans les terres sauvages avec ma meute qui était mes parents et mes deux frères. Ils nous ont éduqué et nous ont appris à nous débrouiller en tant que terra indigene. J’ai appris à me transformer en Singe plus tard que Caleb et à me rendre dans la ville des Singes la plus proche quand j’étais plus âgé. J’ai appris à lire et à compter quand j’étais un adulte. Cela m’a été utile et ça l’est encore plus aujourd’hui car je travaille comme antiquaire avec un Sanguinati. J’ai besoin de savoir lire et calculer. Et pendant que je travaille, Caleb va à l’école avec d’autres Petits. Il apprend plein de choses et il pose beaucoup de questions. Il me raconte sa journée tous les soirs, parlant de ses camarades et de Madai. Tous les jours, c’est la même chose. Il aime beaucoup l’école, il est content d’y aller. Je ne crains pas de le laisser là-bas car ça le rend heureux. Venir ici a été le bon choix pour lui. Pour moi, peu m’importe car tout ce qui compte c’est mon fils. On aurait pu aller dans n’importe quelle ville tenue par des terra indigene mais Blue Mountain est parvenu jusqu’à nos oreilles et ça a été notre choix avec l’insistance de Caleb. Il avait envie d’y aller, de découvrir cette ville où vivent des Gards, des Sanguinati, quelques élémentaires et des Singes.
Aujourd’hui, c’est un jour de repos, le magasin d’antiquité est fermé et l’école aussi. Nous sommes libres de faire ce que nous voulons et Caleb veut aller au parc donc nous nous y rendons tous les deux. Il est content et ça se voit. Il est tout excité et s’il était sous forme terra indigene, je suis persuadé qu’il remuerait la queue. Depuis que nous sommes arrivés ici, il est bien plus heureux, il s’y plait et il s’y épanouie. Je suspecte d’aller à l’école et la présence de Madai d’y être pour quelque chose. Je n’ai rien contre lui, même s’il est étrange pour un Wolfgard. Je n’en ai jamais rencontré un comme lui. Pour commencer, c’est un dominé et j’en connais peu, il a un petit gabarit comme s’il n’avait jamais atteint sa taille adulte et il est attiré par les mâles. Je l’avais deviné car je sentais cette odeur particulière tout autour de lui quand nous étions ensemble. Et j’ai fini par avoir confirmation plusieurs semaines plus tard. J’ai assimilé l’idée de son attirance pour moi mais je lui ai clairement dit de ne rien attendre de moi. Je suis un mâle non attiré par d’autres mâles ou par lui. Cela n’a jamais été le cas et ça n’arrivera jamais même si son odeur ne me dérange pas. Pas besoin d’en discuter à nouveau. Il devrait chercher un autre partenaire.
Caleb propose à Madai de nous accompagner au parc car il n’a pas de but précis. Il me donne l’impression d’errer. Cela ne me pose pas de problème qu’il vienne s’il en a envie mais je ne vais pas prendre la décision à sa place. Je ne sais pas ce qu’il veut, s’il veut être seul ou s’il veut de la compagnie. Son regard se relève vers le mien et il me fixe en rougissant pendant de longues secondes. Je me retiens de les compter. Ce n’est pas un regard de défi ou de dominance non plus, et il diffuse une odeur de désir que n’importe quel Gard pourrait percevoir s’il se trouve à proximité dont mon fils. Mais il est encore trop jeune pour comprendre ce qu’elle signifie. Je le regarde sans rien dire, ne détournant pas le regard un seul instant et je me demande combien de temps il va tenir. Je peux tenir très longtemps comme ça. Ses joues prennent une couleur rouge et chez les Singes, ça veut dire qu’ils sont gênés je crois. J’ai appris ça un jour. Il est le premier à détourner les yeux en direction du sol avant de les reporter sur Caleb. Il accepte en le regardant.
- Super ! il répond tout content. T’as déjà été au parc ?
Et il se met à marcher, faisant de même.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8016
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par naji2807 »

