Minerva McGonagall [Harry Potter]

Vous écrivez une fan fiction et vous voulez la partager avec la communauté Booknode? Faire vivre à vos personnages favoris des aventures inédites?
Alors postez vos textes ici afin qu'ils soient bien différenciés des essais classiques tout droit sortis de l'imaginaire d'autres booknautes.
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

lauralastar a écrit :Salut!
Je n'ai pas trop l’habitude de faire des commentaires mais je lis quand même!!
Es ce que tu pourrais m’ajoutè a la liste des prévenus stp??
Merci!!
Coucou !
Ca me fait très plaisir que tu aies pris le temps de commenter ! :D pas de souci si tu as pas le temps ou quoi, on a tous une vie à côté ! ;)
Je te rajoute avec plaisir, merci encore pour ton commentaire !! :D
cochyo

Profil sur Booknode

Messages : 2563
Inscription : dim. 28 juin, 2015 2:26 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par cochyo »

Pour la magie il n’y a aucun problème. La baguette n’est qu’un prolongement plus efficace mais la magie du sorcier lui même. La baguette est au sorcier ce que l’incantation est au sort. ( tout ça est expliqué clairement dans HP7
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

cochyo a écrit :Pour la magie il n’y a aucun problème. La baguette n’est qu’un prolongement plus efficace mais la magie du sorcier lui même. La baguette est au sorcier ce que l’incantation est au sort. ( tout ça est expliqué clairement dans HP7
C'est quoi ce sous entendu que je ressens en mode "vous devriez le savoir!" :lol: :lol: :lol:
En tout cas merci de la précision cochyo ;) :lol:
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

Coucou !! J'espère que tout le monde va bien !
Hier j'ai reçu un colis de ma famille avec plein de nourriture française, du fromage.. j'étais en manque, c'était tellement un cadeau tombé du ciel *-* :lol:
Bref, je vous laisse avec le chapitre 3 de Minerva McGonagall, en espérant qu'il vous plaira !

Petite précision avant, parce que je pense que y a eu une confusion dans le chapitre précédent: si l'atmosphère change dans la famille McGonagall c'est parce que Robert a découvert l'héritage sorcier de sa femme et de ses enfants, je conçois que c'était pas très clair, mais j'y reviens dans un prochain chapitre :) ça explique pourquoi Minerva connaissait le Quidditch par exemple. (De toute façon il aurait été impossible de cacher la sorcellerie chez trois bébés)

Bonne lecture !


Chapitre 3 : Fleamont Potter

Minerva était dans la salle commune, en pleine lecture d'un livre de métamorphose. Une partie de l'équipe de Quidditch était dans les canapés. Deux astiquaient leur balai, dont Fleamont Potter. Bien que passionnant, elle abandonna son livre pour admirer les balais qui brillaient sous la lueur des flammes de la cheminée. Fleamont surprit son regard et lui dit :
- Rêve pas petite. C'est pas pour les premières années.
Minerva lui renvoya un regard impassible.
- Les premières non, mais les deuxièmes, oui.
Le reste de l'équipe s'était mis à les écouter. Fleamont éclata de rire.
- Tu comptes te présenter l'année prochaine ?
- Bien sûr, répliqua Minerva les dents serrées, comme ma mère.
- Et qui est ta mère ?
- Isobel Ross.
Potter secoua la tête.
- Connais pas.
- Moi si, intervint un des batteurs de sixième année, un certain Jimmy Thomas.
Celui-ci la considéra d'un œil intéressé.
- Ta mère est Isobel Ross ?
Minerva confirma d'un hochement de tête et Thomas se tourna vers son capitaine.
- C'était la capitaine de l'équipe des Serdaigle il y a un peu moins de quinze ans. Elle était gardienne et une des meilleures joueuses de sa décennie. Serdaigle a gagné la finale face à Serpentard lorsqu'elle était en septième année. L'année où elle est devenue capitaine figure toi.
- Comment tu sais tout ça toi ? demanda Fleamonten haussant un sourcil.
C'était justement la question que Minerva se posait. Jimmy répondit tout en continuant d'astiquer son balai :
- Mon oncle était à Gryffondor en même année qu'elle. Ils ont perdu la demi-finale face à son équipe. Il a eu du mal à le digérer mais il m'a dit qu'il n'avait jamais vu un gardien aussi compétent.
Il fit un léger hochement de tête à Minerva. Fleamont ne dit rien durant un instant puis haussa les épaules.
- Peu importe, je ne te prendrais pas grâce à ta mère. Il te faudra faire tes preuves, petite.
- Compte sur moi, siffla Minerva en claquant son livre d'un geste sec.
Elle se leva, se dirigea vers son dortoir, puis se retourna en lançant :
- Et ne m'appelle pas « petite » !

***

Minerva se passionnait pour la métamorphose. Bien sûr, elle adorait toutes les matières, mais celle-ci était la plus complexe et c'était dans laquelle elle excellait le plus. Le professeur Dumbledore l'avait remarquée et ne tarda pas à avoir une légère préférence pour elle. Alan était également un bon élève malgré le fait qu'il soit né-moldu. Un nouveau monde s'offrait à lui et il n'hésitait pas avaler des bouquins pour en savoir le plus possible sur la sorcellerie. Mais il avait quand même plus de mal à la pratique, surtout en métamorphose. Minerva se faisait un plaisir de l'aider dans la salle commune. Filius, quant à lui, se faisait un devoir d'être le meilleur en sortilèges.
L'année se déroula du mieux possible et il fallut un jour rentrer chez soi.
Les trois amis étaient déçus de se quitter mais se promirent de s'écrire autant qu'ils le pouvaient.
Les retrouvailles entre Minerva et sa famille furent joyeuses. Bien entendu, Isobel n'avait pas été déçue que sa fille aille à Gryffondor. Au contraire, elle était très fière que Minerva apporte une touche de variété dans la famille. Malcolm avait pris un an, et disait sans cesse « encore deux ans, et je serais à Poudlard ! »
À la maison, Minerva s'occupait beaucoup de Robert Jr. À tel point que Malcolm se plaignait que lui, n'avait pas reçu toutes ces attentions étant jeune.
Minerva continua à jouer aux échecs avec son père. Il lui arrivait des fois de gagner, mais elle soupçonnait son père de faire exprès de mal jouer à certains moments.
La cohésion familiale était parfaite et Minerva ne savait si elle préférait être avec sa famille ou à Poudlard.

***

La deuxième année était des plus importantes pour Minerva car elle allait enfin pouvoir se présenter aux sélections de Quidditch. La date fut placardée sur le tableau d'informations et Minerva dut jouer des coudes pour voir. Les sélections auront lieux le vendredi soir, après les cours.
Devait-elle acheter un balai ou en emprunter un à l'école ? Et si elle en achetait un et qu'elle n'était pas prise ? Tant pis, au pire elle l'utiliserait pour se déplacer. Elle espérait juste que sa mère ne lui donnerait pas son Brossdur 1 ... Elle l'avait déjà essayé, et c'était clairement une épave. Les meilleurs aujourd'hui étaient les Comètes 260 et les Brossdur 5. Mais un Feuopoudre serait sûrement moins cher après tout ...
Elle envoya une lettre à ses parents et deux jours plus tard, elle reçut un colis en plein milieu de la Grande Salle. Sachant que son balai se trouvait emballé là-dedans, elle arracha la lettre qui y était accrochée et la lut rapidement :

Ma chérie,

Considère ceci comme ton cadeau d'anniversaire en avance,
Avec tout notre amour,
Maman et papa.


Elle tendit une main tremblante vers le paquet, consciente des regards fixés sur le balai. Puis d'un geste brusque elle retira le papier et ... poussa un immense cri de joie en voyant le Brossdur 5 qui brillait de tous ses feux sous ses yeux. Il y eut des sifflements approbateurs et des regards pleins d'envie. La voix de Fleamont retentit derrière elle :
- Tu veux vraiment cette place dans l'équipe, n'est-ce-pas ?
Minerva lui rendit un regard déterminé. Fleamont ajouta :
- Il nous manque un poursuiveur et un attrapeur. Si tu viens pour être gardienne, tu peux rester dans la salle commune.
Minerva plissa ses yeux verts et ne cilla pas.
- Je serai là.
Fleamont resta immobile un instant avant de lui tourner le dos et de retourner à sa place.

***

Le vendredi soir, Minerva ne tenait plus en place. Il lui restait une demi-heure avant le début des sélections, aussi, elle décida de se rendre tout de suite sur le terrain. Filius et Alan décidèrent de l'accompagner pour l'encourager.
Ils se quittèrent au moment où Minerva avait le plus l'impression qu'elle allait tourner de l'œil.
Les membres de l'équipe étaient déjà présents. Minerva aperçut Potter qui discutait avec Jimmy Thomas. Le premier lui lança un regard calculateur tandis que le second la salua d'un hochement de tête. Jimmy étant batteur, Minerva chercha son coéquipier et le trouva, jouant avec sa batte. Elle reconnut le garçon comme étant Gabriel Ferguson un septième année. Le gardien et le deuxième poursuiveur discutaient ente eux. C'étaient Elliott Joburgh et Stephen Hawks.
Elle resta un moment immobile, n'osant pas aller voir aucun d'entre eux. Pas de fille avec qui se rapprocher et elle ne connaissait et ressentait une marque de respect qu'envers Jimmy, sauf qu'il parlait avec Potter. Les autres discutaient entre eux, ne faisant pas mine d'aller lui parler, et le batteur seul ne la rassurait pas alors qu'il fouettait l'air avec sa batte.
Mais elle n'eut pas à hésiter plus longtemps car les autres élèves arrivaient au compte goutte. Quand tout le monde fut présent, l'équipe de Quidditch se rassembla face aux prétendants aux titres proposés. Le fait qu'il n'y ait que deux postes libres avait réduit les compétiteurs, ce qui n'était pas pour déplaire à Minerva, même si elle aimait les défis coriaces.
- Bien, vous êtes tous là ? fit la voix grave de Fleamont. Parfait. Tout d'abord, ceux qui ne prétendent pas aux postes de poursuiveur ou d'attrapeur, vous pouvez partir. Ceux qui ne sont là que pour la gloire, également. Et ceux qui ne savent pas monter sur un balai, par pitié, ne nous faites pas perdre notre temps.
Personne ne bougea ce qui sembla être une consolation face aux regards pour la plupart terrifiés que leur lançaient les prétendants.
Le capitaine sépara le groupe en deux : d'un côté, ceux qui souhaitaient être poursuiveurs, de l'autre les attrapeurs. Minerva se dirigea dans le premier groupe.
Elle s'était entraînée avec ses parents. Sa mère lui avait enseigné le vol assez tôt avec son propre balai qui, même s'il était vieux, maintenait la route. Son père lui avait lancé un ballon moldu appelé « ballon de football » et Minerva s'était entraînée à le rattraper, d'abord à terre, puis au vol, et enfin en mouvement. Elle se sentait prête. Elle espérait juste que la pression n'allait pas lui faire perdre ses moyens.
La sélection débuta par les attrapeurs. Ils n'étaient que cinq à tenter le coup, soit trois de moins que pour les poursuiveurs. Trois d'entre eux étaient à niveau égal et attrapèrent le vif d'or avant les dix minutes du temps imparti. Le quatrième échoua tout simplement. Quant à la cinquième, Holly Harpen, ce fut celle qui marqua le plus l'esprit de Minerva. Elle n'attrapa pas le vif d'or. Elle avait pourtant bien débuté. Sa course était fluide, son air concentré, elle filait dans les airs et ne faisaient pas d'erreurs de débutant. Le vif d'or avait alors fusé vers le sol et Holly n'avait pas hésité à le suivre. Elle était descendue en chandelle mais arrivé un moment, avait dû remonter avant le vif, car elle aurait percuté le sol si elle avait continué. Le vif ne s'était plus montré et le temps s'était écoulé. Minerva n'avait pas loupé le regard atrocement déçu de Holly.
Puis ce fut au tour des poursuiveurs. Minerva ne fit pas attention aux quatre premiers, trop concentrée sur son futur passage. Puis son nom fut appelé. L'exercice consistait à échanger des passes avec le poursuiveur d'en face.
Quand le Souaffle arriva elle positionna ses mains en avant, comme elle faisait avec son père. Seulement, la balle lui échappa des mains et tomba au sol. Elle se rendit compte que cette balle-ci était plus petite que le ballon de football. Stephen, en face, haussa les sourcils et désigna la balle du menton.
Minerva la ramassa en rougissant de honte et de frustration. Elle croisa le regard dubitatif de Potter et cela la mit en colère. Elle palpa la balle sur toute la surface pour s'habituer à la taille puis la renvoya à Stephen. Il fut surpris de sa force. Ils s'échangèrent ainsi plusieurs passes et Minerva se sentit plus soulagée. Elle maîtrisait la balle et espérait que Potter ne tiendrait pas compte de son erreur du début.
La deuxième épreuve fut les tirs. Cinq tirs, le but était d'en marquer le plus possible. Maintenant qu'elle était habituée à la balle, Minerva n'eut aucun mal à passer cette épreuve. Elle marqua avec brio les cinq tirs. Elle vit que Potter semblait étonné et cela la satisfît au plus haut point.
La troisième épreuve était la plus compliquée. Il fallait cette fois jouer avec les deux autres poursuiveurs. Minerva se fit attentive de tous les côtés, parée à recevoir la balle, prête à effectuer une combinaison, n'importe quoi ... Elle marqua quelques buts, et pensa avoir réussi. Elle n'avait pas fait tomber la balle, ses passes avaient été correctes, elle n'avait pas été en retard sur les deux poursuiveurs et avait à chaque fois vu ce qu'ils souhaitaient faire.
Et alors qu'elle pensait que c'était fini, le capitaine laissa les deux groupes formés, aligna les attrapeurs face aux poursuiveurs et s'adressa à ceux-ci :
- Maintenant, dites-moi qui vous choisiriez comme attrapeur. C'est votre dernière épreuve. Je veux savoir si vous êtes capable de reconnaître le talent d'un joueur là où il y en a et si vous vous y connaissez en Quidditch, et pas seulement à votre poste. Sachez que votre choix ne nous fera pas changer d'avis sur l'attrapeur, nous avons déjà délibéré. Par contre, nous ne l'avons pas encore fait pour vous. Maintenant, mettez-vous face à l'attrapeur que vous jugez être le meilleur.
Minerva déglutit et se plaça en face de Holly qui parut extrêmement surprise.
- Que fais-tu ? chuchota-t-elle. Je n'ai pas attrapé le vif d'or !
Minerva lui répondit d’un simple sourire qu’elle espérait confiant.
Un des poursuiveurs, en la voyant se diriger d'un pas sûr vers Holly l'imita, mais Potter semblait l'avoir remarqué. Minerva ne pouvait pas lui retirer le fait qu'il était très observateur.
- Stevens, dit-il, pourquoi Harpen ?
Ledit Stevens (qui n'avait pas excellé aux épreuves précédentes), rougit jusqu'à la racine des cheveux.
- Heu...
Il fut incapable de répondre et Potter le pria de s'écarter un peu. Personne n'avait besoin de traduction : c'était fini pour Stevens.
L'attrapeur qui n'avait fait que errer sur le terrain sans jamais trouver le vif ne fut choisi par aucun, alors que tous les autres poursuiveurs avaient porté leur choix sur les trois autres. Lorsque Potter posa la même question pour chaque poursuiveur, tous répondirent par :
- Il a une certaine aisance sur son balai.
Et par des :
- Il a attrapé le vif d'or.
L'un d'entre eux ajouta même :
- C'est utile, non ?
Potter ne rit pas. Il se tourna vers Minerva et posa la même question. Minerva réfléchit un instant, prenant son temps, et finit par répondre :
- Elle a maîtrisé tout du long son balai, dans n'importe quelle circonstance, même quand le vif à piqué en chandelle. Holly l'a suivi sans hésitation. Un attrapeur se doit d'avoir de la témérité.
- Mais trop de témérité peut faire pêcher, observa Potter.
Minerva ne se démonta pas.
- Sauf qu'elle s'est redressée à temps. Elle a échoué à attraper le vif d'or, certes, mais il y a toujours une autre chance en match. Elle n'avait aujourd'hui que dix minutes. En percutant le sol ainsi, les chances de se relever se réduisent aux trois quart. Un attrapeur KO ne sert à rien. Des fois, il faut accepter la défaite dans un duel, et prendre sa revanche plus tard.
Il y eut un léger silence. Potter reprit la parole :
- Tu sais que si tu te trompes, tu ne seras pas prise ?
- Si je ne suis pas prise, riposta Minerva du tac au tac, c'est que Holly ne l'a pas été non plus. Et je ne veux pas faire partie d'une équipe qui ne voit pas le talent que possède Holly.
Second silence vite brisé par Stephen qui émit un sifflement admiratif. Potter fixa un long moment Minerva qui ne broncha pas. Puis il dit :
- L'attrapeur de cette équipe sera Holly Harpen et le poursuiveur, sera une poursuiveuse. Minerva McGonagall.

***

Le premier match de Quidditch de la saison arriva rapidement, et la tension avec. Serdaigle et Gryffondor n'étaient pas des maisons où les clivages étaient importants mais en Quidditch, c'était clairement la guerre. Minerva se demanda si cela avait un lien avec sa mère et son équipe. Quoiqu'il en soit, la semaine avant match ne fut pas facile pour Minerva qui vivait cette animosité pour la première fois. Mais Filius semblait le plus torturé. Il ne savait s'il devait supporter sa maison ou son amie. Minerva lui avait bien conseillé d'être avec les Serdaigle pour éviter les problèmes mais Filius en avait décidé autrement : il s'était mis à encourager Minerva en privé, et Serdaigle en public (quand c'était vraiment utile).
Aux entraînements, Minerva était très proche de Holly. Étant les deux seules filles, elles s'encourageaient souvent quand c'était nécessaire.
- Tu sais s'il y avait d'autres filles avant ? demanda un soir Minerva à Holly.
La jeune attrapeuse était en troisième année et avait une connaissance plus vaste de la composition de l'équipe.
- Helen Carter était attrapeuse les années auparavant, répondit-elle, elle était très douée ... Et l'autre poursuiveur était son frère jumeau Ross.
Elle avait tourné ses yeux bleu nuit vers Minerva et avait ajouté :
- Leur départ a inquiété les Gryffondor parce qu'ils étaient loin d'être mauvais. Nous devons faire à tout prix nos preuves au prochain match.

