Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Vous écrivez une fan fiction et vous voulez la partager avec la communauté Booknode? Faire vivre à vos personnages favoris des aventures inédites?
Alors postez vos textes ici afin qu'ils soient bien différenciés des essais classiques tout droit sortis de l'imaginaire d'autres booknautes.
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

Je suis d'accord avec -Fan- :33 Pour le coup, RR t'a un peu aidé en ne datant pas son oeuvre (même si ça se voit que ça se passe plutôt dans les années 2010 ._.) x)
Mais tu as bien réussi à lier ces deux histoires, et c'est vraiment, disons...grandiose =w= <--liquéfaction due à l'admiration *^*
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

Whaaa, ce que tu me dis me touche *-*

Dans quelques heures, je rentre en cours ! Je vous mentirais si je vous disais que cette perspective m'enchante particulièrement T-T Mais pour compenser, je vais poster le chapitre 24 de NHP, ça vous fera une distraction avant de reprendre les cours ;)
Quelques personnes ont pris du retard dans NHP, mais je ne voulais pas ralentir ma publication. J'espère que ça ne posera pas trop de problèmes :?
J'espère que vous avez tous passé des vacances reposantes, riches et pleines de sensations. :) Je vous souhaite de vous réhabituer vite, et pas trop difficilement, au rythme de cette année...^^'
Bonne lecture :)


CHAPITRE 24 : S’ÉCHAPPER


Némésis partie, Arachné recula lentement, pour s'endormir au bord de sa toile.

Åna se retrouvait seule, empêtrée dans un cocon gluant, face à la forêt humide. Les cris des oiseaux et des singes s'élevaient dans les arbres. Åna les écoutait distraitement, tentant de remettre les éléments en ordre dans sa tête.

Elle avait une sœur, une petite sœur.

Pour la première fois, elle avait -

Une famille.

Bon, il est vrai, sa mère lui était apparue en rêves, quelquefois. Elle avait même pu la voir, dans le miroir d'eau de Lupa, le jour où elle avait découvert qu'elle était une demi-déesse. Mais bon, Fortuna ne faisait pas office de mère modèle, à l'instar des autres dieux, d'ailleurs. Åna distinguait la mère de ses souvenirs de la Fortuna qu'elle connaissait - c'étaient deux personnes différentes.

Elle aurait pu dire que ses amis à la Colonie - Mo, Eléa, Raoul, ses amis du bengalow d'Aphrodide, sans oublier les Apollon - avaient été comme une famille pour elle, et Chiron, comme un père. Et puis bon, sa mère était fille aînée de Jupiter, elle pouvait donc, elle aussi, considérer tous les demi-dieux comme ses cousins. Mais quand on se fait passer pour une indéterminée pendant deux ans et qu'on a, en plus, une origine romaine dans un camp grec, difficile de se sentir totalement à sa place.

Restait Lupa. Difficile de faire plus romaine qu'elle, et puis, elle l'avait recueillie, élevée, et lui avait tout appris. Mais la rivalité existant entre les différents orphelins et le climat de camp militaire qui régnait au refuge de Lupa avaient contribué à ce qu'Åna s'y soit  toujours sentie mal à l'aise.

Là... C'était différent.

Elle avait une sœur, une sœur véritable, qui partageait avec elle le père et la mère. Les liens du sang, ceux qu'on ne peux pas défaire. Åna avait toujours rêvé de connaître ça, la vraie famille. Avoir un père, un foyer, des frères et sœurs. Ce que Némésis lui avait révélé récompensait tous ses espoirs. Elle aurait sauté de joie si elle n'était pas empaquetée dans ce fichu cocon.

Qui que soit cette sœur, elle courait un grave danger. Elle représentait, pour une raison obscure, une arme d'un grand pouvoir pour Némésis. D'une manière ou d'une autre, la déesse devait s'être arrangée pour pousser sa sœur à venir la sauver, ainsi, elle pourrait la cueillir le moment venu...

Mais les demi-dieux n'étaient pas du gibier ! Et Åna n'était pas un bout de viande, prête à servir d'appât !

Réfléchis, s'intima-t-elle.

Elle avait appris, auprès de Lupa, à rester pragmatique en toute situation, compter ses possibilités, une à une. Même si elle la détestait, Åna respectait l'enseignement de Lupa.

Priorité numéro 1 : s'échapper. Quelles étaient ses possibilités ?

Dans le cocon d'Arachné, Åna ne pouvait pas esquisser un mouvement. Si Némésis lui avait pris son poignard, elle sentait toujours son arc et son carquois dans son dos. Si elle parvenait à attraper une flèche, peut-être pourrait-elle utiliser la pointe pour déchirer le cocon. C'était faible, mais ça pouvait marcher.

Il lui fallait juste un peu de chance.

En tant que fille de Fortuna, on pouvait s'attendre à ce qu'Åna soit poursuivie par la chance dans la vie - du genre, avoir de bonnes notes, gagner au loto, rencontrer par hasard l'homme de sa vie, tout ça. Tu parles ! Elle n'avait eu que des malheurs dans sa vie, être fille de la déesse de la chance n'y changeait rien. Bien sûr, elle avait eu de gros coups de chance qui faisaient qu'elle était toujours en vie aujourd'hui, mais ils étaient accompagnés de sacrifices. Par exemple, si elle n'avait pas été prise dans la toile d'Arachné, elle serait tombée dans le précipice et en serait morte, mais elle n'était pas, actuellement, dans la meilleure situation possible. En même temps, qu'est-ce qui l'avait amenée dans cette toile ? Se mère répondrait le hasard, Trivia dirait son destin. Dans tous les cas, elle avait fini par obtenir plus de réponses qu'elle ne l'espérait.

Åna avait essayé d'en parler à sa mère, et à chaque fois, Fortuna lui répondait que la chance se provoquait, se méritait. Le hasard existait, le monde en était fait, et les dieux n'avaient qu'un contrôle mesuré. Fortuna ne faisait que donner un coup de pouce à ceux qui, selon elle, le méritaient.

En tout cas, Åna ne pouvait pas s'attendre à ce qu'un couteau tombe du ciel et atterrisse dans sa main, ou qu'un des singes hurleurs descende la délivrer. Mais elle avait tout de même quelques pouvoirs. Elle rencontrait la personne qu'il fallait, ses actions hasardeuses réussissaient, ses ennemis étaient frappés de malchance. Elle ne pouvait quand même pas tuer quelqu'un ou survivre à des chutes mortelles, mais si on rusait un peu, cela pouvait être très pratique. Åna n'avait jamais été très à l'aise avec la magie, elle lui préférait les bons vieux combats traditionnels. Mais elle devait reconnaître que, sans cette étrange aura de chance qui la sauva des pires situations, elle serait sûrement morte depuis longtemps.
Si tu es encore là, maman, merci de me protéger, songea Åna. Merci vraiment.

Bon.

Elle regarda autour d'elle. Si elle rusait bien, elle pourrait forcer Arachné à la délivrer. Nan. Mauvaise idée. Elle n'était pas pour ainsi dire championne de la parlotte, et si l'araignée la délivrait, ce serait pour la manger une fois que Némésis aurait obtenu ce qu'elle voulait. Elle ne serait jamais dupe au point de la libérer !

Tenons-nous-en au plan A, donc. Comment faire pour que le cocon soit plus facile à déchirer ?

L'air était humide et de fines gouttes de pluie tombaient régulièrement d'entre les branches des arbres. En se concentrant, Åna parvint à créer une véritable pluie, une bruine, qui se condensa petit à petit pour former une véritable averse.

L'araignée, elle, recula lentement pour s'abriter à l'intérieur d'une grotte, sur le rebord du précipice.

La pluie redoubla. Tous les animaux coururent se réfugier sous les feuillages les plus épais. Åna s'agita dans son cocon, le plus possible,pour l'assouplir. Mais elle s'aperçut que cela ne faisait que la coincer encore plus, alors elle s'immobilisa. Elle se concentra pour faire en sorte que la pluie s'infiltre dans les mailles du cocon, jusqu'à son corps transi. A bout d'un moment, le fil de soie fut assez assoupli pour permettre à Åna de faire un petit mouvement. Tout en délicatesse pour éviter que l'étau se resserre, elle attrappa l'une de ses flèches. Son bras était dans une position parfaitement inconfortable et le moindre geste brusque qu'elle ferait épaissirait son cocon de soie. En plus de ça, l'effot qu'elle faisait pour maintenir la pluie lui faisait tourner la tête.

Elle interrompit la pluie. Elle devait agir vite, avant que le cocon ne sèche. Elle décida de percer son carquois d'un geste vif qui provoqua le resserrement du cocon. Peu importe. Elle relança la pluie, et, d'un autre geste vif, déchira le cocon avec sa flèche sortie par le bas. D'autres flèches pointaient dans son dos, et la griffaient par a-coups. Elle interrompit la pluie une nouvelle fois et se concentra sur le cocon de soie, qu'elle déchira lentement, petit à petit. Au bout d'un moment, l'ouverture fut assez grande pour qu'elle passe sa main, puis son bras... Alors armée de sa flèche, elle déchira d'autant plus qu'elle parvint, enfin, à une ouverture assez grande pour sortir. 

Åna jeta un œil à l'araignée, qui semblait dormir encore. Lentement, elle se détacha de la soie visqueuse et glissa hors du cocon. Cela provoqua une ondulation de la toile mais, par chance, Arachné n'était plus sur sa toile, donc ne pouvait se réveiller.

