Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Forum dédié à tous les jeux qui sont des RPG (Role Playing Games) en français : Jeux de rôle
LSGI

Profil sur Booknode

Messages : 9977
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : lun. 04 févr., 2013 6:31 pm
Localisation : Le monde des psychopathes, des cinglés et des sadiques

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par LSGI »

Jaime Weldyng
18 ans | 1m80 | Elfe | Ondes positives | Cours de Magie | Bastian



Image



Après les questions économiques portant sur l’école, je me penche sur la question des pouvoirs dans un établissement humain. Je ne sais pas exactement ce que ça donne, des surnaturels qui se restreignent, je n’ai pas vécu ainsi. Quand j’étais petit, avec Sorcha, nous utilisions sans arrêt la magie. Principalement pour jouer. Que ce soit dans le lac, dans les bois ou même dans la maison. La télékinésie est tellement pratique, elle peut servir à tout faire presque. Enfin, pas tout, mais c’est l’idée. On grimpait aux arbres qui n’avaient pas de branche basse grâce à la télékinésie, ou bien on éloignait les morceaux de verre brisé lorsque ma mère rentrait pour ne pas qu’elle voit notre bêtise, ou encore nous nous lancions des boules de neige en contrôlant parfaitement leur trajectoire. La magie nous servait tout le temps… Comme lorsque Kimili passe des heures dehors, à observer les plantes et les faire pousser, comme lorsqu’on a une panne de courant et qu’on crée une boule de lumière qui flotte dans les airs, comme lorsque ma mère nous appelait pour manger et amplifiait magiquement sa voix pour ne pas avoir à se bousiller les cordes vocales… Et durant nos cours nous étudions principalement la magie, son utilisation, son histoire, en plus du reste. J’ai grandi avec la magie autour de moi en permanence, donc il m’est étrange d’imaginer une école où on doit se retenir, bien que ce soit totalement logique. Dans un monde humain il est dangereux pour une créature d’utiliser ses donc, on ne peut pas prévoir les réactions des hommes. D’après certains films que j’ai pu visionner, ils peuvent réagir vraiment très mal. Ce qui est logique – encore une fois – puisque nous avons tendance à être effrayés par ce que nous ne connaissons pas ou ce qui est différent.
Bastian me parle de sa propre expérience et d’après lui ce n’était pas si difficile. Il faut dire que s’il a toujours évolué dans un milieu empli d’humains, il avait l’habitude. J’acquiesce à ses mots et souris de la réaction de sa mère que je pourrais calquer à celle de la mienne si elle avait été dans la même situation.
— J’aime bien votre tradition, ça vous permet de voir autre chose, c’est intéressant. Mais maintenant que tu es ici, tu dirais que tu te sens comment ? Ça ne te fait pas bizarre de voir des gens voler près de toi dans les couloirs ? Ou d’étudier la magie ouvertement ?
Je souris ensuite plus largement à sa question en secouant légèrement la tête.
— J’étudiais chez moi, ou plutôt, dans le village des fées. J’ai toujours vécu là-bas, je n’ai pu en sortir que quelques fois mais jamais très longtemps. Autant te dire que là-bas il ne se passe pas une heure sans que tu vois quelqu’un utiliser la magie, expliqué-je avec un petit sourire.
Je repense au village et me demande d’ailleurs si j’y retournerai pendant les vacances. Je n’en suis pas certain, j’aimerais profiter de l’endroit tant que je le peux. D’un autre côté, je sais que ma mère s’inquiète toujours, même si je l’ai régulièrement au téléphone et qu’elle s’est un peu calmée.
Nous parlons ensuite des talents de Bastian et je finis par le surnommer le faiseur de presque miracle. Un titre qu’il gagne grâce à ses armes et sa prudence. Mais je n’arrive pas à me sortir cette idée de test de la tête. Sauf que je ne sais pas encore avec qui. Il faudrait trouver quelqu’un de mauvaise humeur, ou assez froid, mais je ne connais pas encore une telle personne – hormis Mlle Winstood évidemment. Et puis que Bastian tient à la vie je vais éviter de le donner en pâture à un loup colérique. Bien que de toute manière il n’y en ait pas dans cette pièce. Je regarde autour de nous à la recherche de quelqu’un qui sera certainement difficile à séduire. Enfin, quand je dis séduire, ça veut plutôt dire dérider, et faire sourire en retour si possible. Je finis par trouver ma cible et un sourire de défi me vient aux lèvres.
— J’ai trouvé ! Celui-ci, je ne le connais pas mais je ne l’ai jamais vu sourire et même je l’ai vu assez effrayé pour le moment. Peut-être que tu parviendras à lui arracher une esquisse de sourire, je ne demande rien de plus.
Je lui désigne un garçon en parlant, qui est englouti par un sweat gigantesque. Il est très pâle et a des cernes énormes. Je l’ai déjà remarqué mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller lui parler. Il n’a franchement pas l’air d’aller bien, donc peut-être que Bastian parviendra à améliorer son humeur, je l’espère sincèrement pour lui, je ne sais pas ce qu’il a mais on dirait qu’un peu d’ondes positives lui feraient du bien. Et au moins, il n’a pas le gabarit pour s’attaquer à Bastian si jamais il n’apprécie pas son sourire, donc la vie de Bastian est sauve.
MorganeP79

Profil sur Booknode

Messages : 2234
Inscription : mer. 18 mai, 2016 6:08 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par MorganeP79 »

Texte explicite

❀ Destiny Cory ❀
❀ Vampire ❀ 17 ans ❀ Élève ❀ Musicienne ❀ 1m65 ❀
Image
Image
Image

Quick Musical Doodles & Sex

Il se lève après m'avoir demandé si j'étais prête à faire ma première fois, pour aller chercher un préservatif. Cela nous évitera bien des problèmes, et je n'avais vraiment pas envie de m'arrêter maintenant sans pouvoir passer aux vraies "choses sérieuses" -cela dit, c'était déjà très sérieux à partir du moment ou nous avons franchis le seuil de sa chambre et que nous avons commencer à nous déshabiller-. Je pense que lui aussi serait plutôt frustré de s'arrêter ici, et il n'a pas l'air d'être le genre de personne qui veut des enfants jeunes, ce n'est pas mon cas également. Pas que je n'en veuille pas, non loin de là, seulement pas maintenant en tout cas et encore moins avec lui.
Il commence à déballer le préservatif de son emballage, mais se stoppe quand je dépose mes mains sur ses hanches pour les embrasser. Mes lèvres se posent doucement au-dessus de son caleçon quand je lève les yeux vers lui et le complimente. Il sourit en laissant ses crocs se dévoiler, Andrea aime qu'on complimente son ego, tandis que moi, j'aime le complimenter. Je vois dans son regard qu'il me désire, tout autant que moi. Ses mains se posent sur mon visage, pour caresser ma joue, quand il me répond qu'il me trouve sexy aussi. Mon cœur manque un battement, c'est la première fois qu'un garçon me trouve belle, mais je ne sais pas s'il le pense vraiment ou si le contexte le pousse à me dire ce genre de chose pour me mettre en confiance. Mes joues s'empourprent de nouveau, tandis que je m'allonge le cœur battant la chamade, je le regarde enlever le dernier vêtement qui nous séparait et enfiler le préservatif avant de se glisser au-dessus de moi. Il écarte mes cuisses, puis doucement frotte son sexe contre le mien, ce qui me fait soupirer. Mon souffle se coupe et mes mains resserrent l'emprise sur les draps lorsqu'il commence à rentrer, toujours aussi doucement, dans mon intimité. Il va lentement, en faisant des va-et-vient, et je pensais que cela me ferait plus mal. Ce n'est pas très agréable, c'est tout nouveau pour moi, je découvre le sexe, cependant, je m'attendais à une douleur bien pire. Puis au fur et à mesure qu'il entre et sort, je mouille un peu plus, ce qui lui permet de se glisser entièrement en moi. Je gémis, en posant mes mains sur son dos, ne désirant qu'une chose... Retrouver ses lèvres et sa langue contre la mienne.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Qwill Hilton
17 ans, Né le 2 septembre, 1m82
Norvégien, Sorcier de sang mêlé, Atteint d’Hypermnésie

Image
Image
Image

Je ne pense pas le lui dire, mais je trouve qu'il exagère un peu. Il semble très angoissé par la situation - trop à mon avis - alors qu'il n'y a pas mort d'homme. Oui, son pouvoir trouble quelque peu l'intimité des gens. La belle affaire... De nombreuses formes de magie comporte des défauts, pose problème à l'entourage, même la mienne, qui semble pourtant inoffensive. Le fait que je me souvienne de tout, en toute circonstance, en a agacé plus d'un. On ne peut pas se disputer avec moi et assurer m'avoir dit quelque chose que l'on ne m'a pas dit, par exemple, ou inversement, on ne peut pas m'affirmer "je n'ai jamais dit ça" alors que si. Ce qui est étonnant, c'est que je ne m'énerve pas souvent, c'est plutôt l'autre qui s'énerve, tandis que moi je dis "si, tu l'as dit le lundi 2 janvier, tu portais ta chemise bleue et tu buvais du thé dans ta tasse préférée" par exemple... Et les gens s'emportent, et je vois bien que c'est parce que ça les agace, que je m'en souvienne, qu'ils auraient préféré que j'oublie. Moi aussi, parfois, je préférerai oublié. Ce n'est pas pour rien que le cerveau de la plupart des gens effacent certains souvenirs, ça sert à les préserver des mauvais souvenirs, notamment, mais aussi à ne garder que ce qui est utile. Pour moi, tout est utile - ou bien tout est inutile, selon le point de vue - et c'est un peu fatigant.
Néanmoins, j'admets que mon pouvoir est peut-être un peu moins contrariant pour les gens que le pouvoir d'Erwann. Et encore, car depuis peu, j'ai découvert que moi aussi, je pourrais peut-être finir par pouvoir me balader dans l'esprit des gens, et que contrairement à Erwann, je ne fais pas tant de cas de cette information. Le devrais-je ? Est-il plus vertueux que moi, pour s'inquiéter ainsi de son impact sur les autres ? Peut-être... mais la vertu n'a jamais tenue une place très importante dans ma vie.
- Je vois, je réponds, pensif. Pour toi la solution est donc de t'isoler de tous, à jamais ? Mais ne penses-tu pas qu'en faisant cela, tu pourrais blesser les gens qui tiennent à toi et veulent continuer à passer du temps avec toi ? Et si c'est le cas, on en revient à ce que je disais, quoi que tu fasses, tu ne peux pas faire en sorte de ne blesser personne, alors pour moi, c'est la volonté de ne pas faire de mal qui compte davantage que le fait de faire ou non du mal aux gens.
Cette conversation est très intéressante, justement par la divergence de nos opinions. J'apprécie de converser avec les autres, surtout parce que ça me permet d'être un peu distrait de mes souvenirs. Je réfléchis à ce que me dit Erwann, je me concentre sur sa situation, et j'essaie de comprendre son point de vue, mais j'avoue que cela m'est assez difficile. Puisqu'il est maintenant loin de son père, il devrait pouvoir utiliser sa magie comme bon lui semble, sans avoir réellement peur des conséquences. D'autant plus qu'il est dans une école où l'on apprend à utiliser sa magie... donc il serait sincèrement dans son bon droit. Je peux concevoir, dans une certaine mesure, qu'il lui soit difficile de mentir... mais j'admets trouver cela un peu étrange, presque ridicule, même si je ne me permettrai pas non plus d'émettre un jugement trop négatif.
Je fronce les sourcils devant ce qu'il me répond, et secoue la tête, un peu étonné.
- Mais ton père ne se doutait pas que si il t'envoyait dans une école surnaturelle, tu devrais bien finir par t'exercer avec ta magie ?
Je persiste et signe, le meilleur moyen d'apprendre à maîtriser sa magie, c'est encore de l'utiliser. Si il ne l'utilise jamais, je pense qu'elle finira par sortir d'elle-même. Peut-être que je me trompe, mais j'ai lu beaucoup d'histoire concernant des sorciers, des elfes, des fées, qui avaient tenté de réprimer leur magie, et les morales de ces histoires ne sont jamais très heureuses. Généralement, si on n'accorde pas beaucoup d'importance à sa magie, ou si on la réprime de trop, elle finit par se frayer elle-même un chemin vers la sortie, que l'on soit d'accord ou non. C'est aussi pour cela que mon père a préféré m'apprendre à utiliser la mienne, malgré l'interdiction formelle de sa famille. En fait, ne rien apprendre sur sa magie, c'est comme tenir dans sa main une arme à feu, chaque jour, sans jamais apprendre à s'en servir, de peur de blesser quelqu'un. Le problème, c'est qu'à ne pas savoir s'en servir, on finit par appuyer sur la gâchette sans le faire exprès, dans un moment d'inattention, et alors on blesse réellement quelqu'un, gravement même. Bien sûr, j'exagère un peu le trait, surtout dans le cas d'Erwann, je pense, mais pour certains pyromane ou nécromancien, ce n'est pas si faux.
En tous cas, de mon côté, je n'ai aucun problème à l'idée qu'Erwann vienne fouiner dans ma tête. Je suis même plutôt curieux de ce que cela pourrait donner, car j'adore faire de nouvelles expériences, et que pour être nouvelle, celle-ci l'est. Et puis surtout, je suis curieux de voir quel contrôle je pourrais avoir sur les évènements, mais également, qu'est-ce qu'Erwann va réussir à percevoir ? Je suis presque excité par l'expérience, parce qu'elle soulève de nombreuses questions, et je suis certain qu'il faudra plus d'une fois pour répondre à chacune d'entres elles !
Pour éviter de perdre Erwann, pour cette première expérience, je choisis un souvenir précis, agréable et emplit de nostalgie, et m'y plonge, invitant Erwann à me toucher. La sensation est tout de suite un peu étonnante, mais pas désagréable. C'est comme invité quelqu'un à entrer chez soi, et comme je le fais de mon plein gré, ça ne me dérange pas. Je me demande si il voit vraiment tout ce que je vois, si il est plongé dans mon souvenir aussi bien que moi. J'aimerai presque sortir de ce souvenir, revenir dans l'image mentale que je me fais de mon esprit, pour essayer de converser avec Erwann sur son ressenti... Mais à peine cette pensée me traverse l'esprit que je perds le contrôle de mon souvenir. Je me retrouve envahis par tous les autres, comme cela m'arrive souvent, mais cette fois, je suppose qu'Erwann peut les voir aussi. Il rompt vivement le contact, et c'est son sifflement qui me ramène dans le présent. Il a sifflé comme si il avait eu mal... et peut-être que c'est le cas. Est-ce à cause du trop plein d'informations ? J'en ai l'habitude, mais c'était peut-être un peu trop pour lui. Je ne sais pas ce qu'il a vu exactement, c'était un peu le fouillis, mais ça l'est toujours. Il s'excuse, et, comme je commence à apprendre à le connaître, je me dis que ça risque d'être récurrent chez lui. Je souris donc et secoue la tête, en faisant un petit geste de la main pour balayer ses excuses.
- C'est moi qui suis désolé, je ne sais pas qui de nous deux est le responsable, mais je pense que j'ai ma part de responsabilité là-dedans. Tu as du t'en prendre plein la tête, je dis en grimaçant, ce n'était pas très agréable, pas vrai ?
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Elros Lomion
17 ans, Né le 1 Mars, 1m75
Fée, Amoureux de Thor, En crush sur Kholer, Coeur brisé

Image
Image
Image

I Want Love

Je me demande pourquoi elle persiste à parler avec moi, alors que ma conversation n'a rien d'intéressant. Soit je suis triste et déprimé, soit je suis gêné et rouge comme une pivoine. Je dois lui sembler ridicule, mais elle est trop gentille pour le dire ou me le faire remarquer. Je me demande si c'est pour ça que Thor ne s'intéresse pas à moi, parce que je suis trop ridicule... Mais pourquoi je me pose cette question ? Il est évident que c'est parce qu'il aime les filles, pas les garçons. Mais au fond, même si il aimait les garçons, il ne s'intéresserait pas à moi, tout simplement parce que je ne suis pas intéressant. Pourtant Khol s'est intéressé à toi... Seulement pour jouer avec moi, pas parce que je l'intéresse vraiment... Tu ne te souviens pas de ce qu'il t'a dit ? Il avait vraiment envie de coucher avec toi. Peut être, mais moi je ne veux pas juste une histoire de sexe, je veux une histoire d'amour... Je suis vraiment pathétique.
Je vois bien que Kimili essaie de me rassurer, de rattraper un peu les choses. Elle est tellement gentille... J'aurai vraiment du rester vivre dans un village de fée, avec des gens comme elle, comme mes parents. Pourquoi a-t-il fallu que l'on côtoie les humains et leur cruauté. J'aurai sûrement été plus épanoui parmi les miens, là où on ne m'aurait sûrement pas jugé pour mes goûts... J'acquiesce à sa nouvelle proposition, qui me plait davantage.
- D'accord, je dis avec un sourire un petit peu plus prononcé, cette option me va un peu mieux.
Je suis moins rouge, et finalement, la conversation s'arrange, comme on part sur un sujet qui me passionne : le métier de soignant. J'aimerai devenir médecin plus tard, même si je ne sais pas encore si je souhaite travailler parmi les miens ou parmi les humains. C'est paradoxal, avec ce que je pense du monde humain, et le fait que j'ai voulu le quitter au plus vite. Mais je ne peux pas nier que je sois curieux de la médecine humaine. Les cours que j'avais, de biologie notamment, étaient déjà très intéressants, et je crois que j'aimerai passer par un cursus non surnaturel. Ainsi, je pourrais ajouter à mes connaissance magiques, des connaissances scientifiques, et je suis sûr que ça ne rendrait mes soins que meilleurs.
Nous convenons qu'il serait difficile de regarder quelqu'un souffrir, raison pour laquelle j'hésite beaucoup à travailler dans un hôpital humain, où je devrais me restreindre dans l'utilisation de ma magie. J'acquiesce aux paroles de Kimili, et réponds :
- Oui... j'espère aussi que je serai un bon médecin, mais rien ne dit que je réussirai à en devenir un, ce n'est pas si simple... Et toi, qu'est-ce tu voudrais faire plus tard ?
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Texte explicite

Andrea Azarov
17 ans, Né le 30 décembre, 1m81
Sorcier transformé en Vampire, Incube, Impulsif