Madai Wolfgard
23 ans, 1m75, Loup Rejeté
Professeur pour les Terra Indigene

Image
Image
Image

Qu'aurait été ma vie si j'avais pu vivre comme Caleb, dans une ville accueillant également des Singes. Parfois je me pose la question, mais ensuite, je me rends compte que c'est complètement absurde. Autant se demander ce qu'il se serait passé si j'avais eu une autre famille. Parce que ma famille n'aurait jamais accepté de venir vivre ici. Enfin si, peut être que ma mère aurait bien voulu, mais mes frères, jamais. Ils ne savent pas changer de formes, et ils sont d'avis que les Terra Indigene qui "s'acoquinent" avec des Singes sont perdus, que les Singes ne sont que des proies... Les Terra Indigene dans leur genre ne sont pas trop nombreux, heureusement, sinon les Singes auraient disparus depuis longtemps, mais il en reste quelques-uns... Il paraît que mon père était bien différent, même si je ne l'ai jamais connu. Je me demande parfois si je le reverrai un jour... J'aimerai qu'il m'ait emmené avec lui, parce que je suis sûr qu'il est allé se réfugier dans un Enclos, ou bien dans un village mixte comme cette ville. Parfois, ma mère me parlait de lui, elle m'expliquait qu'il était bien différent du reste de la meute, qu'il voulait l'emmener pour qu'ils découvrent ensemble le monde des Singes... mais le reste de sa famille et le reste de la meute n'était pas vraiment d'accord, ils ont chassé mon père, et ma mère est resté pour nous élever.
Caleb n'a pas du tout la même vie que celle que j'ai eu, et c'est tant mieux pour lui. Il vit seul avec son père, mais ce dernier a l'air beaucoup plus tolérant que ne l'était ma famille. En fait, ce n'est même pas qu'un air, il l'est. Il ne m'a rien fait, alors qu'il sait que j'éprouve du désir pour lui. Il aurait pu, m'en vouloir, retirer Caleb de mes cours, le dire à tout le monde pour que je sois rejeté... Il ne l'a pas fait. Et même si j'appréhende toujours le moment où il risque de changer d'avis, plus on avance, et moins il arrive. Je dois me résoudre au fait que je m'inquiète pour rien, même si j'ai beaucoup de mal à l'admettre.
Quand il nous rejoint, je relève légèrement les yeux vers lui, et je me retrouve prisonnier de son regard. Bien sûr, il n'y a aucun air de défi dans mes yeux, loin de là. Je le regarde par en dessous, et je me perds simplement dans ses yeux. Il est tellement attirant... Mon désir augmente, et il doit le sentir, ce qui finit par me gêner profondément, et me donne la possibilité de détourner le regard. Je baisse les yeux en rougissant, et me concentre sur Caleb, acceptant sa proposition de les accompagner au parc. Il se met en chemin et je le suis, tout en répondant à sa question :
- Euh... non, pas vraiment... tu y vas souvent?
Yumeko

Profil sur Booknode

Messages : 9874
Inscription : mar. 19 nov., 2013 12:04 pm
Localisation : Là où je peux rêver

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Yumeko »

Billie Joy Clayton ǀ 28 ans ǀ Humaine ǀ Pro-Loup ǀ 163 cm ǀ Agent de liaison
Image
Image
Image

