Next Generation avec Albus S. Potter — Terminé [Harry Potter]

Vous écrivez une fan fiction et vous voulez la partager avec la communauté Booknode? Faire vivre à vos personnages favoris des aventures inédites?
Alors postez vos textes ici afin qu'ils soient bien différenciés des essais classiques tout droit sortis de l'imaginaire d'autres booknautes.
Répondre
Meynie

Profil sur Booknode

Messages : 214
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : mer. 14 janv., 2015 3:17 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Meynie »

Pour moi c'est la même chose. Oui, est-ce que tu vas poster une autre fic ou peut-être la suite de celle-là??? :?: :?:
annabethfan

Profil sur Booknode

Messages : 1409
Inscription : sam. 27 nov., 2010 8:58 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par annabethfan »

Bon, vous avez choisit: on va faire durer le plaisir :D

Encore un énorme merci pour vos commentaires, ils m'ont fait hyper plaisir je vous adore!!!!!
Alors beaucoup m'ont demandé ce que je ferais ensuite que cette histoire sera finit. Déjà prendre une pause :lol: Ca va faire maintenant deux ans que je boss sur cette fanfic, j'avoue que je commence à avoir envie de changement. Evidemment j'adore écrire sur Albus, James, Rose, Scorpius ect mais je pense avoir fait le tour de la nouvelle génération. En plus SageR reprend le flambeau donc vous allez pouvoir continuer :D

Non, je pense commencer un autre projet: une fanfiction sur les Maraudeurs. Cette idée me trotte dans la tête depuis un moment donc voilà! Je n'ai pas commencé à l'écrire mais j'ai déjà plein d'idées! Elle sera sûrement centré sur tous les Maraudeurs ainsi que la promotion de l'époque, notamment les histoires d'amours entre James et Lily mais surtout Sirius et une OC ;)

Voilà! En attendant, bonne lecture!


Chapitre XXXIX

Ils restèrent cachés derrière la statue tandis que l’homme et Andros disparaissaient de leur champ de vision pour rentrer dans les toilettes. Albus ne savait absolument pas quoi faire. C’était un cauchemar. Pourtant, la seule chose à laquelle il pouvait penser c’était qu’Eva était à l’intérieur. Son trouble dû se lire sur son visage car Shannon lui posa une main rassurante sur le bras, le ramenant à la réalité par la même occasion.
-Qu’est-ce qu’on fait, Al ?
Il ne savait pas trop quand ni comment ses amis avaient décidé de le proclamer chef de cette mission, mais toujours est-il qu’ils attendaient tous son avis, prêts à l’action. Cette constatation lui fit chaud au cœur et il se reprit instantanément.
-Il faudrait qu’on arrive à entrer, murmura-t-il. Ils vont descendre dans la chambre des secrets, il faut qu’on les suive.
-Sans se faire repérer, ajouta Scorpius. Ouais rien de plus facile…
-Si James Bond peut le faire, nous aussi, rétorqua Rose avec un sourire confiant.
-Qui ça ?
Shannon leva les yeux au ciel.
-Je te jure que quand toute cette histoire sera finit, je te traîne en cours d’étude des moldus !
L’air hautain, Scorpius se contenta de garder le silence, un petit sourire accroché aux lèvres.
Ils reprirent tous leur sérieux en un clin d’œil, attendant fébrilement le bon moment pour rentrer à leur tour. Albus regretta de ne pas avoir pris la carte du Maraudeur avec lui, elle aurait pu être d’une grande aide sur ce coup-là.
-On peut y aller ? S’impatienta Scorpius.
-Tu crois que c’est sans danger ?
-Tu veux vraiment une réponse honnête ?
Rose se mordit la lèvre et croisa les yeux verts de son cousin. Elle y vit la même crainte qu’elle ressentait en cet instant.
-On y va, décida-t-elle.
Veillant à ne pas faire de bruit, ils se levèrent lentement et se dirigèrent vers les toilettes. A peine furent-ils entrés que Shannon fit un bond en arrière, retenant un cri de justesse quand Mimi Geignarde fondit sur eux, ses énormes yeux globuleux agrandit par ses lunettes épaisses brillant de larme. Elle poussa un long cri plaintif qui les fit grimacer.
-Salut Mimi, tenta Albus avec gentillesse.
-Ils ont rouverts les lavabos, dit-elle d’une voix d’outre-tombe. Le monstre va revenir…
-Quel monstre ? Paniqua Shannon.
-Je crois qu’elle parle du basilic. Mais ne t’inquiète pas, il est mort.
Le visage de Shannon reprit légèrement des couleurs et elle s’avança prudemment vers les éviers pour jeter un coup d’œil au trou noir qui s’étendait sous ses pieds. Elle poussa un long soupir avant de se retourner.
-Laissez-moi deviner, va falloir qu’on aille là-dedans n’est-ce pas ?
-Ta perspicacité m’étonnera toujours, répondit Scorpius en se penchant à son tour.
Il dû reconnaître que ça n’avait rien d’encourageant, surtout qu’il aurait bien été incapable de déterminer si ce trou avait une fin. Mais ils devaient tous descendre. Belov était en bas, à la recherche de la pierre de résurrection, et il fallait l’empêcher à tout prix de mettre la main dessus. Après tout, si cet idiot d’Andros pouvait le faire alors eux aussi.
En voyant ses amis s’approcher du bord, Rose hésita malgré tout :
-On ne devrait pas élaborer un plan avant ?
-Rose, à chaque fois qu’on a essayé de faire des plans ils ne marchent pas et partent en vrille. Je propose d’y aller au feeling.
Albus retint un rire en voyant le haussement de sourcil sceptique de sa cousine mais elle garda le silence et s’approcha à son tour. Ils se tinrent près du bord une seconde en prenant une grande inspiration.
-Ensemble ? Dit Albus.
-Comme toujours !
Et ils sautèrent.
**
*
La chute dura une poignée de seconde tout au plus mais ça parut une éternité pour Albus qui sentit son estomac lui remonter dans la gorge. Il entendit vaguement les cris de ses amis avant de retrouver la terre ferme, sans aucune douceur au passage. Il tenta de se réceptionner sur ses pieds mais la vitesse à laquelle il avait dévalé la pente rendit ce simple espoir impossible. Heureusement, il eut le réflexe de tendre les mains devant lui avant d’atterrir.
Sur sa droite, Scorpius jura violemment en se redressant, ses cheveux blonds d’ordinaire impeccables complètement décoiffés. Il se dirigea vers Albus et celui-ci crut un instant que son ami venait l’aider à se relever mais Scorpius le dépassa en vitesse pour voir si Rose n’avait rien.
-T’inquiète, je vais très bien….marmonna-t-il.
-Quoi ?
-Non rien.
Scorpius ne chercha pas plus loin et s’agenouilla à côté de Rose.
-Ça va ?
-Je…je crois, répondit prudemment en se relevant.
-Shannon ?
La jeune fille hocha la tête, déjà debout. Elle décocha un regard noir au pseudo toboggan qu’elle venait dévaler.
-Et construire un escalier, ça ne leur ait jamais venu à l’esprit ?
-C’était l’âme d’enfant de Salazar Serpentard qui avait dû s’exprimer…
-Tu parles, je…
-Chut ! Coupa Rose. Je crois que j’ai entendu des voix.
Aussitôt, ils se turent et tendirent l’oreille. Effectivement, des chuchotements à peine audibles leur parvinrent. Albus fit signe aux autres de ne pas faire de bruit et ils se rapprochèrent silencieusement.
Pour atteindre la chambre, il fallait d’abord longer un long couloir sombre qui débouchait sur une porte ronde où des serpents avaient été gravés. Ils se plaquèrent tous contre le mur, n’osant pas faire un bruit.
-…cette fichu pierre ?
-Je ne sais pas monsieur, elle doit être ici, répondit une voix d’homme.
-Et bien cherche mieux ! Rugit Belov. Toi ! Viens ici, ajouta-t-il soudainement. Tu es sûre que tu ne sais rien ?
-Non. Je l’ai déjà dit, la pierre est ici. Ils l’ont juste caché.
Albus sentit son cœur se serrer douloureusement en reconnaissant la voix d’Eva. Elle avait l’air nerveux, presque effrayé, et pourtant déterminé également. Sentant le regard de sa cousine pesé sur lui, il se força à garder un visage impassible.
A quelques mètres, Belov continuait à donner des ordres en criant. De temps à autre, Andros intervenait, citant des recherches qu’il avait faites.
-Mais qu’il se taise, marmonna Scorpius, exaspéré.
Un long silence suivit, comme si son souhait avait été exaucé jusqu’à ce qu’Eva reprenne la parole.
-Et Alexeï ? Je veux le voir ! Vous m’aviez promis que…
-Ne fais pas l’enfant, coupa Belov. Tu le verras quand on aura mis la main sur cette pierre.
Eva ouvrit la bouche pour protester mais un regard de Belov suffit à l’en dissuader. La rage au ventre, elle se remit à arpenter la chambre à la recherche de la pierre.
Elle n’avait jamais vu une pièce pareille. C’était une longue salle humide et faiblement éclairée par une lumière verdâtre. D'immenses piliers de pierre autour desquels étaient sculptés des serpents s'élevaient vers un plafond obscur tandis qu’au fond de la salle une immense statue représentant Salazar Serpentard couvrait tout un pan de mur. L’ambiance était assez particulière, presque écrasante. Et au milieu de toute cette démesure se trouvait une minuscule pierre possédant un pouvoir sans précédent.
Eva frissonna en passant devant le bassin d’eau qui s’étendait devant la statue en songeant que le cadavre d’un énorme basilic s’y trouvait depuis plus de deux décennies. Mais comme d’habitude elle se força à mettre ses sentiments de côté. Pour Alexeï. Son petit frère, qu’elle n’avait pas vu depuis un an maintenant et qui lui manquait cruellement. Il devait être terrifié sans elle, tout seul. Depuis qu’il était tout petit c’était elle qui s’occupait de lui, bien plus que sa mère. Elle ferait tout pour lui, même si ça voulait dire s’associer avec Belov, qu’elle méprisait de tout son être.
Belov était apparu dans sa vie il y a deux ans environ, quand sa mère l’avait rencontré lors d’un dîner organisé à l’ambassade de Russie. Peu de temps après Natasha avait succombé à son charme, tant et si bien qu’on puisse lui trouver du charme. Au début, ça allait. Il n’était pas souvent là et ne s’intéressait ni à elle ni à Alexeï. Et puis il avait commencé à ramener des personnes étranges à la maison, embarquer leur mère dans ses plans insensés de la Confrérie Ecarlate. Parfois il partait à l’étranger pendant des semaines, emmenant Natasha avec lui, ce qui faisait qu’Eva avait dû s’occuper de son petit frère toute seule. Un jour elle avait carrément essayé d’appeler son père, se disant que peut-être il pourrait l’aider. Seulement c’était une femme qui avait décrochée, des bruits de pleurs de bébé en fond sonore. Eva avait immédiatement raccrochée, en larmes. Son père était passé à autre chose, avait refait sa vie loin de la magie et des sortilèges.
Le pire avait ensuite commencé pendant l’été. Belov n’arrêtait pas d’essayer de lui parler de ses projets, tentant plus ou moins délicatement de la faire rentrer dans la Confrérie. Eva l’envoyait toujours sur les roses et la plupart du temps elle finissait par aller s’enfermer dans sa chambre pour ne plus entendre les cris de Belov et sa mère qui lui disait de se calmer.
Et puis tout était partit en vrille.
Elle s’en souvenait parfaitement, c’était un mercredi après-midi de fin juillet, et il faisait une chaleur étouffante. Une dispute avait éclaté, Belov lui disant qu’elle n’était qu’une gamine égoïste qui ne voyait pas que tout ça la dépassait. Elle lui avait rétorqué qu’il pouvait aller se faire voir avec ses manigances et ses obsessions des reliques. Il était devenu fou, montant à l’étage avant qu’elle puisse réagir et avait attrapé Alexeï qui pleurait, ne comprenant pas ce qui se passait. Il l’avait donné à un de ses hommes de main qui était toujours avec lui, ordonnant de l’emmener dans la voiture. Eva avait tenté de s’interposer mais du haut de ses 1m65 et ne pouvant pas utilisé la magie elle n’avait eu aucune chance. Quand sa mère était rentrée ce soir-là elle avait hurlé, pleuré, crié, pourtant Belov n’avait rien voulu entendre. Alexeï ne reviendrait que quand Eva aurait accepté de partir en mission d’infiltration en Angleterre. Sa mère avait essayé de le faire revenir à la raison, sans succès. C’était comme ça qu’elle s’était retrouvée dans cette situation.
Plongée dans ses pensées, elle ne remarqua pas tout de suite l’agitation dans son dos avant que la voix puissante d’Ivan ne résonne contre les murs.
-Monsieur !
-Quoi encore ?
-Regardez ce que je viens de trouver.
Elle se retourna immédiatement, s’attendant à voir la pierre. Pourtant, ce fut un regard vert émeraude qu’elle croisa.
-Non…murmura-t-elle.
**
*
-Ce que tu viens de faire était totalement contraire à la totalité du règlement intérieur, t’en as conscience ?
-C’était le plan de Logan, se défendit James en souriant.
-Et s’il te disait de sauter dans le lac noir, tu le ferais ?
-A vrai dire on l’a déjà fait. En deuxième année, tu te souviens ? Je crois que c’était toi qui m’avais sorti de l’eau par la force en me beuglant dans les oreilles.
Alyne fouilla dans sa mémoire et effectivement ça lui revint vaguement. Il faut dire qu’elle avait passé trois ans à hurler sur James Potter donc les souvenirs finissaient par se mélanger légèrement.
Devant eux, Fred et Dominique s’amusaient à dévaler la rampe d’escaliers, leurs cheveux roux formant un halo de feu autour de leur tête.
-Hé ! Protesta Logan. Un peu de sérieux ! Il reste encore une étape à mon plan formidable !
-Ton plan formidable pourrait nous faire exclure de l’école, rétorqua la blonde.
-Pas du tout. On est juste entré par effraction de fenêtre dans le bureau de la directrice. J’ai déjà fait pire. Et puis c’est pour sauver Poudlard non ?
-Oui bien sûr, lança Emily, et puis quand tout sera finit tu recevras l’Ordre de Merlin première classe ?
-Ne sois pas jalouse, Levy. Un jour tu me remercieras quand ton nom sera cité dans les livres d’histoires.
-Tu parles d’une gloire, il n’y a que Binns qui lit ces livres.
La réplique eut le mérite de clouer le bac à Logan qui en resta bouche-bée, observant la jeune fille s’éloigner, sûre d’elle. Amusé, James lui donna une tape sur l’épaule.
-T’inquiète mon vieux, c’est toujours comme ça au début.
-Bah si je dois galérer autant que toi avec Alyne, j’ai pas fini…
Les autres eurent un sourire victorieux. Il venait d’avouer de façon détournée qu’il n’était pas insensible au charme d’Emily. De l’avis de James, son ami était quand même suicidaire parce qu’il fallait bien reconnaître qu’elle avait un sacré caractère. Malheureusement, ce n’était pas le bon moment pour lancer le débat sur le sujet.
Ils finirent par arriver dans le hall (Fred et Dominique ayant terminé le trajet de façon normale) et ils attendirent patiemment.
Leur plan pour s’infiltrer dans le bureau de la directrice et utiliser la cheminée n’avait pris qu’une vingtaine de minute mais c’était déjà trop long, surtout que James s’était aperçu que son frère et ses amis avaient mystérieusement disparu de la carte du Maraudeur sans prévenir. Soit ils étaient sortis du château, peu probable, soit ils se trouvaient dans la salle sur demande, encore une fois peu probable, ou alors ils étaient dans une autre salle qui n’apparaissait pas sur la carte. Et il devait avouer que ça l’inquiétait quand même légèrement. Il n’aurait pas dû les envoyer tout seuls là-bas.
Le plus dur à gérer avait quand même été Lily puisque sa petite sœur pouvait être tenace quand elle avait une idée en tête. Elle voulait à tout prix venir avec eux, arguant qu’elle n’était plus une petite fille et que de toute façon elle faisait bien ce qu’elle voulait. Evidemment James avait dû employer les grands moyens. C’est dans ces moments comme ceux-là qu’il était content d’avoir un cousin au don de vélane. En voyant Louis approcher, Lily avait tout de suite tenté de fuir mais Fred s’était interposé et la petite rousse n’avait pas eu d’autre choix que de rester sous la surveillance de Louis.
Brusquement, la porte principale s’ouvrit et une quinzaine d’adultes rentrèrent, baguette à la main.
-Pas trop tôt ! Dit Logan. Même le Magicobus est plus rapide que les Aurors.
Harry, en tête du groupe, se dirigea immédiatement vers eux.
-James, qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi tu nous as dit de venir en urgence ?
-Je suppose que tu connais déjà la Confrérie Ecarlate ?
-Evidemment. Mais comment…
-Disons simplement qu’elle vient de s’infiltrer à Poudlard grâce à une élève qui faisait partie du programme d’échange scolaire qui était dans le coup. Ils ont blessé McGonagall pour réussir à rentrer et Albus, Rose, Shannon et Scorpius sont partit après eux.
-Merlin ! Vous ne pouviez pas nous attendre ?
Pour toute réponse, son fils lui adressa un sourire contrit.
-Très bien, donne-moi la carte du Maraudeur, qu’on sache où ils sont.
-Justement, dit-il, ça va faire dix minutes qu’ils ont tous disparus de la carte, même Eva et Sergueï Belov. Tu sais où ils pourraient être ?
-Il n’y a que deux endroits dans tout le château que la carte ne montre pas, répondit Harry. La salle sur demande et la chambre des secrets.
-La dernière fois que je les ai vus, ils étaient au deuxième étage.
Harry hocha la tête. Il fallait intervenir.
**
*
En découvrant Albus et ses amis devant ses yeux, menacés par Ivan, Eva resta bouche-bée une seconde. Elle avait visiblement eut tort en pensant que cette journée ne pouvait pas être plus étrange. La panique monta en une seconde, comme un coup d’adrénaline violent et s’accentua encore plus en voyant une lueur d’intérêt s’allumer dans les yeux de Belov.
-Tiens donc… Qui avons-nous là ?
Il marcha lentement jusqu’à eux, tout le monde restant immobile dans l’attente de ce qui allait se passer. Belov observera minutieusement leur visage avant d’hausser un sourcil.
-Détrompez-moi si je fais erreur, jeune homme, mais ne seriez-vous pas Albus Potter ?
Eva se raidit en voyant qu’Albus ne répondait pas, s’enfermant obstinément dans le silence. En même temps ce n’était pas si difficile que ça de deviner son identité. Son physique et sa capacité même à s’être fourré dans cette situation le révélaient pour lui. Il aurait tout aussi pu porter une étiquette avec son prénom collée sur son front que ça aurait été pareil.
Cependant Belov voulait une réponse et il l’aurait, comme toujours.
-Allons, répondez. C’est une question plutôt simple.
Aucune réaction.
-C’est quand même perturbant puisque c’est vous qui m’avez suivi dans cette chambre, par conséquent j’aurais aimé qu’au moins vous me confirmiez votre prénom. Mais ce n’est pas grave, continua Belov sur le ton de la conversation, il y a d’autres moyens de savoir. Eva ! Viens par ici.
Les jambes semblables à du plomb, Eva s’approcha, le regard fixé sur le sol comme si c’était soudain devenu la chose la plus intéressante au monde.
-Eva, qui sont-ils ? Demanda-t-il avant de répéter, une note dangereuse perçant dans sa voix, Eva, qui sont-ils ?!
-Albus Potter, Rose Weasley, Scorpius Malefoy et Shannon Harper, récita-t-elle.
Belov sourit, victorieux.
-Et bien voilà. Les présentations ont été faites. Ce n’était pas si dur. Maintenant la question suivante semble s’imposer : que faites-vous ici ?
Pour le coup Albus hésitait entre garder le silence et parler. Après tout l’objectif était de gagner du temps pour que les autres puissent prévenir les Aurors et que son père vienne les sauver. Comme d’habitude ils s’étaient tous jetés dans un plan sans véritablement réfléchir.
-Vous n’aurez pas la pierre, affirma Albus avec aplomb.
-Vraiment ? C’est ce que vous croyez ? Pourtant je pense que j’ai plutôt bien commencé, n’est-ce pas ?
-Ah oui ? Et où est la pierre alors ?
Le visage de Belov se durcit en une seconde et il fit volte-face pour se tourner vers son homme de main avant d’aboyer :
-Ivan ! Trouve-la !
-Tout de suite monsieur…
-Vous m’avez l’air d’être des jeunes gens intelligents, continua-t-il plus calmement. Alors laissez-moi vous racontez une histoire.
-C’est une obligation marquée dans le guide de tous les psychopathes ? Marmonna Scorpius en se rappelant de Lestrange lors de leur première année.
L’ignorant superbement, Belov se mit à faire les cents pas, les autres ne le quittant pas des yeux. Il avait tout d’une démarche féline, tel un prédateur qui attendait le bon moment pour sauter sur sa proie.
-J’avais neuf ans quand mes parents ont été tué sous mes yeux par un simple moldu. Ils n’ont pas pu se défendre grâce à la magie. Ce jour-là je me suis juré que je ne serais jamais vulnérable, que je connaîtrais tous les sortilèges. Au détour de mes lectures dans l’antique bibliothèque de Beauxbâtons, un mot m’a intrigué. Les reliques de la mort. Cela m’a pris plusieurs années pour enfin découvrir de quoi il s’agissait et des rumeurs associaient ce signe au célèbre mage noir Grindelwald. Il n’a pas été très difficile de convaincre mon sénile de grand-père de m’envoyer à Durmstrang où j’ai acquis énormément d’informations. Seulement, je me suis vite rendu compte que je n’arriverais à rien tout seul. C’est à ce moment-là que l’idée de la Confrérie est arrivée. Evidemment, il était exclus de révéler l’existence des reliques à n’importe qui, du coup il a fallu trouver un prétexte : une société révoltée contre le gouvernement qui mène des attaques à travers le monde était une couverture parfaite. Après ça, c’est devenu plus simple mais il fallait encore mettre la main sur les reliques. Quinze ans. Quinze ans de recherche pour faire le lien avec Poudlard. Mais aujourd’hui j’ai atteint mon but.
Quand il s’arrêta de parler un long silence plana, rompu par Rose qui semblait ne pas pouvoir se retenir de poser une question dès que quelque chose la perturbait.
-Pourquoi ? Interrogea-t-elle. C’est la seule pièce du puzzle qui me manque encore. Vous avez monté votre plan de A à Z en prévoyant toutes les possibilités avec Eva et Andros par exemple mais je ne comprends pas pourquoi ? Qu’est-ce que vous voulez faire des reliques ?
-Vous ne savez pas ce qu’il se passe quand on réunit les trois reliques ensembles, je me trompe mademoiselle ?
Rose rougit, comme vexée qu’il insinue qu’elle manque de connaissance. Elle secoua la tête malgré tout, sa curiosité l’emportant.
-On devient le maître de la mort, révéla-t-il. Selon les croyances, cela signifie devenir invincible ou immortel. Personnellement, ce n’est pas cet aspect-là précisément qui m’intéressait mais quitte à chercher les reliques autant essayer de les réunir toutes. Non, moi celle qui m’a obsédé depuis mon adolescence était celle qui pourrait me servir. Celle qui me permettrait de réaliser mon vœu le plus cher.
-Revoir vos parents, dit Albus dans un éclair de compréhension.
Cette idée flottait dans son esprit depuis quelques jours maintenant. Il s’était demandé ce que Belov pouvait bien vouloir faire des reliques et en se repassant les éléments de sa vie il avait compris. Ses parents étaient morts devant lui sans qu’il ne puisse rien faire du haut de son statut d’enfant. Rien d’étonnant à ce l’envie de les ramener auprès de lui ait germée en lui, même si tuer des gens pour ça était légèrement extrémiste.
-Je savais que vous étiez un garçon intelligent. Vous comprenez donc mes motivations ?
-Ça ne veut pas dire que je les approuve, rétorqua Albus.
Belov secoua la tête et soupira.
-Bien, notre conversation a assez durée. Il faut que je trouve cette pierre. Où est-elle ?
-Aucune idée, répondit-il honnêtement. Ce n’est pas moi qui la cherche depuis quinze ans.
Il jeta un coup d’œil vers Ivan qui s’activait, tournant autour de la statue de Salazar Serpentard et l’observant sous toutes les coutures. Apparemment il avait déjà fouillé toute la chambre, il ne restait donc plus que cette endroit. Fébrilement, Albus sentit son cœur cogner violemment dans sa poitrine. Son regard croisa celui d’Eva et il essaya de lui faire comprendre qu’elle devait tout arrêter, que ça devait cesser. Elle parut saisir le message avant de secouer la tête, un air peiné sur le visage.
La situation leur échappait, ils n’avaient rien à quoi s’accrocher ni une once d’idée pour arranger les choses. Il fallait qu’Harry arrive et vite si possible. Comme si Merlin avait entendu sa prière, des bruits de pas retentirent dans le couloir.
Aussitôt, Belov se raidit et ses yeux s’écarquillèrent. Il fit volte-face vers Eva avant de marcher vers elle à toute vitesse, l’empoignant violemment par le bras.
-C’est toi ! Tu les as prévenus, c’est ça ?!
-Non ! Non ! Je n’ai rien fait !
-Pourtant ils sont là ! Ivan ! La pierre !
-Je crois que je l’ai…deux minutes…
Eva se dégagea d’un coup sec, complètement paniquée.
-Ils viennent t’arrêter, dit-elle, la voix tremblante. Le jeu a assez duré. Où est Alexeï ? Où est-il ?!
-Tu aurais dû mieux réussir ta mission…se contenta-t-il de répondre au moment même où les Aurors rentraient avec fracas dans la pièce.
Un sentiment glacé et de désespoir se rependit dans la poitrine d’Eva. Figée, elle scruta le visage de son beau-père et sut qu’il disait vrai. Il n’allait pas lui dire où se trouvait son petit frère. Il n’en avait jamais eu l’intention. Les larmes aux yeux, elle entendit à peine quand un Auror s’approcha pour l’immobiliser.
-Est-ce que vous avez votre baguette sur vous, mademoiselle ?
-Oui, dans ma poche.
L’Auror fit signe à une de ses collègues de venir et celle-ci se chargea de la fouiller tandis qu’Eva restait stoïque, tout se brouillant autour d’elle. Elle avait échouée, elle s’était promis qu’elle ferait tout pour sortir Alexeï de là et elle avait échoué.
La réalité lui parvint à nouveaux en entendant Harry Potter arrêter Belov.
-Et ça, je le reprends, déclara-t-il en se saisissant de la pierre. Mais c’était bien tenté. On emmène aussi ces trois-là, ajouta-t-il en désignant Ivan, Andros et Eva. Je veux les interroger.
-N’oubliez pas, lança soudain une voix, tout ça c’est grâce à mon super plan !
Albus se retourna pour voir Logan, accompagné de son frère de leur bande d’ami. Emily Levy leva les yeux aux ciels et lui donna un coup dans l’épaule.
-La modestie est une valeur, tu sais.
-Tu parles, c’est pour ceux qui n’ont aucune ambition.
Ils eurent tous un petit sourire amusé et commencèrent à se diriger vers la sortie. Le couloir mal éclairée et la pièce où ils avaient atterrit semblaient beaucoup moins lugubre à la lueur de leur baguette, et surtout c’était rassurant d’avoir une brigade d’Auror à leurs côtés cette fois-ci. Evidemment, remonter l’espèce de toboggan prit plus de temps que de le descendre puisqu’il fallut jeter un sort de lévitation à chaque personne.
James fut le premier à essayer et il ne put s’empêcher d’imiter superman tout le long de son vol. Fred et Logan ne furent pas en reste non plus car ils chantèrent à tue-tête la chanson de Peter Pan. Quant à Alyne, elle n’arrêta pas de jurer haut et fort à cause de sa peur du vide et le pauvre Auror qui se chargeait de la faire voler manqua de se prendre un coup de pied.
Une fois qu’ils furent tous à nouveau en sécurité, Harry se chargea de refermer la chambre, ce qui fit glapir Mimi Geignarde qui inonda immédiatement les toilettes. La concierge allait encore râler pour changer.
-Bon, les jeunes. Vous avez de la chance, on a des interrogatoires à mener donc je vous passerais un savon demain, promis Harry. Vous retournez dans votre salle commune et je compte sur vous pour être discret sur cette affaire. Je répondrais à vos questions demain, d’accord ?
Ils acquiescèrent tous, heureux de pouvoir échapper à une engueulade. Quoique, en attendant le lendemain, ça laissait le temps à leurs mères de venir et ça risquait d’envenimer les choses. Rien qu’en pensant à ce que Ginny allait lui dire Albus grimaça.
Alors qu’ils commençaient à s’éloigner, Albus se figea en entendant Eva le retenir.
-Al attends ! Je…je peux tout expliquer.
Harry haussa un sourcil, demandant silencieusement à son fils s’il voulait quelques minutes pour discuter mais celui-ci secoua la tête.
-Il n’y a rien à expliquer, j’ai très bien compris. Ne m’approche plus, Eva.
-Non ! Tu ne comprends pas ! Al ! Albus attends !
Mais le petit groupe continua à s’éloigner et Eva poussa un cri de colère avant de se laisser emmener par l’Auror qui lui servait de gardien.


J'espère que vous avez aimé :D
La semaine prochaine ce sera donc le dernier chapitre. Ca sera le plus long de toute l'histoire de cette fanfic :lol:
Encore un énorme merci pour vos commentaires, vous êtes géniaux! Du coup, j'ai un petit cadeau pour vous! Une vidéo sur Harry Potter qui m'a trop rire, j'espère que ça vous plaira aussi!!!
https://www.youtube.com/watch?v=VQskogBsACo
Meynie

Profil sur Booknode

Messages : 214
Inscription : mer. 14 janv., 2015 3:17 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Meynie »

C'est triste de penser qu'il ne reste qu'un chapitre. :cry: Eh bah dis donc, pauvre Eva! Il y avait vraiment beaucoup d'action et c'est un de mes chapitres préférés. James et sa bande toujours au rendez vous! J'ai hate de voir ce que tu nous prépare pour le dernier chapitre!
En tout cas, tu écris vraiment très bien alors il faut pas s'arrêter là. A la semaine prochaine (ou avant :mrgreen: )
naomiiiz

Profil sur Booknode

Messages : 35
Inscription : jeu. 23 oct., 2014 10:40 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par naomiiiz »

Hey Anna' c un super chapitre comme d'habitude ♥
Mais Je Sais pas....je m'attendais a que chose de plus «violent» Genre je pensais que belov utiliserait la magie ou un truc du style tu vois?
Pauvre Logan si avec Emily s'est parti comme pour James et alyne alors la c pas gagner mais j'aimerais beaucoup qu'il se mette en couple quand même ! ! Je suis grvv triste en pensant que ta fic est bientôt fini! C'était une fic super une des meilleures sur la next gen
Bisous
sous-le-signe-de-la-lune

Profil sur Booknode

Messages : 3645
Inscription : jeu. 25 avr., 2013 1:00 pm
Localisation : Quelque part dans mes pensées mais le plus souvent en France.

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par sous-le-signe-de-la-lune »

Oh non pas déjà la fin ! :( Heureusement que tu continueras à écrire, j'ai hâte de voir ce que ça donnera ^^
Pour ce chapitre, il était vraiment vraiment génial et j'ai tout adoré. Il était long (et heureusement !) mais sans longueurs, bref que du plaisir ;)
Même si ça sera le dernier chapitre et que je n'ai pas envie que ça se finisse j'ai hâte de voir les explications entre Albus et Eva. J'espère que tout ira bien pour son frère même si ça a l'air mal parti :/
Vivement la suite ! *-*
valentine2905

Profil sur Booknode

Messages : 679
Inscription : mar. 08 avr., 2014 5:07 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par valentine2905 »

super chapitre !!!! il veut pas écouter l'autruche ????? pour une fois elle me fait de la peine de plus elle ne sait pas si elle reverra son frère. vivement la semaine prochaine.