Image
Image
Image

Certains me trouvent arrogant, et je le suis certainement, mais je sais ce que je vaux. Je sais que j'attire les regards, je sais que les gens me trouvent sexy, désirable, et je sais que c'est notamment grâce à la magie. Parfois, je me demande si je serai aussi désirable sans elle, si elle n'est pas la seule raison pour laquelle les gens ont envie de coucher avec moi. Quand je me pose ce genre de question, l'idée que la réponse soit positive m'agace, mais ensuite, je me dis que ce serait comme se demander si les elfes seraient aussi attirants si ils n'étaient pas des elfes. Je suis né avec cette magie, sans elle, je serai quelqu'un d'autre.
Je n'envie donc pas Destiny, qui est sexy sans avoir besoin de magie pour l'être. Je la complimente, comme elle me complimente, avant de m'allonger sur elle, prêt à la prendre. Je n'entre pas tout de suite en elle, je veux qu'elle soit vraiment prête, alors je prends mon temps. Elle soupire dès que je recommence à stimuler l'entrée de son sexe avec le mien, mais ses réactions changent quand je commence à entrer. Elle est très serrée, donc ça ne doit pas être très agréable, mais je vais doucement, et je m'aide de ma magie pour que ce soit moins douloureux. Pour moi, la sensation est délicieuse, même si elle serait sans doute encore meilleur sans le préservatif.
Je poursuis, et comme elle s'ouvre peu à peu, et mouille de plus en plus, je parviens à entrer complètement elle. L'odeur du sang se fait sentir, mais elle n'éveille pas ma faim, parce que c'est du sang de vampire, et que je suis trop concentré sur mon plaisir. Je suis également concentré sur Destiny et ses réactions. Son gémissement et son mouvement me pousse à me rapprocher d'elle, comme elle m'incite à le faire. Ma bouche trouve la sienne, et je caresse sa langue de la mienne, en commençant à bouger en elle. Je me familiarise avec son intérieur, soupire dans sa bouche, et entame des aller-retour lent et régulier, cherchant à trouver le rythme qui lui plait le plus. Puis je me détache de sa bouche, juste pour lui murmurer :
- Tu peux bouger aussi si tu le veux.
Avant de coller à nouveau mes lèvres aux siennes.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Mia Dmitriev
16 ans, Date de naissance inconnue, 1m63
Elfe, Donneuse liée à Andrea, Maitrise de la glace

Image
Image
Image

Je suis quelque peu perturbée par ma rencontre avec So et sa soeur, aussi, bien que je me sois éloignée rapidement, je finis par ralentir le pas. Je ne suis pas en retard, loin de là, et je n'ai pas envie d'arriver en classe les joues rouges ou toute essoufflée, ça ne ferait qu'attirer le regard des autres. J'espère sincèrement que Soo a raison - elle a peut-être voulu me blesser en disant que So ne s'intéresserait plus à moi après ce baiser, mais au contraire, c'était rassurant - parce que je sais qu'Andrea n'est pas très partageur. Nous ne sommes pas ensemble, pas à proprement parlé du moins, mais je ressens un besoin de lui être fidèle, parce que je sais que ça lui déplairait que je ne le sois pas. Bien sûr, certain pourraient trouver la situation injuste, et elle l'est peut-être, objectivement, mais pas à mes yeux. Il est normal qu'il couche à droite et à gauche, il a besoin de se nourrir, sa magie le réclame, et en plus, ça l'aide à garder une certaine maîtrise de sa soif de sang.
Instinctivement, je cherche la présence d'Andrea dans l'école, je me connecte à lui, mais je doute qu'il le sente. De mon côté, les sensations sont plus fortes que du sien, nous avons déjà pu l'expérimenter à plusieurs reprises. Je le sens en salle de classe... mais je le sens surtout excité. Et plus je marche, me rapprochant des salles de classe, et plus je sens son excitation. Les battements de mon propre coeur s'accélèrent, ma peau se réchauffe, et je ressens son désir. Il ne brûle pas en moi comme il brûle en lui, mais il allume quelque chose quand même. Je suppose qu'il doit déjà être avec quelqu'un, et je le sens d'ailleurs bouger, passer par un chemin différemment du mien, monter à l'étage...
J'étais en train de me diriger vers les salles de classe, mais je me retrouve instinctivement à prendre le chemin inverse. Je remonte vers les chambres, poussée par une envie de le voir, de satisfaire ce désir brûlant qui le traverse. Je ne suis pas hypnotisée, mais je ne suis pas bien loin de cet état de transe. C'est plus fort que moi. Et c'est parce que je me suis connectée à lui. Si je ne l'avais pas cherché sciemment, je n'aurai pas eu autant envie, j'aurai senti son désir, mais sans que ça ne pousse ainsi vers lui. J'avance sans voir où je vais, suivant le fil invisible du lien entre nous... Et je percute quelqu'un. Encore ? Je vais donc passer ma journée à rentrer dans des gens ? Au moins ça a le don de me sortir de mon état quasi hypnotique, et je cligne plusieurs fois des yeux, comme si je venais de me réveiller.
Yumeko

Profil sur Booknode

Messages : 9905
Inscription : mar. 19 nov., 2013 12:04 pm
Localisation : Là où je peux rêver

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Yumeko »

Callie│Américaine│17 ans│175 cm │Elfe │ Chambre ǀ Valente

Image
Image
Image

Texte à caractère explicite

Comme les sorciers et les fées, je suis plus fragile d'un point de vue physique qu'un loup-garou, qu'un dhampir ou qu'un dhampir. Mais mon espérance de vie est aussi longue que celui d'une fée. Je vivrais très longtemps, des centaines d'années si je meurs de vieillesse. Et cela tombe bien, je ne compte pas mourir d'autre chose. Je ne suis pas du genre à mettre ma vie en danger d'une façon ou d'une autre. Mais je compte bien profiter de la vie et de tout ce qu'elle a à m'offrir. Et l'une des meilleures façons d'en profiter est de m'amuser avec de beaux garçons comme Valente puisque c'est ce que je suis en train de faire à cet instant. Vivre longtemps à ses avantages car toute une vie s'offre à moi. Je pourrais faire des années d'étude... je pourrais même étudier toutes les matières possibles et inimaginables, obtenir des diplômes dans des domaines aussi variés que différents comme le droit, l'économie, la mode, la politique, la psychologie... Je pourrais apprendre toutes les langues de la planète même des langues mortes comme le latin et le grec. Je pourrais visiter chaque pays, chaque contrée, je pourrais m'immerger dans toutes les cultures du monde, me rendre sur les cinq continents. Je pourrais apprendre d'autres danses comme le tango, la salsa et le rock acrobatique. Je pourrais vivre n'importe où, décider de changer quand je veux. Tout peut s'ouvrir à moi et je ferai tout pour. Je ne veux qu'aucune porte ne me soit fermée. Je suis une fille intelligente, non dénuée de talents, sachant manier les mots et avec la beauté en prime. Rien ne saurait donc me résister.
Je pourrais dire que je suis sensible à la beauté. Peut-être parce que je le suis moi-même. J'aime les beaux garçons, j'aime les regarder longuement, les détailler. Je n'ai pas honte de le faire car je suis loin d'être la seule. Les garçons font de même avec les filles alors pourquoi devrais-je m'en priver ? Personne ne peut dire le contraire, un beau garçon est agréable à regarder. J'assume également d'éprouver du désir pour ces beaux garçons. Si je couche avec un garçon, c'est bien parce que je le désire. J'ai désiré Valente même si j'avais une autre idée derrière la tête mais il n'a pas besoin de la connaitre. Il a accepté de coucher avec moi, il a pris du plaisir. C'est donc bien qu'il a aimé. Tout comme il a aimé me marquer et je vais en garder une trace visible à mon avis. Mais il ne me sera pas bien compliqué de la cacher avec un peu de magie si je n'ai pas envie de le montrer. Parce que les cols roulés non merci tout comme le foulard. Reste le maquillage, technique très humaine mais qui fonctionne quand c'est bien réalisé. Tout dépendra de la taille de ladite marque donc.
- Pas seulement... Par ce beau visage aussi, fis-je en passant un doigt le long de son visage, l'appréciant du regard. Je vois... mais ce n'est pas trop difficile de revenir à une scolarité plus normale ?
Ce n'est pas une chose que je connaitrais un jour car je suis une élève sérieuse, appliquée, assidue et intelligente. Et mon père ne risque pas de me faire cours à la maison. Ni lui, ni moi n'en aurions envie et il ne prendrait pas la peine, ni l'effort de le faire. C'est toujours plus simple d'inscrire sa fille dans une autre école pour éviter un éventuel scandale. Il peut même dire que je suis inscrite dans un pensionnat anglais en trouvant l'excuse de la déception de mon ancien lycée privé dont le niveau n'est pas assez élevé à son goût. Pour le premier, il a presque raison... pour le second, il n'en est rien. Le niveau n'est clairement pas celui de mon ancienne école. Je n'ai qu'un exemple à citer : le cours de langue. L'histoire ça peut aller mais Monsieur Williams par trop dans les détails et dans ses délires parfois. Il est un peu à côté de la plaque. Les sciences, ça va également même si nous venons de changer de professeurs. Physiquement, on a gagné au change. Plutôt sexy ce Monsieur Fawkes. Pour le reste, il semble plutôt compétent. Tout comme le professeur de magie et celui de compréhension des espèces.
Ma question n'est pas si simple que cela. Et il me pose la question inverse à laquelle il est difficile de répondre puisque je n'ai jamais vécu avec un loup, ni un autre être en moi. Et je ne suis pas sûre que j'aimerais cela. Imaginons, je ne m'entends pas avec cet alter ego ou il y a des moments où je veux être tranquille, seule. Je ne pourrais pas le faire. En fait, je le sentirais à chaque seconde de mon existence. Et puis me transformer en loup une fois par mois à la pleine lune, être guidée seulement par mes instincts, ça serait comme perdre le contrôle. Et ça, je n'en ai aucune envie. Je préfère ma condition d'elfe à celui de loup-garou. En plus, c'est bien connu la transformation fait très mal et cela n'a rien d'attirant.
La lueur dans ses yeux, cette couleur montre que son loup est à la surface et il m'observe.
- On se sent tranquille dans sa tête, plaisanté-je avant de devenir plus sérieuse. Il est difficile de comparer quand on n'a pas expérimenté les deux. Le sentiment de solitude dépend de chacun, pour certains il peut être pesant alors que d'autres le recherchent à tout prix. Finalement, ce sentiment dont on parle est lié aux relations ou absences de relations qu'on tisse avec les autres. Et je pourrais te retourner la question inverse, n'est-ce pas pesant de ne pas pouvoir se retrouver seulement avec soi-même parfois ?

✿ Cassiopée ✿ Néo-zélandaise✿ 16 ans ✿ 165 cm ✿ Fée ✿ Chambre✿ Tadji

Image
Image
Image

Texte à caractère explicite

Prince Tadji est gentil et il est beau. C'est vrai, je le trouve beau. Sa peau, ses cheveux, ses yeux, sa bouche, son regard, son sourire, sa voix mais aussi le reste de son corps. J'ai pu le découvrir presque entièrement lorsqu'il s'est déshabillé à son tour. D'abord son torse, son ventre mais je n'ai pas eu le temps de découvrir visuellement le bas de son corps. J'ai pu le sentir, le caresser, trouvant sa peau particulièrement douce sous mes doigts. Pour un garçon, c'est un peu étonnant et tout aussi agréable. C'est vrai, j'aime sentir sa peau sous mes doigts. Chez chaque personne, c'est une chose que j'aime bien faire. J'aime toucher comme j'aime qu'on me touche. Souvent, je n'ai pas d'arrière-pensée. C'est toucher pour le plaisir de toucher sans autre envie particulière. Et je ne sais pas mais souvent, cela devient autre chose comme avec Prince Tadji, comme cela a été le cas avec Stellan et Diana. Cela ne me dérange pas car j'aime que l'on m'embrasse, que l'on me touche, que l'on me caresse aussi. J'aime chaque geste venant de l'autre. C'est toujours agréable, doux et cela me réchauffe. J'éprouve de belles sensations, des sensations plaisantes, délicates, légères. J'aime chacune d'entre elle. J'aime où je me trouve, j'aime sa compagnie, je la savoure et elle me plait.
Dans chacun de ses gestes, il se montre doux et délicat avec moi et même lorsque je le sens glisser en moi. Il prend son temps, il le fait lentement, petit à petit jusqu'à ne plus sentir que cela. Je me concentre à la fois sur les sensations et sur lui. C'est facile, j'aime autant l'un que l'autre. Je ne ressens que des sensations agréables à cet instant. Sans doute parce que je ressens du désir pour lui. Il m'a embrassé, touché, caressé, léché. Mon corps s'est réchauffé sous ses doigts et sa bouche. Les battements de mon cœur se sont un peu accéléré et mon souffle se fait plus court. Je respire de manière plus audible, mon souffle plus fort à chaque respiration. Son corps épouse le mien mais il ne me colle pas, il ne se presse pas contre moi sans le bas de son corps puisqu'il est en moi. Nos deux corps se sont unis, se sont emboités et je le sens bouger contre moi, en moi. Il va-et-vient, le sentant à chaque instant. Je le sens même très bien mais cela reste agréable. Je ne ressens ni gène, ni douleur. Il est lent et doux, j'aime ce rythme, cette lenteur, cette douceur. Il prend son temps et j'apprécie cela. Sa bouche se pose sur la mienne et je ferme les yeux, répondant doucement à son baiser. L'une de mes mains est enfouie dans ses cheveux et l'autre dans son dos. Mes lèvres s'entrouvrent, sentant sa langue toucher la mienne et la caresser comme tout à l'heure. Son baiser suit le même rythme et je le savoure. Je me perds dans son baiser, nos souffles se mélangeant, les sensations deviennent de plus en plus agréables. Je ressens de plus en plus de désir grâce à lui.

Lawrence│Anglais│29 ans│180 cm│Sorcier│Professeur│John
Image
Image
Image

Je peux comprendre l'intérêt de John pour cette sortie scolaire. Plus que de l'intérêt, il est totalement enthousiaste et il tient beaucoup à cette sortie comme je le lui fais remarquer. C'est une démarche intéressante qu'une sortie scolaire car cela permet d'apprendre aux élèves de manière différente, de les faire s'intéresser dans un contexte différent de celui du cours. En général, les sorties scolaires plaisent même si elles ont un rapport avec un cours ou une matière. Là, il s'agira du cours d'histoire puisqu'il va parler du Colisée. J'imagine qu'il évoquera sa construction, l'objectif de ce monument, ce qu'on y faisait, combien de temps il fut utiliser... Mais aussi la façon dont vivait les romains à cette époque... Et le Colisée n'est pas un petit monument, au contraire. Il est célèbre encore aujourd'hui et des millions de personnes le visitent chaque année. Les élèves auront aussi cette chance là. Et il est encore debout aujourd'hui.
- Cela se voit, fis-je avec le sourire.
Je ne sais pas si je proposerais une sortie avec mes élèves mais cela n'aurait rien à voir avec celle de John. Il en faudrait une en rapport avec une matière scientifique comme les mathématiques, les sciences naturelles, les sciences physiques ou la chimie. Cela pourrait être un musée par exemple. Pour le moment, je mets cette idée de côté car je viens à peine d'arriver et cela ne fait pas partie de mes objectifs. Non, j'apprends à connaitre mes élèves, à déterminer leur niveau. Et pour les intéresser, je compte leur faire faire des expériences en physique ou en chimie, peut-être des jeux aussi pour le côté ludique. Je pourrais même mettre au point un escape game. C'est plutôt dans cette direction que je compte aller cette année.
Je plaisante bien sûr quand je dis que John me met la pression car je ne la ressens pas vraiment. Je ferai de mon mieux bien sûr avec Finn pour le convaincre mais je ne peux rien promettre. Au final, cette décision ne m'appartient pas, elle appartient à mon ami. J'en discuterai avec lui et nous verrons bien. J'espère que John ne croit pas vraiment à ma plaisanterie au sujet de la pression.
- Ne t'inquiète pas, je te taquine. Je lui parlerai et j'essaierai de le convaincre.
John se lève et range ses affaires, me précisant non sans humour qu'il va essayer de convaincre d'autres personnes de l'accompagner avant de me demander d'autres services. Je souris amusé. Je veux bien rendre des services mais tout dépend lesquels. Bon là ça va même si je ne sais pas si je réussirais.
- Merci John, bonne journée à toi aussi et bon courage dans tes recherches. Mais je crois en toi, je suis sûr, tu vas réussir. Au pire, envoie-les moi, comme je compte m'entrainer avec Finn... terminé-je en plaisantant.
Je le vois prendre sa tasse de thé avant de quitter la salle des professeurs. Me retrouvant seul dans la pièce, je commence à réfléchir à mon planning de la journée. N'ayant pas cours, je pense préparer le prochain ainsi qu'aux devoirs qu'ils devront rendre prochainement.