***

- Bienvenue au premier match de la saison opposant Serdaigle face à Gryffondor ! Les bleus possèdent toujours leur équipe tandis que leurs adversaires ont dû sélectionner un nouvel attrapeur et nouveau poursuiveur !
Minerva sentit Holly se crisper à ses côtés. L'attrapeur était d'une importance capitale dans le match. En tant que nouvelle, si elle n'attrapait pas le vif, il y avait de grandes chances que Serdaigle gagne. Leur équipe était douée et Gryffondor ne remporterait pas le match uniquement grâce aux poursuiveurs. Minerva prit le poignet de son amie entre ses doigts et le serra de réconfort. « Tout ira bien ».
La pièce dans laquelle ils se trouvaient était plongée dans le noir et seule une lumière tamisée permettait de distinguer les visages tendus des joueurs. Dans quelques secondes, les portes en face s'ouvriraient, et il serait temps d'enfourcher les balais et de se lancer en dehors. Minerva pouvait entendre les cris des supporters de l'autre côté. Potter, tout aussi anxieux que les autres, dit :
- Mettez-vous en formation.
Cette formation était l'ordre dans laquelle ils allaient arriver. Il y en avait une multitude, tout dépendait de qui était le capitaine, car celui-ci devait se placer en premier. Potter se plaça donc devant les autres. Les poursuiveurs se portaient à ses côtés de façon à arriver en flèche, Potter sur la pointe. Derrière eux, côte à côte, se tenaient les batteurs, puis encore derrière, se rangeait l'un derrière l'autre le gardien et enfin l'attrapeur.
Minerva se tenait donc à la gauche de Potter, légèrement en retrait. Celui-ci se tourna vers eux.
- Vous savez tous ce que vous avez à faire. Gagner le match. Préoccupez-vous de votre rôle et tout ira bien. Harpen et McGonagall, jouer comme aux entraînements, c'est votre premier match et un des plus importants. Bonne chance à tous.
À peine eut-il le temps de reprendre sa place que les portes s'ouvrirent et que les acclamations explosèrent les oreilles de Minerva. Ils enfourchèrent tous leur balai d'un même mouvement et tapèrent du pied le sol et s'élevèrent. Ils s'élancèrent dans le stade sous la voix du présentateur tandis qu'ils faisaient leur tour de stade.
- Et voici l'équipe de Gryffondor composé du capitaine et poursuiveur Fleamont Potter ! À ses côtés, Stephen Hawks et leur nouvelle recrue Minerva McGonagall ! À leur suite, vous les connaissez, Jimmy Thomas et Gabriel Ferguson ! Puis viennent leur gardien Elliott Joburgh et une nouvelle attrapeuse Holly Harpen ! Nous verrons si les choix de nouvelles recrues aussi jeunes ont été judicieux !
Minerva serra les dents en se promettant de montrer à tous qu'elle méritait sa place dans l'équipe. Leur tour terminé, l'équipe se plaça face aux Serdaigle. Potter serra la main du capitaine adverse puis le coup de sifflet retentit dans le stade.
Fleamont fusa mais échoua à attraper le Souaffle le premier. Holly s'éloigna et entreprit de faire des tours lents, attentive aux moindres mouvements. Minerva ne fit plus attention aux batteurs et à son amie et se concentra dans sa poursuite du joueur adverse qui s'était emparé de la balle. Avec une accélération, elle lui fit une queue de poisson pour lui bloquer la route. Cela suffit à le perturber et Stephen en profita pour lui soutirer la balle en tapant dedans. Le Souaffle tomba et fut rattrapé par Potter plus bas qui fila vers les cercles adverses.
Il tira mais le gardien arrêta le tir avec son genou et un Serdaigle attrapa le Souaffle sous les applaudissements des supporters bleus. Serdaigle marqua les premiers points du match.
Soudain, Minerva aperçut Holly venant dans sa direction. Elle cherchait toujours le vif d'or, sauf qu'elle ne vit pas le Cognard qui fusait dans son dos à toute allure. Minerva se rua vers elle et avec une rotation de son balai, elle frappa le Cognard qui changea de trajectoire.
- Oh mais McGonagall vient de sauver son attrapeur d'une chute certaine ! fit la voix du présentateur surprise.
Potter rejoignit Minerva avec un air furieux sur le visage.
- McGonagall ! beugla-t-il. Tu n'es pas batteuse à ce que je sache ! Retourne à ton poste, Serdaigle vient de nous mettre dix autres points dans la vue ! On ne peut pas jouer à deux contre trois !
Minerva se mordit la lèvre et s'empêcha de répliquer. S'il fallait s'expliquer avec le capitaine, elle le ferait à la fin du match.
Un peu plus tard, elle parvint à intercepter le Souaffle en plein vol et tenta de marquer. Elle loupa le cercle d'un bon mètre. Elle remarqua l'air excédé de Potter mais Stephen lui lança un :
- Le prochain rentrera McGonagall ! T'en es capable ! Décroche pas !
Mais la chance ne fut pas de son côté. Elle n'eut pas d'autres occasions pendant un moment. Le score était de 50 à 30. Le pire moment du match arriva dix minutes après son tir raté. Alors que Serdaigle avait marqué 30 points de plus et que Gryffondor avait cruellement besoin de remonter, Potter eut une occasion en or. Aucun défenseur, juste lui contre le gardien. Minerva était venue plus loin à sa gauche, au cas où un Cognard le percutait et qu'il perdait le Souaffle. Fleamont tira et le Souaffle passa un cercle. Les cris de joies des Gryffondor furent stoppés par le coup de sifflet de l'arbitre qui signala une faute. Il cria :
- Le but non compté ! Deux poursuiveurs dans la zone de tirs est interdit et annule le point !
Minerva baissa les yeux ... Et s'aperçut qu’effectivement, elle avait dépassé la ligne blanche qui délimitait la zone du gardien.
- Il semblerait que McGonagall ait quelques difficultés pour son premier match, fit la voix du présentateur. Serait-ce le stress ?
Minerva avait envie de pleurer. Elle avait l'impression que le stade entier avait les yeux rivés sur elle et ricanait dans son dos. Elle n'osa même pas croiser le regard de Potter qui fulminait. Seulement, elle eut du mal à garder la tête froide lorsqu'il demanda un temps mort. Elle allait déguster.
- Bordel mais qu'est-ce que tu fous McGonagall ! hurla Potter.
Minerva baissa la tête.
- Serdaigle nous explose de soixante points !
- Elle fait ce qu'elle peut ..., intervint timidement Holly.
Peut-être n'aurait-elle pas dû. Fleamont se tourna vers elle :
- Et toi tu ne peux pas trouver ce fichu vif ? Le match a commencé depuis plus d'une heure et demie !
Minerva redressa la tête, hérissée de colère.
- Je t'interdis de t'en prendre à elle ! cracha-t-elle. Si le vif d'or n'apparaît pas elle n'y peut rien ! Tu as des problèmes avec moi alors tu les règles avec moi !
Fleamont lui jeta un regard venimeux tandis que le sifflet de fin de temps mort retentissait. Il se tourna vers Holly :
- Désolé Harpen, mais je t'en prie, fais en sorte d'attraper ce vif, ce n’est pas avec McGonagall qu'on va prendre de l'avance ...
Et il s'éloigna sur son balai, laissant Minerva en colère mais surtout désemparée.
Le match se déroula comme au début : Gryffondor parvenait à maintenir l'écart sans pour autant réussir à dépasser les quarante points qui les séparaient de Serdaigle. Minerva n'eut la balle que très peu souvent. Elle n'osait plus aller au tir et préférait faire la passe même quand elle avait une occasion.
Soudain, elle entendit une clameur chez les supporters et elle comprit que ça venait des attrapeurs. Ça ne pouvait pas être la conséquence de sa passe à son coéquipier... Elle se retourna et distingua deux formes bleue et rouge filant vers le sol, bras tendu sur une petite boule dorée que Minerva pouvait deviner et non voir. Tout à coup, Holly pivota sur son balai, se retrouvant dos au sol et fit un geste brutal de la main avant de tenter un redressement complexe. Trop complexe car ses doigts glissèrent sur le manche et elle tomba à terre. Bien que la chute n’ait pas été haute, la foule retint son souffle, effrayée. Puis un bras se dressa de la forme inerte de Holly, une lueur dorée au bout du poing. Le présentateur réagit le premier :
- Holly Harpen vient de sauver l'équipe de Gryffondor en attrapant le vif d'or ! Gryffondor l'emporte avec un score de 210 à 100 !
Les Gryffondor hurlèrent en tapant des pieds sur le sol des tribunes. Potter se rua sur Holly en même temps que Minerva. L'un pour la féliciter, l'autre pour s'enquérir de sa santé. Mais Holly semblait aller bien car un sourire heureux s'étalait sur ses lèvres, la main toujours crispée sur le vif.

Minerva et Holly étaient dans les vestiaires. Elles venaient de prendre leur douche et Holly n'avait jamais mentionné son exploit ou quelque chose qui ait un rapport avec le match ce dont Minerva était grandement reconnaissante. Elle était bien sûr heureuse pour son amie. Elle allait être considérée comme l'héroïne du match, la salvatrice de l'équipe et des erreurs répétitives de Minerva McGonagall. Holly avait effectivement sauvé la mise et Minerva était fière d'elle. Mais sa propre défaite la rongeait de l'intérieur. Elle qui pensait avoir de quelconques capacités, surtout après les sélections. En tout cas, une chose était sûre, elle était devenue une experte en passes.
Holly sentit qu'elle avait besoin d'être seule, et, avant de partir, elle sourit à Minerva et dit :
- Tu sais ... Quand tu as tapé dans ce Cognard ... Tu as sauvé le match. Les batteurs étaient trop loin et le Cognard allait me percuter. J'aurais sûrement été KO et comme tu l'as dit aux sélections : un attrapeur KO ne sert à rien. Sans toi on n'aurait pas gagné.
Minerva apprécia sa tentative de consolation et lui sourit pauvrement. Holly lui serra l'épaule et partit, son balai sur l'épaule.
Les épaules de Minerva s'affaissèrent avec découragement. Elle qui avait tant voulu être comme sa mère au Quidditch, marquer les esprits ... Pour sûr, elle les avait marqués les esprits !
Elle avait joué comme une débutante. Pourtant avec ses parents elle ne se débrouillait pas trop mal et si elle avait été choisie aux sélections c'était parce qu'elle avait été la meilleure non ? Alors était-ce le niveau de Serdaigle qui était élevé ? Non, ce n'était pas à cause des bleus et bronze. Elle avait raté ses tirs, avait commis une faute, n'avait pas fait son travail de poursuiveuse. Elle n'avait pas sa place dans l'équipe. Potter avait raison, ce n'était pas grâce à elle qu'ils pouvaient rattraper les points de retard. Elle n'était qu'un boulet.
Elle enfouit son visage dans ses mains et sanglota doucement. Qu'est-ce qui lui avait pris de se présenter ? Elle allait devenir la risée des élèves, et les Gryffondor allaient la considérer avec dédain. Celle qui avait failli enfoncer sa propre équipe dans la défaite dès le premier match.
- McGonagall ?
Minerva se leva brutalement et tourna le dos à l'entrée, les lèvres serrées. Jimmy Thomas, passant devant le vestiaire, s'était arrêté en la voyant pleurer. Il entra doucement et demanda :
- Que se passe-t-il ?
- Rien, répondit sèchement Minerva même si sa voix tremblait un peu.
- Tu mens, dit Jimmy en s'installant sur le banc. Viens t'asseoir à côté de moi.
Minerva s'essuya les yeux et obéit. Elle posa de façon raide ses mains sur ses genoux.
- Tu sais, fit Jimmy, on passe tous par un match mauvais. Dommage que pour toi ce fut le tout premier.
Minerva ne réagit pas. Jimmy ne la rassurait aucunement en ce moment.
- Je me rappelle lors de ma première année dans l'équipe, continua Jimmy. J'étais en troisième année. Durant un match, j'ai envoyé un Cognard sur Fleamont. Il est resté KO plusieurs minutes avant de revenir dans le jeu. Mais les poursuiveurs de Gryffondor s'étaient retrouvés à deux contre trois durant un bon bout de temps. Je peux te dire que j'ai eu mal aux oreilles après les hurlements de Potter.
Minerva esquissa un sourire en coin. Encouragé, Jimmy posa ses coudes sur ses genoux et pencha la tête vers la jeune fille.
- On fait tous des erreurs. C'est comme ça qu'on apprend. Potter t'as bien engueulée toute à l'heure. Fais en sorte que ça ne se reproduise pas.
- Ca ne risque pas, je vais me faire éjecter de l'équipe sous peu.
Jimmy secoua la tête d'amusement.
- Aucune chance. Tu es la seule à avoir réussi la dernière étape des sélections, à avoir analysé le jeu de Holly. Et tu as eu raison, regarde, elle a attrapé le vif d'or aujourd'hui.
- Au moins, elle a réussi son match elle ..., observa amèrement Minerva.
Jimmy resta silencieux un moment. Puis il dit :
- Je te pensais plus battante que cela.
Piquée au vif, Minerva redressa la tête. Jimmy continua :
- Je me rappelle de toi lors de ta Répartition. Tu as acclamé ton ami de Serdaigle, défiant tous les élèves avant même que le Choixpeau ait choisi ta maison. En première année tu étais déterminée à faire partie de l'équipe de Quidditch. Tu l'as assuré à Fleamont, qui pourtant, s'était moqué de toi. Tu es arrivée aux sélections cette année, comme tu l'avais prévu, tu as passé les sélections et tu les as réussies. Tu as tenu tête à Fleamont lorsqu'il a fallu choisir l'attrapeur. Tu as défendu ton amie Holly durant le temps mort, faisant face à tes responsabilités et tes erreurs au risque de te prendre une tonne de reproches dans la figure.
Minerva ouvrit la bouche mais Jimmy n'avait pas terminé :
- Et pourtant, durant la seconde moitié du match, tu n'as rien tenté, tu as été invisible, tu as servi de simple intermédiaire. Et là, tu baisses les bras, tu es prête à abandonner ce pour quoi tu t'es battue à cause de deux heures de match qui se sont mal déroulées.
Minerva referma la bouche, coupable. Jimmy se leva.
- Nous n'avons pas besoin de quelqu’un qui n'a pas confiance en soi. Nous avons besoin d'un poursuiveur, d'un coéquipier sur qui compter, d'un vrai membre de l'équipe.
Il planta ses yeux dans ceux verts de Minerva.
- C'est ton choix désormais. Si tu veux t'arrêter là, qu'il en soit ainsi et tu en parleras à Fleamont. Si tu veux rester, je te conseille de te reprendre en main et de te battre. Fleamont ne t'éjecteras pas tant que tu ne l'auras pas décidé.
Et il partit, laissant Minerva seule avec ses pensées. Il avait raison. Elle était là sa véritable épreuve du poursuiveur. Chaque joueur arrivait à un point de non-retour. Celui du choix. « On passe tous par un match mauvais », avait dit Jimmy. Tous les joueurs ayant vécu ce fameux match et étant toujours dans l'équipe étaient passés par cette épreuve. Minerva savait qu'elle devait choisir maintenant. Partir, ou rester.
Elle savait également ce qu'elle allait faire. Elle avait déjà choisi depuis bien longtemps.
Elle se leva.

***

- Tu lui as parlé ?
- Oui. Elle est en train d'y réfléchir ... Je suppose.
- Vous croyez qu'elle va rester ?
L'équipe se tourna vers Holly. Potter haussa les épaules et leva les sourcils à l'intention de Jimmy qui répondit :
- J'ai bien ma petite idée là-dessus.
- Et ..., fit Holly, elle viendra nous le dire quand ?
Stephen sourit, le regard fixé sur le terrain de Quidditch.
- Elle aura son propre moyen de nous le dire. Mais ça ne devrait pas tarder.
- Son propre moyen ?
Ce fut Elliott qui répondit.
- Bien sûr, elle nous le dira, où elle nous le montrera. D'une façon ou d'une autre.
- Par exemple, rit Gabriel, Jimmy avait présenté sa batte à Fleamont pour se repentir de l'avoir envoyé au plancher !
- « Présenté sa batte » ? releva Holly.
Jimmy et Fleamont se sourirent.
- Jimmy voulait que je le frappe avec, un peu comme une punition.
- Il ne l'a pas fait, assura Jimmy, et j'avoue que je ne m'en plains pas ...!
- Attention, s'exclama Potter, ça ne veut pas dire que je ne peux pas te taper aujourd'hui !
- Taisez-vous ! fit soudainement Stepen. Elle arrive.
Tous se turent et fixèrent Minerva qui sortait des vestiaires. Elle ne les vit pas, et, au lieu de rentrer au château, elle se dirigea vers le terrain.
- Elle est en tenue de Quidditch ? fit Gabriel.
- Avec un Souaffle dans la main, non ? remarqua Elliott.
L'équipe s'approcha de l'entrée du terrain. Minerva lançait le Souaffle dans les cercles et le ramenait à elle avec un Accio. Elle l'ensorcela pour qu'il vole dans les airs avec elle, s'entraînant ainsi à rattraper la balle.
- Harpen, fit Jimmy un grand sourire aux lèvres, je crois que tu as ta réponse.
Holly ne répondit pas, fière de son amie. Minerva ne les remarqua pas, s'acharnant à s'entraîner. Même Potter souriait.
L'équipe se rendit dans la salle commune et y resta jusqu'au retour de Minerva. Celle-ci les vit, se crispa puis croisa le regard de Jimmy. Elle se détendit, et se dirigea vers Fleamont Potter qui se leva. Minerva planta ses yeux dans les siens, inspira profondément, redressa le menton et dit fortement :
- Je reste.
Potter fit un simple sourire et répondit :
- Je sais.
Perripuce

Profil sur Booknode

Messages : 1226
Inscription : lun. 11 mars, 2013 7:13 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par Perripuce »

3 chapitre et 3 pages? :shock: C'est assez rare c'est derniers temps pour le souligner :mrgreen: :mrgreen:
Je tiens à préciser que je regarde actuellement un match (allemand le match, je précise) donc comme tout mes commentaires pendant du foot ça risque de partir en cacahouète. Quoi que c'est un match Allemand et je connais que deux joueurs sur le terrain (bébé Hazard et Pléa) et que le score est déjà de 3 à 1 donc ça peut être calme - sinon c'était de la ligue 2. Lens je vous aime bien, mais j'ai mes limites.
PtiteCitrouille a écrit :Coucou !! J'espère que tout le monde va bien !
Hier j'ai reçu un colis de ma famille avec plein de nourriture française, du fromage.. j'étais en manque, c'était tellement un cadeau tombé du ciel *-* :lol: Tel Harry qui reçoit de la nourriture dans le ... 3 ou 4? Je sais plus, le moment où Dudley est mis au régime et que tout le monde doit faire régime avec lui :lol: :lol: Bref, ce que tu as dit ça me fait penser à ça
Bref, je vous laisse avec le chapitre 3 de Minerva McGonagall, en espérant qu'il vous plaira !

Petite précision avant, parce que je pense que y a eu une confusion dans le chapitre précédent: si l'atmosphère change dans la famille McGonagall c'est parce que Robert a découvert l'héritage sorcier de sa femme et de ses enfants, je conçois que c'était pas très clair, mais j'y reviens dans un prochain chapitre :) ça explique pourquoi Minerva connaissait le Quidditch par exemple. (De toute façon il aurait été impossible de cacher la sorcellerie chez trois bébés) et du coup quoi, Robert s'éloigne?

Bonne lecture !


Chapitre 3 : Fleamont Potter Oooouh 8-) Je me fiche que ce soit pas le canon je trouve ça trop cool !