Ps: quand tu auras commencer a écrire sur les maraudeur préviens moi
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

Ah la la bientôt la fin ... :cry:
Mais sinon ...
AHA !! Jus-tice !! (Dédi à Vernon Dursley, film 5 ^^) bim Eva dans ta face !! j'ai aucune pitié pour toi na ! :twisted:
Y a rien à expliquer comme dis Albus !
Ils sont trop fort la next gen' !
Donc j'attends la suite (la fin ???!! NON !) avec impatience !!
Ps : j'ai regardé ta vidéo sur HP !! C'était super drôle, mais y a des moments tristes, surtout quand des gens mouraient ... Mais j'ai adoré le "money money money money !" C'était excellent !! XD :D
BigPanda

Profil sur Booknode

Messages : 3019
Inscription : jeu. 01 nov., 2012 1:51 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par BigPanda »

Je déprime rien qu'en sachant que c'est l'avant dernier... Je vais être une vraie loque après l'épilogue !
Mais comme toujours je l'ai adoré !! Même si j'ai qu'une envie c'est rentrée dans mon ordi pour secouer Albus comme un pruneau "Ecoute Eva espèce d'entêtééééé" ! Je sais pas si c'est parce que j'ai aussi un petit frère mais je comprend Eva et pourquoi elle ne peut pas désobéir, je ferai pareil à sa place (mais évite de le répéter à mon frangin parce que officiellement je le hais)
Et OUI LOGAN A AVOUÉ !! C'est magnifique !! :mrgreen:
Mais attends... ça veut pas dire qu'Eva ne va jamais revoir Alexeï hein ? Non, tu ferais pas ça...
Une fanfic sur les maraudeurs ? Ça serait génial !! On a déjà celle de Cazo mais je me lasse pas de lire des fanfics sur leur époque ! Et d'après ce que j'ai compris ça sera plus les maraudeurs que Lily et James ! Même si NextG va énormément me manquer...
La semaine prochaine je sais pas si je pourrai lire ton chap, je fais un week end Harry Potter pour l'anniv' d'une amie ! (Donc j'ai une bonne excuse :D ) En même temps une des filles qui y sera lit aussi ta fanfic donc à deux on trouvera un moment pour aller lire ! Je vais trouver une solution !

PS : La vidéo est géniale !! J'ai bien rigolé ! :lol:
Cazolie

Profil sur Booknode

Messages : 3797
Inscription : mer. 21 nov., 2012 3:03 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Cazolie »

Noooooon je veux pas que ce soit fini ! Désolée de pas avoir commenté la semaine dernière, j'étais dans la voiture et tout et tout

Rien que la mention de la chambre des secrets ça me fait peur ahah -- Vraiment ce livre est terrifiant aaaah aaaaah
Scorp m'a tué avec son histoire de guide des psychopathes :lol:
Pauvre Eva :cry: :cry: (oh parce que ça fait longtemps : PLEURE PAS MON BEBE CHAT!!!) ALBUS SOIT GENTIL
Harry est trop cool :D :D
Et le groupe de James, ils sont complètement tarés
et et et JE VEUX PAS QUE CE SOIT BIENTOT FINI

Bref. J'imagine qu'on y échappera pas.

Eh au fait t'as trop raison pour cette histoire de carte de maraudeurs et de Peter :lol:

Et super chapitre :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :cry: :cry: :cry: :cry:
Elicia

Profil sur Booknode

Messages : 959
Inscription : mar. 17 sept., 2013 6:02 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Elicia »

j'ai du m'interrompre en plein milieu hier soir c'était horrible !!
c'était trop bien et j'espère qu'Eva va se réconcilier avec Albus !!!!!!!!!!!!!!!
Melanie-letellierjenifael

Profil sur Booknode

Messages : 715
Inscription : mar. 13 nov., 2012 5:06 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Melanie-letellierjenifael »

Oh putain mais non ! J'arrive pas à me dire qunil ne reste plus qu'un chapitre. J'ai un gros pincement au cœur la .. :( Ca fait plus de 2 ans que je suis ton histoire, deux ans qu'elle me fait rire, deux ans qu'elle me fait pleurer, deux ans qu'elle me rend hystérique, deux ans que je suis à fond dedans, deux ans que j'attend tout les vendredis et samedis avec impatience, deux ans quoi ! Wahou j'en reviens pas que dans une semaine ça va s'arrêter .. Dzns une semaine on quitte la NeXT Génération de Annabethfan .. Je sens que je vais pleurer comme une merde la semaine prochaine .. Mais bon si tu écris une histoire sur les maraudeurs on te retrouvera ! Mais la on doit dire au revoir pour de bon a ton histoire .. Bon je m'arrête la pour Ca :p

Maintenant parlons de ton chapitre :

Extra comme toujours, dir donc tu dois te lasser qu'on te dise Ca a force !
Albus, Rose, Sxorpius et Shannon ils sont vraiment toujours prêt à tout ! Ils reculent devant rien ! J'ai adoré le passage " ensemble ? - Comme toujours " il etait super émouvant !

Et la tête d'Eva quand elle se retrouve face à Albus Ahah Ca c'était à prévoir ! et à la fin lui qui ne veut pas lui parler :( c'est super triste en vrai ! Mais bon j'espère que Ca s'arrangera dzns le prochain chapitre et qu'elle retrouvera son petit frère parce que la Ca me fait vraiment de la peine !
Oh et James&Co je les adore toujours autant ! Logan qui se vante de son plan et Émilie qui le recale Ahah le rêve ! Et Harry et tout qui arrive hihi mes petits choux !
En revanche je m'attendais un peu à une réplique de sort venant de Belov comme ça fait 15 ans que son plan est en marche et la il a presque rien fait pour se défendre donc Ca m'a un peu étonné mais bon c'était pas très gênant.
J'ai hâté d'être à la semaine pro !

Ps : la semaine prochaine tu auras le droit au plus gros chapitre que je t'aurai jamais écrit !

Pps : je me demandais si tu pouvais écrire un chapitre quelque année plus tard quand ils ont tous quitté Poudlard et qu'ils se retrouvent tous ( James&Co et Albus&Co ) qu'on ai un peu une idée de ce qu'ils devienne dans ton histoire :) ce serait possible ? :))
cipounette

Profil sur Booknode

Messages : 435
Inscription : ven. 04 janv., 2013 7:18 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par cipounette »

Coucou, j'ai rejoint tes lecteurs la semaine dernière mais j'étais trop crevée pour écrire un com' (j'ai passé une nuit blanche pour tout lire!).
Enfin, bref, j'adore !!! Sérieusement elle est trop cool ! Je préfère le 1er volume au second, sans doute pk je déteste Eva !! Oui, je sais, elle sauve son petit frère et je trouve ça extrêmement courageux et génial mais elle m'énerve, c'est comme ça !
J'avais pas capté que c'était déjà fini... c'est déprimant !!
Je suis l'amie en question de BP donc oui, on trouvera une solution pour lire le dernier épisode !!
van2

Profil sur Booknode

Messages : 37
Inscription : sam. 17 nov., 2012 12:05 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par van2 »

Ho non, le dernier chapitre.. Ca va me manquer d’attendre tout les samedi la suite :)



Ha le retour de Harry, j’adore ça!!!


Je me demande qu'elle va être la réaction des mamans, je vois déjà d'ic Hermione et Ginny les engueuler mais en même temps être fière de ce qu'ils ont fait.
Pauvre Eva, j'espère qu'elle saura expliquer à Albus les raisons qui l'ont poussée à agir, car même si je ne l'aime pas, Albus devrait l'écouter et essayer de lui pardonner. J'espère qu'elle retrouvera son frère sain et sauf...
J’aurais une petite question, par rapport au studio Harry Potter que tu as déjà visiter. J’y vais en avril et j’aimerai savoir si on voit Arago, car j’ai la phobie des araignées et j’aimerais me préparer si je la vois lol…



Bon pour en revenir à ta fiction, elle est génial comme d’habitude et je suis triste que ce soit bientot fini. Tes personnages sont très bien surtout les petites références à la saga Harry Potter d’origine.



A bientot.

roxyfox

Profil sur Booknode

Messages : 236
Inscription : mer. 18 juin, 2014 6:57 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par roxyfox »

Oh mon dieu quand je pense qu'il ne reste qu'un seul chapitre je pleure :( :( :( :( :(
Voici ce que j'ai à dire:
1. Ce chapitre est trop bon :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
2. Albus a intérêt à écouter Éva!!!!!
3.Je suis complètement en accord avec une prochaine histoire avec les maraudeurs :D :D :D
4. Je veux être prévenue (je prends de l'avance tu es tellement populaire)
5.C'EST JUSTE TROP GÉNIAL JE LE REDIS ENCORE ET ENCORE MAIS C'EST QUE C'EST VRAI!!!!!
Rox
NoEtJess

Profil sur Booknode

Messages : 1003
Inscription : lun. 23 juin, 2014 1:26 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par NoEtJess »

Nooon plus que un chapitre :cry: :cry: :cry: , j'ai voulu "déguster" celui-là alors je l'ai lu seulement aujourd'hui !!! :lol: Mais bon...
J'espère qu'Albus va se réconcilier avec Eva avant la fin de l'histoire :? et j'espère vraiment qu'elle va pouvoir retrouver son frère…
Enfin Belov est arrêté :D :D :D
Sinon vraiment bravo pour ce chapitre, j'étais vraiment trop à fond dedans :lol: :lol: , ça m'a fait aussi beaucoup rire lorsque Fred et Logan ont chanté Peter Pan :D c'est un de mes films préférés et une de mes chansons préférées :D :D :D
Pime

Profil sur Booknode

Messages : 395
Inscription : ven. 13 sept., 2013 7:25 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Pime »

Ohhhhh ! C'était génial, extra', merveilleux ! :D comme toujours ! ;)
J'ai adoré !
C'était trop classe leur plan x')
Dommage pour Eva..
Il reste plus qu'un chapitre :'( Mais bon, j'ai super hâte de le lire !!! ;)
Flammeche7

Profil sur Booknode

Messages : 2627
Inscription : dim. 22 sept., 2013 5:37 pm
Localisation : to the window. to the wall. to the trash where I belong.
Contact :

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Flammeche7 »

annabethfan a écrit :
Chapitre XXXIX

Ils restèrent cachés derrière la statue tandis que l’homme et Andros TUEZ LE disparaissaient de leur champ de vision pour rentrer dans les toilettes. Albus ne savait absolument pas quoi faire. C’était un cauchemar. Pourtant, la seule chose à laquelle il pouvait penser c’était qu’Eva était à l’intérieur. Son trouble dû se lire sur son visage car Shannon lui posa une main rassurante sur le bras, le ramenant à la réalité par la même occasion.
-Qu’est-ce qu’on fait, Al ?
Il ne savait pas trop quand ni comment ses amis avaient décidé de le proclamer chef de cette mission, mais toujours est-il qu’ils attendaient tous son avis, prêts à l’action. Cette constatation lui fit chaud au cœur et il se reprit instantanément.
-Il faudrait qu’on arrive à entrer, murmura-t-il. Ils vont descendre dans la chambre des secrets, il faut qu’on les suive.
-Sans se faire repérer, ajouta Scorpius. Ouais rien de plus facile…
-Si James Bond peut le faire, nous aussi, rétorqua Rose avec un sourire confiant.
-Qui ça ?
Shannon leva les yeux au ciel.
-Je te jure que quand toute cette histoire sera finit, je te traîne en cours d’étude des moldus !Ils font James Bond en cours d'étude des moldus? :lol:
L’air hautain, Scorpius se contenta de garder le silence, un petit sourire accroché aux lèvres. :lol:
Ils reprirent tous leur sérieux en un clin d’œil, attendant fébrilement le bon moment pour rentrer à leur tour. Albus regretta de ne pas avoir pris la carte du Maraudeur avec lui, elle aurait pu être d’une grande aide sur ce coup-là.
-On peut y aller ? S’impatienta Scorpius.
-Tu crois que c’est sans danger ?
-Tu veux vraiment une réponse honnête ? :roll: :lol:
Rose se mordit la lèvre et croisa les yeux verts de son cousin. Elle y vit la même crainte qu’elle ressentait en cet instant.
-On y va, décida-t-elle.
Veillant à ne pas faire de bruit, ils se levèrent lentement et se dirigèrent vers les toilettes. A peine furent-ils entrés que Shannon fit un bond en arrière, retenant un cri de justesse quand Mimi Geignarde fondit sur eux, ses énormes yeux globuleux agrandit par ses lunettes épaisses brillant de larme.Toujours pas partie celle là :roll: Elle poussa un long cri plaintif qui les fit grimacer.
-Salut Mimi, tenta Albus avec gentillesse.
-Ils ont rouverts les lavabos, dit-elle d’une voix d’outre-tombe. Le monstre va revenir…
-Quel monstre ? Paniqua Shannon.
-Je crois qu’elle parle du basilic. Mais ne t’inquiète pas, il est mort.
Le visage de Shannon reprit légèrement des couleurs et elle s’avança prudemment vers les éviers pour jeter un coup d’œil au trou noir qui s’étendait sous ses pieds. Elle poussa un long soupir avant de se retourner.
-Laissez-moi deviner, va falloir qu’on aille là-dedans n’est-ce pas ?
-Ta perspicacité m’étonnera toujours, répondit Scorpius en se penchant à son tour.
Il dû reconnaître que ça n’avait rien d’encourageant, surtout qu’il aurait bien été incapable de déterminer si ce trou avait une fin. Mais ils devaient tous descendre. Belov était en bas, à la recherche de la pierre de résurrection, et il fallait l’empêcher à tout prix de mettre la main dessus. Après tout, si cet idiot d’Andros pouvait le faire alors eux aussi. Exactement :lol:
En voyant ses amis s’approcher du bord, Rose hésita malgré tout :
-On ne devrait pas élaborer un plan avant ?
-Rose, à chaque fois qu’on a essayé de faire des plans ils ne marchent pas et partent en vrille. Je propose d’y aller au feeling. Comme moi en contrôle de maths :mrgreen:
Albus retint un rire en voyant le haussement de sourcil sceptique de sa cousine mais elle garda le silence et s’approcha à son tour. Ils se tinrent près du bord une seconde en prenant une grande inspiration.
-Ensemble ? Dit Albus.
-Comme toujours ! Trop mignon
Et ils sautèrent.
**
*
La chute dura une poignée de seconde tout au plus mais ça parut une éternité pour Albus qui sentit son estomac lui remonter dans la gorge. Il entendit vaguement les cris de ses amis avant de retrouver la terre ferme, sans aucune douceur au passage. Il tenta de se réceptionner sur ses pieds mais la vitesse à laquelle il avait dévalé la pente rendit ce simple espoir impossible. Heureusement, il eut le réflexe de tendre les mains devant lui avant d’atterrir.
Sur sa droite, Scorpius jura violemment en se redressant, ses cheveux blonds d’ordinaire impeccables complètement décoiffés. 8-) 8-) Il se dirigea vers Albus et celui-ci crut un instant que son ami venait l’aider à se relever mais Scorpius le dépassa en vitesse pour voir si Rose n’avait rien. :lol: :lol:
-T’inquiète, je vais très bien….marmonna-t-il.
-Quoi ?
-Non rien.
Scorpius ne chercha pas plus loin et s’agenouilla à côté de Rose.
-Ça va ?
-Je…je crois, répondit prudemment en se relevant.
-Shannon ?
La jeune fille hocha la tête, déjà debout. Elle décocha un regard noir au pseudo toboggan qu’elle venait dévaler.
-Et construire un escalier, ça ne leur ait jamais venu à l’esprit ?
-C’était l’âme d’enfant de Salazar Serpentard qui avait dû s’exprimer…
-Tu parles, je…
-Chut ! Coupa Rose. Je crois que j’ai entendu des voix.
Aussitôt, ils se turent et tendirent l’oreille. Effectivement, des chuchotements à peine audibles leur parvinrent. Albus fit signe aux autres de ne pas faire de bruit et ils se rapprochèrent silencieusement.
Pour atteindre la chambre, il fallait d’abord longer un long couloir sombre qui débouchait sur une porte ronde où des serpents avaient été gravés. Ils se plaquèrent tous contre le mur, n’osant pas faire un bruit.
-…cette fichu pierre ?
-Je ne sais pas monsieur, elle doit être ici, répondit une voix d’homme.
-Et bien cherche mieux ! Rugit Belov. Toi ! Viens ici, ajouta-t-il soudainement. Tu es sûre que tu ne sais rien ?
-Non. Je l’ai déjà dit, la pierre est ici. Ils l’ont juste caché.
Albus sentit son cœur se serrer douloureusement en reconnaissant la voix d’Eva. Elle avait l’air nerveux, presque effrayé, et pourtant déterminé également. Sentant le regard de sa cousine pesé sur lui, il se força à garder un visage impassible.
A quelques mètres, Belov continuait à donner des ordres en criant. De temps à autre, Andros intervenait, citant des recherches qu’il avait faites.
-Mais qu’il se taise, marmonna Scorpius, exaspéré. TUEZ LE
Un long silence suivit, comme si son souhait avait été exaucé jusqu’à ce qu’Eva reprenne la parole.
-Et Alexeï ? Je veux le voir ! Vous m’aviez promis que…
-Ne fais pas l’enfant, coupa Belov LUI AUSSI TUEZ LE. Tu le verras quand on aura mis la main sur cette pierre.
Eva ouvrit la bouche pour protester mais un regard de Belov suffit à l’en dissuader. La rage au ventre, elle se remit à arpenter la chambre à la recherche de la pierre.
Elle n’avait jamais vu une pièce pareille. C’était une longue salle humide et faiblement éclairée par une lumière verdâtre. D'immenses piliers de pierre autour desquels étaient sculptés des serpents s'élevaient vers un plafond obscur tandis qu’au fond de la salle une immense statue représentant Salazar Serpentard couvrait tout un pan de mur. L’ambiance était assez particulière, presque écrasante. Et au milieu de toute cette démesure se trouvait une minuscule pierre possédant un pouvoir sans précédent.
Eva frissonna en passant devant le bassin d’eau qui s’étendait devant la statue en songeant que le cadavre d’un énorme basilic s’y trouvait depuis plus de deux décennies.Ouais d'ailleurs ils en ont fait quoi? 0.o :lol: Mais comme d’habitude elle se força à mettre ses sentiments de côté. Pour Alexeï. Son petit frère, qu’elle n’avait pas vu depuis un an maintenant et qui lui manquait cruellement. Il devait être terrifié sans elle, tout seul. :cry: Depuis qu’il était tout petit c’était elle qui s’occupait de lui, bien plus que sa mère. Elle ferait tout pour lui, même si ça voulait dire s’associer avec Belov, qu’elle méprisait de tout son être.
Belov était apparu dans sa vie il y a deux ans environ, quand sa mère l’avait rencontré lors d’un dîner organisé à l’ambassade de Russie. Peu de temps après Natasha avait succombé à son charme, tant et si bien qu’on puisse lui trouver du charme. Au début, ça allait. Il n’était pas souvent là et ne s’intéressait ni à elle ni à Alexeï. Et puis il avait commencé à ramener des personnes étranges à la maison, embarquer leur mère dans ses plans insensés de la Confrérie Ecarlate. Parfois il partait à l’étranger pendant des semaines, emmenant Natasha avec lui, ce qui faisait qu’Eva avait dû s’occuper de son petit frère toute seule. Un jour elle avait carrément essayé d’appeler son père, se disant que peut-être il pourrait l’aider. Seulement c’était une femme qui avait décrochée, des bruits de pleurs de bébé en fond sonore. :cry: :cry: :cry: Eva avait immédiatement raccrochée, en larmes. Son père était passé à autre chose, avait refait sa vie loin de la magie et des sortilèges.
Le pire avait ensuite commencé pendant l’été. Belov n’arrêtait pas d’essayer de lui parler de ses projets, tentant plus ou moins délicatement de la faire rentrer dans la Confrérie. :evil: :evil: :evil: Eva l’envoyait toujours sur les roses et la plupart du temps elle finissait par aller s’enfermer dans sa chambre pour ne plus entendre les cris de Belov et sa mère qui lui disait de se calmer.
Et puis tout était partit en vrille.
Elle s’en souvenait parfaitement, c’était un mercredi après-midi de fin juillet, et il faisait une chaleur étouffante. Une dispute avait éclaté, Belov lui disant qu’elle n’était qu’une gamine égoïste qui ne voyait pas que tout ça la dépassait. Elle lui avait rétorqué qu’il pouvait aller se faire voir avec ses manigances et ses obsessions des reliques. Il était devenu fou, montant à l’étage avant qu’elle puisse réagir et avait attrapé Alexeï qui pleurait, ne comprenant pas ce qui se passait. Il l’avait donné à un de ses hommes de main qui était toujours avec lui, ordonnant de l’emmener dans la voiture. Eva avait tenté de s’interposer mais du haut de ses 1m65 et ne pouvant pas utilisé la magie elle n’avait eu aucune chance. Quand sa mère était rentrée ce soir-là elle avait hurlé, pleuré, crié, pourtant Belov n’avait rien voulu entendre. Alexeï ne reviendrait que quand Eva aurait accepté de partir en mission d’infiltration en Angleterre. Sa mère avait essayé de le faire revenir à la raison, sans succès. C’était comme ça qu’elle s’était retrouvée dans cette situation. Ouais d'ailleurs elle est où sa mère?
Plongée dans ses pensées, elle ne remarqua pas tout de suite l’agitation dans son dos avant que la voix puissante d’Ivan ne résonne contre les murs.
-Monsieur !
-Quoi encore ?
-Regardez ce que je viens de trouver.
Elle se retourna immédiatement, s’attendant à voir la pierre. Pourtant, ce fut un regard vert émeraude qu’elle croisa. Aaaaaaaaaargh nooooooooooooonn aaaaaaaaaaaaaaaaaah
-Non…murmura-t-elle.
**
*
-Ce que tu viens de faire était totalement contraire à la totalité du règlement intérieur, t’en as conscience ?
-C’était le plan de Logan, se défendit James en souriant.
-Et s’il te disait de sauter dans le lac noir, tu le ferais ?
-A vrai dire on l’a déjà fait. En deuxième année, tu te souviens ? Je crois que c’était toi qui m’avais sorti de l’eau par la force en me beuglant dans les oreilles.
Alyne fouilla dans sa mémoire et effectivement ça lui revint vaguement. Il faut dire qu’elle avait passé trois ans à hurler sur James Potter donc les souvenirs finissaient par se mélanger légèrement.
Devant eux, Fred et Dominique s’amusaient à dévaler la rampe d’escaliers, leurs cheveux roux formant un halo de feu autour de leur tête. :lol: :lol:
-Hé ! Protesta Logan. Un peu de sérieux ! Il reste encore une étape à mon plan formidable !
-Ton plan formidable pourrait nous faire exclure de l’école, rétorqua la blonde.
-Pas du tout. On est juste entré par effraction de fenêtre dans le bureau de la directrice. J’ai déjà fait pire. Et puis c’est pour sauver Poudlard non ?
-Oui bien sûr, lança Emily, et puis quand tout sera finit tu recevras l’Ordre de Merlin première classe ?
-Ne sois pas jalouse, Levy. Un jour tu me remercieras quand ton nom sera cité dans les livres d’histoires.
-Tu parles d’une gloire, il n’y a que Binns qui lit ces livres. Biiiiiiiim :lol:
La réplique eut le mérite de clouer le bac à Logan qui en resta bouche-bée, observant la jeune fille s’éloigner, sûre d’elle. Amusé, James lui donna une tape sur l’épaule.
-T’inquiète mon vieux, c’est toujours comme ça au début.
-Bah si je dois galérer autant que toi avec Alyne, j’ai pas fini… 8-) 8-) 8-)
Les autres eurent un sourire victorieux. Il venait d’avouer de façon détournée qu’il n’était pas insensible au charme d’Emily. OUIIIII BOUAHAHAHAHAHA. J'espère qu'ils se mettront ensemble dans le prochain chapitre 8-) De l’avis de James, son ami était quand même suicidaire parce qu’il fallait bien reconnaître qu’elle avait un sacré caractère. Comme si Alyne était mieux XDMalheureusement, ce n’était pas le bon moment pour lancer le débat sur le sujet.
Ils finirent par arriver dans le hall (Fred et Dominique ayant terminé le trajet de façon normale) et ils attendirent patiemment.
Leur plan pour s’infiltrer dans le bureau de la directrice et utiliser la cheminée n’avait pris qu’une vingtaine de minute mais c’était déjà trop long, surtout que James s’était aperçu que son frère et ses amis avaient mystérieusement disparu de la carte du Maraudeur sans prévenir. Soit ils étaient sortis du château, peu probable, soit ils se trouvaient dans la salle sur demande, encore une fois peu probable, ou alors ils étaient dans une autre salle qui n’apparaissait pas sur la carte. Et il devait avouer que ça l’inquiétait quand même légèrement. Il n’aurait pas dû les envoyer tout seuls là-bas.
Le plus dur à gérer avait quand même été Lily puisque sa petite sœur pouvait être tenace quand elle avait une idée en tête. Elle voulait à tout prix venir avec eux, arguant qu’elle n’était plus une petite fille et que de toute façon elle faisait bien ce qu’elle voulait. Evidemment James avait dû employer les grands moyens. C’est dans ces moments comme ceux-là qu’il était content d’avoir un cousin au don de vélane. En voyant Louis approcher, Lily avait tout de suite tenté de fuir mais Fred s’était interposé et la petite rousse n’avait pas eu d’autre choix que de rester sous la surveillance de Louis. :lol: :lol:
Brusquement, la porte principale s’ouvrit et une quinzaine d’adultes rentrèrent, baguette à la main.
-Pas trop tôt ! Dit Logan. Même le Magicobus est plus rapide que les Aurors. :lol:
Harry, en tête du groupe, se dirigea immédiatement vers eux. Harryyyyyyyyyyyyyyyy
-James, qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi tu nous as dit de venir en urgence ?
-Je suppose que tu connais déjà la Confrérie Ecarlate ?
-Evidemment. Mais comment…
-Disons simplement qu’elle vient de s’infiltrer à Poudlard grâce à une élève qui faisait partie du programme d’échange scolaire qui était dans le coup. Ils ont blessé McGonagall pour réussir à rentrer et Albus, Rose, Shannon et Scorpius sont partit après eux.
-Merlin ! Vous ne pouviez pas nous attendre ?
Pour toute réponse, son fils lui adressa un sourire contrit.
-Très bien, donne-moi la carte du Maraudeur, qu’on sache où ils sont.
-Justement, dit-il, ça va faire dix minutes qu’ils ont tous disparus de la carte, même Eva et Sergueï Belov. Tu sais où ils pourraient être ?
-Il n’y a que deux endroits dans tout le château que la carte ne montre pas, répondit Harry. La salle sur demande et la chambre des secrets.
-La dernière fois que je les ai vus, ils étaient au deuxième étage.
Harry hocha la tête. Il fallait intervenir.
**
*
En découvrant Albus et ses amis devant ses yeux, menacés par Ivan, Eva resta bouche-bée une seconde. Elle avait visiblement eut tort en pensant que cette journée ne pouvait pas être plus étrange. La panique monta en une seconde, comme un coup d’adrénaline violent et s’accentua encore plus en voyant une lueur d’intérêt s’allumer dans les yeux de Belov.
-Tiens donc… Qui avons-nous là ?
Il marcha lentement jusqu’à eux, tout le monde restant immobile dans l’attente de ce qui allait se passer. Belov observera minutieusement leur visage avant d’hausser un sourcil.
-Détrompez-moi si je fais erreur, jeune homme, mais ne seriez-vous pas Albus Potter ?
Eva se raidit en voyant qu’Albus ne répondait pas, s’enfermant obstinément dans le silence. En même temps ce n’était pas si difficile que ça de deviner son identité. Son physique et sa capacité même à s’être fourré dans cette situation le révélaient pour lui. :lol: :lol: Il aurait tout aussi pu porter une étiquette avec son prénom collée sur son front que ça aurait été pareil. :lol: :lol:
Cependant Belov voulait une réponse et il l’aurait, comme toujours.
-Allons, répondez. C’est une question plutôt simple.
Aucune réaction.
-C’est quand même perturbant puisque c’est vous qui m’avez suivi dans cette chambre, par conséquent j’aurais aimé qu’au moins vous me confirmiez votre prénom. Mais ce n’est pas grave, continua Belov sur le ton de la conversation, il y a d’autres moyens de savoir. Eva ! Viens par ici.
Les jambes semblables à du plomb, Eva s’approcha, le regard fixé sur le sol comme si c’était soudain devenu la chose la plus intéressante au monde.
-Eva, qui sont-ils ? Demanda-t-il avant de répéter, une note dangereuse perçant dans sa voix, Eva, qui sont-ils ?!
-Albus Potter, Rose Weasley, Scorpius Malefoy et Shannon Harper, récita-t-elle.
Belov sourit, victorieux.
-Et bien voilà. Les présentations ont été faites. Ce n’était pas si dur. Maintenant la question suivante semble s’imposer : que faites-vous ici ?
Pour le coup Albus hésitait entre garder le silence et parler. Après tout l’objectif était de gagner du temps pour que les autres puissent prévenir les Aurors et que son père vienne les sauver Harryyy!. Comme d’habitude ils s’étaient tous jetés dans un plan sans véritablement réfléchir.
-Vous n’aurez pas la pierre, affirma Albus avec aplomb.
-Vraiment ? C’est ce que vous croyez ? Pourtant je pense que j’ai plutôt bien commencé, n’est-ce pas ?
-Ah oui ? Et où est la pierre alors ?
Le visage de Belov se durcit en une seconde et il fit volte-face pour se tourner vers son homme de main avant d’aboyer :
-Ivan ! Trouve-la !
-Tout de suite monsieur…
-Vous m’avez l’air d’être des jeunes gens intelligents, continua-t-il plus calmement. Alors laissez-moi vous racontez une histoire.
-C’est une obligation marquée dans le guide de tous les psychopathes ? Marmonna Scorpius :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: Il m'a tuée XD XD XDen se rappelant de Lestrange lors de leur première année.
L’ignorant superbement, Belov se mit à faire les cents pas, les autres ne le quittant pas des yeux. Il avait tout d’une démarche féline, tel un prédateur qui attendait le bon moment pour sauter sur sa proie.
-J’avais neuf ans quand mes parents ont été tué sous mes yeux par un simple moldu. Ils n’ont pas pu se défendre grâce à la magie. Ce jour-là je me suis juré que je ne serais jamais vulnérable, que je connaîtrais tous les sortilèges. Au détour de mes lectures dans l’antique bibliothèque de Beauxbâtons, un mot m’a intrigué. Les reliques de la mort. Cela m’a pris plusieurs années pour enfin découvrir de quoi il s’agissait et des rumeurs associaient ce signe au célèbre mage noir Grindelwald. Il n’a pas été très difficile de convaincre mon sénile de grand-père de m’envoyer à Durmstrang où j’ai acquis énormément d’informations. Seulement, je me suis vite rendu compte que je n’arriverais à rien tout seul. C’est à ce moment-là que l’idée de la Confrérie est arrivée. Evidemment, il était exclus de révéler l’existence des reliques à n’importe qui, du coup il a fallu trouver un prétexte : une société révoltée contre le gouvernement qui mène des attaques à travers le monde était une couverture parfaite. Après ça, c’est devenu plus simple mais il fallait encore mettre la main sur les reliques. Quinze ans. Quinze ans de recherche pour faire le lien avec Poudlard. Mais aujourd’hui j’ai atteint mon but.
Quand il s’arrêta de parler un long silence plana, rompu par Rose qui semblait ne pas pouvoir se retenir de poser une question dès que quelque chose la perturbait.
-Pourquoi ? Interrogea-t-elle. C’est la seule pièce du puzzle qui me manque encore. Vous avez monté votre plan de A à Z en prévoyant toutes les possibilités avec Eva et Andros par exemple mais je ne comprends pas pourquoi ? Qu’est-ce que vous voulez faire des reliques ?
-Vous ne savez pas ce qu’il se passe quand on réunit les trois reliques ensembles, je me trompe mademoiselle ?
Rose rougit, comme vexée qu’il insinue qu’elle manque de connaissance. :lol: :lol: Elle secoua la tête malgré tout, sa curiosité l’emportant.
-On devient le maître de la mort, révéla-t-il. Selon les croyances, cela signifie devenir invincible ou immortel. Personnellement, ce n’est pas cet aspect-là précisément qui m’intéressait mais quitte à chercher les reliques autant essayer de les réunir toutes. Non, moi celle qui m’a obsédé depuis mon adolescence était celle qui pourrait me servir. Celle qui me permettrait de réaliser mon vœu le plus cher.
-Revoir vos parents, dit Albus dans un éclair de compréhension. Pauvre Below quand même. :cry: Mais il reste méchant :evil:
Cette idée flottait dans son esprit depuis quelques jours maintenant. Il s’était demandé ce que Belov pouvait bien vouloir faire des reliques et en se repassant les éléments de sa vie il avait compris. Ses parents étaient morts devant lui sans qu’il ne puisse rien faire du haut de son statut d’enfant. Rien d’étonnant à ce l’envie de les ramener auprès de lui ait germée en lui, même si tuer des gens pour ça était légèrement extrémiste.
-Je savais que vous étiez un garçon intelligent. Vous comprenez donc mes motivations ?
-Ça ne veut pas dire que je les approuve, rétorqua Albus.
Belov secoua la tête et soupira.
-Bien, notre conversation a assez durée. Il faut que je trouve cette pierre. Où est-elle ?
-Aucune idée, répondit-il honnêtement. Ce n’est pas moi qui la cherche depuis quinze ans. Ouuuh ça fait mal XD
Il jeta un coup d’œil vers Ivan qui s’activait, tournant autour de la statue de Salazar Serpentard et l’observant sous toutes les coutures. Apparemment il avait déjà fouillé toute la chambre, il ne restait donc plus que cette endroit. Fébrilement, Albus sentit son cœur cogner violemment dans sa poitrine. Son regard croisa celui d’Eva et il essaya de lui faire comprendre qu’elle devait tout arrêter, que ça devait cesser. Elle parut saisir le message avant de secouer la tête, un air peiné sur le visage.
La situation leur échappait, ils n’avaient rien à quoi s’accrocher ni une once d’idée pour arranger les choses. Il fallait qu’Harry arrive et vite si possible. Comme si Merlin avait entendu sa prière, des bruits de pas retentirent dans le couloir.
Aussitôt, Belov se raidit et ses yeux s’écarquillèrent. Il fit volte-face vers Eva avant de marcher vers elle à toute vitesse, l’empoignant violemment par le bras.
-C’est toi ! Tu les as prévenus, c’est ça ?!
-Non ! Non ! Je n’ai rien fait !
-Pourtant ils sont là ! Ivan ! La pierre !
-Je crois que je l’ai…deux minutes…
Eva se dégagea d’un coup sec, complètement paniquée.
-Ils viennent t’arrêter, dit-elle, la voix tremblante. Le jeu a assez duré. Où est Alexeï ? Où est-il ?!
-Tu aurais dû mieux réussir ta mission…se contenta-t-il de répondre au moment même où les Aurors rentraient avec fracas dans la pièce. TADA! SURPRIIIIISE!
Un sentiment glacé et de désespoir se rependit dans la poitrine d’Eva. Figée, elle scruta le visage de son beau-père et sut qu’il disait vrai. Il n’allait pas lui dire où se trouvait son petit frère. Il n’en avait jamais eu l’intention. Les larmes aux yeux, elle entendit à peine quand un Auror s’approcha pour l’immobiliser.
-Est-ce que vous avez votre baguette sur vous, mademoiselle ?
-Oui, dans ma poche.
L’Auror fit signe à une de ses collègues de venir et celle-ci se chargea de la fouiller tandis qu’Eva restait stoïque, tout se brouillant autour d’elle. Elle avait échouée, elle s’était promis qu’elle ferait tout pour sortir Alexeï de là et elle avait échoué. :cry:
La réalité lui parvint à nouveaux en entendant Harry Potter arrêter Belov.
-Et ça, je le reprends, déclara-t-il en se saisissant de la pierre. Mais c’était bien tenté. On emmène aussi ces trois-là, ajouta-t-il en désignant Ivan, Andros et Eva. Je veux les interroger.
-N’oubliez pas, lança soudain une voix, tout ça c’est grâce à mon super plan !
Albus se retourna pour voir Logan, accompagné de son frère de leur bande d’ami. :lol: :lol: :lol: Emily Levy leva les yeux aux ciels et lui donna un coup dans l’épaule. 8-) 8-) 8-)
-La modestie est une valeur, tu sais.
-Tu parles, c’est pour ceux qui n’ont aucune ambition. :roll: :lol:
Ils eurent tous un petit sourire amusé et commencèrent à se diriger vers la sortie. Le couloir mal éclairée et la pièce où ils avaient atterrit semblaient beaucoup moins lugubre à la lueur de leur baguette, et surtout c’était rassurant d’avoir une brigade d’Auror à leurs côtés cette fois-ci. Evidemment, remonter l’espèce de toboggan prit plus de temps que de le descendre puisqu’il fallut jeter un sort de lévitation à chaque personne.
James fut le premier à essayer et il ne put s’empêcher d’imiter superman tout le long de son vol. :lol: :lol: Fred et Logan ne furent pas en reste non plus car ils chantèrent à tue-tête la chanson de Peter Pan.TU T'ENVOOOOOOOOLES! Quant à Alyne, elle n’arrêta pas de jurer haut et fort à cause de sa peur du vide et le pauvre Auror qui se chargeait de la faire voler manqua de se prendre un coup de pied.
Une fois qu’ils furent tous à nouveau en sécurité, Harry se chargea de refermer la chambre, ce qui fit glapir Mimi Geignarde qui inonda immédiatement les toilettes. La concierge allait encore râler pour changer.
-Bon, les jeunes. Vous avez de la chance, on a des interrogatoires à mener donc je vous passerais un savon demain, Trop généreux XD :lol: promis Harry. Vous retournez dans votre salle commune et je compte sur vous pour être discret sur cette affaire. Je répondrais à vos questions demain, d’accord ?
Ils acquiescèrent tous, heureux de pouvoir échapper à une engueulade. Quoique, en attendant le lendemain, ça laissait le temps à leurs mères de venir et ça risquait d’envenimer les choses. Rien qu’en pensant à ce que Ginny allait lui dire Albus grimaça. :twisted:
Alors qu’ils commençaient à s’éloigner, Albus se figea en entendant Eva le retenir.
-Al attends ! Je…je peux tout expliquer.
Harry haussa un sourcil, demandant silencieusement à son fils s’il voulait quelques minutes pour discuter mais celui-ci secoua la tête.
-Il n’y a rien à expliquer, j’ai très bien compris. Ne m’approche plus, Eva. :cry: :cry:
-Non ! Tu ne comprends pas ! Al ! Albus attends !
Mais le petit groupe continua à s’éloigner et Eva poussa un cri de colère avant de se laisser emmener par l’Auror qui lui servait de gardien.