Elwing │17 ans│172 cm│Elfe de sang pur│Salle de classe│Erlina
Image
Image
Image

Je peux voir la surprise peindre les traits d’Erlina à la mention de l’absence du mot vacance dans ma langue maternelle. Ses yeux s’agrandissent, s’écarquillent. Comme je le pensais, c’est différent dans sa culture et sans doute dans beaucoup de cultures. Chez moi, c’est différent. On ne vit pas de la même façon. Mon village est figé dans le temps tout comme nos pratiques. Les règles n’évoluent pas ou peu. La tradition prime sur la modernisation. Tout est ancré dans la tradition : la langue, la mode, les danses, les activités, les festivités, le commerce, les lois… Cela a toujours fonctionné ainsi et je ne sais pas si les choses changeront dans l’avenir. Oui, j’aimerais pouvoir en changer certaines, laisser le village s’ouvrir un peu plus au monde, permettre plus de participations à tous les habitants, laisser chacun libre de choisir son futur et sa vie. Je ne souhaite pas tout révolutionner mais apporter de petites choses qui pourraient améliorer la vie de chacun. Je dois penser à chaque habitant, je ne peux pas me montrer égoïste en pensant seulement à moi.
J’ai été tout aussi surprise en découvrant les vacances car c’est un concept inconnu mais je vais l’expérimenter à mon tour dans quelques semaines. Je ne me vois pas rester sans rien faire toute une journée et je ne sais pas ce que je vais faire. Il me faudra y réfléchir. Mais je devrais surtout penser au moment présent, profiter de chaque jour comme si c’était le dernier, faire de nouvelles expériences, découvrir de nouvelles choses, me faire des amis, discuter avec tous les élèves sans distinction. Je suis persuadée que chacun peut m’apprendre quelque chose.
- Et j’ai dû mal à imaginer des vacances. Comment occupes-tu tes journées ? Tu ne t’ennuies pas ? Toute ma famille se trouve au village donc il m’est possible de les voir souvent. Tu vois souvent la tienne ?
En réalité, ma famille au sens étendue n’est pas très nombreuse. Mon père a un frère et ma mère une sœur. Chacun a eu deux enfants. J’ai donc des cousins mais ils sont plus âgés, une différence d’âge assez conséquente qui a contribué à créer peu de liens entre nous. Je ne suis proche d’aucun membre de ma famille, ni de mes parents, ni de mes cousins, ni de mes grands-parents. Mais devrais-je essayer de faire des efforts de mon côté ? Nouer des liens presque inexistants avec eux ? J’aimerais pouvoir avoir une relation différente ou plutôt avoir une relation, être plus proche. Car ma famille en est une seulement par son nom. Il y a tellement de choses que je souhaiterai mais je ne sais pas si je pourrais les réaliser.
Pour le moment, il me faut profiter de tout ce que cette école a à m’offrir. Je peux discuter avec d’autres élèves comme Erlina, apprendre à son contact, échanger. Je l’apprécie tout comme notre discussion. C’est agréable de pouvoir parler de cette façon, simplement pour le plaisir de le faire. La fée veut profiter de la dernière année avec son frère car il ne sera plus ici l’année prochaine. On voit qu’elle est triste de cette situation car elle n’a pas le choix et elle devra l’accepter. Je me demande si ça sera aussi difficile pour Adanedhel ou si ça sera plus facile pour lui. Peut-être voit-il les choses de manière différente.
- Vous vous retrouverez, peut-être moins souvent mais vous continuerez à vous voir. N’est-ce pas cela le plus important ?
Peut-être si je me sentais proche de quelqu’un, ressentirais-je les mêmes choses, les mêmes émotions mais ce n’est pas le cas. Je n’ai pas été triste de quitter ma famille mais je pressens être triste de rentrer après tout ce que j’aurais vécu. Et j’espère vivre beaucoup de choses différentes et les vivre pleinement.
Erlina m’explique ne pas aimer la solitude, étant le plus souvent entourée et j’imagine qu’elle cherche la présence des autres. Cela est tellement différent pour moi, opposé même. Pas parce que je recherche la solitude mais parce que j’y suis habituée depuis toujours.
- Tu as sans doute raison, c’est plus amusant de faire des activités à plusieurs. Et qu’aimes-tu faire en groupe ?
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Texte un peu explicite

Valente Dario
18 ans, Né le 13 juin, 1m90
Loup Garou, Dominant et surprotecteur

Image
Image
Image

Je suis sensible à la beauté, comme tout le monde je crois, mais je ne suis pas toujours attiré par les corps les plus beaux. J'aime regarder les jolies filles, et surtout les beaux mecs, mais je ne pense pas que la seule beauté physique pourrait être un élément déterminant pour trouver quelqu'un avec qui j'aurai envie d'être. Bien sûr, je trouverai sûrement mon futur compagnon ou ma future compagne beau ou belle, mais si il ou elle n'est pas un canon de beauté, ce ne sera pas grave, ou du moins, ça ne sera pas décisif dans le choix que je ferai. Pour moi, c'est la personnalité qui prime, et je pense que c'est vraiment ce qui devrait primer pour tout le monde. Je me dis surtout ça parce que je vois où ça a mené mon père, de faire plus attention au physique qu'à la personnalité... Parce qu'il paraît que ma mère était très belle, dans le temps, même si moi je ne lui ai jamais rien trouvé d'attirant, bien au contraire. Du coup, j'ai un peu tendance à me méfier des belles femmes, et c'est peut-être pour ça que je préfère les mecs.
En tous cas, je sais que je ne serai sans doute pas aller moi-même vers une fille comme Calianne. Je ne suis pas mécontent d'avoir couché avec elle, c'était agréable et je pourrais remettre ça à l'occasion, mais je ne pense pas que ça ira plus loin, et je ne suis pas sûr qu'elle ait une telle idée derrière la tête, elle non plus. Elle avait envie de moi, elle a été attiré par mon physique, et c'est assez flatteur, mais je ne pense pas qu'on se reparlera particulièrement après ça, surtout que nous n'avons aucun cours en commun, à ma connaissance. J'apprécie quand même notre petite discussion, parce que je ne suis pas du genre à coucher puis à me barrer. Je souris quand elle caresse mon visage, et réponds, amusé :
- Me voilà flatté, surtout quand c'est une beauté comme toi qui le dis.
Puis je redeviens plus sérieux, pour parler de mon cursus scolaire un peu chaotique. Je hausse légèrement les épaules, et secoue doucement la tête.
- On ne peut pas dire que Ravenswood ressemble à une scolarité "normale", ou alors ça a beaucoup changé, je dis avec un petit sourire amusé. Mais non, ça va, ce n'est pas trop difficile, surtout qu'il y a des gens qui m'aident à rattraper mon retard. En vérité, c'est cool de revoir du monde justement.
Je n'ai jamais été un solitaire dans l'âme, bien au contraire, j'aime la compagnie des autres, et je dois admettre que ça me pesait un peu, de ne pas trop côtoyer des jeunes de mon âge. Est-ce que mon père le sentait ? Est-ce que c'est pour ça qu'il m'a envoyé ici ? Il me connait bien, alors c'est possible.
Concernant la solitude, je crois qu'elle me pèserait de trop, si je n'avais pas mon loup, mais peut-être que c'est parce que je n'ai jamais connu que cela. Je ne m'imagine pas seul dans ma tête, et je crois que ça ne me plairait pas. Je sais que certain ne s'entende pas avec leur loup, et je les plains sincèrement, parce que c'est une part de moi, c'est moi, mais version animale.
Je hoche la tête aux paroles de Calianne, je me fends d'un sourire amusé, quand elle me retourne la question que je lui avais moi-même retournée.
- Je me retrouve seul avec moi-même, parce qu'il fait parti de moi. C'est un peu comme si on me demandait si je ne préférerais pas qu'on me retire mon bras gauche, histoire d'avoir un corps un peu moins encombrant, j'essaie de lui expliquer en utilisant une comparaison bancale, je ne saurai pas faire sans lui, et même si nous ne sommes pas toujours d'accord, c'est comme que nous fonctionnons... Il ne t'arrive jamais de ne pas être d'accord avec toi-même, du coup ?
Je pense que si, ou du moins, je sais que ça arrive à certains, des non-loups, donc ça lui arrive peut-être aussi. En tous cas, je ne m'attendais pas à entamer une discussion profonde avec une fille de son genre, comme quoi on peut avoir des surprises.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Texte explicite

Tadji Saeed, aussi appelé Prince Tadji
18 ans, Né le 18 Mars, 1m83
Dhampir, Prince imbu de sa personne

Image
Image
Image

Starboy

Je prends très soin de mon corps, puisque celui-ci est un temple, qu'il faut respecter. Déjà, je ne mange que des plats préparés par mes chefs cuisiniers, et décidé par des diététicien - un programme qui est bien évidemment bousculé à Ravenswood... mais heureusement, j'ai un bon métabolisme, donc j'arrive à rattraper les choses - ou bien je bois le sang de mes servantes, qui ont également un régime alimentaire très sain - on ne me verra jamais boire du sang vicié. Ensuite, je fais du sport, j'ai un coach personnel, qui heureusement, continue à me suivre ici, à Ravenswood. Et enfin, j'ai tout une batterie de produits de beauté, entre les crèmes, savon et shampooing - et évidemment masque, car mes cheveux ont tendance à être très secs - qui me permettent de parfaire tout cela. Une autre chose qui peut paraître quelque peu étonnante aux yeux de certaines de mes partenaires, c'est que je m'épile - ici je suis obligé de le faire seul, et c'est très contrariant, mais au palais, j'ai une esthéticienne à mon service - parce que c'est beaucoup plus esthétique, je trouve. Je peux peut-être comprendre que certains garçons soient trop douillets pour accepter l'épilation dans son intégralité, mais je ne parviens pas à concevoir qu'on garde des poils sous les bras... il n'y a rien de plus disgracieux, et puis cette odeur... C'est absolument dégoûtant. Je ne garde donc de poils que sur mon visage, ma barbe, que je taille régulièrement, parce qu'une barbe non entretenue, ce n'est pas beau non plus. Bien sûr, tout cela n'est là que pour parfaire mon incroyable beauté, due à mes gènes parfaits.
Et en plus d'être beau, je suis bon amant. Je le sais, et la respiration de Cassiopée, qui s'accélère comme je la prends, me le confirme encore un peu plus. Elle est belle, douce, et très mignonne, des qualités que j'apprécie particulièrement chez une fille. Je la prends en douceur, mais j'entre profondément en elle, pour qu'elle le sente bien. J'apprécie la sensation de son sexe autour du mien, et je soupire contre sa bouche, mon plaisir montant doucement. Certains garçons préfèrent être plus brutaux, mais je ne suis pas de ceux-là, je peux prendre mon plaisir en y allant doucement, car le frottement de nos deux sexes suffit à faire monter la tension en moi. Je caresse ses hanches, continuant de la prendre sur ce rythme, que je n'accélère que légèrement, m'enfonçant toujours profondément en elle, parti pour atteindre l'orgasme.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Erlina Isil
13 ans, Née le 21 Mars, 1m66
Fée, Petite Soeur d'Adan, Rayon de Soleil

Image
Image
Image

Les questions d'Elwing me paraissent tellement invraisemblables ! S'ennuyer en vacances ? Jamais ! Enfin j'imagine que, peut-être quelques personnes s'ennuient, mais parce qu'il y a des gens qui s'ennuient tout le temps, peu importe qu'ils soient occupés ou non - et je les plains sincèrement, parce que ça ne doit pas être agréable du tout - mais moi je trouve qu'il est impossible de s'ennuyer en vacances. Au contraire, j'attends souvent les vacances avec une certaine impatience. Bien sûr, j'adore les cours, voir mes amis, et quand les vacances se terminent, je suis toujours heureuse de retourner en classe, parce que les gens qui s'y trouvent m'ont manqué, mais les vacances ! C'est trop bien les vacances, c'est le moment où on fait tout ce qu'on veut, sans contrainte horaire, sans avoir de devoir à faire. Si on veut passer toute la journée sous la couette - ce qui n'est pas trop mon truc, j'avoue - on peut, et si on veut sortir et passer sa journée à se balader - ce qui est beaucoup plus mon truc - on peut aussi ! On complètement libre, et c'est vraiment génial ! Du coup, je trouve ça vraiment dommage qu'elle n'ait pas de vacances, et plus elle me raconte des choses sur son village, plus je la plains...
- Oh non, jamais ! je m'exclame. Au contraire, j'ai même parfois tellement de choses à faire, que je ne peux pas toutes les faires, j'avoue en riant légèrement. Mais bon ça c'est parce que j'ai toujours plein d'idées pour les vacances, du style sorties en forêt, musées, parc d'attraction, atelier peinture, atelier cuisine, et j'en passe ! Mais bon, certains ont des vacances un peu moins énergiques, comme Adan. Si tu l'écoutes, les vacances idéales, c'est de rester tout le temps enfermé dans une bibliothèque, à pouvoir lire tous les livres qui s'y trouvent... Je le laisse faire pendant une petite partie du temps, mais je finis toujours par le traîner avec moi, je termine en riant à nouveau.
Mais bon, je n'embête pas toujours Adan, déjà parce que j'ai des amis au village, et ensuite parce que, quand on part, on va souvent voir nos cousins et cousines, qui ont à peu près mon âge - certains sont plus vieux, de l'âge d'Adan, et d'autres beaucoup plus jeunes, mais la moyenne d'âge est proche de la mienne - donc je m'occupe avec eux, pour laisser Adan un peu tranquille.
- Oh je vois... Eh bien moi je les vois surtout aux vacances du coup, parce que la plupart habitent dans d'autres villages, voir même d'autres pays, pour quelques uns. Mais on se retrouve souvent pour des réunions de famille, ou ce genre de chose, comme aux anniversaires, ou à Noël, donc on peut dire que je les vois quand même souvent, je dis avec un grand sourire.
Je suis très famille, je suis aussi proche de ma famille proche que de ma famille éloignée, mais je dois avouer que, même si j'essaie de ne pas faire des préférences, Adan est sans doute celui dont je suis le plus proche. Il faut dire que c'est aussi parce qu'il est le grand frère parfait. Toujours attentionné, il supporte mes petites gaffes, et il est toujours gentil avec moi. On a plusieurs années de différence, mais ça ne m'empêche pas d'être très complice avec lui, et je sais qu'il m'aime, même si il n'est pas du genre à beaucoup le montrer. Le fait qu'il s'en aille l'année prochaine est un sujet un peu déchirant pour moi. Je sais que je ne vais pas m'effondrer, surtout parce que j'ai plein d'amis ici, mais je suis quand même un peu triste, à l'idée de ne plus pouvoir lui sauter dessus dans les couloirs... J'acquiesce quand même aux paroles d'Elwing, et lui adresse un sourire, juste un peu moins lumineux que d'habitude.
- Si bien sûr, mais je pense que les premiers temps vont être un peu difficile, parce que je serai tenté d'aller le chercher dans sa chambre... mais que je devrais ensuite me souvenir qu'il ne s'y trouve plus.
Je sais que je trouverai du réconfort auprès de mes amis, et c'est sans doute le plus important. Je suis très sociable, et je n'aime pas être toute seule, que je sois triste ou heureuse, je préfère être entourée. Quand je suis triste, les autres arrivent toujours à me redonner le sourire, et quand je suis heureuse, j'aime partager ma joie avec eux.
Elwing m'interroge sur les activités que j'aime faire en groupe, et je les énumère, mais ma liste est loin d'être exhaustive :
- Oh plein de choses, en fait je ne fais que de très peu d'activité toute seule. J'arrive parfois à me poser un peu pour lire un livre, mais je préfère quand même les activités qui impliquent d'autres personnes. J'adore les jeux de société, par exemple, et j'en fais quelques fois ici, avec mes amies, tu pourrais venir avec nous si ça te tente ? je lui propose avec un sourire. Sinon, j'adore discuter, faire du sport, faire des piques niques dans la cour... il y a plein de choses à faire quand on est à plusieurs.
MorganeP79

Profil sur Booknode

Messages : 2234
Inscription : mer. 18 mai, 2016 6:08 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par MorganeP79 »

Texte explicite

❀ Destiny Cory ❀
❀ Vampire ❀ 17 ans ❀ Élève ❀ Musicienne ❀ 1m65 ❀
Image
Image
Image

Quick Musical Doodles & Sex

Il se trouve au-dessus de moi maintenant, totalement nu et imposant, me stimulant l'entrée avec son sexe. Je soupire de plaisir quand il fait le fait parcourir sur ma peau, et mon souffle se coupe totalement alors qu'il rentre lentement en moi. Je le sens à présent, bouger petit à petit, pendant que mes cuisses se serrent de nouveau, emprisonnant le bassin d'Andrea, ça ne doit pas le gêner puisqu'il fait des va-et-vient lents et peu profonds. Je me détends du plus que je peux, essayant de ne pas faire attention à la douleur, prendre un maximum de plaisir sans qu'il ne pense que je n'apprécie pas ce qu'il est en train de me faire. Alors qu'il accélère la cadence et me remplit totalement, je commence à me détendre et ressentir plus en détail toutes les sensations qu'il me procure, en moi, mon souffle s'intensifie de manière plus audible. Mes doigts tracent les courbes de son dos tandis qu'une de mes mains remonte dans ses cheveux bruns, j'adore le fait de les sentir entre mes doigts. Je ne les lâche pas, comme tout à l'heure, c'est agréable et ils sentent terriblement bon. En parlant d'odeur, je commence à sentir mon propre sang, je ne m'inquiète pas, puisqu'il ne le fait pas, et je sais que c'est une chose naturelle de perdre du sang lors de sa première fois. Ça ne m'empêche en aucun cas de prendre du plaisir, je me suis habituée à la douleur et c'est bien plus plaisant maintenant qu'il va un peu plus vite.
Comme je l'espérais, sa bouche retrouve la mienne, et je soupire en même temps que lui contre ses lèvres, me laissant totalement aller, aimant chaque geste qu'il fait, chaque réaction qu'il a. J'aime savoir que je lui donne du plaisir, j'aime chaque instant présent passé sous son corps, j'aime sentir la chaleur de son corps bouillant collé à ma peau. Sa langue cherche la mienne, avant de se retirer de ma bouche pour me murmurer "tu peux bouger aussi si tu le veux", ce que je m'exécute de faire, en mouvant le bassin doucement, puis un peu plus vite pour accélérer la cadence. Je prends un peu plus de plaisir, comme si je contrôlais également mes sensations, je ne peux m'empêcher de gémir. Je lui demande difficilement, le souffle entrecoupé à chacun de ses coups de bassin.
-Comme ça?
Il dépose pour la troisième fois ses lèvres contre les miennes, et je l'embrasse en rassemblant tout le plaisir que j'éprouve en ce moment même.
Shinato

Profil sur Booknode

Messages : 694
Inscription : ven. 12 avr., 2019 11:46 am

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Shinato »

Image

Rin Ackerman

Image

Image

Image

28 ans / 1m72 / Sorcière / Surveillante

Image

Alors que je m'attendais à recevoir d'autres interrogations à l'évocation du mot "militaire", c'est l'effet parfaitement inverse qui s'opère. Mme Winstood semble rassurée à cette idée. Peut-être parce que toute formation militaire exige une extrême rigueur et une discipline implacable. Si ces deux critères étaient attendus, l'école ne va pas être déçue. Même s'il m'arrive d'être un peu laxe, je ne laisse jamais passer une entorse au règlement. Les élèves (ou même les jeunes en général) ont tendances à penser que les règles sont établies pour les embêter mais ce n'est pas le cas. Elles sont là dans le seul but que tout se passe pour le mieux. En soi, je me fiche qu'ils s'entretuent pour une cause insignifiante mais qu'ils aillent le faire ailleurs et en assumer les conséquences. Car oui, si l'école sévit par des heures de colles ou des travaux d'intérêt généraux, ce n'est pas le cas du Haut Conseil. Nos actions peuvent avoir une grande répercussion sur le monde et, ce, quelque soit l'échelle.

Mme Winstood, satisfaite, me demande si je serais d'accord pour accompagner les élèves à une sortie scolaire. Je lui adresse alors un sourire cordiale.

-"Oui, bien sûr. Si cela peut vous rassurer." lui dis-je presque amicalement.

J'ai senti au ton de sa voix qu'elle semblait légèrement angoissée quant à cette sortie.

-"Cette sortie concernera les classes de quels niveaux?" je demande tout de même.
Shinato

Profil sur Booknode

Messages : 694
Inscription : ven. 12 avr., 2019 11:46 am

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Shinato »

Matthieu Christophe

Image

15 ans / 1m64 / Sorcier / Nouvel élève / avec Mimi et Karla

Karla ne prend pas mal la maladresse de mes propos. C'est même le contraire, elle en rigole légèrement. Lorsqu'elle me dit que ça ne la dérangerait pas de me montrer, je soupire légèrement. C'est vrai que d'une certaine manière, il vaut mieux pour un loup de ne pas être trop pudique. Maintenant, malgré l'intérêt que j'ai à voir une telle transformation, je reste légèrement embarrassé. Elle me rappelle toutefois que l'école n'autorise pas les transformations en son sein mais qu'à l'intérieur de la forêt, cela ne devrait pas poser de problèmes. Je relève alors la tête et affiche un air déterminé.