Il existe beaucoup d'instruments de musique, je ne les connais pas tous mais la guitare a été le premier instrument dont j'ai voulu apprendre à jouer. Comme j'aime et j'écoute surtout du rock, je pense que mon choix serait aller vers un instrument me permettant de jouer ce style musical. Cela aurait pu être la basse ou la batterie mais ils sont plus contraignants car le premier doit être branché sur un ampli et le second est volumineux. Une guitare sèche ne pose aucun de ces deux problème. C'est assez léger, facilement transportable et je n'ai pas besoin de la brancher. Je peux donc l'emmener partout et jouer n'importe où. C'est aussi ça qui me plait. Et le son n'est clairement pas le même. Je ne pense pas que ça m'aurait autant plu de jouer de la basse même si ça se rapproche beaucoup de la guitare, ni de la batterie. Certains groupes utilisent d'autres instruments comme le piano, le violon, le synthétiseur, l'harmonica... Je ne me suis pas essayée non plus à la guitare électrique parce qu'il faut aussi pouvoir la brancher et utiliser un ampli. Quant à la jeune femme, je ne sais pas si elle aimerait essayer un autre instrument si elle a peur de se blesser mais cela n'a pas l'air d'être le cas. Cela dépend de ses envies et de ses affinités avec chacun d'entre eux. Son problème majeur semble être la possibilité de se blesser car elle est hémophile. C'est ce que j'en déduis quand elle m'expliquer saigner et cela ne s'arrête pas. Elle garde le silence pendant un long moment et j'ai l'impression qu'elle ne va plus parler. C'est étrange, je sens comme un malaise mais cette sensation ne dure pas car elle finit par hocher la tête et elle reprend la parole. Mais je suis surprise par le terme employé. Surveiller. Je ne trouve pas ce choix de mot anodin même si son ton l'est. Un adulte emploie souvent ce terme en parlant d'un enfant ou la police d'un suspect. Etrange choix de mot mais je ne rebondis pas dessus. Et si un jour, elle souhaite acheter une guitare ou apprendre à en jouer, je lui propose mon aide. C'est toujours plus facile pour débuter.
- [color=#800080Votre ami semble très protecteur à votre égard. Bien sûr, je comprends et si vous avez besoin d'aide pour choisir ou des conseils pour apprendre, n'hésitez pas à venir me voir. J'habite dans le complexe mixte.[/color]
Après nous être présentées, j'évoque brièvement mes études et Silver souhaite en savoir d'avantage au sujet de la vie étudiante ce qui me surprend un peu mais je lui réponds. Elle ne semble pas insister plus que cela et ne me pose pas plus de questions. J'ai aimé la vie étudiante, cela m'a plu même si je ne me suis jamais sentie insouciante. Peut-être parce que la vie a commencé à être dure pour moi, et ce n'était que le début. J'ai dû apprendre à grandir et à mûrir plus vite que bien des personnes de mon âge. Ce n'est pas pour cela que j'ai pris que des bonnes décisions par la suite. Mais je ne peux pas avoir de regrets sur mes choix passés. C'est trop tard maintenant et je ne peux pas le changer. Il fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Et peut-être que tout cela m'a conduite jusqu'à Blue Mountain. Je ne sais pas si je crois au destin mais la vie m'a mené ici pour prendre un nouveau départ. Il semble être le bon, et même si ne plus être avocate me manque, cette vie dans cette nouvelle ville me plait. Il y avait une condition à mon installation ici, je devais contribuer à l'effort collectif et prendre un des emplois proposés. Je l'ai accepté et je suis devenue agent de liaison. Un métier différent de l'ancien mais je m'y suis fait aussi. Alors, je ne peux m'empêcher d'être surprise en entendant Silver m'avoué ne pas avoir d'emploi. Elle semble embarrassée et baisse les yeux en rougissant. Je n'avais pas l'intention de provoquer une telle réaction. Je viens à peine de la rencontrer, je ne connais pas son passé, ni d'où elle vient. Il doit sans doute y avoir une raison à cela.
- Excusez-moi, je ne voulais pas vous mettre mal à l'aise. Et si vous pouviez, vous aimeriez travailler ?
Mimie99

Profil sur Booknode

Messages : 1691
Inscription : sam. 06 déc., 2014 10:27 pm

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Mimie99 »

Tout le monde: Il est possible que je prenne plus de temps pour rp's dans les prochains mois, d'ici juillet probablement. Il faut que je me trouve un emploi à temps plein si je veux pouvoir payer ma formation et comme j'ai beaucoup d'autres projets à côté, c'est les RPGs qui risquent d'en prendre un coup :cry:

Image
Image
Image
<=> Coyote <=> Mâle <=> 25 ans <=> 1m70 <=> Maître d’Écurie <=> Près du Parc de la zone mixte <=>
<=> Avec Yushin <=>

Image
Image


Je croyais vraiment que les Singes avait un peu plus d'intelligence. Mais peut-être que c'est seulement elle qui détonne d'avec les autres? Après tout, certains Autres ne sont pas réputés pour être très intelligent ou du moins ils n'utilisent pas leur intelligence ce qui... enfin. Je ne sais pas si elle m'ignore volontairement lorsque je la salue, mais j'avoue que je trouve cela vraiment hypocrite de sa part. Après tout, l'autre jour elle s'est emportée parce que je ne saluais pas et maintenant elle fait la même chose? Les Singes sont définitivement bizarre...

Et encore plus que ce je croyais puisqu'elle ne me reconnaît pas! Elle a donc non seulement des bonnes manières intermittentes, mais en plus des troubles de la mémoire? Pendant une seconde j'ai très envie de m'offusquer comme elle l'a fait avec moi il n'y a pas si longtemps, sauf que l'opportunité de s'amuser de la sorte ne se présentant plus vraiment de nos jours, je ne peux pas m'empêcher de sauter sur l'occasion. Alors, malgré que je sache pertinemment que je suis l'Autre qu'elle a vu et qu'elle semble ne pas remarquer que j'en suis un, je prétends m'inquiéter de ce qu'elle dit. Comme si j'étais un Singe avec un désir particulier d'attirer l'attention. Après tout, la peur sur une proie, ça rend toujours la chasse encore plus intéressante!