Minerva était dans la salle commune, en pleine lecture d'un livre de métamorphose Déjà? Elle est précoce, on sent celle qui a failli aller à Serdaigle :lol: . Une partie de l'équipe de Quidditch était dans les canapés. Deux astiquaient leur balai, dont Fleamont Potter. Bien que passionnant, elle abandonna son livre pour admirer les balais qui brillaient sous la lueur des flammes de la cheminée. Fleamont surprit son regard et lui dit :
- Rêve pas petite. C'est pas pour les premières années.
Minerva lui renvoya un regard impassible.
- Les premières non, mais les deuxièmes, oui. Il a l'air trop méchant. Même si c'était sous-entendu dans le chapitre précédant, je trouve ça surprenant
Le reste de l'équipe s'était mis à les écouter. Fleamont éclata de rire.
- Tu comptes te présenter l'année prochaine ?
- Bien sûr, répliqua Minerva les dents serrées, comme ma mère.
- Et qui est ta mère ?
- Isobel Ross.
Potter secoua la tête.
- Connais pas.Tant de flegme, il me fait plus penser à Sirius qu'à James.
- Moi si, intervint un des batteurs de sixième année, un certain Jimmy Thomas comme Dean? .
Celui-ci la considéra d'un œil intéressé.
- Ta mère est Isobel Ross ?
Minerva confirma d'un hochement de tête et Thomas se tourna vers son capitaine.
- C'était la capitaine de l'équipe des Serdaigle il y a un peu moins de quinze ans. Elle était gardienne et une des meilleures joueuses de sa décennie. Serdaigle a gagné la finale face à Serpentard lorsqu'elle était en septième année. L'année où elle est devenue capitaine figure toi.
- Comment tu sais tout ça toi ? demanda Fleamonten haussant un sourcil.
C'était justement la question que Minerva se posait. Jimmy répondit tout en continuant d'astiquer son balai :
- Mon oncle était à Gryffondor en même année qu'elle. Ils ont perdu la demi-finale face à son équipe. Il a eu du mal à le digérer mais il m'a dit qu'il n'avait jamais vu un gardien aussi compétent. Syma le jeune homme d'avoir pris la défense de Minerva.
Il a le profile de son frère, le bébé Hazard. Pardon.
Attendez wait, Brême a deux étoiles sur son maillot ... ILS ONT GAGNE DEUX LDC?! (Pardon dans le monde moderne c'est inimaginable).

Il fit un léger hochement de tête à Minerva. Fleamont ne dit rien durant un instant puis haussa les épaules.
- Peu importe, je ne te prendrais pas grâce à ta mère. Il te faudra faire tes preuves, petite.
- Compte sur moi, siffla Minerva en claquant son livre d'un geste sec.
Elle se leva, se dirigea vers son dortoir, puis se retourna en lançant :
- Et ne m'appelle pas « petite » ! Quelle caractère, 'adore trop :lol: :lol: :lol:

***

Minerva se passionnait pour la métamorphose. Bien sûr, elle adorait toutes les matières, mais celle-ci était la plus complexe et c'était dans laquelle elle excellait le plus encore une fois on sent le côté Serdaigle : plus c'est complexe, plus c'est satisfaisant. . Le professeur Dumbledore l'avait remarquée et ne tarda pas à avoir une légère préférence pour elle. Alan était également un bon élève malgré le fait qu'il soit né-moldu COMMENT CA? Le fait qu'il soit né-moldu ne conditionne pas le fait qu'il soit bon ou mauvais en en magie ! #Hermione.
OOOUH l'action des verts, c'est qu'ils vont réduire l'écart - je dis les verts parce que je suis INCAPABLE de prononcer le nom du club.
. Un nouveau monde s'offrait à lui et il n'hésitait pas avaler des bouquins pour en savoir le plus possible sur la sorcellerie. Mais il avait quand même plus de mal à la pratique, surtout en métamorphose. Minerva se faisait un plaisir de l'aider dans la salle commune. Filius, quant à lui, se faisait un devoir d'être le meilleur en sortilèges surprenant .
L'année se déroula du mieux possible et il fallut un jour rentrer chez soi. Il y a une telle tristesse dans cette phrase :lol: :cry:
OH le loupé de bébé Hazard à un centimètre de la cage.

Les trois amis étaient déçus de se quitter mais se promirent de s'écrire autant qu'ils le pouvaient.
Les retrouvailles entre Minerva et sa famille furent joyeuses. Bien entendu, Isobel n'avait pas été déçue que sa fille aille à Gryffondor. Au contraire, elle était très fière que Minerva apporte une touche de variété dans la famille. Malcolm avait pris un an, et disait sans cesse « encore deux ans, et je serais à Poudlard ! » les trois enfants sont magiques?
D'ailleurs c'est une grande question que j'ai et j'ai jamais su vraiment : quand un sorcier et un moldu se marient, les enfants peuvent naitre non-magique? Mais si c'est le cas, ils sont considérés comme moldu ou cracmol ? Parce que moi j'avais toujours pris pour acquis que si l'un des parents était magique, alors les enfants l'étaient automatiquement, mais en lisant des histoires de JK sur Pottermore j'en suis plus sûre ...

À la maison, Minerva s'occupait beaucoup de Robert Jr. À tel point que Malcolm se plaignait que lui, n'avait pas reçu toutes ces attentions étant jeune.
Minerva continua à jouer aux échecs avec son père. Il lui arrivait des fois de gagner, mais elle soupçonnait son père de faire exprès de mal jouer à certains moments.
La cohésion familiale était parfaite et Minerva ne savait si elle préférait être avec sa famille ou à Poudlard. Ah bah c'est cool que le père ne prenne pas mal que ses enfants soient magiques !
OH LA TETE DE PIZARO (lui j'arrive à retenir son nom) A COTE


***

La deuxième année était des plus importantes pour Minerva car elle allait enfin pouvoir se présenter aux sélections de Quidditch Ouh ça va vite cette affaire on est deja en deuxième année? . La date fut placardée sur le tableau d'informations et Minerva dut jouer des coudes pour voir. Les sélections auront lieux le vendredi soir, après les cours.
Devait-elle acheter un balai ou en emprunter un à l'école ? Et si elle en achetait un et qu'elle n'était pas prise ? Tant pis, au pire elle l'utiliserait pour se déplacer. Elle espérait juste que sa mère ne lui donnerait pas son Brossdur 1 ... Elle l'avait déjà essayé, et c'était clairement une épave. Les meilleurs aujourd'hui étaient les Comètes 260 et les Brossdur 5 quand on lit les Harry Potter, difficile de croire que les Comètes ont un jour été un bon balai :lol: :lol: :lol: . Mais un Feuopoudre serait sûrement moins cher après tout ...
Elle envoya une lettre à ses parents et deux jours plus tard, elle reçut un colis en plein milieu de la Grande Salle. Sachant que son balai se trouvait emballé là-dedans, elle arracha la lettre qui y était accrochée et la lut rapidement :

Ma chérie,

Considère ceci comme ton cadeau d'anniversaire en avance,
Avec tout notre amour,
Maman et papa.


Elle tendit une main tremblante vers le paquet, consciente des regards fixés sur le balai. Puis d'un geste brusque elle retira le papier et ... poussa un immense cri de joie en voyant le Brossdur 5 qui brillait de tous ses feux sous ses yeux C'est pas le balai qu'on les jumeaux Weasley? C'est là qu'on se rend compte qu'ils avaient des vieux balais tout pourris ... (Je veux dire, parce qu'à leur époque ils sont vieux) . Il y eut des sifflements approbateurs et des regards pleins d'envie. La voix de Fleamont retentit derrière elle :
- Tu veux vraiment cette place dans l'équipe, n'est-ce-pas ?
Minerva lui rendit un regard déterminé. Fleamont ajouta :
- Il nous manque un poursuiveur et un attrapeur. Si tu viens pour être gardienne, tu peux rester dans la salle commune.
Minerva plissa ses yeux verts et ne cilla pas.
- Je serai là. J'adore le caractère que tu donnes à Minerva, et j'aime bien la relation qui se dessine entre elle et Fleamont.
Fleamont resta immobile un instant avant de lui tourner le dos et de retourner à sa place.

***

Le vendredi soir, Minerva ne tenait plus en place. Il lui restait une demi-heure avant le début des sélections, aussi, elle décida de se rendre tout de suite sur le terrain. Filius et Alan décidèrent de l'accompagner pour l'encourager Comme ils sont adorables ! .
Ils se quittèrent au moment où Minerva avait le plus l'impression qu'elle allait tourner de l'œil.
Les membres de l'équipe étaient déjà présents. Minerva aperçut Potter qui discutait avec Jimmy Thomas. Le premier lui lança un regard calculateur tandis que le second la salua d'un hochement de tête. Jimmy étant batteur, Minerva chercha son coéquipier et le trouva, jouant avec sa batte. Elle reconnut le garçon comme étant Gabriel Ferguson un septième année. Le gardien et le deuxième poursuiveur discutaient ente eux. C'étaient Elliott Joburgh et Stephen Hawks. Que des garçons. Allez Minerva, GIRL POWER
Elle resta un moment immobile, n'osant pas aller voir aucun d'entre eux. Pas de fille avec qui se rapprocher et elle ne connaissait et ressentait une marque de respect qu'envers Jimmy, sauf qu'il parlait avec Potter J'aime bien Jimmy et je hais les autres de ne pas la prendre au sérieux parce qu'elle est une fille. Mais après tout ça doit être un peu le courant de pensée de l'époque (J'arrive pas à m'imaginer le monde sorcier comme un monde "féministe" si on peut dire, encore moins à cette époque là) . Les autres discutaient entre eux, ne faisant pas mine d'aller lui parler, et le batteur seul ne la rassurait pas alors qu'il fouettait l'air avec sa batte.
Mais elle n'eut pas à hésiter plus longtemps car les autres élèves arrivaient au compte goutte. Quand tout le monde fut présent, l'équipe de Quidditch se rassembla face aux prétendants aux titres proposés. Le fait qu'il n'y ait que deux postes libres avait réduit les compétiteurs, ce qui n'était pas pour déplaire à Minerva, même si elle aimait les défis coriaces.
- Bien, vous êtes tous là ? fit la voix grave de Fleamont. Parfait. Tout d'abord, ceux qui ne prétendent pas aux postes de poursuiveur ou d'attrapeur, vous pouvez partir. Ceux qui ne sont là que pour la gloire, également. Et ceux qui ne savent pas monter sur un balai, par pitié, ne nous faites pas perdre notre temps.
Personne ne bougea ce qui sembla être une consolation face aux regards pour la plupart terrifiés que leur lançaient les prétendants.
Le capitaine sépara le groupe en deux : d'un côté, ceux qui souhaitaient être poursuiveurs, de l'autre les attrapeurs. Minerva se dirigea dans le premier groupe. Hein?
Elle s'était entraînée avec ses parents. Sa mère lui avait enseigné le vol assez tôt avec son propre balai qui, même s'il était vieux, maintenait la route. Son père lui avait lancé un ballon moldu appelé « ballon de football » et Minerva s'était entraînée à le rattraper, d'abord à terre, puis au vol, et enfin en mouvement. Elle se sentait prête. Elle espérait juste que la pression n'allait pas lui faire perdre ses moyens. En Ecosse ils sont pas plus rugby? Quoi qu'ils ont de super clubs de foot (Celtics, Rangers pour ne citer qu'eux) mais je sais pas, je les vois plus rugby
La sélection débuta par les attrapeurs. Ils n'étaient que cinq à tenter le coup, soit trois de moins que pour les poursuiveurs. Trois d'entre eux étaient à niveau égal et attrapèrent le vif d'or avant les dix minutes du temps imparti. Le quatrième échoua tout simplement. Quant à la cinquième, Holly Harpen, ce fut celle qui marqua le plus l'esprit de Minerva. Elle n'attrapa pas le vif d'or. Elle avait pourtant bien débuté. Sa course était fluide, son air concentré, elle filait dans les airs et ne faisaient pas d'erreurs de débutant. Le vif d'or avait alors fusé vers le sol et Holly n'avait pas hésité à le suivre. Elle était descendue en chandelle mais arrivé un moment, avait dû remonter avant le vif, car elle aurait percuté le sol si elle avait continué. Le vif ne s'était plus montré et le temps s'était écoulé. Minerva n'avait pas loupé le regard atrocement déçu de Holly. OOOOUH PLEA PROCHE DE MARQUER LE 4e ! - pardon
Puis ce fut au tour des poursuiveurs. Minerva ne fit pas attention aux quatre premiers, trop concentrée sur son futur passage. Puis son nom fut appelé. L'exercice consistait à échanger des passes avec le poursuiveur d'en face.
Quand le Souaffle arriva elle positionna ses mains en avant, comme elle faisait avec son père. Seulement, la balle lui échappa des mains et tomba au sol. Elle se rendit compte que cette balle-ci était plus petite que le ballon de football. Stephen, en face, haussa les sourcils et désigna la balle du menton.
Minerva la ramassa en rougissant de honte et de frustration. Elle croisa le regard dubitatif de Potter et cela la mit en colère. Elle palpa la balle sur toute la surface pour s'habituer à la taille puis la renvoya à Stephen. Il fut surpris de sa force. Ils s'échangèrent ainsi plusieurs passes et Minerva se sentit plus soulagée. Elle maîtrisait la balle et espérait que Potter ne tiendrait pas compte de son erreur du début.
La deuxième épreuve fut les tirs. Cinq tirs, le but était d'en marquer le plus possible. Maintenant qu'elle était habituée à la balle, Minerva n'eut aucun mal à passer cette épreuve. Elle marqua avec brio les cinq tirs. Elle vit que Potter semblait étonné et cela la satisfît c'est ça le subj imparfait? au plus haut point.
La troisième épreuve était la plus compliquée. Il fallait cette fois jouer avec les deux autres poursuiveurs. Minerva se fit attentive de tous les côtés, parée à recevoir la balle, prête à effectuer une combinaison, n'importe quoi ... Elle marqua quelques buts, et pensa avoir réussi. Elle n'avait pas fait tomber la balle, ses passes avaient été correctes, elle n'avait pas été en retard sur les deux poursuiveurs et avait à chaque fois vu ce qu'ils souhaitaient faire.
Et alors qu'elle pensait que c'était fini, le capitaine laissa les deux groupes formés, aligna les attrapeurs face aux poursuiveurs et s'adressa à ceux-ci :
- Maintenant, dites-moi qui vous choisiriez comme attrapeur. C'est votre dernière épreuve. Je veux savoir si vous êtes capable de reconnaître le talent d'un joueur là où il y en a et si vous vous y connaissez en Quidditch, et pas seulement à votre poste. Sachez que votre choix ne nous fera pas changer d'avis sur l'attrapeur, nous avons déjà délibéré. Par contre, nous ne l'avons pas encore fait pour vous. Maintenant, mettez-vous face à l'attrapeur que vous jugez être le meilleur. C'est bien comme épreuve !
Minerva déglutit et se plaça en face de Holly qui parut extrêmement surprise.
- Que fais-tu ? chuchota-t-elle. Je n'ai pas attrapé le vif d'or !
Minerva lui répondit d’un simple sourire qu’elle espérait confiant.
Un des poursuiveurs, en la voyant se diriger d'un pas sûr vers Holly l'imita, mais Potter semblait l'avoir remarqué. Minerva ne pouvait pas lui retirer le fait qu'il était très observateur.
- Stevens, dit-il, pourquoi Harpen ?
Ledit Stevens (qui n'avait pas excellé aux épreuves précédentes), rougit jusqu'à la racine des cheveux.
- Heu...
Il fut incapable de répondre et Potter le pria de s'écarter un peu. Personne n'avait besoin de traduction : c'était fini pour Stevens.
L'attrapeur qui n'avait fait que errer sur le terrain sans jamais trouver le vif ne fut choisi par aucun, alors que tous les autres poursuiveurs avaient porté leur choix sur les trois autres. Lorsque Potter posa la même question pour chaque poursuiveur, tous répondirent par :
- Il a une certaine aisance sur son balai.
Et par des :
- Il a attrapé le vif d'or.
L'un d'entre eux ajouta même :
- C'est utile, non ?
Potter ne rit pas. Il se tourna vers Minerva et posa la même question. Minerva réfléchit un instant, prenant son temps, et finit par répondre :
- Elle a maîtrisé tout du long son balai, dans n'importe quelle circonstance, même quand le vif à piqué en chandelle. Holly l'a suivi sans hésitation. Un attrapeur se doit d'avoir de la témérité.
- Mais trop de témérité peut faire pêcher, observa Potter.
Minerva ne se démonta pas.
- Sauf qu'elle s'est redressée à temps. Elle a échoué à attraper le vif d'or, certes, mais il y a toujours une autre chance en match. Elle n'avait aujourd'hui que dix minutes. En percutant le sol ainsi, les chances de se relever se réduisent aux trois quart. Un attrapeur KO ne sert à rien. Des fois, il faut accepter la défaite dans un duel, et prendre sa revanche plus tard. quelle sagesse pour une fille de douze ans.
Il y eut un léger silence. Potter reprit la parole :
- Tu sais que si tu te trompes, tu ne seras pas prise ?
- Si je ne suis pas prise, riposta Minerva du tac au tac, c'est que Holly ne l'a pas été non plus. Et je ne veux pas faire partie d'une équipe qui ne voit pas le talent que possède Holly. OH YEAH j'étais déjà amoureuse de McGonagall tu viens d'accroitre cet amour.
Second silence vite brisé par Stephen qui émit un sifflement admiratif. Potter fixa un long moment Minerva qui ne broncha pas. Puis il dit :
- L'attrapeur de cette équipe sera Holly Harpen et le poursuiveur, sera une poursuiveuse. Minerva McGonagall. Mais j'avais lu quelque part qu'elle était attrapeuse McGonagall, non?

***

Le premier match de Quidditch de la saison arriva rapidement, et la tension avec. Serdaigle et Gryffondor n'étaient pas des maisons où les clivages étaient importants mais en Quidditch, c'était clairement la guerre. Minerva se demanda si cela avait un lien avec sa mère et son équipe. Quoiqu'il en soit, la semaine avant match ne fut pas facile pour Minerva qui vivait cette animosité pour la première fois. Mais Filius semblait le plus torturé. Il ne savait s'il devait supporter sa maison ou son amie. Minerva lui avait bien conseillé d'être avec les Serdaigle pour éviter les problèmes mais Filius en avait décidé autrement : il s'était mis à encourager Minerva en privé, et Serdaigle en public (quand c'était vraiment utile).
Aux entraînements, Minerva était très proche de Holly. Étant les deux seules filles, elles s'encourageaient souvent quand c'était nécessaire.l'amitié qui est en train de naitre entre les deux et mignonne, j'espère qu'on aura un chapitre sur Holly
- Tu sais s'il y avait d'autres filles avant ? demanda un soir Minerva à Holly.
La jeune attrapeuse était en troisième année et avait une connaissance plus vaste de la composition de l'équipe.
- Helen Carter était attrapeuse les années auparavant, répondit-elle, elle était très douée ... Et l'autre poursuiveur était son frère jumeau Ross.
Elle avait tourné ses yeux bleu nuit vers Minerva et avait ajouté :
- Leur départ a inquiété les Gryffondor parce qu'ils étaient loin d'être mauvais. Nous devons faire à tout prix nos preuves au prochain match.