Yes. Åna s'avança, en équilibre sur la toile au-dessus du vide, jusqu'à la terre ferme, triomphant en silence. J'y suis.

Lorsqu'elle arriva enfin sur la terre ferme, elle se mit à courir, le plus vite possible. Il était clair que Némésis l'observait et avait vu son évasion. Si elle venait réveiller Araché, ou envoyait des monstres à sa poursuite, elle était cuite.
Alors elle courut dans l'épaisse forêt, sans regarder où elle allait. Son cerveau tournait à mille à l'heure. Comment se faisait-il qu'elle soit libre ? C'était inconcevable.

Tout à coup, un Lestrygon surgit d'entre les arbres et lui barra la route. Voilà qui est mieux, songea Åna. Némésis était donc décidée à la garder prisonnière.

Elle connaissait les Lestrygons, parce qu'elle avait dû les affronter lors de sa Quête, avec Eléa et Mo. Ces Géants cannibales avaient défié Ulysse au même titre que les Cyclopes, et plus récemment, avaient dérobé la Toison d'Or qui protégeait la Colonie. Åna, Eléa et Mo avaient dû pénétrer leur repère pour la récupérer. Alors, même si celui-ci faisait trois fois sa taille, elle savait comment le vaincre.

Le Géant allongea une botte avec son épée aussi grande qu'Åna, mais Åna l'esquiva. Trop lent, comme la plupart des géants. Elle porta sa main à la ceinture pour attraper son poignard et...

Et merde. Elle ne l'avait pas.

Le Géant lança d'autres attaques, qu'Åna fut assez rapide pour esquiver, mais il lui barrait définitivement la route. Soudain, il lui envoya un coup de pied qui la propulsa dix mètres plus loin.

Åna envisagea de fuir par l'autre sens, mais un autre Lestrygon surgit d'entre les arbres. Ils l'encerclaient.
Elle porta sa main à son carquois, espérant décocher une flèche explosive, mais...

Elle n'attrapa rien. Son carquois était vide.

Flûte. Bonne idée de l'avoir transpercé par le bas pour sortir la flèche plus facilement. Bravo.

Les deux Lestrygons se rapprochaient, et celui de droite asséna son épée. Åna glissa sur le côté, mais elle était à présent dans le secteur de l'autre, qui l'attaqua également. Elle esquiva une fois de plus. Elle devait à tout prix réparer son carquois, qui se remplirait tout seul. Elle attrapa une feulle de bananier et une liane, qu'elle noua grossièrement, avant de remettre le carquois sur son épaule, espérant que ça suffirait. En attendant, elle essaya de miser sur la chance. Allez, Åna, cherche. Si là, maintenant, un animal surgissait d'entre les branches, type tigre, et bondissait sur un des Lestrygons, cela lui accorderait peut-être un peu de répit. 

Elle se concentra, imaginant la scène. Soudain, un gigantesque serpent tomba d'entre les arbres et s'enroula autour du Lestrygon de gauche. Le géant fut pris dans son étau et s'agita vainement.

Bien, mais il restait l'autre, et elle doutait de pouvoir agir de même. Rassemblant son courage, Åna bondit sur le Géant et lui asséna l'arc sur la tête.

Il ne le sentit même pas et propulsa Åna au sol.

De son côté, l'autre s'était débarrassé du serpent. Peu importe, cela lui avait donné le temps suffisant. Accroupie, Åna tendit le bras vers son carquois et, cette fois-ci, décocha une flèche explosive. Elle la lança sur le Lestrygon de droite, puis en lança une autre sur le second. Les deux explosèrent dans une détonation sonore.

Elle se releva et souffla un peu. Elle s’apprêtait à repartir lorsque d'autres Lestrygons surgirent. Trois, quatre, cinq, six... Mais il y avait aussi des ogres de Terre et un lion géant. Comment Némésis avait-elle pu rassembler autant de monstres ?

Åna prit la solution la plus évidente : courir. Elle balança plusieurs flèches enflammées et prit la fuite.

Le lion la coursa et tomba sur elle. Elle s'agita, mais ses griffes profondes s'enfonçaient dans sa chair. Elle faiblissait. C'est alors qu'elle aperçut sa modeste cabane, seulement quelques mètres plus loin. Sa course machinale l'avait menée à chez elle.

Elle esquiva quelques coups de griffe du lion, mais son poids était trop énorme pour qu'elle espère se dégager de lui. Alors, elle envoya une flèche en direction d'un des Lestrygons, qui se planta dans son pied. Elle ne le blessa pas, mais elle réussit ce qu'elle voulait : l'énerver.

Le Géant s'avança, et dégagea le lion d'un geste ample. Il brandit alors son arme vers Åna.

- Toi, la fausse élue, dit-il d'une voix caverneuse. Tu as tué mes camarades et volé la Toison d'Or que gardait notre Clan.
Åna se releva.

- Sauf votre respect, dit-elle, la Toison appartient désormais à la Colonie. Vous nous l'avez volée, alors je l'ai récupérée, tout simplement.

- Imbécile de sang-mêlé ! Ce stupide fils de Poséidon n'a fait que voler la Toison à Polyphème, roi des Cyclopes, qui l'avait acquise dignement.

- Mhm, ça reste encore à prouver, répliqua Åna.

- Tu oses me défier ? s'enflamma le Lestrygon. Tâte désormais du fer de mon épée !

Il abaissa sa botte, mais comme Åna l'avait vu venir à des kilomètres, elle esquiva.

- Vos camarades étaient moins bavards, au moins, lança-t-elle. Ils auraient dû vous l'apprendre !

Sur ce, elle s'élança vers sa cabane, coursée par des dizaines de monstres.

En quelques secondes, elle fut à l'intérieur, mais les Lestrygons, les Ogres de Terre et le lion géant tapaient si fort dessus qu'ils faisaient trembler les murs. D'un coup d'épée, un Lestrygon pouvait abattre le toît de sa cabane...

Par ses interstices de celle-ci, Åna entreprit donc de tirer sur les monstres, Lestrygons en priorité. Mais d'autres Ogres de Terre se formaient, et des animaux sauvages les rejoignaient : guépards, serpents et panthères encerclèrent aussi la cabane d'Åna.

Tout à coup, elle se rendit compte d'une chose : elle était en vie. Même si elle avait tué la plupart des Lestrygons, ses ennemis étaient assez nombreux pour détruire la cabane et tuer Åna sur-le-champ. Alors pourquoi ne le faisaient-ils pas ?
Lentement, elle recula jusqu'au centre de son abri.

Les animaux ne voulaient pas la tuer, mais la maintenir en vie. Pour que sa sœur veuille encore venir la sauver.

Elle était prise au piège, exactement comme dans la toile.

C'était un blocus.

------------
Au fait, quand Åna fait l'éloge de la famille RÉELLE, les liens du sang, tout ça, il faut bien se figurer que c'est parce qu'ELLE n'en a pas, et ça lui a manqué. Mais c'est sa façon de penser. Pour moi, liens du sang ou pas, une famille peut prendre des dizaines de formes. Familles recomposées, demi frères et sœurs, cousins et cousines proches, amis très proches, professeurs, oncles et tantes, grands parents, parents adoptifs, et j'en passe. La famille "normale" Papa, Maman, grand frère et petite sœur, que défendent les anti mariage gay, n'existe pas. Ils faudrait bien qu'ils finissent par s'en rendre compte. Donc, qu'on aie deux mères, deux pères, juste un père, ou qu'on soit élevé par ses grands-parents importe peu, car on peut y trouver un foyer, et une famille. Je suis sûre que personne ne l'avait noté, mais je voulais vous en parler, parce que c'est un sujet qui me tient à cœur.

Bonne rentrée à tous !
cochyo

Profil sur Booknode

Messages : 2563
Inscription : dim. 28 juin, 2015 2:26 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par cochyo »

sympa !!
bonne rentrée !
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

Chapitre génial! Et je suis d'accord avec toi pour la note de fin de chapitre! >w<
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

Merci à vous deux :)
Le chapitre 25, ça vous tente ? Je vous préviens, on va faire un bond dans l'histoire, là :o
Allez, cadeau :


CHAPITRE 25 : TRIVIA

Némésis rendit visite à Åna quelques jours plus tard.

La déesse n’avait pas à s’embarrasser de passer par la porte, elle se matérialisa à l’intérieur de la pièce, tout simplement, un matin.

- Qu’est-ce qu’il y a ?

Åna avait l’air famélique. Sa peau était d’une pâleur effrayante, ses bras et ses jambes couverts d’écorchures, ses yeux plus cernés que jamais. Non seulement la journée de course-poursuite dans la forêt l’avait harassée, mais elle ne parvenait plus à dormir. Les monstres et les bêtes sauvages qui encerclaient sa cabane faisaient un incroyable boucan, le froid s’engouffrait par toutes les interstices des murs et passait sous ses vêtements, la peur lui nouait le ventre. Ses provisions avaient considérablement diminué et, maintenant qu’elle n’avait plus son couteau, elle était réduite à mâchouiller de la viande rêche qu’elle découpait maladroitement avec la pointe d’une flèche.

Némésis rit.

- Tu es mignonne. Croyais-tu réellement que j’allais te laisser t’échapper si facilement alors que (elle fit un geste ample des bras) toute cette forêt m’appartient ?
- Non.

Un silence passa. Némésis fit trois pas dans la cabane, effleura d’une main le coffre aux trésors d’Åna.

- Vous ne m’avez pas tout dit, l’autre jour, enchaîna celle-ci.

- Ah oui ?

