Lucy Weasley 2 : Echec et Mat [Harry Potter]

Vous écrivez une fan fiction et vous voulez la partager avec la communauté Booknode? Faire vivre à vos personnages favoris des aventures inédites?
Alors postez vos textes ici afin qu'ils soient bien différenciés des essais classiques tout droit sortis de l'imaginaire d'autres booknautes.
Répondre
Perripuce

Profil sur Booknode

Messages : 1226
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : lun. 11 mars, 2013 7:13 pm

Lucy Weasley 2 : Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Perripuce »

Hey Hey Hey Hey ! It's meeee !

POUR CEUX QUI CLIQUE DESSUS AU HASARD, ON ARRÊTE LA ET ON VA LIRE LUCY WEASLEY PARCE QUE CECI EST SA SUITE !

Bon bien le bonjour tout le monde ! Je suis de retour (pour vous jouer un mauvais tour, ça ne change pas ahah) pour vous livrer la suite de Lucy Weasley, avec cette fois comme personnage principaux Shannon Finnigan, l'une des amie de Lucy, et Louis Weasley, son cousin le fils de Bill et Fleur !

Bien, je voulais attendre d'avoir une dizaine de chapitre, mais là j'en ai trois et je considère que c'est assez et que j'ai besoin de votre soutien pour être sûre de continuer :lol: :lol: Et puis ça me manque tellement de poster, Booknode me manque et vous vous me manquez voilà pour l'instant violon.

Je préfère faire un nouveau sujet, ce sera plus simple je pense comme c'est une histoire différente dont Lucy ne sera pas l'héroïne. Ce sera une fanfiction plus courte que Lucy, j'aurais pas la foi de refaire 850 pages je vous avoue, donc ce sera un truc plus centrée sur l'histoire Shannon-Louis (qui a tout de même bien été entamée dans Lucy Weasley, tout de même, j'y reviendrais dans les premiers chapitres). DONC DESOLEE ce sera un peu moins travaillé et un peu plus niais (navrée Coch'). Et vous pouvez faire le deuil de mes célèbres chapitres en deux parties aussi :roll: :roll:

On se refais un petit topo de ce qui c'est passé dans Lucy Weasley ? Ça vous va? Bon, ce sera long mais bon :lol: Allez, C'est parti ! (Bon pour ceux qui ont cliqué au hasard et qui lisent ça, tant pis vous serez spoilé, JE VOUS AI PREVENUS)


Lucy Weasley : Lucy, 15 ans, est entrée en cinquième année à Serpentard en tant que préfète et Capitaine de l'équipe de Quidditch. Elle commence l'année normalement : Quidditch en tant que Poursuiveuse, bagarre avec son meilleur ami Luke Zabini, coups avec ses cousins Weasley et regard noir pour ce garçon né-moldu, Adam Scampers, qu'elle juge responsable de sa défaite au Quidditch l'année précédente.
Pourtant, cette année commence sous les signes du trouble : elle trouve plusieurs photos de la vie de Harry Potter, et à l'endroit où elle trouve ses photos, des gens sont agressés, comme plongés dans le coma : Alexandre Wallace, un troisième année de Serpentard anti-né-moldus fils de Pansy Parkinson, Lionel Boot, le fils de Terry et de Marietta Edgecombe, ancien petit-ami de Lucy, puis, le pire drame, son cousin James Potter. De plus, la Salle Commune de Serpentard est plusieurs fois la victime d'inondations. Lucy n'est pas décidée à laisser faire et s'aide de son meilleur ami Luke, son autre cousin Lysander Scamander, de sa brillante amie Shannon Finnigan et son nouveau petit-ami Adam pour composer un antidote et trouver le responsable de ses agressions.
Grâce aux idées de génie de Lysander et Shannon, et au talent d'enquêteur de Luke, ils finissent par parvenir à leur fin en trouvant l'antidote ramenant toute les victimes à la vie, et en suspectant leur professeur de Potion Pénélope Campbell, née Deauclaire, qui souhaiterait se venger de sévisses subits pendant la guerre en s'en prenant aux enfants d'anciens partisans et de personnes qui souhaitent faire passer une loi d'Amnistie pardonnant aux plus légères peines et libérant les enfants de partisans de Voldemort, soumis à une étroite surveillance. Alexandre, Lionel et James reviennent et Campbell est mis à pied.
Pourtant, les ennuis continues et sept personnes, en plus du petit frère d'Adam doté du pouvoir de Double-Vue, Gethin, sont enlevées (Erwan Nott, Luke, Lily, Scorpius, Shannon, Maeve Macmillan, Molly Weasley) dans la Chambre des Secrets par une association, les Fantômes des Oubliés, montée par Dennis Crivey et opposée à la Loi d'Amnistie. Il s'avère que Dennis Crivey, devenu professeur à Poudlard, souhaitait réalisé une prophétie faite par le jeune Gethin Scampers quelques années auparavant, annonçant l'avènement de la "justice" qui libérerait du passé. Une bataille s'engage, tuant le petit frère de Shannon, Zephan. Les Oubliés sont arrêtés et POudlard se reconstruit dans le deuil après la démission de McGonagall.

Concernant Shannon et Louis : Shannon est une Poufousffle, la fille timide de Seamus Finnigan et Susan Bones (pas officiel comme couple mais j'aime bien). Elle est discrète mais extraordinairement brillante et c'est ce génie qui va aider Lucy à préparer l'antidote. Elle rencontre Louis alors qu'elle parlait avec Lucy et lui voue d'abord une grande méfiance. En effet, Louis est le troisième Mousquetaire avec James et Scorpius : espiègle, charmeur mais c'est également un garçon épris de justice et très bon joueur d'échec. Louis est intrigué par cette fille discrète et compte bien la faire sortir de ses gongs. Lors de la battaille finale, Shannon fait parti des enlevés, car sa mère travaille haut placé pour la loi d'amnistie. Une fois libérée elle fait face à sa cousine Laureen Bones, qui a souffert pendant son enfance des séquelles que son père a pu avoir après une attaque de détraqueurs pendant la guerre, et qui a décidé de le faire payer à sa cousine. Shannon prend l'avantage, mais Laureen est gemment pleine de haine qu'elle trouve la force de jeter un Avada Kedavra que le petit frère de Shannon, Zephan, prendra à la place de sa soeur. Louis tentera d'aider Shannon dans sa douleur à travers leur seule passion commune, les échecs.


Et voilà la suite :mrgreen: Oulala ce fut long, mais bon on parle de 850 pages, pas facile de résumer. Milles excuses pour ceux qui maîtrise l'histoire sur le bout des doigts :lol:

Je vous remettrais la liste des personnages, et évidemment, vous retrouverez Lucy et cie (oui, il y aura Luke, pas de panique). Encore une fois ce sera des bébés-chapitres et comme la présentation a été très longue, le premier chapitre arrivera dans le prochain post ! Dites-moi si vous voulez être prévenus pour la suite :)

BONNE LECTURE :mrgreen: ça me manque trop de poster mouahahah. Pourtant j'ai arrêté qu'en mars, hein. Mais j'ai l'impression que c'était y'a une éternité.
Perripuce

Profil sur Booknode

Messages : 1226
Inscription : lun. 11 mars, 2013 7:13 pm

Echec et Mat - Chapitre 1 [Harry Potter]

Message par Perripuce »

ECHEC ET MAT


Chapitre 1 :

-Louis ! Dépêche-toi, enfin, tu vas être en retard !

Louis Weasley se réveilla en sursaut en entendant la voix stridente de sa mère et les tambourinements sonores à sa porte. Il se replongea dans ses draps avec un grognement, avec que Fleur Weasley, née Delacour, ne martyrise une nouvelle fois sa porte.

-Louis ! Lève-toi !
-Je suis prêt dans cinq minutes !

C’était faux. Sa valise était à peine commencée, et toutes ses affaires d’écoles trainaient encore dans sa chambre. Il ouvrit péniblement un œil pour remarquer que la lumière entrait à flot dans sa chambre, et un souffle d’air frai soulevait ses rideaux à un rythme irrégulier. Après avoir regarder les tissus se gonfler, avant de pendre à nouveau dans l’encadrement de la fenêtre, lentement, mesurément, il grogna et sauta sur ses pieds. Il agrippa la baguette qu’il avait posée sur sa table de nuit et anima ses vêtements, qui plongèrent en désordre dans sa malle. Les livres et parchemins suivirent et il eut même le temps de s’habiller avant que sa mère de se remette à tambouriner sur la porte :

-J’arrive, maman ! répondit-t-il en ouvrant la porte d’un air agacé.

Mais ce n’était pas sa mère qui se tenait dans l’encadrement de la pièce. C’était Victoire, le poing levé, prête à frapper à nouveau. Un sourire s’étendit sur les lèvres de sa sœur.

-Déjà habillé ? Tu t’améliores d’année en année, frangin ! Ah … (Son regard se porta sur le reste de sa chambre). Sauf en ce qui concerne ta valise. Besoin d’aide ?
-Qu’est-ce que tu fais là ?

Il avait conscience que sa voix n’était pas ce qu’il y avait de plus agréable. Mais il était rarement agréable au réveil. Encore moins le matin du 1er septembre. Victoire poussa un profond soupir.

-Je t’accompagne au train, idiot. C’est ta dernière année à Poudlard, je veux en profiter. Maman ne t’a pas dit ?
-Elle ne me dit jamais rien, grommela Louis. Bon, j’arrive, j’ai quasiment fini.

Il referma le battant au nez de sa sœur, et se tourna vers sa chambre avec un grand soupir. Sa chambre était son sanctuaire, et il était hors de question qu’elle ou Dominique y pénètre. Son regard se porta sur son calendrier, où des croix rouges marquaient le temps qui lui restait avant de retourner à Poudlard. Il barra la dernière case avec une sorte de satisfaction. Ils étaient le 1er septembre.
Aujourd’hui, il vivrait sa dernière rentrée.
Il soupira profondément, comme si cela pouvait extraire toute sa mélancolie de son corps. Il acheva sa valise, son sac, et noua passivement sa cravate aux couleurs de Gryffondor à son cou. Il rangea son bureau, prit les derniers grimoires et jeta son exemplaire de La Gazette du Sorcier, et contempla un instant le visage éclatant de Pénélope Campbell, devenue cet été la plus jeune directrice que Poudlard n’ait jamais connue. Puis il ouvrit ses rideaux et ferma la fenêtre, restée ouverte presque tout l’été. Avant de la refermer, il contempla la vue : la mer, à perte de vue, la plage qui s’étalait aux pieds de la maison, la balançoire que leur père, Bill Weasley, leur avait construit quand ils étaient petit. Et surtout cet arbre, devant, au pied du quel la tombe qu’il avait toujours connu commençait à prendre la mousse.
« Ci-gît Dobby, elfe libre ».
Les mots restaient ancrés dans la mémoire de Louis, marqué au fer rouge depuis qu’il avait su les déchiffrer.
Il détacha les yeux de la pierre tombale, et les posa sur l’échiquier posait en équilibre précaire sur une pile de grimoire. Un petit sourire s’échappa de ses lèvres alors qu’il le détaillait. Il avait passé son été à jouer aux échecs. Lentement, parce que la personne avec qui il jouait vivait en Irlande et était mineure, si bien que son unique façon de lui envoyer ses coups avaient été par hiboux. Ce n’était pas pratique mais Louis n’aurait renoncé à cette partie pour rien au monde. D’autant plus qu’il était excellente position pour gagner. Notant de la position des pièces sur un bout de parchemin, il rangea l’échiquier dans sa valise, puis l’ensorcela pour descendre. Sa mère et sa sœur étaient installées à table, buvant leur tasse de thé. Cela impressionnait toujours Louis de constater à quel point Victoire ressemblait à leur mère, avec ses cheveux blonds aux reflets d’argent, ses yeux bleus limpides, son visage de porcelaine. Pourtant, Victoire lui avait toujours paru plus humaine, plus simple, plus tranquille. Une force qu’elle tenait plus de leur père.

-Et ils t’ont répondu au Département de la Justice Magique ? demandait Fleur à Victoire.
-Pas encore, non, répondit-t-elle, son beau visage se crispant un peu. Je vais envoyer d’autres lettres, au département de la Coopération Magique Internationale.
-Tu as parlé à Percy ? Peut-être qu’il pourrait …
-Non, maman.

Fleur fronça les sourcils de contrariété, et passa dans l’autre pièce en pestant. Victoire soupira profondément et se prit la tête entre les mains. Louis se faisait son chocolat silencieusement, s’inquiéta de l’air las de sa sœur.

-Tu n’as rien trouvé ?
-Non. Personne ne veut d’une Auror ratée.

Le ton de Victoire était amer, et Louis se trémoussa, mal à l’aise. Les images de ce qui s’était passé l’an dernier, dans la Chambre des Secrets, lui revinrent en mémoire, et son cœur s’emballa. Il chassa ce souvenir, et se concentra sur Victoire. Elle se considérait en partie responsable de ce fiasco : selon elle, elle aurait dû resté avec les élèves plutôt que de patrouiller dans Poudlard. Alors avant que les autorités ne pointent du doigt sa responsabilité, elle avait démissionné. De toute manière, de l’avis de Louis, le métier d’Auror n’avait jamais été fait pour Victoire. Elle était une sorcière très douée, certes, elle avait du sang-froid, certes, mais elle était beaucoup trop optimiste, trop candide pour un métier si dur. Elle cherchait à présent un poste plus bureaucratique au Ministère, mais tout l’été à envoyer des lettres n’avait servi à rien. Victoire sombrait dans la morosité et seuls les préparatifs de son mariage avec Teddy Lupin la sortaient de sa torpeur.

-Oncle George ne peut pas te donner du travail ? s’enquit Louis.
-Je ne veux pas travailler dans la Farce et Attrape, Louis. Je veux … Oh, je ne sais même pas ce que je veux. J’ai toujours travaillé pour devenir Auror et maintenant …
-Si tu veux mon avis, notre famille a été assez confrontée aux Forces du Mal, je pense qu’on peut se passer d’un Auror supplémentaire. Et Gringrott ? Tu as toujours été forte en math.
-Ce n’est pas idiot, admit-t-elle après une longue gorgée de thé. J’en parlerais avec papa. Bon, on y va ? Il est dix heures et demi.

Louis opina doucement du chef et sortit avec sa malle, en attendant que Victoire dise au revoir à leur mère. Fleur fit un signe à Louis, qui lui répondit par un sourire crispé. Cela avait toujours tendu, entre eux. Sans doute parce que leurs caractères étaient trop proche. Ils avaient passé l’été à se mettre dessus : concernant le comportement de Louis à Poudlard, son manque d’investissement en cours, son avenir … Pour cela, il n’allait pas regretter la Chaumière aux Coquillage. Fleur s’écarta de Victoire et Louis crut un instant qu’ils allaient en rester là, mais elle le surprit en le prenant dans ses bras. Louis se raidit, peu habitué aux effusions de sa mère. Elle poussa le vice à lui embrasser la joue.

-Prend soin de toi, dit-elle alors en le prenant à bout de bas. Et ne laisse pas ton cousin t’entrainer trop loin, d’accord ? C’est ta dernière année, Louis.
-Je sais, répondit-t-il, la gorge nouée à ses mots. Et ne t’en fais pas, je ne compte pas me faire renvoyer cette année, pas si proche du but.

Fleur hocha la tête d’un air satisfait. Victoire le rejoignit sur le bas de la porte, et Louis jeta un dernier regard, à la plage, et à la tombe de Dobby, l’elfe libre, avant de transplaner en un « crac » sec.
Direction King’s Cross.

***


Shannon Finnigan émergea sur la voie 9¾ et aussitôt, l’agitation lui sauta aux yeux et aux oreilles. La locomotive rouge était noyée dans un panache de fumée blanche, et les cris des élèves se répercutaient sur les parois de briques rouges. Cela l’assourdit un moment, si bien qu’elle s’immobilisa en plein milieu du passage, son chat Mushu collé contre sa poitrine. Il ne paraissait pas apprécié l’agitation car Shannon le sentait se tordre pour échapper à son emprise. Son père, Seamus, posa une main au creux de son dos pour la forcer à avancer.

-Ça va ma chérie ?

Ça va. Sans doute la question qu’on lui avait le plus posé pendant les vacances. Ses grands-parents, Hannah et Neville Londubat, ses parents … Les seules fois où elle s’était affranchi de cette question était quand elle avait forcé son père à l’amener en Angleterre pour qu’elle rejoigne ses amis, Luke Zabini et Adam Scampers. Leurs réunions avaient été trop peu nombreuses au goût de Shannon – ils s’étaient vu trois fois à peine – mais elles lui avaient fait un bien fou.
Cela dit … Les parties d’échec aussi lui avait fait un bien fou.