-"Dans ce cas, si ça ne te dérange pas, j'aimerais vraiment voir les différences entre nos deux transformations."

L'embarras a totalement quitté mon visage. Assister à la transformation de Karla relèvera plus d'un enseignement que d'un voyeurisme pur et dur. En soi, je me fiche de la voir nue. Apprendre à mieux connaître sa nature profonde m'intéresse davantage...Et puis, je n'ai jamais vu un loup auparavant.
Je cherche alors Mimi du regard et lorsque mes yeux se posent sur elle, ils ne font face qu'à son lourd passé. La vision de son corps torturé me rappelle ce qu'elle a vécu...toute la souffrance qu'on lui a infligée.
Je questionne Karla sur les possibles cicatrices qu'elle pourrait avoir et elle me répond qu'il n'en est rien. Les blessures des loups guérissent et ne laissent aucune traces apparentes.
Mimi se tourne vers nous et nous adresse un grand sourire dont elle a le secret. Mon regard s'ancre alors dans ses yeux rubis. Je n'y lis que de la joie et de l'enthousiasme. Je lui rends son sourire et l'invite à nous rejoindre. Elle accourt vers nous et saute dans mes bras en rigolant. Je les referme sur elle quelques secondes avant de l'écarter de moi.

-"Pourquoi as-tu enlevé ton pull?" je demande.

-"Parce que lui me tenir trop chaud...et moi vouloir t-shirt de Matthieu." me répond-elle en me tendant ledit pull.

Je soupire alors doucement avant de lui tapoter le dessus de la tête.

-"Il va falloir perdre cette habitude tu sais. Ma mère t'a acheté des vêtements pour que tu arrêtes de piquer les miens." dis-je en retirant mon haut.

Je le lui enfile et elle se tourne dans tous les sens pour vérifier qu'il lui sied bien.

-"C'est la dernière fois hein." poursuis-je en récupérant un t-shirt propre dans ma valise.

Elle hoche la tête toute souriante. Je souris également.

-"Ça te dirait de voir Karla se transformer en loup?" je demande.

Des étoiles naissent dans ses yeux rougeoyants.

-"Oh oui!!! Moi vouloir voir!!!" me répond-elle excitée.

Je me tourne alors vers Karla.

-"Toujours partante?" je lui demande amicalement.
Yumeko

Profil sur Booknode

Messages : 9905
Inscription : mar. 19 nov., 2013 12:04 pm
Localisation : Là où je peux rêver

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Yumeko »

Bastian│Américain│17 ans│188 cm│ Elfe│Cours de magie│Jaime

Image
Image
Image

Pour moi, ça n’a jamais été difficile car j’ai toujours vécu ainsi tout comme mes frères. On faisait attention et on continue à le faire sauf à la maison. On peut faire tout ce que l’on veut ou presque. Mais dès qu’on sort, on évite au maximum de l’utiliser même si ça peut arriver. Après les humains ne sont pas toujours observateurs et ils ne font pas toujours attention à ce qui les entoure. Et puis, la Nouvelle Orléans c’est spécial. Enfin, je ne sais pas ce qu’il en est dans les autres villes mais ma ville est connue dans le monde entier pour son mélange de culture. Entre les anglais, les français, les anciens esclaves venant des iles des Caraïbes et de l’Afrique, il y a une ambiance particulière chez nous. On dit aussi qu’on y pratique le vaudou ce qui n’est pas totalement faux. On parle souvent de folklore mais c’est bien plus que ça, c’est véridique. Et ça permet, je pense de cacher beaucoup de choses aux yeux du Haut Conseil entre les mythes et la réalité. Au point d’en faire le lieu principal de certaines séries télévisées comme The Originals et la saison 4 d’American Horror Story. Bonne saison soit dit en passant même si ce n’est pas ma préférée. En plus, il y a une grosse communauté de surnaturels là-bas. Pourquoi ? Je ne saurais le dire mais il y a pas mal de sorciers, d’elfes et de loups-garous. Peut-être qu’il y a un truc qui les attire. Je me verrais mal dire le contraire car j’adore ma ville et je ne me vois pas vivre ailleurs. Donc dès la fin de l’année, je reviens chez moi. Même si bien sûr, je me plais ici et je vais en profiter jusqu’au dernier jour. Je ne sais pas trop ce que je vais faire d’ailleurs en rentrant. Peut-être bosser dans le bar de mes parents et devenir le futur Brian Flanagan en préparant des cocktails. Et pourquoi pas faire une formation de mixologie ? J’avoue, ça pourrait être drôle. En attendant de penser à ma future formation ou mon futur boulot, je reviens au moment présent et à Jaime.
- Oui, c’est vrai, ça me change d’une scolarité typiquement humaine. Tu sais, mon rêve était d’entrer à Poudlard alors Ravenswood, c’est un peu un rêve devenant réalité, fis-je en plaisantant. Mes frères sont venus avant donc j’étais un peu briffé et au début, ça m’a fait un peu bizarre mais je m’y suis vite habitué. Et pouvoir étudier la magie, je trouve ça cool. Et toi alors ? Ça te plait d’être ici ?
Contrairement à moi, Jaime a étudié chez lui dans son village et il n’y sortait pas beaucoup. Je suis un peu étonné. Je me demande s’il y a des règles strictes ou si ce sont ses parents qui lui imposent cela. C’est vrai, j’ai toujours eu pas mal de liberté tant que je suis les règles. Mon père est assez cool et ma mère un peu moins. Disons qu’elle sait faire preuve d’autorité. Personne ne pourra dire le contraire. En même temps avec que des mecs à la maison, il faut pouvoir gérer. Et je confirme, elle n’a aucun mal à le faire.
- Ah oui, c’est totalement différent pour toi. Tu veux dire que t’étais le seul elfe ? Ah ouais, ça rigole pas si tu peux pas trop quitter le village. Et ça ne te fait pas bizarre d’étudier loin de chez toi et dans une école qui plus est ?
Cela m’amuse beaucoup de parler de mon nouveau titre qui en ferait rire plus d’un à mon avis. Le faiseur de presque miracle. Il faut avouer, c’est la classe ou presque. Et me connaissant, je ne vais pas hésiter à m’en vanter auprès de tout le monde. Cette pensée me fait rire intérieurement. Jaime tient à tester mon titre mais je préfère éviter de le faire avec n’importe qui comme par exemple Mlle Winstood. Disons-le clairement, je tiens à la vie. Et honnêtement, je pense que mes talents ou mon pouvoir à ses limites comme Superman avec la kryptonite. Autant ne pas tenter le diable. J’aimerais rester entier et en vie jusqu’à la fin de l’année scolaire, accessoirement ne pas me faire coller pour avoir trop plaisanter avec elle. Je suis sûr qu’elle en serait capable. Je compte passer mon temps libre autrement. Jaime semble chercher quelqu’un, et au bout de quelques secondes, il a trouvé une cible en la personne d’un garçon. Je ne le connais pas ou seulement de vu. Je ne lui ai jamais adressé la parole et clairement, il ne respire pas la joie de vivre. Cela tombe bien, c’est ma spécialité. Donc il me semble avoir une mission à mener à bien… Votre mission si vous l’acceptez… Je ne sais pas si je réussirais mais ça se tente.
- Merci pour ton peu d’exigence, plaisanté-je à nouveau en observant ma future mission. C’est vrai, c’est pas gagné mais je relève le défi. Et si je réussis, je gagne quoi ? Seulement mon titre ou autre chose ?
Shinato

Profil sur Booknode

Messages : 694
Inscription : ven. 12 avr., 2019 11:46 am

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Shinato »

Wang So

Image

17 ans / Dhampir / Nouvel élève / Melon disproportionné / au gymnase

All Star

Notre professeur de boxe thaï, bien qu'il soit un humain, se débrouillait pas trop mal. Pourtant, et malgré tout le respect que j'ai pour lui, je suis persuadé que je serais un meilleur prof. "Pourquoi" me demanderez-vous? Eh bien parce que c'est moi, quelle question!
Bon revenons-en au fait. Après avoir récupérer le matériel sans problème *pour l'instant* j'explique le premier exercice à Bryan qui, de suite, me questionne.

-"Non, non, je parle uniquement de fermer les yeux volontairement. Je m'explique. Lorsque l'on reçoit des coups proches du visage, on a tendance à se crisper et donc à fermer les yeux. Et, en plein combat, c'est justement ce qu'il faut éviter, auquel cas tu t'exposes à un coup "gratos". dis-je en mimant des guillemets. "Maintenant, ne t'inquiète pas. Ça va rentrer avant que tu ne tombes dans les pommes...enfin normalement." poursuis-je.

J'entends alors la porte des vestiaires claqués.

-"Soooo!!!" hurle ma chère soeur.

Sans me retourner, j'adresse un rapide clin d'oeil à Bryan.

-"Maintenant...démonstration." lui dis-je à voix basse pour ne pas que la furie m'entende.

Je fais alors face à ma jumelle. Mini short en jean, haut assez court pour laisser apparaître son ventre et sa taille fine, cheveux relâchés en arrière; eh ben, elle est venue ici pour travailler ou pour en mettre plein la vue.

-"Oh ça va. C'est pas comme si je ne t'avais jamais vue à oilp. Et puis, qu'est-ce que j'en ai à faire?" lui dis-je amusée.

Elle se mord légèrement la lèvre, serre ses poings et se jette sur moi à la vitesse de l'éclair...pour un humain en tout cas. Les coups portés par Soo sont rapides mais, malheureusement pour elle, je le suis davantage. Je n'ai certes pas autant de puissance mais dans ce genre de situation, la vitesse est importante et, sans fermer les yeux, j'esquive ou pare aisément les coups de ma soeur. Je finis par lui attraper les poings et l'amène contre moi.

-"C'est bon? Madame est calmée?" je demande en lui faisant mes yeux doux.

Elle m'assène un regard noir avant de se libérer de mon étreinte.

-"Ne t'avise pas de recommencer." répond-elle avant d'aller s'asseoir au bord du tatamis.

La démo finit, je me tourne de nouveau vers mon élève.

-"C'est bon, tu as bien vu?" je demande.
Mimie99

Profil sur Booknode

Messages : 1705
Inscription : sam. 06 déc., 2014 10:27 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Mimie99 »

Image
Image
Image
\*-*/ Fae \*-*/ Élève \*-*/ 16 ans \*-*/ 1m73 \*-*/ Malicieux \*-*/ Intuitif \*-*/
\*-*/ Télépathie limitée \*-*/ Classe de magie \*-*/ Avec Qwill Hilton \*-*/

Image
Image


C'était évident que Qwill ne comprendrait pas mon point de vue. Je le sentais. Peu importe ce que je dis, il ne pourra pas comprendre ce que c'est. Déjà, il est un étranger, il vient d'un autre endroit, il a sa propre vie et ses propres idées basées sur ses expériences. Je sais ce que c'est que de vivre chez moi, pas lui. Je connais mon peuple et les réflexions que j'ai sont directement basées sur mon expérience. Je ne peux rien faire pour lui faire comprendre, parce qu'il aurait fallu qu'il habite chez moi pour que chaque connexion soit faite. Mais ça, ça n'arrivera jamais. Certes, je n'ai jamais désiré faire du mal à qui que ce soit, mais c'est arrivé. Et le fait que ça se reproduise, toujours, à un moment ou un autre... c'est ma faute.

J'ai pris des décisions pour moi... et d'autres en ont souffert.

À l'entendre parler, on aurait dit que j'ai dit que j'allais m'exiler pour toujours, mais ce n'est pas ce que j'ai insinué. Peut-être que oui, pendant un certain temps, je pourrais le faire. Sauf que je n'apprécie pas tellement d'être seul, alors m'obliger à l'exil toute ma vie? Je ne suis pas aussi fort que ça. Loin de là, même. Je ne peux empêcher une grimace de se former sur ma bouche quand il mentionne le fait que mon départ causerait de la peine à ceux qui tiennent à moi. Le problème avec son raisonnement, c'est que personne ne tient à moi à ce point. Ici? Je n'ai pas d'amis et probablement que je n'en aurai pas. Ou sinon, on m'oubliera bien assez vite. Chez moi? Ma soeur c'est la seule qui pourrait me regretter, mais je suis déjà parti. Je ne suis plus là-bas et ma famille aura tôt fait de la convaincre que je n'étais qu'une nuisance et que je ne vaux pas la peine d'être regretté. Sauf que je n'ai pas envie d'expliquer tout ça, mais alors là, vraiment pas. Je me contente donc de quelques mots tout simple, mais qui en implicite beaucoup:

- Tu te trompe. Personne ne me regretterait...

Et très certainement pas mon père. Je sais que mon frère et lui sont très proches l'un de l'autre, mais c'est surtout la déception qui envahissait ses yeux quand il me regardait de loin, lorsque mon père n'était pas présent. Comme si mon comportement le désolait ou je ne sais trop. Mais qu'il ne m'en voulait pas vraiment. Peut-être. Je ne crois pas qu'il m'aime encore, mais peut-être qu'il regrette que les choses en soient rendu là. Je sais que lui aussi s'ennuie de notre mère et que comme elle était comme moi... il ne m'en veut pas complètement. Du moins, c'est ce que j'essaie de me convaincre. Difficilement. Mon père... Je pense qu'il aurait préféré que je ne vois jamais le jour et qu'ainsi il n'aurait pas à affronter la situation.

Parfois, je me dis la même chose.

Est-ce que Qwill a raison lorsqu'il dit que mon père devait se douter que m'envoyer ici me forcerait à utiliser mes pouvoirs? Peut-être. Je ne serais pas surpris que ce soit un moyen comme un autre de m'obliger à l'exil pour de bon tout en sachant qu'il a fait tout ce qu'il pouvait pour me « sauver ». Ceci dit, ma magie ne consiste pas seulement à entrer dans la tête des gens. Comme toutes les autres fées j'ai un certain pouvoir sur la nature et quelques bases en guérison. La télékinésie n'a jamais été pour moi... puisque mon pouvoir mental est très différent. Peut-être que ma magie typique de fée est moins développé que mon pouvoir mental, mais ça n'empêche pas que c'est celle-la que j'utilise pendant les cours. Je lâche en secouant la tête:

- Mais justement, ma magie ne consiste pas seulement à entrer dans la tête des animaux et des gens. J'ai quand même accès à la magie comme toutes les autres fées. Et mon père ne m'en voudra pas d'utiliser celle-la et c'est ce qu'on attend de moi ici. Pas que je fasse des exposés sur la vie des gens en commençant par leur naissance et en terminant par leurs plus sombres secrets.

À la fin, je détourne la tête. Je n'ai jamais essayé de me rendre aussi loin dans la tête de quelqu'un pour avoir accès à l'intégralité de sa vie, mais mon expérience avec les animaux me pousse à croire que j'en serais capable. Parfois, je me plonge si loin dans la tête d'un animal qu'en une heure je peux avoir un aperçu de l'intégralité de sa vie. C'est l'une des expériences les plus mémorables qui m'ait été donné de vivre et que j'essaie à chaque fois que j'ai le temps. Ça me change les idées.

Malgré toutes mes bonnes intentions en venant ici, me voilà à utiliser mon don. Je ne comprends pas comment j'ai pu en arriver là, à faire un marché pour épier la tête de quelqu'un. Enfin, non, je ne voulais pas vraiment le faire. Pas vrai? C'était surtout qu'avec tout ce que dit Qwill depuis le début de notre conversation, j'arrive de moins en moins à comprendre où je m'en vais avec tout ça. Enfin, je crois. Je ne sais plus. C'est... confus. Dans tous les cas, me voilà à tenter le contact. Et ça fonctionne. Je plonge dans son souvenir comme j'ai plongé dans bien d'autres pensées auparavant. Je peux percevoir à la fois des pensées présentes que d'autres anciennes, celles du souvenir. Sauf que je n'arrive pas à comprendre les mots. C'est comme d'entendre des voix lorsque l'on a la tête sous l'eau à la fois audible et impossible à clarifier pour saisir le sens des mots. Et mon esprit divague en songeant à ma mère, mon inconscient prend le contrôle de mes actions et je me trouve à plonger plus profondément dans la tête de mon voisin.

Et semble-t-il que lui aussi s'égare.

L'effet combiné de nos deux moments d'égarement provoque une sensation que je n'ai jamais ressentie auparavant. La certitude d'être réellement dans la tête de quelqu'un. Comme si l'intégralité de mon être y était. Et je vois... des choses. Des choses que je ne comprends pas et que je n'ai pas le temps de comprendre, car une douleur intense se saisit de mon crâne et j'abandonne tout. La douleur persiste quelques instants et j'en profite pour me détourner, essayer de me faire plus petit que je ne le suis. J'ai complètement outrepassé mes droits, j'en suis conscient. Enfin, je crois. Qwill est compliqué. Pas sa tête, en soi, mais lui point. Lorsque je m'excuse, il ne semble pas s'en émouvoir. Disant que c'est lui qui est désolé. Mais pourquoi le serait-il? Quand il me dit que j'ai dû m'en prendre plein la tête, j'acquiesce. Quand il ajoute que ce ne devait pas être très agréable, je ne peux m'empêcher de me tourner vers lui, les sourcils arqués.

- Tu n'as rien senti, alors?

Je lâche un soupir de soulagement en ajoutant:

- Tant mieux. Et... euh... oui. Enfin, je crois. Mais j'ai l'habitude, je n'ai jamais été dans une tête qui... ne me lançait pas un millier d'informations en même temps. J'ai... un peu l'habitude. Mais cette fois-ci... il y avait quelque chose de différent.

Je n'arrive pas exactement à mettre le doigt sur ce qui était si différent des autres fois. Peut-être la sensation d'être complètement dans la tête de Qwill, comme absolument tout de moi s'y trouvait. Debout au milieu d'une conscience remplie d'éléments concernant toute sa vie. Je vais en avoir un moment à méditer avant de pouvoir m'expliquer ou expliquer à quelqu'un pourquoi j'ai eu mal. Pourquoi j'ai l'impression que j'ai touché un nouvel aspect très différent de mon don. C'est... surprenant. Peut-être que je pourrai essayer avec des animaux un peu plus tard? Peut-être.


Image
Image
Image
Image
\\ Loup-garou \\ Élève \\ 17 ans \\ Dominant \\ Discret \\ 1m73 \\
\\ 9 juin – Gémeaux \\ Couloirs \\ Avec Mia \\

Image


Plus les jours passent et plus j'ai l'impression de tourner en rond ici. Bon, évidemment je suis venu dans l'optique de protéger ma soeur et aussi de leur avouer la vérité, à elle et Peter. Mais je ne sais toujours pas comment je vais le faire ni quand ou dans quelle circonstance. Et je ne peux pas me contenter de suivre Artemis tout le temps ou elle finira bien par s'en rendre compte. Alors, oui, plus les jours passent et plus j'ai l'impression de tourner en rond, car je ne suis pas plus près d'arriver à mes fins que lorsque je suis arrivé ici. Et pourtant ça fait déjà plusieurs semaines.