La déesse avait la même voix, mais aussi le même air sévère et sarcastique que Lupa, ce qui mettait Åna en rogne.

- Pourquoi avez-vous besoin de ma sœur ? Qu’a-t-elle de si spécial ?

- Ma chérie, ta sœur est l’objet d’une prophétie dont on a longtemps cru qu’elle te concernait, répliqua Némésis. Elle est bien plus puissante que la plupart des demi-dieux. Enfin, pas encore, mais avec un peu de pratique, elle le deviendra. Venir ici lui fera un bon entraînement, à propos.

- Mais pourquoi ? (Åna éleva la voix.) Que dit cette prophétie, par tous les dieux ?

Némésis haussa les épaules.

- Peu importe. Ce qui compte, c’est qu’elle me reviendra, tôt ou tard.

Un autre silence suivit.

- Bon ! fit Némésis en tournant les talons. Tu seras nourrie en attendant qu’Ilana arrive, histoire qu’elle ne tombe pas sur un cadavre. Et puis, il serait quand même dommage que tu meures, je le reconnais. Tu représentes un tel potentiel, ma chère Åna.

Elle poussa la porte. Les créatures, derrière, s’écartèrent respectueusement.

- J’ai une autre question, lança brusquement Åna.

- Quoi donc ?

Lentement, Némésis referma la porte, puis elle pivota pour faire face à Åna.

- Comment avez-vous fait pour vous procurer des Ogres de Terre ? Ce n’est pas votre domaine, pourtant.

- Là, ma chère Åna, tu fais erreur, répliqua Némésis. La Vengeance n’a pas de domaine, elle est universelle, intemporelle. Pour les Ogres de Terre, j’ai passé un pacte avec une déesse qui, je dois le reconnaître, a bien plus à gagner que moi dans cette guerre. Grâce à elle, en tout cas, ma victoire est assurée.

- N’avez-vous pas peur qu’elle vous entende et vous mette en morceaux ?

- Elle m’entend, confirma Némésis, mais elle ne fera rien. Elle est encore beaucoup trop faible, et l’aide que je lui apporte est bien trop précieuse pour qu’elle songe y renoncer. A terme, elle sera sûrement aussi puissante que moi et, grâce à ta sœur, nous combattrons à armes égales. Que le gagnante soit elle ou moi, les Olympiens tomberont, et c’est tout ce qui compte. La justice sera enfin rendue.

- Avec vous à la tête du monde.

- Probablement, oui.

Sur ce, la déesse fit un sourire, et repartit.


Les jours qui suivirent, des plats apparaissaient par magie à la porte de la cabane. Rien de bien copieux, mais du pain, de l’eau, du fromage et des fruits – assez pour subsister correctement, avec la viande qui lui restait. Åna avait même un couteau, apparu un jour avec le reste.

Une nuit, elle parvint enfin à s’endormir, et cette nui-là, elle rêva.

Elle se trouvait dans un hall monumental. Un immense escalier de pierre se dressait, au centre, vers une lourde porte de métal sculpté, et sur les côtés, il se divisait en escaliers plus étroits et biscornus. Les deux rampes de l’escalier se terminaient par une impressionnante tête de sanglier sculptée et, derrière Åna, se trouvait une porte plus monumentale encore, verrouillée par un ensemble de mécanismes compliqués.

Un instant, un silence de cathédrale régna dans l’étrange hall mais, la seconde d’après, celui-ci fut envahir par une horde de jeunes vêtus de longues capes noires qui, tout en discutant et riant, se dirigeaient d’un seul mouvement vers la porte au-dessus de l’escalier.

Le vacarme dura de longues minutes, puis il se calma. C’est alors qu’une femme apparut au sommet des marches et descendit l’escalier, vers Åna.

Grande, métisse, de longs cheveux bruns, elle portait une robe rouge et ses yeux étaient d’un noir perçant. Une déesse, sans aucun doute. Elle s’arrêta pile en face d’Åna, souriante.

- Où sommes-nous ? demanda Åna.

- Dans une école de magie.

- Comment ça ?

- Comme son nom l’indique. C’est une école, et les élèves y apprennent à jeter des sorts, confectionner des maléfices, faire des potions, tout ça.

- Ce sont… des sorciers ?

- Exactement.

Åna ne savait pas quoi en penser. A la Colonie, les enfants d’Hécate pratiquaient la magie. Mais imaginer une école entière de boules à cochons et de boîtes à ombres était quelque peu surprenant. D’autant que… Qu’étaient-ils au juste ? Des demi-dieux ? Des mortels ?

- Je suis bien en train de rêver ?

- Tout à fait. Mais ce n’est pas parce que tu rêves que tout cela n’est pas réel.

- Je sais.

Åna hésita.

- Qui êtes-vous ?

- Je suis Trivia, ou Hécate si ça te chante. Je protège cet endroit.

- La troisième à savoir, compléta Åna, dont le cerveau tournait à mille à l’heure. La troisième déesse à convoiter Ilana.

- C’est peut-être vrai. Mais je suis ici pour te donner des réponses, Åna. Je suis ici pour t’aider.

- Je ne vous crois pas.

La déesse écarta les bras.

- Crois ce que tu veux. Mais, si tu m’accordes ta confiance, je peux te dire ce que tu veux.

- Pourquoi je ne vois pas ma mère ?

- Fortuna est très affaiblie. Némésis a dressé – ne me demande pas comment – une puissante barrière autour de ta prison. Ta mère met tout en œuvre pour t’envoyer sa chance, mais elle ne peut pas t’apparaître.

- Et vous, comment y parvenez-vous ?

- Je suis la déesse de la magie. Aucune barrière ne peut m’arrêter.

Åna plissa les yeux, méfiante.

- Que dit la prophétie ? En quoi ma sœur est-elle si puissante ?

Trivia sourit.

- Là, commenta-t-elle, là est la question. Eh bien, ta sœur est une sorcière.

- Une sorcière ? Vous voulez dire… Les potions, les balais magiques et tout le tralala ? Comme les élèves de cette école ?

- Exactement. Mais ta sœur est la fille de Fortuna, ce qui fait d’elle une sorcière et une demi-déesse. Un cas très rare dans l’histoire de l’humanité, qui ne s’était pas produit depuis des millénaires. Par conséquent, les deux magies combinées, elle a bien plus de pouvoir que la plupart des demi-dieux. Mais ce n’est pas tout. Même s’il y a un peu de sang sorcier dans la famille, ta sœur n’est pas la fille d’un sorcier. Son père – votre père à toutes les deux – est un simple Moldu.

- Mortel, vous voulez dire.

- Comme tu veux. En somme, elle est à la fois mortelle, sorcière et demi-déesse. Conjecture cent fois plus rare, qui ne se produit que lorsqu’un tournant arrive. D’après la prophétie, son destin est de jouer un rôle dans l’une des plus grosses guerres que le monde magique aie connu. De son action dépendra le sort d’un peuple tout entier.

- Et si elle refuse ? Si elle se retire aux Caraïbes pour y finir sa vie tranquille ?

- Elle ne peut pas refuser. Son destin est écrit, depuis des siècles déjà.

- Le destin n’existe pas. La vie n’est faite que de hasards et de choix.

Trivia pointa son doigt vers Åna, comme un professeur à qui un élève vient de donner la bonne réponse.

- Je n’ai jamais dit qu’elle n’avait pas le choix. Tu oublies que je suis Trivia, déesse des carrefours. Plusieurs options s’offrent à ta sœur, et ces options n’engagent ni les mêmes risques, ni les mêmes dommages collatéraux. Mais quoi qu’elle fasse, la prophétie se réalisera.

- Dites-moi-en plus. Que dit la prophétie, mot à mot ? Quelles sont les options de ma sœur ?

- Je t’ai dit ce que tu avais à savoir, répliqua Trivia, en balayant l’air de sa main.

Elle disparut et avec elle, tout le décor s’évapora, à l’instant où Åna s’éveillait.

_______________________
Réactions ? :)
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

C'est génial. *^*
florae

Profil sur Booknode

Messages : 79
Inscription : dim. 06 déc., 2015 10:18 pm
Localisation : Colonie des Sang-Mêlés ^^

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par florae »

Je sais que je radote mais je redus que ton histoire est géniale! ! J adore!
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

Merci à vous deux :mrgreen:
Tu sais florae, rien ne t'interdit de me dire ce que tu penses des personnages, de leur situation, de ce qui vient de se passer et de ce qui arrive par la suite... Mais rien ne t'y oblige non plus :lol: Merci en tout cas ça me fait super plaisir *^*
cochyo

Profil sur Booknode

Messages : 2563
Inscription : dim. 28 juin, 2015 2:26 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par cochyo »

Voilà ! Rattrapé ;)
Super je kiffe hécate !! Pauvre ana quand même ! :lol:
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

Cool :mrgreen:
Ah, merci ! :) Ouais, tellement :lol:

100 PAGES !! :shock: :shock: :shock: :shock:
Image
A la fin de ce chapitre, vous aurez lu 102 pages de NHP. Comme je viens de terminer le chapitre 27, ça fait 105 :P
Eh voilà, depuis des mois, je voyais ce nombre se rapprocher de plus en plus... 80 pages... 90... 98... 99... Je savais qu'avec le chapitre 26, je dépasserais enfin cette barre des 100 pages *-*
100 pages, c'est rien du tout, ça représente même pas 1/4 de Percy Jackson 1, ou d'Harry Potter 1. Au bout de 100 pages, Percy se fait martyriser par Clarisse dans les toilettes des la Colonie alors qu'Harry discute avec Fred et Georges dans le Poudlard Express. Il faut dire qu'NHP a avancé plus vite, et qu'il s'en est passé des choses, en 100 pages :mrgreen: [En même temps, je n'avais pas d'univers à mettre en place...]