-Oui, ça va, répondit-t-elle avec un sourire qui se voulait rassurant. Ça me rend juste un peu nerveuse de … retourner à Poudlard.
-Ça ira ma chérie. Je suis sûr que tes amis seront là pour t’aider.
-Je ne parle pas de ça, répliqua Shannon avec un certain agacement.

Son père se figea au ton de sa voix et Shannon s’en voulut un instant d’avoir été si brusque. Elle serra un peu plus Mushu, lui arrachant un miaulement. Elle savait ne pas avoir été des plus agréables cet été, mais à sa décharge, personne ne l’avait été. L’été avait été mis sous le signe du deuil.
Et l’ombre de son frère avait plané sur sa maison durant des semaines.
Ça avait été difficile pour Shannon d’entrer chez elle, la première fois. Elle était revenue de la gare avec sa mère, encore toute secouée d’avoir perdu son frère dix jours à peine auparavant. Retrouver sa maison, où elle avait tout ses souvenirs d’enfance, de ces jeux avec Zephan, toutes ses bêtises, son sourire … Elle n’avait pas pu s’empêcher d’aller dans sa chambre aux couleurs de Gryffondor, de contempler toutes ses photos – des photos de famille, des photos à Poudlard avec Albus Potter, Rose Weasley ou même William McColley, l’Attrapeur de Serpentard. Elle avait à nouveau sombré, ce jour-là, en revenant de Poudlard. Et la seule chose qui l’avait rassuré avait été de recevoir une lettre, ce soir là, alors qu’elle s’était effondrée en pleurs dans sa chambre, repoussant ses parents et même son chat.
« Cavalier en E5 ».
C’était bref, et sans signature, pourtant Shannon avait aussitôt deviné de quoi il s’agissait. Alors elle s’était levée, les larmes toujours ruisselant sur son visage, et avait reconstitué l’échiquier qu’elle avait rangée à Poudlard, quand elle avait quitté l’infirmerie. Et peu à peu, alors qu’elle avait plongé son regard dans les damiers noirs et blancs, son esprit s’était apaisé, les larmes s’étaient taries et quand elle s’était enfin endormie, ce n’avait pas été des mots glaçants et un jet de lumière verte qui la hantait, mais un cavalier blanc qui avançait doucement sur elle.

-Ce n’est pas facile, la sixième année, poursuivit Shannon d’un ton plus doux. Et je suis inquiète pour mon ami Luke. Son été n’a pas dû être facile.
-Je comprends que tu t’inquiètes pour tes amis, ma chérie … Mais occupe-toi d’abord de toi, d’accord ?
-Oui, papa, ne t’en fais pas.

Seamus Finnigan soupira profondément, et passa une main douce dans les cheveux de sa fille. Ce simple contact apaisa Shannon, qui s’autorisa à se détendre un peu. Elle avait toujours été proche de son père, cet homme joyeux et vif, qui avait toujours considéré ses enfants comme son plus grand trésor. Il avait défendu Shannon contre certains de ses instituteurs qui voulaient l’envoyer faire des examens à Saint-Mangouste, tant elle avait été renfermée étant petite, et il avait toujours soutenu Zephan contre leur mère quand celle-ci en avait assez des frasques de son cadet. Seamus avait été un père aimant, et c’était surtout lui qui s’était occupé d’eux, au vue des horaires contraignantes de sa mère. Une fois immobilisé devant la locomotive, Shannon enlaça son père, qui lui rendit son étreinte avec force et délicatesse. Elle comprenait en sentant la tension dans ses épaules que son père rechignait à laisser partir le seul enfant qui lui restait. Zephan aurait dû être avec eux, en ce moment, à râler contre les marques d’affection paternelles, tentant de s’échapper pour aller rejoindre ses amis de Gryffondor et fomenter un mauvais coup.
Mais non. Zephan était dans un cimetière dans leur village du Connemara, en Irlande.
Shannon chassa cette pensée de son esprit et se détacha de son père avec un sourire serein.

-Ça va aller. Je vais trouver quelqu’un pour porter mes bagages – quoique, j’ai dix-sept ans dans trois jours, peut-être que …
-Non, jeune fille. Tu as assez fait de magie l’an dernier, je ne veux plus d’ennuie avec toi. Et il est hors de question que je me retrouve à nouveau dans la même pièce qu’Enoboria Selwyn.

Shannon eut un sourire désabusé en repensant à cette réunion mémorable dans le bureau du professeur McGonagall, alors directrice de Poudlard.

-Promis, papa.

Seamus eut un léger sourire. Il leva ensuite la main pour caresser doucement le visage de sa fille.

-Ça va être difficile, tu sais, lui souffla-t-il sans cesser ses caresses, comme si cela pouvait adoucir ce qu’il disait. Ma chérie … Tu es sûre que … Tu veux y retourner maintenant ? On peut attendre, tu sais, si tu n’es pas prête …
-Je suis prête, affirma Shannon, malgré le fait que son cœur se serrait. On a déjà eu cette discussion. Il faut que j’y retourne, papa. J’en … j’en ai besoin.
-Tu es sûre ?

Shannon hocha fermement la tête. Elle savait que ce serait dur de se retrouver entre les murs où avait péri son frère. Mais elle avait besoin de retourner à l’école, de se replonger dans l’étude de la magie, de voir du monde. Certaines personnes en particulier. Elle ne pouvait pas rester des semaines entières à se morfondre en Irlande. Les yeux de son père respiraient tout de même l’inquiétude, mais il finit par pousser un soupir de résignation.

-Très bien. Bien, on va dire que je te fais confiance.
-C’est ça. Tu m’aides à monter mes bagages ?
-Shanny !

Shannon se tendit en entendant ce surnom. C’était Zephan qui avait le premier à l’appeler comme ça, avant que cela ne se répande chez ses amis de Poufsouffle. Et c’était précisément l’un d’entre eux qui arrivait vers elle, un immense sourire aux lèvres.

-Stephen ! reconnut Shannon, se sentait sourire elle aussi. Comment tu vas ?
-Très bien. Oh Mr. Finnigan, laissez-ça, je vais m’en charger.

Il prit derechef les bagages de Shannon, sous les yeux déçus de Seamus – la jeune fille devina qu’il aurait voulu lui-même s’occuper d’elle. Shannon sourit à Stephen McGreggor. C’était un garçon bien bâti, aux cheveux mordorés et aux yeux rieurs dont la bonne humeur faiblissait rarement ; il était de plus préfet de Poufsouffle et Capitaine de son équipe de Quidditch. Il était si parfait que Shannon était persuadé que son père nourrissait le secret désir qu’elle finisse avec lui. Son sourire s’élargit quand elle remarqua un nouvel insigne sur sa veste.

-Préfet-en-Chef ! Incroyable, c’est sérieux ? Qui est la Préfète ?
-Catherine Jones, de Gryffondor. Franchement j’ai le tract. En plus je succède à Lysander Scamander, tu parles d’une pression.

Le cœur de Shannon s’emplit de mélancolie quand Stephen prononça le nom de l’ancien préfet-en-chef venant de Serdaigle, avec lequel elle avait noué une étroite amitié l’an dernier.

-Oh tu y arriveras, assura Seamus avec confiance. Sur ce, je te laisse ma fille, je dois retourner au magasin. (Il embrassa Shannon sur la tempe). On se revoit à noël, ma chérie et envoie-moi des lettres. Beaucoup de lettres.
-Oui, promit Shannon avec un sourire désabusé. Bon courage, papa.

Il lui sourit doucement, avant de s’en retourner vers la barrière. Shannon regarda son père s’éloigner, le cœur gros, avant de se retourner vers Stephen. Le sourire entendu qui lui servait lui paraissait de bien mauvais augure.

-D’ailleurs, excellente nouvelle ! Smith a eu ses ASPIC et ne remettra pas les pieds à Poudlard ! Tu sais ce que ça veut dire ?

Elle secoua la tête avec un lent sourire désabusé. Edward Smith était un insupportable septième année qui jouait au poste d’Attrapeur – catastrophiquement parlant. Elle ne doutait pas que son départ de Poudlard était une bénédiction pour toute l’équipe. Et cela faisait maintenant deux ans que Stephen la harcelait pour qu’elle rejoigne l’équipe. Shannon aimait voler, elle ne disait pas le contraire. Cependant …

-Stephen, soupira lentement Shannon avec un petit sourire désabusé. J’ai reçu un sort en pleine poitrine qui est à peine cicatrisé. Je ne peux toujours pas porter de choses lourdes. Alors jouer au Quidditch ?
-Ah oui … (Stephen se gratta la tête, embarrassé). Je suis désolé, je n’y avais pas pensé.
-Cela dit … J’ai appris à Alice à voler. Et elle était assez douée.
-Alice ? Alice Londubat ?

Le sourire de Shannon s’élargit. Alice Londubat entrait en quatrième année, et était la fille de leur professeur de Botanique, Neville Londubat. Les Londubat étaient si proches des Finnigan que Shannon avait toujours considéré Alice comme sa cousine.
Une vraie cousine.

-Je t’assure, elle vole très bien.
-Je lui en parlerai, alors. Bon, on y va ? J’ai vu Lucy Weasley monté dans le train, tu veux peut-être faire le trajet avec elle ?

Le cœur de Shannon s’emballa et elle acquiesça doucement. Stephen prit leurs deux malles et les emmena dans le train. Ils ne leur fallut pas longtemps pour retrouver la préfète de Serpentard : une foule se masser à son compartiment (pour majorité des Weasley), mais Shannon la remarqua vite. Lucy était assez grande de base, mais elle avait encore pris quelques centimètres durant l’été. Et, fait plus marquant, ses cheveux roux, auparavant long jusqu’au creux de son dos, étaient maintenant coupé au niveau des épaules : assez court pour ne pas la gêner, assez long pour être attachés. Elle faisait face à une ses cousines – Lily, il semblait à Shannon – qui gesticulait devant elle avec vivacité. A coté de Lily, Will McColley lui jetait un regard consterné.

-Et quand oncle Percy nous a dit que tu étais carrément montée sur le dos d’un dragon …
-Chut ! souffla précipitamment Lucy avec une tape sur la tête de sa cousine. Mes deux chaperons n’en savent encore rien – sinon ils auraient fait une syncope. Oh, salut Stephen. Shannon !

Le regard bleu de Lucy se posa sur elle et elle eut un grand sourire. Stephen déposa ses bagages à l’entrée du compartiment.

-Je passe le relai. Alors, t’es montée à dos de dragon, d’après ce que j’entends ?
-La ferme ! répliqua vivement Lucy en jetant un regard inquiet à l’intérieur du compartiment. Oh je rêve, ils t’ont nommé Préfet-en-Chef ? J’étais sûre que ça allait être Scorpius !
-Navrée de te décevoir. Bon, je vais rejoindre Mary, je te la confie ?

Il balança son pouce du coté de Shannon, qui darda sur lui un regard noir.

-Je ne suis pas une enfant, merci.
-Personne n’a jamais dit ça. On se revoit à Poudlard !
-C’est ça, marmonna Lucy en le regardant partir les sourcils froncés. Et il est encore avec Mary. Affligeant.

Shannon eut un bref sourire. Lucy et Mary Arlett, sa camarade de Poufsouffle, ne s’entendant absolument pas. La préfète de Serpentard détourna les yeux de Stephen pour sourire à Shannon, avant de la prendre dans ses bras. Shannon se raidit devant cette étreinte inattendue, avant d’y répondre timidement.

-Je suis heureuse de te revoir ! sourit Lucy en se dégageant. Allez viens, les deux autres sont à l’intérieur.
-« Autres » ? C’est tout ce qu’on est pour toi, Weasley ?

Shannon sourit en entrant et en reconnaissant la voix de Luke Zabini. Celui-ci était assis contre la fenêtre, son éternel sourire suffisant aux lèvres. Il avait lui aussi coupé ses cheveux blonds, soigneusement coiffé, et ses yeux sombres brillaient d’un amusement constant. L’insigne de préfet de Serpentard brillait sur sa poitrine.

-Finnigan ! s’exclama-t-il en la remarquant. Et le matou, ajouta-t-il en remarquant le chat qui se débattait dans ses bras. Met-le dans ta malle tout de suite !
-Bonjour, Luke, ironisa Shannon en lâchant son chat.

Mushu se dépêcha de grimper dans les portes bagages et se lova sur l’une des valises en haut, lorgnant Luke d’un air méfiant.

-Ravie de voir que toi, tu n’as pas coupé des cheveux, fit le deuxième garçon du compartiment.

Lucy grogna devant les mots d’Adam Scampers, qui lui répondit avec un regard noir. Pourtant, Adam avait du mal à faire des regards noirs : c’était un garçon d’un naturel calme, au visage angélique et au sourire tranquille. Ses cheveux d’un vague couleur cuivre tombaient avec un certain charme sur ses yeux noisette. Il sortait avec Lucy depuis avril et objectivement, Shannon comprenait ce que son amie lui trouvait, et pourquoi ils s’étaient trouvés. Lucy était aussi emportée qu’Adam était apaisant, elle était extravagante où il manquait parfois d’imagination : ils se complétaient parfaitement. Lucy jeta un regard contrarié à Shannon.

-Adam déteste ma nouvelle coupe.
-Elle est hideuse, confirma le Gryffondor en fronçant du nez.
-Moi je trouve ça sympa, la défendit Shannon avec un petit sourire. Ça change.

Luke poussa un grognement sonore comme seul lui savait les faire. Adam et Lucy chargèrent les bagages de Shannon et celle-ci jeta un regard mélancolique à la cinquième place fictive du compartiment. Lucy eut un pauvre sourire.

-On avait à peine débarqué de Roumanie qu’il partait au Pérou avec son père, expliqua-t-elle, comprenant qu’elle songeait à Lysander.
-La Roumanie. Comment c’était ?

Les yeux de Lucy étincelèrent et elle s’embarqua dans un long discourt passionné sur toutes les sortes de dragons qu’elle avait pu étudié là-bas, avec son parrain et Lysander. Le Poudlard Express était parti depuis vingt minutes quand elle acheva son récit, les joues roses de plaisir.

-Donc, conclut Luke avec cynisme. On est à présent persuadé qu’elle va s’allier avec Hagrid pour faire un élevage de dragon à Poudlard.
-Ne lui donne pas d’idées pareilles ! glapit Adam en donnant un coup de pied dans le genou de Luke. Raconte-nous plutôt comment ça c’est passé chez toi.
-Très bizarrement, et tu le sais très bien, on en a parlé la dernière fois.

Il jeta un regard entendu à Shannon, qui hocha la tête. Luke avait d’immense problème avec ses parents – sa mère était une légitimens très douée qui forçait de façon violente son esprit assez régulièrement. Lucy fronça les sourcils, déboussolée. Luke soupira :

-Bien, Weasley. Pendant que tu étais au pays magique des dragons, je faisais profile bas pour éviter que ma cinglée de mère n’entre dans mon esprit. Bon, le problème fut quand ils comprirent que je n’étais plus avec Alexandra. Je leur ai expliqué de A à Z le pourquoi du comment, et ça n’a pas suffit donc …
-C’est pas vrai …
-Ne m’interrompt pas Weasley, merci. Bref, au moment où je croyais que j’allais passé un sale quart d’heure … Mon père lui a dit d’arrêter.
-Comme quoi, commenta Adam.

Lucy écarquilla les yeux alors que Shannon levait les yeux au ciel. Ce soudain soutient de Blaise Zabini à son fils les avaient occupé toute leur dernière réunion, début août. Le jour il s’était levé pour que sa femme n’entre pas dans l’esprit de Luke. Et, peut-être tout aussi surprennent, qu’elle lui ait obéit.

-Avoue, tu l’as mis sous Imperium, lâcha Lucy.
-C’était ma théorie aussi, commenta Adam.
-Pas moi, mais Norie ce serait possible. Il n’y a que Finnigan qui était assez naïve pour penser qu’il agissait de son propre chef.
-Ce n’est pas de la naïveté, protesta Shannon, contrariée par le ton railleur de son ami. Simplement, je pense que l’idée d’avoir pu perdre son fils sur un bûcher l’an dernier a pu être pour lui un électrochoc.

Lucy détourna les yeux aux mots de Shannon et Adam baissa le nez en se frottant la nuque. La contrariété de Shannon ne fit que s’accroître quand elle comprit ce qui provoquait leur gêne, en parallèle avec la douleur, sourde, toujours à l’affut de la moindre faiblesse. C’était pour les sauver de ces bûchers que Zephan était mort. Elle détourna les yeux pour ses amis ne voit pas son trouble.

-Je ne suis pas en sucre. Maintenant je peux parler de ça sans pleurer, ne vous en faites pas.