J'affiche un air soulagé lorsqu'elle me dit que l'Autre semble parti et elle confirme qu'elle en a bien rencontré un. Je fronce les sourcils quand elle cherche ce qu'elle a vu exactement. Heureusement ma réaction pourra se confondre avec de la réflexion ou de la crainte plutôt que l'agacement qu'elle représente. Elle n'est pas capable de reconnaître un Coyote lorsqu'elle en voit un? Surtout qu'avec sa réaction disproportionnée de l'autre fois, j'aurais cru être inoubliable. M'enfin, comme j'ai pu le constater, ce n'est pas la mémoire qui semble fonctionner le mieux chez cette Singe. Je saisis mon menton entre mon pouce et mon index pour marquer un air de réflexion, comme j'ai vu certains Singes le faire, puis je propose:

- Un Ours? Un Puma? Un Loup? Ou peut-être un écureuil! Ah non, c'est vrai, il n'y a pas d'écureuil. Une seconde... Humm... Quoi d'autres? Un... Coyote?

Je relève les yeux vers elle, puisqu'ils étaient auparavant orienter vers mes pieds pendant cette réflexion particulièrement inutile. Je m'efforce autant que possible de ne pas laisser mon amusement transparaître, mais ça risque de devenir de plus en plus difficile si elle ne se rend pas compte de sa bêtise au plus vite. Je pourrais utiliser le terme de « méprise » plutôt que « bêtise », mais dans le cas présent je crois que la bêtise est la voie la plus juste. Je ne sais pas comment expliquer son aveuglement sinon. Autre qu'une comédie. Ne pas rire, Wes, si tu ris, elle va comprendre, je m'exhorte.

Mais ça devient de plus en plus difficile.

Un grand sourire éclaire mon visage lorsqu'elle me demande si je veux quelque chose. Je ne me préoccupe même pas de son excuse, ce n'est pas comme si ça pouvait m'être utile, après tout. Chez les Coyotes, si tu veux t'excuser, tu donnes à manger. C'est la seule manière qu'une excuse n'est pas complètement inutile. Toutefois, si je demande à manger, ça va paraître grossier. Je crois. Et surtout... un Singe ne sentirait très certainement pas la nourriture qu'elle porte sur elle, ou associerait les odeurs à celle de la boulangerie que cette femelle possède. Je réponds donc, toujours tout sourire:

- Non, pas particulièrement. Je vous ai simplement vu courir comme si des démons étaient à vos trousses et je me suis dit que je viendrais m'assurer que tout va bien pour vous. Alors, je vous retourne la question. Avez-vous besoin de quelque chose?

Une nouvelle mémoire, peut-être?


Image
Image
Image
<=> Femme <=> 21 ans <=> 1m60 <=> Humaine Vie Simple & Cassandra sangue <=>
<=> Coin détente <=> Avec Billie <=>

Image
Image


La jeune femme à mes côtés est vraiment gentille. Je suis sûre que Loan l'apprécierait. Peut-être que j'arriverai à le convaincre pour pouvoir l'inviter à la maison? Je ne vois pas où serait le mal, elle saurait seulement où nous habitions et que c'est du côté des Vies Simples. Rien d'autres. Ce n'est pas comme si je laissais traîner mes papiers de vision ou mon rasoir, puisque toutes ces choses, c'était Loan qui les gardait. Je ne crois pas que je me déciderai à jouer d'un instrument, même si la proposition de Billie est très intéressante et qu'elle me donne envie. Toutefois, je me vois mal de refuser tout en bloc. Je ne crois pas que ce soit socialement compatible avec l'intérêt que j'ai manifesté jusqu'ici. Je peux me tromper, bien sûr, mais je verrai bien. Et elle a tout à fait raison de dire que Loan est très protecteur. Peut-être un peu trop. Je ne sais pas. J'acquiesce doucement de la tête en répondant:

- C'est vrai qu'il est très protecteur. Nous habitons ensemble dans l'une des Maisons du quartier Vies Simples. Je vais réfléchir à votre proposition. Est-ce que... Est-ce que c'est intéressant de vivre dans le Complexe Mixte?

Pour des fins pratiques, nous n'aurions pas pu y habiter. Déjà, le moins de personne qui connaissait ma vraie nature, le mieux ce serait pour tout le monde. Tout particulièrement pour moi si je me fiais à Loan et à la Cheffe de la ville. Par ailleurs, le secret protégeait les gens, car s'ils n'avaient pas l'information, ils étaient moins susceptible d'agir de manière stupide et donc ne serait pas réprimander violemment. Un frisson me parcourut à l'idée que des violences quelconques se produisent par ma faute.