Bref, je ne sais pas si tous les gens qui écrivent sur le Net font la fête au bout de 100 pages, mais pour moi, ça représente beaucoup. Je pense que NHP est la meilleure histoire que j'ai écrite, en terme de longueur et de cohérence. J'ai déjà écrit des trucs longs, mais jamais aussi aboutis, et jamais avec autant d'écho. Ça fait bientôt deux ans que j'ai commencé cette histoire et donc, pour certains, deux ans que vous me suivez. (Pour les autres... vous avez lu le beau pavé qu'est déjà NHP - en terme de fanfic en tout cas - d'une traite, et ça, ça me touche beaucoup ♥) Cette histoire est celle qui a eu le plus de succès parmi ce que j'écris (pas un succès de malade... Mais des commentaires touchants qui m'ont poussée à continuer), et c'est ce qui m'a permis d'avancer à un bon rythme, ni trop rapide ni trop lent, dans cette histoire. J'ai encore des tas d'idées et c'est loin d'être fini ! Alors je vous remercie de votre fidélité et j'espère que vous continuerez à suivre les aventures d'Ilåna et Åna avec plaisir ♥

Je vous aime, continuez à me dire ce que vous pensez des chapitres, si il y a des problèmes et tout le reste ! ♥♥

Je vous laisse le chapitre 26, histoire que vous ayez lu la 102eme page d'NHP *^* [Il n'est pas génial-génial, mais bon, j'espère qu'il vous plaira quand même :lol: ]
Bonne lecture :mrgreen:

Chapitre 26 : Au Secours

Les choses parurent encore plus étranges à Åna lorsqu'elle se réveilla.

Étranges ? Le mot était un peu faible. Ce qui lui arrivait n'était plus qu'un immense chweing-gum d'événements incompréhensibles.

Elle se leva. Il faisait froid, et tout autour d'elle régnait le vacarme des monstres et des bêtes sauvages auquel elle s'était habituée. Un rayon de soleil illuminait le bol de pain et de fromage qu'on lui avait laissé.

Ilåna était une sorcière. Ce que ça impliquait au juste, Åna s'en fichait. Le plus important était qu'une prophétie l'avait désignée comme élément fondamental d'une guerre. Si Némésis la forçait à agir pour elle, en somme, sa victoire serait assurée. Non parce qu'Ilåna était la plus puissante de tous les demi-dieux, mais parce que son sort l'avait décidé ainsi –
Åna eut soudain envie de fracasser les murs, d'exploser quelques monstres pour passer sa colère. Ras-le-bol des dieux qui se faisait la guerre à tout bout de champ. Ras-le-bol des trois Parques, qui filaient à l'avance la vie des mortels. Ras-le-bol du destin, qui manipulait et sabotait la vie des demi-dieux. Ils ne pouvaient pas décider eux-mêmes de leur avenir, bordel ?

Pour elle, la vie n'était faite que de choix qui nous impliquent et de hasards qui nous offraient chances et malchances. Au fond, elle savait que cette vision était biaisée dans un monde dirigé par les dieux. Sa mère était finalement la première à manipuler les mortels, les rendant dépendants d'une chance aléatoire ; et choisissant ceux qu'elle protégeait.

Pourquoi ? Pourquoi devaient-ils se soumettre à un monde qui n'avait que faire d'eux ?

Agis, se dit Åna. Agir, c'était le seul moyen de ne pas se perdre à penser.

Mais que pouvait-elle faire ?

Son regard fit le tour de sa petite cabane percée de trous et encerclée de monstres à l'haleine fétide. Elle s'arrêta sur sa boîte à trésors. Son miroir de la Colonie, ses allumettes, son T-shirt carbonisé, tout était là.

Et soudain elle vit –

Une drachme en or.

Elle avait une drachme en or.

Communiquer. Avec l'extérieur.

Appeler des renforts. Prévenir Ilåna.

Elle s'empara de la pièce et regarda, une fois de plus, autour d'elle. Impossible, évidemment, d'aller dehors parmi les monstres chercher des flaques d'eau et des arc-en-ciel. Mais elle pouvait essayer d'en fabriquer un chez elle, non ?

Elle se précipita sur la jarre qui se trouvait à-côté de son bol, baignant dans le soleil, et la renversa. A première vue, aucun arc-en-ciel n'apparaissait ; mais elle joua à disposer la jarre de différentes façons, à changer son angle de vue. Et là, par miracle, il apparut : un petit arc-en-ciel, à peine visible, dans l'eau claire. Une communication ! Elle se retint d'hurler de joie et d'avertir les monstres : elle allait parler à quelqu'un, dehors !

- Ô Iris, déesse de l'arc-en-ciel, murmura-t-elle, serrant la drachme en or dans son poing. Montre-moi…

Qui appeler ? Chiron ? Fortuna ? Sa sœur ?

Contacter Ilåna lui semblait le plus judicieux. Elle verrait son visage, elle pourrait l'avertir des plans de Némésis. Mais, pour dire la vérité, découvrir cette sœur qu'elle ne connaissait pas la terrifiait.

Et puis, il y avait quelqu'un à qui elle voulait parler d'abord.

- Montre-moi Eléa Martins, acheva Åna.

Elle lança sa pièce dans la flaque d'eau, où elle disparut. Son cœur battait à toute allure.

L'eau se troubla et elle vit apparaître, dans la petite flaque, une image de la Colonie. Elle reconnut immédiatement les lieux. Elle se trouvait sur une petite fontaine non loin du pavillon-réfectoire, vide à cette heure-ci. Eléa lui tournait le dos, emportée dans un débat avec d'autres Aphrodite.

Åna ne l'appela pas. Son amie portait un gilet à franges, un sarouel vert avec des motifs africains, et ses cheveux blonds, actuellement bouclés et longs, étaient ornés d'une couronne de fleurs. Une dizaine de bracelets, la plupart en laine, glissaient sur son bras quand elle l'agitait. Elle la contempla quelques secondes, se demandant ce qu'elle allait lui dire.

- Eléa ! appela-t-elle.

Eléa hésita. Elle tenta de se retourner mais ses camarades la retinrent. Åna eut l'impression qu'elles lui disaient « C'est bon, Åna est morte il y a deux ans, il va falloir t'y faire ».

Elle appela de nouveau, plus fort. Cette fois-ci, Eléa se retourna pour de bon, et s'apporcha de la fontaine. Elle eut un mouvement de recul en la voyant.

- Åna ! s'écria-t-elle.

- Salut.

- Åna ! répéta Eléa. Les dieux soient loués, tu es vivante !

- Il semblerait, oui.

Eléa s'agita. Elle semblait choquée, soulagée, mais surtout, elle avait l'air de ne pas y croire.

- Dis-moi tout. Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi tu n'as pas appelé plus tôt ? Tu sais, on a essayé de te joindre, mais on n'a pas pu…

Åna secoua la tête.

- Pas sûr qu'Iris soit de mon côté.

Elle essayait d'être calme, mais en réalité, elle était sur le point d'exploser. Est-ce que c'était vraiment Eléa, son Eléa, qui lui parlait en ce moment même ? Elle avait du mal à y croire.

Elle observa son amie, qui la fixait aussi, sans savoir par où commencer. Elle avait grandi, oui, ses traits s'étaient affinés, son style était plus pointu, mais ses gestes, son attitude étaient exactement les mêmes. Et à en voir ses vêtements, soit elle était officiellement devenue hippie – ce qui ne lui ressemblerait pas du tout, soit elle était toujours dans son délire de multistyle. En bref, c'était Eléa, la vraie Eléa.

Åna se demanda de quoi elle avait l'air, face à elle – ces mois passés dans la Cloche lui avaient fait perdre conscience de son apparence. Elle devait être dans un sale état.

Derrière Eléa, les Aphrodite s'étaient approchées, mais elle les avait chassées en leur criant dessus.

- Raconte-moi tout ! s'exclama-t-elle. Tu es où? Par les dieux, tu as l'air affamée… Qu'est-ce qui s'est passé ?

- Je…

- Tu sais… (Eléa détourna son regard). On t'a cherchée, avec Mo. Longtemps. Et puis on ne te trouvait pas, et ça faisait presque un an, et on a pensé que tu étais…

- Ce n'est rien, coupa Åna.

Le regard d'Eléa s'illumina soudain.

- On t'a construit un bungalow ! Enfin, pour ta mère, quoi. Tyché. Pour que tu aies quelque part où dormir, plus chez toi que ce fichu bungalow 11. Même si je comprendrais que tu ne veuilles pas revenir à la Colonie…

- Ma mère est Fortuna, pas Tyché, dit Åna. Elle me l'aura assez répété. Je n'aurais pas dû essayer de me faire passer pour une Grecque alors que ma place est au Camp Jupiter. Mais vous avez été là pour moi, et vous resterez toujours ma famille.

- Tu m'as manquée, dit Eléa.

- Toi aussi.

Elles se regardèrent. Åna sentait une contraction dans son ventre, à cause de l'émotion. Eléa semblait sur le point de pleurer.

- Par Aphrodite, dit-elle après un silence, tu es dans un état épouvantable. Qu'est-ce qui t'est arrivé ?

- Beaucoup de choses. C'est long à expliquer, mais, en gros, je suis retenue prisonnière par Némésis.