Ce n’était pas parfaitement vrai, mais elle voulait qu’ils le croient. Elle en avait déjà parlé à Adam et à Luke, et maintenant c’était tout particulièrement à Lucy qu’elle s’adressait. Quand elles s’étaient quittées il y avait deux mois, Zephan les avait quitté depuis dix jours à peine, et elle se remettait tant bien que mal de sa disparition. Plutôt mal que bien, d’ailleurs.
Mais les parties d’échec étaient passées par là.
Luke soupira profondément.

-Ne t’en fais pas, Finnigan, on le sait. Et pour mon père … Peut-être que tu as raison. Henry a dit la même chose que toi. Je n’en sais rien, vraiment. En tout cas, c’est ce qui m’a fait passé un été tranquille. Surtout quand les notes des BUSEs sont arrivées. Ils étaient si surpris par mon bulletin qu’ils ont décidés de me foutre la paix.
-Heureuse de savoir que nos efforts ont payés, rétorqua Lucy. Cela dit, mon père m’a fait tout un plat parce que je n’ai pas été reçue en Arithmancie.
-L’échec qui fait que j’ai un BUSE de plus que toi, commenta Adam avec un immense sourire satisfait.
-Oh la ferme !
-Fermez-la tout les deux, Finnigan vous bat à plate couture. Combien d’Optimal tu en as eu déjà ? Onze ?
-Dix.
-Sur combien de matière ?

Shannon piqua un fard devait le sourire entendu de Luke et détourna le visage pour cacher sa rougeur. Malheureusement, ce fut pour voir les yeux pétillants de Lucy en face d’elle.

-Dix sur dix. Shannon, tu es définitivement extraordinaire.
-Ça va. J’ai … juste travaillé.
-Ouais, à faire un sacré antidote pour sauver Poudlard, ricana Luke. Arrête de te cacher, Shannon, c’est quelque chose que tu ne peux plus faire. Maintenant, tout le monde sait que tu es un petit génie.

Shannon soupira profondément en dégageant une mèche blonde de son visage. Elle n’avait jamais aimé la foule, ni la sociabilité. Elle avait toujours était une fille solitaire et discrète. Avant de sympathiser avec Lucy, la seule personne qui ressemblait peu ou proue à une amie avait été Maeve Macmillan, sa camarade de dortoir. C’était pour cela qu’elle était le plus discrète que possible sur ses talents magiques. Mais sa discrétion avait volé en éclat quand Poudlard avait su qu’elle avait mis au point un antidote qui avait guéri les trois garçons mis dans le coma l’an dernier. A son plus grand déplaisir. Elle plongea son regard par la vitre qui donnait sur le corridor du train. Des gens passaient, se disait bonjour, se racontaient leurs vacances. Parfois, quelques yeux se tournaient vers leur compartiment, les dévisageait avec curiosité et déférences. Elle remarqua que certains se posaient sur elle en particulier, et elle y lisait des sentiments qu’elle ne souhaitait pas voir. De la crainte. De la pitié. Son cœur se serra et elle laissa sa tête aller contre le dossier de son siège.

-Ô joie.

***


-Et comme mon imbécile de frère n’acceptait toujours pas que son ex ait fini lesbienne, il a fait la tête tout l’été. Et alors il ne fallait pas prononcer le nom de Weasley à la maison. Tu sais qu’il est carrément aller les voir à leur appartement une fois, quand il était bourré ? Daphnéa lui a jeté un sortilège de Chauve-Furie pour qu’il parte.
-Ton frère est un con, résuma Louis avec mauvaise humeur.

Jina Kane haussa les épaules. La jeune Serdaigle aux traits asiatique et au tempérament de feu n’était pas censé faire le voyage avec eux, mais elle était arrivée en retard et s’était donc incrusté chez les Mousquetaires sans leur demander leur avis, entrainant dans son sillage sa meilleure amie Eléonore Zabini. Celle-ci était assise contre une fenêtre, les bras croisés sur sa poitrine, et regardait le paysage avec une certaine mélancolie. Elle n’était visiblement pas ravie que Jina lui impose la présence des Mousquetaire. Mais, en ce qui concernait Louis, c’était réciproque. C’était le premier voyage de Poudlard qu’ils ne faisaient pas entre eux. Jina était là, avec Eléonore, et Roxanne avait tenu à rester avec eux pour fomenter de mauvais coups – mais pour ça non plus, Louis n’était pas d’humeur. Il échangea un regard chargé d’agacement avec son meilleur ami, Scorpius Malefoy. Nonchalamment appuyé contre la banquette, il était plongé dans un épais volume de sortilège et soupirait souvent pour signifier son mécontentement. James Potter lui, son cousin et dernier membre des Mousquetaires, se réjouissait de cette situation. Il sortait depuis l’an dernier avec Jina, après des années de tensions amoureuses et avait toujours adoré Roxanne. Quant à Eléonore, elle l’intéressait peu et de toute manière, la jeune fille ne décrochait pas un mot depuis qu’elle avait passé les portes du compartiment.
Il n’avait rien contre elles. Il aimait beaucoup Jina et avait été le premier à se réjouir qu’elle sorte avec James. Roxanne était sa cousine préférée avec Lucy. Et Eléonore … Il la connaissait assez mal, mais c’était une gentille fille. Mais pour sa dernière traversée il aurait voulu rester entre Mousquetaire.

-Il a été un con avec Molly, c’est certain, confirma Jina. C’est peut-être pour ça qu’elle sort avec une fille, d’ailleurs.
-Mais enfin n’importe quoi, répliqua Louis sans réussir à réprimer son agacement. On ne devient pas homosexuel par dépit enfin, c’est idiot. Elle s’est juste rendue compte qu’elle aimait Daphnéa, ton frère n’a rien à voir là-dedans.

Eléonore laissa échapper un petit sourire approbateur qu’elle réprima très vite. Roxanne haussa les épaules.

-Cela dit, je n’aurais jamais parié sur Molly homosexuelle. Elle était tellement rigide …

Scorpius échangea un nouveau regard agacé avec Louis. Ils avaient longuement parlé avec Molly Weasley, la sœur aînée de Lucy, cet été. Et si avant, Louis avait eu du mal avec cette cousine froide et distante, il avait apprécié la nouvelle Molly, qui souriait plus, embrassait Daphnéa McColley sur le nez, et parlait avec leur grand-père des relations que devraient avoir sorciers et moldus. C’était sur ce point qu’ils s’étaient soudain rapprochés. Louis était lui aussi fasciné par le monde moldu, sur ce qu’il pouvait apporté au monde sorcier – bien plus que l’inverse, en réalité. Il n’aurait jamais cru se trouver un point commun avec Molly.

-Moi j’ai la dalle, grogna Scorpius en fermant son grimoire d’un coup sec. Je vais chercher le chariot, quelqu’un veut quelque chose ?
-Attend, je viens aussi ! s’écria Eléonore, prononçant ainsi ses premiers mots depuis deux heures.

Louis se leva également et ils quittèrent tout trois le compartiment avec un gros soupir.

-Jim abuse, grommela Scorpius. Notre dernier voyage …
-Ils voulaient le faire ensemble, c’est normal, tenta de les défendre Louis de mauvaise grâce. On n’a pas travaillé si fort pour les mettre ensemble pour qu’il ne s’adresse pas la parole.
-Et toi, Norie ? Tu n’as pas des amis Serpentards ?

Eléonore haussa les sourcils. Ses longs cheveux blonds étaient soigneusement attachés en une longue tresse en épis sur son épaule.

-Tu sais, je trainais beaucoup avec Marcus et ses amis de septième année. Ma seule autre amie est Jina, en somme.

Marcus Montague était le petit ami d’Eléonore depuis deux ans et venait de finir ses études à Poudlard, au grand damne de l’équipe de Quidditch de Serpentard qui perdait un talentueux Poursuiveur.

-Triste, commenta Scorpius. Cela dit, j’avoue que je ne sais pas avec si je trainerais si je n’avais pas mes deux zigotos.
-Comment tu viens de nous appeler, là ?
-Ah ! La voilà !

La dame au chariot se tenait effectivement au milieu du couloir, souriant à un compartiment avec bonté. L’image des Chocogrenouilles aux couleurs vives fit gargouiller le ventre de Louis. Il n’y avait que le chocolat qui pouvait lui remontait le moral en de temps pareil, et ce fut pour cela qu’il s’avança spontanément vers le chariot :

-Je peux avoir deux Chocogrenouilles, s’il vous plait ? Non, cinq plutôt.
-Deux minutes, mon chou, l’admonesta la dame avec une tape réprobatrice sur sa main. Je sers ses patacitrouilles à cette jeune fille.
-Je peux attendre, ne vous en faites pas.

La voix féminine figea Louis sur place. Il lâcha lentement les Chocogrenouilles du regard pour lever les yeux sur la jeune fille qui se tenait sur l’encadrement de la porte. Dès que ses yeux croisèrent les siens, elle détourna le regard. Louis entendit Scorpius étouffer son rire dans une toux. Ce fut ce rire qui le réveilla de sa torpeur, et un sourire malicieux s’étendit sur ses lèvres.

-Milady. Non, je t’en prie, vas-y.

Shannon Finnigan releva la tête, et Louis s’efforça de ne pas la regarder fixement. C’était une jeune fille fine – pour ne pas dire maigre – qui flottait dans sa chemise blanche et dont la jupe était entouré par deux tours de ceinture. Ses cheveux blonds-roux tombaient comme des rideaux autour de son visage pâle en forme de cœur, près à le cacher à la moindre situation embarrassante. Un léger sourire retroussa ses lèvres.

-Non, ça va je t’en prie.
-Vous avez fini ? s’agaça la dame au chariot. Bon, tu veux quoi, cinq Patacitrouilles ?
-Chocogrenouilles, moi. S’il vous plait.
-Comment tu fais pour manger cinq Chocogrenouilles sans prendre un gramme, Weasley ? s’étonna Eléonore alors que Louis prenait toutes ses boites.
-Lucy est là dedans ? s’enquit Scorpius, qui visiblement retenait son hilarité. La peste, jura-t-il quand Shannon acquiesça. Elle aurait au moins pu dire bonjour.
-Bah je t’en prie ! cria une voix depuis l’intérieur. Ramène tes fesses au lieu de m’insulter !

Ce fut Eléonore qui s’infiltra la première dans le compartiment, après que Shannon eut payée ses Patacitrouilles, Scorpius sur ses talons. Louis et Shannon restaient à la porte. Le nez retroussé de la Poufsouffle se fronça. Visiblement, elle n’aimait pas particulièrement cette intrusion – pas plus que Louis n’avait aimé celle de Jina. Louis s’efforça de masquer son embarras sous un sourire tranquille. Il avait deux mois qu’ils ne s’étaient pas vus. Elle était alors dans un lit d’infirmerie, des pansements plein la poitrine, et le regard vide de ceux qui voulaient oublier ce qu’ils avaient vécu. Et cela semblait étrange à Louis de se retrouver en face d’elle à présent, tout en l’ayant vu dans un tel état de faiblesse, alors qu’elle pleurait la mort de son petit frère. Et étonnement, Shannon semblait songer la même chose.

-Jina squatte, ça devient vite pénible, expliqua-t-il succinctement.
-Oh pas de problème. Si tu te tiens bien, il ne devrait pas avoir de problème majeur.

Les yeux verts de Shannon étincelèrent et Louis leva les yeux au ciel.

-Aucun risque, j’ai compris qu’il fallait que je sois sage quand tu es dans les parages. Ah au fait … Fou en F6.
-Le Cavalier prend le Fou.

Louis fut à peine surpris de la rapidité avec laquelle elle répondit. Elle devait avoir l’échiquier devant les yeux chaque dois qu’ils l’évoquaient, sans doute n’avait-t-elle pas besoin de lui pour jouer. Il fouilla dans son esprit, mais finit par abandonner.

-Je sèche. Je n’ai pas de mémoire éidictique, moi. Je te dis ça à Poudlard. Bien que l’issue de la partie ne fasse aucun doute.
-Eh ! Je n’ai pas dit mon dernier mot !

Le sourire de Louis s’élargit devant le regard farouche de Shannon. C’était dans ces moments là qu’il la préférait. Quand elle sortait de ses gongs.

-Hey Finnigan ! Tu reviens ?

Shannon grimaça et retourna derechef dans le compartiment sans adresser un regard à Louis. Il la suivit, amusé, avant de s’immobiliser net lorsqu’il aperçut sa cousine.

-C’est quoi cette coupe Lulu ?
-Ahah ! eut l’air de triompher Adam. Merci, Louis !
-La ferme ! Vous ne savez pas ce que c’est de s’occuper de dragons avec des cheveux longs !
-Alors là, effectivement, ça ne nous arrivera pas, fit remarquer Luke. Eh, Norie, tu piques mes vivres, là !
-Parfaitement, répliqua Eléonore en enfournant une dragée surprise. Il vous a raconté la nouvelle rébellion de mon père ?
-Oh par Merlin, souffla Shannon, à coté de qui Louis venait de s’installer.

Visiblement, elle ne souhaitait pas aborder le sujet, et sortit sa plume et son parchemin quand Scorpius et Lucy se penchèrent sur Eléonore pour en parler. Quand Luke évoqua sa théorie avec une ironie débordante, elle baissa doucement la tête sur son devoir de Potion, et un rideau de cheveux blonds s’abattit sur son visage pour le masquer au reste du monde.

-C’est complétement injuste, marmonna Louis, le poing appuyé contre sa joue.

Shannon leva les yeux de son parchemin et dressa un sourcil à l’adresse de Louis.

-Je me suis retrouvée avec une trompe d’éléphant pour moins que ça.

Le coin de la bouche de Shannon frémit, comme si elle retenait un sourire. Elle trempa patiemment sa plume dans l’encre.

-La différence entre Luke et toi, c’est que Luke je l’apprécie.
-Eh ! Je suis sûr qu’il ne joue pas aussi bien aux échecs que moi.
-Certes. Et la trompe lui irait infiniment moins bien, également.
-Petite peste. Tu n’as pas fait tes devoirs pendant les vacances ?

Shannon haussa les épaules.

-Non. Je n’avais pas franchement la tête à ça, je t’avoue.

Espèce de buffle, se réprimanda Louis, alors que Shannon se replongeait dans son devoir. Quand on avait passé l’été à tenter de se remettre de la mort de son frère, on ne s’embarrassait avec ses devoirs. Il avait toujours eu l’impression de marcher sur des œufs avec elle, mais c’était à présent plus vrai.
Pourtant, pendant quatre ans, il n’avait pas un seul instant accordé de l’attention à cette fille, jusqu’à en ignorer son existence. Elle lui était apparue un jour d’hiver, alors que ses amis venaient de le sortir de l’eau glacée du Lac Noir après que des Serpentards l’y aient plongé, le pensant responsable du coma de l’un d’entre eux.
Bref, l’un des moments les plus humiliants de sa misérable vie.
Elle avait posé sa tête sur ses genoux et vrillait son regard vert et inquiet sur lui. Puis elle avait suggéré le les emmener à l’infirmerie et Louis n’avait jamais rien entendu d’aussi brillant. Elle était restée longtemps avec lui et Scorpius, pour quelqu’un qui ne les connaissait pas, et son abnégation avait intrigué Louis.
Puis elle s’était rapprochée de Lucy, et donc de son cercle. L’air à la voix farouche et timide de Shannon l’avait interloqué, comme les facilités magiques qu’elle voulait masquer à tout prix. Contre le commun des mortels, elle rasait les murs, se cachait, mais dès qu’on la menaçait un temps soit peu – même infiniment – elle devait une sorcière redoutable. Sa double personnalité était fascinante. Shannon était un mystère – et Louis n’avait jamais su résister à un mystère.
Et il était bien décidé à percer celui de Shannon Finnigan.
Mimie99

Profil sur Booknode

Messages : 1675
Inscription : sam. 06 déc., 2014 10:27 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Mimie99 »

TU ES DE RETOUR! (Désolée, pour ce léger... emportement :roll: )

J'avoue j'ai eu peur quand tu as mentionné qu'il n'y aurait plus de deux parties, j'aimais bien, moi :lol: Enfin, je suis rassurée maintenant, le chapitre avait une longueur acceptable. Et... oh, ça m'avait manqué, par Merlin! Et pour le premier chapitre de cette petite fanfiction, c'était vraiment super. Comme d'habitude, quoi.

J'adore avoir le point de vue de Louis, au début. Et la mention de Dobby... NON! Tu n'avais pas le droit! Parfois, j'imagine encore qu'il est toujours vivant, mais voilà... Ma bulle a éclaté à plusieurs reprises pendant le court passage du point de vue de Louis. Merlin! C'est pas juste! Enfin, après, je ne m'attendais pas au genre de relation qu'il a avec sa mère. Je ne sais pas trop pourquoi.