J'espère que vous avez aimé :D
La semaine prochaine ce sera donc le dernier chapitre. Ca sera le plus long de toute l'histoire de cette fanfic :lol:
Encore un énorme merci pour vos commentaires, vous êtes géniaux! Du coup, j'ai un petit cadeau pour vous! Une vidéo sur Harry Potter qui m'a trop rire, j'espère que ça vous plaira aussi!!!
https://www.youtube.com/watch?v=VQskogBsACo
dianabeth

Profil sur Booknode

Messages : 1050
Inscription : sam. 31 août, 2013 3:11 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par dianabeth »

*se cache*
*sort une tête prudente*
*lève les mains en l'air*
sr.jpeg
sr.jpeg (6.37 Kio) Consulté 501 fois
NE TIRE PAS J'AI DES CIRCONSTANCES ATTÉNUANTES :lol: ;) :) :D Je te jure que j'ai essayé de commenter dans les temps Anna' mais tu as posté à la vitesse de l'éclair du coup j'ai pas eu le temps mais me voila now !!! :D :)
Sans rancune ? :D :)


Brefouille, en tout cas ton chapitre était épatantropgénialextraodinaireetmegémagnigiquexplosifantastqiuetc/// Diane ou comment ccrer le mot le plus long de la langue française et c'est pas sorcir *rigole pour me faire plaisir je pète la forme ce soir :lol: ;) :) *

Bon premièrement.... DANSE DE LA JOIE !!!!
AND IT'SSSSS A BEAUTIFUL DAY !!!!!
MACARENA !!!!!!
HACUNAMATAT !!!!
LALALALALALALA !!!!
LOGAN A AVOUÉ QU'IL EN PINÇAIT POUR EMILY !!!!! et je reommene mes chanson *non je rigole te bouche pas les oreilles :lol: ;) * !!!! Mais my god on a avancé d'un pas de géant la !!! Je vois bien gros comme une maison sentir le plan foireux des amis !!!! CE sera plus Logan&Fred agnece matrimonila mais Fred&co pour pourvoir marier Logan et Émily !!! :lol: ;) :) :D Ah ça va être épique !!!!! :mrgreen: :D :) Je vois Émily dire ça :
tgem.jpeg
tgem.jpeg (7.95 Kio) Consulté 499 fois
J'ai pas raison ? :lol: ;)


Sinon.... EVA !!!!!!!! :evil: :evil: :evil: :evil: :evil: OK ma grande ta cote de popularité a monter auprès de moi ( c'était difficil de faire plus bas en même temps :lol: ;) ) mais A QUOI TU JOUES ???? Ok tu sauves ton petit frère et je trouve ça hyper courageux et mignon mais merde quoi !!! T'as même pas défendu Albinoucht, Rosie, SCorpounet et Shanou....... TU TE FOUS DE MOI ????? En plus tu te fais arrer !!! C'est la cerise sur le gateau !!! Que dis c'est la goutte qui fais déborder le vase !!! C'est le gramme de nutella qui te fais plus rentrer dans ton maillot bref c'est C-A-T-A-S-T-R-O-P-H-I-Q-U-E !!! :lol: ;) :mrgreen: :) En plus Albinouchet veut plus lui parler.... AIE !!!! elle l'a bien chercher mais au fond de moi je l'aime bien cette petite bulgare ! :lol: ;) :) :D ET puis j'adore le couple qu'elle forme avec Albus donc come on p'tite autruche, bouge toi le popotin et va récupérer ton homme !!! ;) :) :D *ça fait un peu bizare et j'aurais kamais pensé dire ça un jour ;) * :mrgreen: :lol:


Sinon ta vidéo m'a bien fait rire et du coup je suis aller en voir d'autres !!! C''est vraiment marrant :) Du coup ça m'a donné envie de revoir les HP en films :D ;)

Désolé ce com' est pas bien gros mais faut que j'aille bosser ma SVT sinon je vais ma planter demain :mrgreen: :lol: ;) Et oui, la SVT c'est un peu pour moi l'astronmie des sorciers :D :)

A pluch !! :mrgreen: :D
booknight

Profil sur Booknode

Messages : 2252
Inscription : sam. 13 avr., 2013 9:02 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par booknight »

Je suis très embêtée... Parce que j'ai énormément de retard ! J'ai lu tout tes chapitre le jour ou ils sont sortis mais je n'ai pas fait de commentaire... Si bien que je ne sais même pas où j'en étais ! Je me contenterais donc de dire que j'espère qu'Albus va finir par pardonner à Eva et que Logan et Emily feront un super couple puis je vais te promettre un commentaire citation pour le dernier chapitre afin de me faire pardonner :roll:
En tout cas j'ai hâte de lire le prochain chapitre car il promet d'être génial ! :D
sageR

Profil sur Booknode

Messages : 1303
Inscription : lun. 30 juin, 2014 4:01 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par sageR »

annabethfan a écrit :Bon, vous avez choisit: on va faire durer le plaisir :D :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Encore un énorme merci pour vos commentaires, ils m'ont fait hyper plaisir je vous adore!!!!! Heu... Je ne suis pas du tout en retard... :roll: :roll:
Alors beaucoup m'ont demandé ce que je ferais ensuite que cette histoire sera finit. Déjà prendre une pause :lol: Ca va faire maintenant deux ans que je boss sur cette fanfic, j'avoue que je commence à avoir envie de changement. Evidemment j'adore écrire sur Albus, James, Rose, Scorpius ect mais je pense avoir fait le tour de la nouvelle génération. En plus SageR reprend le flambeau donc vous allez pouvoir continuer :D C'est gentil!!! :mrgreen: Mais je n'atteins pas votre niveau hein!!!!

Non, je pense commencer un autre projet: une fanfiction sur les Maraudeurs. Cette idée me trotte dans la tête depuis un moment donc voilà! Je n'ai pas commencé à l'écrire mais j'ai déjà plein d'idées! Elle sera sûrement centré sur tous les Maraudeurs ainsi que la promotion de l'époque, notamment les histoires d'amours entre James et Lily mais surtout Sirius et une OC ;) OUIIIIIIIIIIIII

Voilà! En attendant, bonne lecture!


Chapitre XXXIX

Ils restèrent cachés derrière la statue Tous les 4?! :shock: :shock: tandis que l’homme et Andros disparaissaient de leur champ de vision pour rentrer dans les toilettes. :lol: :lol: L'espace d'un instant je me suis demandé quoi parce que je n'ai pas pensé au passage et j'étais genre: "Hein?? Les grand méchants vont faire leurs besoins avant d'aller conquérir le monde :o :shock: " :lol: :lol: Albus ne savait absolument pas quoi faire. C’était un cauchemar. Pourtant, la seule chose à laquelle il pouvait penser c’était qu’Eva était à l’intérieur. Son trouble dû se lire sur son visage car Shannon lui posa une main rassurante sur le bras, le ramenant à la réalité par la même occasion.
-Qu’est-ce qu’on fait, Al ? ATTENDRE LES ADULTES!!!!! C'était la voix de la sagesse!!!
Il ne savait pas trop quand ni comment ses amis avaient décidé de le proclamer chef de cette mission, mais toujours est-il qu’ils attendaient tous son avis, prêts à l’action. Cette constatation lui fit chaud au cœur et il se reprit instantanément. :mrgreen: :mrgreen:
-Il faudrait qu’on arrive à entrer, murmura-t-il. Ils vont descendre dans la chambre des secrets, il faut qu’on les suive. NOOOON TOUT VA ENCORE RATER!!!!!!
-Sans se faire repérer, ajouta Scorpius. Ouais rien de plus facile… :lol: :lol: Scorp ou comment être sarcastique en permanence!!!!
-Si James Bond peut le faire, nous aussi, rétorqua Rose avec un sourire confiant. :lol: :lol: :lol: mais oui!!!! Tu pourras faire: "Je m'appelle Malfoy. Scorpius Malefoy."!!!! :lol:
-Qui ça ? :o :shock: :o :shock: Inculte de sorcier!!!!!
Shannon leva les yeux au ciel.
-Je te jure que quand toute cette histoire sera finit, je te traîne en cours d’étude des moldus ! :lol: Ils parlent de James Bond en cours?! :shock:
L’air hautain, Scorpius se contenta de garder le silence, un petit sourire accroché aux lèvres.
Ils reprirent tous leur sérieux en un clin d’œil, attendant fébrilement le bon moment pour rentrer à leur tour. Albus regretta de ne pas avoir pris la carte du Maraudeur ( :cry: ) avec lui, elle aurait pu être d’une grande aide sur ce coup-là.
-On peut y aller ? S’impatienta Scorpius.
-Tu crois que c’est sans danger ? Heu non...
-Tu veux vraiment une réponse honnête ? :lol: :lol: Nope ça va aller!!!
Rose se mordit la lèvre et croisa les yeux verts de son cousin. Elle y vit la même crainte qu’elle ressentait en cet instant.
-On y va, décida-t-elle.
Veillant à ne pas faire de bruit, ils se levèrent lentement et se dirigèrent vers les toilettes. A peine furent-ils entrés que Shannon fit un bond en arrière, retenant un cri de justesse quand Mimi Geignarde fondit sur eux, ses énormes yeux globuleux agrandit par ses lunettes épaisses brillant de larme. Elle poussa un long cri plaintif qui les fit grimacer.
-Salut Mimi, tenta Albus avec gentillesse.
-Ils ont rouverts les lavabos, dit-elle d’une voix d’outre-tombe. Le monstre va revenir…
-Quel monstre ? Paniqua Shannon.
-Je crois qu’elle parle du basilic. Bah non il est mort depuis plus de 20 ans!!! Mais ne t’inquiète pas, il est mort.
Le visage de Shannon reprit légèrement des couleurs et elle s’avança prudemment vers les éviers pour jeter un coup d’œil au trou noir qui s’étendait sous ses pieds. Elle poussa un long soupir avant de se retourner.
-Laissez-moi deviner, va falloir qu’on aille là-dedans n’est-ce pas ? Bah ce serait plus pratique!!!
-Ta perspicacité m’étonnera toujours, répondit Scorpius en se penchant à son tour. :lol: :lol: Je l'aime ce petit là!!!
Il dû reconnaître que ça n’avait rien d’encourageant, surtout qu’il aurait bien été incapable de déterminer si ce trou avait une fin. Mais ils devaient tous descendre. Belov était en bas, à la recherche de la pierre de résurrection, et il fallait l’empêcher à tout prix de mettre la main dessus. Après tout, si cet idiot d’Andros :evil: :evil: :evil: :evil: pouvait le faire alors eux aussi.
En voyant ses amis s’approcher du bord, Rose hésita malgré tout :
-On ne devrait pas élaborer un plan avant ? Pourquoi?! Ils foirent toujours!!! :lol: :lol:
-Rose, à chaque fois qu’on a essayé de faire des plans ils ne marchent pas et partent en vrille. Je propose d’y aller au feeling. Je vote pour!!!!
Albus retint un rire en voyant le haussement de sourcil sceptique de sa cousine mais elle garda le silence et s’approcha à son tour. Ils se tinrent près du bord une seconde en prenant une grande inspiration.
-Ensemble ? Dit Albus.
-Comme toujours ! Glauwwwww c'est beau!!!!!!
Et ils sautèrent.
**
*
La chute dura une poignée de seconde tout au plus mais ça parut une éternité pour Albus qui sentit son estomac lui remonter dans la gorge. Comme à la foire!!!!!! Dans le Dalton Terror!!!!!! Il entendit vaguement les cris de ses amis avant de retrouver la terre ferme, sans aucune douceur au passage. Il tenta de se réceptionner sur ses pieds mais la vitesse à laquelle il avait dévalé la pente rendit ce simple espoir impossible. Heureusement, il eut le réflexe de tendre les mains devant lui avant d’atterrir.
Sur sa droite, Scorpius jura violemment en se redressant, ses cheveux blonds d’ordinaire impeccables complètement décoiffés. Il se dirigea vers Albus et celui-ci crut un instant que son ami venait l’aider à se relever mais Scorpius le dépassa en vitesse pour voir si Rose n’avait rien. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: Tu m'as tué!!!! Bon en même temps, Scorp aidera Albus quand celui ci sera aussi belle que sa cousine!!!!!
-T’inquiète, je vais très bien….marmonna-t-il. :lol: :lol:
-Quoi ?
-Non rien.
Scorpius ne chercha pas plus loin et s’agenouilla à côté de Rose.
-Ça va ? Ils sont choupinoux chouchou!!!!!
-Je…je crois, répondit prudemment en se relevant.
-Shannon ?
La jeune fille hocha la tête, déjà debout. Elle décocha un regard noir au pseudo toboggan qu’elle venait dévaler.
-Et construire un escalier, ça ne leur ait jamais venu à l’esprit ? C'est moins stylé!!! :lol: :lol:
-C’était l’âme d’enfant de Salazar Serpentard qui avait dû s’exprimer… Je suis sceptique là...
-Tu parles, je…
-Chut ! Coupa Rose. Je crois que j’ai entendu des voix.
Aussitôt, ils se turent et tendirent l’oreille. Effectivement, des chuchotements à peine audibles leur parvinrent. Albus fit signe aux autres de ne pas faire de bruit et ils se rapprochèrent silencieusement.
Pour atteindre la chambre, il fallait d’abord longer un long couloir sombre qui débouchait sur une porte ronde où des serpents avaient été gravés. Ils se plaquèrent tous contre le mur, n’osant pas faire un bruit.
-…cette fichu pierre ?
-Je ne sais pas monsieur, elle doit être ici, répondit une voix d’homme.
-Et bien cherche mieux ! Rugit Belov. Un homme vraiment charmant... Toi ! Viens ici, ajouta-t-il soudainement. Tu es sûre que tu ne sais rien ?
-Non. Je l’ai déjà dit, la pierre est ici. Ils l’ont juste caché.
Albus sentit son cœur se serrer douloureusement en reconnaissant la voix d’Eva. Elle avait l’air nerveux, presque effrayé, et pourtant déterminé également. Sentant le regard de sa cousine pesé sur lui, il se força à garder un visage impassible.
A quelques mètres, Belov continuait à donner des ordres en criant. De temps à autre, Andros intervenait, citant des recherches qu’il avait faites.
-Mais qu’il se taise, marmonna Scorpius, exaspéré. On est d'accord!!!! Purée bouffé le et on en parle plus!!!!
Un long silence suivit, comme si son souhait avait été exaucé jusqu’à ce qu’Eva reprenne la parole.
-Et Alexeï ? Je veux le voir ! Vous m’aviez promis que…
-Ne fais pas l’enfant, coupa Belov. Tu le verras quand on aura mis la main sur cette pierre. :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:
Eva ouvrit la bouche pour protester mais un regard de Belov suffit à l’en dissuader. La rage au ventre, elle se remit à arpenter la chambre à la recherche de la pierre.
Elle n’avait jamais vu une pièce pareille. C’était une longue salle humide et faiblement éclairée par une lumière verdâtre. D'immenses piliers de pierre autour desquels étaient sculptés des serpents s'élevaient vers un plafond obscur tandis qu’au fond de la salle une immense statue représentant Salazar Serpentard couvrait tout un pan de mur. L’ambiance était assez particulière, presque écrasante. Et au milieu de toute cette démesure se trouvait une minuscule pierre possédant un pouvoir sans précédent. Une salle parfaite pour prendre le thé...
Eva frissonna en passant devant le bassin d’eau qui s’étendait devant la statue en songeant que le cadavre d’un énorme basilic s’y trouvait depuis plus de deux décennies. Mais comme d’habitude elle se força à mettre ses sentiments de côté. Pour Alexeï. Son petit frère, qu’elle n’avait pas vu depuis un an maintenant et qui lui manquait cruellement. Il devait être terrifié sans elle, tout seul. Depuis qu’il était tout petit c’était elle qui s’occupait de lui, bien plus que sa mère. Elle ferait tout pour lui, même si ça voulait dire s’associer avec Belov, qu’elle méprisait de tout son être.
Belov était apparu dans sa vie il y a deux ans environ, quand sa mère l’avait rencontré lors d’un dîner organisé à l’ambassade de Russie. Peu de temps après Natasha avait succombé à son charme, tant et si bien qu’on puisse lui trouver du charme. Au début, ça allait. Il n’était pas souvent là et ne s’intéressait ni à elle ni à Alexeï. Et puis il avait commencé à ramener des personnes étranges à la maison, embarquer leur mère dans ses plans insensés de la Confrérie Ecarlate. Parfois il partait à l’étranger pendant des semaines, emmenant Natasha avec lui, ce qui faisait qu’Eva avait dû s’occuper de son petit frère toute seule. Un jour elle avait carrément essayé d’appeler son père, se disant que peut-être il pourrait l’aider. Seulement c’était une femme qui avait décrochée, des bruits de pleurs de bébé en fond sonore. Eva avait immédiatement raccrochée, en larmes. Son père était passé à autre chose, avait refait sa vie loin de la magie et des sortilèges.
Le pire avait ensuite commencé pendant l’été. Belov n’arrêtait pas d’essayer de lui parler de ses projets, tentant plus ou moins délicatement de la faire rentrer dans la Confrérie. Eva l’envoyait toujours sur les roses et la plupart du temps elle finissait par aller s’enfermer dans sa chambre pour ne plus entendre les cris de Belov et sa mère qui lui disait de se calmer.
Et puis tout était partit en vrille.
Elle s’en souvenait parfaitement, c’était un mercredi après-midi de fin juillet, et il faisait une chaleur étouffante. Une dispute avait éclaté, Belov lui disant qu’elle n’était qu’une gamine égoïste qui ne voyait pas que tout ça la dépassait. Elle lui avait rétorqué qu’il pouvait aller se faire voir avec ses manigances et ses obsessions des reliques. Il était devenu fou, montant à l’étage avant qu’elle puisse réagir et avait attrapé Alexeï qui pleurait, ne comprenant pas ce qui se passait. Il l’avait donné à un de ses hommes de main qui était toujours avec lui, ordonnant de l’emmener dans la voiture. Eva avait tenté de s’interposer mais du haut de ses 1m65 et ne pouvant pas utilisé la magie elle n’avait eu aucune chance. Quand sa mère était rentrée ce soir-là elle avait hurlé, pleuré, crié, pourtant Belov n’avait rien voulu entendre. Alexeï ne reviendrait que quand Eva aurait accepté de partir en mission d’infiltration en Angleterre. Sa mère avait essayé de le faire revenir à la raison, sans succès. C’était comme ça qu’elle s’était retrouvée dans cette situation. :evil: :evil: :evil: :evil: JE VAIS LE TUER!!!!!!!! GLAAAAAA JE LE HAIS!!!!!! NON MAIS IL EST HORRIBLE!!!!!!! BEURK!!!!!!!
Plongée dans ses pensées, elle ne remarqua pas tout de suite l’agitation dans son dos avant que la voix puissante d’Ivan ne résonne contre les murs.
-Monsieur !
-Quoi encore ?
-Regardez ce que je viens de trouver.
Elle se retourna immédiatement, s’attendant à voir la pierre. Pourtant, ce fut un regard vert émeraude qu’elle croisa. ET MERDE!!!!!
-Non…murmura-t-elle.
**
*
-Ce que tu viens de faire était totalement contraire à la totalité du règlement intérieur, t’en as conscience ?
-C’était le plan de Logan, se défendit James en souriant. Je suis sûre qu'il t'a mit le couteau sous la gorge!!!
-Et s’il te disait de sauter dans le lac noir, tu le ferais ? Bah oui le calamar est tellement sympathique!!!!!
-A vrai dire on l’a déjà fait. En deuxième année, tu te souviens ? Je crois que c’était toi qui m’avais sorti de l’eau par la force en me beuglant dans les oreilles. :lol: :lol:
Alyne fouilla dans sa mémoire et effectivement ça lui revint vaguement. Il faut dire qu’elle avait passé trois ans à hurler sur James Potter donc les souvenirs finissaient par se mélanger légèrement.
Devant eux, Fred et Dominique s’amusaient à dévaler la rampe d’escaliers, leurs cheveux roux formant un halo de feu autour de leur tête.
-Hé ! Protesta Logan. Un peu de sérieux ! Il reste encore une étape à mon plan formidable !
-Ton plan formidable pourrait nous faire exclure de l’école, rétorqua la blonde.
-Pas du tout. On est juste entré par effraction de fenêtre dans le bureau de la directrice. J’ai déjà fait pire. Et puis c’est pour sauver Poudlard non ? J'aime ta façon de voir les choses!!!!!
-Oui bien sûr, lança Emily, et puis quand tout sera finit tu recevras l’Ordre de Merlin première classe ? Bah évidemment!!!!
-Ne sois pas jalouse, Levy. Un jour tu me remercieras quand ton nom sera cité dans les livres d’histoires. :lol: :lol: :lol:
-Tu parles d’une gloire, il n’y a que Binns qui lit ces livres.
La réplique eut le mérite de clouer le bac à Logan qui en resta bouche-bée, observant la jeune fille s’éloigner, sûre d’elle. Amusé, James lui donna une tape sur l’épaule.
-T’inquiète mon vieux, c’est toujours comme ça au début. Ils essayent de le piéger!!!!! :twisted: 8-) :mrgreen: :lol:
-Bah si je dois galérer autant que toi avec Alyne, j’ai pas fini… OUIIIIIIIIIIIIII IL L'A DIT!!!!!!! IL EST AMOUREUX D'EMILY!!!!!!!!!!!! YOUPI!!!!!!!!! ILS VONT ÊTRE TROP MIGNONS!!!!!!!!! VIVE EUX!!!!!!!!!
Les autres eurent un sourire victorieux. Il venait d’avouer de façon détournée qu’il n’était pas insensible au charme d’Emily. De l’avis de James, son ami était quand même suicidaire parce qu’il fallait bien reconnaître qu’elle avait un sacré caractère. Malheureusement, ce n’était pas le bon moment pour lancer le débat sur le sujet. Dommage...
Ils finirent par arriver dans le hall (Fred et Dominique ayant terminé le trajet de façon normale) et ils attendirent patiemment.
Leur plan pour s’infiltrer dans le bureau de la directrice et utiliser la cheminée n’avait pris qu’une vingtaine de minute mais c’était déjà trop long, surtout que James s’était aperçu que son frère et ses amis avaient mystérieusement disparu de la carte du Maraudeur sans prévenir. Soit ils étaient sortis du château, peu probable, soit ils se trouvaient dans la salle sur demande, encore une fois peu probable, ou alors ils étaient dans une autre salle qui n’apparaissait pas sur la carte. Et il devait avouer que ça l’inquiétait quand même légèrement. Il n’aurait pas dû les envoyer tout seuls là-bas.
Le plus dur à gérer avait quand même été Lily puisque sa petite sœur pouvait être tenace quand elle avait une idée en tête. Elle voulait à tout prix venir avec eux, arguant qu’elle n’était plus une petite fille et que de toute façon elle faisait bien ce qu’elle voulait. Evidemment James avait dû employer les grands moyens. Tu l'as bâillonnée et attachée???C’est dans ces moments comme ceux-là qu’il était content d’avoir un cousin au don de vélane. Ah je vois!!!!! En voyant Louis approcher, Lily avait tout de suite tenté de fuir mais Fred s’était interposé et la petite rousse n’avait pas eu d’autre choix que de rester sous la surveillance de Louis.
Brusquement, la porte principale s’ouvrit et une quinzaine d’adultes rentrèrent, baguette à la main.
-Pas trop tôt ! Dit Logan. Même le Magicobus est plus rapide que les Aurors. :lol: :lol: :lol:
Harry, en tête du groupe, se dirigea immédiatement vers eux.
-James, qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi tu nous as dit de venir en urgence ? Parce qu'un chat à mangé une souris...
-Je suppose que tu connais déjà la Confrérie Ecarlate ? Bah oui!!!! Abrège!!!! Ton frère est juste à deux doigts de se faire tuer par des russes bipolaires!!!!
-Evidemment. Mais comment…
-Disons simplement qu’elle vient de s’infiltrer à Poudlard grâce à une élève qui faisait partie du programme d’échange scolaire qui était dans le coup. Ils ont blessé McGonagall pour réussir à rentrer et Albus, Rose, Shannon et Scorpius sont partit après eux.
-Merlin ! Vous ne pouviez pas nous attendre ? Moi je le leur ai dit!!!!
Pour toute réponse, son fils lui adressa un sourire contrit.
-Très bien, donne-moi la carte du Maraudeur, qu’on sache où ils sont.
-Justement, dit-il, ça va faire dix minutes qu’ils ont tous disparus de la carte, même Eva et Sergueï Belov. Tu sais où ils pourraient être ?
-Il n’y a que deux endroits dans tout le château que la carte ne montre pas, répondit Harry. La salle sur demande et la chambre des secrets.
-La dernière fois que je les ai vus, ils étaient au deuxième étage.
Harry hocha la tête. Il fallait intervenir.
**
*
En découvrant Albus et ses amis devant ses yeux, menacés par Ivan, Eva resta bouche-bée une seconde. Elle avait visiblement eut tort en pensant que cette journée ne pouvait pas être plus étrange. La panique monta en une seconde, comme un coup d’adrénaline violent et s’accentua encore plus en voyant une lueur d’intérêt s’allumer dans les yeux de Belov.
-Tiens donc… Qui avons-nous là ? T'es aveugle??
Il marcha lentement jusqu’à eux, tout le monde restant immobile dans l’attente de ce qui allait se passer. Belov observera minutieusement leur visage avant d’hausser un sourcil.
-Détrompez-moi si je fais erreur, jeune homme, mais ne seriez-vous pas Albus Potter ? Bah si tu le sais ne demande pas!!!!
Eva se raidit en voyant qu’Albus ne répondait pas, s’enfermant obstinément dans le silence. En même temps ce n’était pas si difficile que ça de deviner son identité. Son physique et sa capacité même à s’être fourré dans cette situation le révélaient pour lui. Il aurait tout aussi pu porter une étiquette avec son prénom collée sur son front que ça aurait été pareil.
Cependant Belov voulait une réponse et il l’aurait, comme toujours.
-Allons, répondez. C’est une question plutôt simple. Qui est inutile...
Aucune réaction.
-C’est quand même perturbant puisque c’est vous qui m’avez suivi dans cette chambre, par conséquent j’aurais aimé qu’au moins vous me confirmiez votre prénom. Mais ce n’est pas grave, continua Belov sur le ton de la conversation, il y a d’autres moyens de savoir. Eva ! Viens par ici.
Les jambes semblables à du plomb, Eva s’approcha, le regard fixé sur le sol comme si c’était soudain devenu la chose la plus intéressante au monde.
-Eva, qui sont-ils ? Demanda-t-il avant de répéter, une note dangereuse perçant dans sa voix, Eva, qui sont-ils ?!
-Albus Potter, Rose Weasley, Scorpius Malefoy et Shannon Harper, récita-t-elle.
Belov sourit, victorieux.
-Et bien voilà. Les présentations ont été faites. Ce n’était pas si dur. Maintenant la question suivante semble s’imposer : que faites-vous ici ? Ils viennent prendre le thé...
Pour le coup Albus hésitait entre garder le silence et parler. Après tout l’objectif était de gagner du temps pour que les autres puissent prévenir les Aurors et que son père vienne les sauver. Comme d’habitude ils s’étaient tous jetés dans un plan sans véritablement réfléchir.
-Vous n’aurez pas la pierre, affirma Albus avec aplomb.
-Vraiment ? C’est ce que vous croyez ? Pourtant je pense que j’ai plutôt bien commencé, n’est-ce pas ? Ah et elle est où??
-Ah oui ? Et où est la pierre alors ? BIM
Le visage de Belov se durcit en une seconde Bipolaire moi je dis et il fit volte-face pour se tourner vers son homme de main avant d’aboyer :
-Ivan ! Trouve-la !
-Tout de suite monsieur…
-Vous m’avez l’air d’être des jeunes gens intelligents, continua-t-il plus calmement. Alors laissez-moi vous racontez une histoire. Il va dire comment il compte conquérir le monde je parie... Pffff les grands échéants manquent d'originalité!!!!
-C’est une obligation marquée dans le guide de tous les psychopathes ? Marmonna Scorpius en se rappelant de Lestrange lors de leur première année. :lol: :lol: :lol: :lol: Il m'a tué!!!!! Excellent!!!! Mais il a raison!!!!
L’ignorant superbement :lol: , Belov se mit à faire les cents pas, les autres ne le quittant pas des yeux. Il avait tout d’une démarche féline, tel un prédateur qui attendait le bon moment pour sauter sur sa proie.
-J’avais neuf ans quand mes parents ont été tué sous mes yeux par un simple moldu. Ils n’ont pas pu se défendre grâce à la magie. Ce jour-là je me suis juré que je ne serais jamais vulnérable, que je connaîtrais tous les sortilèges. Au détour de mes lectures dans l’antique bibliothèque de Beauxbâtons, un mot m’a intrigué. Les reliques de la mort. Cela m’a pris plusieurs années pour enfin découvrir de quoi il s’agissait et des rumeurs associaient ce signe au célèbre mage noir Grindelwald. Il n’a pas été très difficile de convaincre mon sénile de grand-père de m’envoyer à Durmstrang où j’ai acquis énormément d’informations. Seulement, je me suis vite rendu compte que je n’arriverais à rien tout seul. C’est à ce moment-là que l’idée de la Confrérie est arrivée. Evidemment, il était exclus de révéler l’existence des reliques à n’importe qui, du coup il a fallu trouver un prétexte : une société révoltée contre le gouvernement qui mène des attaques à travers le monde était une couverture parfaite. Après ça, c’est devenu plus simple mais il fallait encore mettre la main sur les reliques. Quinze ans. Quinze ans de recherche pour faire le lien avec Poudlard. Mais aujourd’hui j’ai atteint mon but. Bah pas vraiment parce que en tu n'as pas de pierre crétin!!!! Je suis presque triste pour lui!!!! Mais ça ne lui donne pas le droit de faire exploser des gens!!!! NON MAIS!!!!
Quand il s’arrêta de parler un long silence plana, rompu par Rose qui semblait ne pas pouvoir se retenir de poser une question dès que quelque chose la perturbait. :lol: :lol:
-Pourquoi ? Interrogea-t-elle. C’est la seule pièce du puzzle qui me manque encore. Vous avez monté votre plan de A à Z en prévoyant toutes les possibilités avec Eva et Andros par exemple mais je ne comprends pas pourquoi ? Qu’est-ce que vous voulez faire des reliques ?
-Vous ne savez pas ce qu’il se passe quand on réunit les trois reliques ensembles, je me trompe mademoiselle ?
Rose rougit, comme vexée qu’il insinue qu’elle manque de connaissance. Elle secoua la tête malgré tout, sa curiosité l’emportant.
-On devient le maître de la mort, révéla-t-il. :shock: :shock: Selon les croyances, cela signifie devenir invincible ou immortel. Personnellement, ce n’est pas cet aspect-là précisément qui m’intéressait mais quitte à chercher les reliques autant essayer de les réunir toutes. Non, moi celle qui m’a obsédé depuis mon adolescence était celle qui pourrait me servir. Celle qui me permettrait de réaliser mon vœu le plus cher.
-Revoir vos parents, dit Albus dans un éclair de compréhension. :shock: :shock: :o :o
Cette idée flottait dans son esprit depuis quelques jours maintenant. Il s’était demandé ce que Belov pouvait bien vouloir faire des reliques et en se repassant les éléments de sa vie il avait compris. Ses parents étaient morts devant lui sans qu’il ne puisse rien faire du haut de son statut d’enfant. Rien d’étonnant à ce l’envie de les ramener auprès de lui ait germée en lui, même si tuer des gens pour ça était légèrement extrémiste.
-Je savais que vous étiez un garçon intelligent. Vous comprenez donc mes motivations ?
-Ça ne veut pas dire que je les approuve, rétorqua Albus.
Belov secoua la tête et soupira.
-Bien, notre conversation a assez durée. Il faut que je trouve cette pierre. Où est-elle ?
-Aucune idée, répondit-il honnêtement. Ce n’est pas moi qui la cherche depuis quinze ans. :lol: :lol: :lol: Bravo!!!! Mais je pense que Scorp déteint sur toi!!!!!
Il jeta un coup d’œil vers Ivan qui s’activait, tournant autour de la statue de Salazar Serpentard et l’observant sous toutes les coutures. Apparemment il avait déjà fouillé toute la chambre, il ne restait donc plus que cette endroit. Fébrilement, Albus sentit son cœur cogner violemment dans sa poitrine. Son regard croisa celui d’Eva et il essaya de lui faire comprendre qu’elle devait tout arrêter, que ça devait cesser. Elle parut saisir le message avant de secouer la tête, un air peiné sur le visage.
La situation leur échappait, ils n’avaient rien à quoi s’accrocher ni une once d’idée pour arranger les choses. Il fallait qu’Harry arrive et vite si possible. Comme si Merlin avait entendu sa prière, des bruits de pas retentirent dans le couloir.
Aussitôt, Belov se raidit et ses yeux s’écarquillèrent. Il fit volte-face vers Eva avant de marcher vers elle à toute vitesse, l’empoignant violemment par le bras.
-C’est toi ! Tu les as prévenus, c’est ça ?! Maieuh elle a rien fait c'est grâce au plan génial de Logan!!!!!
-Non ! Non ! Je n’ai rien fait !
-Pourtant ils sont là ! Ivan ! La pierre !
-Je crois que je l’ai…deux minutes…
Eva se dégagea d’un coup sec, complètement paniquée.
-Ils viennent t’arrêter, dit-elle, la voix tremblante. Le jeu a assez duré. Où est Alexeï ? Où est-il ?!
-Tu aurais dû mieux réussir ta mission…se contenta-t-il de répondre au moment même où les Aurors rentraient avec fracas dans la pièce. CONN*RD!!!!!!!!!!!!
Un sentiment glacé et de désespoir se rependit dans la poitrine d’Eva. Figée, elle scruta le visage de son beau-père et sut qu’il disait vrai. Il n’allait pas lui dire où se trouvait son petit frère. Il n’en avait jamais eu l’intention. Les larmes aux yeux, elle entendit à peine quand un Auror s’approcha pour l’immobiliser.
-Est-ce que vous avez votre baguette sur vous, mademoiselle ?
-Oui, dans ma poche.
L’Auror fit signe à une de ses collègues de venir et celle-ci se chargea de la fouiller tandis qu’Eva restait stoïque, tout se brouillant autour d’elle. Elle avait échouée, elle s’était promis qu’elle ferait tout pour sortir Alexeï de là et elle avait échoué.
La réalité lui parvint à nouveaux en entendant Harry Potter arrêter Belov.
-Et ça, je le reprends, déclara-t-il en se saisissant de la pierre. Mais c’était bien tenté. On emmène aussi ces trois-là, ajouta-t-il en désignant Ivan, Andros et Eva. Je veux les interroger.
-N’oubliez pas, lança soudain une voix, tout ça c’est grâce à mon super plan ! :lol: :lol: :lol:
Albus se retourna pour voir Logan, accompagné de son frère de leur bande d’ami. Emily Levy leva les yeux aux ciels et lui donna un coup dans l’épaule.
-La modestie est une valeur, tu sais. Certes, mais c'est tellement pus drôle quand on ne l'est pas!!!! :lol: :lol:
-Tu parles, c’est pour ceux qui n’ont aucune ambition. :lol: :lol: Aussi...
Ils eurent tous un petit sourire amusé et commencèrent à se diriger vers la sortie. Le couloir mal éclairée et la pièce où ils avaient atterrit semblaient beaucoup moins lugubre à la lueur de leur baguette, et surtout c’était rassurant d’avoir une brigade d’Auror à leurs côtés cette fois-ci. Evidemment, remonter l’espèce de toboggan prit plus de temps que de le descendre puisqu’il fallut jeter un sort de lévitation à chaque personne.
James fut le premier à essayer et il ne put s’empêcher d’imiter superman tout le long de son vol. :lol: :lol: :lol: Fred et Logan ne furent pas en reste non plus car ils chantèrent à tue-tête la chanson de Peter Pan. :lol: :lol: :lol: :lol: Quant à Alyne, elle n’arrêta pas de jurer haut et fort à cause de sa peur du vide et le pauvre Auror qui se chargeait de la faire voler manqua de se prendre un coup de pied. :lol: :lol: :lol: :lol:
Une fois qu’ils furent tous à nouveau en sécurité, Harry se chargea de refermer la chambre, ce qui fit glapir Mimi Geignarde qui inonda immédiatement les toilettes. La concierge allait encore râler pour changer.
-Bon, les jeunes. Vous avez de la chance, on a des interrogatoires à mener donc je vous passerais un savon demain, Tu peux aussi ne pas le faire hein!!! promis Harry. Vous retournez dans votre salle commune et je compte sur vous pour être discret sur cette affaire. Je répondrais à vos questions demain, d’accord ?
Ils acquiescèrent tous, heureux de pouvoir échapper à une engueulade. Quoique, en attendant le lendemain, ça laissait le temps à leurs mères de venir et ça risquait d’envenimer les choses. Rien qu’en pensant à ce que Ginny allait lui dire Albus grimaça. :shock: :o Waouw ça va être épique et totalement hypocrite étant donné qu'elle faisait pire!!!!
Alors qu’ils commençaient à s’éloigner, Albus se figea en entendant Eva le retenir.
-Al attends ! Je…je peux tout expliquer.
Harry haussa un sourcil, demandant silencieusement à son fils s’il voulait quelques minutes pour discuter mais celui-ci secoua la tête.
-Il n’y a rien à expliquer, j’ai très bien compris. Ne m’approche plus, Eva. Glaauw c'est triste!!!!!!! :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:
-Non ! Tu ne comprends pas ! Al ! Albus attends !
Mais le petit groupe continua à s’éloigner et Eva poussa un cri de colère avant de se laisser emmener par l’Auror qui lui servait de gardien.