- Némésis ? Mais pourquoi ? Et…

A cet instant, l'eau se troubla. Némésis devait avoir senti qu'on parlait d'elle et tenter de couper la conversation.

- C'est là que ça se complique, dit Åna à toute vitesse. Si tu vois ma sœur, il faut que tu lui dises…

- Tu as une sœur ?

- Ouais. Elle va tenter de me sauver mais c'est un piège de Némésis. Il ne faut surtout pas qu'elle vienne.

De nouveau, l'eau se troubla, et l'image d'Eléa disparut quelques secondes.

- Et toi ? dit-elle quand elle réapparut.

- Je vais me débrouiller.

- Mais on peut pas essayer de venir te chercher ? Tu es où ? -

La conversation s'arrêta tout à coup. La flaque d'eau redevint une flaque d'eau et Åna se retrouva seule dans une cabane encerclée par les monstres.

________
On retrouve Ilåna dès le prochain chapitre ! :mrgreen:
Ah oui, et bonne fin de vacances, au fait ! :)
Bisous ♥♥
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

PREM's!

FELICITATIONS POUR LES 100 PAGES ! :D
CHAMPOMI!

*sort le champomi*

Enfin bref, Fan, laisse-moi te dire que NHP déchire, et que tu as réussi à emmêler les univers de JKR et RR avec une finesse inouïe, tu as réussi un installer un fil conducteur qui nous tient dans l'histoire, un suspense, des personnages hauts en couleurs, parfois émouvants, attachants, originaux...
C'est rare que je lise d'aussi bonnes fanfictions, et crois-moi NHP fait partie de mes fanfictions préférées, avec Marquée, de Flamoboyante, 1977-1997 de PtiteCitrouille, et les excellentes fanfictions de HDO écrites par Captain Awesome sur Wattpad. ♥
Je te vois déjà écrire des bouquins plus tard, et que ces bouquins seront évidemment très bien vendus. 8D T'as vraiment du talent, tu as réussi à entrecroiser les destins des sang-mêlés et des sorciers avec virtuosité, avec talent... Pour résumer, c'est grandiose! Pourquoi les fanfictions ne peuvent-elles pas être publiées en tant que bouquins? C'est vraiment un genre génial, ou on peut faire rencontrer des univers différents, comme dans NHP, réinterpréter des personnages, des histoires à sa sauce !

Continue comme ça ♥
~ Jeanny ;D
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

CHAMPOMI !!! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Je n'avais pas vu ce message ! :o Oh mon dieu, c'est tellement touchant :cry: [Je n'arrive pas à trouver le bon smiley T-T] Merci pour tout ce que tu as dit ça me fait vraiment chaud au cœur ♥♥♥
Comme tu dis, c'est dommage que les fanfictions ne soient pas publiées, au moins dans des fanzines. C'est tellement génial ce genre, c'est vaste, on peut tout faire. Mais en même temps, si les fanfictions étaient "publiées", elles n'auraient pas ce sens de "fan", justement, elles seraient publiées au même titre que l'histoire, et ça démolirait un peu l'univers. Je veux dire... On a vu ce que ça a donné avec l'Enfant Maudit, qui est un peu une fanfiction pour moi :| Bref... L'auteur mérite bien que son œuvre soit la seule publiée, puisqu'il est à l'origine de son propre univers. Et j'espère bien créer mon propre univers un jour :D
Marquée est vraiment une bonne fanfiction, super bien écrite, qui rend super bien l'univers de Riordan. J'ai lu que 6 chapitres, mais j'avais aussi lu Titanic Now, et c'était vraiment bien aussi :3 1977-1997, il faudrait que je la lise, parce qu'elle a l'air géniale et que PtiteCitrouille est une fille super ♥ En plus elle lit plusieurs de mes histoires donc je lui dois bien ça ! :) Et pour Captain Awesome... J'ai pas lu mais tu me donnes envie :)
Merciiii ♥
Bisous :3
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

OUIIIII :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

T'inquiète, je n'avais pas vu le tien non plus xD
Eh bé... Je crois que c'était le but :') Enfin, ça me touche que mon message te touche *n'arrive pas à trouver le bon smiley non plus* ♥♥♥

Oui.
J'ai lu l'Enfant Maudit, et c'était un peu n'importe quoi, en effet. U-U
En fait, ça casserait le côté "oeuvre de fan", et ce qui rend la fanfiction fanfiction. Je comprends tout à fait ce que tu dis par là. >w<

J'espère que tu liras 1977-1997, alors :3 Parce que cette fanfic est vraiment super, et je suis d'accord avec toi sur le fait que PtiteCitrouille est une fille géniale - j'ai déjà eu l'occasion de lui parler, elle est vraiment sympa !
Pour Capitaine Awesome, je confirme encore une fois que c'est bien. [C'est génial *^*] Elle a publié entre autres des fanfictions Jercy (bon ça, tu vas pas aimer, je pense xD), une fanfiction super drôle nommée "Correspondance entre demi-dieux" ou les demi-dieux s'envoient des textos, justement ; c'est super drôle, bourré d'humour, les dialogues sont excellents( L'un de mes moments préférés, c'est où Percy et Léo font des blagues aux gens en envoyant des textos en numéro masqué :mrgreen: ) et une fanfiction nommée "21 choses qu'un demi-dieu n'a pas le droit de faire" et chaque personnage a un chapitre avec une liste (par exemple : le premier chapitre, c'est "21 choses que Percy n'a pas le droit de faire"), elle est super-drôle, celle-là aussi. *^*
Titanic Now était vraiment hyper bien écrit !!! *w*
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

Jeanny : Hey ! Je te réponds avec 40 ans de retard :mrgreen: :mrgreen:
Aha, j'ai eu l'Enfant Maudit à Noël et je l'ai pas encore commencé [J'ai eu tellement de livres d'un coup, en vrai, que je sais pas par quel bout m'y prendre :lol: ], en tout cas je verrai bien ce que ça donne ^^'
Exactement !! :o Le truc, c'est qu'il y a plein de super idées dans les fanfictions (au niveau des personnages, de l'écriture, des situations...), faut juste réussir à transposer ça dans un univers original ;)
Oui, j'adore PtiteCitrouille, en plus elle écrit bien [J'ai lu quelques OS d'elle], faudrait vraiment que je me mette à 1977-1997 :3 En plus, elle est terminée, donc je peux tout lire d'un coup ! :D
Tu me donnes envie de lire Captain Awesome *w* Je m'y mettrai alors ! ;)
Oui !! :D


Bonne année 2017 les amis ! :D :D :D
Bon, voilà, ça commence à faire longtemps que j'ai pas publié ici. J'en suis désolée ! :cry: La vérité, c'est que j'ai pris mon temps pour écrire les chapitres 27 et 28, que j'écris peu en ce moment, que je m'étais dit que ça vous laisserait le temps de rattraper votre retard (plusieurs personnes ont pris pas mal de retard :? ), mais personne n'est passé, finalement (ou personne n'a commenté, je sais pas :|). Enfin, qu'importe, hein, vous méritez quand même le chapitre 27, et l'histoire le mérite aussi. [D'autant que j'ai le mémo de Jeanny qui me fait des gros yeux à chaque fois que j'ouvre mon agenda "N'oublie pas de publier un nouveau chapitre de NHP ;w;" Comment résister à ça ? x)]
Ma résolution pour 2017 est, comme toujours, d'écrire plus et d'avancer mes histoires, notamment celles qui avancent à 1 chapitre par siècle, ROSA, Le Conteur, Alias... Mais aussi NHP, parce que j'aime cet univers ! <3
Je vous souhaite une bonne année, qu'elle soit pleine de rencontres, d'expériences, de petits plaisirs extraordinaires, de création, d'amitié, de livres, de musique et de voyages. Ah, et pour commencer : bon courage à ceux qui, comme moi, reprennent les cours demain ! :shock: Et bonne lecture du chapitre 27 ! :mrgreen:

Chapitre 27 : Demi-déesse
- Fiona ! s'écria Ilåna en se réveillant. Je sais qui est ma…

Elle s'interrompit. Les grognements qu'elle reçut en réponse lui rappelèrent qu'il faisait encore nuit, et que Fiona dormait toujours.

Les images de son rêve étaient encore vives dans son esprit. Rome, cette femme aux longs cheveux noirs qui lui disait qu'elle était une déesse... et sa mère. Elle avait la tête qui tournait. Tout cela lui avait semblé si réel... ce n'était pas un simple rêve, c'était sa mère qui lui envoyait un message.

Allongée dans son lit, Ilåna contempla le plafond beige, neutre, du dortoir. Est-ce que tout cela était bien vrai ? Est-ce que c'était seulement possible ?

Est-ce qu'elle venait d'avoir la réponse à cette question qui la taraudait pendant des années ?

Est-ce que sa mère était une déesse ?

Sa tête bouillonnait de rage, de frustration, de peur. Il fallait qu'elle parle à quelqu'un.

Elle se leva d'un coup et secoua son amie.

- Fiona ! Réveille-toi !
- Mhmmm ?

Fiona se redressa, ouvrant de petits yeux.

- Quesquya ?
- Je sais qui est ma mère, dit Ilåna.

Fiona écarquilla les yeux.

- Ah bon ? Comment ça ? Et… C'est qui ?
- Viens, dit Ilåna. On va autre part.

Elles descendirent dans la Salle Commune et Ilåna résuma son rêve.

- Tu es sûre que ce n'était pas juste un rêve bizarre, comme font les gens normaux ?
- Oui. Enfin, si, c'était un rêve, mais ma mère en a profité pour me parler. C'est comme les visions avec ma sœur. On m'envoie des signes.