Ça fait bizarre de voir Lucy sans qu'elle ne soit le « centre de l'attention » disons :lol: Mais ce n'est pas plus mal, ça permet d'avoir des avis différents. Et, oh, les dragounets! Elle n'a pas pu résister à montrer sur le dos de l'un d'eux pas vrai? :lol: J'adore la réaction d'Adam pour sa coupe de cheveux. Cela dit, pauvre Shannon (ne me tue pas pour cet élan de pitié, Shannon). Mais elle est forte. On le sait tous. Poudlard le sait aussi :twisted: Mais j'ai aussi pitié d'elle, car c'est vrai que ça devient rapidement énervant de se faire demander à tout va si ça va bien, comment on s'en sort, etc. Le mieux c'est d'agir le plus normalement possible. Ah, l'absence de Lysander c'est triste aussi :cry: Et des autres qui sont partis.

Lily et Will se «disputent» encore, les pauvres petits :mrgreen: Ok, d'accord, ils ne se disputent pas vraiment, mais j'ai l'impression qu'ils sont en désaccords en parlant avec Lucy. Mais je n'ai pas d'autres termes qui me venaient à l'esprit que le « dispute ».

Bon, pour conclure tout ça... Je te prie de bien vouloir me prévenir pour la suite. Je ne me sentais pas hyper bien aujourd'hui, mais voir que tu avais posté un nouveau chapitre était tout simplement un baume! Alors, un grand merci à toi! Et j'ai TRÈS hâte de voir la suite. Comment ça va évoluer? Humm. En tout cas, sache que j'adore. Et je vais essayer de ne pas mourir de languissement d'ici au prochain chapitre! (je plaisante) Bonne continuation! :D
cochyo

Profil sur Booknode

Messages : 2563
Inscription : dim. 28 juin, 2015 2:26 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par cochyo »

Super !
Le conemara :lol: au bord d’un lac aussi ?
Les échecs sont un très bon remède contre la mélancolie ....
Impatient de lire la suite !
DarkPhoenix

Profil sur Booknode

Messages : 24
Inscription : ven. 11 mai, 2018 11:18 am

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par DarkPhoenix »

Trop cool !!!! Je vais enfin pouvoir suivre une fanfiction du début à la fin en suivant la sortie des chapitres :D
Je suis tout à fait d'accord avec toi, il faut que Louis sorte avec Shannon <3! :mrgreen: :mrgreen:
Quant ont les vois ont a l'impression que les échec c'est la vie perso je comprend pas comment ça ce joue mais après j'ai toute la vie devant moi pour rattraper mes erreurs d'enfance, même si j'ai encore 12 ans :lol:
Moi je l'imagine bien avec un carré Lucy, je suis tout à fait d'accord avec Shannon ;)
Ça fait du bien de retrouver le bon vieux grognement de Luke :lol: :lol:
Je suis exactement comme Louis, je ne pourrais jamais retenir tout comme Shannon, beaucoup, beaucoup trop compliqué pour ma pauvre personne !
Voili voilou, je suis so Happy
annabethfan

Profil sur Booknode

Messages : 1409
Inscription : sam. 27 nov., 2010 8:58 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par annabethfan »

Ahhhhhh je suis trop contente que tu reprennes aussi vite, je pensais pas que la suite serait déjà là (mais je ne me plains pas ^^). Hors sujet mais question : la suite des EdG avance aussi ? :lol: :D ;)
je voulais attendre d'avoir une dizaine de chapitre, mais là j'en ai trois et je considère que c'est assez et que j'ai besoin de votre soutien pour être sûre de continuer

L’éternel problème :lol: On fait toutes ça ^^ Et ne t’inquiète pas tu as mon soutien indéfectible !

Commençons donc ce chapitre ! Je suis contente, on va avoir plus de Louis !! Et je sais qu’on croisera aussi Lucy et Adam donc c’est cool !
oui, il y aura Luke, pas de panique

Je sens que c’était pour moi ça :lol:

Déjà le titre est bien trouvé, après tout les échecs c’est leur truc à ces deux-là !
le visage éclatant de Pénélope Campbell, devenue cet été la plus jeune directrice que Poudlard n’ait jamais connue
Ca fait hyper bizarre… McGo me manquera trop ! Mais bon, me dire que Percy est Ministre et Pénélope Directrice je me dis que ça a du sens au vu de leur personnalité quand ils étaient jeunes !
la tombe qu’il avait toujours connu commençait à prendre la mousse.
« Ci-gît Dobby, elfe libre ».
Coup d’émotion… Et je suis surprise que Bill et Fleur laissent la tombe prendre la mousse ! Un peu de respect…

Victoire me fait de la peine à chercher du travail sans trouver. On y pense jamais, mais ça a un côté réaliste aussi. Et puis, c’est logique quand on considère effectivement ce qui s’est passé l’année dernière.
Et je suis surprise aussi des tensions entre Fleur et ses enfants, je m’y attendais pas (dans ma tête, la vie de famille de tout le monde est parfaite :lol: ) mais c’est une bonne idée à creuser et explorer !
lle était revenue de la gare avec sa mère, encore toute secouée d’avoir perdu son frère dix jours à peine auparavant.
Je peux même pas imaginer la douleur et le vide que ça doit produire… Mon frère fait tellement de bruit et parti de ma vie, de la famille, que ça serait étrange que d’un coup il ne soit plus là.
« Cavalier en E5 ».
Clin d’œil à HP 2 ? ^^
Mais non. Zephan était dans un cimetière dans leur village du Connemara, en Irlande.
It’s hurt…
Certaines personnes en particulier.
On se demande tous qui… *tousse* *tousse*
-Catherine Jones, de Gryffondor. Franchement j’ai le tract. En plus je succède à Lysander Scamander, tu parles d’une pression.
On la connait, Catherine Jones, non ? (Désolée je m’emmêle entre les fanfics parfois donc je suis plus sûre…)
Et tu m’étonnes, succéder à Lysander la tâche est grande !
Une vraie cousine.
Et on se demande aussi pour qui est cette pique *tousse* *tousse*
-« Autres » ? C’est tout ce qu’on est pour toi, Weasley ?
Je reconnais déjà le sarcasme de mon Luke :lol: lol:
-Adam déteste ma nouvelle coupe.
-Elle est hideuse, confirma le Gryffondor en fronçant du nez.
HAHAHA ! Je m’y attendais pas à celle-là ! Faut dire qu’Adam aimait bien ses cheveux c’est vrai ^^ Mais bon, elle a pas fait une coupe à la garçonne non plus, ça va !
Mon père lui a dit d’arrêter.
Ah… Je m’y attendais pas non plus ! Y-aurait-il une once d’humanité en Blaise Zabini ?
-Avoue, tu l’as mis sous Imperium, lâcha Lucy.
:lol: :lol: :lol:
-Dix sur dix. Shannon, tu es définitivement extraordinaire.
What ? Dix Optimal sur dix ? Même Hermione et Lily ont pas fait ça ^^
Et comme mon imbécile de frère n’acceptait toujours pas que son ex ait fini lesbienne, il a fait la tête tout l’été.
C’est ce que j’appelle être con !
On ne devient pas homosexuel par dépit enfin, c’est idiot. Elle s’est juste rendue compte qu’elle aimait Daphnéa, ton frère n’a rien à voir là-dedans.
C’est bon, j’adhère encore plus à Louis ! Il a tellement raison !
-Lucy est là dedans ? s’enquit Scorpius, qui visiblement retenait son hilarité. La peste, jura-t-il quand Shannon acquiesça. Elle aurait au moins pu dire bonjour.
-Bah je t’en prie ! cria une voix depuis l’intérieur. Ramène tes fesses au lieu de m’insulter !
Eh mais l’humour de Lucy m’avait trop manqué c’est pas possible !
-Alors là, effectivement, ça ne nous arrivera pas, fit remarquer Luke.
J’imagine Luke en mode hippie, les cheveux aux épaules avec un collier de fleur sur le os d’un dragon hahaha !
Puis elle avait suggéré le les emmener à l’infirmerie et Louis n’avait jamais rien entendu d’aussi brillant.
Pour le coup, c’était plus du bon sens que le véritable génie de Shannon ^^

C’était un super premier chapitre ! Hâte de reprendre cette nouvelle/ancienne histoire :D :D
MagicSecret

Profil sur Booknode

Messages : 649
Inscription : lun. 17 juil., 2017 2:04 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par MagicSecret »

Bonsoir ! :)
J'ai lu Lucy Weasley en entier et j'ai été assez triste de voir la fin arriver, alors j'ai été très contente en voyant une suite ! J'aimais déjà beaucoup la relation Shannon-Louis et je suis heureuse de voir que la suite sera de leurs points de vue ! :)
Pourrais-tu me prévenir pour la suite, s'il te plaît ? :roll:
lauralastar

Profil sur Booknode

Messages : 15
Inscription : mar. 17 avr., 2018 5:44 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par lauralastar »

Salut
Je ne sais pas par quoi commencer...!
Tout d'abord j'ai commencé à lire Lucy Weasley quand tu avais déjà fini de l'écrire et j'ai adoré !! Tellement que je l'ai lu 2 fois!!
Et à la fin je étais iper triste car ça s'arrête !! Et je suis tombée sur échec et mat et je suis trop contente !! Je voulais tellement que Louis et Shannon sortent ensemble !!
Donc voilà !!
Es ce que je pourrais faire partie de la liste des prévenus stp ?1
Bff47

Profil sur Booknode

Messages : 324
Inscription : ven. 21 mars, 2014 7:16 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Bff47 »

Oh Mon Dieu mais quelle surprise !!!

ça fait t si longtemps que je ne suis pas venue sur Booknode, que je n'étais absolument pas au courant que tu avais déjà sorti un chapitre !!!(en fait, cette année je venais sur BN que pour lire Lucy Weasley !! Tu te rends comte Perri ! Tu es l'unique raison pour laquelle je suis ici !! Si c'est pas une déclaration d'amour ça ;) )

Bref !

Je suis trop contente !! C'est trop bien de les revoir tous ! Lucy et Luke m'avait tellement manqués !! Et Louis et Shannon !! Et Adam, Scorpius, James, Jina, Will, Lily ... Triste de ne pas voir Molly, Marcus et Lysander mais très contente que tu les ai évoqué !!

Sinon, je suis trop contente d'avoir les points de vue de Shannon et Louis étant donné que je les adore. C'est chouette de découvrir ce qu'ils pensent et ce qu'ils vivent. J'ai beaucoup trop hâte de lire la suite !!

J'ai beaucoup aimé la scène avec Shannon et Seamus, elle m'a beaucoup émue. De toute façon, je suis tout le temps émue quand on parle de Shannon et surtout de Zephan. J'ose même pas imaginer si je perdais mon petit frère ... Franchement, je suis capable de tout imaginer, je passe mon temps à faire que ça ! MAis pas ça,c'est clairement bien au dessus de mes forces...

Bref j'ai pas envie de parler de ça ! Parlons plutôt hum ... De Shalouis ? Lannon ? Que c'est laid, qu'est ce qu'il peuvent avoir comme nom de couple ? Un truc avec Milady ! Je viens de regarder sur Wikipedia (parce que je ne suis pas une personne cultivée, je l'admet ) pour voir si le personnage de Milady était en couple avec un des Mousquetaires, Porthos, Aramis ou Athos ( par contre je connaissais déjà leurs noms, j'ai des petites bases ;) ) mais je viens d'apprendre que pas du tout, c'était une ennemie, criminelle et elle finit ... Mal ... Bref je laisse tombé !
De toute façon, personne n'a de noms de couples dans la vraie vie, c'est pas plus mal ! Il n'y a que les stars et les héros de fictions !! Et ce ne sont ni l'un ni l'autre !! (bein oui, j'ai vraiment l'impression qu'ils existent pour de vrai :D :D )

Hâte de voir le dénouement de la partie d'échec !! Je me demande si Shannon va faire un match de Quiddich, ou bien carrément, rentrer dans l'équipe de Poufsouffle.
Sinon, ce serait super cool qu'Eleonore se rapproche des autres vu qu'il n'y a plus Marcus !

Bon je m'arrête ici !

Ravi, d'avoir pris des nouvelles Perri !! C'est tellement motivant de lire un de tes chapitres !! ça me donne moi aussi envie d'écrire ! ça redonne le sourire quand t'es un peu déprimé ... Bref, Merci à toi !
Perripuce

Profil sur Booknode

Messages : 1226
Inscription : lun. 11 mars, 2013 7:13 pm

Echec et Mat - Chapitre 2 [Harry Potter]

Message par Perripuce »

Bonjour tout le monde !

J'espère que vous passez tous de très bonne vacances :mrgreen: Les miennes ont été, elles ont été ensoleillées par le fait que nous sommes Champions du monde (la vérité je ne m'en suis pas remise) et le fait que le LOSC reste une Ligue 1 (dieu bénisse). Je reprends au collège vendredi prochain et je crois que je ne suis pas prête psychologiquement. AAAAAH ce que ça m'avait manqué de raconter ma vie dans mes intros <3

Excellente nouvelle, j'ai repris les EdG :D :mrgreen: Mais j'ai un petit problème structurel, ça me plairait bien de continuer à faire le point de vue d'Antoine, mais à la fois je trouve que ça fait trop de confusion du fait que c'est raconté à la première personne (surtout que dans le tome 3 (oui je vois loin) je compte faire le point de vue de Danny également, et du coup je sais pas si je retire le point de vue d'Antoine et je vais juste Léo-Danny, ou si je fais les trois, mais ça serait trop confusant trois "je", non?) Du coup je me demande si je vais tout passé à la troisième personne, comme ça je pourrais faire les points de vues que je veux, et ce serait plus simple, mais ça perdrait son charme? BREF C'EST CETTE QUESTION QUI M'OBSEDE DEPUIS DEUX ANS ET QUE J'ARRIVE PAS A TRANCHER

Oh et Anna', ça te dérangerait que vienne marcher sur tes plate-bande? J'ai une idée d'OS sur Regulus qui vient de me venir, ça me tente bien, mais je sais que c'est toi la spécialiste des Black :mrgreen:

Allez, tout de suite le chapitre 2 d'Echec et mat. Comme vous allez pouvoir le constater ça va assez vite, et ça reste centré sur Louis et Shannon et je me suis un peu lâchée niveau littérature bref bref, bonne lecture !

Je vous aime <3

Chapitre 2 :

De l’avis de Shannon, la fixation de quelqu’un devait être interdit à Poudlard.
Car Poudlard n’avait cessé de la fixer cette première semaine, et elle détestait cela.
L’arrivée dans l’antique château avait été presque aussi douloureuse que de rentrer chez elle. La première chose qu’elle avait vue en descendant du train était les Sombrals, ces chevaux squelettiques qui tiraient les diligences.
Des animaux que seuls ceux qui avaient vu quelqu’un de cher mourir pouvaient voir.
Le nom de Zephan avait à nouveau flotté au dessus d’elle, de façon encore plus poignante, quand elle était entrée dans le Hall. Minerva McGonagall, l’ancienne directrice, avait tenu à instaurer un « mur de la mémoire » qui rendait hommage à chaque personne morte au sein de l’école. Et Zephan était le dernier en lice. Adam l’avait fermement tiré par le bras pour s’engouffrer dans la Grande Salle, mais elle n’avait su détacher le regard du visage souriant de son frère. Certains élèves, comme Rose Weasley et William McColley, se tenaient devant et déposaient des fleurs devant son portrait. En entrant dans la Grande Salle, les gens s’étaient mis à la fixer et à murmurer sur son passage, la pointant parfois du doigt. Elle avait baissé la tête pour que ses cheveux cachent son visage et s’était installée à la table des Poufsouffle, à coté de Maeve Macmillan qui lui avait adressé un grand sourire mais s’était passé de commentaire. Mary Arlett était arrivée main dans la main avec Stephen un instant plus tard et avait tenu à prendre Shannon dans ses bras en disant haut et fort que son été avait dû être affreux et qu’il ne fallait pas qu’elle se renferme, qu’elle était là pour elle bla-bla … Elle avait jeté des regards suppliants à Adam Scampers, assis derrière à la table des Gryffondors, qui avait haussé les épaules en signe d’impuissance.