J'espère que vous avez aimé :D Evidemment!!!!! C'était fantasmabulique!!!!! Trop trop génial!!!! Tu écris toujours aussi bien!!!!!
La semaine prochaine ce sera donc le dernier chapitre. Ca sera le plus long de toute l'histoire de cette fanfic :lol:
Encore un énorme merci pour vos commentaires, vous êtes géniaux! Du coup, j'ai un petit cadeau pour vous! Une vidéo sur Harry Potter qui m'a trop rire, j'espère que ça vous plaira aussi!!!
https://www.youtube.com/watch?v=VQskogBsACo
annabethfan

Profil sur Booknode

Messages : 1409
Inscription : sam. 27 nov., 2010 8:58 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par annabethfan »

Hey! Salut tout le monde.

Oh mon dieu, j'arrive même pas à réaliser que c'est le dernier chapitre... :( Ca me fait trop bizarre. Mais bon, je serais encore là la semaine prochaine pour poster l'épilogue donc ce n'est pas tout à fait la fin. Et oui, vous n'êtes pas encore débarrassé de moi! :lol:

Un énorme merci pour vos commentaires, ils m'ont fait très plaisir!!! Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est important pour moi et à quel point ça m'encourage!

Allez, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps: voici le dernier chapitre et accesoirement le plus long que j'ai jamais fait (il fait plus de 9 pages Word contre 6 ou 7 d'habitude ;) )


Chapitre XXXX

-Je ne veux pas la voir ! C’est pourtant clair non ?
-Albus…
Rose soupira devant l’entêtement de son cousin. Certes, elle n’était pas la fan numéro un du couple qu’il formait avec Eva mais la situation devenait ridicule. Ça allait faire plusieurs heures que l’épisode de la chambre des secrets s’était terminé pourtant la tension ambiante n’était pas retombée pour autant. En revenant à la salle commune, ils s’étaient tous rassemblés dans un coin de la pièce, entre eux. Albus était d’une humeur massacrante, se murant dans le silence. Alyne somnolait sur l’épaule de James, épuisée. Fred s’amusait à faire voler un avion en papier grâce à la magie mais il s’arrêta quand celui-ci alla malencontreusement frapper la tête d’Emily qui hurla tellement fort que la moitié des élèves présents préfèrent s’en aller par réflexe d’auto-défense acquis avec les années.
Il y a une dizaine de minute, Harry était passé pour les tenir un minimum au courant. Apparemment, la directrice était parfaitement rétablit grâce aux bons soins de l’infirmière. Tout le monde avait soupiré de soulagement à cette annonce. Les mauvaises nouvelles étaient venues après. Les Aurors avaient interrogé les hommes de la Confrérie Ecarlate et obtenu leurs aveux sans trop de difficultés. Ça n’avait pas été la même chose pour Belov qui refusait obstinément de parler s’il ne pouvait pas voir Eva. Au bout d’une heure, Harry avait cédé et ordonné qu’on amène la jeune fille. A peine avait-elle mit un pied dans la salle d’interrogatoire que son beau-père s’était jeté sur elle en criant que tout était de sa faute et qu’elle avait gâché le plan. Le temps que les Aurors réagissent, Eva avait heurté violemment le mur et elle était à présent à l’infirmerie, demandant à voir Albus qui déclinait à chaque fois.
-Al, elle est blessée et elle veut s’expliquer, tenta Shannon. Tu ne penses pas que tu pourrais au moins écouter ce qu’elle a dire ?
-Mais vous êtes dans quel camp ? Je croyais que vous ne l’aimiez pas…
-C’est Rose qui ne l’aime pas, protesta Scorpius. Nous, on a un avis partagé. Nuance.
-Personnellement je la déteste aussi, intervint Emily nonchalamment. Et je ne pense pas me tromper en disant qu’Alyne et Dom sont d’accord avec moi.
Alyne leva les yeux vers son amie et secoua la tête.
-Ne m’implique pas là-dedans, dit-elle avant d’ajouter en chuchotant, même si je suis effectivement d’accord.
Dans son fauteuil, Albus regarda leur petit groupe en songeant que malgré tout ce qu’ils venaient de vivre ils gardaient leur capacité à rire. Pourtant il n’arrivait pas à les imiter pour la simple et bonne raison qu’Eva hantait ses pensées. Il n’arrivait toujours pas à réaliser qu’elle lui avait mentit depuis le début. Dès leur rencontre elle n’avait jamais été sincère. Que lui avait-elle caché d’autre ? D’un côté il avait envie d’aller lui parler, d’entendre ce qu’elle avait à dire pour se défendre, mais de l’autre il ne pouvait ignorer le fait qu’il était blessé par ses mensonges.
Alors qu’il tergiversait, il vit soudainement sa sœur se lever d’un bond, une expression déterminée sur son visage.
-Lys ? Appela-t-il, surpris. Où est-ce que tu vas ?
-Voir Eva.
Tout le monde se redressa instantanément et James cria alors qu’elle avait déjà traversé plus de la moitié de la salle commune.
-Comment ça ?
-Puisque personne ne veut y aller, il faut bien que je le fasse, répondit-elle sans se retourner.
-Les Potter sont vraiment trop têtu, maugréa Emily en secouant la tête.
**
*
Lily s’empressa de quitter la pièce de peur que l’un de ses frères n’essaye de la retenir mais elle finit par ralentir le rythme en voyant qu’elle était seule. Enfin seule, façon de parler bien entendu. Après tout elle était à Poudlard, ce qui signifiait que les couloirs grouillaient d’élèves, surtout à cette heure-ci puisque le déjeuner n’allait pas tarder. Heureusement elle avait pris un copieux petit déjeuner ce matin, ce qui faisait qu’elle pourrait sauter un repas sans problème. Au pire, elle savait pertinemment qu’Hugo lui ramènerait quelque chose, comme d’habitude.
En arrivant à l’étage de l’infirmerie, Lily passa devant la gigantesque fresque représentant tous les magicomages célèbres. Elle adorait ce tableau sans vraiment savoir pourquoi, sûrement à cause du réalisme qu’il dégageait, encore plus que les autres de l’école du moins. Alors qu’elle s’approchait de l’énorme porte en bois elle reconnut son père qui parlait à voix basse à un de ses collègues. Il leva les yeux vers elle, surpris.
-Lily ? S’étonna-t-il.
-Coucou ! Dit-elle en prenant son air de petite fille adorable qui marchait toujours avec sa famille. Je viens voir Eva.
Harry parut embarrassé.
-Ça ne va pas être possible, ma chérie. On cherche toujours à l’interroger.
-Pourquoi ? Elle n’a pas avoué ?
-Ce n’est pas le problème. On sait déjà qu’elle est impliquée dans toute cette affaire mais ces motivations nous échappent encore. Elle ne veut rien dire depuis que Belov l’a attaqué.
En même, ça se comprenait, songea Lily. Elle aurait elle-même été terrifié si son beau-père avait cherché à lui faire du mal.
A ce moment-là, la porte de l’infirmerie s’ouvrit sur une femme qui se glissa silencieusement hors de la salle. Lily la reconnut vaguement, elle faisait partit de l’équipe de son père.
-Alors ? Du nouveau ?
-Toujours pas, répondit-elle visiblement contrariée. Elle m’a envoyé balader.
-C’est un truc d’adolescent, assura Harry pour détendre l’atmosphère. Bon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
-Peut-être un psychomage, proposa l’autre homme. Mais il nous faudrait l’autorisation d’un tuteur légal et son père est injoignable. Quant à sa mère, elle est actuellement dans l’avion.
-L’avion ? On ne pouvait pas la faire venir par portoloin ou poudre de cheminette ?
-Le réseau des transports magiques n’est pas connecté avec le fin fond de la Russie. Il aurait fallu mettre en place des mesures exceptionnelles validées par le gouvernement. L’avion était plus rapide.
Harry soupira, à court d’idée. Cette affaire semblait se complexifié de minute en minute. Parfois il se disait qu’il devrait changer de métier. Et puis il changeait d’avis immédiatement. Alors que le silence s’installait, chacun réfléchissant intensément pour trouver une solution, Lily décida de revenir à la charge.
-Je pourrais essayer, moi, non ?
-Toi ?
Elle hocha la tête et s’empressa d’expliquer :
-Eva me connaît, elle se confiera plus facilement à moi qu’à des Aurors. Je sais comment m’y prendre avec elle. Bon Albus aurait été plus efficace mais monsieur fait la tête donc…
-Je ne suis pas sûr, Lily, hésita Harry.
-Allez ! Qu’est-ce que vous avez à perdre ?
-Elle n’a pas tort, approuva la femme. Ce n’est pas une mauvaise idée. On aura qu’à écouter grâce aux oreilles à rallonges.
C’était une idée de Ron, du temps où il travaillait encore pour les Aurors d’utiliser l’invention de ses frères pour aider dans les enquêtes et la méthode était restée, plus qu’utile.
Lily croisa les doigts dans son dos, attendant anxieusement. Pour mettre toutes les chances de son côté, elle adressa son regard de chien battu à son père, un sourire innocent aux lèvres. Il scruta son visage un instant avant de céder, vaincu d’avance.
Il acquiesça d’un mouvement de tête et Lily retint de pousser un cri de victoire. Trop facile. Respirant un grand coup, elle saisit la poignée de porte et pénétra dans l’infirmerie.
Elle n’y était allée que deux fois, pour rendre visite à sa famille qui avait une fâcheuse tendance à se blesser en jouant au Quidditch. La porte se referma doucement dans son dos tandis qu’une odeur de désinfectant lui chatouilla les narines. La pièce était énorme, presque aussi grande que le hall d’entrée. Des lits aux draps blancs s’alignaient le long des murs, séparés par des paravents pour que les patients aient un peu d’intimité. La décoration était sommaire, uniquement quelques armoires en bois contenant diverses fioles de potions ayant pour capacité de calmer l'acné, refaire pousser les os ou encore forcer le malade à dormir d'un sommeil sans rêves. Les murs en pierre brut donnaient un véritable cachet à la salle, renforcée par les rayons du soleil qui inondaient l’infirmerie à cette heure-ci. Au fond à droite se trouvait le bureau de Mme Rosmaude, dont la porte était actuellement fermée.
Eva était assise dans son lit, le regard dans le vide et elle ne tourna même pas la tête en entendant quelqu’un entrer.
-J’ai dit que je ne parlerais pas, lança-t-elle. Laissez-moi tranquille.
-Quel accueil…
Surprise, la brune se retourna en entendant cette voix qu’elle connaissait bien.
-Qu’est-ce que tu fais là ? Ce sont eux qui t’envoient ?
-Il fallait bien trouver quelqu’un et j’ai perdu à la courte paille, répliqua Lily, sarcastique.
Eva leva les yeux au ciel mais la remarque réussit à lui arracher un sourire. Elle se décala légèrement, faisant une place à la petite rousse juste à temps pour ne pas se faire écraser les jambes. Cependant, son sourire chuta bien vite en voyant l’expression sérieuse de Lily.
-Epargne ta salive, dit-elle sèchement. Je ne parlerais pas.
-Pourquoi ? Merlin, Eva ! Tu n’es pas en position de négocier.
-C’est à moi d’en juger. Crois-moi, je peux prendre soin de moi toute seule.
-Bien sûr, cracha Lily avec véhémence. On voit ce que ça a donné jusqu’à présent !
-Si tu es venu pour me faire la morale…
-Je suis venue pour te secouer ! Ils vont t’arrêter, Eva. Tu n’as pas l’air de réaliser à quel point c’est grave. Il y a eu des attaques, des morts ! Et tu es impliquée !
Eva grinça des dents, le ventre noué.
-Tu crois que je ne le sais pas ? S’écria-t-elle. Lily, je ne suis pas idiote. Depuis le premier jour je sais que je ne sortirais pas de cette affaire indemne mais il ne s’agit pas de moi !
-Quoi ? Comment ça ?
En se rendant compte de son erreur, Eva pinça les lèvres et se referma comme une huitre. Seulement c’était suffisant pour que Lily s’engouffre dans la brèche. S’il y avait une chose pour laquelle elle excellait c’était sa ténacité.
-Eva…
-Laisse-moi tranquille, Lily. S’il te plaît.
-Mais…
Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que la porte de l’infirmerie s’ouvrit à nouveau. Prête à incendier l’idiot d’élève qui osait la déranger, Lily fut coupée dans son élan en reconnaissant son frère. Albus se tenait dans l’embrasure, le visage neutre et pourtant elle le connaissait assez pour voir son malaise, comme s’il se demandait intérieurement pourquoi il était là.
Gêné, il finit par rompre le silence.
-Je prends le relais, Lys. Tu peux y aller.
Lily hésita, ne voulant pas céder si facilement mais abdiqua aussitôt en voyant le regard de son frère. Ce n’était pas à elle de parler à Eva pour le moment. Elle adressa une dernière œillade à la brune, comme un avertissement, avant de sortir de l’infirmerie.
**
*
Dès que sa sœur eut fermé la porte derrière elle, Albus vint prendre sa place, veillant à s’assoir à l’extrême bord du lit. Si Eva le remarqua, elle ne fit aucun commentaire et ne le montra pas, restant impassible. Pourtant il pouvait voir la tension dans ses épaules comme si elle s’attendait à une attaque à tout instant. Elle avait peur de lui, réalisa-t-il dans un éclair de compréhension. Peur qu’il réussisse où les autres avaient échoué, la faire parler. Pourtant il n’avait qu’une seule question à poser.
-Pourquoi ? Souffla-t-il, ce qui eut le mérite de la désarçonner.
-Qu’est-ce…qu’est-ce que tu veux dire ?
-Pourquoi tu m’as mentit ? Tu aurais pu réaliser ta mission sans impliquer ma famille mais tu l’as fait. Lily avec les cours de combat, James avec le baiser et après moi. Et tu ne t’es pas arrêté là. Il y a eu Louis. Tu nous as tous embarqué dans cette histoire sans penser aux conséquences. Tu nous as tous mit en danger. Maintenant je veux des explications.
-Tu ne peux pas m’obliger…
-Très bien. Alors laisse-moi te poser une autre question. Comment avez-vous fait pour ouvrir la chambre des secrets ? Les Aurors n’ont toujours pas trouvé la réponse…
-Andros, répondit Eva sans scrupule. Grâce à ses recherches sur la chambre, il était tombé sur des vieux textes qui mentionnaient le fourchelangue. Il a retenu quelques phrases et ça été suffisant pour ouvrir la chambre. C’était sa seule utilité dans notre plan.
Albus hocha la tête. Ça faisait sens. Qui aurait cru que cet idiot de journaliste puisse jouer un rôle déterminant finalement ? D’après ce qu’il avait entendu, il était actuellement en salle d’interrogatoire et s’était fait renvoyé quand la Gazette avait entendu parler de l’affaire.
-Donc tout le monde avait une motivation dans cette histoire, récapitula-t-il. Belov voulait les reliques, Andros découvrir la chambre des secrets, mais toi ? Pourquoi est-ce tu t’es retrouvé embarqué là-dedans ?
-Ce n’est pas important Al…
-Ça l’est pour moi.
Eva baissa la tête, incapable de soutenir son regard plus longtemps.
-Je n’ai jamais voulu que ça finisse comme ça, murmura-t-elle.
-Je sais. Mais il va falloir parler à un moment ou un autre. Ils ne vont pas lâcher l’affaire, ils ont besoin de réponse. Tu ne crois pas que ça serait plus facile si c’est à moi que tu te confiais ?
-Tu ne comprends pas, dit-elle les larmes aux yeux. Je…je ne peux pas le mettre en danger.
-Qui ? Eva, qui est-ce que tu protèges ?!
Il avait envie de la secouer par les épaules, de la faire réagir. Pour qui était-elle prête à risquer tout ce qu’elle avait ? Albus essaya de se repasser toutes leurs conversations, ce qu’elle lui avait confié sur sa vie.
-Ta mère ? Tenta-t-il. C’est elle ? Elle était mêlée à tout ça à cause de ton beau-père ?
-Elle peut bien finir ses jours en prison, ça m’est égal, rétorqua Eva sèchement. Tout ça c’est de sa faute.
Albus haussa un sourcil face à la violence de son ton. Et puis il comprit. Tout s’emboîta dans son esprit comme si on avait fait sauter un verrou comme par miracle.
-Alexeï, dit-il dans un souffle. Tu protèges ton petit frère.
Il n’en fallut pas plus. Eva fondit en larme et avant qu’il ne comprenne Albus s’était déjà levé pour la prendre dans ses bras, la serrant fortement contre lui. Jusqu’à maintenant elle n’avait jamais craquée, elle lui avait toujours parut si inébranlable, si forte, pourtant il ne se rendait compte seulement qu’à cet instant le poids qu’elle avait eu sur ses épaules depuis des mois. Ses sanglots étouffés résonnaient dans l’infirmerie tandis qu’il lui murmurait des mots rassurant en lui caressant les cheveux.
La crise de larme dura quelques minutes puis Eva s’écarta lentement, le teint pâle. Elle avait l’air tellement perdu, comme ça, si petite au milieu du lit et les yeux rougis, qu’Albus dû se faire violence pour ne pas la serrer à nouveau contre lui.
-Je…ça va faire plus de 8 mois que…que je l’ai pas vu, hoqueta-t-elle. Belov m’a promis que si je faisais ce qu’il disait, si j’arrivais à trouver les reliques, alors il me le rendrait. Mais il mentait. Je ne sais toujours pas où il est. Personne ne devait savoir ou sinon il y aurait des conséquences. C’est ce qu’il m’a dit quand je suis venu le voir en salle d’interrogatoire hier, avant que les Aurors ne l’éloignent de moi.
-Eva, dit-il doucement. Belov ne t’approchera plus. Il ne peut plus te faire de mal, d’accord ? C’est fini.
Eva secoua la tête et eut un rire sans joie.
-Tu ne comprends pas hein ? Je m’en fiche de ce qu’il peut me faire ! Je l’aurais mérité après tout ce que j’ai fait. Ce qui m’importe c’est que mon petit frère est toujours retenu quelque part et que je ne peux rien faire pour l’aider…
-Tu te trompes ! Maintenant que les Aurors savent, ils vont mener une enquête et le trouver. Les hommes de mains de Belov n’auront plus aucune raison de lui obéir en apprenant qu’il s’est fait prendre et alors on pourra récupérer Alexeï. Et tu ne l’aurais pas mérité, Eva, ajouta-t-il fermement, faisant échos à son début de phrase.
-Albus, dit-elle d’une voix brisée, des gens ont été blessés ou sont morts parce que j’ai eu peur de parler. Parce que pendant tout ce temps je savais ce qu’il se passait et je n’ai rien dit.
-Tu l’as fait pour protéger ton frère…
-Arrête ! S’écria Eva brusquement. Toi plus qu’aucun autre devrais être en colère contre moi ! Pourquoi est-ce que tu me réconfortes alors que tu aurais toutes les raisons du monde de me hurler dessus ?!
-Parce que je t’aime !
Ça lui avait échappé sans qu’il puisse le retenir. Eva se figea, les yeux écarquillés alors que les épaules d’Albus se tendaient, attendant une quelconque réaction. Ils restèrent silencieux un moment jusqu’à ce qu’il se lève, nerveux.
-Bon…je vais…je vais y aller. Il faut que je prévienne mon père. A plus tard.
Il n’avait qu’une envie : fuir au plus vite. Mais il n’avait même traversé la moitié de l’infirmerie qu’il entendit Eva l’appeler. Il se retourna par réflexe et avant qu’il ait pu faire un seul geste, elle l’embrassait. Ces lèvres semblaient brûlantes contre les siennes et il lui rendit son baiser en la serrant contre lui, ses mains autour de sa taille. Il n’avait encore jamais ressentit ça en l’embrassant. Presque une douleur tellement il avait besoin d’elle. Leur relation avait commencé lentement, presque timidement. Et puis il avait découvert Eva Covaci derrière le masque de froideur qu’elle portait avec les autres. Il était tombé amoureux de cette fille. Ça lui donnait presque le vertige.
Quand ils s’écartèrent, il constata que la respiration d’Eva était aussi laborieuse que la sienne.
-Je t’aime aussi Albus Potter, murmura-t-elle.
**
*
Les jours qui suivirent furent assez éprouvant. Dès que les Aurors furent mit au courant pour Alexeï, ils se mirent à sa recherche avec les maigres indices en leur possession. Eva sursautait à chaque fois la porte de l’infirmerie s’ouvrait, espérant de bonnes nouvelles qui n’arrivaient pas. Elle n’avait pas été autorisée à quitter l’endroit pour le moment, étant toujours impliqué dans l’affaire de la Confrérie.
A vrai dire, personne ne semblait trop savoir quoi faire d’elle. La mettre en prison en attendant le procès ? Peu probable. C’était McGonagall qui avait proposé cette solution temporaire et Harry avait accepté malgré les protestations de certaines personnes. Même si elle n’était plus blessée, Eva restait donc à l’infirmerie. Cela permettait aux autorités de la garder à l’œil sans qu’elle soit en contact avec les autres élèves du château. Car bien sûr il était exclu qu’elle puisse se balader à sa guise. Mme Rosmaude n’avait pas eu l’air ravi de jouer les gardiens, aussi Eva s’efforçait de se faire la plus discrète possible. Généralement, elle passait ses journées à lire en attendant qu’Albus ou Lily viennent lui tenir compagnie après la fin des cours.
-Salut ! Lança d’ailleurs Albus en arrivant. Je t’ai manqué ?
-Sachant que je passe mes journées à tourner en rond sans savoir quoi faire, j’aurais tendance à dire oui, répondit-elle en l’embrassant.
Il attrapa une chaise et s’assit à côté d’elle dans son coin réservé de l’infirmerie. Il n’y avait que deux patients aujourd’hui, à l’autre bout de la pièce, qui n’arrêtaient de leur lancer des regards en coin et de chuchoter entre eux.
En voyant l’expression sur le visage d’Eva, Albus lui prit la main.
-Ignore-les, conseilla-t-il.
-Ils pensent que je suis une criminelle qui va les tuer dans leur sommeil, rétorqua-t-elle.
-Tu ne crois pas que tu exagères un peu là ?
-Peut-être bien, marmonna-t-elle. Sinon, du nouveau ?
-Non. Mon père dit qu’ils sont en train d’explorer plusieurs pistes et que ta mère coopère avec eux.
Eva grimaça. Sa mère était arrivée il y a deux jours de Russie. Quand elle avait débarqué à Poudlard de bon matin, accompagné d’un Auror, Eva avait tout de suite su que leurs retrouvailles n’allaient pas être des plus chaleureuses. C’était un euphémisme. Sa mère lui avait reproché d’être une incapable, qu’à cause d’elle et de l’arrestation de Belov elles ne reverraient plus jamais Alexeï. Eva avait dû se mordre la langue jusqu’au sang pour éviter de secouer sa mère de toutes ses forces pour lui faire réaliser que l’homme dont elle était tombé amoureuse était un psychopathe dangereux. En réalité elle aurait aimé que sa mère la prenne dans ses bras et lui dise que tout irait bien, que ce qui se passait n’était pas de sa faute. Finalement c’était Albus qui s’en était chargé pendant que Lily s’insurgeait contre la stupidité des adultes.
Agacée, Eva chassa ses souvenirs et se reconcentra sur leur conversation.
-Pourquoi est-ce que tu as ton écharpe de Gryffondor avec toi ? Demanda-t-elle.
-Oh ! C’est la finale de Quidditch aujourd’hui, répondit-il. Poufsouffle contre Gryffondor. Tu verrais James. Il n’arrête pas de faire des discours de motivations à ses joueurs. Il est tellement stressé que même Alyne n’a pas cherché à stopper Emily quand elle lui a balancé un verre d’eau à la figure pour le calmer.
En imaginant la scène, Eva éclata de rire.
-Le match est à quelle heure ?
-16h30.
-Qu’est-ce que tu fais encore là alors ? Ça ne va pas tarder à commencer. Vas-y !
Albus se tortilla sur sa chaise, gêné.
-Tu es sûr ? Je veux dire ça ne te dérange pas de rester toute seule ?
-Et te faire louper la finale ? Hors de question ! Ne t’occupe pas de moi, file !
Il sourit et se leva d’un bond. Avant de partir il se pencha pour l’embrasser puis se dépêcha de rejoindre le terrain. Les cris des supporters lui parvinrent avec force tandis qu’il montait les marches menant aux tribunes de Gryffondor. Heureusement, toute une bande de rouquin se repère facilement dans une foule, surtout quand Dominique lui hurlait en sautant sur place :
-Albus ! Oh ! Al ! Par ici ! On est là !
Rose lui adressa un grand sourire, brandissant une banderole rouge et or quand il prit place à côté d’elle. Apparemment, il arrivait pile à l’heure car au même moment la voix de Jordan Thomas déchira l’air, couvrant à grande peine le bruit que faisaient les élèves.
-Bienvenu à tous pour cette grande finale qui je suis sûr va être épique ! Hurla-t-il. Pour ce dernier match de l’année c’est Gryffondor qui va s’opposer à Poufsouffle ! On n’avait pas vu ça depuis plus de dix ans. Par contre, je serais cette fois seul pour commenter car mon co-animateur, André Andros, est actuellement indisponible. Comprenez en fait qu’il est en prison. Vous vous rendez compte que j’ai côtoyé un criminel ? Merlin, ça sera génial à mettre sur un CV !
-Thomas ! Gronda la directrice.
-Comme je le disais à l’instant, les équipes rentrent sur le terrain, menées par l’incroyable James Potter et le génial Mason Utah. Les capitaines se serrent la main, enfourchent leur balais…Attention ! Le jeu commence ! Le souaffle est entre les mains du poursuiveur de Poufsouffle qui esquive un cognard et fonce vers les buts adverses. Il tire…Loupé ! Emily Levy renvoie la balle à Katerina Donnelly, la seule et unique, qui fait la passe à Julia Bennett. Les trois poursuiveurs adoptent une formation serrée, réussissant à éviter leurs adversaires. Ouais !! 10-0 pour Gryffondor !
Albus se leva en même temps que les supporters, hurlant de joie. Le match continua, les buts s’enchaînant à une telle vitesse que même Jordan avait dû mal à suivre. A croire qu’aucune des deux équipes ne voulait lâcher l’affaire. Dans les gradins, tout le monde était stressé et la tension montait à mesure que le temps passait. Dominique et Louis criaient tellement fort à chaque but en faveur de leur maison que Rose avait fini par leur jeter un sortilège de mutisme, exaspérée. Elle avait finalement libérée le frère et la sœur une heure plus, non sans un regard menaçant qui disait clairement qu’elle n’aurait aucun scrupule à recommencer.
-Le score est désormais de 210 à 250 en faveur de Poufsouffle, récapitula Jordan. Merlin, je crois que je suis en train de faire une crise d’angoisse ! Mettez fin à ce match !
-Thomas, reprenez-vous !
-Bien sûr professeur. Il faut que je pense à des images apaisantes. Voyons, des licornes, des chatons, un arc-en-ciel…
-Miss Donnelly, suggéra McGonagall d’une voix neutre.
-Quoi ? Mais oui ! Katarina, évidemment ! Merci professeur ! Alors, le souaffle est entre les mains d’Hugo Weasley tandis que Logan Stever envoie un cognard sur le batteur adverse qui tentait d’atteindre la gardienne de Gryffondor, Emily Levy et qui se le prend en pleine tête. Aïe ! Ça doit faire mal… Pendant ce temps, de l’autre côté du terrain, les attrapeurs partent au quart de tour ! Si je ne m’abuse, ils ont enfin repéré le vif d’or.
Albus bondit sur ses pieds, se penchant par-dessus la balustrade pour mieux voir. En effet, son frère filait à toute allure derrière la petite balle dorée.
-Potter semble avoir une légère avance, même si Utah n’est pas loin non plus. Ils remontent tous les deux en chandelles, pratiquement à la verticale. Et… Oui !!!!!!!!!!!!!!!!! Potter attrape le vif d’or ! Potter attrape le vif d’or ! On a gagné !!!!!!! Gryffondor gagne !!! Me demandez pas le score, je ne suis pas en état de faire un calcul aussi complexe qu’une addition en ce moment !
Les joueurs, quant à eux, descendirent en piquet vers le sol et atterrirent en hurlant de joie dans un câlin collectif. Fred souleva littéralement Katarina du sol pour la faire tourner dans ses bras, criant à tue-tête, tandis que James arrachait pratiquement la coupe en or des mains de la directrice avant de la hisser au-dessus de sa tête. Quelques secondes plus tard, les supporters déferlèrent sur le terrain telle une vague rouge et or. La foule acclamait son équipe victorieuse. James embrassa Alyne comme si c’était la fin du monde et quand il recula, un énorme sourire barrait son visage. Il avait l’air à la fois incrédule d’avoir gagné et au comble du bonheur. En se retournant, il manqua de se faire renverser par ses deux meilleurs amis qui continuaient à hurler comme des hystériques.
-On a gagné ! On a gagné !
-Je sais, les gars, c’est moi qui ai attrapé le vif d’or je vous ferais remarquer !
-On a gagné ! Continua Fred malgré tout.
James éclata de rire tandis que la coupe passait entre les mains de l’équipe et des Gryffondor amassés autour d’eux. L’euphorie était réellement communicative. Soudain, il sentit une main sur son épaule et se tourna pour faire face à son meilleur ami.
-Regarde-moi bien, souffla Logan, parce que je crois que je vais faire une connerie.
-Quoi ? Dit-il, perplexe.
Mais il n’eut pas le temps d’ajouter quoique ce soit car Logan s’éloigna, slalomant entre les supporters et se planta devant Emily. La jeune gardienne avait les cheveux complètement décoiffés à cause du match et elle lui adressa un sourire rayonnant, comme si elle n’en revenait pas d’avoir la coupe entre les mains.
-Tu…commençait-elle.
-Pitié, ne me frappe pas.
-Pardon ?
Emily resta figée en le voyant se pencher vers elle. Un peu plus loin, James, Fred, Dominique et Alyne écarquillèrent les yeux en les voyant s’embrasser, bouches-bée. Ils restèrent à regarder le couple s’embrasser, bousculés par la foule, mais trop choqués pour bouger.
-Je rêve, c’est ça ? S’exclama Dominique.
-Surtout pas ! Rétorqua immédiatement Fred. On vient de gagner la coupe de Quidditch, hors de question que ça soit un simple rêve merci bien !
Ils secouèrent la tête, restant concentrés sur Emily et Logan qui semblaient perdus dans leur propre monde.
**
*
Il fallut plus d’un quart d’heure à Albus pour parvenir à s’extraire de la foule sur le terrain. Pendant une seconde, il songea à chercher ses amis mais renonça bien vite. Il les retrouverait plus tard à la fête dans la salle commune. Parce que évidemment il était sûr que la fête allait durer une bonne partie de la nuit vu l’euphorie qui régnait chez les Gryffondor. En plus les professeurs étaient généralement indulgents avec la maison qui gagnait la coupe, sachant pertinemment que ça sera peine perdue que d’essayer de les calmer.
Traversant le parc désert, Albus adressa un signe de la main à Hagrid en passant devant sa cabane. Le demi-géant lui adressa un grand sourire et continua à s’occuper de son potager en sifflotant, sa petite chienne à trois-têtes (qui avait quand même beaucoup grandit depuis le début d’année) courant autour de lui.
En rentrant dans l’infirmerie, il vit Eva relever la tête du livre qu’elle lisait et elle haussa un sourcil, interrogatrice.
-Alors ? Qui a gagné ?
-Gryffondor !!!!
Eva éclata de rire en voyant Albus sautillé de bonheur, entamant une danse de la joie qui ressemblait à s’y méprendre à une danse pour invoqué la pluie. Il lui planta un baiser sur la joue, continuant à chantonner « On est les meilleurs ! On est les meilleurs ». Alors qu’il commençait à lui raconter le match avec des détails à foison, on toqua à la porte.
Albus soupira, se demandant qui osait l’interrompre au moment de son récit où son frère allait attraper héroïquement le vif d’or. Le battant s’entrouvrit, révélant Magnus Grant, le collègue de son père.
-Excusez-moi de vous déranger, dit-il, mais il y a un invité qui voudrait te voir, Eva.
Il ponctua sa phrase d’un petit sourire mystérieux avant d’ouvrir la porte complètement. Un petit garçon d’environ sept ans se tenait derrière lui, l’air apeuré. Il serrait contre sa poitrine un lapin en peluche et regardait l’infirmerie avec de grands yeux curieux. Albus sut immédiatement qui il était. En même temps, ce n’était pas nécessaire d’être devin pour le deviner. Le petit garçon avait les mêmes cheveux bruns et les mêmes yeux sombres qu’Eva.
-Alexeï ! S’écria-t-elle.
Elle bouscula Albus en se précipitant et souleva son petit frère dans ses bras avant de la serrer contre elle, chuchotant des mots intelligibles. Elle l’embrassa sur le front tandis que les larmes dévalaient ses joues et elle se mit à rire en calant l’enfant contre sa hanche.
-Eva ! Dit-il d’une voix enfantine.
-Coucou bonhomme. Regarde-toi, comme tu as grandis.
-Oui !
-Tu m’as manqué, tu sais ? Tu vas bien, ils ne t’ont rien fait ?
Alexeï secoua la tête et tendit la main vers le visage de sa sœur.
-Pourquoi tu pleures, Eva ?
-Parce que je suis contente que tu sois là, répondit-elle, la gorge serrée. Merci, ajouta-t-elle en se tournant vers l’Auror. Merci beaucoup.
- On n’a fait que notre métier. En tout cas, il n’a rien. Un médicomage l’a examiné avant de monter dans l’avion.
Eva hocha la tête. Elle ne s’était pas sentit aussi légère et heureuse depuis plus d’un an. C’était comme si un énorme poids venait de lui être enlevé des épaules. Elle n’arrivait pas à réaliser que son petit frère allait bien, qu’il était désormais en sécurité, loin de Belov. En relevant la tête, elle croisa le regard d’Albus, qui l’observait en souriant et elle sut à cet instant que l’enfer était terminé.