Dans l'idée d'accélérer le processus j'ai décidé de passer la nuit à feuilleter mes grimoires. Évidemment, j'ai fait en sorte de ne pas déranger mon colocataire, mais je ne suis même pas certain qu'il se soit rendu compte de quoi que ce soit. L'inconvénient avec ma décision, c'est que vers les petites heures du matin, je me suis endormi le nez dans mes livres. Et que je n'ai pas entendu mon réveil. La seule chose qui m'a sorti du sommeil, c'est le bruit des pas, nombreux et répétés, dans les couloirs. Ainsi que des éclats de voix. Et ça, ça voulait dire une seule chose : j'étais en retard. Ou du moins, presque.

Et me voilà maintenant à sortir précipitamment de ma chambre pour me diriger vers les salles de classes. Je cherche désespérément à garder les yeux ouverts, mais avec un succès limité. Je me concentre donc davantage sur mes deux autres sens pour éviter de foncer dans des objets ou des gens, tout comme pour me repérer. Mon ouïe et mon odorat bien développé me sont toujours d'une grande aide dans ce genre de situation. Heureusement que la fatigue ne joue que rarement sur mes émotions, sinon le cours de ce matin risquerait de finir en catastrophe...

Les yeux à moitié fermés, le nez guidant mes pas, je repère une odeur qui me pousse à m'arrêter brusquement. Et je ne sais pas exactement pourquoi elle me pousse à m'arrêter, parce que je commence à avoir l'habitude de la sentir. Que ce soit en tant qu'odeur résiduelle ou sur quelqu'un, fille ou garçon. C'est celle de l'excitation, du désir. Mais un peu effacé. Ce qui est étrange. J'inspire plus profondément et l'odeur me parvient plus fortement. J'essaie de me concentrer pour déterminer ce qu'il y a de différent, mais comme mon attention est complètement détourné par cet aspect des choses, je ne fais pas de liens entre l'odeur renforcé et le fait que quelqu'un approche.

Le lien se crée beaucoup trop tard, à la seconde où un corps percute le mien.

J'ouvre d'un coup les yeux et croise le regard hébété d'une fille. Qui est seule. Mais qui possède bien l'odeur que j'ai repéré. Je ne peux pas m'empêcher de renifler un autre coup pour être certain et comme l'odeur me frappe à nouveau, je me rends bien compte qu'on est encore bien trop proche. Alors je recule de deux pas en disant:

- Désolé. Je ne prêtais pas attention...

Du moins, pas à la bonne chose. Malgré que je n'aie rien senti d'autres, je ne peux pas m'empêcher de regarder derrière elle pour voir s'il y a quelqu'un. Normalement, on ne devient pas... excité sans raison. Sauf qu'elle est seule. Est-ce qu'elle a songé à quelque chose de particulier? Et qu'est-ce que j'ai à me poser la question? Je me retiens pour ne pas secouer la tête, mais m'efforce de faire autre chose. Au moins, l'odeur qui émanait d'elle et qui a éveillé ma curiosité s'estompe peu à peu. Ce qui est rassurant. Ça me rend toujours mal à l'aise ce genre de situation, particulièrement lorsque je suis la cause de l'excitation de quelqu'un. Bon, ce n'est arrivé qu'une seule fois, mais chaque fois que j'y pense ça me donne toujours envie de m'enfoncer la tête dans mon oreiller et d'espérer ne pas être en train de rougir comme un dingue. Pour éviter d'y penser davantage, j'ajoute rapidement:

- Ça va?
Shinato

Profil sur Booknode

Messages : 694
Inscription : ven. 12 avr., 2019 11:46 am

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Shinato »

Amber Green

Image

17 ans / 1m58/ Sorcière / Nouvelle élève / avec Artémis

Quelqu'un a parlé, j'en suis certaine. Maintenant, je ne sais pas vraiment à quelle distance provenait sa voix. Ma perception visuelle et auditive étant brouillé, mon évaluation des distances est plus que faussée et, si ça se trouve, je ne fais que parler dans le vide. Si ça se trouve, je ne tends la main qu'à un arbre.
Mon inquiétude prend fin lorsque cette même voix me répond. Cette fois-ci, j'en suis quasiment certaine. La personne qui me parle est tout près, à quelques centimètres peut-être. Je ne distingue pas clairement ce qu'elle me dit mais je crois comprendre qu'elle peut m'aider. Ma tension redescend et je soupire de soulagement. Ma situation désespérée se dénoue mieux que je l'espérais.
Tout à coup, quelque chose rentre en contact avec ma main et je sursaute, plus par surprise que par peur. Plus tôt, je cherchais un contact en tendant la main mais c'est toujours étrange d'être toucher sans avoir vu ledit contact venir. Néanmoins, je me rends rapidement compte qu'il n'avait rien de malveillant, au contraire. La personne vient de me rendre ma canne que j'avais échappé. Je me relève et recule de quelques pas en veillant à ne pas trébucher sur une racine. Si cette personne est entrée en contact avec moi, alors elle est entrée sans le savoir dans ma zone d'ombre. Je finis alors par distinguer sa silhouette. Son image est assez flou mais, très vite, elle se fait de plus en plus nette. Le brouhaha se disperse et ma vision élargit se rétablit. Mes pouvoirs ont mis le temps mais ce sont finalement habitués à cette zone de perturbation magique.
En voyant la fille devant moi, je me dis qu'il doit également s'agir d'une élève de Ravenswood.

-"Merci pour ton aide." lui dis-je en répondant à son sourire. "Excuse-moi de m'être reculer mais je ne vois rien à proximité de moi et cette distance me permet de te voir." poursuis-je légèrement embarrassée.

Je ne voudrais pas qu'elle me voit comme quelqu'un fuyant l'aide qu'on lui propose.
De ce que je peux voir, à part elle, il n'y a personne à proximité. Je distingue trois personnes dans ce qui semble être la cour de l'école et un garçon se baladant en forêt. Je remarque toutefois que ma vision ne parvient pas à entrer dans le bâtiment, comme si quelque chose m'en empêchait.

-"Oh mais je ne me suis même pas présentée. Je m'appelle Amber. Enchantée de faire ta connaissance et...encore merci d'être venue m'aider."
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Texte explicite

Andrea Azarov
17 ans, Né le 30 décembre, 1m81
Sorcier transformé en Vampire, Incube, Impulsif

Image
Image
Image

Quand on a eu plusieurs partenaires, comme c'est mon cas, on apprend vite que les gens ont une conception bien particulière du plaisir sexuel, et qu'elle est différente pour chacun. Certains aiment la douceur, la lenteur, la langueur, d'autres aiment la brutalité, la force, la sauvagerie, la douleur... C'est un peu étrange, de se dire que certains prennent du plaisir dans la douleur, c'est contre intuitif même, mais j'en ai vu plus d'un apprécier la douleur pendant le sexe, alors ça ne m'étonne plus vraiment. Je commence même à les repérer assez bien, et je sais qu'il y en a quelques uns ici, comme Zadiel, un elfe de l'âge de Mia. Je ne suis pas particulièrement sadique, de mon côté, mais j'ai apprécié nos ébats, et je recommencerai avec plaisir si l'occasion se présente. En effet, de mon côté, si je prends plus de plaisir quand j'y mets de la force, parce que ça me permet de me lâcher un peu - mais pas trop, car je dois de toute façon toujours garder le contrôle sur ma magie - je préfère surtout quand mon partenaire prend du plaisir, car alors je fais toujours un succulent repas.
En l'occurrence, j'ai le pressentiment que Destiny n'est pas une grande fan de douleur, et de toute façon, je n'ai pas pour habitude de faire mal à mes partenaires à dessein, surtout quand c'est leur première fois, comme c'est le cas pour elle. Je préfère commencer en douceur, et j'accélère légèrement le rythme en sentant son sexe s'habituer au mien. Les bruits qu'elle fait me donne une indication sur le fait qu'elle aime, mais étant de toute façon focaliser sur son plaisir - dont je vais pouvoir me nourrir pleinement quand elle atteindra l'orgasme - je sais qu'elle aime, j'en suis certain. Et pour qu'elle aime davantage, je lui propose de bouger à son tour, ce qu'elle fait aussitôt. Ses mouvements, combinés aux miens, augmentent mon plaisir, et me font pousser un râle, contre ses lèvres que je retrouve. Je mets plus de passion dans mon baiser, et je la serre avec un peu plus de force au niveau des hanches, accélérant légèrement le rythme, une nouvelle fois, comme ma magie crépite autour de nous, attendant avec impatience le moment où elle pourra se nourrir, aspirer l'orgasme de Destiny, que j'embrasse avec davantage de gourmandise.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Kelly Winstood, dite Mlle Winstood
28 ans, Née le 31 Décembre, 1m62
Dhampir, Secrétaire stricte, Souvent excédée

Image
Image
Image

Il est assez rassurant de savoir que Mlle Ackerman a fait une carrière militaire, cela va pouvoir nous apporter un peu de discipline ici. Je trouve que la formation de nos surveillants laisse à désirer, mais comme je ne suis pas chargée du recrutement - sûrement de toutes les autres tâches ingrates - je n'ai pas vraiment mon mot à dire. De toute façon, il est assez rare que j'ai mon mot à dire dans cette école. On m'impose bien souvent un fonctionnement, qui a été décidé par la directrice et/ou le corps enseignant, et c'est à moi de m'en accommoder, et de faire les arrangements nécessaires pour que tout ne parte pas à volo. La preuve avec la dernière folie de Mr Williams, cette satanée sortie scolaire, qu'il compte gérer Dieu seul sait comment... L'idée que Mlle Ackerman les accompagne me rassure un peu, car je ne comptais pas y aller moi-même, espérant pouvoir profiter de cette nuit de répit pour enfin avancer sur mon retard administratif.
- Oui ça serait un soulagement, je vous avoue, de savoir qu'il y aurait au moins une personne un tant soit peu responsable de présente...
J'exagère à peine. Mr Williams a beau avoir mon âge, il est tout juste suffisamment responsable pour être considérer comme un adulte, mais lui confier l'école entière. Oui parce que voilà encore une chose que je trouve aberrante, ce sont toutes les classes qui sont censés se rendre au Colisée... A croire qu'ils le font exprès.
- Elle concernera les classes de tous les niveaux, je réponds, à la limite du désespoir. C'est pour ça qu'il faut un maximum d'accompagnants. Bien sûr, le périmètre de la sortie sera sécurisé à l'avance par des sortilèges, donc vous n'avez aucune chance de perdre les élèves... mais tout de même, il faut les garder à l'oeil.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Karla Garcés
18 ans, Née le 30 août, 1m78
Louve Garou, Fille d'Alpha, Mexicaine

Image
Image
Image

Il est assez rare que les loups-garous soient pudiques, surtout ceux élevés au sein d'une meute. On a tellement l'habitude de se déshabiller les uns devant les autres lors des soirs de pleine Lune, qu'on ne fait plus tellement attention à sa nudité ou à celle des autres. Bien sûr, ça ne m'empêche de mater, quand je vois un corps qui me plait, mais c'est rarement le cas avant une transformation, parce que c'est alors un contexte particulier. C'est comme quand on va chez le médecin par exemple, il est rare de se sentir gêné à l'idée de se déshabiller, parce qu'on sait qu'il n'y aura rien de sexuel, que c'est un tout autre contexte. C'est pour ça que je ne m'offusque pas, à l'idée que Matthieu assiste à une de mes transformations. J'espère cependant qu'il sait ce qui l'attend, car ma transformation est loin d'être aussi rapide que la sienne, et qu'elle est souvent désagréable à regarder. J'acquiesce néanmoins quand il dit vouloir voir la différence entre nos deux transformations.
Nous nous tournons tous les deux vers Mimi, et découvrons qu'elle s'est déshabiller. Malgré ce qu'en dit Matthieu, elle semble ne pas être très adaptée, dans ses comportements sociaux. Ce n'est pas grave, et ce n'est pas un mal non plus, mais elle n'est pas adaptée. Je comprends néanmoins toujours autant l'élan protecteur de Matthieu, peut-être encore plus. Elle est jeune, elle a visiblement été blessée par le passé, et il l'a sauvée, il doit certainement s'en sentir responsable. Je connais un peu ce sentiment, mais de mon côté, c'est de ma mère dont je me sens responsable, ce qui est assez paradoxale, quand on y pense... Pourtant, elle est plus fragile que moi, et maintenant que mon père n'est plus là, il est de mon devoir de la protéger.
Matthieu interroge Mimi sur ma transformation, et je comprends qu'il veut la voir maintenant. J'avais pensé attendre la prochaine pleine Lune, parce que la précédente est passée depuis plusieurs jours et que je n'aurai pas l'énergie suffisante... Mais je commence à le voir comme un défi que j'ai envie de relever, surtout quand il me demande si je suis toujours partante. L'un de mes nombreux défaut, c'est que je ne suis pas du genre à me défiler, bien au contraire, alors j'acquiesce avec un sourire, mais le prévient :
- La transformation dure un certain temps, donc il faut être patient, et ça peut être assez moche et effrayant, donc si tu sens que tu ne le supportes pas, tu détournes le regard hein, je ne veux pas avoir à ramasser deux enfants malades en me transformant à nouveau en humaine.
Je leur adresse un regard entendu, avant d'ajouter :
- Je te propose qu'on aille plus loin dans la forêt, histoire de ne pas être interrompu si ce n'est pas tout à fait autorisé.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Texte un peu grossier

Bryan McKenzie
17 ans, Né le 31 Octobre, 1m77, Vampire récemment transformé
Petit Con, Junkie, Insouciant, Incontrôlable, Grossier, Mais pas méchant

Image
Image
Image

Turn Up The Radio

J'aime bien les défis en tout genre, et j'ai tendance à les accepter, quelque soit le défi en question. Enfin il y a quelques exceptions, bien sûr, par exemple si on me dit de sauter du haut d'un immeuble de 10 étages sans rien... bon bah là je suis pas complètement débile, je vais pas le faire. Quoi que... maintenant que je suis invincible, ce serait marrant d'essayer ! De toute façon, faut que je teste plein de trucs, et c'est ça qui est cool, dans le fait d'être devenu une créature surnaturelle, c'est que j'ai plein de nouvelles limites à tester. Jusqu'à présent, j'étais quand même pas mal limité par le fait d'être un humain, donc un peu fragile quoi, et encore, ça m'a pas empêcher de tester plein de trucs. De quelle hauteur je peux sauter avant de me casser quelque chose - un défi qui m'a valu deux/trois séjours à l'infirmerie du collège. Est-ce que le savon est comestible, et jusqu'à combien de cuillère - là ça m'a valu un bon séjour au toilette. Combien de temps je peux rester sans fermer les yeux - j'ai pu remarqué que ça dépendait un peu de la luminosité, et de l'humidité dans l'air aussi. Et justement, je m'attendais à ce que So me donne ce genre de défi, mais en fait c'en est un autre. Ne pas cligner des yeux quand il va me frapper tout prêt du visage... Ok je peux essayer. Je sais pas bien si je ferme les yeux à tous les coups. Il a raison, c'est peut-être un réflexe, mais j'avoue que mes réflexes, j'essaie toujours de les faire disparaître. Genre le réflexe de déglutition, bah j'en ai plus trop, c'est l'entraînement qui fait ça ! Et puis j'ai aussi déjà essayé plusieurs fois de pas fermer les yeux en éternuant... mais ça j'avoue, c'est chaud.
- Ok ok, je réponds avec un grand sourire.
Et puis il me donne un exemple, avec Miss Rabat-joie le retour. Elle est pas contente, et je comprends pas bien pourquoi. C'est son frère après tout, et puis, comme il dit, il l'a déjà vu toute nue ! Moi je suis pas pudique, je m'en fous un peu, qu'on me voit tout nu. Je suis pas exhibitionniste non plus, ou seulement pour la blague, comme ça m'est déjà arrivé dans mon ancien lycée.
Elle a beau être en colère, So arrive à arrêter ses coups, et je trouve ça trop classe ! J'arriverai à faire ça, moi aussi ? Ce serait trop la classe ! Et puis, pour toutes les fois où je me suis fait taper dessus sans rien faire, ça changera !
- Ouais, et c'était trop classe ! Bon je pense pas que j'arriverai à faire ça hein... Mais c'est ça le but final ? Arriver à arrêter tes coups ? J'suis chaud !
Je lui adresse un grand sourire, et me remets en position, écarquillant bien les yeux exprès pour les garder un max ouverts.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Qwill Hilton
17 ans, Né le 2 septembre, 1m82
Norvégien, Sorcier de sang mêlé, Atteint d’Hypermnésie