La première nuit avait été difficile et elle avait s’était résolue à boire la potion de sommeil que sa mère avait glissé dans son sac. Le lendemain, Gideon Montrose, son directeur de Maison et professeur de Défense contre les Forces du Mal, était passé entre les rangs distribuer les emplois du temps et eu un entretien avec tout les sixièmes année pour faire le bilan de leur BUSEs. Il fut naturellement ravi des résultats de Shannon, qui n’arrêtait cette année que l’Histoire de la Magie et l’Astronomie, deux matières qui l’intéressaient peu. Son premier cours fut Potion, et Campbell, promue nouvelle directrice, se fit un devoir de leur présenter l’un de ces anciens et brillants élèves, Hector Bonaventura, un homme taciturne et peu souriant. Pourtant, Shannon vit à l’éclat dans ses yeux quand il leur parla de la chance liquide et à sa façon de parler qu’il était brillant dans ses spécialités, bien que peu à l’aise devant des adolescents. En un sens, il lui avait fait pensé à Lysander, et elle avait échangé un regard entendu à Adam et Lucy devant elle. Ils avaient tout deux continuer les Potions et Campbell s’était félicité de voir que Luke Zabini, n’ayant obtenu qu’un P, avait été contraint à l’abandon. Shannon avait passé ensuite le reste de la semaine le visage caché derrière ses cheveux blonds, à éviter les regards de tout le monde, à disparaître dès qu’elle le pouvait à la bibliothèque avec Maeve Macmillan ou Alice Londubat, et dans les cuisines avec Luke Zabini, qui souhaitait échapper à son ex-petite-amie Alexandra Fellandry, qui voulait apparemment renouer avec lui. Lucy et Adam lui avaient été d’un grand secourt, attirant son attention une fois dans le Hall ou bien lui changeant sans cesse les idées. Le jeudi arriva et elle se retrouva épuisée, épuisée de devoir fuir les regards indiscrets, Mary qui voulait absolument qu’elle lui parle, et même les professeurs qui s’enquerraient sans cesse de son état.

-Les gens sont des idiots, marmonna Alice Londubat.

Elle fusilla Alexandre Wallace, un garçon de son année à Serpentard, qui les contemplait Shannon et elle en parlant avec son ami Eliott. Shannon et elle étaient assises à une table de la bibliothèque et s’attelaient à leurs premiers devoirs. Mais comme depuis la rentrée, des regards se posaient avec insistance sur Shannon et cela commençait à fortement agacé Alice.

-Aucune discrétion, aucune considération, continua-t-elle en se replongeant dans son livre. Va leur jeter un sort.
-Je ne jette pas un sort pour si peu, Alice.

La jeune fille dressa un sourcil d’un air suggestif qui arracha un sourire à Shannon. Elle était l’une des rares à savoir qu’elle avait été responsable de la transformation partielle de Louis Weasley en éléphant l’an dernier. Elle trempa sa plume dans l’encrier pour se replonger dans son devoir d’Arithmancie. Leur nouveau professeur, lui avait raconté Alice, était une femme aimable et drôle, et pourtant beaucoup d’élève avaient choisi d’arrêter cette option, après qu’il fut avéré que leur ancien professeur, Dennis Crivey, eût tenté d’assassiner sept d’entre eux – et cela par unique vengeance. Shannon repoussa ce souvenir macabre et se concentra plutôt sur sa douce amie. Alice entrait en quatrième année et était la fille de la marraine de Shannon, Hannah et de l’un des amis de son père Neville Londubat, leur professeur de Botanique. Elle était fille unique et sa naissance avait même été un petit miracle, car Hannah avait su très tôt qu’il lui serait difficile d’avoir des enfants. Avec ses cheveux blonds coiffés en natte, ses grands yeux bleus et son nez retroussé, Alice était le portrait de sa mère, avec toute la bonhomie de son père. Shannon l’avait depuis toujours considérée comme sa cousine, tant leurs familles étaient proches et Alice était très souvent venu la voir cet été. Elle avait durant un temps était l’une des rares personnes à laquelle elle s’était ouverte et elles avaient pleuré ensemble la perte de Zephan. Il avait toujours été très protecteur envers elle, comme un grand frère et sa mort avait détruit Alice comme elle avait détruit Shannon.

-Au fait, reprit Shannon pour repousser ces souvenirs de deuil. Tu as vu Stephen ? Pour le Quidditch ?
-Oh euh … Non en fait.

Shannon leva un sourcil surpris et Alice fit couler une de ses tresses entre ses doigts, l’air gêné. La grand-mère de Shannon avait toujours été une grande fan de Quidditch, et comme son mari avait élevé ses petits-enfants dans la culture moldue, elle les avait forcé dès le plus jeune âge à monter sur un balai. Et étonnement, Shannon ne s’était révélée mauvaise dans l’exercice, si bien que Stephen MacGreggor avait réclamé son entrée dans l’équipe. Elle l’avait toujours refusé. Elle volait bien, mais elle connaissait des personnes qui volaient mieux qu’elle et qui méritait plus cette place. Et cette personne, c’était Alice. Ses parents n’avaient jamais été de grands amateurs de vols, alors c’était Shannon qui lui avait appris à voler, et très vite, l’élève avait dépassé le maître.

-Je ne sais pas si c’est une bonne idée, Shanny, avoua Alice du bout des lèvres. J’ai entendu dire que Thaddeus Callaghan se présentait et puis les profs nous parlent déjà des BUSEs alors …
-Enfin Alice, les BUSEs sont l’année prochaine … et le Quidditch n’a jamais empêché personne de les avoir ! Regarde Lucy et Adam, ils les ont eu haut la main – et pourtant Lucy est même Capitaine.
-Mais Lucy est très bonne en classe …
-Parce que toi non ?

Alice haussa les épaules. Comme chaque élève elle avait ses forces et ses faiblesses, mais globalement, Shannon trouvait qu’elle se débrouillait bien en classe. Assez pour se permettre d’entrer dans l’équipe.

-Et puis Marcus Montague, le Poursuiveur de Lucy, a eu ses ASPICs en étant joueur alors que lui avait du mal en cours …
-J’en sais rien … Je crois que … J’ai peur de ne pas être prise et donc de découvrir que … Bah je ne suis pas si bonne que ça.

Attendrie par l’air désemparé de son amie, Shannon allongea le bras pour prendre sa main. Alice la gratifia d’un pauvre sourire.

-C’est idiot, pas vrai ?
-Pas tant que ça, assura Shannon en serra un peu plus ses doigts. Tu sais, Stephen trouve que j’avais la place dans cette équipe, et pourtant je vole moins bien que toi. Alors je pense vraiment que tu peux y aller sans crainte. Et si tu n’es pas prise – et j’en doute – et bien … ça n’enlève rien à ton talent, tu comprends ? Ça voudra juste dire qu’il y avait meilleur que toi.

Alice parut se détendre et hocha la tête en promettant d’y réfléchir. Un léger sourire retroussa les lèvres de Shannon.

-Et puis, pense à la fierté de ta Granny Augusta quand tu lui apprendras que tu es prise dans l’équipe.

Pour toute réponse, Alice lui donna un coup dans l’épaule et retourna pester sur son Arithmancie. Fort heureusement pour elle, deux personnes entrèrent dans la bibliothèque, qu’elle ne tarda pas à interpeller :

-Adam ! Viens, s’il te plait !

Adam Scampers s’immobilisa et se tourna vers elles un léger sourire aux lèvres. Mais ce n’était pas lui que Shannon avait remarqué en premier, mais le garçon un peu plus jeune qui le suivait comme son ombre.

-Salut Gethin, le salua-t-elle avec un grand sourire.

Le visage de Gethin Scampers s’éclaira quand il vit Shannon et il fut le premier à s’avancer vers elles avec empressement. Il avait grandi durant l’été, prenant quelques centimètres et il lui semblait également que ses cheveux s’étaient obscurcis. Ses yeux gris brillaient de malice et de l’innocence des enfants.

-J’ai un devoir de Potion à faire pour lundi, tu peux m’aider ? demanda le Gryffondor d’entrée.
-Tu n’as pas autres choses à dire ? le réprimanda Adam avec une tape derrière la tête.
-Euh. S’il te plait ?

Adam le fusilla du regard mais Shannon éclata de rire. La fraîcheur de Gethin était tout ce qui lui fallait, en ce moment. C’était mieux qu’un « ça va ? ».

-Excuse-le, marmonna Adam en s’installant près de Shannon. Il a passé trop de temps avec Alan cet été.
-Et c’était un cauchemar, gémit son frère en sortant son parchemin. Tu sais que c’est une fille le bébé d’Eve ? Une fille ! Ils ont déjà peint sa chambre en rose en juillet – et j’ai dû les aider !
-Elle savait déjà le sexe ? s’étonna Shannon.

Alan était le grand frère des Scampers, un moldu espiègle et sarcastique qui attendait un enfant avec sa compagne Eve. D’après ses calculs, en juillet Eve devait être enceinte de trois mois. Un sourire coupable de dessina sur les lèvres de Gethin et Shannon se retint de se frapper avec son livre pour ne pas avoir deviné plus tôt. Elle se garda de relever devant Alice, qui leur jetait des coups d’œil intrigués. C’était simple. Gethin l’avait vu. Shannon avait appris l’an dernier qu’il avait le rare don de la double-vue – un véritable don. Il avait refusé longtemps d’en parler à d’autre qu’Adam, Lucy, Luke, Lysander et elle, et cela avait crée des tensions entre elle et les frères Scampers, notamment après la mort de Zephan. Mais elle avait travaillé tout l’été pour leur pardonner et maintenant qu’elle était devait Gethin, elle constatait avec soulagement qu’elle y était arrivée.

-Vous allez avoir une nièce, alors ? s’enthousiasma Alice.
-Exact, sourit Adam au moment où Gethin marmonnait :
-Encore une ouais.

Adam le frappa une nouvelle fois derrière la tête et Shannon esquissa un sourire attendri. Elle avait toujours été fascinée par le lien qui unissait les deux frères, forgé dans la douleur et le secret. Adam se pencha sur l’Arithmancie d’Alice – il avait toujours excellé dans la matière, qu’il continuait en ASPIC malgré ce qu’il s’était passé avec Crivey. Mais apparemment, ils n’étaient que deux, et sa classe avait dû fusionnée avec celle des septièmes année. Gethin donna son parchemin à Shannon.

-J’ai essayé de commencer quelque chose, mais je ne suis pas très fort en Potion …
-On ne peut pas avoir tous les dons, Gethin, plaisanta Shannon avec un sourire contenu.
-Sauf qu’on s’appelle Shannon Finnigan, répliqua-t-il en guise de vengeance.

Ce fut à son tour de le frapper derrière la tête, les joues rougissantes, sous les ricanements d’Adam et d’Alice. Elle les foudroya du regard et ils retournèrent à leur Arithmancie. Elle aida Gethin jusqu’à la sonnerie et ils se séparèrent à cet instant : Gethin courut en Métamorphose, Adam en Arithmancie, et Alice en Sortilège. Alors qu’elle traversait les couloirs emplit d’agitation, un léger sourire retroussa les lèvres de Shannon en songeant au cours qui l’attendait. Il s’agissait de l’un des cours qu’elle attendait avec le plus d’impatience et elle était tellement plongée dans son attente qu’elle ne vit pas les regards ni n’entendit les chuchotements autour d’elle. Elle trouva la salle ouverte et y entra derechef. Elle posa son sac sur une table et sentit un sourire effleurer ses lèvres en retrouvant la pièce. C’était le cours d’Etude des Moldus et leur professeur avait décoré sa salle avec des posters de films et de stars moldues, des citations de grande littérature anglaise et des jeux de mots faits avec les grandes œuvres. Shannon avait hésité avant de prendre cette option, car elle connaissait très bien la communauté moldue grâce à son grand-père, qui s’était fait un devoir de l’éduquer comme si elle n’était pas une sorcière. Pas parce qu’il n’aimait pas les sorciers, mais parce qu’il considérait que sa petite-fille était son héritière et qu’à ce titre elle devait hériter de toutes ses connaissances. Cette culture moldue lui avait manqué lors de ses premières années à Poudlard et c’est pour ça qu’elle avait fini par s’inscrire à cette option. Bien que les cours des premières années aient été très techniques, se concentrant surtout sur la façon dont les moldus s’en sortaient sans magie, ils avaient été son bol d’air, les heures dans lesquelles elle mettait son cerveau sur pause et s’autorisait la détente. Cette légèreté était également due à leur professeur, Miranda Faucett, une sang-mêlé pétillante peu protocolaire. Elle leur avait promis que les cours de niveau ASPIC seraient plus intéressants que l’étude de l’électricité et Shannon en était ravie. Elle sursauta en entendant le parquet grincer et elle se retourna pour voir arriver Lionel Boot et Juliet Shelby, deux de ses camarades de Serdaigle qui faisaient également Etude des Moldus. Juliet la gratifia d’un grand sourire.

-Salut Shannon ! Passé de bonne vacance ?

Shannon hésita un instant à répondre. Elle le voyait, elle la sentait partout en Juliet cette étincelle. Cette vague impression, ce nom qui transpirait partout. Pourtant, elle prit son courage à deux mains :

-Ça va, répondit-elle, se refusant à entrer dans les détails. Et vous ?
-Affreux, répliqua Lionel en s’installant lourdement sur une table. Mon père a voulu me séquestrer tout l’été. Je suis étonné qu’il m’ait laissé retourner à Poudlard.

Juliet et Shannon échangèrent un regard gêné. Lionel faisait partie des personnes qui étaient tombées dans le coma l’an dernier et avait du mal à s’en remettre totalement. Un sourire passa brièvement sur les lèvres de Shannon en se souvenant avec quelle hargne Luke avait raconté son retour, quand Lionel avait tenté de renouer avec Lucy, son ex-petite-amie, alors que celle-ci sortait avec Adam.

-Moi j’ai lu quelques livres moldus, Faucett a dit qu’on travaillerait sur la littérature cette année, entonna Juliet pour faire passer le malaise. D’ailleurs vous vous souvenez ? On est avec les septièmes année maintenant, comme on est très peu à faire l’option.
-En même temps ça se comprend, grogna Lionel. C’est mon père qui m’a forcé à continuer, il dit que je dois mieux comprendre les moldus … Quelle blague. Oh, Shannon, tu peux de rapprocher tu sais. On ne mord pas.

Shannon eut un pâle sourire. En réalité, elle aimait assez être seule, et avait passé une semaine à éviter la foule et leurs yeux pleins de pitiés. Mais Lionel ne lui laissa pas le choix et porta sa table pour la coller à la sienne. Deux septièmes années étaient arrivées dans l’opération, Sarah Calleward de Serpentard et Agatha Summers de Poufsouffle. Charles Corner arriva en même temps que leur professeur, une femme mince et grande vêtue d’une élégante robe de sorcière bordeaux et d’un chapeau à large bord plus sombre. Ses cheveux châtains bouclaient sur ses épaules et elle avait au coin des yeux les rides caractéristiques de ceux qui riaient souvent.

-Bonjour tout le monde ! entonna-t-elle joyeusement en lâchant son sac et ses livres sur son bureau. Ah, ajouta-t-elle en promenant son regard sur la salle. Bien peu de monde. Je comprends que Henry Llod ait arrêté, en tant que né-moldu … Mais Alexandra Fellandry? Emma Robin ?
-Elle ne voulait pas alourdir son emploi du temps, elle a préféré garder Etude des Runes, expliqua Juliet en chaussant ses lunettes.
-Thaddeus Callaghan ?
-Il n’a pas souhaité continuer, répondit Shannon d’une petite voix.
-Surprenant, murmura Faucett en fouillant ses papiers. Et … ? Ah.

La porte venait de s’ouvrir timidement et le regard de la professeur se fit perçant. Un léger sourire releva la commissure de ces lèvres.

-En retard Louis.
-Désolé professeur.

Shannon se figea quand elle entendit la voix et fit de gros effort pour maintenir ses yeux sur son parchemin. Les autres n’eurent pas cette délicatesse et se tournèrent vers le nouveau venu. Elle entendit les gloussements de Sarah et Agatha, la confortant sur l’identité de l’élève. Louis Weasley apparut dans son champs de vision en s’installant à une table seul, au deuxième rang. Elle dressa un sourcil surpris. Elle n’aurait pas songé qu’un élève aussi turbulent que Louis puisse s’asseoir si près du bureau du professeur. Ni qu’il puisse faire Etude des Moldus, matière que beaucoup pensaient ennuyeuse. Certaine de ne plus être dérangée, Faucett commença son cours en détaillant le programme de cette année et Shannon fut ravie d’entendre qu’ils se concentreraient d’avantage sur la culture moldue, en commençant ce trimestre par la littérature anglophone et mondiale. Lionel poussa un grognement sonore quand elle inscrit au tableau la liste d’œuvres qu’ils allaient étudier et sur lesquelles ils allaient devoir faire une fiche de lecture. Shannon repéra quelques titres connus et sentit un sourire s’agrandir.
Décidemment, ce cours était son préféré.