Alors?
Bon alors attention, je veux plein de commentaires, vos impressions, des images, des citations, du fun, des délires et du bonheur!!!!!!! :mrgreen:
J'espère que vous avez aimé en tout cas!
A la semaine prochaine pour l'épilogue (que je n'ai pas encore écrit...Ouais je suis grave en retard mais j'ai tellement pas envie que ça finisse :lol: ).
Gros bisous à tous!!!!! :mrgreen:
sageR

Profil sur Booknode

Messages : 1303
Inscription : lun. 30 juin, 2014 4:01 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par sageR »

Preum's!!!!!!!!!

:lol: :lol: J'avais juste envie de le faire pour le dernier chapitre!!! :mrgreen: :mrgreen: Bon, je vais lire...


Hey!!!!


Alors, mes émotions en lisant ton chapitre ==>
NOOOOOOON C'EST FINI!!!!!!
NOOOOOOON C'EST FINI!!!!!!
h0j7xceg.gif (91.52 Kio) Consulté 255 fois
ET

OUIIIIIIIIIIIIII C'EST MERVEILLEUX!!!!!
OUIIIIIIIIIIIIII C'EST MERVEILLEUX!!!!!
giphy-7.gif (606.59 Kio) Consulté 257 fois




annabethfan a écrit :Hey! Salut tout le monde.

Oh mon dieu, j'arrive même pas à réaliser que c'est le dernier chapitre... :( NOOOOOOOOON!!!!!!!!! :cry: :cry: :cry: Ca me fait trop bizarre. Mais bon, je serais encore là la semaine prochaine pour poster l'épilogue donc ce n'est pas tout à fait la fin. Et oui, vous n'êtes pas encore débarrassé de moi! :lol:

Un énorme merci pour vos commentaires, ils m'ont fait très plaisir!!! Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est important pour moi et à quel point ça m'encourage! CA NOUS FAIT PLAISIR!!!! En plus, on est jamais en retard!!!! :roll: :lol:

Allez, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps: voici le dernier chapitre et accesoirement le plus long que j'ai jamais fait (il fait plus de 9 pages Word contre 6 ou 7 d'habitude ;) )