Image
Image
Image

J'aime bien les débats, mais peut-être tout simplement parce que j'aime bien discuter avec les gens, au départ. Même si, souvent, des dizaines, voir des centaines d'autres conversations, me viennent en tête, quand je parle à une personne, ça me plait quand même, parce que c'est toujours nouveau avec chaque personne. Avec Erwann par exemple, c'est tout nouveau, je ne lui avais jamais parlé avant aujourd'hui, et j'aime bien la teneur de notre discussion, qui n'est pas tout à fait un débat, mais n'en est pas loin. Peut-être devrais-je me montrer moins nonchalant, car c'est de sa vie que l'on parle aujourd'hui, et qu'il est émotionnellement impliqué, mais ce n'est pas vraiment mon cas. Je suis plutôt curieux, je me questionne sur le pourquoi de son comportement, de ses pensées, mais je n'arrive pas à être réellement triste pour lui. Peut-être le devrais-je, pourtant, car rationnellement, j'ai parfaitement conscience de la difficulté de sa situation, et d'à quel point elle doit lui peser. Mais j'ai aussi l'intime conviction qu'il pourrait s'en défaire, simplement en changeant de point de vue, et je ne comprends donc pas pourquoi il ne le fait pas. Je ne suis pas du genre buté, et si je suis mal à l'aise dans une situation, j'en change, car je n'aime pas rester mal à l'aise. Je fouille souvent dans ma mémoire, pour voir comment j'ai réussi à me sortir de situations délicates dans le passé, ou bien j'essaie d'élaborer une nouvelle solution. J'admets que c'est la deuxième option qui me plait le plus, car j'ai un attrait pour tout ce qui touche à la nouveauté.
La réponse d'Erwann n'est pas vraiment satisfaisante, mais elle est classique, et j'aurai peut-être pu m'y attendre, si je m'intéressais un temps soit peu à deviner le futur. Il se dévalorise, et ça va avec le fait qu'il passe son temps à s'excuser. Il n'a pas l'air d'avoir une grande confiance en lui, et même si cette caractéristique continue de me surprendre chez tous les individus que je rencontre et qui en sont dotés, je ne peux que constater que c'est très courant.
- Je me dois de te contredire sur ce point, même si je ne te connais que depuis peu, j'apprécie cette conversation avec toi, et je crois que je pourrais être déçu de ne pas pouvoir converser à nouveau avec toi.
Et puis, pourquoi devrait-il se mettre à part ? Il n'est pas venu ici pour apprendre à utiliser son pouvoir ? La réponse qu'il me donne me laisse à nouveau sur ma faim, mais c'est à croire que c'est une redondance dans notre conversation. Bien sûr qu'il a accès à un autre type de magie, de la même façon que, de mon côté, je sais utiliser la télékinésie - dans une certaine mesure - et une magie liée aux éléments - dans une encore plus petite mesure - mais ce n'est pas ce qui m'attire le plus, magiquement parlant et, surtout, quand je développe ma magie "de base" mon pouvoir s'amplifie également. Je trouve que les deux sont indissociable, c'est comme si il me disait qu'il souhaitait apprendre à écrire, mais sans jamais apprendre à lire, c'est tout bonnement impossible, en tous cas c'est ce que j'ai cru comprendre. Peut-être que les choses fonctionnent différemment pour les fées, peut-être qu'il peut verrouiller son pouvoir, n'utiliser qu'une partie de sa magie... Mais je ne peux m'empêcher de penser que ce serait du gâchis. Est-ce parce que je suis un sorcier, et que je manque de ce jugement particulièrement altruiste qu'ont les fées ? Mais qui me dit que ce jugement est le bon ? Etre trop altruiste n'est pas mieux que d'être trop égoïste, n'est-ce pas ?
- Tu exagères un peu, je trouve, car personne n'a parlé de faire un exposé de la vie de qui que ce soit. Mais si tu penses pouvoir pratiquer le reste de ta magie, sans jamais accroître ton pouvoir... alors soit.
Je reste sceptique, mais j'ai cru comprendre qu'il ne changerait pas d'avis, alors je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'insister. Je ne suis pas du genre à insister, je laisse couler les choses, et je retente si je sens que ça pourrait mieux passer une fois suivante. En l'occurrence, je n'ai de toute façon pas à insister, pour qu'Erwann accepte d'utiliser son pouvoir sur moi. Je suis très curieux de la sensation que ça pourrait me procurer, et je l'invite donc à entrer dans ma tête, me demandant si je pourrais contrôler ce qu'il voit. Même si il voyait quelque chose qu'il ne devrait pas voir, je ne crois pas que ce serait vraiment dérangeant, car je n'ai rien d'énorme à cacher. La mort de mes parents n'est pas un secret, même si je n'irai pas la crier sur tous les toits, c'est plutôt parce qu'elle est douloureuse, et que ses souvenirs me reviennent très bien tous seuls, sans que je n'ai besoin d'en rajouter en les ravivant.
Le contact se passe bien, au moins au départ, mais Erwann finit par s'éloigner en sifflant, et je me demande si je lui ai fait mal. Est-ce le trop plein d'informations ? J'y suis habitué, je vis comme ça depuis que je suis tout bébé, mais lui non... Parfois je me demande si les gens ne se sentent pas un peu trop vide, si ça ne doit pas être particulièrement étrange, de ne pas être assailli de toutes parts, en permanence. Bien sûr, c'est peut-être reposant, mais n'est-ce pas étrange ? En tous cas, ça le serait pour moi.
La question d'Erwann me prend au dépourvu, alors j'essaie de répondre de manière assez précise :
- Tu veux dire, est-ce que je t'ai senti dans ma tête ? Eh bien oui, j'ai eu la sensation d'une présence, en effet, mais ce n'était pas désagréable... peut-être parce que c'est moi qui t'ai proposé de venir dans ma tête justement. Mais toi, tu as senti quoi ?
Je me demande ce que son sifflement signifiait... Est-ce qu'il a eu mal ? Je n'espère pas pour lui. Mais apparemment, il a l'habitude de recevoir de nombreuses informations d'un coup. J'aime à penser que c'est à peu près bien classé dans ma tête, si bien qu'il est facile de s'y retrouver... enfin du moins quand on comprend l'organisation de mes souvenirs. Bien sûr, il y en a qui se baladent en tout sens, mais je n'imagine pas ma tête autrement.
- Quelque chose de différent ? je l'interroge. C'est-à-dire ?
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Mia Dmitriev
16 ans, Date de naissance inconnue, 1m63
Elfe, Donneuse liée à Andrea, Maitrise de la glace

Image
Image
Image

Certains pourraient trouver cela insupportable, de ressentir tout ce qu'une autre personne ressent, d'avoir envie, besoin même, de satisfaire la moindre de ses envies, le moindre de ses désirs... Mais ce n'est pas mon cas. Je suppose que la magie explique cela, qu'elle m'empêche de me "rebeller", mais je ne crois pas que je me rebellerai de toute façon. Ce n'est pas dans ma nature de le faire, et malgré plusieurs longues années au service de la famille Dmitriev, je n'ai jamais eu la volonté de "m'échapper" si tant est qu'on puisse appeler cela ainsi. Où serai-je allé ? Même si j'ai toujours rêvé de parcourir le monde, j'ai bien conscience qu'il m'aurait fallu des moyens, et que je n'aurai probablement pas été très en sécurité dans le monde extérieur. Enfin, maintenant que j'apprends à connaître davantage le monde magique, je me dis que j'aurai peut-être pu trouver quelques solutions, aller dans un village de fées... Mais je ne connaissais même pas ces créatures à l'époque. J'avais l'impression d'en savoir beaucoup sur le monde magique, mais je me trompais, j'en ai pris conscience en arrivant ici. Enfin, Andrea a essayé de m'en apprendre plus. Andrea est gentil avec moi, et je crois que je l'aime. Pas de l'amour romantique qu'on lit dans les livres, mais pas non plus seulement comme un ami. Je l'aime avec une force un peu trop démesurée, peut-être, et sans doute porté par la magie, au moins en partie, mais je l'aime quand même.
Et en même temps, comment ne pas aimer quelqu'un dont on peut presque tout sentir ? Comment ne pas aimer quelqu'un avec qui on est constamment en empathie ? Je ressens tout de lui, ou presque. Je ressens son désir à l'instant même, qui augmente au fur et à mesure que le temps passe. Je sens qu'il le consume, le dévore, et il me dévore aussi. J'ai envie, j'ai besoin de le retrouver, de le satisfaire... Je me doute qu'il a déjà un ou une partenaire, vu son état d'excitation, et le plaisir qu'il ressent déjà d'avance, mais je ne peux m'empêcher de me diriger vers lui, mue par une force supérieure à moi. Je me laisse guider par elle, non désireuse d'y résister, jusqu'à ce que je percute quelqu'un. Je sors un peu de la transe dans laquelle j'étais, mais le désir d'Andrea reste prégnant, il m'imprègne, et je peine un peu à lui résister. Le garçon s'excuse, je me concentre sur ses paroles, laisse le désir reflué, mais il reste là, latent.
- Ce n'est rien... c'est moi... pardon...
J'ai les joues roses, le coeur battant, et je me mords la lèvre, consciente que le désir d'Andrea ne va faire qu'augmenter. Peut-être que, si je ne m'étais pas concentrée sur lui, je l'aurai senti de manière plus diffuse, mais maintenant, sa magie m'appelle, et je meurs d'envie de le rejoindre... Mais j'ai cours. Je devrais être en cours. Oui... En cours de magie... J'aime le cours de magie...
Le garçon m'interroge, et je secoue la tête, avant de me rendre compte que c'est la mauvaise réponse à apporter, alors je hoche la tête, mais continue de me mordre la lettre, luttant contre mon envie d'avancer vers les chambres des garçons.
- Je... oui... je crois... Enfin oui... Pardon, je ne t'ai pas fait mal ?
Si il demande si je vais bien, c'est que notre impact a été fort, non ? Il s'est fait mal, peut-être ?
Mimie99

Profil sur Booknode

Messages : 1705
Inscription : sam. 06 déc., 2014 10:27 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Mimie99 »

Image
Image
Image
Image
\\ Élève \\ Louve-garou \\ 17 ans \\ 1m57 \\ Dehors \\ Avec Amber Green\\
Image


Le malaise commence à m'imprégner et pas seulement le mien. Ma louve est encore sur ses gardes ce qui ne fait qu'ajouter à mon angoisse. Et on ne peut pas dire que l'absence de réponses de la fille devant moi aide beaucoup. Elle semble terriblement perdue et en soi ça pourrait sembler être un bon signe. Que je ne tombe pas dans un traquenard quelconque... Le problème, c'est que ça peut tout de même être le cas. Ce n'est pas parce que quelqu'un semble inoffensif qu'il l'est vraiment. Je suis bien placée pour le savoir... Le fait qu'elle ait sursauté lorsque je lui ai donné sa canne n'aide pas ma nervosité à redescendre. Pas même si je peux très bien constaté que la tension de l'autre devant moi a redescendu, un peu.

En la voyant reculer, je ne peux pas m'empêcher de faire de même. Je me remets sur la défensive, magnifique! D'un autre côté, avec la discussion que j'ai eu avec Archer un peu plus tôt, on ne peut pas dire que je sois dans un état d'esprit très... serein. Je peux encore sentir le poids des mots prononcés, l'intrusion des souvenirs enfouis. Je peux sentir à nouveau les mains de cet imbécile sur mon corps... Un frisson d'horreur et d'appréhension me traverse le dos. J'ai horreur de me sentir comme ça. Tout ce dont j'ai envie, c'est de m'enfuir d'ici. Peut-être de me fondre dans ma louve, laisser son corps prendre le pas sur le mien et courir. Courir jusqu'à ce que l'épuisement m'empêche d'aller plus loin et me force à tout oublier. À tout refouler. Encore une fois.

Je reviens brusquement dans le moment présent lorsque la voix de la fille devant moi s'élève à nouveau, mais cette fois, elle m'adresse directement la parole. La méfiance habite encore tout mon corps, mais je me force à me détendre légèrement. Elle ne fait que me remercier et expliquer pourquoi elle a reculé. Alors elle a un problème de vision... de près? Je ne suis pas certaine de comprendre, mais je n'ai pas tellement envie de la questionner à ce sujet. Peut-être qu'elle est aussi sensible qu'Archer et qu'elle va péter un câble si je mentionne quoi que ce soit d'inopportun... et pour être honnête, je n'ai pas envie de m'attirer encore plus de problèmes. Alors, quand elle s'interrompt, je me contente d'hausser des épaules en disant:

- Aucun problème.

Autant pour le fait de l'avoir aidé que pour son explication. Je ne sais pas exactement à quoi va me servir cette information, mais je n'ai toujours aucune envie de la questionner à ce sujet. Pendant quelques secondes, je la regarde sans trop savoir quoi faire ou ajouter. Peut-être que je pourrais simplement m'en aller, maintenant? J'envisage sérieusement cette option lorsqu'elle reprend la parole. Cette fois c'est pour se présenter. Je fronce légèrement les sourcils quand elle dit qu'elle est enchantée de faire ma connaissance. Je ne me suis pas plus présentée, non? Enfin, comme elle me remercie une nouvelle fois de l'avoir aidé, j'hausse encore des épaules. Comme il serait grossier de s'en aller sans répondre, je lâche:

- Moi c'est Artemis. Contente de faire ta connaissance aussi, Amber. Et je t'assure, ce n'est pas un problème. J'étais déjà dans le coin...

J'essayais de trouver un peu de solitude pour me remettre de mes émotions et éviter de frapper quelqu'un, mais ça... elle n'a pas besoin de le savoir.


Image
Image
Image
\*-*/ Fae \*-*/ Élève \*-*/ 16 ans \*-*/ 1m73 \*-*/ Malicieux \*-*/ Intuitif \*-*/
\*-*/ Télépathie limitée \*-*/ Classe de magie \*-*/ Avec Qwill Hilton \*-*/

Image
Image


Je ne nierai pas que je reste plusieurs secondes complètement figé lorsque Qwill me contredit quand j'affirme que personne ne me regretterait. Car... c'est la vérité, non? Il peut bien dire qu'il apprécie notre conversation et que le fait de ne pas pouvoir échangé à nouveau pourrait le décevoir... Je ne crois pas qu'il me regretterait vraiment. Après tout, il y a plein de gens ici. Plus intéressant que moi. Plus sympathique... plus facile d'approche. Je ne suis pas... je ne crois pas être quelqu'un qu'on pourrait regretter. Pas éternellement. Un jour ou deux, peut-être. Une semaine, un mois à la rigueur. Mais après? Après on m'oubliera et ce serait comme si je n'avais jamais existé.

J'aimerais seulement que ma sœur ne m'oublie pas aussi facilement.

Elle me manque. Tout comme ma mère me manque. J'aimerais pouvoir les revoir toutes les deux. J'aimerais... ravoir l'amie que j'avais. Celle qui m'acceptait. J'aimerais pouvoir questionner ma mère et qu'elle m'aide à comprendre mon don et la raison pour laquelle il m'ait tombé dessus. Pourquoi je ne pouvais pas être une fée normale comme mon père et mon frère. Pourquoi il a fallu que je naisse avec ce don... J'apprécie mon don, jusqu'à une certaine mesure. J'aime pouvoir communiquer avec les animaux et sentir que je ne forme qu'un avec eux. Mais... pas... pas les gens. La question d'individualité est beaucoup plus marquée et le fait d'être envahi dans sa tête ne plaît pas vraiment. Encore moins jusqu'où ça pourrait aller. Les choses sont compliquées quand on n'est pas... Enfin. J'éloigne mes pensées pour répondre:

- Si tu le dis.

Peut-être qu'il dit la vérité. Après tout, il a bien dit qu'il n'oublie jamais rien. Alors sans doute que je resterai toujours là, quelque part. Mais ce n'est pas vraiment réconfortant. Je ne veux pas être un poids pour quiconque... et voilà qu'une situation compliquée se complexifie encore plus. Ce n'était pas ce que je voulais. Comme résultat. J'aurais préféré que les choses en restent là. Je ne cherche pas à m'apitoyer sur mon sort, ce n'était qu'un constat. Je ne manquerais à personne si je disparaissais. Pas pour toujours. Et ce n'est pas vraiment parce que je le veux, ce n'est que la réalité. Je ne fais rien de particulier pour me rapprocher des gens d'ici et presque tout le monde chez moi ne m'aime pas. J'aimerais qu'il en soit autrement. J'aimerais avoir des amis. Pas nécessairement beaucoup, mais quelques-uns. J'aimerais avoir... ma famille. Plaisanter avec mon frère comme on avait l'habitude de le faire. Échanger avec ma soeur comme je le faisais il n'y a pas si longtemps...

Sauf qu'il vaut mieux ne plus y penser.

Enfin, c'était l'intention, mais tout ce qu'implique cette partie de mon existence ramène à d'autres. Comme le fait de pratiquer ma magie. Qwill semble croire que ne pas la pratiquer risque de se retourner contre moi plus tard et que le fait d'augmenter ma capacité à contrôler mes autres formes de magie risquent d'accroître la puissance de mon pouvoir. Ce qui n'est pas exactement... vrai. Peut-être que ça pourrait le devenir, mais pas pour le moment. Pas seulement pour deux ans. Je le sais bien, parce que je travaille ce don à chaque jour depuis que je suis jeune ainsi que ma magie typique. La seule chose que je ne ferai pas, pour le moment, c'est d'exercer un champ différent de mon don de télépathie. Il n'a pas l'air de trop insister, en ce moment, mais j'ai envie de lui expliquer. Ou du moins, d'essayer de lui faire comprendre. Je ne sais pas exactement comment la magie des sorciers fonctionnent. Peut-être que c'est différent. Sans doute, même. Je reprends donc la parole pour dire:

- Ça ne fonctionne pas exactement comme ça. Ma magie normale n'est pas vraiment reliée à mon don, enfin, pas complètement. Et techniquement je pratique ma télépathie tous les jours. Seulement pas avec les gens, mais les animaux. Je n'ai pas fini d'explorer cette partie de mon don, alors... ce n'est pas deux ans qui risquent de me faire perdre le contrôle sur l'autre partie. Je crois.

Je l'espère en tout cas. Mais c'est vrai que je n'ai pas terminé d'approfondir ma connexion avec les animaux. Il y a pleins de trucs que je n'ai pas essayé, pleins d'animaux dont je n'ai jamais tenté une communication avec eux. Je ne sais même pas encore ce que pourrait être la limite de mon champ d'action pour me connecter à un animal. Tant qu'il y a matière d'apprentissage, ça veut dire que je n'ai pas atteint les limites de mon don les concernant et que, par le fait même, je ne suis pas tout à fait prêt à aller du côté des gens. C'est peut-être aussi pour ça que j'ai de la difficulté à le contrôler et pas seulement dû au manque de pratique.

Je n'avais pas l'intention de le pratiquer aujourd'hui, cela dit.

Mais c'est quand même ce qui arrive. Là, maintenant. Je viens d'accepter un marché avec Qwill et j'avoue que je le regrette un peu. Je ne sais pas à quoi il s'attend et je ne sais pas non plus à quoi m'attendre. Que va-t-il me montrer? Comment est-ce qu'il va réagir à ma présence dans sa tête? À ce que je vais voir? Et est-ce que je vais disjoncter? Je ne crois pas, ça ne m'ait jamais arriver. Mais parfois je perds le contrôle sur ce que je fais et je finis par découvrir plus que souhaité. Je n'ai aucune idée précise de ce à quoi je devrais m'attendre... Mais on verra bien, je suppose.

Et vient le contact.

Au début, c'est comme d'habitude, enfin... En un peu plus contrôlé. Il ne s'agit que d'un seul souvenir et en prime des pensées anciennes comme récentes. Mais son souvenir réveille les miens et alors que je m'égare, lui aussi se perd dans sa tête et part à la dérive. À ce moment j'aperçois des choses qu'il ne voulait peut-être pas que je vois. Et j'ai l'impression de me retrouver dans un lieu, physiquement dans un lieu. Je peux presque le voir, lui. Debout, à côté de moi. Sauf que la vision s'estompe en même temps qu'une douleur me fend le crâne et j'interromps brusquement le contact. Je ne peux pas m'empêcher de m'excuser et ce que me répond mon voisin me laisse perplexe. Il n'a pas senti la douleur? Si j'ai été submergé? Une question m'échappe avant que je ne puisse m'en empêcher. Pourquoi n'a-t-il rien senti? Je ne lui laisse pas le temps de prononcer un mot avant de répondre à la sienne.