-Vous vous répartirez ces livres, compléta Faucett en faisant passer les ouvrages qu’elle avant emmené. J’ai fait des choix diversifiés : il y a du théâtre, de la poésie, du romanesque, et de toutes les époques – je n’ai pas été trop loin pour que la lecture soit aisé. J’ai notamment mis des œuvres anglophones mais vous remarquerez qu’il y a quelques livres français et allemand.
-C’est tellement diversifié, s’émerveilla Juliet en contemplant les Feuilles d’Herbes de Walt Whitman. Je veux dire, nous à part Les contes de Beadle le Barde et les livres historiques et d’étude de la magie …
-J’en tendance à penser que les sorciers ont tellement été obnubiler par leur survie et par la volonté de se cacher qu’ils en ont oublié le plaisir simple de la littérature. Oh Louis (elle prit un épais volume des mains de Lionel pour le tendre au Mousquetaire, occupé à lire la quatrième de couverture de Cyrano de Bergerac). Après la conversation que nous avons eu en fin d’année dernière, je ne saurais que trop vous conseiller Charles Dickens.
-C’est gros, remarqua Louis en soupesant le livre.
-Vous avez lu Les trois Mousquetaires, vous serez capable de lire Oliver Twist, répliqua la professeur avant de s’intéresser à Sarah. Ah Roméo et Juliette, évidemment, histoire d’amour intemporelle…
-Je ne savais pas que Weasley était un grand lecteur, s’étonna Juliet Shelby en le contemplant par dessus ses lunettes.

Mais elle ne le considérait pas avec autant de convoitise que Sarah et Agatha, juste avec curiosité. Pourtant, Shannon sentit une drôle d’impression se creuser au creux de son ventre et elle jeta un regard à la dérobée à Louis. Il feuilletait Oliver Twist avec un léger sourire aux lèvres, comme si le contenu lui plaisait réellement. A vrai dire, elle non plus n’aurait jamais pensé que Louis puisse être un lecteur. Mais cela dit, elle n’aurait jamais cru qu’il était si bon aux échecs et pourtant elle avait passé hier une heure devant son échiquier reconstitué pour savoir comment boucler cette partie et égaliser – car à présent, il la battait par deux parties à une et ça lui était insupportable. Elle ne lui avait pas parlé depuis qu’il était venu dans son compartiment dans le Poudlard Express. Le Mousquetaire était retourné à sa vie qu’était la sienne : complot avec James Potter et Scorpius Malefoy, éclats de rires dans la Grande Salle, et farces habituelle. Leur premier coup d’éclat avait eu lieu le lendemain de la rentrée et quand des centaines de Minerva McGonagall miniature s’étaient déversées dans les couloirs, imitant la voix de l’ancienne directrice pour tous les houspiller. Puis était venu la veille où un Serdaigle s’était retrouvé trempé jusqu’aux os après un passage aux toilette, la peau teinte en violet et ses cheveux en vert – vengeance car l’un d’entre eux avait renverser le chaudron la petite sœur des Potter, Lily. Les parties d’échec s’éloignaient et Shannon ignorait si elle était soulagée ou déçue. Comme s’il sentait qu’en regard était fixé sur lui, Louis releva les yeux et ils croisèrent ceux de Shannon. La jeune fille se mit à rougir et détourna vite le regard en ramenant ses cheveux sur son visage.

-Aucune idée, répliqua Lionel en lorgnant sombrement Louis. Mais en tout cas, ça va être insupportable d’entendre les filles glousser en bavant sur lui.
-Je pense que c’est d’abord insupportable pour lui, chuchota Shannon, sans savoir pourquoi elle prenait la parole.

Lionel ricana sombrement et détailla des yeux la couverture de Bilbon le Hobbit.

-Oh je pense bien que tout cela ça lui plait. Ah les Weasley, tous des plaies.

Shannon se redressa brusquement et fusilla le Serdaigle du regard. Ses yeux devaient être assez féroces car Lionel eut un bref mouvement de recul. Juliet lui jeta elle aussi un regard peu tendre.

-Ne mettons pas les Weasley dans le même sac. Louis et James sont peut-être des plaies, mais des personnes comme Rose, Albus ou Lucy sont assez gentilles – quand on ne joue pas au Quidditch contre elle ou qu’on est pas son ex.

Lionel se mit à rougir violemment et Shannon adressa un regard appréciateur à Juliet. La jeune fille le lui rendit et ils se remirent dans l’étude des livres sur la table. Shannon jeta son dévolu sur Songes d’une nuit d’été, l’une des pièces de Shakespeare qu’elle n’avait pas lu. Faucett sourit en remarquant cela.

-Excellent choix, Shannon, l’approuva-t-elle en prenant une chaise pour s’asseoir devant elle. Cela semblerait vraiment absurde à un sorcier – tout comme Le Hobbit, d’ailleurs, ajouta-t-elle en désignant le livre que tenait toujours Lionel dans ses mains. C’est pour ça qu’il faut complétement changer de regard quand tu le liras, tu comprends ? Oublie tout ce que tu sais sur notre monde pour le voir avec leurs yeux et tu comprendras la beauté de cette pièce.
-Ne vous en faites pas, professeur, j’ai l’esprit ouvert, la rassura Shannon avec un sourire sincère. Et j’ai déjà lu du Tolkien donc je sais faire abstraction de mes connaissances du monde magique dans ces livres où les moldus les utilise.
-Parfait, dans ce cas, s’enthousiasma Faucett en tapotant la main de Shannon. N’hésitez pas à me faire un compte-rendu détaillé ! Qu’est-ce que tu as lu d’autre ?

Shannon lui fit la liste des œuvres que son grand-père, grand lecteur, l’avait forcé à lire – Tolkien à Shakespeare en passant par Oscar Wilde ou George Orwell. Faucett traduisit son ravissement par un débat endiablé sur Le portrait de Dorian Gray qui les occupa presque l’heure durant, avant qu’elle ne se souvienne qu’elle avait d’autres élèves. Shannon sourit en l’observant s’approcher de Charles Corner. Décidemment, cette professeur était l’une des meilleures de Poudlard, l’une de celle avec laquelle elle arrivait à parler se cacher derrière ses cheveux. L’autre était Gideon Montrose, son directeur de Maison qui l’avait toujours soutenu. La cloche sonna et Juliet et Lionel partirent rapidement. Shannon rangea patiemment ses livres et remarqua que Louis s’était attardé pour parler avec Faucett. La jeune fille s’en étonna, jusqu’à quelle remarque Sarah et Agatha derrière lui, qui rangeaient leurs affaires le plus lentement que possible en lui jetant des regards furtifs. Shannon retint un profond soupir de mépris. Elle se souvenait d’avoir eu une conversation avec Lucy sur les prétendantes de Louis et son agacement croissant quant à l’attention dont il était l’objet. Elle en avait même était la spectatrice, une fois où, hors de lui, Louis avait perdu patience contre deux filles qui l’admirait sans discrétion. Ces pouvoirs hérités de son ascendance Vélane s’étaient alors insinué dans sa voix, les forçant à rebrousser chemin. Leur force ainsi que l’éclat blessé et horrifié dans son regard avait troublé Shannon et elle pensait que ça avait été ce jour là qu’elle avait changé d’avis sur Louis, voyant plus en lui que le Mousquetaire chahuteur qui attirait tout les regards. Peut-être qu’il y avait plus profond sous cette charmante et agaçante façade. Louis parut remarquer les filles derrière lui, et écourta sa conversation avec leur professeur et remonta la classe à grand pas, son sac sur l’épaule et les yeux rivés sur la porte. Shannon fronça les sourcils en le voyant disparaître dans le couloir, sans lui adresser un regard ni un sourire sarcastique. Sans même un « Milady ».
Oh par Merlin. Mais pourquoi songeait-elle à cela ?
Elle s’ébroua, et voulut sortir elle aussi de la classe, mais la voix de Faucett la coupa dans son élan :

-Shannon ? Vous pouvez venir s’il vous plait ?

Elle se retourna pour voir son professeur assise sur le bureau, une liasse de parchemin à la main. Son regard se posa sur Shannon, grave et compatissant et la jeune fille rentra la tête dans les épaules, anticipant la suite.

-Je sais que tout le monde doit te le demander, et que tu dois en avoir assez, entonna-t-elle, confirmant les craintes de Shannon. Mais je ne peux m’empêcher de te demander si ça va.

Oui, se dit Shannon en repoussant les vagues de douleur qui tentaient de l’assaillir. Oui, plus qu’assez. Elle déglutit pour faire passer le bouchon qui venait de se former dans sa gorge et s’efforça de sourire.

-Ça ira, professeur. Ne vous en faites pas.
-Evidemment qu’on s’en fait, enfin Shannon, répliqua Faucett, avec néanmoins une certaine douceur. Personne dans cette école ne songe que cela puisse aller pour vous.
-Je vais bien, répéta Shannon avec plus de fermeté.

Elle n’avait aucune envie de discuter de ça, avec sa professeur encore moins qu’avec ses camarade. Pas une fois depuis qu’elle était revenue à Poudlard elle n’avait évoqué Zephan de son plein gré. Peut-être parce qu’elle savait que si elle le faisait, elle craquerait et qu’elle en avait assez de pleurer. Faucett soupira profondément :

-Ne te renferme pas, Shannon. Ce renfermer, ce sera le meilleur moment d’un jour craquer, plus tard. A un moment où tu ne le souhaiteras pas, inattendu. Ce ne sera pas le moment, mais tu craqueras, et de façon violente. Mieux vaut choisir ce moment et le contrôler plutôt que de le subir, non ?
-Et alors ? Je devrais faire quoi, vous dire que je passe les pires moments de ma vie et me mettre à pleurer, c’est ça ?

Shannon se mordit l’intérieur de la joue après avoir prononcé ses mots, d’autant que, par automatisme, les larmes lui montèrent aux yeux. Peut-être qu’en réalité, elle avait besoin de sortir ces mots et de se mettre à pleurer. Elle ignorait ce qu’il l’avait poussé à être à la fois si sèche et si sincère. Peut-être était-ce parce qu’elle parlait à Miranda Faucett, que sa compassion n’était pas feinte et qu’elle était l’une des rares adultes de Poudlard avec laquelle elle s’était sentie en confiance. Elle battit des paupière pour chasser les larmes et détourna le regard. Elle sentit la main de Faucett presser doucement son épaule.

-Non, évidemment que ce n’est pas ce que je te demande. Mais … fais simplement très attention à toi, d’accord ? Je me doute que tu n’as pas envie d’en parler, qui aurait envie ? Mais ne te renferme pas. Laisse-nous t’aider. Tes professeurs sont inquiets, et je suis sûre que tes camarades également. Ne … Ne les laisse pas à l’écart. C’est juste un conseil.
-Je ne mets pas mes amis à l’écart, assura-t-elle d’une voix qui avait perdu tout venin.

Du moins, elle n’en avait pas l’impression. Elle mangeait avec Maeve, travaillait avec Lucy et Adam, se cachait avec Luke. Elle jouait simplement moins aux échecs, parce que Louis avait retrouvé sa vie d’antan. Faucett eut un doux sourire.

-Tu es avec, je veux bien l’admettre, mais tu les maintiens à l’écart de ta douleur. Et c’est malsain. Je ne veux pas te forcer à quoique ce soit, ni t’embêter, je veux juste … t’aider, d’accord ?

Shannon releva les yeux sur son professeur, détaillant son regard, son visage. Evidemment, elle sentait le nom de Zephan flottait entre elles comme un spectre, mais c’était moins douloureux qu’avec les foules d’élèves qui la fixaient avec insistance. Les larmes refluèrent petit à petit et Shannon finit par demander d’une voix qui n’était plus enrouée :

-Dans ces cas là, vous avez des livres à me conseiller ?

***


-C’est moche ce que tu fais.

Catherine Jones leva un regard désespéré sur Louis, la plume suspendue au dessus de son parchemin.

-Tu n’as pas autres choses à faire ? s’agaça-t-elle, un sourcils dressé. Un nouveau mauvais plan, une nouvelle colle ?
-Hey ! Je n’ai pas encore été collé cette année !
-Et bien si tu continues comme ça, je me ferais un plaisir de débloquer ton compteur.
-L’été t’a rendue méchante, Cathy. Ou bien c’est l’insigne ?

Catherine baissa les yeux sur l’insigne de Préfète-en-Cheffe qui brillait sur sa poitrine. Louis vit un sourire effleurer ses lèvres. Ils étaient installés sur l’une des tabes basses de la Salle Commune de Gryffondor, Catherine à travailler, Louis à l’embêter. Trois semaines avaient passées depuis la rentrée, et les devoirs s’étaient accumulés. Mais Louis les avait laissé de coté pour « aider » son ancienne petite-amie. Ils avaient certes arrêtés leur relation au début de l’été dernier, mais avaient décidé de rester malgré tout amis, au plus grand soulagement de Louis. Contrairement à ce que pensait la plupart de ses proches, sa relation avec Catherine était loin d’être une erreur. Elle avait été l’une des rares filles de son entourage avec laquelle il avait réussi à être amis. Elle était intelligente, digne, piquante et quand, à la fin de l’été entre leur cinquième et sixième année, elle l’avait embrassé, Louis ne s’était pas dérobé. Il n’avait jamais été réellement amoureux, mais ça ne l’avait pas empêché de s’épanouir dans cette relation, jusqu’à qu’il soit certain qu’elle n’ait pas d’avenir.

-Préfète-en-Cheffe, se moqua Louis avec un sourire. L’accomplissement de ta vie.
-De ma scolarité, répliqua Catherine en traçant une nouvelle ligne sur son parchemin. L’accomplissement de ma vie sera quand je serais à la place de ton oncle.
-Lequel ? Oncle George ? Tu es sûre que la Farce est Attrape soit ton domaine ?

Pour toute réponse, elle le frappa sèchement sur la tête. Quelques rires se firent entendre et Louis embrassa la Salle du regard. Beaucoup d’yeux étaient tournés vers eux, mais pour le plus grand soulagement de Louis, certains yeux appartenaient à des garçons qui contemplaient Catherine. C’était une fille grande et mince aux cheveux bruns retenus dans un chignon lâche, au nez droit et au sourire avenant. Elle était belle et intelligente : il n’en fallait pas plus pour la gente masculine pour attirer leur convoitise.

-D’ailleurs, s’enquit Catherine, ignorant les regards et les rires. Ton oncle a réussi à faire appliquer la loi d’Amnistie ?
-Oh … Je n’ai pas beaucoup vu oncle Percy pendant les vacances. Tu sais, il est toujours fourré au Ministère et comme Lucy était en Roumanie je n’avais pas franchement de raisons d’aller chez eux … Mais de ce que j’ai lu dans les journaux ça se passe bien.
-Tu détestes les journaux, se rappela Catherine en fronçant les sourcils.
-Oui, mais c’était ma seule source d’information. Avec la famille. Et la famille dit que ça se passe bien.
-En parlant de famille … Ta cousine arrive.

Louis se retourna pour effectivement voir Roxanne dévaler les escaliers – mais du mauvais dortoir. Il poussa un profond soupir avant de se tourner vers Catherine :

-Désolé, le devoir m’appelle.
-Dieu merci, rétorqua Catherine. J’espère que ce sera le plan qui entrainera dans ta première heure de colle.

Louis secoua la tête d’un air désabusé. Roxanne arriva à sa hauteur et tapota son épaule.

-James te réclame.
-Tu ne viens pas ? s’étonna Louis en fronçant les sourcils.

Roxanne fit « non » de la tête, faisant valser sa multitude de tresses autour de son visage. Ses yeux sombres brillaient de fatigue.

-J’ai eu une colle avec Hukles hier soir c’était … (elle bailla à s’en décrocher la mâchoire) fatiguant.

Louis laissa sa cousine aller se coucher, salua Catherine, et monta dans son dortoir un léger sourire aux lèvres. Il aurait voulu se calmer, arrêter de faire le Mousquetaire idiot et enfin devenir sérieux. La vérité, c’était que dès que Scorpius souriait d’un air entendu ou qu’il voyait cette étincelle dans les yeux de James, il craquait. C’était mécanique. Peu de chose le rendait aussi heureux que préparer leurs farces. Ce n’était pas les farces en elle-même qui l’intéressaient réellement, mais plutôt leur préparation, les longues heures passées à comploter, les recherches sur l’endroit, la façon de faire, les tests … C’était cela que préférait Louis, qui étaient selon lui les moments les plus grisants, bien plus que la finalité. Il poussa la porte de leur chambre et découvrir Scorpius et James, allongés sur le lit de ce dernier, penchés l’un vers l’autre :

-Demain on devrait peut-être lâcher des lutins de feu dans la classe du nouveau prof de Potion. On a oublié de le baptiser.
-On pourrait faire un hologramme de Rogue et Campbell qui lui mettent la pression.
-Pas demain les gars, c’est moi qui ait Potion demain.