Chapitre XXXX

-Je ne veux pas la voir ! C’est pourtant clair non ? Il est vraiment têtu!!!!
-Albus…
Rose soupira devant l’entêtement de son cousin. Certes, elle n’était pas la fan numéro un du couple qu’il formait avec Eva mais la situation devenait ridicule. Moi si!!!! VIVE LE ALVA!!!!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Ça allait faire plusieurs heures que l’épisode de la chambre des secrets s’était terminé pourtant la tension ambiante n’était pas retombée pour autant. En même temps je comprends!!!! En revenant à la salle commune, ils s’étaient tous rassemblés dans un coin de la pièce, entre eux. Albus était d’une humeur massacrante, se murant dans le silence. Alyne somnolait sur l’épaule de James, épuisée. Glauuuuuuuuuw!!!!!! Fred s’amusait à faire voler un avion en papier Alors que vous venez de passer à côté de la mort... :lol: :lol: grâce à la magie mais il s’arrêta quand celui-ci alla malencontreusement frapper la tête d’Emily :o :shock: :o Cours Fred, cours!!!!!!!!qui hurla tellement fort que la moitié des élèves présents préfèrent s’en aller par réflexe d’auto-défense acquis avec les années. :lol: :lol: :lol: Mais c'est qu'elle est flippante!!!!
Il y a une dizaine de minute, Harry était passé pour les tenir un minimum au courant. Apparemment, la directrice était parfaitement rétablit grâce aux bons soins de l’infirmière. C'est génial!!!!! Ouffffffff je suis rassurée!!!! J'ai eu peur!!!! Tout le monde avait soupiré de soulagement à cette annonce. Les mauvaises nouvelles étaient venues après. Les Aurors avaient interrogé les hommes de la Confrérie Ecarlate et obtenu leurs aveux sans trop de difficultés. Bande de lâches!!!!! Mas bon, on ne va pas s'en plaindre!!!! :mrgreen: :lol: Ça n’avait pas été la même chose pour Belov qui refusait obstinément de parler s’il ne pouvait pas voir Eva. NON ESPECE DE SALE CAFARD JE T'INTERDIT DE LA VOIR!!!!!! Au bout d’une heure, Harry avait cédé et ordonné qu’on amène la jeune fille. A peine avait-elle mit un pied dans la salle d’interrogatoire que son beau-père s’était jeté sur elle en criant que tout était de sa faute et qu’elle avait gâché le plan. ESPECE DE SCROUT A PETARD NE T'AVISE PAS DE LA TOUCHER!!!!!!!! :evil: :evil: Le temps que les Aurors réagissent, Eva avait heurté violemment le mur et elle était à présent à l’infirmerie, demandant à voir Albus qui déclinait à chaque fois. MAIS... NON... Allez Albinouchet!!!!
-Al, elle est blessée et elle veut s’expliquer, tenta Shannon. Tu ne penses pas que tu pourrais au moins écouter ce qu’elle a dire ? SIIIIIIIIIIIII
-Mais vous êtes dans quel camp ? Je croyais que vous ne l’aimiez pas…
-C’est Rose qui ne l’aime pas, :lol: :lol: Comme il rapporte les choses de sa chérie!!!! :shock: :o protesta Scorpius. Nous, on a un avis partagé. Nuance.
-Personnellement je la déteste aussi, :lol: :lol: :lol: Bah tiens... Etonnant... :lol: intervint Emily nonchalamment. Et je ne pense pas me tromper en disant qu’Alyne et Dom sont d’accord avec moi. Tout à fait!!!! :lol: :lol:
Alyne leva les yeux vers son amie et secoua la tête.
-Ne m’implique pas là-dedans, dit-elle avant d’ajouter en chuchotant, même si je suis effectivement d’accord. :lol: :lol: J'adore comme elle fait genre je suis trop gentille mais en fait non!!!!!
Dans son fauteuil, Albus regarda leur petit groupe en songeant que malgré tout ce qu’ils venaient de vivre ils gardaient leur capacité à rire. Pourtant il n’arrivait pas à les imiter pour la simple et bonne raison qu’Eva hantait ses pensées. Il n’arrivait toujours pas à réaliser qu’elle lui avait mentit depuis le début. Dès leur rencontre elle n’avait jamais été sincère. Que lui avait-elle caché d’autre ? D’un côté il avait envie d’aller lui parler, d’entendre ce qu’elle avait à dire pour se défendre, mais de l’autre il ne pouvait ignorer le fait qu’il était blessé par ses mensonges.
Alors qu’il tergiversait, il vit soudainement sa sœur se lever d’un bond, une expression déterminée sur son visage.
-Lys ? Appela-t-il, surpris. Où est-ce que tu vas ?
-Voir Eva. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Tout le monde se redressa instantanément et James cria alors qu’elle avait déjà traversé plus de la moitié de la salle commune.
-Comment ça ? ELLE VA VOIR EVA, ELLE!!!!
-Puisque personne ne veut y aller, il faut bien que je le fasse, répondit-elle sans se retourner.
-Les Potter sont vraiment trop têtu, maugréa Emily en secouant la tête. :lol: :lol: T'as pas idée!!!!
**
*
Lily s’empressa de quitter la pièce de peur que l’un de ses frères n’essaye de la retenir mais elle finit par ralentir le rythme en voyant qu’elle était seule. Enfin seule, façon de parler bien entendu. Après tout elle était à Poudlard, ce qui signifiait que les couloirs grouillaient d’élèves, surtout à cette heure-ci puisque le déjeuner n’allait pas tarder. Heureusement elle avait pris un copieux petit déjeuner ce matin, ce qui faisait qu’elle pourrait sauter un repas sans problème. Au pire, elle savait pertinemment qu’Hugo lui ramènerait quelque chose, comme d’habitude.
En arrivant à l’étage de l’infirmerie, Lily passa devant la gigantesque fresque représentant tous les magicomages célèbres. Elle adorait ce tableau sans vraiment savoir pourquoi, sûrement à cause du réalisme qu’il dégageait, encore plus que les autres de l’école du moins. Alors qu’elle s’approchait de l’énorme porte en bois elle reconnut son père qui parlait à voix basse à un de ses collègues. Il leva les yeux vers elle, surpris.
-Lily ? S’étonna-t-il.
-Coucou ! Dit-elle en prenant son air de petite fille adorable qui marchait toujours avec sa famille. :lol: :lol: :lol: Genre les yeux du chat potté!!!!!Je viens voir Eva.
Harry parut embarrassé.
-Ça ne va pas être possible, ma chérie. On cherche toujours à l’interroger.
-Pourquoi ? Elle n’a pas avoué ?
-Ce n’est pas le problème. On sait déjà qu’elle est impliquée dans toute cette affaire mais ces motivations nous échappent encore. Elle ne veut rien dire depuis que Belov l’a attaqué.
En même, ça se comprenait, songea Lily. Elle aurait elle-même été terrifié si son beau-père avait cherché à lui faire du mal.
A ce moment-là, la porte de l’infirmerie s’ouvrit sur une femme qui se glissa silencieusement hors de la salle. Lily la reconnut vaguement, elle faisait partit de l’équipe de son père.
-Alors ? Du nouveau ?
-Toujours pas, répondit-elle visiblement contrariée. Elle m’a envoyé balader. Je suis étonnée!!! :shock: :o :lol:
-C’est un truc d’adolescent, assura Harry pour détendre l’atmosphère. Bon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
-Peut-être un psychomage, ou Albinouchet!!!! proposa l’autre homme. Mais il nous faudrait l’autorisation d’un tuteur légal et son père est injoignable. Quant à sa mère, elle est actuellement dans l’avion.
-L’avion ? On ne pouvait pas la faire venir par portoloin ou poudre de cheminette ?
-Le réseau des transports magiques n’est pas connecté avec le fin fond de la Russie. Il aurait fallu mettre en place des mesures exceptionnelles validées par le gouvernement. L’avion était plus rapide.
Harry soupira, à court d’idée. Cette affaire semblait se complexifié de minute en minute. Parfois il se disait qu’il devrait changer de métier. Et puis il changeait d’avis immédiatement. Alors que le silence s’installait, chacun réfléchissant intensément pour trouver une solution, Lily décida de revenir à la charge.
-Je pourrais essayer, moi, non ?
-Toi ?
Elle hocha la tête et s’empressa d’expliquer :
-Eva me connaît, elle se confiera plus facilement à moi qu’à des Aurors. Je sais comment m’y prendre avec elle. Bon Albus aurait été plus efficace mais monsieur fait la tête donc…
-Je ne suis pas sûr, Lily, hésita Harry.
-Allez ! Qu’est-ce que vous avez à perdre ?
-Elle n’a pas tort, approuva la femme. Ce n’est pas une mauvaise idée. On aura qu’à écouter grâce aux oreilles à rallonges. Les oreilles!!!!! De Fred et George!!!!! FRED!!!!! :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:
C’était une idée de Ron, du temps où il travaillait encore pour les Aurors d’utiliser l’invention de ses frères pour aider dans les enquêtes et la méthode était restée, plus qu’utile. T'ES TROP FORT!!!!!!!!
Lily croisa les doigts dans son dos, attendant anxieusement. Pour mettre toutes les chances de son côté, elle adressa son regard de chien battu à son père, un sourire innocent aux lèvres. Il scruta son visage un instant avant de céder, vaincu d’avance. :lol: :lol: :lol:
LILY ^^
LILY ^^
chat-potte.jpg (61.84 Kio) Consulté 255 fois
Il acquiesça d’un mouvement de tête et Lily retint de pousser un cri de victoire. Trop facile. :lol: :lol: :lol: :lol: Respirant un grand coup, elle saisit la poignée de porte et pénétra dans l’infirmerie.
Elle n’y était allée que deux fois, pour rendre visite à sa famille qui avait une fâcheuse tendance à se blesser en jouant au Quidditch. C'est une malédiction!!!! La porte se referma doucement dans son dos tandis qu’une odeur de désinfectant lui chatouilla les narines. La pièce était énorme, presque aussi grande que le hall d’entrée. Des lits aux draps blancs s’alignaient le long des murs, séparés par des paravents pour que les patients aient un peu d’intimité. La décoration était sommaire, uniquement quelques armoires en bois contenant diverses fioles de potions ayant pour capacité de calmer l'acné, refaire pousser les os ou encore forcer le malade à dormir d'un sommeil sans rêves. Les murs en pierre brut donnaient un véritable cachet à la salle, renforcée par les rayons du soleil qui inondaient l’infirmerie à cette heure-ci. Au fond à droite se trouvait le bureau de Mme Rosmaude, dont la porte était actuellement fermée.
Eva était assise dans son lit, le regard dans le vide et elle ne tourna même pas la tête en entendant quelqu’un entrer.
-J’ai dit que je ne parlerais pas, lança-t-elle. Laissez-moi tranquille.
-Quel accueil…
Surprise, la brune se retourna en entendant cette voix qu’elle connaissait bien.
-Qu’est-ce que tu fais là ? Ce sont eux qui t’envoient ? Nope c'est Pierre...
-Il fallait bien trouver quelqu’un et j’ai perdu à la courte paille, répliqua Lily, sarcastique. :lol: :lol: :lol: C'est bien Lily!!!!!
Eva leva les yeux au ciel mais la remarque réussit à lui arracher un sourire. Bravo Lily!!!!!
d2.gif
d2.gif (519.44 Kio) Consulté 257 fois
Elle se décala légèrement, faisant une place à la petite rousse juste à temps pour ne pas se faire écraser les jambes. Cependant, son sourire chuta bien vite en voyant l’expression sérieuse de Lily.
-Epargne ta salive, dit-elle sèchement. Je ne parlerais pas.
-Pourquoi ? Merlin, Eva ! Tu n’es pas en position de négocier.
-C’est à moi d’en juger. Crois-moi, je peux prendre soin de moi toute seule.
-Bien sûr, cracha Lily avec véhémence. On voit ce que ça a donné jusqu’à présent !
-Si tu es venu pour me faire la morale…
-Je suis venue pour te secouer ! Ils vont t’arrêter, Eva. Tu n’as pas l’air de réaliser à quel point c’est grave. Il y a eu des attaques, des morts ! Et tu es impliquée !
Eva grinça des dents, le ventre noué.
-Tu crois que je ne le sais pas ? S’écria-t-elle. Lily, je ne suis pas idiote. On se le demande!!! :lol: :lol: Depuis le premier jour je sais que je ne sortirais pas de cette affaire indemne mais il ne s’agit pas de moi ! :shock: :o :shock: :o
-Quoi ? Comment ça ?
En se rendant compte de son erreur, Eva pinça les lèvres et se referma comme une huitre. Seulement c’était suffisant pour que Lily s’engouffre dans la brèche. S’il y avait une chose pour laquelle elle excellait c’était sa ténacité.
-Eva…
-Laisse-moi tranquille, Lily. S’il te plaît.
-Mais…
Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que la porte de l’infirmerie s’ouvrit à nouveau. *espoir* Prête à incendier l’idiot d’élève qui osait la déranger, Lily fut coupée dans son élan en reconnaissant son frère. Albus se tenait dans l’embrasure, ALBINOUCHET!!!!!!!!!! OUIIIIIIIIII TU ES LE MEILLEUR JE T'AIME!!!!!!!!!! VIVE TOI!!!!!! VIVE VOUS!!!!!
tumblr_m6af6ppDuz1rzgx8po1_400.gif
tumblr_m6af6ppDuz1rzgx8po1_400.gif (493.6 Kio) Consulté 257 fois
le visage neutre et pourtant elle le connaissait assez pour voir son malaise, comme s’il se demandait intérieurement pourquoi il était là.
Gêné, il finit par rompre le silence.
-Je prends le relais, Lys. Tu peux y aller. AHHHHHHHHHHHHHHH *crise cardiaque*
Lily hésita, ne voulant pas céder si facilement mais abdiqua aussitôt en voyant le regard de son frère. Ce n’était pas à elle de parler à Eva pour le moment. Elle adressa une dernière œillade à la brune, comme un avertissement, avant de sortir de l’infirmerie.
**
*
Dès que sa sœur eut fermé la porte derrière elle, Albus vint prendre sa place, veillant à s’assoir à l’extrême bord du lit. Si Eva le remarqua, elle ne fit aucun commentaire et ne le montra pas, restant impassible. RAPPROCHE TOI!!!!!!!! Pourtant il pouvait voir la tension dans ses épaules comme si elle s’attendait à une attaque à tout instant. Elle avait peur de lui, :shock: :o :shock: :o :shock: :o réalisa-t-il dans un éclair de compréhension. Peur qu’il réussisse où les autres avaient échoué, la faire parler. Pourtant il n’avait qu’une seule question à poser.
-Pourquoi ? Souffla-t-il, ce qui eut le mérite de la désarçonner. Parce qu'elle n'avait pas le choix!!!!!
-Qu’est-ce…qu’est-ce que tu veux dire ?
-Pourquoi tu m’as mentit ? Tu aurais pu réaliser ta mission sans impliquer ma famille mais tu l’as fait. Lily avec les cours de combat, James avec le baiser Tu étais vraiment obligé de me rappeler cet horrible moment??!! :( :( et après moi. Et tu ne t’es pas arrêté là. Il y a eu Louis. Ce passage là n'était pas obligé d'être cité non plus hein...Tu nous as tous embarqué dans cette histoire sans penser aux conséquences. Tu nous as tous mit en danger. Maintenant je veux des explications.
-Tu ne peux pas m’obliger…
-Très bien. Alors laisse-moi te poser une autre question. Comment avez-vous fait pour ouvrir la chambre des secrets ? Les Aurors n’ont toujours pas trouvé la réponse…
-Andros,saleté de compote!!!!!! répondit Eva sans scrupule. Grâce à ses recherches sur la chambre, il était tombé sur des vieux textes qui mentionnaient le fourchelangue. Il a retenu quelques phrases et ça été suffisant pour ouvrir la chambre. C’était sa seule utilité dans notre plan. Il ne sert qu'à nous faire chier en fait!!!!! :evil: :evil: :evil: :evil:
Albus hocha la tête. Ça faisait sens. Qui aurait cru que cet idiot de journaliste puisse jouer un rôle déterminant finalement ? D’après ce qu’il avait entendu, il était actuellement en salle d’interrogatoire et s’était fait renvoyé quand la Gazette avait entendu parler de l’affaire. :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:
-Donc tout le monde avait une motivation dans cette histoire, récapitula-t-il. Belov voulait les reliques, Andros découvrir la chambre des secrets, mais toi ? Pourquoi est-ce tu t’es retrouvé embarqué là-dedans ?
-Ce n’est pas important Al…
-Ça l’est pour moi.
Eva baissa la tête, incapable de soutenir son regard plus longtemps.
-Je n’ai jamais voulu que ça finisse comme ça, murmura-t-elle. Dis le!!!!!!!
-Je sais. Mais il va falloir parler à un moment ou un autre. Ils ne vont pas lâcher l’affaire, ils ont besoin de réponse. Tu ne crois pas que ça serait plus facile si c’est à moi que tu te confiais ?
-Tu ne comprends pas, dit-elle les larmes aux yeux. Je…je ne peux pas le mettre en danger.
-Qui ? Eva, qui est-ce que tu protèges ?!
Il avait envie de la secouer par les épaules, de la faire réagir. Pour qui était-elle prête à risquer tout ce qu’elle avait ? Albus essaya de se repasser toutes leurs conversations, ce qu’elle lui avait confié sur sa vie.
-Ta mère ? Tenta-t-il. C’est elle ? Elle était mêlée à tout ça à cause de ton beau-père ?
-Elle peut bien finir ses jours en prison, ça m’est égal, rétorqua Eva sèchement. Tout ça c’est de sa faute. L'amour mère et fille... :lol: :lol:
Albus haussa un sourcil face à la violence de son ton. Et puis il comprit. Tout s’emboîta dans son esprit comme si on avait fait sauter un verrou comme par miracle.
-Alexeï, dit-il dans un souffle. Tu protèges ton petit frère. OUIIIII BRAVO!!!!!!!
Il n’en fallut pas plus. Eva fondit en larme et avant qu’il ne comprenne Albus s’était déjà levé pour la prendre dans ses bras, la serrant fortement contre lui. OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIII C'EST MERVEILLEUX!!!!!! VIVE VOUS!!!!!!! IL LA PREND DANS SES BRAS!!!!!!! Jusqu’à maintenant elle n’avait jamais craquée, elle lui avait toujours parut si inébranlable, si forte, pourtant il ne se rendait compte seulement qu’à cet instant le poids qu’elle avait eu sur ses épaules depuis des mois. Ses sanglots étouffés résonnaient dans l’infirmerie tandis qu’il lui murmurait des mots rassurant en lui caressant les cheveux.
La crise de larme dura quelques minutes puis Eva s’écarta lentement, le teint pâle. Elle avait l’air tellement perdu, comme ça, si petite au milieu du lit et les yeux rougis, qu’Albus dû se faire violence pour ne pas la serrer à nouveau contre lui.
-Je…ça va faire plus de 8 mois que…que je l’ai pas vu, hoqueta-t-elle. Belov m’a promis que si je faisais ce qu’il disait, si j’arrivais à trouver les reliques, alors il me le rendrait. Mais il mentait. Je ne sais toujours pas où il est. Personne ne devait savoir ou sinon il y aurait des conséquences. C’est ce qu’il m’a dit quand je suis venu le voir en salle d’interrogatoire hier, avant que les Aurors ne l’éloignent de moi. T'INQUIèTE, JE VAIS ALLER LE TUER!!!!!!!!
-Eva, dit-il doucement. Belov ne t’approchera plus. Il ne peut plus te faire de mal, d’accord ? C’est fini.
Eva secoua la tête et eut un rire sans joie.
-Tu ne comprends pas hein ? Je m’en fiche de ce qu’il peut me faire ! Je l’aurais mérité après tout ce que j’ai fait. Ce qui m’importe c’est que mon petit frère est toujours retenu quelque part et que je ne peux rien faire pour l’aider…
-Tu te trompes ! Maintenant que les Aurors savent, ils vont mener une enquête et le trouver. Les hommes de mains de Belov n’auront plus aucune raison de lui obéir en apprenant qu’il s’est fait prendre et alors on pourra récupérer Alexeï. Et tu ne l’aurais pas mérité, Eva, ajouta-t-il fermement, faisant échos à son début de phrase.
-Albus, dit-elle d’une voix brisée, des gens ont été blessés ou sont morts parce que j’ai eu peur de parler. Parce que pendant tout ce temps je savais ce qu’il se passait et je n’ai rien dit.
-Tu l’as fait pour protéger ton frère…
-Arrête ! S’écria Eva brusquement. Toi plus qu’aucun autre devrais être en colère contre moi ! Pourquoi est-ce que tu me réconfortes alors que tu aurais toutes les raisons du monde de me hurler dessus ?!
-Parce que je t’aime !
Fangirl!!!!!
Fangirl!!!!!
tumblr_m2pf4nWrGY1r9zaago1_250.gif (497.61 Kio) Consulté 257 fois
Ça lui avait échappé sans qu’il puisse le retenir. Eva se figea, les yeux écarquillés alors que les épaules d’Albus se tendaient, attendant une quelconque réaction. Ils restèrent silencieux un moment jusqu’à ce qu’il se lève, nerveux.
-Bon…je vais…je vais y aller. Il faut que je prévienne mon père. A plus tard.
Il n’avait qu’une envie : fuir au plus vite. Mais il n’avait même traversé la moitié de l’infirmerie qu’il entendit Eva l’appeler. Il se retourna par réflexe et avant qu’il ait pu faire un seul geste, elle l’embrassait. Ces lèvres semblaient brûlantes contre les siennes et il lui rendit son baiser en la serrant contre lui, ses mains autour de sa taille.
Fangirl!!!!!
Fangirl!!!!!
tumblr_m2pf4nWrGY1r9zaago1_250.gif (497.61 Kio) Consulté 257 fois
Il n’avait encore jamais ressentit ça en l’embrassant. Presque une douleur tellement il avait besoin d’elle. Leur relation avait commencé lentement, presque timidement. Et puis il avait découvert Eva Covaci derrière le masque de froideur qu’elle portait avec les autres. Il était tombé amoureux de cette fille. Ça lui donnait presque le vertige.
Quand ils s’écartèrent, il constata que la respiration d’Eva était aussi laborieuse que la sienne.
-Je t’aime aussi Albus Potter, murmura-t-elle. Moi aussi je l'aime mais comme je suis la meilleure je te le laisse!!!!!!
**
*
Les jours qui suivirent furent assez éprouvant. Dès que les Aurors furent mit au courant pour Alexeï, ils se mirent à sa recherche avec les maigres indices en leur possession. Eva sursautait à chaque fois la porte de l’infirmerie s’ouvrait, espérant de bonnes nouvelles qui n’arrivaient pas. :cry: :cry: :cry: :cry: Câlin!!!!! Elle n’avait pas été autorisée à quitter l’endroit pour le moment, étant toujours impliqué dans l’affaire de la Confrérie.
A vrai dire, personne ne semblait trop savoir quoi faire d’elle. La mettre en prison en attendant le procès ? Peu probable. C’était McGonagall qui avait proposé cette solution temporaire et Harry avait accepté malgré les protestations de certaines personnes. Même si elle n’était plus blessée, Eva restait donc à l’infirmerie. Cela permettait aux autorités de la garder à l’œil sans qu’elle soit en contact avec les autres élèves du château. Car bien sûr il était exclu qu’elle puisse se balader à sa guise. Mme Rosmaude n’avait pas eu l’air ravi de jouer les gardiens, aussi Eva s’efforçait de se faire la plus discrète possible. Généralement, elle passait ses journées à lire en attendant qu’Albus ou Lily viennent lui tenir compagnie après la fin des cours.
-Salut ! Lança d’ailleurs Albus en arrivant. Je t’ai manqué ? Evidemment mon chouchou!!!!!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
-Sachant que je passe mes journées à tourner en rond sans savoir quoi faire, j’aurais tendance à dire oui, répondit-elle en l’embrassant. Quel romantisme... :lol: :lol:
Il attrapa une chaise et s’assit à côté d’elle dans son coin réservé de l’infirmerie. Il n’y avait que deux patients aujourd’hui, à l’autre bout de la pièce, qui n’arrêtaient de leur lancer des regards en coin et de chuchoter entre eux.
En voyant l’expression sur le visage d’Eva, Albus lui prit la main.
-Ignore-les, conseilla-t-il. Envois les péter!!!!! :lol: :lol: :lol:
-Ils pensent que je suis une criminelle qui va les tuer dans leur sommeil, rétorqua-t-elle. :o :shock: :evil: :lol: Fais le!!!! :lol: :lol:
-Tu ne crois pas que tu exagères un peu là ?
-Peut-être bien, marmonna-t-elle. Sinon, du nouveau ?
-Non. Mon père dit qu’ils sont en train d’explorer plusieurs pistes et que ta mère coopère avec eux.
Eva grimaça. Sa mère était arrivée il y a deux jours de Russie. Quand elle avait débarqué à Poudlard de bon matin, accompagné d’un Auror, Eva avait tout de suite su que leurs retrouvailles n’allaient pas être des plus chaleureuses. C’était un euphémisme. Sa mère lui avait reproché d’être une incapable, qu’à cause d’elle et de l’arrestation de Belov elles ne reverraient plus jamais Alexeï. Quelle brolvur!!!!!!! Non mais oh!!!!!! Elle a pas le droit de lui dire ça!!!!!!! Eva avait dû se mordre la langue jusqu’au sang pour éviter de secouer sa mère de toutes ses forces pour lui faire réaliser que l’homme dont elle était tombé amoureuse était un psychopathe dangereux. En réalité elle aurait aimé que sa mère la prenne dans ses bras et lui dise que tout irait bien, que ce qui se passait n’était pas de sa faute. Finalement c’était Albus qui s’en était chargé pendant que Lily s’insurgeait contre la stupidité des adultes. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
Agacée, Eva chassa ses souvenirs et se reconcentra sur leur conversation.
-Pourquoi est-ce que tu as ton écharpe de Gryffondor avec toi ? Demanda-t-elle.
-Oh ! C’est la finale de Quidditch aujourd’hui, répondit-il. Poufsouffle contre Gryffondor. Tu verrais James. Il n’arrête pas de faire des discours de motivations à ses joueurs. Il est tellement stressé que même Alyne n’a pas cherché à stopper Emily quand elle lui a balancé un verre d’eau à la figure pour le calmer.
En imaginant la scène, Eva éclata de rire.
-Le match est à quelle heure ?
-16h30.
-Qu’est-ce que tu fais encore là alors ? Ça ne va pas tarder à commencer. Vas-y !
Albus se tortilla sur sa chaise, gêné.
-Tu es sûr ? Je veux dire ça ne te dérange pas de rester toute seule ?
-Et te faire louper la finale ? Hors de question ! Ne t’occupe pas de moi, file ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Il sourit et se leva d’un bond. Avant de partir il se pencha pour l’embrasser puis se dépêcha de rejoindre le terrain. Les cris des supporters lui parvinrent avec force tandis qu’il montait les marches menant aux tribunes de Gryffondor. Heureusement, toute une bande de rouquin se repère facilement dans une foule, surtout quand Dominique lui hurlait en sautant sur place :
-Albus ! Oh ! Al ! Par ici ! On est là !
Rose lui adressa un grand sourire, brandissant une banderole rouge et or quand il prit place à côté d’elle. Apparemment, il arrivait pile à l’heure car au même moment la voix de Jordan Thomas déchira l’air, couvrant à grande peine le bruit que faisaient les élèves.
-Bienvenu à tous pour cette grande finale qui je suis sûr va être épique ! Hurla-t-il. Pour ce dernier match de l’année c’est Gryffondor qui va s’opposer à Poufsouffle ! On n’avait pas vu ça depuis plus de dix ans. Par contre, je serais cette fois seul pour commenter car mon co-animateur, André Andros, est actuellement indisponible. Comprenez en fait qu’il est en prison. :mrgreen: :lol: Ouiiiiiiiii!!!!!!!! Vous vous rendez compte que j’ai côtoyé un criminel ? :shock: :o Merlin, ça sera génial à mettre sur un CV ! :lol: :lol: :lol: Je l'aime lui!!!!! Purée c'est la dernière fois qu'on le voit... Je vais pleurer... :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:
-Thomas ! Gronda la directrice.
-Comme je le disais à l’instant, les équipes rentrent sur le terrain, menées par l’incroyable James Potter et le génial Mason Utah. Les capitaines se serrent la main, enfourchent leur balais…Attention ! Le jeu commence ! Le souaffle est entre les mains du poursuiveur de Poufsouffle qui esquive un cognard et fonce vers les buts adverses. Il tire…Loupé ! Emily Levy renvoie la balle à Katerina Donnelly, la seule et unique et la magnifique :lol: , qui fait la passe à Julia Bennett. Les trois poursuiveurs adoptent une formation serrée, réussissant à éviter leurs adversaires. Ouais !! 10-0 pour Gryffondor !
Albus se leva en même temps que les supporters, hurlant de joie. Le match continua, les buts s’enchaînant à une telle vitesse que même Jordan avait dû mal à suivre. A croire qu’aucune des deux équipes ne voulait lâcher l’affaire. Dans les gradins, tout le monde était stressé et la tension montait à mesure que le temps passait. Dominique et Louis criaient tellement fort à chaque but en faveur de leur maison que Rose avait fini par leur jeter un sortilège de mutisme, exaspérée. Elle avait finalement libérée le frère et la sœur une heure plus, non sans un regard menaçant qui disait clairement qu’elle n’aurait aucun scrupule à recommencer.
-Le score est désormais de 210 à 250 en faveur de Poufsouffle, récapitula Jordan. Merlin, je crois que je suis en train de faire une crise d’angoisse ! Mettez fin à ce match ! Purée c'est serré!!!!!
-Thomas, reprenez-vous !
-Bien sûr professeur. Il faut que je pense à des images apaisantes. Voyons, des licornes, des chatons, un arc-en-ciel… Bellamy... :mrgreen: :lol:
-Miss Donnelly, suggéra McGonagall d’une voix neutre. :lol: :lol: :lol: :lol: C'est excellent!!!! Elle m'a tuée!!!! Je ne vois pas comment faire un meilleur dernier match!!!!!
-Quoi ? Mais oui ! Katarina, évidemment ! Merci professeur ! Alors, le souaffle est entre les mains d’Hugo Weasley tandis que Logan Stever envoie un cognard sur le batteur adverse qui tentait d’atteindre la gardienne de Gryffondor, Emily Levy et qui se le prend en pleine tête. :lol: :twisted: Aïe ! Ça doit faire mal… Pendant ce temps, de l’autre côté du terrain, les attrapeurs partent au quart de tour ! Si je ne m’abuse, ils ont enfin repéré le vif d’or.
Albus bondit sur ses pieds, se penchant par-dessus la balustrade pour mieux voir. En effet, son frère filait à toute allure derrière la petite balle dorée.
-Potter semble avoir une légère avance, même si Utah n’est pas loin non plus. Ils remontent tous les deux en chandelles, pratiquement à la verticale. Et… Oui !!!!!!!!!!!!!!!!! Potter attrape le vif d’or ! Potter attrape le vif d’or ! On a gagné !!!!!!! Gryffondor gagne !!! ON A GAGNE!!!!!!!! ON A GAGNE!!!!!!!! ON EST LES MEILLEURS!!!!!!!!!!!! Me demandez pas le score, je ne suis pas en état de faire un calcul aussi complexe qu’une addition en ce moment !
Les joueurs, quant à eux, descendirent en piquet vers le sol et atterrirent en hurlant de joie dans un câlin collectif. Fred souleva littéralement Katarina du sol pour la faire tourner dans ses bras, criant à tue-tête, tandis que James arrachait pratiquement la coupe en or des mains de la directrice avant de la hisser au-dessus de sa tête. Quelques secondes plus tard, les supporters déferlèrent sur le terrain telle une vague rouge et or. La foule acclamait son équipe victorieuse. James embrassa Alyne comme si c’était la fin du monde et quand il recula, un énorme sourire barrait son visage. Il avait l’air à la fois incrédule d’avoir gagné et au comble du bonheur. En se retournant, il manqua de se faire renverser par ses deux meilleurs amis qui continuaient à hurler comme des hystériques.
-On a gagné ! On a gagné !
-Je sais, les gars, c’est moi qui ai attrapé le vif d’or je vous ferais remarquer !
-On a gagné ! Continua Fred malgré tout.
James éclata de rire tandis que la coupe passait entre les mains de l’équipe et des Gryffondor amassés autour d’eux. L’euphorie était réellement communicative. Soudain, il sentit une main sur son épaule et se tourna pour faire face à son meilleur ami.
-Regarde-moi bien, souffla Logan, parce que je crois que je vais faire une connerie. VAS Y!!!!!!!!!! ALLEZ JE CROIS EN TOI!!!!!!!
-Quoi ? Dit-il, perplexe.
Mais il n’eut pas le temps d’ajouter quoique ce soit car Logan s’éloigna, slalomant entre les supporters et se planta devant Emily. La jeune gardienne avait les cheveux complètement décoiffés à cause du match et elle lui adressa un sourire rayonnant, comme si elle n’en revenait pas d’avoir la coupe entre les mains.
-Tu…commençait-elle.
-Pitié, ne me frappe pas. :lol: :lol: :lol: :lol:
-Pardon ?
Emily resta figée en le voyant se pencher vers elle. Un peu plus loin, James, Fred, Dominique et Alyne écarquillèrent les yeux en les voyant s’embrasser, bouches-bée. Ils restèrent à regarder le couple s’embrasser, bousculés par la foule, mais trop choqués pour bouger.
-Je rêve, c’est ça ? S’exclama Dominique.
-Surtout pas ! Rétorqua immédiatement Fred. On vient de gagner la coupe de Quidditch, hors de question que ça soit un simple rêve merci bien !
Ils secouèrent la tête, restant concentrés sur Emily et Logan qui semblaient perdus dans leur propre monde. OUIIIIIIII ILS SONT ENSEMBLE PUREE ILS SONT ENSEMBLE!!!!!!!!!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
**
*
Il fallut plus d’un quart d’heure à Albus pour parvenir à s’extraire de la foule sur le terrain. Pendant une seconde, il songea à chercher ses amis mais renonça bien vite. Il les retrouverait plus tard à la fête dans la salle commune. Parce que évidemment il était sûr que la fête allait durer une bonne partie de la nuit vu l’euphorie qui régnait chez les Gryffondor. En plus les professeurs étaient généralement indulgents avec la maison qui gagnait la coupe, sachant pertinemment que ça sera peine perdue que d’essayer de les calmer.
Traversant le parc désert, Albus adressa un signe de la main à Hagrid en passant devant sa cabane. Le demi-géant lui adressa un grand sourire et continua à s’occuper de son potager en sifflotant, sa petite chienne à trois-têtes (qui avait quand même beaucoup grandit depuis le début d’année) courant autour de lui.
En rentrant dans l’infirmerie, il vit Eva relever la tête du livre qu’elle lisait et elle haussa un sourcil, interrogatrice.
-Alors ? Qui a gagné ?
-Gryffondor !!!! VIVE NOUS!!!!!!!!!
Eva éclata de rire en voyant Albus sautillé de bonheur, entamant une danse de la joie qui ressemblait à s’y méprendre à une danse pour invoqué la pluie. :lol: :lol: :lol: ET UN POINT COMMUN AVEC MOI!!!! Il lui planta un baiser sur la joue, continuant à chantonner « On est les meilleurs ! On est les meilleurs ». Alors qu’il commençait à lui raconter le match avec des détails à foison, on toqua à la porte.
Albus soupira, se demandant qui osait l’interrompre au moment de son récit où son frère allait attraper héroïquement le vif d’or. Le battant s’entrouvrit, révélant Magnus Grant, le collègue de son père.
-Excusez-moi de vous déranger, dit-il, mais il y a un invité qui voudrait te voir, Eva.
Il ponctua sa phrase d’un petit sourire mystérieux avant d’ouvrir la porte complètement. Un petit garçon d’environ sept ans se tenait derrière lui, l’air apeuré. Il serrait contre sa poitrine un lapin en peluche et regardait l’infirmerie avec de grands yeux curieux. Albus sut immédiatement qui il était. En même temps, ce n’était pas nécessaire d’être devin pour le deviner. Le petit garçon avait les mêmes cheveux bruns et les mêmes yeux sombres qu’Eva.
-Alexeï ! S’écria-t-elle.
Elle bouscula Albus en se précipitant et souleva son petit frère dans ses bras avant de la serrer contre elle, chuchotant des mots intelligibles. Elle l’embrassa sur le front tandis que les larmes dévalaient ses joues et elle se mit à rire en calant l’enfant contre sa hanche. C'EST MERVEILLEUX!!!!!!! C'EST SUPERBE!!!!!! C'EST FANTASTIQUE!!!!!!!!!! VIVE CES DEUX LA!!!!!!!! OUIIIIIIIIIII!!!!!!!!!! *danse de la joie*
-Eva ! Dit-il d’une voix enfantine.
-Coucou bonhomme. Regarde-toi, comme tu as grandis.
-Oui !
-Tu m’as manqué, tu sais ? Tu vas bien, ils ne t’ont rien fait ?
Alexeï secoua la tête et tendit la main vers le visage de sa sœur.
-Pourquoi tu pleures, Eva ?
-Parce que je suis contente que tu sois là, répondit-elle, la gorge serrée. Merci, ajouta-t-elle en se tournant vers l’Auror. Merci beaucoup.
- On n’a fait que notre métier. En tout cas, il n’a rien. Un médicomage l’a examiné avant de monter dans l’avion.
Eva hocha la tête. Elle ne s’était pas sentit aussi légère et heureuse depuis plus d’un an. C’était comme si un énorme poids venait de lui être enlevé des épaules. Elle n’arrivait pas à réaliser que son petit frère allait bien, qu’il était désormais en sécurité, loin de Belov. En relevant la tête, elle croisa le regard d’Albus, qui l’observait en souriant et elle sut à cet instant que l’enfer était terminé. C'est merveilleux!!!!!!

Alors?
Bon alors attention, je veux plein de commentaires, vos impressions, des images, des citations, du fun, des délires et du bonheur!!!!!!! :mrgreen:
J'espère que vous avez aimé en tout cas! EVIDEMMENT!!!!!! C'ETAIT MERVEILLEUX!!!!!!!
A la semaine prochaine pour l'épilogue (que je n'ai pas encore écrit...Ouais je suis grave en retard mais j'ai tellement pas envie que ça finisse :lol: ).
Gros bisous à tous!!!!! :mrgreen:

Bon, je vais vite lire le prologue maintenant!!!!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Dernière modification par sageR le ven. 13 mars, 2015 10:29 pm, modifié 1 fois.
sous-le-signe-de-la-lune

Profil sur Booknode

Messages : 3645
Inscription : jeu. 25 avr., 2013 1:00 pm
Localisation : Quelque part dans mes pensées mais le plus souvent en France.

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par sous-le-signe-de-la-lune »

je n'ai pas le temps de faire un aussi long commentaire que je le voudrais mais c'est génial ! Tout, tout, tout et c'est bien dommage que ça soit déjà la fin T-T
Vivement l'épilogue *^*
BigPanda

Profil sur Booknode

Messages : 3019
Inscription : jeu. 01 nov., 2012 1:51 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par BigPanda »

annabethfan a écrit :Hey! Salut tout le monde.

Oh mon dieu, j'arrive même pas à réaliser que c'est le dernier chapitre... :( Ca me fait trop bizarre. Mais bon, je serais encore là la semaine prochaine pour poster l'épilogue donc ce n'est pas tout à fait la fin. Et oui, vous n'êtes pas encore débarrassé de moi! :lol: Je veux pas être débarrassée de touaaaaaa Anna, je t'aime trop :cry:

Un énorme merci pour vos commentaires, ils m'ont fait très plaisir!!! Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est important pour moi et à quel point ça m'encourage!

Allez, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps: voici le dernier chapitre et accessoirement le plus long que j'ai jamais fait (il fait plus de 9 pages Word contre 6 ou 7 d'habitude ;) )


Chapitre XXXX Pourquoi déjà ?? :cry:

-Je ne veux pas la voir ! C’est pourtant clair non ?
-Albus…
Rose soupira devant l’entêtement de son cousin. Certes, elle n’était pas la fan numéro un du couple qu’il formait avec Eva mais la situation devenait ridicule. Ça allait faire plusieurs heures que l’épisode de la chambre des secrets s’était terminé pourtant la tension ambiante n’était pas retombée pour autant. En revenant à la salle commune, ils s’étaient tous rassemblés dans un coin de la pièce, entre eux. Albus était d’une humeur massacrante, se murant dans le silence. Alyne somnolait sur l’épaule de James, épuisée. Fred s’amusait à faire voler un avion en papier grâce à la magie mais il s’arrêta quand celui-ci alla malencontreusement frapper la tête d’Emily qui hurla tellement fort que la moitié des élèves présents préfèrent s’en aller par réflexe d’auto-défense acquis avec les années. Comme je les comprend ! ^^
Il y a une dizaine de minute, Harry était passé pour les tenir un minimum au courant. Apparemment, la directrice était parfaitement rétablit grâce aux bons soins de l’infirmière. Tout le monde avait soupiré de soulagement à cette annonce. Les mauvaises nouvelles étaient venues après. Les Aurors avaient interrogé les hommes de la Confrérie Ecarlate et obtenu leurs aveux sans trop de difficultés. Ça n’avait pas été la même chose pour Belov qui refusait obstinément de parler s’il ne pouvait pas voir Eva. Au bout d’une heure, Harry avait cédé et ordonné qu’on amène la jeune fille. A peine avait-elle mit un pied dans la salle d’interrogatoire que son beau-père s’était jeté sur elle en criant que tout était de sa faute et qu’elle avait gâché le plan. Le temps que les Aurors réagissent, Eva avait heurté violemment le mur et elle était à présent à l’infirmerie, demandant à voir Albus qui déclinait à chaque fois.
-Al, elle est blessée et elle veut s’expliquer, tenta Shannon. Tu ne penses pas que tu pourrais au moins écouter ce qu’elle a dire ?
-Mais vous êtes dans quel camp ? Je croyais que vous ne l’aimiez pas…
-C’est Rose qui ne l’aime pas, protesta Scorpius. Nous, on a un avis partagé. Nuance.
-Personnellement je la déteste aussi, intervint Emily nonchalamment. Et je ne pense pas me tromper en disant qu’Alyne et Dom sont d’accord avec moi.
Alyne leva les yeux vers son amie et secoua la tête.
-Ne m’implique pas là-dedans, dit-elle avant d’ajouter en chuchotant, même si je suis effectivement d’accord.
Dans son fauteuil, Albus regarda leur petit groupe en songeant que malgré tout ce qu’ils venaient de vivre ils gardaient leur capacité à rire. Pourtant il n’arrivait pas à les imiter pour la simple et bonne raison qu’Eva hantait ses pensées. Il n’arrivait toujours pas à réaliser qu’elle lui avait mentit depuis le début. Dès leur rencontre elle n’avait jamais été sincère. Que lui avait-elle caché d’autre ? D’un côté il avait envie d’aller lui parler, d’entendre ce qu’elle avait à dire pour se défendre, mais de l’autre il ne pouvait ignorer le fait qu’il était blessé par ses mensonges.
Alors qu’il tergiversait, il vit soudainement sa sœur se lever d’un bond, une expression déterminée sur son visage.
-Lys ? Appela-t-il, surpris. Où est-ce que tu vas ?
-Voir Eva. Je t'aime Lily Luna Potter
Tout le monde se redressa instantanément et James cria alors qu’elle avait déjà traversé plus de la moitié de la salle commune.
-Comment ça ? Avec ses jambes peut-être ?
-Puisque personne ne veut y aller, il faut bien que je le fasse, répondit-elle sans se retourner.
-Les Potter sont vraiment trop têtu, maugréa Emily en secouant la tête. Sans blague !
**
*
Lily s’empressa de quitter la pièce de peur que l’un de ses frères n’essaye de la retenir mais elle finit par ralentir le rythme en voyant qu’elle était seule. Enfin seule, façon de parler bien entendu. Après tout elle était à Poudlard, ce qui signifiait que les couloirs grouillaient d’élèves, surtout à cette heure-ci puisque le déjeuner n’allait pas tarder. Heureusement elle avait pris un copieux petit déjeuner ce matin, ce qui faisait qu’elle pourrait sauter un repas sans problème. Au pire, elle savait pertinemment qu’Hugo lui ramènerait quelque chose, comme d’habitude.
En arrivant à l’étage de l’infirmerie, Lily passa devant la gigantesque fresque représentant tous les magicomages célèbres. Elle adorait ce tableau sans vraiment savoir pourquoi, sûrement à cause du réalisme qu’il dégageait, encore plus que les autres de l’école du moins. Alors qu’elle s’approchait de l’énorme porte en bois elle reconnut son père qui parlait à voix basse à un de ses collègues. Il leva les yeux vers elle, surpris.
-Lily ? S’étonna-t-il.
-Coucou ! Dit-elle en prenant son air de petite fille adorable qui marchait toujours avec sa famille. Je viens voir Eva.
Harry parut embarrassé.
-Ça ne va pas être possible, ma chérie. On cherche toujours à l’interroger.
-Pourquoi ? Elle n’a pas avoué ?
-Ce n’est pas le problème. On sait déjà qu’elle est impliquée dans toute cette affaire mais ces motivations nous échappent encore. Elle ne veut rien dire depuis que Belov l’a attaqué.
En même, ça se comprenait, songea Lily. Elle aurait elle-même été terrifié si son beau-père avait cherché à lui faire du mal.
A ce moment-là, la porte de l’infirmerie s’ouvrit sur une femme qui se glissa silencieusement hors de la salle. Lily la reconnut vaguement, elle faisait partit de l’équipe de son père.
-Alors ? Du nouveau ?
-Toujours pas, répondit-elle visiblement contrariée. Elle m’a envoyé balader.
-C’est un truc d’adolescent :lol: tellement vrai Harry ! , assura Harry pour détendre l’atmosphère. Bon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
-Peut-être un psychomage, proposa l’autre homme. Mais il nous faudrait l’autorisation d’un tuteur légal et son père est injoignable. Quant à sa mère, elle est actuellement dans l’avion.
-L’avion ? On ne pouvait pas la faire venir par portoloin ou poudre de cheminette ?
-Le réseau des transports magiques n’est pas connecté avec le fin fond de la Russie. Il aurait fallu mettre en place des mesures exceptionnelles validées par le gouvernement. L’avion était plus rapide.
Harry soupira, à court d’idée. Cette affaire semblait se complexifié de minute en minute. Parfois il se disait qu’il devrait changer de métier. Et puis il changeait d’avis immédiatement. Alors que le silence s’installait, chacun réfléchissant intensément pour trouver une solution, Lily décida de revenir à la charge.
-Je pourrais essayer, moi, non ?
-Toi ?
Elle hocha la tête et s’empressa d’expliquer :
-Eva me connaît, elle se confiera plus facilement à moi qu’à des Aurors. Je sais comment m’y prendre avec elle. Bon Albus aurait été plus efficace mais monsieur fait la tête donc…
-Je ne suis pas sûr, Lily, hésita Harry.
-Allez ! Qu’est-ce que vous avez à perdre ?
-Elle n’a pas tort, approuva la femme. Ce n’est pas une mauvaise idée. On aura qu’à écouter grâce aux oreilles à rallonges.
C’était une idée de Ron, du temps où il travaillait encore pour les Aurors d’utiliser l’invention de ses frères pour aider dans les enquêtes et la méthode était restée, plus qu’utile. Le génie Weasley
Lily croisa les doigts dans son dos, attendant anxieusement. Pour mettre toutes les chances de son côté, elle adressa son regard de chien battu à son père, un sourire innocent aux lèvres. Il scruta son visage un instant avant de céder, vaincu d’avance. :twisted:
Il acquiesça d’un mouvement de tête et Lily retint de pousser un cri de victoire. Trop facile. Respirant un grand coup, elle saisit la poignée de porte et pénétra dans l’infirmerie.
Elle n’y était allée que deux fois, pour rendre visite à sa famille qui avait une fâcheuse tendance à se blesser en jouant au Quidditch. La porte se referma doucement dans son dos tandis qu’une odeur de désinfectant lui chatouilla les narines. La pièce était énorme, presque aussi grande que le hall d’entrée. Des lits aux draps blancs s’alignaient le long des murs, séparés par des paravents pour que les patients aient un peu d’intimité. La décoration était sommaire, uniquement quelques armoires en bois contenant diverses fioles de potions ayant pour capacité de calmer l'acné, refaire pousser les os ou encore forcer le malade à dormir d'un sommeil sans rêves. Les murs en pierre brut donnaient un véritable cachet à la salle, renforcée par les rayons du soleil qui inondaient l’infirmerie à cette heure-ci. Au fond à droite se trouvait le bureau de Mme Rosmaude, dont la porte était actuellement fermée.
Eva était assise dans son lit, le regard dans le vide et elle ne tourna même pas la tête en entendant quelqu’un entrer.
-J’ai dit que je ne parlerais pas, lança-t-elle. Laissez-moi tranquille.
-Quel accueil…
Surprise, la brune se retourna en entendant cette voix qu’elle connaissait bien.
-Qu’est-ce que tu fais là ? Ce sont eux qui t’envoient ?
-Il fallait bien trouver quelqu’un et j’ai perdu à la courte paille, répliqua Lily, sarcastique.
Eva leva les yeux au ciel mais la remarque réussit à lui arracher un sourire. Elle se décala légèrement, faisant une place à la petite rousse juste à temps pour ne pas se faire écraser les jambes. Cependant, son sourire chuta bien vite en voyant l’expression sérieuse de Lily.
-Epargne ta salive, dit-elle sèchement. Je ne parlerais pas.
-Pourquoi ? Merlin, Eva ! Tu n’es pas en position de négocier.
-C’est à moi d’en juger. Crois-moi, je peux prendre soin de moi toute seule. C'est vrai que jusqu'ici ça t'as réussie !
-Bien sûr, cracha Lily avec véhémence. On voit ce que ça a donné jusqu’à présent ! Merci Lily !
-Si tu es venu pour me faire la morale…
-Je suis venue pour te secouer ! Ils vont t’arrêter, Eva. Tu n’as pas l’air de réaliser à quel point c’est grave. Il y a eu des attaques, des morts ! Et tu es impliquée !
Eva grinça des dents, le ventre noué.
-Tu crois que je ne le sais pas ? S’écria-t-elle. Lily, je ne suis pas idiote. Depuis le premier jour je sais que je ne sortirais pas de cette affaire indemne mais il ne s’agit pas de moi !
-Quoi ? Comment ça ?
En se rendant compte de son erreur, Eva pinça les lèvres et se referma comme une huitre. Seulement c’était suffisant pour que Lily s’engouffre dans la brèche. S’il y avait une chose pour laquelle elle excellait c’était sa ténacité.
-Eva…
-Laisse-moi tranquille, Lily. S’il te plaît.
-Mais…
Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que la porte de l’infirmerie s’ouvrit à nouveau. OHOHOH Prête à incendier l’idiot d’élève qui osait la déranger, Lily fut coupée dans son élan en reconnaissant son frère. OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII Albus se tenait dans l’embrasure, le visage neutre et pourtant elle le connaissait assez pour voir son malaise, comme s’il se demandait intérieurement pourquoi il était là.
Gêné, il finit par rompre le silence.
-Je prends le relais, Lys. Tu peux y aller. OUIOUIOUIOUIOUIOUIOUIOUIOUIOUIIIIIIII
Lily hésita, ne voulant pas céder si facilement mais abdiqua aussitôt en voyant le regard de son frère. Ce n’était pas à elle de parler à Eva pour le moment. Elle adressa une dernière œillade à la brune, comme un avertissement, avant de sortir de l’infirmerie.
**
*
Dès que sa sœur eut fermé la porte derrière elle, Albus vint prendre sa place, veillant à s’assoir à l’extrême bord du lit. Si Eva le remarqua, elle ne fit aucun commentaire et ne le montra pas, restant impassible. Pourtant il pouvait voir la tension dans ses épaules comme si elle s’attendait à une attaque à tout instant. Elle avait peur de lui, réalisa-t-il dans un éclair de compréhension. Peur qu’il réussisse où les autres avaient échoué, la faire parler. Pourtant il n’avait qu’une seule question à poser.
-Pourquoi ? Souffla-t-il, ce qui eut le mérite de la désarçonner.
-Qu’est-ce…qu’est-ce que tu veux dire ?
-Pourquoi tu m’as mentit ? Tu aurais pu réaliser ta mission sans impliquer ma famille mais tu l’as fait. Lily avec les cours de combat, James avec le baiser et après moi. Et tu ne t’es pas arrêté là. Il y a eu Louis. Tu nous as tous embarqué dans cette histoire sans penser aux conséquences. Tu nous as tous mit en danger. Maintenant je veux des explications.
-Tu ne peux pas m’obliger… Ahah que tu crois.
-Très bien. Alors laisse-moi te poser une autre question. Comment avez-vous fait pour ouvrir la chambre des secrets ? Les Aurors n’ont toujours pas trouvé la réponse…
-Andros, répondit Eva sans scrupule. T'inquiètes, personne n'aurait eu de scrupules pour ça ! Grâce à ses recherches sur la chambre, il était tombé sur des vieux textes qui mentionnaient le fourchelangue. Il a retenu quelques phrases et ça été suffisant pour ouvrir la chambre. C’était sa seule utilité dans notre plan. Et dans le monde en général.
Albus hocha la tête. Ça faisait sens. Qui aurait cru que cet idiot de journaliste puisse jouer un rôle déterminant finalement ? D’après ce qu’il avait entendu, il était actuellement en salle d’interrogatoire et s’était fait renvoyé quand la Gazette avait entendu parler de l’affaire. Dans ta face Pom'pote !!
-Donc tout le monde avait une motivation dans cette histoire, récapitula-t-il. Belov voulait les reliques, Andros découvrir la chambre des secrets, mais toi ? Pourquoi est-ce tu t’es retrouvé embarqué là-dedans ?
-Ce n’est pas important Al…
-Ça l’est pour moi.
Eva baissa la tête, incapable de soutenir son regard plus longtemps.
-Je n’ai jamais voulu que ça finisse comme ça, murmura-t-elle.
-Je sais. Mais il va falloir parler à un moment ou un autre. Ils ne vont pas lâcher l’affaire, ils ont besoin de réponse. Tu ne crois pas que ça serait plus facile si c’est à moi que tu te confiais ? SI
-Tu ne comprends pas, dit-elle les larmes aux yeux. Je…je ne peux pas le mettre en danger.
-Qui ? Eva, qui est-ce que tu protèges ?!
Il avait envie de la secouer par les épaules, de la faire réagir. Pour qui était-elle prête à risquer tout ce qu’elle avait ? Albus essaya de se repasser toutes leurs conversations, ce qu’elle lui avait confié sur sa vie. Tu peux le faire Albus !! Pour une fois fait marcher ton cerveau !
-Ta mère ? Tenta-t-il. C’est elle ? Elle était mêlée à tout ça à cause de ton beau-père ?
-Elle peut bien finir ses jours en prison, ça m’est égal, rétorqua Eva sèchement. Tout ça c’est de sa faute. Vrai
Albus haussa un sourcil face à la violence de son ton. Et puis il comprit. Tout s’emboîta dans son esprit comme si on avait fait sauter un verrou comme par miracle.
-Alexeï, dit-il dans un souffle. Tu protèges ton petit frère. IL L'A FAIT !! UN TONNERRE D'APPLAUDISSEMENTS POUR ALBUS POTTER SVP !!
Il n’en fallut pas plus. Eva fondit en larme et avant qu’il ne comprenne Albus s’était déjà levé pour la prendre dans ses bras, la serrant fortement contre lui. Jusqu’à maintenant elle n’avait jamais craquée, elle lui avait toujours parut si inébranlable, si forte, pourtant il ne se rendait compte seulement qu’à cet instant le poids qu’elle avait eu sur ses épaules depuis des mois. Ses sanglots étouffés résonnaient dans l’infirmerie tandis qu’il lui murmurait des mots rassurant en lui caressant les cheveux. Tu sais que je suis aux bords des larmes là ? Ça serait la première fois que je pleure pour une histoire depuis... Longtemps !
La crise de larme dura quelques minutes puis Eva s’écarta lentement, le teint pâle. Elle avait l’air tellement perdu, comme ça, si petite au milieu du lit et les yeux rougis, qu’Albus dû se faire violence pour ne pas la serrer à nouveau contre lui. C'est. Trop. Bien !!!
-Je…ça va faire plus de 8 mois que…que je l’ai pas vu, hoqueta-t-elle. Belov m’a promis que si je faisais ce qu’il disait, si j’arrivais à trouver les reliques, alors il me le rendrait. Mais il mentait. Je ne sais toujours pas où il est. Personne ne devait savoir ou sinon il y aurait des conséquences. C’est ce qu’il m’a dit quand je suis venu le voir en salle d’interrogatoire hier, avant que les Aurors ne l’éloignent de moi. Je hais ce type.
-Eva, dit-il doucement. Belov ne t’approchera plus. Il ne peut plus te faire de mal, d’accord ? C’est fini.
Eva secoua la tête et eut un rire sans joie.
-Tu ne comprends pas hein ? Je m’en fiche de ce qu’il peut me faire ! Je l’aurais mérité après tout ce que j’ai fait. Ce qui m’importe c’est que mon petit frère est toujours retenu quelque part et que je ne peux rien faire pour l’aider… Mais nooon... :cry:
-Tu te trompes ! Maintenant que les Aurors savent, ils vont mener une enquête et le trouver. Les hommes de mains de Belov n’auront plus aucune raison de lui obéir en apprenant qu’il s’est fait prendre et alors on pourra récupérer Alexeï. Et tu ne l’aurais pas mérité, Eva, ajouta-t-il fermement, faisant échos à son début de phrase. Oooh, je t'aime Albus !
-Albus, dit-elle d’une voix brisée, des gens ont été blessés ou sont morts parce que j’ai eu peur de parler. Parce que pendant tout ce temps je savais ce qu’il se passait et je n’ai rien dit.
-Tu l’as fait pour protéger ton frère…
-Arrête ! S’écria Eva brusquement. Toi plus qu’aucun autre devrais être en colère contre moi ! Pourquoi est-ce que tu me réconfortes alors que tu aurais toutes les raisons du monde de me hurler dessus ?!
-Parce que je t’aime ! Tu as déjà vu un phoque qui bat des nageoires en poussant des cris étranges ? Eh bien, c'est moi devant mon ordi en ce moment ^^
Ça lui avait échappé sans qu’il puisse le retenir. Eva se figea, les yeux écarquillés alors que les épaules d’Albus se tendaient, attendant une quelconque réaction. Ils restèrent silencieux un moment jusqu’à ce qu’il se lève, nerveux.
-Bon…je vais…je vais y aller. Il faut que je prévienne mon père. A plus tard. LA FUITE x)
Il n’avait qu’une envie : fuir au plus vite. Mais il n’avait même traversé la moitié de l’infirmerie qu’il entendit Eva l’appeler. OHOHOH Il se retourna par réflexe et avant qu’il ait pu faire un seul geste, elle l’embrassait. OHOHOHOHOHOHOH !! Ces lèvres semblaient brûlantes contre les siennes et il lui rendit son baiser en la serrant contre lui, ses mains autour de sa taille. Il n’avait encore jamais ressentit ça en l’embrassant. Presque une douleur tellement il avait besoin d’elle. Leur relation avait commencé lentement, presque timidement. Et puis il avait découvert Eva Covaci derrière le masque de froideur qu’elle portait avec les autres. Il était tombé amoureux de cette fille. Ça lui donnait presque le vertige.
Quand ils s’écartèrent, il constata que la respiration d’Eva était aussi laborieuse que la sienne.
-Je t’aime aussi Albus Potter, murmura-t-elle. *cri de panda hystérique* C'EST TROOOOOP BIEN !!!!!!!
**
*
Les jours qui suivirent furent assez éprouvant. Dès que les Aurors furent mit au courant pour Alexeï, ils se mirent à sa recherche avec les maigres indices en leur possession. Eva sursautait à chaque fois la porte de l’infirmerie s’ouvrait, espérant de bonnes nouvelles qui n’arrivaient pas. Elle n’avait pas été autorisée à quitter l’endroit pour le moment, étant toujours impliqué dans l’affaire de la Confrérie.
A vrai dire, personne ne semblait trop savoir quoi faire d’elle. La mettre en prison en attendant le procès ? Peu probable. C’était McGonagall qui avait proposé cette solution temporaire et Harry avait accepté malgré les protestations de certaines personnes. Même si elle n’était plus blessée, Eva restait donc à l’infirmerie. Cela permettait aux autorités de la garder à l’œil sans qu’elle soit en contact avec les autres élèves du château. Car bien sûr il était exclu qu’elle puisse se balader à sa guise. Mme Rosmaude n’avait pas eu l’air ravi de jouer les gardiens, aussi Eva s’efforçait de se faire la plus discrète possible. Généralement, elle passait ses journées à lire en attendant qu’Albus ou Lily viennent lui tenir compagnie après la fin des cours. Mais plus Albus ! 8-)
-Salut ! Lança d’ailleurs Albus en arrivant. Je t’ai manqué ?
-Sachant que je passe mes journées à tourner en rond sans savoir quoi faire, j’aurais tendance à dire oui, répondit-elle en l’embrassant. *sourire extatique de petit panda heureux*
Il attrapa une chaise et s’assit à côté d’elle dans son coin réservé de l’infirmerie. Il n’y avait que deux patients aujourd’hui, à l’autre bout de la pièce, qui n’arrêtaient de leur lancer des regards en coin et de chuchoter entre eux.
En voyant l’expression sur le visage d’Eva, Albus lui prit la main.
-Ignore-les, conseilla-t-il.
-Ils pensent que je suis une criminelle qui va les tuer dans leur sommeil, rétorqua-t-elle.
-Tu ne crois pas que tu exagères un peu là ?
-Peut-être bien, marmonna-t-elle. Sinon, du nouveau ?
-Non. Mon père dit qu’ils sont en train d’explorer plusieurs pistes et que ta mère coopère avec eux.
Eva grimaça. Sa mère était arrivée il y a deux jours de Russie. Quand elle avait débarqué à Poudlard de bon matin, accompagné d’un Auror, Eva avait tout de suite su que leurs retrouvailles n’allaient pas être des plus chaleureuses. C’était un euphémisme. Sa mère lui avait reproché d’être une incapable, qu’à cause d’elle et de l’arrestation de Belov elles ne reverraient plus jamais Alexeï. Eva avait dû se mordre la langue jusqu’au sang pour éviter de secouer sa mère de toutes ses forces pour lui faire réaliser que l’homme dont elle était tombé amoureuse était un psychopathe dangereux. En réalité elle aurait aimé que sa mère la prenne dans ses bras et lui dise que tout irait bien, que ce qui se passait n’était pas de sa faute. Finalement c’était Albus qui s’en était chargé pendant que Lily s’insurgeait contre la stupidité des adultes.
Agacée, Eva chassa ses souvenirs et se reconcentra sur leur conversation.
-Pourquoi est-ce que tu as ton écharpe de Gryffondor avec toi ? Demanda-t-elle.
-Oh ! C’est la finale de Quidditch aujourd’hui, répondit-il. Poufsouffle contre Gryffondor. Tu verrais James. Il n’arrête pas de faire des discours de motivations à ses joueurs. Il est tellement stressé que même Alyne n’a pas cherché à stopper Emily quand elle lui a balancé un verre d’eau à la figure pour le calmer. :lol:
En imaginant la scène, Eva éclata de rire.
-Le match est à quelle heure ?
-16h30.
-Qu’est-ce que tu fais encore là alors ? Ça ne va pas tarder à commencer. Vas-y !
Albus se tortilla sur sa chaise, gêné.
-Tu es sûr ? Je veux dire ça ne te dérange pas de rester toute seule ?
-Et te faire louper la finale ? Hors de question ! Ne t’occupe pas de moi, file ! J'aime cette fille !
Il sourit et se leva d’un bond. Avant de partir il se pencha pour l’embrasser puis se dépêcha de rejoindre le terrain. Les cris des supporters lui parvinrent avec force tandis qu’il montait les marches menant aux tribunes de Gryffondor. Heureusement, toute une bande de rouquin se repère facilement dans une foule, surtout quand Dominique lui hurlait en sautant sur place :
-Albus ! Oh ! Al ! Par ici ! On est là !
Rose lui adressa un grand sourire, brandissant une banderole rouge et or quand il prit place à côté d’elle. Apparemment, il arrivait pile à l’heure car au même moment la voix de Jordan Thomas déchira l’air, couvrant à grande peine le bruit que faisaient les élèves.
-Bienvenue à tous pour cette grande finale qui je suis sûr va être épique ! Hurla-t-il. Pour ce dernier match de l’année c’est Gryffondor qui va s’opposer à Poufsouffle ! On n’avait pas vu ça depuis plus de dix ans. Par contre, je serais cette fois seul pour commenter car mon co-animateur, André Andros, est actuellement indisponible. Comprenez en fait qu’il est en prison. Vous vous rendez compte que j’ai côtoyé un criminel ? Merlin, ça sera génial à mettre sur un CV ! oh oui x)
-Thomas ! Gronda la directrice.
-Comme je le disais à l’instant, les équipes rentrent sur le terrain, menées par l’incroyable James Potter et le génial Mason Utah. Les capitaines se serrent la main, enfourchent leur balais…Attention ! Le jeu commence ! Le souaffle est entre les mains du poursuiveur de Poufsouffle qui esquive un cognard et fonce vers les buts adverses. Il tire…Loupé ! Emily Levy renvoie la balle à Katerina Donnelly, la seule et unique, qui fait la passe à Julia Bennett. Les trois poursuiveurs adoptent une formation serrée, réussissant à éviter leurs adversaires. Ouais !! 10-0 pour Gryffondor !
Albus se leva en même temps que les supporters, hurlant de joie. Le match continua, les buts s’enchaînant à une telle vitesse que même Jordan avait dû mal à suivre. A croire qu’aucune des deux équipes ne voulait lâcher l’affaire. Dans les gradins, tout le monde était stressé et la tension montait à mesure que le temps passait. Dominique et Louis criaient tellement fort à chaque but en faveur de leur maison que Rose avait fini par leur jeter un sortilège de mutisme, exaspérée. Elle avait finalement libérée le frère et la sœur une heure plus, non sans un regard menaçant qui disait clairement qu’elle n’aurait aucun scrupule à recommencer.
-Le score est désormais de 210 à 250 en faveur de Poufsouffle, récapitula Jordan. Merlin, je crois que je suis en train de faire une crise d’angoisse ! Mettez fin à ce match !
-Thomas, reprenez-vous !
-Bien sûr professeur. Il faut que je pense à des images apaisantes. Voyons, des licornes, des chatons, un arc-en-ciel…
-Miss Donnelly, suggéra McGonagall d’une voix neutre. OH MON DIEU MCGO VIENT DE FAIRE DE L'HUMOUR JE LE SAVAIS MOUHAHAHAHAAAAA C'EST MAGNIFIQUEUUUUUUUUUUU
-Quoi ? Mais oui ! Katarina, évidemment ! Merci professeur ! Alors, le souaffle est entre les mains d’Hugo Weasley tandis que Logan Stever envoie un cognard sur le batteur adverse qui tentait d’atteindre la gardienne de Gryffondor, Emily Levy et qui se le prend en pleine tête. Aïe ! Ça doit faire mal… Pendant ce temps, de l’autre côté du terrain, les attrapeurs partent au quart de tour ! Si je ne m’abuse, ils ont enfin repéré le vif d’or.
Albus bondit sur ses pieds, se penchant par-dessus la balustrade pour mieux voir. En effet, son frère filait à toute allure derrière la petite balle dorée.
-Potter semble avoir une légère avance, même si Utah n’est pas loin non plus. Ils remontent tous les deux en chandelles, pratiquement à la verticale. Et… Oui !!!!!!!!!!!!!!!!! Potter attrape le vif d’or ! Potter attrape le vif d’or ! On a gagné !!!!!!! Gryffondor gagne !!! Me demandez pas le score, je ne suis pas en état de faire un calcul aussi complexe qu’une addition en ce moment ! OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Les joueurs, quant à eux, descendirent en piquet vers le sol et atterrirent en hurlant de joie dans un câlin collectif. Fred souleva littéralement Katarina du sol pour la faire tourner dans ses bras, criant à tue-tête, tandis que James arrachait pratiquement la coupe en or des mains de la directrice avant de la hisser au-dessus de sa tête. Quelques secondes plus tard, les supporters déferlèrent sur le terrain telle une vague rouge et or. La foule acclamait son équipe victorieuse. James embrassa Alyne comme si c’était la fin du monde et quand il recula, un énorme sourire barrait son visage. Il avait l’air à la fois incrédule d’avoir gagné et au comble du bonheur. En se retournant, il manqua de se faire renverser par ses deux meilleurs amis qui continuaient à hurler comme des hystériques.
-On a gagné ! On a gagné !
-Je sais, les gars, c’est moi qui ai attrapé le vif d’or je vous ferais remarquer !
-On a gagné ! Continua Fred malgré tout. ON A GAGNE ON A GAGNE ON A GAGNE !!!!!!!!!!!!!
James éclata de rire tandis que la coupe passait entre les mains de l’équipe et des Gryffondor amassés autour d’eux. L’euphorie était réellement communicative. Soudain, il sentit une main sur son épaule et se tourna pour faire face à son meilleur ami.
-Regarde-moi bien, souffla Logan, parce que je crois que je vais faire une connerie. OHOHOH
-Quoi ? Dit-il, perplexe.
Mais il n’eut pas le temps d’ajouter quoique ce soit car Logan s’éloigna, slalomant entre les supporters et se planta devant Emily. La jeune gardienne avait les cheveux complètement décoiffés à cause du match et elle lui adressa un sourire rayonnant, comme si elle n’en revenait pas d’avoir la coupe entre les mains.
-Tu…commençait-elle.
-Pitié, ne me frappe pas. OUUU...
-Pardon ?
Emily resta figée en le voyant se pencher vers elle. Un peu plus loin, James, Fred, Dominique et Alyne écarquillèrent les yeux en les voyant s’embrasser, bouches-bée. ...UIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'EST LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ils restèrent à regarder le couple s’embrasser, bousculés par la foule, mais trop choqués pour bouger.
-Je rêve, c’est ça ? S’exclama Dominique.
-Surtout pas ! Rétorqua immédiatement Fred. On vient de gagner la coupe de Quidditch, hors de question que ça soit un simple rêve merci bien !
Ils secouèrent la tête, restant concentrés sur Emily et Logan qui semblaient perdus dans leur propre monde. Tu es en train de faire de moi le panda le plus heureux de tout l'UNIVERS !!!!!!!!!!!!!!!!
**
*
Il fallut plus d’un quart d’heure à Albus pour parvenir à s’extraire de la foule sur le terrain. Pendant une seconde, il songea à chercher ses amis mais renonça bien vite. Il les retrouverait plus tard à la fête dans la salle commune. Parce que évidemment il était sûr que la fête allait durer une bonne partie de la nuit vu l’euphorie qui régnait chez les Gryffondor. En plus les professeurs étaient généralement indulgents avec la maison qui gagnait la coupe, sachant pertinemment que ça sera peine perdue que d’essayer de les calmer.
Traversant le parc désert, Albus adressa un signe de la main à Hagrid en passant devant sa cabane. Le demi-géant lui adressa un grand sourire et continua à s’occuper de son potager en sifflotant, sa petite chienne à trois-têtes (qui avait quand même beaucoup grandit depuis le début d’année) courant autour de lui.
En rentrant dans l’infirmerie, il vit Eva relever la tête du livre qu’elle lisait et elle haussa un sourcil, interrogatrice.
-Alors ? Qui a gagné ? Quelle question !!
-Gryffondor !!!!
Eva éclata de rire en voyant Albus sautillé de bonheur, entamant une danse de la joie qui ressemblait à s’y méprendre à une danse pour invoqué la pluie. Il lui planta un baiser sur la joue, continuant à chantonner « On est les meilleurs ! On est les meilleurs ». Alors qu’il commençait à lui raconter le match avec des détails à foison, on toqua à la porte.
Albus soupira, se demandant qui osait l’interrompre au moment de son récit où son frère allait attraper héroïquement le vif d’or. Le battant s’entrouvrit, révélant Magnus Grant, le collègue de son père.
-Excusez-moi de vous déranger, dit-il, mais il y a un invité qui voudrait te voir, Eva.
Il ponctua sa phrase d’un petit sourire mystérieux avant d’ouvrir la porte complètement. Un petit garçon d’environ sept ans se tenait derrière lui, l’air apeuré. Il serrait contre sa poitrine un lapin en peluche et regardait l’infirmerie avec de grands yeux curieux. Albus sut immédiatement qui il était. En même temps, ce n’était pas nécessaire d’être devin pour le deviner. Le petit garçon avait les mêmes cheveux bruns et les mêmes yeux sombres qu’Eva.
-Alexeï ! S’écria-t-elle. Oh je t'aime je t'aime je t'aime Anna !!!
Elle bouscula Albus en se précipitant et souleva son petit frère dans ses bras avant de la serrer contre elle, chuchotant des mots intelligibles. Elle l’embrassa sur le front tandis que les larmes dévalaient ses joues et elle se mit à rire en calant l’enfant contre sa hanche.
-Eva ! Dit-il d’une voix enfantine.
-Coucou bonhomme. Regarde-toi, comme tu as grandis.
-Oui ! Il est trop mignon !
-Tu m’as manqué, tu sais ? Tu vas bien, ils ne t’ont rien fait ?
Alexeï secoua la tête et tendit la main vers le visage de sa sœur.
-Pourquoi tu pleures, Eva ?
-Parce que je suis contente que tu sois là, répondit-elle, la gorge serrée. Merci, ajouta-t-elle en se tournant vers l’Auror. Merci beaucoup.
- On n’a fait que notre métier. En tout cas, il n’a rien. Un médicomage l’a examiné avant de monter dans l’avion.
Eva hocha la tête. Elle ne s’était pas sentit aussi légère et heureuse depuis plus d’un an. C’était comme si un énorme poids venait de lui être enlevé des épaules. Elle n’arrivait pas à réaliser que son petit frère allait bien, qu’il était désormais en sécurité, loin de Belov. En relevant la tête, elle croisa le regard d’Albus, qui l’observait en souriant et elle sut à cet instant que l’enfer était terminé.

Alors? ALORS JE T'AIME
Bon alors attention, je veux plein de commentaires, vos impressions, des images, des citations, du fun, des délires et du bonheur!!!!!!! :mrgreen:
J'espère que vous avez aimé en tout cas! NON SANS BLAGUE MAIS BIEN SÛR QU'ON A AIME COMMENT TU PEUX NE SERAIS-CE QUE TE POSER LA QUESTION !!!!!!!!!
A la semaine prochaine pour l'épilogue (que je n'ai pas encore écrit...Ouais je suis grave en retard mais j'ai tellement pas envie que ça finisse :lol: ).
Gros bisous à tous!!!!! :mrgreen:
Je suis trop heureuse mais c'est la fin alors je suis aussi horriblement triste... Je vais rester das cet état plus que bipolaire tout le week-end...
En tout cas (je sais qu'il reste l'épilogue) merci merci mille fois merci pour cette fanfiction merveilleuse Anna ! Tu nous en auras fait voir des vertes et des pas mûres (j'adore cette expression !) avec la next G mais c'était tellement bien ! Et crois-moi je serai une de tes premières lectrices pour la nouvelle fanfic que tu prépares, n'en doute pas un instant !
ENCORE UN GROS MERCI
Signé, ton panda préféré :mrgreen:


PS : Pink is cool.
Cazolie

Profil sur Booknode

Messages : 3797
Inscription : mer. 21 nov., 2012 3:03 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Cazolie »

annabethfan a écrit :Hey! Salut tout le monde.

Oh mon dieu, j'arrive même pas à réaliser que c'est le dernier chapitre... NOOOOOOOOON NOOOOOOOOOOOOOOON NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON :( Ca me fait trop bizarre. Mais bon, je serais encore là la semaine prochaine pour poster l'épilogue donc ce n'est pas tout à fait la fin. Et oui, vous n'êtes pas encore débarrassé de moi! :lol:

Un énorme merci pour vos commentaires, ils m'ont fait très plaisir!!! Vous ne pouvez pas savoir à quel point c'est important pour moi et à quel point ça m'encourage!