***

- Bienvenue au premier match de la saison opposant Serdaigle face à Gryffondor ! Les bleus possèdent toujours leur équipe tandis que leurs adversaires ont dû sélectionner un nouvel attrapeur et nouveau poursuiveur !
Minerva sentit Holly se crisper à ses côtés. L'attrapeur était d'une importance capitale dans le match. En tant que nouvelle, si elle n'attrapait pas le vif, il y avait de grandes chances que Serdaigle gagne. Leur équipe était douée et Gryffondor ne remporterait pas le match uniquement grâce aux poursuiveurs. Minerva prit le poignet de son amie entre ses doigts et le serra de réconfort. « Tout ira bien ».
La pièce dans laquelle ils se trouvaient était plongée dans le noir et seule une lumière tamisée permettait de distinguer les visages tendus des joueurs. Dans quelques secondes, les portes en face s'ouvriraient, et il serait temps d'enfourcher les balais et de se lancer en dehors. Minerva pouvait entendre les cris des supporters de l'autre côté. Potter, tout aussi anxieux que les autres, dit :
- Mettez-vous en formation.
Cette formation était l'ordre dans laquelle ils allaient arriver. Il y en avait une multitude, tout dépendait de qui était le capitaine, car celui-ci devait se placer en premier. Je me suis trop interrogée aussi là dessus, comment ils arrivaient, oui mais si le capitaine c'est untel, dans quel ordre ... :lol: :lol: Potter se plaça donc devant les autres. Les poursuiveurs se portaient à ses côtés de façon à arriver en flèche, Potter sur la pointe. Derrière eux, côte à côte, se tenaient les batteurs, puis encore derrière, se rangeait l'un derrière l'autre le gardien et enfin l'attrapeur.
Minerva se tenait donc à la gauche de Potter, légèrement en retrait. Celui-ci se tourna vers eux.
- Vous savez tous ce que vous avez à faire. Gagner le match. Préoccupez-vous de votre rôle et tout ira bien. Harpen et McGonagall, jouer comme aux entraînements, c'est votre premier match et un des plus importants. Bonne chance à tous.Il est froid mais c'est quelque chose que j'aime.
À peine eut-il le temps de reprendre sa place que les portes s'ouvrirent et que les acclamations explosèrent les oreilles de Minerva. Ils enfourchèrent tous leur balai d'un même mouvement et tapèrent du pied le sol et s'élevèrent. Ils s'élancèrent dans le stade sous la voix du présentateur tandis qu'ils faisaient leur tour de stade.
- Et voici l'équipe de Gryffondor composé du capitaine et poursuiveur Fleamont Potter ! À ses côtés, Stephen Hawks et leur nouvelle recrue Minerva McGonagall ! À leur suite, vous les connaissez, Jimmy Thomas et Gabriel Ferguson ! Puis viennent leur gardien Elliott Joburgh et une nouvelle attrapeuse Holly Harpen ! Nous verrons si les choix de nouvelles recrues aussi jeunes ont été judicieux ! il ne sera pas aussi drôle que Lee Jordan.
Minerva serra les dents en se promettant de montrer à tous qu'elle méritait sa place dans l'équipe. Leur tour terminé, l'équipe se plaça face aux Serdaigle. Potter serra la main du capitaine adverse puis le coup de sifflet retentit dans le stade.
Fleamont fusa mais échoua à attraper le Souaffle le premier. Holly s'éloigna et entreprit de faire des tours lents, attentive aux moindres mouvements. Minerva ne fit plus attention aux batteurs et à son amie et se concentra dans sa poursuite du joueur adverse qui s'était emparé de la balle. Avec une accélération, elle lui fit une queue de poisson pour lui bloquer la route. Cela suffit à le perturber et Stephen en profita pour lui soutirer la balle en tapant dedans. Le Souaffle tomba et fut rattrapé par Potter plus bas qui fila vers les cercles adverses. je crois qu'il y a un seul "f" à Souafle
Il tira mais le gardien arrêta le tir avec son genou et un Serdaigle attrapa le Souaffle sous les applaudissements des supporters bleus. Serdaigle marqua les premiers points du match.
Soudain, Minerva aperçut Holly venant dans sa direction. Elle cherchait toujours le vif d'or, sauf qu'elle ne vit pas le Cognard qui fusait dans son dos à toute allure. Minerva se rua vers elle et avec une rotation de son balai, elle frappa le Cognard qui changea de trajectoire.
- Oh mais McGonagall vient de sauver son attrapeur d'une chute certaine ! fit la voix du présentateur surprise.
Potter rejoignit Minerva avec un air furieux sur le visage.
- McGonagall ! beugla-t-il. Tu n'es pas batteuse à ce que je sache ! Retourne à ton poste, Serdaigle vient de nous mettre dix autres points dans la vue ! On ne peut pas jouer à deux contre trois !
Minerva se mordit la lèvre et s'empêcha de répliquer. S'il fallait s'expliquer avec le capitaine, elle le ferait à la fin du match.
Un peu plus tard, elle parvint à intercepter le Souaffle en plein vol et tenta de marquer. Elle loupa le cercle d'un bon mètre. Elle remarqua l'air excédé de Potter mais Stephen lui lança un :
- Le prochain rentrera McGonagall ! T'en es capable ! Décroche pas ! Tout le monde est sympa sauf Fleamont en vrai :lol: :lol:
Mais la chance ne fut pas de son côté. Elle n'eut pas d'autres occasions pendant un moment. Le score était de 50 à 30. Le pire moment du match arriva dix minutes après son tir raté. Alors que Serdaigle avait marqué 30 points de plus et que Gryffondor avait cruellement besoin de remonter, Potter eut une occasion en or. Aucun défenseur, juste lui contre le gardien. Minerva était venue plus loin à sa gauche, au cas où un Cognard le percutait et qu'il perdait le Souaffle. Fleamont tira et le Souaffle passa un cercle. Les cris de joies des Gryffondor furent stoppés par le coup de sifflet de l'arbitre qui signala une faute. Il cria :
- Le but non compté ! Deux poursuiveurs dans la zone de tirs est interdit et annule le point !
Minerva baissa les yeux ... Et s'aperçut qu’effectivement, elle avait dépassé la ligne blanche qui délimitait la zone du gardien. J'aime bien que tu amènes des difficultés techniques comme ça, c'est vrai qu'on les voit jamais ! bien !
- Il semblerait que McGonagall ait quelques difficultés pour son premier match, fit la voix du présentateur. Serait-ce le stress ?
Minerva avait envie de pleurer. Elle avait l'impression que le stade entier avait les yeux rivés sur elle et ricanait dans son dos. Elle n'osa même pas croiser le regard de Potter qui fulminait. Seulement, elle eut du mal à garder la tête froide lorsqu'il demanda un temps mort. Elle allait déguster.
- Bordel mais qu'est-ce que tu fous McGonagall ! hurla Potter.
Minerva baissa la tête.
- Serdaigle nous explose de soixante points !
- Elle fait ce qu'elle peut ..., intervint timidement Holly.
Peut-être n'aurait-elle pas dû. Fleamont se tourna vers elle :
- Et toi tu ne peux pas trouver ce fichu vif ? Le match a commencé depuis plus d'une heure et demie !
Minerva redressa la tête, hérissée de colère.
- Je t'interdis de t'en prendre à elle ! cracha-t-elle. Si le vif d'or n'apparaît pas elle n'y peut rien ! Tu as des problèmes avec moi alors tu les règles avec moi !
Fleamont lui jeta un regard venimeux tandis que le sifflet de fin de temps mort retentissait. Il se tourna vers Holly :
- Désolé Harpen, mais je t'en prie, fais en sorte d'attraper ce vif, ce n’est pas avec McGonagall qu'on va prendre de l'avance ...
Et il s'éloigna sur son balai, laissant Minerva en colère mais surtout désemparée.
Le match se déroula comme au début : Gryffondor parvenait à maintenir l'écart sans pour autant réussir à dépasser les quarante points qui les séparaient de Serdaigle. Minerva n'eut la balle que très peu souvent. Elle n'osait plus aller au tir et préférait faire la passe même quand elle avait une occasion.
Soudain, elle entendit une clameur chez les supporters et elle comprit que ça venait des attrapeurs. Ça ne pouvait pas être la conséquence de sa passe à son coéquipier... Elle se retourna et distingua deux formes bleue et rouge filant vers le sol, bras tendu sur une petite boule dorée que Minerva pouvait deviner et non voir. Tout à coup, Holly pivota sur son balai, se retrouvant dos au sol et fit un geste brutal de la main avant de tenter un redressement complexe. Trop complexe car ses doigts glissèrent sur le manche et elle tomba à terre. Bien que la chute n’ait pas été haute, la foule retint son souffle, effrayée. Puis un bras se dressa de la forme inerte de Holly, une lueur dorée au bout du poing. Le présentateur réagit le premier :
- Holly Harpen vient de sauver l'équipe de Gryffondor en attrapant le vif d'or ! Gryffondor l'emporte avec un score de 210 à 100 !
Les Gryffondor hurlèrent en tapant des pieds sur le sol des tribunes. Potter se rua sur Holly en même temps que Minerva. L'un pour la féliciter, l'autre pour s'enquérir de sa santé. Mais Holly semblait aller bien car un sourire heureux s'étalait sur ses lèvres, la main toujours crispée sur le vif. C'est triste mais c'est bien que le match ne se passe pas parfaitement bien pour Minerva. ça va attiser sa hargne, je suppose.

Minerva et Holly étaient dans les vestiaires. Elles venaient de prendre leur douche et Holly n'avait jamais mentionné son exploit ou quelque chose qui ait un rapport avec le match ce dont Minerva était grandement reconnaissante. Elle était bien sûr heureuse pour son amie. Elle allait être considérée comme l'héroïne du match, la salvatrice de l'équipe et des erreurs répétitives de Minerva McGonagall. Holly avait effectivement sauvé la mise et Minerva était fière d'elle. Mais sa propre défaite la rongeait de l'intérieur. Elle qui pensait avoir de quelconques capacités, surtout après les sélections. En tout cas, une chose était sûre, elle était devenue une experte en passes.
Holly sentit qu'elle avait besoin d'être seule, et, avant de partir, elle sourit à Minerva et dit :
- Tu sais ... Quand tu as tapé dans ce Cognard ... Tu as sauvé le match. Les batteurs étaient trop loin et le Cognard allait me percuter. J'aurais sûrement été KO et comme tu l'as dit aux sélections : un attrapeur KO ne sert à rien. Sans toi on n'aurait pas gagné. Bien vu. Elle a fait le job, même si ce n'était pas là qu'on l'attendait.
Minerva apprécia sa tentative de consolation et lui sourit pauvrement. Holly lui serra l'épaule et partit, son balai sur l'épaule.
Les épaules de Minerva s'affaissèrent avec découragement. Elle qui avait tant voulu être comme sa mère au Quidditch, marquer les esprits ... Pour sûr, elle les avait marqués les esprits !
Elle avait joué comme une débutante. Pourtant avec ses parents elle ne se débrouillait pas trop mal et si elle avait été choisie aux sélections c'était parce qu'elle avait été la meilleure non ? Alors était-ce le niveau de Serdaigle qui était élevé ? Non, ce n'était pas à cause des bleus et bronze. Elle avait raté ses tirs, avait commis une faute, n'avait pas fait son travail de poursuiveuse. Elle n'avait pas sa place dans l'équipe. Potter avait raison, ce n'était pas grâce à elle qu'ils pouvaient rattraper les points de retard. Elle n'était qu'un boulet.
Elle enfouit son visage dans ses mains et sanglota doucement Oh pauvre petit chat ... . Qu'est-ce qui lui avait pris de se présenter ? Elle allait devenir la risée des élèves, et les Gryffondor allaient la considérer avec dédain. Celle qui avait failli enfoncer sa propre équipe dans la défaite dès le premier match.
- McGonagall ?
Minerva se leva brutalement et tourna le dos à l'entrée, les lèvres serrées. Jimmy Thomas, passant devant le vestiaire, s'était arrêté en la voyant pleurer. Il entra doucement et demanda :
- Que se passe-t-il ?
- Rien, répondit sèchement Minerva même si sa voix tremblait un peu.
- Tu mens, dit Jimmy en s'installant sur le banc. Viens t'asseoir à côté de moi. Il est vraiment très gentil ce Jimmy.
Minerva s'essuya les yeux et obéit. Elle posa de façon raide ses mains sur ses genoux.
- Tu sais, fit Jimmy, on passe tous par un match mauvais. Dommage que pour toi ce fut le tout premier.
Minerva ne réagit pas. Jimmy ne la rassurait aucunement en ce moment.
- Je me rappelle lors de ma première année dans l'équipe, continua Jimmy. J'étais en troisième année. Durant un match, j'ai envoyé un Cognard sur Fleamont. Il est resté KO plusieurs minutes avant de revenir dans le jeu. Mais les poursuiveurs de Gryffondor s'étaient retrouvés à deux contre trois durant un bon bout de temps. Je peux te dire que j'ai eu mal aux oreilles après les hurlements de Potter. J'imagine bien :lol: :lol: :lol:
Minerva esquissa un sourire en coin. Encouragé, Jimmy posa ses coudes sur ses genoux et pencha la tête vers la jeune fille.
- On fait tous des erreurs. C'est comme ça qu'on apprend. Potter t'as bien engueulée toute à l'heure. Fais en sorte que ça ne se reproduise pas.
- Ca ne risque pas, je vais me faire éjecter de l'équipe sous peu.
Jimmy secoua la tête d'amusement.
- Aucune chance. Tu es la seule à avoir réussi la dernière étape des sélections, à avoir analysé le jeu de Holly. Et tu as eu raison, regarde, elle a attrapé le vif d'or aujourd'hui.
- Au moins, elle a réussi son match elle ..., observa amèrement Minerva.
Jimmy resta silencieux un moment. Puis il dit :
- Je te pensais plus battante que cela. Oooouh
Piquée au vif, Minerva redressa la tête. Jimmy continua :
- Je me rappelle de toi lors de ta Répartition. Tu as acclamé ton ami de Serdaigle, défiant tous les élèves avant même que le Choixpeau ait choisi ta maison. En première année tu étais déterminée à faire partie de l'équipe de Quidditch. Tu l'as assuré à Fleamont, qui pourtant, s'était moqué de toi. Tu es arrivée aux sélections cette année, comme tu l'avais prévu, tu as passé les sélections et tu les as réussies. Tu as tenu tête à Fleamont lorsqu'il a fallu choisir l'attrapeur. Tu as défendu ton amie Holly durant le temps mort, faisant face à tes responsabilités et tes erreurs au risque de te prendre une tonne de reproches dans la figure.
Minerva ouvrit la bouche mais Jimmy n'avait pas terminé :
- Et pourtant, durant la seconde moitié du match, tu n'as rien tenté, tu as été invisible, tu as servi de simple intermédiaire. Et là, tu baisses les bras, tu es prête à abandonner ce pour quoi tu t'es battue à cause de deux heures de match qui se sont mal déroulées.
Minerva referma la bouche, coupable. Jimmy se leva.
- Nous n'avons pas besoin de quelqu’un qui n'a pas confiance en soi. Nous avons besoin d'un poursuiveur, d'un coéquipier sur qui compter, d'un vrai membre de l'équipe.
Il planta ses yeux dans ceux verts de Minerva.
- C'est ton choix désormais. Si tu veux t'arrêter là, qu'il en soit ainsi et tu en parleras à Fleamont. Si tu veux rester, je te conseille de te reprendre en main et de te battre. Fleamont ne t'éjecteras pas tant que tu ne l'auras pas décidé.
Et il partit, laissant Minerva seule avec ses pensées. Il avait raison. Elle était là sa véritable épreuve du poursuiveur. Chaque joueur arrivait à un point de non-retour. Celui du choix. « On passe tous par un match mauvais », avait dit Jimmy. Tous les joueurs ayant vécu ce fameux match et étant toujours dans l'équipe étaient passés par cette épreuve. Minerva savait qu'elle devait choisir maintenant. Partir, ou rester.
Elle savait également ce qu'elle allait faire. Elle avait déjà choisi depuis bien longtemps.
Elle se leva. Cette discussion était à la fois cool et adorable, j'aime beaucoup Jimmy et qu'il a piqué un peu Minerva, qu'il l"ait remarqué, qu'il l'ait analysé et qu'il puisse la guider comme ça

***

- Tu lui as parlé ?
- Oui. Elle est en train d'y réfléchir ... Je suppose.
- Vous croyez qu'elle va rester ?
L'équipe se tourna vers Holly. Potter haussa les épaules et leva les sourcils à l'intention de Jimmy qui répondit :
- J'ai bien ma petite idée là-dessus.
- Et ..., fit Holly, elle viendra nous le dire quand ?
Stephen sourit, le regard fixé sur le terrain de Quidditch.
- Elle aura son propre moyen de nous le dire. Mais ça ne devrait pas tarder.
- Son propre moyen ?
Ce fut Elliott qui répondit.
- Bien sûr, elle nous le dira, où elle nous le montrera. D'une façon ou d'une autre.
- Par exemple, rit Gabriel, Jimmy avait présenté sa batte à Fleamont pour se repentir de l'avoir envoyé au plancher !
- « Présenté sa batte » ? releva Holly.
Jimmy et Fleamont se sourirent.
- Jimmy voulait que je le frappe avec, un peu comme une punition.
- Il ne l'a pas fait, assura Jimmy, et j'avoue que je ne m'en plains pas ...!
- Attention, s'exclama Potter, ça ne veut pas dire que je ne peux pas te taper aujourd'hui !
- Taisez-vous ! fit soudainement Stepen. Elle arrive.
Tous se turent et fixèrent Minerva qui sortait des vestiaires. Elle ne les vit pas, et, au lieu de rentrer au château, elle se dirigea vers le terrain.
- Elle est en tenue de Quidditch ? fit Gabriel.
- Avec un Souaffle dans la main, non ? remarqua Elliott.
L'équipe s'approcha de l'entrée du terrain. Minerva lançait le Souaffle dans les cercles et le ramenait à elle avec un Accio. Elle l'ensorcela pour qu'il vole dans les airs avec elle, s'entraînant ainsi à rattraper la balle.
- Harpen, fit Jimmy un grand sourire aux lèvres, je crois que tu as ta réponse.
Holly ne répondit pas, fière de son amie. Minerva ne les remarqua pas, s'acharnant à s'entraîner. Même Potter souriait.
L'équipe se rendit dans la salle commune et y resta jusqu'au retour de Minerva. Celle-ci les vit, se crispa puis croisa le regard de Jimmy. Elle se détendit, et se dirigea vers Fleamont Potter qui se leva. Minerva planta ses yeux dans les siens, inspira profondément, redressa le menton et dit fortement :
- Je reste.
Potter fit un simple sourire et répondit :
- Je sais.
J'ai adoré ce chapitre ! Tout les liens qui se font avec le Quidditch, entre Minerva et les autres. J'ai adoré les personnages introduits (Fleamont, Holly, et coup de coeur pour Jimmy). Vivement dans deux semaines !
cochyo

Profil sur Booknode

Messages : 2563
Inscription : dim. 28 juin, 2015 2:26 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par cochyo »

Tu fais fleamont très dur je trouve. McGonnagal ! On dirait elle qui apostrophe son petit fils :lol: Potter !
Super chapitre mais tu compte arrêter l’action en quelle année ?
Charmimnachirachiva

Profil sur Booknode

Messages : 529
Inscription : lun. 30 avr., 2018 6:22 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par Charmimnachirachiva »

Ah, cette chere Minerva, même à 11 ans, elle tenait tête au Potter, je suis impressionnée.
C'est génial !!!!!!!
Tu comptes nous faire un résumé de la vie de McGo ou t'attarder sur une année ( si oui, laquelle ?)
MelleChachow

Profil sur Booknode

Messages : 683
Inscription : sam. 14 juin, 2014 12:36 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par MelleChachow »

Un chapitre 3 aussi bien que les précédents !
Un peu déçue que la première année se soit passée si vite ! J'espère que la deuxième année sera plus longue !
C'est super sympa de voir le premier match de McGonagall ! Hâte de voir comment elle s'en sort par la suite :)

Peux-tu me rajouter dans la liste des personnes qui souhaitent être prévenues ? :D
Merci !!

Et très belle écriture ! C'est fluide et très agréable à lire ! J'adore :D
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

MelleChachow a écrit :Un chapitre 3 aussi bien que les précédents ! Coucou !
Merci beaucoup ce commentaire, je suis contente que l'histoire te plaise !