Le regard de Scorpius et de James se porta sur Louis, surpris. Puis un sourire éclaira le visage de son cousin, ce sourire annonciateur d’embrouille qui lui était caractéristique.

-Excellent, c’est vrai que tu fais encore Potion, toi ! Comment tu le trouves ? Stressé ?
-Sinistre, répondit Louis en s’installant en tailleur sur son lit. Il parle peu, il ne sourit jamais …
-Oui donc un petit stock de lutin de feu, ça devrait le détendre, évalua Scorpius avec un sourire. Excellent. Tu nous aides ?

Ils passèrent une heure à élaborer leur plan avant d’arriver à la question critique de l’heure. Car la classe qu’ils importuneraient était presque aussi importante que le professeur. Scorpius, en tant que préfet, avait accès aux emplois du temps des élèves et il les sortis pour examen.

-On pourrait le faire lundi en troisième heure, proposa Scorpius. On a une heure de trou avant, on aurait le temps de tout préparer.
-Ouais non, j’ai Potion dans l’après-midi, refusa Louis. Aie un peu pitié de moi !
-Mardi après manger ? hasarda alors James. On sautera le repas, ce ne serait pas une première.
-Ah non, c’est les sixièmes années, après, observa Scorpius en pointant leur emploi du temps. Tu veux que Lucy nous étripe ?

Etonnamment, ce n’était pas à Lucy que Louis avait songé en premier, mais à Shannon. Il préférait qu’elle ne soit pas victime de l’une de ses blagues – pas s’il pouvait l’éviter. Sinon il se retrouverait une nouvelle fois avec une trompe en plein visage et il était hors de question qu’il revive pareille humiliation.

-Mercredi matin, dit-t-il alors résolument. Je n’ai pas Potion, les sixièmes années non plus. Les premiers cours, ce sont des premières et troisièmes années donc ce n’est pas dérangeant.
-Lily est en troisième année, rappela James.
-Oui mais là c’est les Serpentards et les Poufsouffle, remarqua Scorpius. Ça marche pour mercredi.

Ceci étant décidé, Scorpius descendit pour faire sa ronde, et James se plongea dans un magazine de Quidditch. Dans l’équipe de Gryffondor, personne n’était parti et il n’avait souhaité remplacé personne. Il n’avait donc pas eu à faire d’essais, mais il avait été assisté avec Jina à ceux de Lucy, qui devait retrouver un Poursuiveur. Elle avait recrutée une petite deuxième année, Théa Harper, jeune et fragile certes pour l’instant, mais Lucy avait l’air de la trouver prometteuse. De son propre aveu, elle ne jouerait pas la Coupe cette année : ce serait une année de transition pour former Théa, et un autre garçon de troisième année qu’elle avait repéré pour remplacer un jour Eléonore, avant de songer à nouveau à gagner. Seuls les essais de Poufsouffle n’avaient pas eu lieux, car Stephen MacGreggor peinait à trouver un Attrapeur digne de ce nom. Louis se fit vaguement la réflexion que le préfet de Poufsouffle formerait un beau couple avec Catherine quand la voix de James fendit l’air :

-Tu joues seul, maintenant ?

Louis, qui s’était allongé sur son lit les mains nouées derrière la nuque, se redressa vivement. James n’avait pas levé les yeux de son magasine, mais désigna d’un coup de menton sa table de chevet. Louis baissa le regard pour voir son échiquier à la partie entamée.

-Ah. Euh. Pas vraiment non.
-Avec qui alors ?

Louis lui jeta un regard torve et un sourire entendu retroussa les lèvres de James. Son cousin attendit la pique, la petite remarque mordante de James Potter, mais étrangement, elle ne vint pas. Il resta avec son sourire équivoque à feuilleter son magasine, et cela agaça d’autant plus Louis.

-Bon, quoi ? finit-il par lâcher, presque contre sa volonté.
-Rien. Simplement … Puis-je te faire la remarque que … cela fait un moment que la partie n’a pas avancé ?

Louis ravala la réplique qui lui venait spontanément aux lèvres pour contempler l’échiquier. James avait malheureusement raison. Ils n’avaient pas joué le moindre coup depuis le Poudlard Express, où Shannon avait pris son Fou. Mais depuis, il n’avait pas pris le temps d’aller la voir. Elle était très souvent accompagnée : soit de Lucy, soit de ses amies de Poufsouffles … Même quand elle travaillait, souvent Alice Londubat était avec elle. Les rares fois où il l’apercevait était dans les cours d’Etude des Moldus où elle était assise à coté de Lionel Boot – une belle blague au demeurant … Louis avait été surpris de la voir le premier jour, et s’était étonnée de son aisance. Pas en la matière, il savait que Shannon avait des origines moldues. Mais il avait toujours connue une jeune fille renfermée, d’autant plus maintenant. Or, dans ce cours, Shannon prenait la parole, débattait avec Faucett avec autant d’aplomb que lorsqu’elle lui parlait à lui. Il était presque jaloux de leur professeur car il s’était cru le seul à la faire sortir de sa carapace. Il était si profondément plongé dans ses pensées qu’il n’avait pas vu James sortir quelque chose de sa table de nuit pour la lui lancer. Louis reçut le parchemin en pleine figure et foudroya son cousin du regard. La Carte du Maraudeur s’étalait devais ses yeux, tout Poudlard avec tout ses habitants représentés avec une précision étincelante. Louis poussa un grognement sonore. Comprenant le souhait implicite de James, il fouilla la carte à la recherche de Shannon. Il repéra Rose, promue nouvelle préfète de Gryffondor après que Catherine devînt Préfète-en-cheffe, dans le Hall, puis Hukles près des cuisines avant de poser son attention sur la Salle Commune de Poufsouffle.

-Et quoi ? Elle est dans sa Salle Commune.
-Pour l’instant.
-Pour l’instant ?

Louis dévisagea son cousin, perplexe. James eut un sourire énigmatique et noua ses doigts derrière sa nuque avec flegme.

-Hier soir je l’ai vu dans les cuisines. Et avant-hier soir aussi. Et presque tout les soirs de la semaine, à tout bien réfléchir. Je ne pensais pas que Miss Timide était une délinquante.
-Tu … quoi ? (Louis se redressa sur un coude, les paupières plissées). Je rêve tu l’espionnes ?
-Euh … ouais.

Louis dévisagea son cousin, incrédule. Ils avaient toujours utilisé tout les trois la Carte du Maraudeur, mais James avait avec une affinité toute particulière – au point que Louis le soupçonnait de dormir avec. Il savait qu’il lui arrivait de l’examiner avant de dormir mais jamais il n’aurait pensé qu’il remarquerait les déplacements de quelqu’un comme Shannon.

-Mais pourquoi ?
-Hé bien … Parce que j’ai remarqué que la partie n’avançait pas.

Louis mit un moment avant de comprendre ce que son cousin voulait dire et secoua la tête, presque agacé. Il relança la carte à James, qui la prit à son tour en plein visage.

-Hey ! protesta-t-il. Je fais ça pour t’aider, mon vieux.
-M’aider pour quoi ?
-Pour passer de « elle te transforme à moitié en éléphant » à « elle t’embrasse furieusement dans les cuisines ».

Louis sentit ses joues s’enflammer, si fort et si brusquement qu’il craignit un instant que sa peau fondre. La voilà, la petite pique juteuse de James Potter. Il se laissa retomber dans ses draps pour que James ne voit pas la couleur de son visage.

-Ce qu’il ne faut pas entendre …
-Oh je t’en prie, Louis. On se connaît depuis la naissance. Je sais reconnaître quand une fille te plait : tu la taquines, tu la fais sortir de ses gongs, tu la harcèles jusqu’à la rendre folle – d’amour ou de haine, ça dépend de sa réaction … Et puis dès que ça va mal, tu arrives comme le sauveur, déjà parce que tu es quelqu’un de naturellement adorable, mais surtout parce que tu ferais n’importe quoi pour les personnes que tu aimes. C’est comme ça que tu agissais avec Lizzie Dubois en deuxième année. Tu l’as rendue folle la moitié de l’année, et le jour où elle a perdu son premier match, tu as été le premier à lui tendre un mouchoir.

La flambée s’étendit à ses oreilles, les chauffant à blanc. Lizzie Dubois était camarade de leur année, Poursuiveuse de l’Equipe de Quidditch, et la seule fille qui avait réellement trouvé grâce à son cœur quand il était en deuxième année. Egalement l’une des seules filles à l’avoir éconduit, sans aucune délicatesse, quand il lui avait demandé si elle voulait sortir avec lui. Après ça, il n’avait plus rien tenté ni accepté jusque Catherine.

-J’avais treize ans …
-Et ta technique n’a absolument pas évolué depuis. Simplement, essaie d’accentuer le côté « sauveur », là. Elle en a besoin, après ce qui s’est passé l’année dernière.

Louis sentit son rythme cardiaque ralentir et le sang refluer de son visage à la mention de « l’année dernière ». Il ne se passait pas un jour sans y penser, pour chaque élève de Poudlard qui passaient devant le mur dans le Hall et qui voyait le visage souriant de Zephan Finnigan. Le Farfadet … C’était Louis qui l’avait surnommé ainsi, à cause de ses origines irlandaises et de son espièglerie. Il ne l’avait jamais dit, se contentant de le railler, mais il avait été le seul gamin qu’il avait trouvé à leur hauteur pour prendre leur relève. Mais Zephan était mort avant qu’ils puissent faire de lui leur héritier.

-J’ai été déposé des fleurs, d’ailleurs, poursuivit James, dont les pensées devaient être également occupées par Zephan. En dessous de sa photo. Mimi est jalouse qu’il ait plus d’hommage qu’elle.
-On est vraiment obligé de parler de ça ?

James releva enfin ses yeux bruns sur lui et il y lut tout son chagrin et son embarras, derrière le flegme de façade. Chacun, à sa manière, se sentait coupable de la mort de Zephan.

-Ouais, non, t’as raison. Revenons à Milady.

Louis sentit un grondement sourd lui monter à la gorge. C’était lui qui l’appelait comme ça. Il s’efforça de réprimer sa contrariété. Il savait que James faisait exprès de reprendre son surnom pour l’agacer et attiser sa jalousie. Et il devait admettre qu’il y avait jalousie.
Que fallait-il en conclure ?
Louis resta un instant silencieux. Avant que toute cette affaire commence, il s’était réellement demandé quels étaient ses sentiments concernant Shannon. Dès leurs premiers échanges, elle l’avait intrigué. Elle n’avait pas la beauté classique de beaucoup de fille : elle était trop maigre, son nez trop retroussé, et ses yeux trop grands. Pourtant, elle dégageait irrémédiablement quelque chose. On sentait la magie crépiter autour d’elle, comme si une étincelle pouvait la faire se manifester. Son regard était certes trop grand, mais il était profond, et respirait l’intelligence et le calme. Il était délicieusement complexe, difficile à interpréter. Et comme en démontrait sa passion pour les échecs, Louis aimait tout ce qui était complexe. Il ne s’était pas tellement interrogé sur ce qu’il ressentait, jusqu’à qu’il se rende compte, ce fameux soir, qu’elle avait été enlevé avec d’autres élèves. Il se souvenait encore de l’angoisse qu’il avait ressenti à l’idée qu’il ne pourrait jamais plus la revoir, et de la façon dont son cœur s’était arrêté quand, dans la Chambre des Secrets, sa cousine Laureen avait mis le feu au bûcher auquel elle était attachée. Il avait senti le cri de désespoir lui monter aux lèvres, rauque et intense, bloqué par un bouchon d’impuissance. Puis un seconde plus tard, Shannon était sortie des flammes, et avait sauté pour leur échapper. Louis l’avait réceptionné, et avait constaté qu’elle était miraculeusement indemne. Il avait tellement été soulagé et stupéfait de la voir ainsi traversé les flammes qu’il avait oublié tout le reste. Une seule pensée avait alors empli son esprit.
Cette fille est décidemment extraordinaire.
Il était certain que c’était à cet instant, alors qu’il la tenait vivante et chancelante dans ses bras, que ces sentiments avaient vacillés, passant de la simple intrigue à quelque chose de plus profond. De l’amour ? Avant qu’il n’ait eu le temps de s’interroger là-dessus, le petit frère de Shannon était mort, le coupant ainsi net dans son élan. Le choc de la mort de Zephan avait été douloureux pour lui, et il avait été trop occupé à se reconstruire et à aider tout ceux qui souffraient – Roxanne, pour qui Zephan avait eu le béguin, ou encore Rose et Albus, ses amis de Gryffondor – pour s’interroger sur ses sentiments. Et il repoussait le moment où il examinerait la question. Peut-être était-ce pour cela qu’il n’avait pas pris la peine de voir Shannon durant le mois écoulé. La voir dans le train avait ravivé cette question, et peut-être n’avait-il pas envie d’y répondre dans l’immédiat. Pourtant, il y avait eu les échecs. Sans savoir pourquoi, ça lui avait semblé naturel d’aller voir Shannon à l’infirmerie avec un échiquier moldu. Elle avait d’abord été réticente, avant de se mettre à jouer et la voir avancer ce petit pion avait été pour Louis la plus grande des victoires. Mais la fragilité visible de la jeune fille l’avait forcé de mettre ses sentiments sur pause.

-Trop silencieux pour être net, commenta James avec un sourire sarcastique. Allez, balance. Je connais ça, je faisais la même. Donc … Elle te plait ?
-Je refuse de répondre à cette question.
-Mais pourquoi ? Je suis ton meilleur cousin !
-Oui, c’est bien pour ça que si je laisse échapper la moindre miette d’information tu ne vas pas me lâcher !
-Donc il y a information ? se réjouit inutilement James.

Louis poussa un grognement, le visage d’un rouge soutenu. Il savait pourtant que c’était de bonne guerre. Six années durant il l’avait tanné sur sa relation avec Jina Kane, relation sulfureuse d’amour-haine qui s’était finie comme Louis l’avait deviné. James avait fini par ne plus rien dire pour que son cousin le laisse en paix, mais c’était mal connaître la ténacité de Louis. James devait se faire un plaisir de lui rendre la monnaie de sa pièce.

-OK, ne dis rien, finit par céder James devant le mutisme de Louis. Mais de ce fait, je suppose que tu n’en n’es rien à faire qu’elle soit à nouveau dans la cuisine ?

Louis s’efforça de ne rien laisser paraître et pourtant, il sentit son cœur s’emballer. Maudit traitre, râla-t-il intérieurement. Il consulta sa montre et constata qu’il était plus de minuit. Louis jeta un regard courroucé à James, qui le gratifiait d’un sourire absolument agaçant. Le pire, c’était qu’il était tenté. Beaucoup trop tenté. Son cousin dut parfaitement interpréter ses sentiments sur son visage, car il éclata de rire et lui jeta la Carte.

-Allez, bon courage !
-T’es une plaie, marmonna Louis en empochant derechef la Carte, conscient de s’être complétement découvert.
-Tu me remercieras plus tard. Hep hep hep ! (Louis, qui venait de se lever pour partir, se retourna sur son cousin). Tu as oublié les échecs !

Louis hésita, puis finit par emporter son plateau et ses pièces avec un soupir. Il ne pensait pas que Shannon soit dans la cuisine par pure volonté, sans doute les échecs n’étaient pas la plus mauvaise des idées. Sous le regard entendu et insupportable de James, Louis sortit de son dortoir, avec la pensée qu’il venait définitivement de se griller aux yeux de son cousin – et c’était la pire nouvelle de ce début d’année.
cochyo

Profil sur Booknode

Messages : 2563
Inscription : dim. 28 juin, 2015 2:26 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par cochyo »

Génial !
Songe d’une nuit d’été ! A lire pour la rentrée ! Et j’ai pas commencé :cry:
Par contre sombral c’est juste quelqu’un qui a vu la mort. Pourquoi t’as rajouté un être cher ?
Perripuce

Profil sur Booknode

Messages : 1226
Inscription : lun. 11 mars, 2013 7:13 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Perripuce »

cochyo a écrit :Génial !
Songe d’une nuit d’été ! A lire pour la rentrée ! Et j’ai pas commencé :cry:
Par contre sombral c’est juste quelqu’un qui a vu la mort. Pourquoi t’as rajouté un être cher ?

J'aurais pas dû l'écrire comme ça effectivement ! Parce que j'oublie pas que si on voit les sombrals, y'a aussi le côté douleur, vivre le deuil (ce qui explique que Harry ne voit pas les sombrals au début) BREEF je referais cette phrase
Mimie99

Profil sur Booknode

Messages : 1675
Inscription : sam. 06 déc., 2014 10:27 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Mimie99 »

Coucou!