La réponse qu'il m'offre concernant le fait de sentir quelque chose n'est pas exactement ce que je voulais dire. Je sais bien qu'il a dû sentir ma présence dans sa tête, dès qu'on a conscience que quelqu'un s'en vient, c'est sûr qu'on le remarque. Quant à le fait que ce soit agréable ou pas... Je sais que je ne fais pas de mal à quelqu'un, physiquement ou mentalement, quand je viens dans leur tête. Seulement, ça reste une intrusion et les gens qui s'en rendent compte ne l'apprécient pas. Je suis tout de même très soulagé qu'il ne m'ait pas senti comme un intrus. Le fait qu'il me retourne la question me laisse toutefois sans voix et pendant quelques secondes je me contente de le dévisager les yeux ronds. Ce qui lui laisse amplement le temps de me questionner sur ce qu'il y avait de différents cette fois-ci. Ça me permet de reprendre mes esprits, au moins, alors je réponds:

- Je me suis retrouvé dans ta tête. Je veux dire... je sais que j'étais dans ta tête. Mais d'habitude. C'est plus un contact d'esprit à esprit. De conscience à conscience. Il n'y a rien de physique, ou peu importe comment on peut décrire ce que c'était. Je... Je ne suis qu'une présence aveugle et immatérielle. Invisible. Je suis là, sans l'être. (Je pousse un soupir, c'est loin d'être clair ce que je dis et je le sais bien.) Enfin, c'était différent parce que... au moment où ton souvenir s'est effacé... J'ai vu plusieurs de tes souvenirs en même temps, mais aussi... je me suis retrouvé dans une pièce. Je crois. Mais j'étais là, moi. Comme si j'étais debout au milieu de ta tête. Je crois que je t'ai vu aussi... Et... ça... ça ne m'est jamais arrivé. Je crois que ça a fait disjoncter mon don. Comme si... j'avais forcé un muscle sans l'avoir préparé à l'effort avant. C'était douloureux comme lorsque l'on fait un faux mouvement...

J'essaie de trouver d'autres mots pour expliquer tout ça, mais c'est le néant dans ma tête. Je me contente donc de hausser des épaules et de secouer la tête. Je n'arrive pas vraiment à m'expliquer le phénomène. C'était... étrange. Très étrange. Mais nouveau. Différent de ce que je fais lorsque je touche l'esprit des animaux. Je ne sais pas si je pourrais faire ça avec eux. Ou même avec d'autres personnes. Peut-être que ce n'est qu'une particularité de Qwill. Ou l'histoire d'une seule fois. Je l'ignore complètement et cette nouveauté me rend perplexe. Incertain. J'ai envie de savoir si je pourrais y retourner. Volontairement. Mais je n'ai pas envie d'envahir la tête de Qwill à nouveau, ou celle de quelqu'un d'autre... Ce n'est pas bien, pas vrai?


Image
Image
Image
Image
\\ Loup-garou \\ Élève \\ 17 ans \\ Dominant \\ Discret \\ 1m73 \\
\\ 9 juin – Gémeaux \\ Couloirs \\ Avec Mia \\

Image


Si l'odeur semble diminuer légèrement, on ne peut pas dire que son souvenir a disparu lui. Je songe presque à reculer encore un peu. Sauf que le problème, c'est qu'avec mes sens ça ne changera rien. Alors à moins que je m'en aille carrément d'ici... je n'échapperai pas à... enfin, son odeur. J'aimerais bien cesser de chercher à trouver l'origine de tout ceci, mais je n'y arrive pas complètement. Enfin, c'est compliqué de le faire quand chaque fois que tu inspires ça te ramène à tes interrogations. Histoire de ne pas trop y penser, je m'efforce de respirer par la bouche, déjà, ça devrait rendre les choses plus... normales. Un peu. Il suffit de ne pas trop prêter attention au langage corporel de celle face à moi.

Lorsqu'elle prend la parole, je sens dans sa voix qu'elle n'est pas complètement avec moi. Son attention est orientée autre part et je me doute un peu de la raison. Sauf que je repousse ces pensées, déjà parce que je ne veux pas m'interroger davantage à ce sujet que parce que ça ne fera que rendre la situation encore plus embarrassante qu'elle ne l'est déjà. Je me concentre donc sur les paroles qu'elle a prononcé à la place. Elle prétend que c'est elle... pas moi, qui ne prêtait pas attention. En un sens, c'est peut-être vrai. Mais c'est certain que je ne regardais pas où j'allais non plus. Comme elle s'excuse, je secoue la tête. J'esquisse un petit sourire, embarrassé, tout en me frottant la nuque, puis je réplique:

- On était les deux dans la lune, alors.

Si au moins je pouvais vraiment dire que j'étais déconcentrée par la lune, ça serait un plus. Mais la Pleine Lune vient pratiquement seulement de passer. Ou presque. Enfin, dans tous les cas, je ne pensais pas du tout à me transformer et aller me dégourdir les pattes. Même si l'envie ne manque jamais complètement. C'est toujours présent, surtout lorsque mon loup se fait plus nerveux ou est énervé. Sauf que là... j'étais surtout distrait par son odeur à elle, celle qu'elle émanait sans s'en rendre compte, sans doute.

J'essaie de ne pas prêter attention à tous les signaux qu'elle envoie, sauf que c'est compliqué. Ce n'est pas poli de ne pas regarder les gens lorsqu'on leur parle. Surtout si on leur fonce dedans... Et même si j'inspire par la bouche pour éviter que mon nez soit trop sollicité, ça n'empêche pas l'odeur de me percuter de temps en temps. Ni tous les autres indices. Certes, la rougeur de ses joues pourraient être la gêne. Les battements frénétiques de son cœur pourraient être... je ne sais pas. De l'embarras? De l'anxiété? J'essaie de trouver d'autres raisons à tous ces autres signaux qu'envoie son corps. Sans réel succès je dois dire. Histoire de ne pas y prêter davantage attention, et aussi au fait qu'elle vient de se mordre la lèvre, je l'interroge. Je ne sais pas si elle s'est fait mal. Moi, je n'ai rien, mais j'ai l'habitude. Enfin, pas de foncer dans les gens. Mais la vie d'un loup est rarement toute calme. Et c'est ce que je suis.

Lorsqu'elle secoue la tête, je sens mes joues bouillir de honte. Oh, m*rde! Est-ce que je lui ai fait mal? Je ne me souviens même pas si je marchais vite ou non... Avec quel empressement je suivais l'odeur. Enfin, sans doute pas trop, non? C'est confus dans ma tête. Et si je réfléchis trop à ce qui se passait à ce moment-là, je risque de me remettre à sentir par le nez et là, je risque d'être encore plus embarrassé et je n'en ai pas besoin. Je me sens immédiatement soulagé lorsqu'elle hoche la tête par la suite. Enfin, je suis un peu confus aussi, mais elle ne tarde pas à prendre la parole, ce qui aide grandement à éclaircir les choses. Un peu, au moins. Parce qu'il faut dire que ça confirme qu'elle n'est pas complètement... là. D'ailleurs sa manière de bafouiller me donne raison. Elle s'excuse encore et cette fois je souris franchement. Comme si elle aurait pu me faire mal. Enfin, seulement en me fonçant dedans. Je ne doute pas que sa magie d'elfe pourrait y arriver, si elle le voulait. Mais elle ne m'a pas l'air du genre de personne à vouloir blesser les gens... Toujours en souriant, je lui réponds:

- Aucun mal, je t'assure!

Je ne sais pas ce qui la fait réagir comme ça, et même si je m'efforce de ne pas y accorder trop d'attention, je ne peux pas m'empêcher d'y réfléchir. De me questionner. D'autant plus que ça me fait bizarre d'être en compagnie de quelqu'un dont l'attention est orientée sur quelque chose... de non présent. Ça me rend mal à l'aise et pas seulement moi. Mon loup aussi. Il se fait plus présent et il a très envie d'analyser plus en profondeur son environnement, pour voir s'il y a quelque chose d'anormal dans le coin. Les mots sortent de ma bouche avant que je puisse les réfréner:

- Tu... euh... Tu es sûr que ça va, toi?

Heureusement je réussis à ne pas prononcer la dernière phrase du genre « parce que tu n'as pas l'air d'être toute là ».
MorganeP79

Profil sur Booknode

Messages : 2234
Inscription : mer. 18 mai, 2016 6:08 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par MorganeP79 »

Texte explicite

❀ Destiny Cory ❀
❀ Vampire ❀ 17 ans ❀ Élève ❀ Musicienne ❀ 1m65 ❀
Image
Image
Image

Quick Musical Doodles & Sex

Comparé à ce que j'aurais pu croire, la douleur que je ressentais au tout début de notre rapport commence à se dissiper, mais je ne suis pas bête, et je sais que cela a sûrement un lien avec le fait qu'Andrea soit un sorcier, également puisque je sens sa magie nous entourer légèrement de manière presque imperceptible. Mais je suis dans cette école depuis pas mal de temps, côtoyant de nombreux sorciers au quotidien dans les cours ou les couloirs de Ravenswood, donc je sais reconnaître lorsque la magie est utilisée. Le fait qu'il utilise maintenant ne me dérange pas, il m'aide à mieux supporter la douleur, je suppose.
Quand je gémis à travers j'ai l'impression que ça plaît à Andrea, il doit veiller à ce qu'il tienne correctement sa promesse et fasse de ma première fois quelque chose de mémorable. J'aime ce moment d'échange que nous partageons, et désormais, je comprends pourquoi le sexe est quelque chose d'important, donner du plaisir à l'autre est très gratifiant.
Après avoir commencé à mouver le bassin comme Andrea me la demandée, je sens mon plaisir augmenter davantage, et le sien encore plus alors qu'il pousse un râle, sa bouche sur la mienne. Comme moi, à la montée de son plaisir, il montre plus de passion à travers son baiser et à chacun d'entre eux, je sens mon cœur battre plus fort que la fois précédente.
Ses mains resserrent leurs emprises contre mon corps, et il accélère la cadence, ce qui n'est pas pour me déplaire. Mes gémissements se font un peu plus forts, au même rythme que ses coups de reins, et je sens en moi monter l'orgasme.
Je sais qu'il ne faudra que quelques minutes de plus avant que je ne puisse plus le refouler, mais j'espère pendant ce temps qu'il se régalera lui aussi de ce corps-à-corps.
Yumeko

Profil sur Booknode

Messages : 9905
Inscription : mar. 19 nov., 2013 12:04 pm
Localisation : Là où je peux rêver

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Yumeko »

Callie│Américaine│17 ans│175 cm │Elfe │ Chambre ǀ Valente

Image
Image
Image

Je suis sensible à la beauté, j’aime la beauté, j’apprécie de la regarder, de la détailler, de l’admirer chez les autres. Je ne l’envie pas car je me sais belle. Je ne suis pas prétentieuse, je suis réaliste. Il suffit de voir la façon dont on me regarde pour le savoir. Je suis une elfe, entre beauté naturelle et surnaturelle. Depuis, toute petite, on me regarde, je ne laisse pas indifférente. D’aussi loin que je me souvienne, cela a toujours été ainsi. Et j’ai appris à tirer profit de mon physique à mon avantage. Il faut faire avec ses atouts, il faut les mettre en valeur et je le fais chaque jour. Je fais très attention à moi, à mon image. Je la travaille, je l’affine. Je prends le temps de choisir ma tenue sous-vêtements compris, mon maquillage toujours léger, mes bijoux pour parfaire ma tenue, mes chaussures selon le style, ma coiffure en fonction de mes envies. Seul le parfum ne change jamais, je porte toujours le même. Je suis fidèle à la fille de l’air de Courrèges et je le porte depuis mes seize ans.
Ici, il y a de beaux spécimens à regarder et à admirer en cours, dans les couloirs, dans le complexe sportif, à la bibliothèque, dans les salles de repos. Et au complexe sportif, on peut en admirer un peu plus sous leur tenue de sportif même s’il est vrai, je ne vais dans les gradins à chaque cours de sport. En réalité, je ne l’ai fait qu’une seule fois en début d’année. J’ai fait la connaissance de Tadji de cette façon. Certains élèves semblent des habitués surtout pour le cours de gymnastique où il y a une majorité de filles et cela semble plaire. C’est sûr, ça doit être moins intéressant de regarder les escrimeurs en action. Depuis la rentrée, j’ai pu croiser quelques garçons attirants dans des styles différents. Je n’aime pas un type en particulier, j’aime la beauté sous toutes ses formes. Kholer le ténébreux, Acatl le mystérieux, Jaime le joyeux, Zadiel le sexy, Andrea l’attirant, Elias le métis, Stellan le séduisant. Et je n’oublie pas le drôle Bastian, le prince Tadji, Naël mon bel elfe, le cool Thor et le généreux Valente. Blond, châtain ou brun. Peau blanche, mate ou noire. Grand ou moyen. Musclé ou fin. Tout peut me plaire.
Je joins le geste à la parole pour lui affirmer avoir été attirée par son visage puisque c’est la partie du corps que je peux observer à loisir. Rien ne cache un visage en général. Le reste, il faut le deviner et parfois faire marcher son imagination. Comme il a caressé les courbes de mon corps, mes doigts glissent sur son visage puis ses pectoraux dont je trace les lignes de ses muscles. Il se sent flatté mais je perçois la touche d’humour sous sa réponse. Je lui adresse un sourire enjôleur, jouant son jeu. J’aime la flatterie, je peux y être sensible. Il est toujours agréable d’être qualifiée de beauté.
- Merci pour le compliment, tu avoues donc me trouver belle.
Quand j’entends scolarité normale, c’est dans le sens où il y a une structure, des règles, des cours, des professeurs, des élèves. Ravenswood ressemble à tous les internats à une exception près. Les élèves sont tous des surnaturels et le lendemain de la pleine lune est une journée banalisée donc il n’y a aucun cours.
- La différence la plus flagrante réside dans ses élèves surnaturels et l’étude de matières spécifiques à notre nature. Pour le reste, cela reste très semblable. Des cours, des professeurs, des élèves, un règlement intérieur pas toujours respecté… Tant mieux, c’est plus simple de rattraper son retard avec l’aide des autres. C’est passer d’un extrême à l’autre, non ?
Faire cours tout seul chez soi à être inscrit dans une école, ce n’est pas la même chose. C’est même très différent, voire opposé. Je n’ai jamais suivi de cours à la maison, j’ai toujours suivi une scolarité dite normale avec un cursus classique. A la différence, c’est que je suis toujours allée dans des écoles privées et non publiques de la maternelle au lycée. Et cet endroit ressemble beaucoup à une école classique à quelques différences près.
Même si j’ai séché un cours, il ne sera pas difficile de rattraper mon retard. Je n’ai jamais eu de difficultés pour mémoriser et comprendre. Il me suffira juste d’aller voir une fée pour lui demander les cours. Avec l’une d’entre elle, je suis sûre d’obtenir ce que je veux. Elles sont gentilles par nature. Et je sais exactement comment m’y prendre.
J’écoute avec attention son explication pour bien la comprendre et j’y parviens. L’explication n’est pas facile à donner, à décrire et l’exemple est étrange. C’est plutôt une image mais je comprends l’essentiel. Je ne peux pas dire avoir ce problème là. Je ne suis pas en désaccord avec moi-même. Il ne manquerait plus que ça… Si je suis en désaccord, c’est avec les autres.
- Drôle de comparaison mais je comprends l’idée. Vous êtes indissociables l’un de l’autre. Vous êtes deux esprits qui cohabitent, c’est un peu ça l’idée ? Je t’avoue, je n’ai jamais eu à me plaindre de moi-même, fis-je amusée.

✿ Cassiopée ✿ Néo-zélandaise✿ 16 ans ✿ 165 cm ✿ Fée ✿ Chambre✿ Tadji

Image
Image
Image

Texte à caractère explicite

Je n’ai jamais été une sportive et je n’aimais pas les cours de sport à l’école. J’en appréhendais certains comme le rugby. C’est le sport national de notre pays mais je le trouve un peu trop violent à mon goût. J’apprécie les contacts mais pas ceux dans ce sport. Je n’osais pas sécher les cours de sport mais si j’avais eu plus de courage, sans doute l’aurais-je fait. Et puis, cela aurait sans doute déçu mes parents et j’aurais eu de la peine de le faire. A la place, je stressais avant le cours et pendant. En sortant du cours, j’étais soulagée par contre. Je ne pratiquais pas d’activité physique en dehors de la navigation en été ce qui pourrait surprendre beaucoup de monde. Mes parents n’étaient pas très sportifs non plus mais ils utilisaient parfois la magie pour s’aider pour les manœuvres les plus difficiles physiquement. Et tout se passait bien jusqu’à ce fameux jour. Heureusement, ici, je ne suis pas obligée de m’inscrire en sport et cela me rassure. L’escrime me parait trop violent, je n’aime pas l’idée de combattre. Le basket, il y a beaucoup de contacts avec les autres et le ballon. Je ne suis pas très adroite pour mettre des paniers et je ne suis pas sûre de l’être aussi pour mettre des balles au bon endroit sur un terrain de tennis. Il faut frapper fort avec la raquette… Et la gymnastique, cela m’apparait compliqué et très technique. Il ne faut pas avoir peur de monter sur une poutre pour faire des figures, ni tourner aux barres asymétriques en s’accrochant, ni faire des sauts au saut de cheval. Cela fait un peu peur quand même. Je préfère voler mais tranquillement car je ne crains rien et je me sens en sécurité. J’aime bien voler même si je ne le fais pas tout le temps. Mais je suis heureuse quand je le fais et je me sens chanceuse d’être une fée car nous sommes les seuls surnaturels a possédé des ailes.
Prince Tadji est un garçon coquet qui prend soin de lui, cela se voit. Il sent bon, il est musclé, il a la peau douce, les cheveux aussi et je n’ai pas senti un seul poil sur son corps sauf son visage. C’est la première fois que je vois un garçon totalement épilé. Je ne sais pas trop quoi en penser mais cela doit faire sûrement mal d’enlever des poils à des endroits très sensibles. La sensation de la douceur de sa peau sur tout le corps est assez agréable. C’est un peu différent de ce que j’ai connu jusqu’ici. Mais chaque personne est unique aussi et chacune d’entre elle fait ressentir des choses différentes. Il est doux dans chacun de ses gestes et je lâche un soupir d’aise quand il entre en moi. J’aime les sensations éprouvées et qui me donnent du plaisir. Je sens son souffle chaud sur mon visage et je ferme les yeux, cherchant ses lèvres avec les miennes. Je l’embrasse doucement, au rythme de notre union. Je sens ses mains se poser sur mes hanches pour me caresser. J’aime ses douces caresses sur mon corps. Chaque toucher est plaisant, me réchauffe et accélère les battements de mon cœur. Mon souffle s’accélère et le plaisir augmente de plus en plus jusqu’à gémir contre ses lèvres. Je sens le plaisir proche.