Un peu déçue que la première année se soit passée si vite ! désolée, c'est vrai que c'était très rapide, mais je peux pas me permettre de passer plusieurs chapitres par année à Poudlard, autrement dans 10 ans j'y suis encore ^^ J'espère que la deuxième année sera plus longue ! promis, les autres années sont plus détaillées, même si je ne vais pas raconter semaines après semaines (je raconte la vie de Minerva, elle a vécu plus de 100 ans, je peux pas passer 50 chapitres sur Poudlard :lol: )
C'est super sympa de voir le premier match de McGonagall ! Hâte de voir comment elle s'en sort par la suite :) tu verras par la suite, merci ! ;)

Peux-tu me rajouter dans la liste des personnes qui souhaitent être prévenues ? :D
Merci !!

Et très belle écriture ! C'est fluide et très agréable à lire ! J'adore :D
Tu es rajoutée, merci beaucoup pour les compliments, ça fait très plaisir ! :D et encore une fois, désolée que certains moments soient trop rapides...!
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

Charmimnachirachiva a écrit :Ah, cette chere Minerva, même à 11 ans, elle tenait tête au Potter, je suis impressionnée.
C'est génial !!!!!!!
Tu comptes nous faire un résumé de la vie de McGo ou t'attarder sur une année ( si oui, laquelle ?)
Hey !
Merci beaucoup !! Faut bien quelqu'un pour rappeler Fleamont à l'ordre mais promis, c'est pas un sale gars par la suite :) Ca sera pas un résumé non, ne t'inquiète pas, j'ai pas insisté sur la 1ère année de Minerva parce que je suis obligée de couper certaines parties de sa vie, autrement je vais passer bien trop de temps sur cette fanfiction, et j'ai pas envie d'y être encore dans 15 ans ^^ J'insiste plus sur d'autres aspects de sa vie au fur et à mesure que les événements et les choses s'installent vraiment. Globalement, la 1ère année était la seule qui se déroulait aussi rapidement pour l'instant il me semble

Merci encore pour ton commentaire ! :D
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

cochyo a écrit :Tu fais fleamont très dur je trouve. McGonnagal ! On dirait elle qui apostrophe son petit fils :lol: Potter !
Super chapitre mais tu compte arrêter l’action en quelle année ?
Hey, merci de ton commentaire !
T'inquiète pas pour Fleamont, il est dur au début mais ça s'arrange rapidement ;) Tous les Potter ne peuvent pas être ultra attachants au début ^^
Et je t'avoue que je sais même pas où m'arrêter dans l'histoire, mais ça va aller loin, au moins jusqu' la période Harry, c'est pour ça que certains moments vont être très rapides (comme la 1ère année à Poudlard), je peux pas me permettre de passer plus de 5 chapitres par année, autrement en calculant bien ça me ferait plus ou moins 400/450 chapitres, vu qu'elle vit au moins 80/90 ans
Et j'ai beau aimer Minerva, je suis pas prête à écrire 450 chapitres sur elle :lol: :lol:
Merci encore pour ton commentaire, bisous !
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

Perripuce a écrit :3 chapitre et 3 pages? :shock: C'est assez rare c'est derniers temps pour le souligner :mrgreen: :mrgreen: Hello !! Haha c'est vrai que c'est rare, mais c'est à cause de mes réponses aux commentaires et au petit débat qui a eu lieu dans les pages précédentes ^^
Merci pour ce commentaire citation !! :D

Je tiens à préciser que je regarde actuellement un match (allemand le match, je précise) donc comme tout mes commentaires pendant du foot ça risque de partir en cacahouète. Quoi que c'est un match Allemand et je connais que deux joueurs sur le terrain (bébé Hazard et Pléa) et que le score est déjà de 3 à 1 donc ça peut être calme - sinon c'était de la ligue 2. Lens je vous aime bien, mais j'ai mes limites. pas de problème, ça me fait toujours rire ! (je suis à la BU et je devrais vraiment travailler mes exams, maiiis Booknode me faisait de l’œil en page d'accueil google :lol:
PtiteCitrouille a écrit :Coucou !! J'espère que tout le monde va bien !
Hier j'ai reçu un colis de ma famille avec plein de nourriture française, du fromage.. j'étais en manque, c'était tellement un cadeau tombé du ciel *-* :lol: Tel Harry qui reçoit de la nourriture dans le ... 3 ou 4? Je sais plus, le moment où Dudley est mis au régime et que tout le monde doit faire régime avec lui :lol: :lol: Bref, ce que tu as dit ça me fait penser à ça ouais c'est un peu ça, mais c'est juste l'alimentation irlandaise qui fait ça (ma proprio m'a fait pour le fromage "mais vous êtes sûrs qu'il faut manger le truc blanc (la croûte, oui) autour ??" wtf :shock: :lol: :lol:
Bref, je vous laisse avec le chapitre 3 de Minerva McGonagall, en espérant qu'il vous plaira !

Petite précision avant, parce que je pense que y a eu une confusion dans le chapitre précédent: si l'atmosphère change dans la famille McGonagall c'est parce que Robert a découvert l'héritage sorcier de sa femme et de ses enfants, je conçois que c'était pas très clair, mais j'y reviens dans un prochain chapitre :) ça explique pourquoi Minerva connaissait le Quidditch par exemple. (De toute façon il aurait été impossible de cacher la sorcellerie chez trois bébés) et du coup quoi, Robert s'éloigne? argh, j'explique ça plus tard, arrête :lol: :lol: mais en gros, dans Pottermore c'est expliqué que Robert accepte cette différence, pas de problème, mais étant un homme très droit et intègre, le mensonge de sa femme a du mal à passer. Mais pas au point de briser leur couple (ils ont quand même eu 2 autres gosses derrière donc...)

Bonne lecture !


Chapitre 3 : Fleamont Potter Oooouh 8-) Je me fiche que ce soit pas le canon je trouve ça trop cool !

Minerva était dans la salle commune, en pleine lecture d'un livre de métamorphose Déjà? Elle est précoce, on sent celle qui a failli aller à Serdaigle :lol: hey, quand t'as Dumbledore en prof, t'as pas besoin de lui dire 2 fois à Minerva :lol: . Une partie de l'équipe de Quidditch était dans les canapés. Deux astiquaient leur balai, dont Fleamont Potter. Bien que passionnant, elle abandonna son livre pour admirer les balais qui brillaient sous la lueur des flammes de la cheminée. Fleamont surprit son regard et lui dit :
- Rêve pas petite. C'est pas pour les premières années.
Minerva lui renvoya un regard impassible.
- Les premières non, mais les deuxièmes, oui. Il a l'air trop méchant. Même si c'était sous-entendu dans le chapitre précédant, je trouve ça surprenant il a pas un fond méchant, no worries, il s'améliore plus tard
Le reste de l'équipe s'était mis à les écouter. Fleamont éclata de rire.
- Tu comptes te présenter l'année prochaine ?
- Bien sûr, répliqua Minerva les dents serrées, comme ma mère.
- Et qui est ta mère ?
- Isobel Ross.
Potter secoua la tête.
- Connais pas.Tant de flegme, il me fait plus penser à Sirius qu'à James. possible, mais je voulais pas faire un 2nd Harry ou un 2nd James, je voulais un Potter différent sur certains points
- Moi si, intervint un des batteurs de sixième année, un certain Jimmy Thomas comme Dean? ah ok j'avoue j'ai pas capté quand j'ai écrit le nom, y a aucun rapport ^^.
Celui-ci la considéra d'un œil intéressé.
- Ta mère est Isobel Ross ?
Minerva confirma d'un hochement de tête et Thomas se tourna vers son capitaine.
- C'était la capitaine de l'équipe des Serdaigle il y a un peu moins de quinze ans. Elle était gardienne et une des meilleures joueuses de sa décennie. Serdaigle a gagné la finale face à Serpentard lorsqu'elle était en septième année. L'année où elle est devenue capitaine figure toi.
- Comment tu sais tout ça toi ? demanda Fleamonten haussant un sourcil.
C'était justement la question que Minerva se posait. Jimmy répondit tout en continuant d'astiquer son balai :
- Mon oncle était à Gryffondor en même année qu'elle. Ils ont perdu la demi-finale face à son équipe. Il a eu du mal à le digérer mais il m'a dit qu'il n'avait jamais vu un gardien aussi compétent. Syma le jeune homme d'avoir pris la défense de Minerva.
Il a le profile de son frère, le bébé Hazard. Pardon.
Attendez wait, Brême a deux étoiles sur son maillot ... ILS ONT GAGNE DEUX LDC?! (Pardon dans le monde moderne c'est inimaginable).
aucune idée, j'y connais rien en foot :lol:
Il fit un léger hochement de tête à Minerva. Fleamont ne dit rien durant un instant puis haussa les épaules.
- Peu importe, je ne te prendrais pas grâce à ta mère. Il te faudra faire tes preuves, petite.
- Compte sur moi, siffla Minerva en claquant son livre d'un geste sec.
Elle se leva, se dirigea vers son dortoir, puis se retourna en lançant :
- Et ne m'appelle pas « petite » ! Quelle caractère, 'adore trop :lol: :lol: :lol:

***

Minerva se passionnait pour la métamorphose. Bien sûr, elle adorait toutes les matières, mais celle-ci était la plus complexe et c'était dans laquelle elle excellait le plus encore une fois on sent le côté Serdaigle : plus c'est complexe, plus c'est satisfaisant. . Le professeur Dumbledore l'avait remarquée et ne tarda pas à avoir une légère préférence pour elle. Alan était également un bon élève malgré le fait qu'il soit né-moldu COMMENT CA? Le fait qu'il soit né-moldu ne conditionne pas le fait qu'il soit bon ou mauvais en en magie ! #Hermione. nop, c'est pas ce que je veux dire, mais tu peux pas nier que quand t'es pas né dans le milieu, t'as un manque d'infos. Alan il a débarqué comme ça et on lui balance "fais léviter une plume", c'est peut-être normal pour un sorcier, mais pas pour un né moldu
OOOUH l'action des verts, c'est qu'ils vont réduire l'écart - je dis les verts parce que je suis INCAPABLE de prononcer le nom du club.
. Un nouveau monde s'offrait à lui et il n'hésitait pas avaler des bouquins pour en savoir le plus possible sur la sorcellerie. Mais il avait quand même plus de mal à la pratique, surtout en métamorphose. Minerva se faisait un plaisir de l'aider dans la salle commune. Filius, quant à lui, se faisait un devoir d'être le meilleur en sortilèges surprenant .
L'année se déroula du mieux possible et il fallut un jour rentrer chez soi. Il y a une telle tristesse dans cette phrase :lol: :cry: tu trouves ? :lol: je la trouves tellement pourrie, tellement en mode "alleeez, tout le monde chez soi, flemme d'écrire un paragraphe sur leur fin de 1ère année" (oui je le reconnais)
OH le loupé de bébé Hazard à un centimètre de la cage.

Les trois amis étaient déçus de se quitter mais se promirent de s'écrire autant qu'ils le pouvaient.
Les retrouvailles entre Minerva et sa famille furent joyeuses. Bien entendu, Isobel n'avait pas été déçue que sa fille aille à Gryffondor. Au contraire, elle était très fière que Minerva apporte une touche de variété dans la famille. Malcolm avait pris un an, et disait sans cesse « encore deux ans, et je serais à Poudlard ! » les trois enfants sont magiques?
D'ailleurs c'est une grande question que j'ai et j'ai jamais su vraiment : quand un sorcier et un moldu se marient, les enfants peuvent naitre non-magique? Mais si c'est le cas, ils sont considérés comme moldu ou cracmol ? Parce que moi j'avais toujours pris pour acquis que si l'un des parents était magique, alors les enfants l'étaient automatiquement, mais en lisant des histoires de JK sur Pottermore j'en suis plus sûre ...
pour moi t'hérites du gène magique, en tout cas pour la famille McGonagall c'est sûr, c'est dit dans Pottermore. Après, on peut se dire "mais du coup les nés-moldus ?comment ils ont de la magie ?" par héritage d'une certaine branche ? mais dans ce cas là ça veut dire que effectivement il y a des enfants d'une famille qui héritent pas du gène sorcier du père ou de la mère
À la maison, Minerva s'occupait beaucoup de Robert Jr. À tel point que Malcolm se plaignait que lui, n'avait pas reçu toutes ces attentions étant jeune.
Minerva continua à jouer aux échecs avec son père. Il lui arrivait des fois de gagner, mais elle soupçonnait son père de faire exprès de mal jouer à certains moments.
La cohésion familiale était parfaite et Minerva ne savait si elle préférait être avec sa famille ou à Poudlard. Ah bah c'est cool que le père ne prenne pas mal que ses enfants soient magiques !
OH LA TETE DE PIZARO (lui j'arrive à retenir son nom) A COTE


***

La deuxième année était des plus importantes pour Minerva car elle allait enfin pouvoir se présenter aux sélections de Quidditch Ouh ça va vite cette affaire on est deja en deuxième année? okay, j'ai l'impression de répéter de répéter 25 fois la même chose mais j'ai pas envie de dire "cf le commentaire du dessus" :lol: :lol:
je peux pas me permettre d'écrire plusieurs chapitres par années, sachant que je travailles sur la vie de McGonagall, et elle vit bien 80 ans. donc oui, certaines années (comme la 1ère année, mais ça peut être aussi l'année 1967 par exemple au hasard) vont passer trèèès rapidement, mais ça sera plus rare, j'ai pas envie de faire de gros trous dans sa vie :lol:
. La date fut placardée sur le tableau d'informations et Minerva dut jouer des coudes pour voir. Les sélections auront lieux le vendredi soir, après les cours.
Devait-elle acheter un balai ou en emprunter un à l'école ? Et si elle en achetait un et qu'elle n'était pas prise ? Tant pis, au pire elle l'utiliserait pour se déplacer. Elle espérait juste que sa mère ne lui donnerait pas son Brossdur 1 ... Elle l'avait déjà essayé, et c'était clairement une épave. Les meilleurs aujourd'hui étaient les Comètes 260 et les Brossdur 5 quand on lit les Harry Potter, difficile de croire que les Comètes ont un jour été un bon balai :lol: :lol: :lol: c'est sûr :lol: . Mais un Feuopoudre serait sûrement moins cher après tout ...
Elle envoya une lettre à ses parents et deux jours plus tard, elle reçut un colis en plein milieu de la Grande Salle. Sachant que son balai se trouvait emballé là-dedans, elle arracha la lettre qui y était accrochée et la lut rapidement :

Ma chérie,

Considère ceci comme ton cadeau d'anniversaire en avance,
Avec tout notre amour,
Maman et papa.


Elle tendit une main tremblante vers le paquet, consciente des regards fixés sur le balai. Puis d'un geste brusque elle retira le papier et ... poussa un immense cri de joie en voyant le Brossdur 5 qui brillait de tous ses feux sous ses yeux C'est pas le balai qu'on les jumeaux Weasley? C'est là qu'on se rend compte qu'ils avaient des vieux balais tout pourris ... (Je veux dire, parce qu'à leur époque ils sont vieux) je peux pas te dire s'ils avaient ces balais, mais ça m'étonnerait pas au fond.... Il y eut des sifflements approbateurs et des regards pleins d'envie. La voix de Fleamont retentit derrière elle :
- Tu veux vraiment cette place dans l'équipe, n'est-ce-pas ?
Minerva lui rendit un regard déterminé. Fleamont ajouta :
- Il nous manque un poursuiveur et un attrapeur. Si tu viens pour être gardienne, tu peux rester dans la salle commune.
Minerva plissa ses yeux verts et ne cilla pas.
- Je serai là. J'adore le caractère que tu donnes à Minerva, et j'aime bien la relation qui se dessine entre elle et Fleamont. ah finalement, Fleamont te dérange plus ? :lol: tant mieux, parce que je veux pas qu'il soit pas aimé, on le reverra plusieurs fois alors...^^
Fleamont resta immobile un instant avant de lui tourner le dos et de retourner à sa place.