Ce chapitre a répondu à mes petites attentes, je te le dis tout de suite! J'ai particulièrement aimé le passage du point de vue de Louis... Et encore plus particulièrement la discussion entre lui et James :lol: En fait, j'adore quand des personnages se font mettre dans une situation embarrassante, ça me fait bien rire :lol: Ou du moins, qui rend le pauvre personnage bien mal à l'aise :twisted:

Seulement... Elle va bien aux cuisines seule, n'est-ce pas? Car, elle y va aussi avec Luke, alors... si Louis tombe sur les deux ensembles... Il risque d'être désemparé, non? Enfin, ça risque d'être plutôt intéressant, alors on s'en fout :twisted: :lol:

Bref, j'ai vraiment aimé ce chapitre! Et j'ai hâte à la suite (oui, oui, encore)

Au fait... Pour répondre à ce que tu as dit en intro... Je sais que je n'ai pas lu EDG, mais j'écris et j'ai lu beaucoup de livres où il y avait un changement de point de vue et tout, et tout. Alors, je peux te donner un petit avis, bref le mien. Je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas faire les trois points de vue, ou même plus si tu le désirais. L'important, c'est que (que ce soit à la première ou à la troisième personne du singulier) tu précises bien avant c'est le point de vue de qui dont il est question. Tu peux peut-être fonctionner par chapitre? (C'est ce que je fais pour l'une de mes histoires) Ou sinon, tu met en évidence le nom du personnage avant de commencer son point de vue. Concernant écrire à la première ou à la troisième personne pour les points de vue, je dirais que c'est toi qui vois. Parce qu'il n'y a pas une très grande différence, alors vas-y selon ce qui est plus simple pour toi :D Par exemple, moi je sais que je suis plus à l'aise avec la première personne :roll: Et que j'ai donc plus de facilité à écrire les différents points de vue de cette manière...

Bon, sur ce, bonne continuation dans cette petite fanfic, dans tes autres projets et la vie en général :lol: À la prochaine! ;)
annabethfan

Profil sur Booknode

Messages : 1409
Inscription : sam. 27 nov., 2010 8:58 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par annabethfan »

Je réponds juste à ton intro et je commenterai sûrement ton chapitre en fin de semaine prochaine en revenant de vacances ^^

Déjà, pour l’OS sur Regulus… Fonce !!!! Je suis trop contente que t’envisages d’en faire un parce que j’adore ce personnage et j’avais l’impression d’être seule à écrire sur lui :lol: En plus si c’est toi je sais d’avance que ça va être génial, donc franchement j’attends ça avec beaucoup d’impatience ! Et si t’as besoin d’aide ou d’avis, n’hésite pas (puisque je suis la « spécialiste des Black » :lol: )

Ensuite pour les EdG ! C’est vraiment trop bien que tu aies repris, je relisais quelques chapitres il y a quelques jours et décidément cette histoire est véritablement incroyable. Pour tes problèmes de structure, voilà mon avis, t’en fais ce que tu veux bien évidemment ^^ Je trouve que trois « je » ne serait pas « confusant » puisque ça serait un pov par tome, donc y’a même une certaine logique. Genre, chaque tome est écrit avec le pov d’un des trois personnages principaux, Léonie, Antoine, Danny (keur sur lui) donc sur le plan structurel ou logique je trouve ça cohérent. Après faut voir si tu arrives à raconter l’intrigue comme ça.
Ou sinon, effectivement, tu peux passer à la troisième personne et varier au sein d’un même tome, mais là je trouve que ça créerait un décalage avec le tome 1 qui était entièrement à la première personne.
A ce moment là si tu veux alterner, je dirais que ça serait mieux de rester à la première personne et tu indiques en début de chapitre ou en début de section de chapitre après les *** qui délimitent le changement (si tu changes en plein milieu d’un chapitre ce qui est possible) le nom du personnage dont on va lire le pov. Je sais pas si je suis clair :lol:

Mais genre pour illustrer ça ferait :

Léonie :
Début de chapitre
**
*
Danny :
Milieu de chapitre
**
*
Antoine (ou retour à Léonie j’en sais rien) :
Fin de chapitre

Bref, fais ce qui te semble le mieux et avec quoi tu es le plus à l’aise pour écrire ! ^^ Tout nous ira très bien :lol: Tu penses commencer à poster quand ? :D
Morgane-Feroldi

Profil sur Booknode

Messages : 80
Inscription : mer. 29 juin, 2016 9:56 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Morgane-Feroldi »

Oh mon dieux je suis tellement contente que tu ais décidé de posté la suite, tes persos m'ont trop manqué !!!!!
C'est trop génial et j'ai hâte de voir comment va évoluer leur relation ! Ils sont juste géniaux !
Tu pourras me prévenir pour la suite, s'il te plait ! Merci beaucoup !
lauralastar

Profil sur Booknode

Messages : 15
Inscription : mar. 17 avr., 2018 5:44 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par lauralastar »

C'était trop bien!!!
J'ai adoré le passage de Louis quand il parle a James et qu'il se rend compte de ses sentiments !
J'ai hâte de lire le prochain chapitre dans les cuisines et que ça va être comme:

-Pour passer de « elle te transforme à moitié en éléphant » à « elle t’embrasse furieusement dans les cuisines ».
annabethfan

Profil sur Booknode

Messages : 1409
Inscription : sam. 27 nov., 2010 8:58 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par annabethfan »

Oui ok j’abuse je suis grave en retard ^^ Désolée !!

J’ai tellement de peine pour Shannon, tu décris hyper bien la façon dont tout le monde sait tout sur les autres dans une école, particulièrement en pensionnat comme ça. C’est presque étouffant.

Pendant une seconde, quand j’ai lu « Alice Londubat » j’ai tiqué en mode « bah elle s’embrouille d’époque Perri » avant de me rendre compte que c’était la fille de Neville haha !
pense à la fierté de ta Granny Augusta quand tu lui apprendras que tu es prise dans l’équipe.
Elle est immortelle Augusta :lol:

Ca me fait trop plaisir quand au détour d’une conversation, les personnages parlent des autres qu’on a connu dans le tome 1, genre l’équipe de Quidditch et tout ^^

Oh une nièce !! J’espère qu’on la verra, la famille Scampers est tellement géniale elle m’a manqué !

C’est sans doute un détail mais j’adore ta description de la salle d’étude des moldus voilà ! Et j’aime encore plus ce cours en voyant que Louis y est ^^ On est d’accord que le fait qu’il ait lu les Trois Mousquetaires n’étonne personne haha ?
Ne mettons pas les Weasley dans le même sac. Louis et James sont peut-être des plaies, mais des personnes comme Rose, Albus ou Lucy sont assez gentilles – quand on ne joue pas au Quidditch contre elle ou qu’on est pas son ex.
:lol: :lol: :lol: :lol:

J’adore Un Songe d’une Nuit d’été ! C’est mon Shakespeare préféré !

Faucett a l’air d’être une prof extraordinaire !
Contrairement à ce que pensait la plupart de ses proches, sa relation avec Catherine était loin d’être une erreur. Elle avait été l’une des rares filles de son entourage avec laquelle il avait réussi à être amis.
Ok Cathy remonte dans mon estime.
La vérité, c’était que dès que Scorpius souriait d’un air entendu ou qu’il voyait cette étincelle dans les yeux de James, il craquait.
J’imagine tellement Remus dans le même cas :lol: J’adore cette phrase !

James qui annonce qu’il espionne Shannon dans le plus grand des calmes c’est magique :lol: En vrai il va trop jouer les entremetteurs cette année ^^ Il m’éclate à les psychanalyser et à rendre Louis jaloux haha !
Pour passer de « elle te transforme à moitié en éléphant » à « elle t’embrasse furieusement dans les cuisines ».

Je suis avec James de tout cœur !

C’était un super chapitre, j’ai hâte de lire la suite avec les retrouvailles en cuisine !
annabethfan

Profil sur Booknode

Messages : 1409
Inscription : sam. 27 nov., 2010 8:58 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par annabethfan »

Au cas où si tu vois pas sur ma page, cadeau pour toi ^^ : viewtopic.php?f=36&t=223363&p=20586585#p20586585
(Je m'excuse de la qualité du dit cadeau :lol: )
Cazolie

Profil sur Booknode

Messages : 3797
Inscription : mer. 21 nov., 2012 3:03 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Cazolie »

Et alors ? Je devrais faire quoi, vous dire que je passe les pires moments de ma vie et me mettre à pleurer, c’est ça ?
AHA tellement moi

La fin est trop chouuu ils sont trop mignons avec James et je veux absolument avoir la suite

Très chouette chapitre Perri <3
cipounette

Profil sur Booknode

Messages : 435
Inscription : ven. 04 janv., 2013 7:18 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par cipounette »

C'est trop bien que t'écrives la suite !
Shannon fait mal au coeur et Louis est beaucoup trop mignon dans la scène avec James ! Mais Lucy, Adam et Luke vont me manquer... :(
Tu pourras me prévenir pour la suite stp ?
Charmimnachirachiva

Profil sur Booknode

Messages : 529
Inscription : lun. 30 avr., 2018 6:22 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Charmimnachirachiva »

wahou, c'est trop bien !!!!!
ça fait une semaine que j'ai lu Lucy quand j'ai vu que c'était la suite !!!!!!!!!!
tu pourras prévenir lorsque tu sortira la suite stp.

Ps c'est absolument trop genialissime
addbook

Profil sur Booknode

Messages : 144
Inscription : mar. 29 déc., 2015 11:05 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par addbook »

Yo
Au debut, je me disais " Nannn, c'est pas Lucy c'est pas pareil en plus y aura pas mon Adam en perso principal.. Nananananan "
Voila
et bon j'ai laissé leur chance à Louis et Shannon.
AHHHHHHH
JE VEUX LA SUITEEE.
Ils sont justes trop.... eux-mêmes.
C'est puissant parce que Shannon est détruite et qu'elle ne sait pas comment se reconstruire.
Es-ce que tu aurais la gentillesse de me prévenir ?
Ca me rendrait tres très très HEUREUSE MERCI
Elicia

Profil sur Booknode

Messages : 959
Inscription : mar. 17 sept., 2013 6:02 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Elicia »

super, comme d'hab.
previens moi pour la suite stp :)
MelleChachow

Profil sur Booknode

Messages : 683
Inscription : sam. 14 juin, 2014 12:36 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par MelleChachow »

J'adore tout simplement ces 2 premiers chapitres !!!
C'est un pur bonheur de retrouver tous les personnages !
Ils sont tous absolument trop mignons !!
Et je veux la suite ;)
Mali26

Profil sur Booknode

Messages : 205
Inscription : dim. 27 janv., 2013 1:37 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Mali26 »

Salut !
J'ai lu Lucy Weasley et j'ai adoré, rien que le pitch de base m'avait tellement emballé...
mais le reste de l'histoire était vraiment incroyable, les personnages vraiment attachants et de très belles surprises, pas trop de choses attendues, etc.
Cote écriture, les chapitres sont longs et ça fait un rythme très agréable, pas trop rapide et effréné..
bref merci et bravo !

Tout ça pour en arriver au fait que quand j'ai vu que tu publiais la suite j'étais trooop contente !!
Par contre je viens de remarquer que la dernière publication remonte à plusieurs mois, tu comptes la poursuivre ou non ? :)
cochyo

Profil sur Booknode

Messages : 2563
Inscription : dim. 28 juin, 2015 2:26 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par cochyo »

Mali26 a écrit :Salut !
J'ai lu Lucy Weasley et j'ai adoré, rien que le pitch de base m'avait tellement emballé...
mais le reste de l'histoire était vraiment incroyable, les personnages vraiment attachants et de très belles surprises, pas trop de choses attendues, etc.
Cote écriture, les chapitres sont longs et ça fait un rythme très agréable, pas trop rapide et effréné..
bref merci et bravo !

Tout ça pour en arriver au fait que quand j'ai vu que tu publiais la suite j'étais trooop contente !!
Par contre je viens de remarquer que la dernière publication remonte à plusieurs mois, tu comptes la poursuivre ou non ? :)
Bienvenu ! Toi qui découvrit le plaisir de lire notre chère Péri’ ! Si tu veux profiter d’autres histoires d’elle en attendant celle ci, va voire Ombre et Poussière ( une autre FanFic ) et les Enfants de Gaia ( une histoire d’elle qui n’attend qu’a être éditée ! :mrgreen: )
Profites bien !
Perripuce

Profil sur Booknode

Messages : 1226
Inscription : lun. 11 mars, 2013 7:13 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Perripuce »

cochyo a écrit :
Mali26 a écrit :Salut !
J'ai lu Lucy Weasley et j'ai adoré, rien que le pitch de base m'avait tellement emballé...
mais le reste de l'histoire était vraiment incroyable, les personnages vraiment attachants et de très belles surprises, pas trop de choses attendues, etc.
Cote écriture, les chapitres sont longs et ça fait un rythme très agréable, pas trop rapide et effréné..
bref merci et bravo !

Tout ça pour en arriver au fait que quand j'ai vu que tu publiais la suite j'étais trooop contente !!
Par contre je viens de remarquer que la dernière publication remonte à plusieurs mois, tu comptes la poursuivre ou non ? :)
Bienvenu ! Toi qui découvrit le plaisir de lire notre chère Péri’ ! Si tu veux profiter d’autres histoires d’elle en attendant celle ci, va voire Ombre et Poussière ( une autre FanFic ) et les Enfants de Gaia ( une histoire d’elle qui n’attend qu’a être éditée ! :mrgreen: )
Profites bien !
Merci Coch' de faire si bien ma promotion :lol: :lol:

Sinon bonjour Mali ! Je suis contente que Lucy t'ai plu, et merci pour tes compliments, ça me touche beaucoup :mrgreen: :mrgreen:
Effectivement j'ai commencé la suite et ... et j'ai eu comme qui dirait une panne d'inspiration ahah et puis surtout je suis une fille qui aime s'éparpiller, ce qui fait que j'ai commencé une autre fanfiction (celle que Cochyo t'a cité, Ombres et Poussières) qui me prend du temps et puis les études ... Bref, un jour je compte la finir, je ne sais juste pas quand ça arrivera x)

Bref, encore merci pour ton message, je contente de voir que des gens lisent encore Lucy ! Bonne continuations sur BN, et au plaisir !
lauralastar

Profil sur Booknode

Messages : 15
Inscription : mar. 17 avr., 2018 5:44 pm

Re: Echec et Mat [Harry Potter]

Message par lauralastar »

Oh lala!!!!
J'ai relu Lucy Wesley et je me suis rappelée à quel point j'adorais cette histoire! :D
Tu écris vraiment bien et j'ai tellement envie de lire la suite.....
Tu nous laisses sur un suspense et ça fait 1 ans que ça dure!!!!!
Quand est ce que tu comptes reprendre l'écriture de échec et mat? Parce que je suis sure que je ne suis pas la seule fan!!!!
J'ai tellement envie de lire la suite que si c'était possible je te supplierai en me mettant à genoux!!
Mais bon je ne peux pas te forcer.!!!!!!!!!! :lol:
Je pense que du devrai relire l'histoire pour voir à quel point c'est génialisime!!!!
A la prochaine,
Laura
enogram2guen

Profil sur Booknode

Messages : 1
Inscription : sam. 26 sept., 2015 5:14 pm

Re: Lucy Weasley 2 : Echec et Mat [Harry Potter]

Message par enogram2guen »

Coucou ! De base je lisais lucy sur wattpad mais comme je voulais absolument la suite eh bien me voila sur booknode ! Jaime beaucoup trop cette fanfiction je viens de la relire et olala j'aime beaucoup trop tes personnage ! J'apprécie particulièrement Louis je le trouve trop attachant ah bref jai trop envi de voir la suite❤️(tu avais dit que tu avais 3 chapitres non ? fin bon fais comme tu peux :roll: )
Vraiment bravo pour tes fanfictions !
Amethystes

Profil sur Booknode

Messages : 230
Inscription : ven. 04 mars, 2016 8:08 pm

Re: Lucy Weasley 2 : Echec et Mat [Harry Potter]

Message par Amethystes »

Hey !
Je suis revenue sur booknode totalement par hasard au milieu de 2 devoirs et je vois qu'il y a un tome 2 et je suis trop contente !!
J'adore le début, Louis est adorable, cette conversation avec James c'est une pépite j'aime trop leur relation :) ça vient de me rappeler à quel point j'aime te lire et ça fait tellement de bien :D
J'ai grave hate de voir ou tout ça va nous mener !
Répondre

Revenir à « Fanfiction »