Nous continuons à discuter de quelques petites choses et je me rends rapidement compte que mes questions n'étaient pas très discrètes, qu'elles attiraient l'attention sur moi. Sauf que maintenant il est trop tard pour faire marche arrière et j'espère seulement que Billie n'additionnera pas deux et deux, sinon Loan n'acceptera jamais qu'elle vienne. D'un autre côté, je ne sais pas si elle accepterait. Peut-être que ça ne l'intéresserait pas. Pourtant, j'ai tellement d'autres questions à lui poser! Enfin, à condition de m'y prendre plus discrètement. Là, par contre, toutes mes interrogations sont mortes sur mes lèvres quand elle me demande je fais quel métier. Le malaise s'empare de moi et je réponds que je n'ai pas d'emplois. Mes émotions semblent inscrites sur mon visage, car ma voisine s'excuse de m'avoir mise mal à l'aise. Au moins, la question suivante me calme un peu. Je ne sais pas pourquoi elle croit que je ne peux pas travailler, mais il est vrai que j'aimerais cela. Je lui dis donc sur un ton pensif:

- J'aimerais sans doute. Mais quelque chose de simple, pas de compliqué. Sinon je risque de me perdre, je crois. En ce moment, il n'y a que mon ami qui travaille. Moi, je passe le temps en m'occupant de mes pousses...

J'aime bien m'en occuper, mais en ce moment il n'y a pas grand-chose à faire sauf attendre. J'arrose un peu à chaque jour, mais c'est tout ce que je peux faire tant que les pousse ne seront pas grande au point de pouvoir être récolter. Je laisse échapper un petit soupir et appuie les mains vers l'arrière pour me soutenir tandis que je dirige mon regard vers le ciel.
Yumeko

Profil sur Booknode

Messages : 9874
Inscription : mar. 19 nov., 2013 12:04 pm
Localisation : Là où je peux rêver

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Yumeko »

Billie Joy Clayton ǀ 28 ans ǀ Humaine ǀ Pro-Loup ǀ 163 cm ǀ Agent de liaison
Image
Image
Image