Fiona fronça les sourcils.

- Et donc… Ta mère est une déesse ?
- Fortuna. La déesse de la chance, oui.
- Rien que ça.
- Ouais.

En même temps qu'elle le disait, Ilåna tentait de s'en convaincre. Finis les mystères, elle savait qui était sa mère – et sa mère était une déesse. Ça lui paraissait tellement dingue qu'elle ne voulait pas y croire. Mais, depuis quelques mois, sa vie entière était devenue dingue. Fortuna était sa mère, elle pouvait l'accepter.

Vraiment ?

- Et il y en a beaucoup, comme ça ? fit Fiona.
- De quoi ?
- Des enfants de dieux.
- J'en sais rien… Pour l'instant, il y a ma sœur et moi, c'est déjà pas mal.
- Pas faux.

Un silence passa. Fiona ne regardait pas Ilåna dans les yeux, comme si elles étaient séparées par une vitre. Pourquoi réagirait-elle autrement ?

Ilåna se sentait mal, comme si on lui avait retiré quelque chose. Comme si on lui avait donné un coup de poing, en fait, en plein ventre, et que le monde s'était mis à tourner autour d'elle, brumeux, en noir et blanc.

Maman, pria-t-elle. Tu es encore là. Aide-moi.
Tu me l'as promis.


- Il faut en parler à Dumbledore, dit soudain Fiona. Tout de suite.
- Non. Hors de question.

Fiona haussa les sourcils.

- Ah bon ?
- Oui. Je ne sais pas... Je sens qu'il vaut mieux ne pas le dire.
- Tu rigoles ? Bien sûr qu'il faut le dire ! Ta mère est une déesse ! Tu as des pouvoirs !
- Ben, j'ai déjà des pouvoirs, dit Ilåna. Je veux dire... Je suis une sorcière.
- Pas ce genre de pouvoirs, débile.

Elle sourit. Ilåna se détendit un peu.

Fiona s'illumina.

- Mais du coup, t'es super chanceuse !
- Euh… Je sais pas. J'ai jamais essayé, en fait.

Fiona lui lança un regard malicieux.

- On va faire un test.

Elle ramassa un paquet de cartes explosives laissé sur une commode par quelqu'un.

- Distribue-nous quatre cartes chacune, dit-elle.

Le paquet s'exécuta, et les cartes volèrent en direction d'Ilåna et de Fiona.

- La première à tomber sur un As a gagné.

Elles retournèrent chacune une carte. Fiona retourna un huit et Ilåna… un As.

- Du premier coup, par les dieux, commenta Fiona. T'es trop forte.
- Je n'ai rien fait, dit Ilåna. C'est juste… de la chance.
- Ben justement.

Elles éclatèrent de rire. Fiona s'étira et s'enfonça dans son fauteuil.

- Quand je pense que j'ai cru que ta mère était une géante ou un troll, ou juste une Moldue, et que tu faisais toute cette histoire pour rien. Par les dieux, c'est trop classe.

Ouais, sûrement, pensa Ilåna, étonnée que son amie le prenne de cette manière. Elle-même était trop occupée à assimiler l'information pour savoir si c'était classe ou non.

Ca lui rappelait cet été, quand elle avait reçu sa lettre de Poudlard. Là, au moins, il y avait eu une annonce officielle, à l'encre verte sur une enveloppe. Déjà, alors, son frère était tout excité alors qu'elle avait cru que son monde s'effondrait. Elle s'y était habituée, au fil du temps - les photos qui s'animent, les tableaux qui parlent, les créatures magiques.

Alors elle s’habituerait. Tôt ou tard, elle emploierait ce mot, "demi-déesse", que Fiona avait utilisé, pour parler d'elle.

Ce que ça voulait dire, aussi, c'était que sa sœur était une demi-déesse, comme elle, et que la menace ne venait pas du monde des sorciers, mais définitivement du monde des dieux.

Ilåna revint au monde réel. Elles retournèrent les cartes restantes, histoire de voir. En tout, Ilåna obtint trois As et Fiona n'en eut aucun.

- Tu n'as pas fait carré d'As, dit Fiona. C'est normal ?
- C'est pas le but. Trois as, c'est largement suffisant pour te battre.

A cet instant, les cartes de Fiona explosèrent.

*


La rentrée arriva deux jours plus tard. Fiona et Ilåna attendirent dans le grand hall que Mylon arrive. Elles le virent émerger, au milieu de la foule, traînant son énorme valise. Alby était avec lui.

- Salut, les filles, dit Mylon, tout sourire.
- Salut, Ilåna, dit Alby, qui vint lui faire la bise.
- Salut, dit Ilåna d'une petite voix.

Mon Dieu, ce garçon la déstabilisait.

- Bon, maintenant que vous êtes là, on peut espérer que mon débile de frère ne va pas se perdre dans le château… (Il lui donna une tape dans le dos, Mylon grimaça.) Allez, moi j'y vais.

Le Serpentard s'éloigna. Fiona, Ilåna et Mylon grimpèrent l'escalier qui menait à la tour de Gryffondor.

- Il a pris le train avec toi ? demanda Fiona.
- Ouais. Enfin, il a plutôt fait des aller-retour entre sa cabine et la mienne pour se foutre de moi, pendant tout le trajet. Il a vraiment rien d'autre à faire, sérieux.
- C'était bien, tes vacances ?
- Horrible.
- A ce point-là ?
- Ouais, je t'assure. Mes parents ont profité de chaque occasion pour me rappeler que je suis à Gryffondor, et pas à Serpentard comme eux.
- Ben ouais, normal, dit Fiona. Il ne faut pas que tu déçoives l'honneur du manoir familial…
- Pff, n'importe quoi, dit Mylon en essayant de la frapper. J'habite même pas dans un manoir, d'abord.
- Ça, ça reste à prouver !

Ils rirent. Tellement d'élèves rentraient tout à coup dans la Salle Commune que ça faisait un bouchon.

- Mais alors ! s'écria Mylon. Je vous raconte ma vie et j'oublie le principal ! Le médaillon, vous l'avez trouvé ?
- Ouais, dit Ilåna. Difficilement, mais on l'a trouvé.
- Vous l'avez envoyé à la femme ?
- La déesse, tu veux dire.
- La déesse ?
- Très probablement. Écoute, Mylon, on a trente mille choses à te raconter, mais tu ferais mieux d'être assis.


*


- Ta mère est une déesse ?

Après que Mylon aie rangé sa valise, ils s'étaient assis sur une banquette près d'une fenêtre, dans un coin de la Salle Commune. Ilåna avait raconté toute l'histoire à voix basse.

- Ouais, c'est ça, dit-elle.
- Et… la femme qui a possédé Fiona, celle qui a demandé les trois objets, c'est une déesse aussi ?
- D'après Dumbledore, oui.
- Ce n'est pas ta mère au moins ?
- Non. Enfin je crois pas. Elle me l'aurait dit directement, non ?
- Pas sûr, dit Fiona. Peut-être qu'elle se fait passer pour quelqu'un d'autre justement parce qu'elle convoite ces trois objets.

Un silence passa. Reste à savoir à quoi servent vraiment ces trois objets, songea Ilåna. Le médaillon-bouclier était utile, mais elle se demandait en quoi il avait tant d'importance. Les deux objets suivants leur donneraient sûrement des indices.

- Et le sphinx, dans la Salle des Trophées ? demanda Mylon. Tu sais ce qu'il faisait là ?
- Aucune idée…
- Et pour ta sœur ? On en est où ?
- Ma mère a parlé de Némésis – c'est la déesse de la Vengeance. Je crois que c'est elle qui détient ma sœur.
- D'accord, mais pour quoi faire ?

Ilåna ne répondit pas. Voilà une question pour laquelle elle n'avait pas de réponse.

- Je résume, dit Mylon. On a trois déesses dans la balance : ta mère, celle qui a kidnappé ta sœur et celle qui recherche les trois objets. Ta mère, c'est Fortuna, celle qui détient ta sœur, c'est Némésis, et la troisième, on ne sait pas.
- A supposer que ce n'est pas Fortuna ou Némésis, dit Fiona.

Ils restèrent quelques secondes silencieux. Ilåna repensa à la carte qu'elle avait trouvée dans le bureau de Mac Gonagall. Si elle passait par cette « Colonie des Sang-mêlé », elle pourrait peut-être retrouver sa sœur. Mais ça supposait traverser l'océan et retrouver le chemin seule, en supposant qu'elle était sur une bonne piste, et sans magie, puisqu'elle ne pouvait pas l'utiliser en-dehors de l'école. Plus que ça, elle avait passé un pacte. Qui sait comment la déesse allait réagir si elle le rompait ? Elle avait menacé de carboniser Fiona, elle pouvait très bien passer à l'acte, d'autant qu'elle pouvait aussi s'en prendre à Mylon, à son père, à son frère… Elle ne voulait pas risquer leur vie dans quelque chose d'aussi hasardeux.

Et puis, si la déesse respectait son pacte jusqu'au bout, alors elle la mènerait à Åna. C'était tout ce qu'elle voulait, non ?

- Qu'est-ce que tu vas faire ? demanda Mylon.
- Chercher les deux autres objets et les envoyer à la déesse. Sauver ma sœur.