***

Le vendredi soir, Minerva ne tenait plus en place. Il lui restait une demi-heure avant le début des sélections, aussi, elle décida de se rendre tout de suite sur le terrain. Filius et Alan décidèrent de l'accompagner pour l'encourager Comme ils sont adorables ! .
Ils se quittèrent au moment où Minerva avait le plus l'impression qu'elle allait tourner de l'œil.
Les membres de l'équipe étaient déjà présents. Minerva aperçut Potter qui discutait avec Jimmy Thomas. Le premier lui lança un regard calculateur tandis que le second la salua d'un hochement de tête. Jimmy étant batteur, Minerva chercha son coéquipier et le trouva, jouant avec sa batte. Elle reconnut le garçon comme étant Gabriel Ferguson un septième année. Le gardien et le deuxième poursuiveur discutaient ente eux. C'étaient Elliott Joburgh et Stephen Hawks. Que des garçons. Allez Minerva, GIRL POWERt'inquiète avant il y avait une fille, et j'ai ajouté Holly aussi parce que ça manquait de touche féminine c'est vrai
Elle resta un moment immobile, n'osant pas aller voir aucun d'entre eux. Pas de fille avec qui se rapprocher et elle ne connaissait et ressentait une marque de respect qu'envers Jimmy, sauf qu'il parlait avec Potter J'aime bien Jimmy et je hais les autres de ne pas la prendre au sérieux parce qu'elle est une fille. Mais après tout ça doit être un peu le courant de pensée de l'époque (J'arrive pas à m'imaginer le monde sorcier comme un monde "féministe" si on peut dire, encore moins à cette époque là) c'est vrai qu'il peut y avoir ce côté sexiste dans le monde sorcier, et les filles doivent faire leur place, surtout dans les 40's . Les autres discutaient entre eux, ne faisant pas mine d'aller lui parler, et le batteur seul ne la rassurait pas alors qu'il fouettait l'air avec sa batte.
Mais elle n'eut pas à hésiter plus longtemps car les autres élèves arrivaient au compte goutte. Quand tout le monde fut présent, l'équipe de Quidditch se rassembla face aux prétendants aux titres proposés. Le fait qu'il n'y ait que deux postes libres avait réduit les compétiteurs, ce qui n'était pas pour déplaire à Minerva, même si elle aimait les défis coriaces.
- Bien, vous êtes tous là ? fit la voix grave de Fleamont. Parfait. Tout d'abord, ceux qui ne prétendent pas aux postes de poursuiveur ou d'attrapeur, vous pouvez partir. Ceux qui ne sont là que pour la gloire, également. Et ceux qui ne savent pas monter sur un balai, par pitié, ne nous faites pas perdre notre temps.
Personne ne bougea ce qui sembla être une consolation face aux regards pour la plupart terrifiés que leur lançaient les prétendants.
Le capitaine sépara le groupe en deux : d'un côté, ceux qui souhaitaient être poursuiveurs, de l'autre les attrapeurs. Minerva se dirigea dans le premier groupe. Hein? bon du coup, tu sais ce que je pense de Minerva et de son poste dans le Quidditch ^^
Elle s'était entraînée avec ses parents. Sa mère lui avait enseigné le vol assez tôt avec son propre balai qui, même s'il était vieux, maintenait la route. Son père lui avait lancé un ballon moldu appelé « ballon de football » et Minerva s'était entraînée à le rattraper, d'abord à terre, puis au vol, et enfin en mouvement. Elle se sentait prête. Elle espérait juste que la pression n'allait pas lui faire perdre ses moyens. En Ecosse ils sont pas plus rugby? Quoi qu'ils ont de super clubs de foot (Celtics, Rangers pour ne citer qu'eux) mais je sais pas, je les vois plus rugbyoui je pense, mais le foot reste un sport connu par tous, et tu vas pas t'entraîner avec un ballon de rugby pour le Quidditch ^^
La sélection débuta par les attrapeurs. Ils n'étaient que cinq à tenter le coup, soit trois de moins que pour les poursuiveurs. Trois d'entre eux étaient à niveau égal et attrapèrent le vif d'or avant les dix minutes du temps imparti. Le quatrième échoua tout simplement. Quant à la cinquième, Holly Harpen, ce fut celle qui marqua le plus l'esprit de Minerva. Elle n'attrapa pas le vif d'or. Elle avait pourtant bien débuté. Sa course était fluide, son air concentré, elle filait dans les airs et ne faisaient pas d'erreurs de débutant. Le vif d'or avait alors fusé vers le sol et Holly n'avait pas hésité à le suivre. Elle était descendue en chandelle mais arrivé un moment, avait dû remonter avant le vif, car elle aurait percuté le sol si elle avait continué. Le vif ne s'était plus montré et le temps s'était écoulé. Minerva n'avait pas loupé le regard atrocement déçu de Holly. OOOOUH PLEA PROCHE DE MARQUER LE 4e ! - pardon
Puis ce fut au tour des poursuiveurs. Minerva ne fit pas attention aux quatre premiers, trop concentrée sur son futur passage. Puis son nom fut appelé. L'exercice consistait à échanger des passes avec le poursuiveur d'en face.
Quand le Souaffle arriva elle positionna ses mains en avant, comme elle faisait avec son père. Seulement, la balle lui échappa des mains et tomba au sol. Elle se rendit compte que cette balle-ci était plus petite que le ballon de football. Stephen, en face, haussa les sourcils et désigna la balle du menton.
Minerva la ramassa en rougissant de honte et de frustration. Elle croisa le regard dubitatif de Potter et cela la mit en colère. Elle palpa la balle sur toute la surface pour s'habituer à la taille puis la renvoya à Stephen. Il fut surpris de sa force. Ils s'échangèrent ainsi plusieurs passes et Minerva se sentit plus soulagée. Elle maîtrisait la balle et espérait que Potter ne tiendrait pas compte de son erreur du début.
La deuxième épreuve fut les tirs. Cinq tirs, le but était d'en marquer le plus possible. Maintenant qu'elle était habituée à la balle, Minerva n'eut aucun mal à passer cette épreuve. Elle marqua avec brio les cinq tirs. Elle vit que Potter semblait étonné et cela la satisfît c'est ça le subj imparfait? oooops, accent circonflexe en trop (sinon oui)au plus haut point.
La troisième épreuve était la plus compliquée. Il fallait cette fois jouer avec les deux autres poursuiveurs. Minerva se fit attentive de tous les côtés, parée à recevoir la balle, prête à effectuer une combinaison, n'importe quoi ... Elle marqua quelques buts, et pensa avoir réussi. Elle n'avait pas fait tomber la balle, ses passes avaient été correctes, elle n'avait pas été en retard sur les deux poursuiveurs et avait à chaque fois vu ce qu'ils souhaitaient faire.
Et alors qu'elle pensait que c'était fini, le capitaine laissa les deux groupes formés, aligna les attrapeurs face aux poursuiveurs et s'adressa à ceux-ci :
- Maintenant, dites-moi qui vous choisiriez comme attrapeur. C'est votre dernière épreuve. Je veux savoir si vous êtes capable de reconnaître le talent d'un joueur là où il y en a et si vous vous y connaissez en Quidditch, et pas seulement à votre poste. Sachez que votre choix ne nous fera pas changer d'avis sur l'attrapeur, nous avons déjà délibéré. Par contre, nous ne l'avons pas encore fait pour vous. Maintenant, mettez-vous face à l'attrapeur que vous jugez être le meilleur. C'est bien comme épreuve !
Minerva déglutit et se plaça en face de Holly qui parut extrêmement surprise.
- Que fais-tu ? chuchota-t-elle. Je n'ai pas attrapé le vif d'or !
Minerva lui répondit d’un simple sourire qu’elle espérait confiant.
Un des poursuiveurs, en la voyant se diriger d'un pas sûr vers Holly l'imita, mais Potter semblait l'avoir remarqué. Minerva ne pouvait pas lui retirer le fait qu'il était très observateur.
- Stevens, dit-il, pourquoi Harpen ?
Ledit Stevens (qui n'avait pas excellé aux épreuves précédentes), rougit jusqu'à la racine des cheveux.
- Heu...
Il fut incapable de répondre et Potter le pria de s'écarter un peu. Personne n'avait besoin de traduction : c'était fini pour Stevens.
L'attrapeur qui n'avait fait que errer sur le terrain sans jamais trouver le vif ne fut choisi par aucun, alors que tous les autres poursuiveurs avaient porté leur choix sur les trois autres. Lorsque Potter posa la même question pour chaque poursuiveur, tous répondirent par :
- Il a une certaine aisance sur son balai.
Et par des :
- Il a attrapé le vif d'or.
L'un d'entre eux ajouta même :
- C'est utile, non ?
Potter ne rit pas. Il se tourna vers Minerva et posa la même question. Minerva réfléchit un instant, prenant son temps, et finit par répondre :
- Elle a maîtrisé tout du long son balai, dans n'importe quelle circonstance, même quand le vif à piqué en chandelle. Holly l'a suivi sans hésitation. Un attrapeur se doit d'avoir de la témérité.
- Mais trop de témérité peut faire pêcher, observa Potter.
Minerva ne se démonta pas.
- Sauf qu'elle s'est redressée à temps. Elle a échoué à attraper le vif d'or, certes, mais il y a toujours une autre chance en match. Elle n'avait aujourd'hui que dix minutes. En percutant le sol ainsi, les chances de se relever se réduisent aux trois quart. Un attrapeur KO ne sert à rien. Des fois, il faut accepter la défaite dans un duel, et prendre sa revanche plus tard. quelle sagesse pour une fille de douze ans.
Il y eut un léger silence. Potter reprit la parole :
- Tu sais que si tu te trompes, tu ne seras pas prise ?
- Si je ne suis pas prise, riposta Minerva du tac au tac, c'est que Holly ne l'a pas été non plus. Et je ne veux pas faire partie d'une équipe qui ne voit pas le talent que possède Holly. OH YEAH j'étais déjà amoureuse de McGonagall tu viens d'accroitre cet amour. haha, ouf, je suis contente que tu l'aimes bien ^^
Second silence vite brisé par Stephen qui émit un sifflement admiratif. Potter fixa un long moment Minerva qui ne broncha pas. Puis il dit :
- L'attrapeur de cette équipe sera Holly Harpen et le poursuiveur, sera une poursuiveuse. Minerva McGonagall. Mais j'avais lu quelque part qu'elle était attrapeuse McGonagall, non?

***

Le premier match de Quidditch de la saison arriva rapidement, et la tension avec. Serdaigle et Gryffondor n'étaient pas des maisons où les clivages étaient importants mais en Quidditch, c'était clairement la guerre. Minerva se demanda si cela avait un lien avec sa mère et son équipe. Quoiqu'il en soit, la semaine avant match ne fut pas facile pour Minerva qui vivait cette animosité pour la première fois. Mais Filius semblait le plus torturé. Il ne savait s'il devait supporter sa maison ou son amie. Minerva lui avait bien conseillé d'être avec les Serdaigle pour éviter les problèmes mais Filius en avait décidé autrement : il s'était mis à encourager Minerva en privé, et Serdaigle en public (quand c'était vraiment utile).
Aux entraînements, Minerva était très proche de Holly. Étant les deux seules filles, elles s'encourageaient souvent quand c'était nécessaire.l'amitié qui est en train de naitre entre les deux et mignonne, j'espère qu'on aura un chapitre sur Holly
- Tu sais s'il y avait d'autres filles avant ? demanda un soir Minerva à Holly.
La jeune attrapeuse était en troisième année et avait une connaissance plus vaste de la composition de l'équipe.
- Helen Carter était attrapeuse les années auparavant, répondit-elle, elle était très douée ... Et l'autre poursuiveur était son frère jumeau Ross.
Elle avait tourné ses yeux bleu nuit vers Minerva et avait ajouté :
- Leur départ a inquiété les Gryffondor parce qu'ils étaient loin d'être mauvais. Nous devons faire à tout prix nos preuves au prochain match.

***

- Bienvenue au premier match de la saison opposant Serdaigle face à Gryffondor ! Les bleus possèdent toujours leur équipe tandis que leurs adversaires ont dû sélectionner un nouvel attrapeur et nouveau poursuiveur !
Minerva sentit Holly se crisper à ses côtés. L'attrapeur était d'une importance capitale dans le match. En tant que nouvelle, si elle n'attrapait pas le vif, il y avait de grandes chances que Serdaigle gagne. Leur équipe était douée et Gryffondor ne remporterait pas le match uniquement grâce aux poursuiveurs. Minerva prit le poignet de son amie entre ses doigts et le serra de réconfort. « Tout ira bien ».
La pièce dans laquelle ils se trouvaient était plongée dans le noir et seule une lumière tamisée permettait de distinguer les visages tendus des joueurs. Dans quelques secondes, les portes en face s'ouvriraient, et il serait temps d'enfourcher les balais et de se lancer en dehors. Minerva pouvait entendre les cris des supporters de l'autre côté. Potter, tout aussi anxieux que les autres, dit :
- Mettez-vous en formation.
Cette formation était l'ordre dans laquelle ils allaient arriver. Il y en avait une multitude, tout dépendait de qui était le capitaine, car celui-ci devait se placer en premier. Je me suis trop interrogée aussi là dessus, comment ils arrivaient, oui mais si le capitaine c'est untel, dans quel ordre ... :lol: :lol: ah c'est bon je suis plus la seule :lol: Potter se plaça donc devant les autres. Les poursuiveurs se portaient à ses côtés de façon à arriver en flèche, Potter sur la pointe. Derrière eux, côte à côte, se tenaient les batteurs, puis encore derrière, se rangeait l'un derrière l'autre le gardien et enfin l'attrapeur.
Minerva se tenait donc à la gauche de Potter, légèrement en retrait. Celui-ci se tourna vers eux.
- Vous savez tous ce que vous avez à faire. Gagner le match. Préoccupez-vous de votre rôle et tout ira bien. Harpen et McGonagall, jouer comme aux entraînements, c'est votre premier match et un des plus importants. Bonne chance à tous.Il est froid mais c'est quelque chose que j'aime.
À peine eut-il le temps de reprendre sa place que les portes s'ouvrirent et que les acclamations explosèrent les oreilles de Minerva. Ils enfourchèrent tous leur balai d'un même mouvement et tapèrent du pied le sol et s'élevèrent. Ils s'élancèrent dans le stade sous la voix du présentateur tandis qu'ils faisaient leur tour de stade.
- Et voici l'équipe de Gryffondor composé du capitaine et poursuiveur Fleamont Potter ! À ses côtés, Stephen Hawks et leur nouvelle recrue Minerva McGonagall ! À leur suite, vous les connaissez, Jimmy Thomas et Gabriel Ferguson ! Puis viennent leur gardien Elliott Joburgh et une nouvelle attrapeuse Holly Harpen ! Nous verrons si les choix de nouvelles recrues aussi jeunes ont été judicieux ! il ne sera pas aussi drôle que Lee Jordan. encore une fois, je veux pas faire un 2nd Lee ^^
Minerva serra les dents en se promettant de montrer à tous qu'elle méritait sa place dans l'équipe. Leur tour terminé, l'équipe se plaça face aux Serdaigle. Potter serra la main du capitaine adverse puis le coup de sifflet retentit dans le stade.
Fleamont fusa mais échoua à attraper le Souaffle le premier. Holly s'éloigna et entreprit de faire des tours lents, attentive aux moindres mouvements. Minerva ne fit plus attention aux batteurs et à son amie et se concentra dans sa poursuite du joueur adverse qui s'était emparé de la balle. Avec une accélération, elle lui fit une queue de poisson pour lui bloquer la route. Cela suffit à le perturber et Stephen en profita pour lui soutirer la balle en tapant dedans. Le Souaffle tomba et fut rattrapé par Potter plus bas qui fila vers les cercles adverses. je crois qu'il y a un seul "f" à Souafle ah vraiment ? faudra que je change ça alors, merci !
Il tira mais le gardien arrêta le tir avec son genou et un Serdaigle attrapa le Souaffle sous les applaudissements des supporters bleus. Serdaigle marqua les premiers points du match.
Soudain, Minerva aperçut Holly venant dans sa direction. Elle cherchait toujours le vif d'or, sauf qu'elle ne vit pas le Cognard qui fusait dans son dos à toute allure. Minerva se rua vers elle et avec une rotation de son balai, elle frappa le Cognard qui changea de trajectoire.
- Oh mais McGonagall vient de sauver son attrapeur d'une chute certaine ! fit la voix du présentateur surprise.
Potter rejoignit Minerva avec un air furieux sur le visage.
- McGonagall ! beugla-t-il. Tu n'es pas batteuse à ce que je sache ! Retourne à ton poste, Serdaigle vient de nous mettre dix autres points dans la vue ! On ne peut pas jouer à deux contre trois !
Minerva se mordit la lèvre et s'empêcha de répliquer. S'il fallait s'expliquer avec le capitaine, elle le ferait à la fin du match.
Un peu plus tard, elle parvint à intercepter le Souaffle en plein vol et tenta de marquer. Elle loupa le cercle d'un bon mètre. Elle remarqua l'air excédé de Potter mais Stephen lui lança un :
- Le prochain rentrera McGonagall ! T'en es capable ! Décroche pas ! Tout le monde est sympa sauf Fleamont en vrai :lol: :lol: hum j'avoue, qu'il est peut-être dur à des moments :oops: :lol:
Mais la chance ne fut pas de son côté. Elle n'eut pas d'autres occasions pendant un moment. Le score était de 50 à 30. Le pire moment du match arriva dix minutes après son tir raté. Alors que Serdaigle avait marqué 30 points de plus et que Gryffondor avait cruellement besoin de remonter, Potter eut une occasion en or. Aucun défenseur, juste lui contre le gardien. Minerva était venue plus loin à sa gauche, au cas où un Cognard le percutait et qu'il perdait le Souaffle. Fleamont tira et le Souaffle passa un cercle. Les cris de joies des Gryffondor furent stoppés par le coup de sifflet de l'arbitre qui signala une faute. Il cria :
- Le but non compté ! Deux poursuiveurs dans la zone de tirs est interdit et annule le point !
Minerva baissa les yeux ... Et s'aperçut qu’effectivement, elle avait dépassé la ligne blanche qui délimitait la zone du gardien. J'aime bien que tu amènes des difficultés techniques comme ça, c'est vrai qu'on les voit jamais ! bien ! thaaanks :)
- Il semblerait que McGonagall ait quelques difficultés pour son premier match, fit la voix du présentateur. Serait-ce le stress ?
Minerva avait envie de pleurer. Elle avait l'impression que le stade entier avait les yeux rivés sur elle et ricanait dans son dos. Elle n'osa même pas croiser le regard de Potter qui fulminait. Seulement, elle eut du mal à garder la tête froide lorsqu'il demanda un temps mort. Elle allait déguster.
- Bordel mais qu'est-ce que tu fous McGonagall ! hurla Potter.
Minerva baissa la tête.
- Serdaigle nous explose de soixante points !
- Elle fait ce qu'elle peut ..., intervint timidement Holly.
Peut-être n'aurait-elle pas dû. Fleamont se tourna vers elle :
- Et toi tu ne peux pas trouver ce fichu vif ? Le match a commencé depuis plus d'une heure et demie !
Minerva redressa la tête, hérissée de colère.
- Je t'interdis de t'en prendre à elle ! cracha-t-elle. Si le vif d'or n'apparaît pas elle n'y peut rien ! Tu as des problèmes avec moi alors tu les règles avec moi !
Fleamont lui jeta un regard venimeux tandis que le sifflet de fin de temps mort retentissait. Il se tourna vers Holly :
- Désolé Harpen, mais je t'en prie, fais en sorte d'attraper ce vif, ce n’est pas avec McGonagall qu'on va prendre de l'avance ...
Et il s'éloigna sur son balai, laissant Minerva en colère mais surtout désemparée.
Le match se déroula comme au début : Gryffondor parvenait à maintenir l'écart sans pour autant réussir à dépasser les quarante points qui les séparaient de Serdaigle. Minerva n'eut la balle que très peu souvent. Elle n'osait plus aller au tir et préférait faire la passe même quand elle avait une occasion.
Soudain, elle entendit une clameur chez les supporters et elle comprit que ça venait des attrapeurs. Ça ne pouvait pas être la conséquence de sa passe à son coéquipier... Elle se retourna et distingua deux formes bleue et rouge filant vers le sol, bras tendu sur une petite boule dorée que Minerva pouvait deviner et non voir. Tout à coup, Holly pivota sur son balai, se retrouvant dos au sol et fit un geste brutal de la main avant de tenter un redressement complexe. Trop complexe car ses doigts glissèrent sur le manche et elle tomba à terre. Bien que la chute n’ait pas été haute, la foule retint son souffle, effrayée. Puis un bras se dressa de la forme inerte de Holly, une lueur dorée au bout du poing. Le présentateur réagit le premier :
- Holly Harpen vient de sauver l'équipe de Gryffondor en attrapant le vif d'or ! Gryffondor l'emporte avec un score de 210 à 100 !
Les Gryffondor hurlèrent en tapant des pieds sur le sol des tribunes. Potter se rua sur Holly en même temps que Minerva. L'un pour la féliciter, l'autre pour s'enquérir de sa santé. Mais Holly semblait aller bien car un sourire heureux s'étalait sur ses lèvres, la main toujours crispée sur le vif. C'est triste mais c'est bien que le match ne se passe pas parfaitement bien pour Minerva. ça va attiser sa hargne, je suppose.