Elwing │17 ans│172 cm│Elfe de sang pur│Salle de classe│Erlina
Image
Image
Image

Au village, le principe des vacances n’existe pas. Aucun d’entre nous se met ou part en vacances. Le mot même n’existe pas dans notre langue. Je l’ai découvert en arrivant à Ravenswood. Quand je reviendrai dans trois ans, je n’aurai plus jamais de vacances de ma vie et mes journées seront bien remplies. Mes envies passeront après, cela a toujours été ainsi. Le village, le rôle attribué passe avant tout le reste. Je me plierai à mes devoirs parce qu’il le faut, je n’ai pas le choix de la direction que prendra ma vie. Elle est déjà toute tracée. Elle l’a toujours été, en réalité. Et elle le sera toujours. Ces trois années représentent une parenthèse dans ma vie. Mes parents le voient sûrement comme un caprice mais ce n’est pas cela. C’est plus que cela. Ce n’est pas un simple caprice, demandé sur un coup de tête. Ils l’ont bien vu, cela a pris des mois avant qu’ils ne cèdent enfin. Je sais qu’ils l’ont fait à contrecœur mais qu’est-ce que trois ans pour un elfe ? Ce n’est qu’un battement d’aile à leurs yeux. Quand on peut vivre des centaines d’années, trois années passent comme une seule inspiration.
J’écoute Erlina me confirmer ne jamais s’ennuyer en vacances et prévoir beaucoup d’activités. Elle me les liste et cela pourrait donner le tournis à une personne n’aimant ne rien faire. Elle a beaucoup d’occupations et ne semble pas aimer s’ennuyer. Ses vacances sont bien remplies et elle ne se pose jamais contrairement à son frère Adan. Il est plus calme et adore lire, passer son temps dans une bibliothèque. Je le vois comme quelqu’un de posé, calme et cultivé tout en adorant sa sœur.
- Je comprends, tu ne t’ennuies jamais, tu prévois un programme conséquent. Qu’est-ce qu’un parc d’attraction ? demandé-je un peu perdu. La lecture est son passe-temps préféré ?
Quand je serai en vacances, j’aimerais découvrir de nouvelles activités, les pratiquer. Cela serait l’occasion de le faire. Ces trois années sont faites pour cela. Je veux les remplir de bons souvenirs et de jolies découvertes sans oublier de belles rencontres comme Erlina. Il y a des élèves sympathiques comme ma colocataire Lorrella. Bien sûr, ces deux filles sont des fées et cela joue en grande partie mais il n’y a pas que cela. Je ne peux les définir seulement comme gentille car cela serait réducteur. Chaque personne a sa propre personnalité, ses propres traits de caractère qui la définissent. L’expérience affine toute sa personnalité, de différentes manières.
Sa famille est éparpillée, dans différents villages et parfois située dans des pays différents. Là encore, mon expérience est bien différente de la mienne car toute ma famille habite le village. Les siens se réunissent parfois pour des occasions spéciales. Il s’agit d’évènements festifs. Parfois, mes parents invitent la famille pour un repas mais cela n’a rien de festif, ni de joyeux. L’ambiance est cordiale, cela discute beaucoup de l’avenir, de projets, de politique, de commerce. Mais lorsqu’ils invitent d’autres personnes, les mêmes discussions reviennent aussi. Ce sont souvent les mêmes sujets dont ils discutent. Des sujets qui ne me passionnent pas mais dont je dois me plier, écouter et observer pour apprendre car je prendrai part à ses mêmes discussions à l’avenir. Cela me ressemble tellement peu… Parfois, j’aimerais pouvoir être à la place de personnes comme Erlina une journée pour découvrir le sens du mot famille. Cela a l’air tellement différent… Si joyeux, affectueux et simple.
- Tu sembles très proche de tous les membres de ta famille. Tu en parles avec beaucoup d’affections et de bonheur.
On ressent un peu sa tristesse à l’évocation de son frère qui quittera cette école à la fin de l’année scolaire. Elle ne pourra donc plus le voir aussi souvent qu’avant. C’est dans l’ordre des choses. C’est aussi un sentiment qui m’est inconnu et je ne pense pas le connaitre un jour. Encore moins lorsque je retournerai au village pour y passer le reste de mon existence. Je n’ai pas de frère, ni de sœur, ni d’ami ou membre de la famille dont je me sente proche. Je ne me sens proche de personne, je n’ai jamais su ou pu tisser de liens avec eux. J’aimerai que tout ceci soit différent et je ne sais pas si je peux changer les choses mais je peux m’employer à le faire.
Je ne doute pas qu’Erlina ne restera pas triste trop longtemps, ce sentiment de tristesse s’estompera petit à petit pour disparaitre. Quand on aime quelqu’un, il est normal de l’être quand un être cher s’éloigne de vous. Et son frère ne part pas pour toujours, ils continueront à se voir. Sans doute pas aussi souvent mais ils se verront. Elle profitera de ces moment-là.
- C’est normal d’être triste, c’est ton frère, tu l’aimes et tu es très proche de lui mais tu verras, ça ira bien. Et vous pourriez continuer de communiquer autrement. Vous utilisez des téléphones, c’est ça ? Cela a l’air très pratique.
Encore une découverte car il s’agit d’un moyen de communication non utilisée dans mon village. Nous communiquons par d’autres biais. Il n’y a aucune technologie là-bas et j’ai vu à quoi ressemblait un téléphone en arrivant dans cette école. J’ai posé des questions à ce sujet mais on m’a regardé curieusement lorsque je l’ai fait. Cela m’a rendu une nouvelle fois étrange aux yeux des autres.
Je suis curieuse de découvrir les activités de groupe d’Erlina, me demandant ce qu’elle fait avec d’autres personnes. En dehors de la lecture qu’elle pratique seule, elle fait des jeux de sociétés, des pique-niques, du sport, discuter… Des activités simples mais sympathiques. Cela doit être agréable de pouvoir le faire avec des amis. Je n’en ai pas eu beaucoup l’occasion jusqu’ici. Elle me propose même de me joindre à ses amis pour faire des jeux de société.
- Merci beaucoup pour ta proposition, fis-je en souriant. Si cela ne dérange pas tes amis, je me joindrais à vous avec plaisir. Tu es inscrite au cours de sport, c’est ça ? Je le suis en escrime.
Shinato

Profil sur Booknode

Messages : 694
Inscription : ven. 12 avr., 2019 11:46 am

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Shinato »

Image

Rin Ackerman

Image

Image

Image

28 ans / 1m72 / Sorcière / Surveillante

Image

Je n'ai pas vraiment connu l'école. Ma situation un peu spéciale ne m'a pas permis d'avoir cette chance. Néanmoins, je peux comprendre qu'une sortie scolaire puisse être stressante pour le corps enseignant. Je n'imagine même pas la panique que peut procurer le fait de perdre un élève. Maintenant, je tends un peu à croire que cette dite sortie va être bien encadrée, d'autant plus qu'elle concerne des surnaturels. Maintenant, au ton de voix de Mme Winstood, je me dis que ce n'est peut-être pas le cas. Je ne suis pas vraiment inquiète quant à la surveillance des élèves mais quand elle me répond que la sortie concernera tous les élèves, je réalise le pourquoi elle semble désespérée. Je ne sais pas combien d'élèves il y a ici mais je ne trouve pas que cela soit raisonnable, même si la zone sera sécurisé. Comme elle le dit, oui, on ne risque pas de les perdre mais veiller sur des centaines d'élèves surnaturels me paraît quasiment impossible. Maintenant, je pense pouvoir palier à ce problème mais cela comporte tout de même un hic.

-"Je comprends mieux... Bon, ce n'est pas dans mes habitudes de parler de ma magie mais je vais faire une exception. Comme vous avez pu le voir, une partie de mes pouvoirs consiste à manipuler les ombres. Je ne pense pas pouvoir le faire sur tous les élèves donc j'attribuerais un clone à chaque élève perturbateur durant l'entièreté de la sortie. Cela me permettra d'avoir un oeil sur chacun d'entre eux." dis-je avec le plus grand sérieux.

Je laisse exprès une petite pause avant de poursuivre.

-"Néanmoins, comme vous vous en doutez sûrement, cela ne sera pas sans conséquence. Il me sera en effet possible de surveiller chacun de ces élèves mais cette magie est très consommatrice. Je ne pourrais donc pas intervenir dans l'immédiat si un incident devait survenir. Ce sera de l'ordre de la minute mais, avec des surnaturels, tout peut aller très vite. Il sera donc impératif que l'autre accompagnant puisse palier à ce problème."

La deuxième ombre entre dans la pièce et se confond avec la mienne. Sans quitter Mme Winstood du regard, j'ouvre la porte du bureau sur Hinata qui s'apprêtait à toquer.

-"J'accepte donc de venir surveiller cette sortie. Mais je refuse catégoriquement qu'Hinata y aille." poursuis-je en posant une main sur l'épaule de ma petite soeur.

-"Mais Rin..." dit-elle.

-"Et c'est non négociable." je la coupe mettant un point final à la discussion.

Hinata est ma petite soeur et je sais très bien qu'en cas de danger, je veillerais d'abord sur elle avant les autres élèves. La savoir donc en sécurité ici me permettra donc de me donner à 100% pour les autres enfants.
Dernière modification par Shinato le mer. 11 août, 2021 5:40 pm, modifié 2 fois.
Shinato

Profil sur Booknode

Messages : 694
Inscription : ven. 12 avr., 2019 11:46 am

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par Shinato »

Matthieu Christophe

Image

15 ans / 1m64 / Sorcier / Nouvel élève / avec Mimi et Karla

Karla accepte de nous faire une démonstration mais nous rappelle quelques points, notamment le fait que sa transformation n'est pas très jolie à voir. Comme je le disais, je n'ai jamais vu une transformation de loup-garou mais, sans m'avancer, je pense avoir vu pire. Je pense que l'expérience que j'ai vécu m'a totalement immunisé contre l'horreur de ce monde. C'est ce que je pense tout du moins. Maintenant, ce n'est peut-être plus le cas de Mimi. Lors de notre rencontre, cela ne l'aurait sûrement pas dérangée mais maintenant, je sais qu'elle a un peu plus de mal avec ce genre d'image. Je me résous donc à lui cacher les yeux si je considère cela trop effrayant.

-"Pas de soucis, je ferais attention." je lui réponds amicalement.

Je ne sais pas à quoi m'attendre mais, bizarrement, j'ai hâte. Peut-être parce que cette faculté des lycanthropes ressemble un peu à la magie que j'utilise. Nous quittons alors la cour de l'école pour nous enfoncer dans la forêt. Elle est bien plus dense que je ne l'imaginais. Je pense qu'on pourrait facilement s'y perdre.
Nous débouchons sur une petite clairière et nous allons nous asseoir dans l'herbe en bon spectateur.

-"Je pense qu'ici, ça devrait aller." dis-je légèrement excité.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Qwill Hilton
17 ans, Né le 2 septembre, 1m82
Norvégien, Sorcier de sang mêlé, Atteint d’Hypermnésie

Image
Image
Image

Un léger sourire étire mes lèvres quand j'entends la réponse d'Erwann. "Si tu le dis". Combien de fois ai-je entendu ces mots ? Assez souvent pour qu'une myriade de souvenirs me viennent en tête. Il est amusant de constater que, dans près de 90% des cas, ces mots ne signifient pas ce qu'ils suggèrent pourtant. Ils devraient être une approbation, mais ils ne sont qu'une façon de couper court à la conversation. Est-ce par manque d'argument de la part de l'interlocuteur ? Par fatigue de la conversation ? Par dédain ? Cela dépend du moment, du ton employé. Bien sûr, certains, comme moi par exemple, l'utilise dans sa forme la plus juste, pour approuver quelque chose. Enfin, je dis cela, mais je ne l'utilise que très rarement, et jamais seul. Il m'est par exemple arrivé de dire "Si tu le dis, alors je te crois" à un ami qui m'assurait avoir perdu la bille qu'il devait me rendre - et je l'ai cru, mais j'ai ensuite été déçu de le voir jouer avec dans la cour de récréation. Mais le ton qu'emploi Erwann manque de conviction, je dirai donc que ce n'est pas une affirmation, qu'il ne me croit pas. Sa réponse n'appelle cependant aucune argumentation, au contraire, elle est là pour éviter les argumentations longues et périlleuses, je me contente donc de hocher la tête, le laissant à son doute.
Il est amusant qu'Erwann se "permette" d'entrer dans la tête des animaux, mais pas dans celle des humains. Cela m'amène à deux réflexions qui ne sont pas si différente. La première, c'est qu'après tout, nous sommes nous-mêmes des animaux, il ne devrait donc pas avoir de problème à entrer dans nos têtes, aucun scrupule à se faire. Et la seconde c'est qu'à l'inverse, les animaux sont aussi des êtres vivants, avec qui il devrait avoir les mêmes réservent qu'avec nous autres, humains. Un nouveau sourire étire mes lèvres, et je me fais la réflexion que lui faire part de ma seconde pensée ne serait pas très judicieux... qui sait si ça ne le ferait pas faire deux pas en arrière. Il arrêterait peut-être d'utiliser son pouvoir, même sur les animaux, si je lui faisais remarqué que ce n'est peut-être pas très juste pour eux, d'entrer dans leur tête. Je me contente donc d'acquiescer, et lui fait par de ma première réflexion.
- Ne sommes-nous pas des animaux ? je lui demande. Et dans ce cas, pourquoi te retenir de pratiquer ta magie avec les êtres humains ?
Je me rends compte que je parle d'être humain parce que je me considère comme tel - un humain doué de magie - mais lui n'en est pas un, il est une créature magique à part entière.
- Enfin humain ou autre être humanoïde, je précise. Et peux-tu lire dans les pensées des plantes ?
Je suis curieux de savoir si les plantes ont des pensées. Je suis également curieux de ce à quoi pensent les animaux, et j'aimerai beaucoup essayer d'explorer les souvenirs d'Erwann pour le voir. Mais comme il n'est pas très à l'aise, je lui propose de commencer par utiliser sa magie sur moi. Je suis curieux de voir ce que cela pourrait donner, car je chérie les expériences nouvelles. Les choses ne se passent pas exactement comme je le pensais, mais si tout était couru d'avance, la vie serait certainement bien monotone. Je m'inquiète néanmoins qu'Erwann ait trouvé l'expérience désagréable, ne l'ayant pas trouvé vraiment déplaisante moi-même. C'était particulier, d'avoir quelqu'un dans ma tête, nouveau, mais ça doit surtout être nouveau pour lui. J'espère qu'il n'a pas été emporté par un flot de souvenirs, qui l'auront peut-être déstabilisé.
J'écoute sa réponse avec attention, et souris devant sa description. Ainsi donc, il voit mon esprit un peu comme je le vois moi-même. Est-ce ma vision de mon esprit qui a influencé la sienne, ou bien est-ce une réalité objective ? Je grimace sur la fin, mais suis trop heureux de sa découverte, et acquiesce.
- C'est comme ça que je vois les choses aussi, je réponds avec enthousiasme. En fait, je me vois parfois debout au milieu d'une sorte de ribambelle d'écrans représentant différent souvenirs. C'est ce que tu as vu ? Et qu'as-tu vu exactement ? Est-ce que tu penses que tu aurais pu choisir parmi les souvenirs ? C'est ce que je peux faire moi-même. Est-ce que tu crois que tu aurais pu avoir une conversation avec moi, dans ma tête ?
Que de possibilité, que de questionnements ! Je me sens un peu excité, et parfaitement présent, ce qui ne m'arrive pas si souvent que cela. J'ajoute néanmoins, pour éviter d'être impoli :
- Je suis désolé si ça t'a fait mal, mais j'espère que nous pourrons recommencé, peut-être en essayant d'y aller plus doucement.
naji2807

Profil sur Booknode

Messages : 8170
Inscription : sam. 05 févr., 2011 7:53 pm

Re: Ravenswood School - Election des représentants d’élèves et cours du matin

Message par naji2807 »

Texte légèrement explicite

Mia Dmitriev
16 ans, Date de naissance inconnue, 1m63
Elfe, Donneuse liée à Andrea, Maitrise de la glace

Image
Image
Image

Je devrais être gênée, je suppose, d'avoir plus ou moins souvent une odeur de désir, une odeur de sexe. Mais je m'y suis faite, et puis c'est l'odeur d'Andrea, une odeur que j'apprécie donc énormément. Sa magie m'imprègne, et elle me pousse à réagir à ce qui arrive à Andrea, et surtout à ses émotions, comme maintenant. Il est excité, alors je le suis aussi, mais je sais que c'est ma faute. Si j'avais été en cours de magie, sans chercher à savoir où il était, je n'aurai pas ressenti ce besoin vivace de le rejoindre. J'aurai peut-être été légèrement tiraillée, et peut-être que ça serait un peu senti, et encore. Parce qu'au moins, en cours de magie, il n'y a pas de créature avec un odorat surdéveloppé, ou du moins pas à ma connaissance. Peut-être que certains auraient senti mon excitation avec leur magie, et encore...
Mais ce loup là, il doit la sentir, et si je me fie à ce que je vois, on dirait que ça le met mal à l'aise. J'en suis désolée pour lui, et je rougis moi-même, mais je ne me sens pas si gênée que cela. Ce serait même plus facile si j'étais gênée, car je pourrais alors me raccrocher à une émotion autre que ce désir de rejoindre Andrea, de coucher avec lui... Surtout que je doute qu'il soit très heureux de me voir - enfin si, il le sera sur le coup - parce que si on couche ensemble, il ne pourra plus se nourrir de mon sang tout de suite, et il aura faim...
J'acquiesce à la réponse du loup, me concentrant sur lui plutôt que sur mon envie. Il a un sourire charmant... peut-être un peu trop charmant... mais non, c'est Andrea que je veux rejoindre, c'est Andrea que je veux, pas ce loup. En plus, je lui ai peut-être fait mal en le percutant, ça pourrait expliquer qu'il soit mal à l'aise, même si je mettrai plutôt ça sur le compte de mon désir qu'il doit sentir. Il est plus souriant encore quand je lui demande si je lui ai fait mal, et à nouveau je trouve qu'il a un charmant sourire, mais je crois qu'à nouveau, je suis influencée par le désir d'Andrea, donc je secoue la tête, et réponds d'une voix douce, et plus affirmée, essayant de me reconnecter au présent pour de bon :
- Tant mieux alors.
Quand il m'interroge, je fais la moue, ne sachant que lui répondre. Oui ça va... je rêve de passer à côté de lui pour rejoindre Andrea un peu plus loin dans le couloir, qui est visiblement en train de commencer à coucher avec cette fille... Mais je ne le ferai pas... je ne dois pas... je ne peux pas... Ce n'est pas ce qu'il faut faire...
- Je... oui... C'est juste qu'il faut... il faut que je redescende... je dis en me mordant encore la lèvre, mais sans initier le moindre mouvement vers les escaliers, toujours attirée par le bout de ce couloir.
Répondre

Revenir à « RPG »