_____
Alors, le retour d'Ilåna vous plait-il ? Dites-moi tout ! :mrgreen:
-Fan-
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

Contente que mes annotations aient servi *se sent utile d'un coup* Je vais en noter un chaque samedi de chaque semaine dans ton agenda la prochaine fois qu'on se verra, comme ça, tu n'oublieras JAMAIS! Mouhahaha! :mrgreen: :twisted:

J'avais déjà lu ce chapitre, du coup :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Il est super, mais un peu trop court à mon goût. Mon avis de spécialiste en fanfic (mais oui, voyons xD) te conseille fortement d'en publier un à la suite pour te faire pardonner B) Enfin, je dis ça je dis rien. :mrgreen:
Bonne année à toi aussi! ♥ (Bon, je pense que tu as du recevoir mon sms bourré de smileys, donc voilà, je ne fais que me répéter) Je suis super euphorique en ce moment (je crois que c'est à cause de ma situation sentimentale actuelle et la bonne humeur emmagasinée durant les vacances - d'avoir revu des super amies ;) et avoir passé un bon Noël avec ma famille), même si je me suis pris la tête tous les deux jours avec mes parents à cause de l'ordi :(

Ce serait cool que tu te mettes à ses fics, ce sont des bijous ! (enfin , ce n'est que mon avis... à toi de te forger le tien! :D )

Oooh, mon amie Emilie (aka Elea la loutre) m'a parlé d'une fanfiction comme ça, sur Eldarya, qui avait eu tant de succès que son auteure a décidé de la retranscrire dans une histoire originale et la publier *^* C'est trop cool, je trouve! Et la fanfic permet de s'entraîner au niveau du style, sans se fatiguer avec les contraintes de l'univers... Finalement c'est super pour s'entraîner et rendre un hommage aux fandoms qu'on aime :)
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

Ma première réaction : c'est une rapide, elle :o Tu l'as relu, du coup ? Parce que j'ai changé quelques trucs, histoire qu'on soit pas trop laissé sur sa faim, justement :)
Aha, le 28 est fini, je l'ai terminé dans la foulée, mais tu le liras pas en avant-première XD Je vais d'abord attendre que plusieurs gens commentent, et d'avoir écrit le 29 (parce que j'essaye d'avoir toujours un chapitre d'avance :))
Aha, vas-y si tu veux, annote tous mes samedis :lol:
Oui oui, je l'ai reçu, pas de problème xD Ouiiii *w* Ah, ben c'est super, ça ! :D Tu as de la chance, perso, rien que la perspective d'avoir sport demain me déprime... u-u' Mais j'ai plein de consolations : par exemple, il y a Quelques Minutes Après Minuit qui sort ENFIN au cinéma, ça fait des années que j'attends ça *^* Et aussi, pour diverses raisons, je loupe 3 DST dans le mois, donc j'en ai que 2 au lieu de 5, CA, ça fait du bien :mrgreen: Et d'autres trucs... Je vais aider une amie à nous rejoindre sur ekla, aller voir une expo... Faut être optimiste ! :) [Et rien ne pourra être pire que la semaine de Bac Blanc, aussi... u-u']
Oui, t'inquiète je lirai tout ça, laisse-moi juste le temps ^^
Oui, même After, était une fanfic des One D à la base :shock:
C'est EXACTEMENT ça !! :mrgreen: En 2015, j'ai écrit que des fanfictions, eh ben mon style s'est bien amélioré grâce à ça ! :3 Et quoi de plus jubilatoire que d'écrire sur des univers qu'on adore, hein ?
Bisous <3
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

Uiii, j'ai vu ça ^^ C'est bien :D *félicite*
Oooh, cool, mais pourquoi je peux pas le lire maintenant? Pourquoi tant de haine? xD Bon, pas grave, hein, fais comme tu le sens x')

Yeaaaahhh *prépare d'avance son stylo pop Voldemort* Et je vais faire chaque annotation différente, avec des petits dessins et tout x33

Moi aussi j'avais sport aujourd'hui... :shock: C'était, hum, stressant. Surtout qu'on a eu une éval d'acrosport surprise, et j'étais un peu à la ramasse pour faire les figures D: 'Fin bon. Je me faile toujours en EPS x')
Haha, cool, le loupage de DST x) Moi, je vais rater un jour de cours ce mois-ci à cause d'un rendez-vous médical à Paris B)

Oh, c'est cool qu'une de tes amies rejoigne ekla ! *w*

Ouiii *-* ça se voit, en plus! (et t'écris vraiment bien! <3 )

Bisous ! ♥
florae

Profil sur Booknode

Messages : 79
Inscription : dim. 06 déc., 2015 10:18 pm
Localisation : Colonie des Sang-Mêlés ^^

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par florae »

Lu!! :D et encore une fois j ai beaucoup aimé
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

C'est NHP, quoi ;)
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

Hellloooow ! (#2 mois plus tard... Quand le sujet passe sur la 2e page du forum, je sais qu'il faut réagir :lol: )

Jeanny :
Zaz90 a écrit :Uiii, j'ai vu ça ^^ C'est bien :D *félicite* Merciiii :D <- Cette couleur est très moche mais au moins ça se démarque et c'est lisible :lol:
Oooh, cool, mais pourquoi je peux pas le lire maintenant? Pourquoi tant de haine? xD Bon, pas grave, hein, fais comme tu le sens x') Maintenant tu l'as lu ;) J'ai beaucoup de mal à écrire le 29 par contre, et ça m'énerve T^T

Yeaaaahhh *prépare d'avance son stylo pop Voldemort* Et je vais faire chaque annotation différente, avec des petits dessins et tout x33 VOLDEMORT CORRIGE MES COPIES OUUUUUIIIII :lol:

Moi aussi j'avais sport aujourd'hui... :shock: C'était, hum, stressant. Surtout qu'on a eu une éval d'acrosport surprise, et j'étais un peu à la ramasse pour faire les figures D: 'Fin bon. Je me faile toujours en EPS x') Copine ! x')
Haha, cool, le loupage de DST x) Moi, je vais rater un jour de cours ce mois-ci à cause d'un rendez-vous médical à Paris B) J'espère que c'était un jour intéressant à louper au moins 8-) [Tu m'as comprise XD] Perso, je vais me faire opérer des dents de sagesse, mais c'est une semaine de loupée donc faut que je choisisse bien :?

Oh, c'est cool qu'une de tes amies rejoigne ekla ! *w* Ouii :3 Elle et son frère ! Mais leur blog est hors-ligne parce que leurs parents sont paranos T^T

Ouiii *-* ça se voit, en plus! (et t'écris vraiment bien! <3 ) Merciiiii *w*

Bisous ! ♥ Bisous <3
florae a écrit :Lu!! :D et encore une fois j ai beaucoup aimé Merciiiiiiii :D
Bon, bien que j'aie attendu 2 mois, je n'ai eu que deux lecteurs, et personne pour me dire quoi que ce soit par message (qu'il arrêtait ou qu'il avait pas le temps pour l'instant...) :? Comme je veux pas que l'histoire meure, je vais publier le chapitre 28 (sûrement ce week-end vu qu'il est prêt) et on verra bien qui le lira... ^^
Bonne journée ! :)
florae

Profil sur Booknode

Messages : 79
Inscription : dim. 06 déc., 2015 10:18 pm
Localisation : Colonie des Sang-Mêlés ^^

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par florae »

Uiiiiii, merci de ne pas nous abandoner :D :D
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

D'accord avec florae, merci de ne pas nous abandonner :D On t'aime nous ♥
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

florae : Approuvage d'avatar, by the way :D
Bon, eh bien... voici le chapitre 28 :mrgreen: Avec une semaine de retard par rapport à ce que j'avais prévu (serais-je à l'heure un jour ? u.u'). J'espère que les autres reviendront lire quand même ^^ Bon, le 29 arrivera pas tout de suite donc... bonne lecture :D
Je vous aime <3

CHAPITRE 28 : LA SECONDE LETTRE


Avec la rentrée, la vie reprit brutalement son cours.

La salle commune de Gryffondor était de nouveau pleine de vie, la Grande Salle bondée, les Serpentard avaient recommencé à faire des croche-pattes aux Gryffondor dans les couloirs et inversement. Ilåna et Fiona obtinrent un A à leur évaluation de métamorphoses en transformant quinze pommes en belles oranges juteuses - sauf que maintenant, il y avait ce regard suspicieux de Fiona à Ilåna, se demandant si elle avait réellement réussi ou si sa “chance” l’avait bénie… Ilåna préférait ne pas y penser.

Une semaine après la rentrée eut lieu le second match de Quiddich, qui opposait les Serpentard aux Serdaigle. Sous prétexte que sa soeur était poursuiveuse dans l’équipe de Serdaigle, Fiona y traîna Ilåna et Mylon. Pour Ilåna, qui n’avait rien compris au premier match de Quiddich qu’elle avait vu, en Octobre (Elle se souvenait du commentaire sans dessus-dessous de Lee Jordan : Ce crétin de Zabini fonce sur le Souaffle dans un élan de rage avant de se prendre un Cognard tandis qu’Angelina remonte vers les buts et… Angelina marque !! 10 POINTS POUR GRYFFONDOR !), c’était une sorte de second baptême du feu. La foule en délire la ballottait de gauche à droite, en avant et en arrière. Emportée dans la valse des joueurs et les bousculades alors qu’elle criait avec Fiona et Mylon “Allez Tori, défonce-les !!”, elle ressentit quelque chose d’intense et jubilatoire. Mais il y avait surtout Simon Grant, qui était monté dans les gradins juste à-côté d’elle, pour crier “Allez, chérie !” encore plus fort, agrippé à la rambarde. Elle n’avait pu lui dire qu’un stupide “Ah, tu es venu voir le match toi aussi, c’est cool”, mais il était juste-là, près d’elle, et elle s’effondrait contre lui dans les bousculades - il lui fallut quelques temps après le match pour se réadapter à la vie terrestre.