Je n'ai rien contre les terra indigene, je ne ressens aucune animosité envers eux. Ils ne m'ont jamais blessé d'une manière ou d'une autre même le jour de la Grande Purge. J'ai été épargnée tout comme mon père. Ce jour là, j'ai ressenti de la peur puis du soulagement quand tout fut fini. Au final, les personnes qui m'ont le plus déçues, celles qui m'ont fait le plus de tord et le plus de mal sont les humains, les miens. Des personnes dont j'étais proches. John et Zackary. Mon propre frère et mon amant. Si je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même quant au second puisque j'ai décidé de cette relation, c'était différent pour le premier. Mais mon frère était trop égoïste pour penser un peu aux autres, pour penser à sa propre famille, pour demander de l'aide. On lui aurait donné, on n'aurait pas réfléchi deux fois. C'était leur fils, c'était mon grand frère. On avait été là la première fois, on aurait été là la seconde. Mais il a été lâche, et encore aujourd'hui, je n'arrive pas à lui pardonner, mort ou vivant. Je ne sais pas et je ne le saurais jamais. Mes parents ont été capables de lui pardonner, moi j'en suis incapable. J'ai encore trop de rancune et de colère envers lui malgré les années passées. Quant à Zackary, il n'a pas survécu à ce jour funeste, je l'ai appris dans les jours qui ont suivi. Il faisait partie du mouvement HAT alors ce n'est pas surprenant. Ben a été ma seule relation sérieuse et équilibrée mais je suis en grande partie fautive si elle a pris fin. Et aujourd'hui, si je refais ma vie avec quelqu'un, je veux une relation semblable. Je ne veux pas d'une relation sans lendemain, d'une relation toxique, qui ne m'apportera rien. J'aspire à autre chose. Mais je n'ai encore rencontré personne pour le moment. Silver semble être dans une dynamique différente et je ne pense pas qu'elle a les mêmes pensées que les miennes. Elle me confirme le côté protecteur de son ami, et si j'avais un doute sur le terme ami, je n'en ai plus, car elle m'explique qu'ils vivent ensemble à Vie Simple. Je côtoie peu les habitants vivant là-bas mais leur mode de vie est différente de la mienne et de beaucoup d'habitants ici. Elle me demande alors si c'est intéressant de vivre dans le Complexe Mixte. J'aurais pu très bien m'installer dans la partie réservée aux humains uniquement mais je ne sais pas pourquoi, je me sens plus en sûreté entourée par les humains et les terra indigene qui se mélangent. Enfin, je ne veux pas dire que je ne me sens pas en sécurité. Ce mot est sans doute trop fort mais je me sens bien où je vis. Et si je devais prendre une décision un jour, je sais à qui ira ma loyauté. C'est sans doute en partie aussi la raison qui m'a fait choisir le Complexe Mixte.
- Et c'est comment de vivre parmi les Vies Simples ? Cela doit être calme, non ? Bien sûr, aucun problème, et si un jour vous êtes décidée, vous savez où me trouver, fis-je en lui adressant un sourire. Hum... bonne question. Je dirais en partie oui parce qu'on rencontre souvent des terra indigene. Avant d'arriver ici, j'avais très peu d'interactions avec eux, et maintenant, j'en ai souvent. Et cela me plait de vivre dans une ville où tout le monde se côtoie.
Silver me pose des questions étranges ou c'est moi qui les trouve étrange, c'est aussi possible. Du coup, je m'interroge mais je me retiens d'user de mes anciens réflexes d'avocate qui consistaient à poser plein de questions à mon client afin de mieux comprendre ses intentions et les raisons qui l'ont poussé à venir me voir. C'est un peu comme mener une enquête mais à un niveau différent. Mais je ne compte pas jouer les policiers car ce n'est pas mon rôle et je n'aimerais pas qu'on fasse de même avec moi. Et malgré moi, j'arrive à la mettre mal à l'aise ce qui n'était pas du tout mon intention alors je m'en excuse. Je trouvais cela curieux qu'elle n'ait aucun métier car c'est l'une des conditions pour venir ici... J'en suis presque sûre car on me l'a bien dit avant mon arrivée. Mais peut-être que son ami travaille pour eux d'eux et un seul salaire leur suffit pour vivre convenablement. J'en déduis en l'écoutant qu'elle ne peut pas travailler donc c'est pour cela qu'elle ne le fait pas. Ses réponses me laissent un peu perplexe, je dois l'avouer. Il y a quelque chose qui doit m'échapper même si je ne sais pas quoi. Je m'interroge vraiment sur Silver... Elle semble si différente... Elle aimerait travailler mais faire quelque chose de simple. Je ne sais pas pourquoi, ça me fait penser à un film où une jeune femme a eu un accident de voiture qui lui a fait perdre la mémoire et a causé des lésions au cerveau, l'handicapant. Bon ça serait sans doute tiré par les cheveux mais après tout plausible et ça expliquerait pourquoi elle ne peut pas faire n'importe quoi. Rien de complexe, en tout cas.
- Je vois... Comme vous semblez aimer faire pousser des choses, vous pourriez cultiver la terre et récolter des fruits et des légumes, non ? Cela ne doit pas être une tâche trop compliquée. Quoique c'est un travail physique... Et vous faites pousser quoi ?