Minerva et Holly étaient dans les vestiaires. Elles venaient de prendre leur douche et Holly n'avait jamais mentionné son exploit ou quelque chose qui ait un rapport avec le match ce dont Minerva était grandement reconnaissante. Elle était bien sûr heureuse pour son amie. Elle allait être considérée comme l'héroïne du match, la salvatrice de l'équipe et des erreurs répétitives de Minerva McGonagall. Holly avait effectivement sauvé la mise et Minerva était fière d'elle. Mais sa propre défaite la rongeait de l'intérieur. Elle qui pensait avoir de quelconques capacités, surtout après les sélections. En tout cas, une chose était sûre, elle était devenue une experte en passes.
Holly sentit qu'elle avait besoin d'être seule, et, avant de partir, elle sourit à Minerva et dit :
- Tu sais ... Quand tu as tapé dans ce Cognard ... Tu as sauvé le match. Les batteurs étaient trop loin et le Cognard allait me percuter. J'aurais sûrement été KO et comme tu l'as dit aux sélections : un attrapeur KO ne sert à rien. Sans toi on n'aurait pas gagné. Bien vu. Elle a fait le job, même si ce n'était pas là qu'on l'attendait.
Minerva apprécia sa tentative de consolation et lui sourit pauvrement. Holly lui serra l'épaule et partit, son balai sur l'épaule.
Les épaules de Minerva s'affaissèrent avec découragement. Elle qui avait tant voulu être comme sa mère au Quidditch, marquer les esprits ... Pour sûr, elle les avait marqués les esprits !
Elle avait joué comme une débutante. Pourtant avec ses parents elle ne se débrouillait pas trop mal et si elle avait été choisie aux sélections c'était parce qu'elle avait été la meilleure non ? Alors était-ce le niveau de Serdaigle qui était élevé ? Non, ce n'était pas à cause des bleus et bronze. Elle avait raté ses tirs, avait commis une faute, n'avait pas fait son travail de poursuiveuse. Elle n'avait pas sa place dans l'équipe. Potter avait raison, ce n'était pas grâce à elle qu'ils pouvaient rattraper les points de retard. Elle n'était qu'un boulet.
Elle enfouit son visage dans ses mains et sanglota doucement Oh pauvre petit chat ... heuuu... pun intended par rapport à son Animagus ou pas ? :lol: . Qu'est-ce qui lui avait pris de se présenter ? Elle allait devenir la risée des élèves, et les Gryffondor allaient la considérer avec dédain. Celle qui avait failli enfoncer sa propre équipe dans la défaite dès le premier match.
- McGonagall ?
Minerva se leva brutalement et tourna le dos à l'entrée, les lèvres serrées. Jimmy Thomas, passant devant le vestiaire, s'était arrêté en la voyant pleurer. Il entra doucement et demanda :
- Que se passe-t-il ?
- Rien, répondit sèchement Minerva même si sa voix tremblait un peu.
- Tu mens, dit Jimmy en s'installant sur le banc. Viens t'asseoir à côté de moi. Il est vraiment très gentil ce Jimmy.
Minerva s'essuya les yeux et obéit. Elle posa de façon raide ses mains sur ses genoux.
- Tu sais, fit Jimmy, on passe tous par un match mauvais. Dommage que pour toi ce fut le tout premier.
Minerva ne réagit pas. Jimmy ne la rassurait aucunement en ce moment.
- Je me rappelle lors de ma première année dans l'équipe, continua Jimmy. J'étais en troisième année. Durant un match, j'ai envoyé un Cognard sur Fleamont. Il est resté KO plusieurs minutes avant de revenir dans le jeu. Mais les poursuiveurs de Gryffondor s'étaient retrouvés à deux contre trois durant un bon bout de temps. Je peux te dire que j'ai eu mal aux oreilles après les hurlements de Potter. J'imagine bien :lol: :lol: :lol:
Minerva esquissa un sourire en coin. Encouragé, Jimmy posa ses coudes sur ses genoux et pencha la tête vers la jeune fille.
- On fait tous des erreurs. C'est comme ça qu'on apprend. Potter t'as bien engueulée toute à l'heure. Fais en sorte que ça ne se reproduise pas.
- Ca ne risque pas, je vais me faire éjecter de l'équipe sous peu.
Jimmy secoua la tête d'amusement.
- Aucune chance. Tu es la seule à avoir réussi la dernière étape des sélections, à avoir analysé le jeu de Holly. Et tu as eu raison, regarde, elle a attrapé le vif d'or aujourd'hui.
- Au moins, elle a réussi son match elle ..., observa amèrement Minerva.
Jimmy resta silencieux un moment. Puis il dit :
- Je te pensais plus battante que cela. Oooouh j'aurais pas apprécié non plus
Piquée au vif, Minerva redressa la tête. Jimmy continua :
- Je me rappelle de toi lors de ta Répartition. Tu as acclamé ton ami de Serdaigle, défiant tous les élèves avant même que le Choixpeau ait choisi ta maison. En première année tu étais déterminée à faire partie de l'équipe de Quidditch. Tu l'as assuré à Fleamont, qui pourtant, s'était moqué de toi. Tu es arrivée aux sélections cette année, comme tu l'avais prévu, tu as passé les sélections et tu les as réussies. Tu as tenu tête à Fleamont lorsqu'il a fallu choisir l'attrapeur. Tu as défendu ton amie Holly durant le temps mort, faisant face à tes responsabilités et tes erreurs au risque de te prendre une tonne de reproches dans la figure.
Minerva ouvrit la bouche mais Jimmy n'avait pas terminé :
- Et pourtant, durant la seconde moitié du match, tu n'as rien tenté, tu as été invisible, tu as servi de simple intermédiaire. Et là, tu baisses les bras, tu es prête à abandonner ce pour quoi tu t'es battue à cause de deux heures de match qui se sont mal déroulées.
Minerva referma la bouche, coupable. Jimmy se leva.
- Nous n'avons pas besoin de quelqu’un qui n'a pas confiance en soi. Nous avons besoin d'un poursuiveur, d'un coéquipier sur qui compter, d'un vrai membre de l'équipe.
Il planta ses yeux dans ceux verts de Minerva.
- C'est ton choix désormais. Si tu veux t'arrêter là, qu'il en soit ainsi et tu en parleras à Fleamont. Si tu veux rester, je te conseille de te reprendre en main et de te battre. Fleamont ne t'éjecteras pas tant que tu ne l'auras pas décidé.
Et il partit, laissant Minerva seule avec ses pensées. Il avait raison. Elle était là sa véritable épreuve du poursuiveur. Chaque joueur arrivait à un point de non-retour. Celui du choix. « On passe tous par un match mauvais », avait dit Jimmy. Tous les joueurs ayant vécu ce fameux match et étant toujours dans l'équipe étaient passés par cette épreuve. Minerva savait qu'elle devait choisir maintenant. Partir, ou rester.
Elle savait également ce qu'elle allait faire. Elle avait déjà choisi depuis bien longtemps.
Elle se leva. Cette discussion était à la fois cool et adorable, j'aime beaucoup Jimmy et qu'il a piqué un peu Minerva, qu'il l"ait remarqué, qu'il l'ait analysé et qu'il puisse la guider comme ça

***

- Tu lui as parlé ?
- Oui. Elle est en train d'y réfléchir ... Je suppose.
- Vous croyez qu'elle va rester ?
L'équipe se tourna vers Holly. Potter haussa les épaules et leva les sourcils à l'intention de Jimmy qui répondit :
- J'ai bien ma petite idée là-dessus.
- Et ..., fit Holly, elle viendra nous le dire quand ?
Stephen sourit, le regard fixé sur le terrain de Quidditch.
- Elle aura son propre moyen de nous le dire. Mais ça ne devrait pas tarder.
- Son propre moyen ?
Ce fut Elliott qui répondit.
- Bien sûr, elle nous le dira, où elle nous le montrera. D'une façon ou d'une autre.
- Par exemple, rit Gabriel, Jimmy avait présenté sa batte à Fleamont pour se repentir de l'avoir envoyé au plancher !
- « Présenté sa batte » ? releva Holly.
Jimmy et Fleamont se sourirent.
- Jimmy voulait que je le frappe avec, un peu comme une punition.
- Il ne l'a pas fait, assura Jimmy, et j'avoue que je ne m'en plains pas ...!
- Attention, s'exclama Potter, ça ne veut pas dire que je ne peux pas te taper aujourd'hui !
- Taisez-vous ! fit soudainement Stepen. Elle arrive.
Tous se turent et fixèrent Minerva qui sortait des vestiaires. Elle ne les vit pas, et, au lieu de rentrer au château, elle se dirigea vers le terrain.
- Elle est en tenue de Quidditch ? fit Gabriel.
- Avec un Souaffle dans la main, non ? remarqua Elliott.
L'équipe s'approcha de l'entrée du terrain. Minerva lançait le Souaffle dans les cercles et le ramenait à elle avec un Accio. Elle l'ensorcela pour qu'il vole dans les airs avec elle, s'entraînant ainsi à rattraper la balle.
- Harpen, fit Jimmy un grand sourire aux lèvres, je crois que tu as ta réponse.
Holly ne répondit pas, fière de son amie. Minerva ne les remarqua pas, s'acharnant à s'entraîner. Même Potter souriait.
L'équipe se rendit dans la salle commune et y resta jusqu'au retour de Minerva. Celle-ci les vit, se crispa puis croisa le regard de Jimmy. Elle se détendit, et se dirigea vers Fleamont Potter qui se leva. Minerva planta ses yeux dans les siens, inspira profondément, redressa le menton et dit fortement :
- Je reste.
Potter fit un simple sourire et répondit :
- Je sais.
J'ai adoré ce chapitre ! Tout les liens qui se font avec le Quidditch, entre Minerva et les autres. J'ai adoré les personnages introduits (Fleamont, Holly, et coup de coeur pour Jimmy). Vivement dans deux semaines !
Merci infiniment pour ton commentaire !! Je suis ravie que les personnages te plaisent ! Et désolée si des passages sont trop rapides, je peux vraiment pas écrire 25000 choses sur toutes les années de Minerva, c'est juste impossible :lol:
Merci encore, bisous !!
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

Jajadx a écrit :J’adoreee cette histoire est super ! :)
Est ce que tu pourrais m’ajouter à la liste des prévenus stp ?
Je n’avais jamais lu de fanfic sur mac gonagall et franchement celle là est super! mercii beaucoup
hello ! Merci énormément ça me touche beaucoup ce que tu me dis ! Je suis vraiment heureuse que cette idée sur Minerva plaise :D
Je t’ai rajoutée, merci encore !!
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

Salut !
Bon je sais j'ai du retard absolument partout et chez tout le monde, je vous promets que je fais de mon mieux pour rattraper ! Mais sérieux, j'ose pas lire les commentaires des autres, j'ai trop peur de tomber sur une allusion ou un spoil de FB, je l'ai pas vu moi...
Je suis trop contente, dans 3 semaines je rentre en France pour Noël, ça m'avait trop manqué sérieux. J'ai passé des heures hier à la BU pour mes exams et j'ai pas été fichue d'avancer sur mes essays : j'ai changé mon sujet, j'ai lu des livres qui m'ont avancée à quasi rien, bref, du temps perdu, on aime. Par contre le soir, une amie italienne a cuisiné des lasagnes oh là là, une tuerie *-*
Bref, je vous laisse avec ce chapitre, j'espère qu'il vous plaira !
Merci à tous pour vos commentaire, comme toujours ça m'a fait trop plaisir ! :D


Chapitre 4 : Tom Jedusor

Novembre. C'était un jour pluvieux et glacial. Et c'était un jour de match de Quidditch.
Cette fois, Gryffondor allait jouer contre Serpentard. Minerva savait que la confrontation allait être rude, bien plus que contre Serdaigle. Car à l'envie de gagner s'ajoutait l'animosité entre les deux maisons. Elle le savait aussi car Jimmy l'avait mise en garde. Ils avaient souvent discuté devant le feu. Minerva s'entendait bien avec lui. C'était grâce à lui qu'elle avait réussi à se battre pour garder sa place dans l'équipe. Elle n'avait plus qu'à faire ses preuves pour effacer le match contre Serdaigle.
- Les Serpentard seront sans pitié. Notre maison et la leur sont ennemies depuis des années, si ce n'est des siècles et pas qu'au Quidditch, prévint Jimmy assis à côté de Minerva. Il faudra faire attention. Les poursuiveurs sont hargneux et les batteurs n'hésiteront pas à te blesser pour gagner le match.
Minerva déglutit et acquiesça.
- Qui est le capitaine ? demanda-t-elle.
Jimmy grimaça.
- Un poursuiveur, un Dolohov. S'il y en a bien un avec qui il faut faire attention c'est lui. Pour ajouter à cela, c'est un élève brillant, rusé et manipulateur. Pas étonnant qu'il ait été choisi comme Préfet-en-chef ...
Il ajouta en marmonnant « tous les Préfets-en-chef de Serpentard sont terrifiants de toute façon».
- Pardon ? fit Minerva.
Jimmy répéta sa phrase.
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
Les yeux de Jimmy se perdirent dans les flammes dansantes du feu.
- J'étais en troisième année. C'était en 1943. Les moldus étaient en pleine guerre mondiale. Et à Poudlard, il y avait cette impression de danger qui flottait dans l'air. Je n'avais jamais connu ça. Il y avait cet élève...
Jimmy se tut. Minerva resta accrochée à ses lèvres.
- Quel élève ? chuchota-t-elle comme si l'élève en question était à côté, à les écouter.
Jimmy cligna faiblement des yeux et reprit :
- Il était à Serpentard, en cinquième année. Préfet. Et il y avait aussi cette chose dans les couloirs de Poudlard...
Malgré elle, Minerva frissonna.
- Quelle chose ?
- Un monstre, une créature ... Personne n'a su réellement. On ne savait qu'une seule chose. Cette créature tuait. Une élève née-moldue a été assassinée dans les toilettes des filles.
Minerva porta la main à sa bouche, horrifiée.
- Comment savez-vous que ce n'était pas un accident ? Pourquoi le monstre ? Vous l'avez déjà vu ?
Jimmy secoua la tête.
- Je te l'ai dit : personne ne savait ce que c'était réellement. Mais il y avait des messages sur les murs.
- Quelles sortes de messages ?
Minerva commençait à en avoir marre de devoir lui soutirer les informations comme ça.
- Des messages de morts, des menaces écrites sur les murs avec du sang ..., répondit Jimmy. Comme quoi les nés-moldus étaient les prochaines victimes de l'héritier de Serpentard. C'était écrit « sang de bourbe ». Pas nés-moldus. Peu après ces messages, une fille de quatrième année a trouvé le corps de Mimi Warren dans les toilettes. C'était atroce. Un meurtre... Dans Poudlard.
Minerva pouvait imaginer l'horreur qu'il avait vécu. Il avait son âge quand le meurtre avait eu lieu. Cependant, un point restait obscur pour Minerva.
- Quel est le rapport avec le Serpentard ?
Jimmy tourna des yeux vides vers elle.
- C'est lui qui a trouvé le monstre... Et son maître.
Minerva ouvrit de grands yeux.
- Et alors ?
Jimmy soupira et répondit :
- C'est là que je trouve l'histoire terrifiante. Le monstre était une Acromentula et son maître s'appelait Rubeus Hagrid.
- Quoi ?
Le cri avait fusé, direct. Minerva ne comprenait pas. Jimmy parlait-il bien de Hagrid le garde-chasse ? Jimmy continua son récit :
- J'ai interrogé la fille qui avait vu le corps. Elle m'a certifié qu'il n'y avait aucune trace de blessures, pas de sang. Rien. Une Acromentula tue, mais elle laisse des marques sur le corps et la victime n'en n'avait aucune.
- Quelle est ton hypothèse, alors ?
Jimmy réfléchit un instant.
- Hagrid était à Gryffondor. Il était un des élèves les plus gentils de la promotion. Maladroit, affectueux, gaffeur... Pas meurtrier. Il adore les bêtes féroces, ça ne m'étonnerait pas qu'il ait gardé avec lui une Acromentula. Le Serpentard en a profité.
- Profité ? releva Minerva. Tu veux dire...
- Je ne sais pas, je te dis, répliqua Jimmy. Ce Serpentard était inquiétant. Brillant élève, mais il filait la chaire de poule. Les élèves de sa maison le vénéraient... Ou en avaient peur. Personne ne l'approchait, par terreur. Un jour, j'ai croisé son regard... j'ai eu l'impression qu'il lisait dans mes pensées. J'ai couru hors de sa vue et je ne me suis plus jamais approché de lui. J'ai gardé un souvenir des ses yeux froids, de son sourire figé, son regard calculateur, manipulateur, son teint pâle.
Silence. Puis :
- Tu veux savoir si je le crois coupable ? Je n'ai aucune preuve. Tu vas penser que je garde des préjugés contre lui, mais si tu l'avais rencontré, tu dirais la même chose. Oui je le crois coupable, parce que Hagrid ne commettrait jamais de meurtres et que c'est ce Serpentard qui l'a dénoncé. La baguette de Hagrid a été brisée et il a été expulsé du château. Après cette histoire, j'ai commencé à avoir des soupçons envers ce Serpentard, et je crois qu'il m'a surpris en train de l'observer avec méfiance. Mais il n'a rien tenté contre moi.
Minerva songea longuement à ce récit. Tout ça s'était déroulé il y a seulement cinq ans. Elle demanda :
- Si Hagrid était présumé coupable, comme se fait-il qu'il ait pu rester à Poudlard finalement ?
- Ça, c'est grâce à Dumbledore, sourit Jimmy. Je le soupçonne d'avoir suspecté le Serpentard également. Il pensait sûrement Hagrid innocent et a prié le directeur Dippet de le garder en tant que garde-chasse. Hagrid en est grandement reconnaissant au professeur de métamorphose.
Jimmy bailla et se leva en regardant l'heure.
- Il va être temps de se rendre au match. Tu viens ?
Minerva acquiesça puis demanda soudainement :
- Tu as dit que cette partie était la plus terrifiante. Pourquoi ?
Jimmy la regarda gravement et finit par répondre d'une voix sombre :
- Parce que si j'ai raison et que ce Serpentard est vraiment coupable, alors ça veut dire qu'il est en liberté quelque part dans le pays.
Il se dirigea vers la sortie et juste avant de franchir le passage, il ajouta :
- Et avant que tu ne me poses la question... Ce Serpentard s'appelait Tom Jedusor.

***

Le récit de Jimmy était complètement sorti de la tête de Minerva dès que le match avait commencé. Malgré la pluie, les supporters étaient présents. Elle aperçut Filius sur les épaules d'Alan, en train de l'acclamer comme des fous.
Très vite, le ton du jeu fut donné : il n'y aurait pas de quartier. Dès le début, un poursuiveur percuta violemment l'épaule de Minerva dans la quête du Souaffle. Mais la jeune fille avait réussi à attraper la balle rouge avant et, stupéfaite de l'avoir, fila vers les cercles de but.
- Et c'est McGonagall qui entame le jeu ! fit la voix du présentateur. Nous espérons tous qu'elle se sente moins angoissée pour ce match et nous fasse une belle performance !
- Compte sur moi, souffla Minerva avant d'accélérer.
Elle distança ses adversaires en un rien de temps et, arrivée dans la zone de tir, lâcha le Souaffle de toutes ses forces. La balle fila dans les airs et passa dans le cercle de droite sans que le gardien n'ait eu le temps de l'atteindre, sous le regard agréablement surpris de Minerva.
- Et les premiers points sont accordés à Gryffondor ! hurla le présentateur. McGonagall serait-elle déterminée à nous offrir un match à nous en mettre plein la vue ?
Stephen Hawks leva le pouce à Minerva avec un grand sourire.
Minerva se mit à enchaîner buts sur buts, passes décisives sur passes décisives si bien que le présentateur (et elle-même) n'en croyait pas ses yeux :
- McGonagall semble décidée à effacer son précédent match des esprits ! Aucune chance qu'on oublie celui qui se déroule sous nos yeux en tout cas ! On peut en venir à penser que le désastre du mois précédent n'était dû qu'à la malchance !
La peur, le stress, la malchance... Il pouvait mettre ça sur le compte de tout ce qu'il voulait, Minerva ne souhaitait qu'une chose : briller sur le terrain.
Stephen à sa gauche, Minerva surveillait du regard Potter qui détenait le Souaffle. Soudain, celui-ci s'éleva en chandelle en elle pensa immédiatement à la feinte de Porskoff. Elle se plaça en dessous de son coéquipier et alors qu'un poursuiveur fonçait sur Potter pour le désarçonner, Fleamont lâcha le Souaffle que Minerva rattrapa avec facilité. Il ne lui restait plus que quelques mètres avant la zone de tirs lorsqu'elle entendit une clameur désapprobatrice venant de chez les Gryffondor. Elle se retourna et vit avec horreur Potter basculer de son balai après s'être fait percuter par le poursuiveur Serpentard. Stephen arriva en catastrophe et agrippa Potter par la cheville. Minerva laissa tomber le Souaffle et vola le plus vite possible à leur secours. Gabriel était déjà arrivé ainsi que Jimmy, aussi, Minerva choisit plutôt de récupérer le balai de Potter au sol et de le lui ramener. Il marmonna un remerciement à son équipe qui le hissa sur le balai. L'arbitre siffla un pénalty en faveur de Gryffondor car le Serpentard avait éjecté Potter de son balai après que celui-ci ait lâché le Souaffle. Stephen tira le pénalty et marqua. 140 à 110 pour Gryffondor.
La foule s'excita, les Gryffondor huant Serpentard pour le coup bas et les narguant du pénalty offert tandis que les verts se défendaient en vociférant. Il y avait un tel boucan que Holly dut attirer l'attention sur elle en s'élevant dans le ciel. Dans son poing serré, se trouvait le vif d'or qu'elle avait attrapé sans que personne ne le remarque, trop préoccupés par la joute verbale des maisons ennemies.