Quelques jours plus tard, Ilåna trouva la Grande Salle dans une ambiance particulière. Le ciel magique était orageux, ce qui plongeait la salle dans une étrange obscurité. Quand elle s’assit près de Fiona et Mylon, ils étaient partis dans un débat qu’elle ne comprit pas tout de suite.

- On n’a rien à craindre, dit Mylon. C’est juste un attentat.
- Tu-Sais-Qui est de retour, crétin. On est en guerre.
- On n’est pas encore en guerre. Les Aurors du ministère parviendront à le contenir, il est faible.
- Bien sûr. Et tu m’expliques pourquoi ils ne l’ont toujours pas fait, alors ?
- Qu’est-ce qui se passe ? demanda Ilåna.
- Rien, fit Fiona.

Elle rangea le journal qu’elle avait entre les mains et la regarda d’un air sérieux.

- Ah bon ? dit Ilåna. Vous parliez de quoi ?
- De rien, répéta Fiona, qui incitait du regard Mylon à ne rien dire. Enfin... de banalités, quoi.
- Les Mangemorts… commença Mylon.
- Mylon !
- Qu’est-ce qu’il y a ? dit Ilåna. Pourquoi tu ne veux pas que je le sache ?

Il y eut un regard gêné entre eux trois.

- Les Mangemorts attaquent les Moldus, lâcha Mylon.
- Mylon ! Son père est un Moldu, crétin !

Elle regarda Ilåna d’un air affolé, et lui tendit l’exemplaire de La Gazette du Sorcier du matin.

Sur la couverture, on pouvait voir une rue de Boston, dévastée, et plusieurs cadavres. La Marque des Ténèbres, un crâne dont sortait un serpent, flottait dans le ciel. Le titre annonçait : “Attentats Vendredi soir revendiqués par les Mangemorts : la guerre est-elle déclarée ?”

Ilåna se sentit défaillir, son cœur se mit à battre très vite.

- Excusez-moi, dit-elle.

Elle arracha la page du journal, et courut hors de la Grande Salle. Elle traversa à toute vitesse le grand Hall et s'engouffra dehors, dans l'air glacial, par la porte qui était ouverte.

Elle courut dans la neige, inspirant l'air à pleins poumons. Le froid lui fit du bien, comme une grande claque qui la réveillait.
Elle grimpa les marches de la volière. Son cerveau bouillonait. Pourquoi fallait-il qu'elle soit une sorcière, et son père non ? -
Pourquoi fallait-il que sa sœur soit dans cette maudite jungle ? -

Pourquoi les personnes qu'elle aimait le plus étaient-elles en danger de mort -

Elle traversa la volière, au milieu de hiboux ignorants, et s'agrippa au rebord de la fenêtre, pour respirer. Le soleil finissait de se lever sur la vallée de Poudlard, illuminant la neige et le lac d'un rouge doré.

Dès son arrivée à l'école, on lui avait raconté l'histoire de Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom. Ce sorcier noir se prétendait l'héritier de Serpentard et s'attaquait aux Moldus, et à leurs enfants -

Elle jeta le journal sur une botte de paille. S'il n'y avait jamais eu cette maudite lettre, elle serait chez elle, insouciante. Elle vivrait une vie normale -

Il y eut du bruit dans l'escalier. Ilåna fit volte-face.

- Allez-vous-en ! cria-t-elle.

Soudain, comme emportés par son cri, tous les hiboux et les chouettes de la pièce s'envolèrent et convergèrent vers les personnes qui étaient entrées. Le garçon glissa et s'écrasa au sol. Les oiseaux se jetèrent sur la fille et lui, les griffant et les aspergeant de fientes, dans une colère insensée. Puis les oiseaux s'écartèrent, et Ilåna reconnut Fiona et Mylon.

- Oh mon Dieu ! Je suis désolée !

Elle se précipita vers Mylon, toujours au sol.

- Ça va ?
- Hummmmmmmph. (Mylon se retourna sur le dos, une expression de souffrance sur le visage.) J'ai mal partout, mais ça va.
- On s'est dit que tu aurais besoin de parler, dit Fiona d'un ton raide. Ou... (elle lui tendit une plume, de l'encre et un parchemin) d'écrire.

Ilåna prit la plume et l'encre, et récupéra l'article froissé. Elle s'appuya sur le rebord de la fenêtre pour griffonner un mot dans la marge.

Faites attention à vous. Je vous aime.


Elle hésita à mentionner Fortuna. Elle brûlait de colère envers son père, qui ne lui avait jamais avoué la vérité. S'il le lui avait dit, elle irait peut-être mieux. Elle aurait pu se préparer, comprendre ce qui lui arrivait, organiser le sauvetage de sa soeur. Mais, en vérité, elle ne voulait pas se disputer avec son père, pas une fois de plus.

- Tiens. (Fiona s'approcha d'elle, tenant sa chouette au bras.) Elle va porter ton message, ça lui fera un peu de sport.

Ilåna roula le morceau de journal et l'accrocha aux serres de l'oiseau, qui s'envola dans l'air du matin.

*


Ils redescendirent. Mylon s'appuyait sur Fiona. Ils formaient une drôle de paire, leurs visages parsemés de petites griffures, leurs cheveux en pétard, leurs robes constellées de fientes. Ilåna, intacte, marchait un peu derrière. Elle n'arrivait pas à s'enlever de la tête l'image des oiseaux filant sur ses amis, sous le seul coup de sa colère. Alors, c'était de ça qu'elle était capable ?

- Je suis désolée, dit-elle une énième fois, quand ils pénétrèrent dans le château.
- On sait, dit Fiona. C'est pas grave.
- Hé, regardez, fit un élève de Serpentard en les voyant. Quelle bande de bouffons, même les hiboux peuvent pas les sacquer.

Ses amis ricanèrent de manière particulièrement ostentatoire.

- La ferme, fit Ilåna.
- Olala, mais c'est l'illétrée qui vient à leur secours ! Qu'est-ce que tu vas faire, hein ? Me lancer un crache-limaces ?
- Pourquoi pas, fit Ilåna en dégainant sa baguette.
- Pas de magie dans les couloirs ! (La préfète-en-chef de Serdaigle s'interposa entre eux). Oh, mais qu'est-ce qui vous est arrivé !?
- Les oiseaux, la volière, dit Fiona.
- Quelle honte ! On a jamais vu des oiseaux se comporter comme ça ! (Elle sortit sa baguette). Récurvite !

Les cheveux de Fiona et Mylon se remirent en ordre, et les fientes de leurs robes disparurent. De l'accident ne restaient plus que les petites coupures sur leur visage.

- Mais vous venez de dire... fit le Serpentard.
- J'ai le droit, moi, puisque je suis préfète. Allez, retournez à vos occupations.

Les Serpentard leur jetèrent un dernier regard moqueur avant de repartir dans l'autre sens. Ilåna, Fiona et Mylon retournèrent dans la Grande Salle, finir leur petit déjeuner.

Ilåna trouva sur sa table une lettre à laquelle personne n'avait touché. Elle savait de quoi il s'agissait.
La deuxième lettre de la déesse, indiquant le deuxième objet.
Dernière modification par -Fan- le lun. 20 mars, 2017 5:17 pm, modifié 1 fois.
florae

Profil sur Booknode

Messages : 79
Inscription : dim. 06 déc., 2015 10:18 pm
Localisation : Colonie des Sang-Mêlés ^^

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par florae »

Héhé toujours au rendez vous même s il est vrai qu il a du retard ( non je ne me moques pas ;) ) j ai hâte de lire la suite peu importe le temps qu il faudra attendre :)

Vive Magnus Chase, vive RICK RIORDAN
-Fan-

Profil sur Booknode

Messages : 345
Inscription : dim. 06 janv., 2013 2:03 pm

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par -Fan- »

Je n'ai même pas eu le temps de te prévenir x') Je voulais le faire aujourd'hui (et corriger la mise en page tout ça), bah c'est cool que tu aies lu :D
OUIIIIIIII :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

RIORDAN SAMA NOTRE MAITRE A TOUS
*non, je ne suis pas folle, je suis juste une licorne :D*
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

Et sinon chapitre super petite -Fan- ♥
florae

Profil sur Booknode

Messages : 79
Inscription : dim. 06 déc., 2015 10:18 pm
Localisation : Colonie des Sang-Mêlés ^^

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par florae »

Bon alors, Zaz m'a dit que tu contais bientôt poster piur nous, j ai hâte ;) ;)

À la prochaine :D :D
Zaz90

Profil sur Booknode

Messages : 463
Inscription : jeu. 09 janv., 2014 6:49 pm
Localisation : Camp Half-Blood
Contact :

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par Zaz90 »

Hey, Truc-Muche, ça me stresse quand on m'appelle par mon pseudo de caca x) Tu pourrais juste dire Jeanne et/ou Jeanny, sitouplé? :3
Sinon uiiii Fanny va bientôt poster pour nous, ses fans les plus fidèles :DD
florae

Profil sur Booknode

Messages : 79
Inscription : dim. 06 déc., 2015 10:18 pm
Localisation : Colonie des Sang-Mêlés ^^

Re: Nemesis Hogwarts Project [Harry Potter - Percy Jackson]

Message par florae »

D accord Jeanny ;)

J ai hâte de lire!
Répondre

Revenir à « Fanfiction »