Emerson Wolfgard ǀ Terra Indigene ǀ 32 ans ǀ 185 cm ǀ Antiquaire ǀ Madai

Image
Image
Image

Le plus souvent, j'emmène Caleb dans la forêt car on peut prendre notre forme de terra indigene et aller chasser ou courir. Je l'emmène tous les jours pour qu'il apprenne toutes les techniques de chasse et s'améliore. Il faut qu'il apprenne comme j'ai appris avant lui. C'est important car plus tard, il sera amené à chasser seul ou en meute. Il aura un rôle à jouer. Et au final, il chassera pour nourrir ses propres Petits à son tour. C'est dans l'ordre des choses. Comme j'ai deux frères, je chassais parfois avec eux pour ramener des proies à la tanière qui nourrissait tout le monde. Comme nous étions cinq, c'était facile, il y avait peu de membres à nourrir. Le maximum que nous avons été était de sept en comptant Caleb et Lynn. Après nous avons été six, quand elle est partie. Mais mon fils ne mange pas autant qu'un Wolfgard adulte donc il a besoin de quantités moindre, plus petites. Et quand il a eu l'âge, je l'ai emmené pour la première fois chasser. Avant, je lui ai expliqué et montré les différentes techniques. Je me rappelle qu'il était très concentré sur mes explications et excité à l'idée de me montrer. Il a beaucoup couru, il était épuisé mais il a réussi à attraper un rongeur. Il y a eu bien d'autres fois avec des réussites parfois, mais pas à chaque fois.
Mon terrain de jeu quand j'étais un Petit, c'était la forêt, dans les terres sauvages, loin des lieux où vivaient les Singes, où il y avait des villes et villages. Plus tard, on s'en est approché, et puis j'ai commencé à apprendre à me transformer et à avoir des interactions avec eux. Et Caleb, vivant ici, a un autre terrain de jeu et il aime aller au parc pour faire comme les Petits Singes. Il s'amuse au petit terrain d'amusement, seul ou parfois avec d'autres Petits. Il y a aussi quelques arbres et une mare à l'intérieur du parc. On y reste un moment mais jamais très longtemps c'est-à-dire une demi-journée ou une journée entière. Tout dépend de l'envie de Caleb. Je le surveille le plus souvent, le laissant jouer de son côté. Moi, je préfère d'autres activités comme chasser Madai dans la forêt, ça c'était amusant pour moi. Là, je ne crois pas qu'il va s'échapper. Non, il reste et il me fixe, et j'en fait de même. Cela pourrait être un jeu à celui qui tient le plus longtemps. Mais ça ne dur pas assez pour que ça devienne un jeu. Il arrête vite et il baisse les yeux en rougissant. Je sens même son odeur, devenant plus forte. Je sens son désir. Cette odeur commence à m'être bien familière, j'y suis habitué. Elle ne me dérange pas et je ne change pas de comportement envers lui. Cela ne fait aucune différence et il connait mon opinion et mon absence d'intérêt à ce sujet. Absence d'intérêt envers son désir.
Madai accepte de venir au parc avec nous, et Caleb en est ravi. Chacun reprend sa marche dans la même direction pour se rendre jusqu'à notre objectif à présent commun. Mon fils curieux lui demande s'il a déjà été au parc dont la réponse est négative. Cette fois-ci, c'est son professeur qui lui demande s'il y va souvent.
- J'vais te faire découvrir le parc avec papa ! s'exclame mon fils tout joyeux. Oui, j'y vais toutes les semaines. J'aime bien m'amuser là-bas. Y'a des jeux pour Petits. Et tu voudras jouer avec moi ?
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8016
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par naji2807 »

Madai Wolfgard
23 ans, 1m75, Loup Rejeté
Professeur pour les Terra Indigene

Image
Image
Image

J'envie un peu Caleb, il a une vie que j'aurai aimé avoir, ne serait-ce que par la présence de son père. Enfin, c'est vrai que je ne devrais pas me plaindre, parce que sa mère n'est pas là, qu'elle les a abandonné, son père et lui... Finalement, on est pas très loin de mon histoire à moi, puisque mon père nous a aussi abandonné, même si il ne savait pas que nous existions. Pourtant, je ne lui en veux pas vraiment, parce que je sais qu'il est parti découvrir le monde, et qu'il se sentait trop restreint dans la meute... Si il était réellement comme moi, je comprends sa décision, même si je n'ai pas eu son courage, et que j'ai du attendre qu'on m'exile pour trouver moi aussi mon bonheur ailleurs. Mais son manque ne s'en est pas moins fait sentir, au contraire... Enfin, il me manque moins maintenant, parce que le temps a passé et que j'ai réussi à grandir et à me construire sans sa présence, mais parfois, je me demande si je devrais le chercher. D'un autre côté, même si je le voulais, je sais pas vraiment si je peux le retrouver. Je n'ai même pas une odeur à laquelle me raccrocher, seulement des descriptions de ma mère, qui ne risquent pas de vraiment m'aider. Parfois, je me dis que je le saurai si je le rencontrai, que je m'en rendrai compte, que ça me paraîtrait évident... mais je ne sais pas si ce serait réellement le cas, et j'imagine que je ne saurai jamais.
De toute façon, ce n'est pas comme si je le cherchais, encore une fois. Je préfère me concentrer sur le présent, sur l'idée de passer du temps avec Caleb... et avec Emerson. Je dois admettre que cette idée m'enchante, et me stresse un peu en même temps. D'un autre côté, plus je passe du temps avec lui, et moins je me sens anxieux en sa présence... mais également, plus il me plait... Ce n'est pas vraiment une bonne chose, je préférerai l'aimer de moins en moins, mais mon esprit têtu n'a pas l'air d'accord, et je me dis que, finalement, ça aurait peut être été mieux si il m'avait rapidement repoussé. Au lieu de ça, malgré le fait qu'il m'ait dit ne pas être intéressé, je ne peux pas m'empêcher de ressentir du désir pour lui...
Je ne soutiens pas son regard très longtemps, et me concentre à nouveau sur Caleb, avec qui il m'est beaucoup plus facile de converser en étant à l'aise. Il a l'air tout content à l'idée de me faire découvrir le parc où il joue, et ça me fait sourire. Automatiquement, je me détends un peu, heureux de le voir heureux. Si bien que quand il m'interroge, je réponds tout naturellement, avec un grand sourire :
- Oui, bien sûr.
Et puis je me rends compte qu'Emerson sera là, qu'il va me voir jouer et agir de façon infantile... et je regrette un peu. Je ne vais pas rétropédaler, c'est trop tard, mais mon sourire se fane un peu, et des poils apparaissent sur mes mains, trahissant mon anxiété. En plus, si j'avais refusé, j'aurai pu rester aux côtés d'Emerson... mais d'un autre côté, j'aurai peut être déçu Caleb... je me retrouve plongé dans l'ambivalence, et tente de conserver mon sourire, sans parvenir à contrôler parfaitement mon apparence de Singe.
Florance