Allez, je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps: voici le dernier chapitre et accesoirement le plus long que j'ai jamais fait (il fait plus de 9 pages Word contre 6 ou 7 d'habitude ;) ) Mince, je fais que 5 pages, je suis une glandue en fait


Chapitre XXXX

-Je ne veux pas la voir ! C’est pourtant clair non ?
-Albus… Ecoute ta cousine Albus !
Rose soupira devant l’entêtement de son cousin. Certes, elle n’était pas la fan numéro un du couple qu’il formait avec Eva mais la situation devenait ridicule. Ça allait faire plusieurs heures que l’épisode de la chambre des secrets s’était terminé pourtant la tension ambiante n’était pas retombée pour autant. En revenant à la salle commune, ils s’étaient tous rassemblés dans un coin de la pièce, entre eux. Albus était d’une humeur massacrante, se murant dans le silence. Alyne somnolait sur l’épaule de James, épuisée. Fred s’amusait à faire voler un avion en papier grâce à la magie Décidémment, les sorciers adoooorent les avions en papier mais il s’arrêta quand celui-ci alla malencontreusement frapper la tête d’Emily qui hurla tellement fort que la moitié des élèves présents préfèrent s’en aller par réflexe d’auto-défense acquis avec les années. Ahahahahahahahahahahaha
Il y a une dizaine de minute, Harry Harry mon amour était passé pour les tenir un minimum au courant. Apparemment, la directrice était parfaitement rétablit ouiiii! grâce aux bons soins de l’infirmière. Tout le monde avait soupiré de soulagement à cette annonce. Les mauvaises nouvelles étaient venues après. Les Aurors avaient interrogé les hommes de la Confrérie Ecarlate et obtenu leurs aveux sans trop de difficultés. Ça n’avait pas été la même chose pour Belov qui refusait obstinément de parler s’il ne pouvait pas voir Eva. Au bout d’une heure, Harry avait cédé et ordonné qu’on amène la jeune fille. A peine avait-elle mit un pied dans la salle d’interrogatoire que son beau-père s’était jeté sur elle en criant que tout était de sa faute et qu’elle avait gâché le plan. Le temps que les Aurors réagissent, Eva avait heurté violemment le mur et elle était à présent à l’infirmerie, demandant à voir Albus qui déclinait à chaque fois. C EST TRES VILAIN CA ! BOTH OF YOU !
-Al, elle est blessée et elle veut s’expliquer, tenta Shannon. Tu ne penses pas que tu pourrais au moins écouter ce qu’elle a dire ?
-Mais vous êtes dans quel camp ? Je croyais que vous ne l’aimiez pas… Et il s'en sert comme d'un argument !
-C’est Rose qui ne l’aime pas, protesta Scorpius. Ouuuh ça clash Nous, on a un avis partagé. Cinquante Nuances de Scorpius... Beurk.
-Personnellement je la déteste aussi, intervint Emily nonchalamment :lol: . Et je ne pense pas me tromper en disant qu’Alyne et Dom sont d’accord avec moi. De toute façon est-ce que Emily aime quelqu'un ?
Alyne leva les yeux vers son amie et secoua la tête.
-Ne m’implique pas là-dedans, dit-elle avant d’ajouter en chuchotant, même si je suis effectivement d’accord.
Dans son fauteuil, Albus regarda leur petit groupe en songeant que malgré tout ce qu’ils venaient de vivre ils gardaient leur capacité à rire. Pourtant il n’arrivait pas à les imiter pour la simple et bonne raison qu’Eva hantait ses pensées. Il n’arrivait toujours pas à réaliser qu’elle lui avait mentit depuis le début. Dès leur rencontre elle n’avait jamais été sincère. Que lui avait-elle caché d’autre ? D’un côté il avait envie d’aller lui parler, d’entendre ce qu’elle avait à dire pour se défendre, mais de l’autre il ne pouvait ignorer le fait qu’il était blessé par ses mensonges. ALBUS MON BEBE CHAT (même si t'es vilain quand même)
Alors qu’il tergiversait, il vit soudainement sa sœur se lever d’un bond, une expression déterminée sur son visage.
-Lys ? Appela-t-il, surpris. Où est-ce que tu vas ?
-Voir Eva. BAM !
Tout le monde se redressa instantanément et James cria alors qu’elle avait déjà traversé plus de la moitié de la salle commune.
-Comment ça ?
-Puisque personne ne veut y aller, il faut bien que je le fasse, répondit-elle sans se retourner.
-Les Potter sont vraiment trop têtu, maugréa Emily en secouant la tête.
**
*
Lily s’empressa de quitter la pièce de peur que l’un de ses frères n’essaye de la retenir mais elle finit par ralentir le rythme en voyant qu’elle était seule. Enfin seule, façon de parler bien entendu. Après tout elle était à Poudlard, ce qui signifiait que les couloirs grouillaient d’élèves, surtout à cette heure-ci puisque le déjeuner n’allait pas tarder MANGER ! Et tous les autres, ils sèchent les cours ?. Heureusement elle avait pris un copieux petit déjeuner ce matin, ce qui faisait qu’elle pourrait sauter un repas sans problème. Au pire, elle savait pertinemment qu’Hugo lui ramènerait quelque chose, comme d’habitude.
En arrivant à l’étage de l’infirmerie, Lily passa devant la gigantesque fresque représentant tous les magicomages célèbres. Elle adorait ce tableau sans vraiment savoir pourquoi, sûrement à cause du réalisme qu’il dégageait, encore plus que les autres de l’école du moins :?: :?: Elle va devenir Médicomage ? . Alors qu’elle s’approchait de l’énorme porte en bois elle reconnut son père qui parlait à voix basse à un de ses collègues. Il leva les yeux vers elle, surpris.
-Lily ? S’étonna-t-il.
-Coucou ! Dit-elle en prenant son air de petite fille adorable Ralalala qui marchait toujours avec sa famille. Je viens voir Eva.
Harry parut embarrassé.
-Ça ne va pas être possible, ma chérie. On cherche toujours à l’interroger.
-Pourquoi ? Elle n’a pas avoué ?
-Ce n’est pas le problème. On sait déjà qu’elle est impliquée dans toute cette affaire mais ces motivations nous échappent encore. Elle ne veut rien dire depuis que Belov l’a attaqué.
En même, ça se comprenait, songea Lily. Elle aurait elle-même été terrifié si son beau-père avait cherché à lui faire du mal.
A ce moment-là, la porte de l’infirmerie s’ouvrit sur une femme qui se glissa silencieusement hors de la salle. Lily la reconnut vaguement, elle faisait partit de l’équipe de son père.
-Alors ? Du nouveau ?
-Toujours pas, répondit-elle visiblement contrariée. Elle m’a envoyé balader.
-C’est un truc d’adolescent, assura Harry pour détendre l’atmosphère. Bon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
-Peut-être un psychomage, proposa l’autre homme. Mais il nous faudrait l’autorisation d’un tuteur légal et son père est injoignable. Quant à sa mère, elle est actuellement dans l’avion.
-L’avion ? On ne pouvait pas la faire venir par portoloin ou poudre de cheminette ?
-Le réseau des transports magiques n’est pas connecté avec le fin fond de la Russie. Il aurait fallu mettre en place des mesures exceptionnelles validées par le gouvernement. L’avion était plus rapide.
Harry soupira, à court d’idée. Cette affaire semblait se complexifié de minute en minute. Parfois il se disait qu’il devrait changer de métier. Et puis il changeait d’avis immédiatement. Alors que le silence s’installait, chacun réfléchissant intensément pour trouver une solution, Lily décida de revenir à la charge.
-Je pourrais essayer, moi, non ?
-Toi ?
Elle hocha la tête et s’empressa d’expliquer :
-Eva me connaît, elle se confiera plus facilement à moi qu’à des Aurors. Je sais comment m’y prendre avec elle. Bon Albus aurait été plus efficace mais monsieur fait la tête donc…
-Je ne suis pas sûr, Lily, hésita Harry.
-Allez ! Qu’est-ce que vous avez à perdre ?
-Elle n’a pas tort, approuva la femme. Ce n’est pas une mauvaise idée. On aura qu’à écouter grâce aux oreilles à rallonges.
C’était une idée de Ron, du temps où il travaillait encore pour les Aurors Il fait quoi maintnant ? Désolée, tu l'as peut-être dit mais j'ai un trou d’utiliser l’invention de ses frères pour aider dans les enquêtes et la méthode était restée, plus qu’utile.
Lily croisa les doigts dans son dos, attendant anxieusement. Pour mettre toutes les chances de son côté, elle adressa son regard de chien battu à son père, un sourire innocent aux lèvres. Il scruta son visage un instant avant de céder, vaincu d’avance.
Il acquiesça d’un mouvement de tête et Lily retint de pousser un cri de victoire. Trop facile. Respirant un grand coup, elle saisit la poignée de porte et pénétra dans l’infirmerie.
Elle n’y était allée que deux fois, pour rendre visite à sa famille qui avait une fâcheuse tendance à se blesser en jouant au Quidditch. La porte se referma doucement dans son dos tandis qu’une odeur de désinfectant lui chatouilla les narines. La pièce était énorme, presque aussi grande que le hall d’entrée. Des lits aux draps blancs s’alignaient le long des murs, séparés par des paravents pour que les patients aient un peu d’intimité. La décoration était sommaire, uniquement quelques armoires en bois contenant diverses fioles de potions ayant pour capacité de calmer l'acné, refaire pousser les os ou encore forcer le malade à dormir d'un sommeil sans rêves :arrow: Un peu tout ce qu'on a proposé à Harry quoi ! Sauf l'acné. Les murs en pierre brut donnaient un véritable cachet à la salle, renforcée par les rayons du soleil qui inondaient l’infirmerie à cette heure-ci. Au fond à droite se trouvait le bureau de Mme Rosmaude, dont la porte était actuellement fermée.
Eva était assise dans son lit, le regard dans le vide et elle ne tourna même pas la tête en entendant quelqu’un entrer.
-J’ai dit que je ne parlerais pas, lança-t-elle. Laissez-moi tranquille.
-Quel accueil…
Surprise, la brune se retourna en entendant cette voix qu’elle connaissait bien.
-Qu’est-ce que tu fais là ? Ce sont eux qui t’envoient ?
-Il fallait bien trouver quelqu’un et j’ai perdu à la courte paille, répliqua Lily, sarcastique. :lol: :lol:
Eva leva les yeux au ciel mais la remarque réussit à lui arracher un sourire. Elle se décala légèrement, faisant une place à la petite rousse juste à temps pour ne pas se faire écraser les jambes. Cependant, son sourire chuta bien vite en voyant l’expression sérieuse de Lily.
-Epargne ta salive, dit-elle sèchement. Je ne parlerais pas.
-Pourquoi ? Merlin, Eva ! Tu n’es pas en position de négocier.
-C’est à moi d’en juger. Crois-moi, je peux prendre soin de moi toute seule.
-Bien sûr, cracha Lily avec véhémence. On voit ce que ça a donné jusqu’à présent !
-Si tu es venu pour me faire la morale…
-Je suis venue pour te secouer ! Ils vont t’arrêter, Eva. Tu n’as pas l’air de réaliser à quel point c’est grave. Il y a eu des attaques, des morts ! Et tu es impliquée !
Eva grinça des dents, le ventre noué.
-Tu crois que je ne le sais pas ? S’écria-t-elle. Lily, je ne suis pas idiote. Depuis le premier jour je sais que je ne sortirais pas de cette affaire indemne mais il ne s’agit pas de moi !
-Quoi ? Comment ça ?
En se rendant compte de son erreur, Eva pinça les lèvres et se referma comme une huitre. Seulement c’était suffisant pour que Lily s’engouffre dans la brèche. S’il y avait une chose pour laquelle elle excellait c’était sa ténacité.
-Eva…
-Laisse-moi tranquille, Lily. S’il te plaît.
-Mais…
Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que la porte de l’infirmerie s’ouvrit à nouveau. Prête à incendier l’idiot d’élève qui osait la déranger, Lily fut coupée dans son élan en reconnaissant son frère. Albus se tenait dans l’embrasure, le visage neutre et pourtant elle le connaissait assez pour voir son malaise, comme s’il se demandait intérieurement pourquoi il était là. OUIIIII
Gêné, il finit par rompre le silence.
-Je prends le relais, Lys. Tu peux y aller.
Lily hésita, ne voulant pas céder si facilement mais abdiqua aussitôt en voyant le regard de son frère. Ce n’était pas à elle de parler à Eva pour le moment. Elle adressa une dernière œillade à la brune, comme un avertissement, avant de sortir de l’infirmerie.
**
*
Dès que sa sœur eut fermé la porte derrière elle, Albus vint prendre sa place, veillant à s’assoir à l’extrême bord du lit. Si Eva le remarqua, elle ne fit aucun commentaire et ne le montra pas, restant impassible. Pourtant il pouvait voir la tension dans ses épaules comme si elle s’attendait à une attaque à tout instant. Elle avait peur de lui, réalisa-t-il dans un éclair de compréhension. Peur qu’il réussisse où les autres avaient échoué, la faire parler. Pourtant il n’avait qu’une seule question à poser.
-Pourquoi ? Souffla-t-il, ce qui eut le mérite de la désarçonner. ALBUS MON BEBE CHAT
-Qu’est-ce…qu’est-ce que tu veux dire ?
-Pourquoi tu m’as mentit ? Tu aurais pu réaliser ta mission sans impliquer ma famille mais tu l’as fait. Lily avec les cours de combat, James avec le baiser et après moi. Et tu ne t’es pas arrêté là. Il y a eu Louis. Tu nous as tous embarqué dans cette histoire sans penser aux conséquences. Tu nous as tous mit en danger. Maintenant je veux des explications.
-Tu ne peux pas m’obliger…
-Très bien. Alors laisse-moi te poser une autre question. Comment avez-vous fait pour ouvrir la chambre des secrets ? Les Aurors n’ont toujours pas trouvé la réponse…
-Andros, répondit Eva sans scrupule. Grâce à ses recherches sur la chambre, il était tombé sur des vieux textes qui mentionnaient le fourchelangue. Il a retenu quelques phrases et ça été suffisant pour ouvrir la chambre. C’était sa seule utilité dans notre plan.
Albus hocha la tête. Ça faisait sens. Qui aurait cru que cet idiot de journaliste puisse jouer un rôle déterminant finalement ? D’après ce qu’il avait entendu, il était actuellement en salle d’interrogatoire et s’était fait renvoyé quand la Gazette avait entendu parler de l’affaire. BUAHAHAHAHAHAHAH
-Donc tout le monde avait une motivation dans cette histoire, récapitula-t-il. Belov voulait les reliques, Andros découvrir la chambre des secrets, mais toi ? Pourquoi est-ce tu t’es retrouvé embarqué là-dedans ?
-Ce n’est pas important Al…
-Ça l’est pour moi.
Eva baissa la tête, incapable de soutenir son regard plus longtemps.
-Je n’ai jamais voulu que ça finisse comme ça, murmura-t-elle.
-Je sais. Mais il va falloir parler à un moment ou un autre. Ils ne vont pas lâcher l’affaire, ils ont besoin de réponse. Tu ne crois pas que ça serait plus facile si c’est à moi que tu te confiais ?
-Tu ne comprends pas, dit-elle les larmes aux yeux. Je…je ne peux pas le mettre en danger.
-Qui ? Eva, qui est-ce que tu protèges ?!
Il avait envie de la secouer par les épaules, de la faire réagir. Pour qui était-elle prête à risquer tout ce qu’elle avait ? Albus essaya de se repasser toutes leurs conversations, ce qu’elle lui avait confié sur sa vie.
-Ta mère ? Tenta-t-il. C’est elle ? Elle était mêlée à tout ça à cause de ton beau-père ?
-Elle peut bien finir ses jours en prison, ça m’est égal, rétorqua Eva sèchement. Tout ça c’est de sa faute.
Albus haussa un sourcil face à la violence de son ton. Et puis il comprit. Tout s’emboîta dans son esprit comme si on avait fait sauter un verrou comme par miracle.
-Alexeï, dit-il dans un souffle. Tu protèges ton petit frère. Oui T.T
Il n’en fallut pas plus. Eva fondit en larme et avant qu’il ne comprenne Albus s’était déjà levé pour la prendre dans ses bras, la serrant fortement contre lui. EVA MON BEBE CHATJusqu’à maintenant elle n’avait jamais craquée, elle lui avait toujours parut si inébranlable, si forte, pourtant il ne se rendait compte seulement qu’à cet instant le poids qu’elle avait eu sur ses épaules depuis des mois. Ses sanglots étouffés résonnaient dans l’infirmerie tandis qu’il lui murmurait des mots rassurant en lui caressant les cheveux.
La crise de larme dura quelques minutes puis Eva s’écarta lentement, le teint pâle. Elle avait l’air tellement perdu, comme ça, si petite au milieu du lit et les yeux rougis, qu’Albus dû se faire violence pour ne pas la serrer à nouveau contre lui. Oh mon dieu c'est si mignon je meurs
-Je…ça va faire plus de 8 mois que…que je l’ai pas vu, hoqueta-t-elle. Belov m’a promis que si je faisais ce qu’il disait, si j’arrivais à trouver les reliques, alors il me le rendrait. Mais il mentait. Je ne sais toujours pas où il est. Personne ne devait savoir ou sinon il y aurait des conséquences. C’est ce qu’il m’a dit quand je suis venu le voir en salle d’interrogatoire hier, avant que les Aurors ne l’éloignent de moi.
-Eva, dit-il doucement. Belov ne t’approchera plus. Il ne peut plus te faire de mal, d’accord ? C’est fini.
Eva secoua la tête et eut un rire sans joie.
-Tu ne comprends pas hein ? Je m’en fiche de ce qu’il peut me faire ! Je l’aurais mérité après tout ce que j’ai fait. Ce qui m’importe c’est que mon petit frère est toujours retenu quelque part et que je ne peux rien faire pour l’aider…
-Tu te trompes ! Maintenant que les Aurors savent, ils vont mener une enquête et le trouver. Les hommes de mains de Belov n’auront plus aucune raison de lui obéir en apprenant qu’il s’est fait prendre et alors on pourra récupérer Alexeï. Et tu ne l’aurais pas mérité, Eva, ajouta-t-il fermement, faisant échos à son début de phrase.
-Albus, dit-elle d’une voix brisée, des gens ont été blessés ou sont morts parce que j’ai eu peur de parler. Parce que pendant tout ce temps je savais ce qu’il se passait et je n’ai rien dit.
-Tu l’as fait pour protéger ton frère…
-Arrête ! S’écria Eva brusquement. Toi plus qu’aucun autre devrais être en colère contre moi ! Pourquoi est-ce que tu me réconfortes alors que tu aurais toutes les raisons du monde de me hurler dessus ?!
-Parce que je t’aime ! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
Ça lui avait échappé sans qu’il puisse le retenir. Eva se figea, les yeux écarquillés alors que les épaules d’Albus se tendaient, attendant une quelconque réaction. Ils restèrent silencieux un moment jusqu’à ce qu’il se lève, nerveux.
-Bon…je vais…je vais y aller. Il faut que je prévienne mon père. A plus tard. Il aime bien faire ce genre de trucs : quelque chose de fracassant, et après il part genre"Hein ? Moi ? Non non c'était mon frère jumeau"
Il n’avait qu’une envie : fuir au plus vite. Mais il n’avait même traversé la moitié de l’infirmerie qu’il entendit Eva l’appeler. Il se retourna par réflexe et avant qu’il ait pu faire un seul geste, elle l’embrassait. Ces lèvres semblaient brûlantes contre les siennes et il lui rendit son baiser en la serrant contre lui, ses mains autour de sa taille. Il n’avait encore jamais ressentit ça en l’embrassant. Presque une douleur tellement il avait besoin d’elle. Leur relation avait commencé lentement, presque timidement. Et puis il avait découvert Eva Covaci derrière le masque de froideur qu’elle portait avec les autres. Il était tombé amoureux de cette fille. Ça lui donnait presque le vertige.
Quand ils s’écartèrent, il constata que la respiration d’Eva était aussi laborieuse que la sienne.
-Je t’aime aussi Albus Potter, murmura-t-elle. AAAAAAAAAAAAAAAH
J'ai lu quelque part qu'on allait savoir avec qui Albus va finir... J'espère que c'est Eva T.T T.T T.T T.T

**
*
Les jours qui suivirent furent assez éprouvant. Dès que les Aurors furent mit au courant pour Alexeï, ils se mirent à sa recherche avec les maigres indices en leur possession. Eva sursautait à chaque fois la porte de l’infirmerie s’ouvrait, espérant de bonnes nouvelles qui n’arrivaient pas. Elle n’avait pas été autorisée à quitter l’endroit pour le moment, étant toujours impliqué dans l’affaire de la Confrérie.
A vrai dire, personne ne semblait trop savoir quoi faire d’elle. La mettre en prison en attendant le procès ? Peu probable. C’était McGonagall qui avait proposé cette solution temporaire et Harry avait accepté malgré les protestations de certaines personnes. Même si elle n’était plus blessée, Eva restait donc à l’infirmerie. Cela permettait aux autorités de la garder à l’œil sans qu’elle soit en contact avec les autres élèves du château. Car bien sûr il était exclu qu’elle puisse se balader à sa guise. Mme Rosmaude n’avait pas eu l’air ravi de jouer les gardiens, aussi Eva s’efforçait de se faire la plus discrète possible. Généralement, elle passait ses journées à lire en attendant qu’Albus ou Lily viennent lui tenir compagnie après la fin des cours.
-Salut ! Lança d’ailleurs Albus en arrivant. Je t’ai manqué ?
-Sachant que je passe mes journées à tourner en rond sans savoir quoi faire, j’aurais tendance à dire oui, répondit-elle en l’embrassant. OUIIIIIIIII
Il attrapa une chaise et s’assit à côté d’elle dans son coin réservé de l’infirmerie. Il n’y avait que deux patients aujourd’hui, à l’autre bout de la pièce, qui n’arrêtaient de leur lancer des regards en coin et de chuchoter entre eux.
En voyant l’expression sur le visage d’Eva, Albus lui prit la main.
-Ignore-les, conseilla-t-il.
-Ils pensent que je suis une criminelle qui va les tuer dans leur sommeil, rétorqua-t-elle. On dirait Emily
-Tu ne crois pas que tu exagères un peu là ?
-Peut-être bien, marmonna-t-elle. Sinon, du nouveau ?
-Non. Mon père dit qu’ils sont en train d’explorer plusieurs pistes et que ta mère coopère avec eux.
Eva grimaça. Sa mère était arrivée il y a deux jours de Russie. Quand elle avait débarqué à Poudlard de bon matin, accompagné d’un Auror, Eva avait tout de suite su que leurs retrouvailles n’allaient pas être des plus chaleureuses. C’était un euphémisme. Sa mère lui avait reproché d’être une incapable, qu’à cause d’elle et de l’arrestation de Belov elles ne reverraient plus jamais Alexeï. QUELLE ABRUTIE TOI TAURAS PAS LE DROIT AU BEBE CHAT ! Eva avait dû se mordre la langue jusqu’au sang pour éviter de secouer sa mère de toutes ses forces pour lui faire réaliser que l’homme dont elle était tombé amoureuse était un psychopathe dangereux. En réalité elle aurait aimé que sa mère la prenne dans ses bras et lui dise que tout irait bien, que ce qui se passait n’était pas de sa faute. Finalement c’était Albus qui s’en était chargé YEEEES pendant que Lily s’insurgeait contre la stupidité des adultes.
Agacée, Eva chassa ses souvenirs et se reconcentra sur leur conversation.
-Pourquoi est-ce que tu as ton écharpe de Gryffondor avec toi ? Demanda-t-elle.
-Oh ! C’est la finale de Quidditch aujourd’hui, répondit-il. Poufsouffle contre Gryffondor. Tu verrais James. Il n’arrête pas de faire des discours de motivations à ses joueurs. Il est tellement stressé que même Alyne n’a pas cherché à stopper Emily quand elle lui a balancé un verre d’eau à la figure pour le calmer.
En imaginant la scène, Eva éclata de rire.
-Le match est à quelle heure ?
-16h30.
-Qu’est-ce que tu fais encore là alors ? Ça ne va pas tarder à commencer. Vas-y !
Albus se tortilla sur sa chaise, gêné.
-Tu es sûr ? Je veux dire ça ne te dérange pas de rester toute seule ?
-Et te faire louper la finale ? Hors de question ! Ne t’occupe pas de moi, file !
Il sourit et se leva d’un bond. Avant de partir il se pencha pour l’embrasser :D puis se dépêcha de rejoindre le terrain. Les cris des supporters lui parvinrent avec force tandis qu’il montait les marches menant aux tribunes de Gryffondor. Heureusement, toute une bande de rouquin :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: se repère facilement dans une foule, surtout quand Dominique lui hurlait en sautant sur place :
-Albus ! Oh ! Al ! Par ici ! On est là !
Rose lui adressa un grand sourire, brandissant une banderole rouge et or quand il prit place à côté d’elle. Apparemment, il arrivait pile à l’heure car au même moment la voix de Jordan Thomas déchira l’air, couvrant à grande peine le bruit que faisaient les élèves.
-Bienvenu à tous pour cette grande finale qui je suis sûr va être épique ! Hurla-t-il. Pour ce dernier match de l’année c’est Gryffondor qui va s’opposer à Poufsouffle ! On n’avait pas vu ça depuis plus de dix ans. Par contre, je serais cette fois seul pour commenter car mon co-animateur, André Andros, est actuellement indisponible. Comprenez en fait qu’il est en prison. Vous vous rendez compte que j’ai côtoyé un criminel ? Merlin, ça sera génial à mettre sur un CV !
-Thomas ! Gronda la directrice.
-Comme je le disais à l’instant, les équipes rentrent sur le terrain, menées par l’incroyable James Potter et le génial Mason Utah. Les capitaines se serrent la main, enfourchent leur balais…Attention ! Le jeu commence ! Le souaffle est entre les mains du poursuiveur de Poufsouffle qui esquive un cognard et fonce vers les buts adverses. Il tire…Loupé ! Emily Levy renvoie la balle à Katerina Donnelly, la seule et unique, qui fait la passe à Julia Bennett. Les trois poursuiveurs adoptent une formation serrée, réussissant à éviter leurs adversaires. Ouais !! 10-0 pour Gryffondor !
Albus se leva en même temps que les supporters, hurlant de joie. Le match continua, les buts s’enchaînant à une telle vitesse que même Jordan avait dû mal à suivre. A croire qu’aucune des deux équipes ne voulait lâcher l’affaire. Dans les gradins, tout le monde était stressé et la tension montait à mesure que le temps passait. Dominique et Louis criaient tellement fort à chaque but en faveur de leur maison que Rose avait fini par leur jeter un sortilège de mutisme, exaspérée. Elle avait finalement libérée le frère et la sœur une heure plus, non sans un regard menaçant qui disait clairement qu’elle n’aurait aucun scrupule à recommencer.
-Le score est désormais de 210 à 250 en faveur de Poufsouffle, récapitula Jordan. Merlin, je crois que je suis en train de faire une crise d’angoisse ! Mettez fin à ce match !
-Thomas, reprenez-vous !
-Bien sûr professeur. Il faut que je pense à des images apaisantes. Voyons, des licornes, des chatons, un arc-en-ciel… Et des cacas papillons !https://www.youtube.com/watch?v=Bk-ZT6YyZm4
-Miss Donnelly, suggéra McGonagall d’une voix neutre. :o Elle a donc retenu quelque chose de l'année !
-Quoi ? Mais oui ! Katarina, évidemment ! Merci professeur ! Alors, le souaffle est entre les mains d’Hugo Weasley tandis que Logan Stever envoie un cognard sur le batteur adverse qui tentait d’atteindre la gardienne de Gryffondor, Emily Levy et qui se le prend en pleine tête OUIII LOGAN PROTEGE TA DULCINE!! A ma première lecture j'avais même pas relevé que c'était Logan --. Aïe ! Ça doit faire mal… Pendant ce temps, de l’autre côté du terrain, les attrapeurs partent au quart de tour ! Si je ne m’abuse, ils ont enfin repéré le vif d’or.
Albus bondit sur ses pieds, se penchant par-dessus la balustrade pour mieux voir. En effet, son frère filait à toute allure derrière la petite balle dorée.
-Potter semble avoir une légère avance, même si Utah n’est pas loin non plus. Ils remontent tous les deux en chandelles, pratiquement à la verticale. Et… Oui !!!!!!!!!!!!!!!!! Potter attrape le vif d’or ! Potter attrape le vif d’or ! On a gagné !!!!!!! Gryffondor gagne !!! Me demandez pas le score, je ne suis pas en état de faire un calcul aussi complexe qu’une addition en ce moment !
Les joueurs, quant à eux, descendirent en piquet vers le sol et atterrirent en hurlant de joie dans un câlin collectif. Fred souleva littéralement Katarina du sol pour la faire tourner dans ses bras, criant à tue-tête, tandis que James arrachait pratiquement la coupe en or des mains de la directrice avant de la hisser au-dessus de sa tête. Quelques secondes plus tard, les supporters déferlèrent sur le terrain telle une vague rouge et or. La foule acclamait son équipe victorieuse. James embrassa Alyne comme si c’était la fin du monde :D et quand il recula, un énorme sourire barrait son visage. Il avait l’air à la fois incrédule d’avoir gagné et au comble du bonheur. En se retournant, il manqua de se faire renverser par ses deux meilleurs amis qui continuaient à hurler comme des hystériques.
-On a gagné ! On a gagné !
-Je sais, les gars, c’est moi qui ai attrapé le vif d’or je vous ferais remarquer !
-On a gagné ! Continua Fred malgré tout.
James éclata de rire tandis que la coupe passait entre les mains de l’équipe et des Gryffondor amassés autour d’eux. L’euphorie était réellement communicative. Soudain, il sentit une main sur son épaule et se tourna pour faire face à son meilleur ami.
-Regarde-moi bien, souffla Logan, parce que je crois que je vais faire une connerie. :o :o :o :o :o :o :o :o :o Oh par merlin oh par merlin oh par merlin ça y est ça y est ça y est
-Quoi ? Dit-il, perplexe. Crétin :roll:
Mais il n’eut pas le temps d’ajouter quoique ce soit car Logan s’éloigna, slalomant entre les supporters et se planta devant Emily. La jeune gardienne avait les cheveux complètement décoiffés à cause du match et elle lui adressa un sourire rayonnant, comme si elle n’en revenait pas d’avoir la coupe entre les mains.
-Tu…commençait-elle.
-Pitié, ne me frappe pas. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
-Pardon ?
Emily resta figée en le voyant se pencher vers elle. Un peu plus loin, James, Fred, Dominique et Alyne écarquillèrent les yeux en les voyant s’embrasser, bouches-bée. Ils restèrent à regarder le couple s’embrasser, bousculés par la foule, mais trop choqués pour bouger. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
-Je rêve, c’est ça ? S’exclama Dominique.
-Surtout pas ! Rétorqua immédiatement Fred. On vient de gagner la coupe de Quidditch, hors de question que ça soit un simple rêve merci bien ! ON S EN FOUT DE LA COUPE BON SANG
Ils secouèrent la tête, restant concentrés sur Emily et Logan qui semblaient perdus dans leur propre monde. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH un monde où y a que des trolls et des trucs qui grognent par ce que Emily elle aime pas les licornes !
**
*
Il fallut plus d’un quart d’heure à Albus pour parvenir à s’extraire de la foule sur le terrain. Pendant une seconde, il songea à chercher ses amis mais renonça bien vite. Il les retrouverait plus tard à la fête dans la salle commune. Parce que évidemment il était sûr que la fête allait durer une bonne partie de la nuit vu l’euphorie qui régnait chez les Gryffondor. En plus les professeurs étaient généralement indulgents avec la maison qui gagnait la coupe, sachant pertinemment que ça sera peine perdue que d’essayer de les calmer.
Traversant le parc désert, Albus adressa un signe de la main à Hagrid en passant devant sa cabane. Le demi-géant lui adressa un grand sourire et continua à s’occuper de son potager en sifflotant, sa petite chienne à trois-têtes (qui avait quand même beaucoup grandit depuis le début d’année) courant autour de lui.
En rentrant dans l’infirmerie, il vit Eva relever la tête du livre qu’elle lisait et elle haussa un sourcil, interrogatrice.
-Alors ? Qui a gagné ?
-Gryffondor !!!!
Eva éclata de rire en voyant Albus sautillé de bonheur, entamant une danse de la joie qui ressemblait à s’y méprendre à une danse pour invoqué la pluie. Il lui planta un baiser sur la joue, continuant à chantonner « On est les meilleurs ! On est les meilleurs ». Alors qu’il commençait à lui raconter le match avec des détails à foison, on toqua à la porte.
Albus soupira, se demandant qui osait l’interrompre au moment de son récit où son frère allait attraper héroïquement le vif d’or. Le battant s’entrouvrit, révélant Magnus Grant, le collègue de son père.
-Excusez-moi de vous déranger, dit-il, mais il y a un invité qui voudrait te voir, Eva. :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
Il ponctua sa phrase d’un petit sourire mystérieux avant d’ouvrir la porte complètement. Un petit garçon d’environ sept ans se tenait derrière lui, l’air apeuré. Il serrait contre sa poitrine un lapin en peluche ALEXEI MON BEBE CHAT (j'avais écrit BABA donc : ALEXEI MON BABA AU RHUM!) et regardait l’infirmerie avec de grands yeux curieux. Albus sut immédiatement qui il était. En même temps, ce n’était pas nécessaire d’être devin pour le deviner. Le petit garçon avait les mêmes cheveux bruns et les mêmes yeux sombres qu’Eva.
-Alexeï ! S’écria-t-elle.
Elle bouscula Albus en se précipitant et souleva son petit frère dans ses bras avant de la serrer contre elle, chuchotant des mots intelligibles. Elle l’embrassa sur le front tandis que les larmes dévalaient ses joues et elle se mit à rire en calant l’enfant contre sa hanche.
-Eva ! Dit-il d’une voix enfantine.
-Coucou bonhomme. Regarde-toi, comme tu as grandis.
-Oui !
-Tu m’as manqué, tu sais ? Tu vas bien, ils ne t’ont rien fait ?
Alexeï secoua la tête et tendit la main vers le visage de sa sœur.
-Pourquoi tu pleures, Eva ?
-Parce que je suis contente que tu sois là, répondit-elle, la gorge serrée. Merci, ajouta-t-elle en se tournant vers l’Auror. Merci beaucoup.
- On n’a fait que notre métier. En tout cas, il n’a rien. Un médicomage l’a examiné avant de monter dans l’avion.
Eva hocha la tête. Elle ne s’était pas sentit aussi légère et heureuse depuis plus d’un an. C’était comme si un énorme poids venait de lui être enlevé des épaules. Elle n’arrivait pas à réaliser que son petit frère allait bien, qu’il était désormais en sécurité, loin de Belov. En relevant la tête, elle croisa le regard d’Albus, qui l’observait en souriant et elle sut à cet instant que l’enfer était terminé. Ils vont se marier et élever Alexei comme si c'était leur enfant c'est si beau :') (bon ok je m'emballe. Il a pris de la potion pour parler anglais Alexei ? )

Alors? ALORS C ETAIT TROP BIEN MAIS CEST FINI BON SANG AAAAAAAAAH
Bon alors attention, je veux plein de commentaires, vos impressions, des images, des citations, du fun, des délires et du bonheur!!!!!!! :mrgreen: Bonnes mitaines et bon feu qui brille ! Beaux cahiers cadrillés, cheveux mouillés, c'est là un peu de mes joies quotidiiiiiiennes !
En vrai ta phrase m'a trop fait marrer ! Bon c'est peut-être aussi parce que je pète uncâble aujourd'hui mais ça me fait penser au soleiiiiiiiil ! T'es un peu doudou le poisson en fait

J'espère que vous avez aimé en tout cas!
A la semaine prochaine pour l'épilogue (que je n'ai pas encore écrit...Ouais je suis grave en retard mais j'ai tellement pas envie que ça finisse :lol: ). AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
Gros bisous à tous!!!!! :mrgreen:
Elicia

Profil sur Booknode

Messages : 959
Inscription : mar. 17 sept., 2013 6:02 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Elicia »

trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop bien !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Elicia

Profil sur Booknode

Messages : 959
Inscription : mar. 17 sept., 2013 6:02 pm

Re: Next generation avec Albus S. Potter [Harry Potter]

Message par Elicia »

j'ai dû réédité une dizaine de fois parce que j'avais mis trop de trop !! ^^
Répondre

Revenir à « Fanfiction »