Profil sur Booknode

Messages : 1333
Inscription : mar. 18 juin, 2013 5:58 pm
Localisation : Quelque part Entre les Mondes
Contact :

Re : | Meg Corbyn | Les Élémentaires | Inscriptions ouvertes |

Message par Florance »

La réponse fut longue à venir, mais elle est là. J'espère que c'est pas trop artificiel... :roll:

Image
Yushin Silenc
24 ans - Humaine - Boulangère

Image
Image


Un truc détonne assurément dans tous ça. Mais tant que l'autre... créature furax contre moi n'est pas dans le coin, qu'est-ce qui pourrait arriver de pire ? Une mini part de moi craint toujours un peu qu'il déboule sur moi sans prévenir, mais s'il voulait vraiment me faire du mal, pourquoi attendre ? A moins qu'il ne soit vicieux au point de vouloir jouer avec mes émotions en plus ? Je pense que je l'aurais senti... J'ai toujours pu compter sur Ekiel pour ça.
En attendant, il serait temps d'éviter de vexer une autre personne. Cette fois au moins, c'est quelqu'un avec qui je peux communiquer. En plus il s'est inquiété pour moi. De quoi s'en vouloir d'autant plus de s'être préoccupée d'un animal caractériel dénué d'empathie plutôt qu'un gentil jeune homme. Il essaie même de m'aider !
Je crois que c'était plus ça oui, je dis à la fin de son énumération. Un Coyote. Hum... Est-ce que vous savez s'il y en a beaucoup dans la ville ?
En y repensant, je crois que ce n'est pas la première fois que j'en croise. Heureusement, c'est loin d'arriver tous les jours. Même si avec toutes les espèces qu'il y a en ville, il y a de quoi avoir des frayeurs plusieurs fois pas semaine. M'enfin, jusque là, je pense même que je commence doucement à m'y faire. Tant que je ne croise pas trop le vampire qui tient un resto... Et tant qu'ils ne s'énervent pas trop s'entend.

J'essaye de ne pas trop de faire une tête bizarre quand je vois le jeune homme, Wesley... quelque chose, me proposer de l'aide avec un sourire beaucoup trop joyeux. Après tout, quelle meilleure humeur pour proposer son aide que la joie ? Je me doute aussi que ma personne ne l'intéresse en soit pas tant que ça. Il m'a manifestement étiqueté avec mon boulot. Ça me rappelle les amis de mon frère. Quand ils étaient aussi tous mes amis.
Pourquoi pas ? Je reste seule parce que je n'ose pas trop aller embêter Félicia ou Yunna. Leurs amis respectifs sont un peu trop intimidant pour moi. Quelque part, cette rencontre est l'occasion de lier avec d'autres personnes.
Est-ce que vous vous laisserez suffisamment tenté par un sandwich et quelque pâtisserie pour me servir de garde du corps le temps du repas ? je propose en essayant de prendre un air conspirateur.
Avant même que je ne termine ma phrase, je perds mon "sérieux".
En vrai, je voulais profiter du beau temps pour aller déjeuner au parc. Avec ce qui s'est passé je n'oserai par trop y retourner seule. Mais si vous n'avez pas encore manger et que vous n'avez rien prévu de particulier... Je ne vous demande pas réellement de vous interposer si jamais l'Autre réapparait. J'espère juste que la présence d'une autre personne va le décourager de revenir. Et en profiter pour faire connaissance.
Répondre

Revenir à « RPG »