***

Cette fois, Minerva profita amplement de la fête donnée en l'honneur de leur victoire. Elle fut chaudement félicitée, ses erreurs du match précédent oubliées ou tout du moins, réparées. Alan lui avait sauté dessus dès sa sortie des vestiaires.
Minerva avait rarement vécu une soirée aussi joyeuse, même si elle avait considéré l'alcool apporté par les septièmes années avec désapprobation.
- J'ai failli me casser quelque chose petite, disait Potter une bouteille à la main, j'ai bien le droit à un petit remontant !
Minerva avant secoué la tête, les lèvres pincées dans une moue sceptique mais avait passé le reste de la soirée en compagnie d'Alan et de Jimmy, qui allait et venait entre les élèves.

***

L'année se déroula sans anicroche, si ce n'est que les confrontations Serpentard/Gryffondor restaient violentes. Minerva s'était découvert non seulement une véritable passion mais également un réel talent en Quidditch. Le mauvais souvenir du premier match était dépassé, et les entraînements ardus qu'elle suivait avec assiduité lui permettaient de s’améliorer sans cesse. Elle était entrée en quelques mois dans le « top » dix des meilleurs joueurs de l’année.
Elle réussit ses examens de fin d’année de la même manière qu’en première année et rejoignit sa famille pour l’été. Avant de passer de l’autre côté du quai, Minerva se rassembla avec l’équipe de Gryffondor qui faisait ses adieux à Gabriel et Jimmy, tous deux partant de Poudlard pour vivre leur vie de sorciers diplômés. Gabriel allait tenter de continuer dans le Quidditch ou tenterait un poste au ministère dans le département des sports magiques. Jimmy quant à lui, disait qu’il allait faire des recherches.
- Des recherches sur quoi ?
Jimmy sourit à Minerva mais ne répondit pas. À la place, il se tourna vers son capitaine et posa une main sur son épaule :
- Tu vas devoir trouver deux nouveaux batteurs ! J’espère pour toi que tu n’auras pas des cas désespérés.
Il ajouta avec un clin d’œil que Minerva trouva triste :
- Ne faites pas de bêtises, je ne serais plus là pour vous surveiller !
Après les au revoir émotionnels, Minerva rejoignit sa famille à la gare King’s Cross.
Sa vie reprit sa routine habituelle : jeux avec Robert Jr, parties d’échec avec son père, papotages avec sa mère, disputes ridicules avec Malcolm… C’était une vie complètement différente de celle de Poudlard et Minerva trouvait cela reposant.
Pourtant il fallut bien retourner au château, sous l’œil maussade et jaloux de Malcolm qui peinait à attendre encore une année pour rejoindre sa sœur.
Minerva grimpa dans le train et se rendit bien vite compte avec désappointement que la plupart des compartiments étaient pleins. Elle en trouva un qui ne contenait qu’une jeune fille un peu rondelette. Minerva ouvrit la porte du compartiment et demanda :
- Je peux venir ici ?
L’autre fille acquiesça, faisant voler ses boucles marron. Elle avait les cheveux relativement courts qui formaient une sorte de casque autour du visage. Minerva lui sourit et hissa sa malle dans les filets avant de s’installer devant la fille.
- Je suis Minerva McGonagall, se présenta-t-elle.
La fille l’observa de ses yeux marron chaleureux et un petit sourire timide étira ses lèvres.
- Je m’appelle Pomona. Pomona Chourave. Je rentre en première année.
- Et moi en troisième. Deux de mes amis me rejoindront sûrement, cela ne te dérange pas ?
Pomona assura que non et plongea son regard dans la vitre, là où ses parents lui faisaient des signes de la main. Elle leur rendit leur salut avec un sourire triste. Minerva le nota et dit :
- Tu vas voir, Poudlard est génial. Le temps passe vite là-bas, tu retrouveras ta famille rapidement.
Le train s’ébranla et Chourave tourna son visage rond vers elle. Elle demanda :
- Elle te manque toi ?
- Souvent, assura Minerva, mais j’ai mes amis à Poudlard. Ils sont un peu comme ma seconde famille.
- Moi aussi je ressentirai ça ? s’enquit Pomona.
Minerva sourit.
- Sûrement.
À cet instant, le compartiment s’ouvrit sur Alan et Filius.
- Vous en avez mis du temps pour venir ! s’exclama Minerva en se levant.
- Ce n’est pas nous qui avons choisis de nous installer à l’autre bout du train, râla Alan en hissant sa valise et celle de Filius dans les filets. Bonjour sinon !
Minerva sourit, et serra ses amis dans ses bras. Elle les présenta à Pomona qui rosit sous leurs regards curieux. Filius s’assit à ses côtés et dit :
- Je suis à Serdaigle. Si tu me rejoins, tu verras comment cette maison est très intéressante.
Alan se pencha en avant et protesta :
- Non, elle ira à Gryffondor, chez les meilleurs !
Filius ricana tandis que Minerva levait les yeux au ciel.
- C’est vrai ! se défendit Alan. C’était la maison du professeur Dumbledore !
Les yeux de Minerva se mirent à briller à l’entente du nom de son professeur préféré. Alan le remarqua et se moqua :
- À te voir, on pourrait croire que tu passeras ta vie à ses côtés tellement tu l’adules !
Minerva croisa les bras et dit à Pomona :
- Ne les écoute pas. Toutes les maisons se valent.
- Sauf Serpentard peut-être … marmonna Alan.
- Serpentard est très bien, soupira Minerva, il y a juste quelques élèves là-bas qui… ne sont pas très recommandables disons.
En disant cela, elle pensait à ce fameux Tom Jedusor qui avait terrifié les élèves quelques années plus tôt. Devant le visage légèrement blanc de Pomona, elle s’empressa d’ajouter :
- Mais c’était la maison du grand Merlin !
Pomona eut un petit sourire et demanda :
- Et Poufsouffle ?
Minerva échangea un regard avec ses amis et répondit :
- On ne connaît pas trop de Poufsouffle, mais il est dit que ce sont les plus bons et généreux de tous.

***

- J’ai faim, grogna Alan en se cramponnant le ventre.
- Tu as toujours faim, répliqua Minerva. Maintenant tais-toi, j’essaie d’écouter le discours du directeur.
- Mais c’est le même tous les ans…
Il n’avait pas tort. Dippet ne variait pas les discours, à part quelques mots par-ci par-là.
Le professeur Dumbledore commença à énumérer les noms des premières années qui se faisaient repartir.
- Chourave Pomona !
Minerva se redressa en même temps qu’Alan qui en avait oublié sa faim.
À peine le Choixpeau eut-il frôlé les cheveux frisés de Pomona qu’il cria :
- Poufsouffle !
Alan grogna un « dommage » et Minerva sourit en suivant la petite fille qui rejoignait sa maison à pas précipités.

***

L’année se déroulait de façon merveilleuse. Pomona s’était liée d’amitié avec le trio et les quatre se retrouvaient souvent dans le parc pour discuter. Gryffondor enchaînait les victoires au Quidditch même s’il avait été difficile de dénicher deux bons batteurs pour remplacer Jimmy et Gabriel. Aux sélections, un seul avait été accepté, le deuxième, c’était Minerva qui l’avait remarqué. Il était en cinquième année, bien bâti, mais c’est surtout quand elle l’avait vu jeter un bout de parchemin dans un sac à plusieurs mètres de lui et réussir son tir, qu’elle avait parlé de lui à Potter. Celui-ci avait été sévère mais finalement, le garçon appelé Walter avait été choisi.
Les professeurs leur donnaient une masse considérable de travail à faire et plusieurs avaient du mal à tenir le rythme étant donné que deux matières avaient été rajoutées à leur emploi du temps. Minerva avait pris arithmancie et soin aux créatures magiques. Elle avait dédaigné la divination et d’après les dires d’Alan, elle avait bien fait.
- La dernière fois je me suis endormi tellement c’était ennuyant, disait-il en secourant la tête.
- Je te l’avais dit, répliqua Minerva.
Alan l’imita exagérément en répétant sa phrase et elle éclata de rire en lui donnant une tape sur le bras.
- Allez viens, on va manger.
Cela eut le mérite de réveiller Alan qui se mît à bondir devant elle.

***

Cela se déroula en mars, un mardi matin au petit déjeuner. Les élèves entamaient une nouvelle journée sous un soleil brillant. L'humeur était joyeuse.
Soudain, le courrier du matin surgit, la nuée de chouettes et hiboux l'accompagnant. Elle laissa Alan lire la Gazette du Sorcier et attendit son tour en mangeant son œuf.
Des murmures s'élevèrent dans la salle. Minerva leva la tête et observa les élèves qui, pour beaucoup d'entre eux, étaient horrifiés.
- Que se passe-t-il ? demanda-t-elle à Alan.
Mais celui-ci ne répondit pas. Il était blanc comme un linge.
- Alan ! Qu'est-ce qu'il se passe ?
Alors qu'elle allait lui arracher la Gazette des mains, une personne s'approcha dans son dos. Elle se retourna. C'était Potter. Elle ne l'avait jamais vu aussi secoué. Il lui tendit le journal et elle s'empressa de lire les titres qu'il lui montrait.
« La nuit dernière, aux alentours de 23 heures 11, le sorcier Jimmy Thomas a trouvé la mort dans sa maison de District Lane. Agé de dix-huit ans, il avait terminé ses études dans l'école de Sorcellerie Poudlard depuis quelques mois et n'avait pas commencé de travail. « Il disait faire des recherches », raconte Polly Gardner sa voisine, « quelles recherches, ça, personne ne le savait. Il restait très secret à propos de cela. »
La mort de Jimmy Thomas reste à ce jour, mystérieuse. Selon la mère du jeune homme, il n'avait pas d'ennemis, personne qui pouvait lui en vouloir.
Ancien batteur dans son équipe de Quidditch de Gryffondor, Jimmy Thomas manquera à beaucoup de personnes. »

Minerva abaissa lentement le journal. Ses mains tremblaient. Elle croisa le regard de Potter et les larmes lui vinrent aux yeux.
- Jimmy..., murmura-t-elle d'une voix rauque.
Potter la prit dans ses bras et elle s'accrocha à lui en sanglotant.
Elle avait toujours été plus proche de Jimmy que des autres. C'était lui qui lui avait rendu sa détermination au Quidditch, qui l'avait encouragée et qui avait cru en elle. Il avait été un véritable ami pour elle. Et il était parti.
Elle se détacha de Potter et courut en dehors de la salle.
Elle trouva refuge dans une salle de classe, celle du professeur Dumbledore.
C'est là qu'elle perdit la raison. Tout ce qu'elle voulait, c'était épancher sa douleur, sa colère sur tout ce qui tombait sous sa main. Elle détruisit avec sa baguette bureaux, chaises... Elle était trop aveuglée par le chagrin pour réaliser ce qu'elle faisait.
Finalement, quand il n'y eut plus rien à casser, elle se laissa tomber contre le mur et éclata en sanglots.
Le professeur Dumbledore la trouva là peu après. Il ne fit guère attention au chaos qui régnait dans la pièce et s'approcha doucement de Minerva. Celle-ci hoqueta en le voyant. Elle bredouilla :
- Je suis désolée... Désolée pour votre salle de classe...
- Ne vous inquiétez pas, répondit-il avec un léger sourire. Je suis certain que vous ne serez pas la dernière à faire ça.
Mortifiée, Minerva baissa la tête. Dumbledore s'agenouilla devant elle et murmura :
- Je sais ce que vous ressentez... Je sais aussi que c'est dur.
Minerva ne le contredit pas.
Dumbledore allait continuer lorsque la porte s'ouvrit une seconde fois. Mais cette fois, c'était le directeur Dippet lui-même qui apparut. Il parut pétrifié face au désastre matériel.
- Que s'est-il passé ici ? demanda-t-il.
- Ce n'est rien, assura Dumbledore en se redressant, cette jeune fille a seulement mal.
Dippet le regarda, les yeux écarquillés.
- Vous voulez dire que c'est elle qui a fait ça ?
- Eh bien, répondit Dumbledore avec amusement, je suis certain que cette technique d'apaisement doit être fort revigorante, mais je ne suis pas à ce point fou pour m'attaquer à ma propre salle de classe...
- Ce n'est pas drôle, professeur Dumbledore ! s'exclama Dippet. Cette jeune élève a détruit votre salle !
- Mais je ne lui en veux pas. Un coup de baguette magique et le tour est joué !
Pour illustrer ses propos, il fit un mouvement dans les airs et les meubles se réparèrent d'eux-mêmes.
Dippet secoua la tête.
- Là n'est pas la question. Je sais bien que Miss McGonagall est bouleversée, mais cela n'excuse pas son comportement qui vous manque de respect.
Minerva se leva et tortilla ses mains.
- Elle a demandé pardon pour cela, dit le professeur Dumbledore. L'affaire est close.
- Elle sera en retenue demain soir, répliqua Dippet. Cet acte ne peut rester impuni juste parce qu'elle est votre meilleure élève.

***

Minerva avait comme devoir de nettoyer les coupes de Poudlard dans la salle des Trophés.
En entrant, elle songea que dans deux cents ans, les élèves envoyés ici auraient encore plus de boulot qu'elle, le nombre de coupes allant croissant.
Le concierge lui avait donné un sceau d'eau, un chiffon et du produit moldu pour l'argenterie. Elle enfila des gants et s'attaqua à la tâche. Elle lisait chaque coupe. Certains avaient obtenus des résultats exemplaires et avaient été récompensés, deux avaient remporté le tournoi des Trois Sorciers quelques siècles auparavant, d'autres pour service rendu à l'école. C'était le cas pour la plaque argentée au nom de Tom Elvis Jedusor. Minerva stoppa son mouvement et observa la récompense.
« Ce Serpentard, était inquiétant. Brillant élève, mais il filait la chaire de poule. »
« Oui je le crois coupable, parce que Hagrid ne commettrait jamais de meurtres et que c'est ce Serpentard qui l'a dénoncé. »

La médaille était datée de 1943. Ainsi donc, Jedusor avait été récompensé pour avoir dénoncé Hagrid et son Acromentula...
Minerva hésita un instant, puis astiqua finalement la médaille. Le concierge vérifiait tout à la fin et la forcerait à terminer son travail si le nettoyage était mal fait.

***

L'enterrement était prévu pour le samedi. Toute l'équipe de Gryffondor y allait, même les deux nouveaux batteurs.
Walter, qui le remplaçait, avait déposé l'ancienne batte que Jimmy utilisait auparavant. Il y avait placé des fleurs et beaucoup d'élèves s'étaient rendus à côté des vestiaires pour suivre son exemple. La batte était désormais recouverte de gerbes colorées, et le vendredi, Walter avait reçu une nouvelle batte par hibou. Il avait dit d'une voix remplie d'émotions :
- Je n'utiliserais pas la batte de Jimmy Thomas. Je veux qu'elle reste dans l'état dans lequel il l'a laissée, ou du moins au maximum.
Minerva avait approuvé, la gorge serrée.
Le jour de l'enterrement était finalement arrivé. Minerva était habillée tout de noir pour l'occasion, si on pouvait appeler cela une occasion.
À la cérémonie, il y avait des amis d'enfance de Jimmy, sa famille, l'équipe de Quidditch de Gryffondor. Minerva n'eut aucun mal à repérer Mme Thomas. Elle avait les mêmes cheveux blonds cendrés et cette forme de visage identique, mais aujourd'hui détruit par la douleur.
- Où est Mr Thomas ? demanda-t-elle à son équipe.
- Il s'est barré quand il a appris que sa femme était une sorcière, répondit simplement Potter.
La cérémonie et la mise en terre furent affreusement longues. Minerva n'avait qu'une envie : quitter cet endroit au plus vite.
Après les paroles de condoléances à la famille, Minerva rejoignit l'équipe de Gryffondor qui devait se rendre ensemble à Poudlard. Mais du coin de l'œil, elle aperçut Potter partir sur la droite, d'un pas déterminé.
Hésitante, elle jeta un coup d'œil à son équipe qui s'éloignait, puis courut après son coéquipier.
- Potter ! s'écria-t-elle. Où vas-tu ?
Potter ne répondit pas, le regard dur fixé sur le lointain.
- Potter qu'est-ce que tu fais ?
- Je vais chez Jimmy, finit-il par dire.
Minerva trébucha en s'exclamant « quoi ? ».
- Je veux savoir pourquoi il a été assassiné.
- Assassiné ! Mais Potter, il était peut-être malade...
Fleamont se retourna brutalement vers elle et Minerva faillit le percuter.
- Malade ? répéta-t-il. Malade ? McGonagall, s'il avait été malade il aurait arrêté le Quidditch bien avant la fin de sa scolarité !
Minerva mit ses poings sur ses hanches.
- Et tu comptes faire quoi alors ?
- Il a dit qu'il faisait des recherches. Il ne m'a rien dit à ce sujet, pas un seul mot.
Minerva le considéra un instant. Ainsi, cela l'avait intrigué également.
- C'était un de mes meilleurs amis, continua Potter. Si je peux découvrir son assassin, crois-moi, je ferais tout pour l'arrêter.
Minerva acquiesça. Elle savait que Potter avait un caractère un peu jusiticer. À vrai dire, elle le voyait bien devenir Auror, mais cela n’avait jamais semblé faire partie de ses plans.
- Alors je viens avec toi, décida Minerva en lui lançant un air déterminé.
Elle s'attendait à ce qu'il refuse en partie à cause de son âge, mais à sa grande surprise, il hocha la tête.
- J'en étais sûr. Cela ne m'étonne pas de la part d'une fille qui en première année, savait déjà qu'elle allait faire partie de l'équipe de sa maison.
Il lui accorda un bref sourire, un de ses rares sourires. Cela fait plaisir à Minerva. Un sourire de la part de Potter arrivait très peu souvent et il était encore plus plaisant d'en recevoir un, car elle savait qu'elle le méritait. Il ne souriait aux autres que lorsque c'était vraiment nécessaire.
Il lui tendit une main et Minerva l'attrapa avec appréhension. Elle n'avait jamais transplané. Elle n'eut pas le temps de le prévenir que déjà, elle se sentit soulevée du sol, tirée par le nombril d'une façon plutôt désagréable. Ce fut rapide, mais son retour brutal sur le sol lui donna la nausée et elle crut qu'elle allait rendre son dernier repas.
- Ça va ? fit Potter. Ce n’est jamais agréable la première fois.
- Je ne te le fais pas dire, éructa-t-elle.
Après un moment, elle se redressa et se figea. Elle était devant une petite maison abandonnée, sombre. Elle n'eut aucun doute sur la personne qui la possédait. Ou qui l'avait possédée. Elle se demanda un bref instant comment Jimmy avait pu acquérir une maison sans recevoir de salaire avant d’écarter sa pensée rapidement, la réalité la frappant à nouveau.
- C'est ici que ...?
Potter hocha la tête, silencieux.
- Je suis venu le voir aux vacances de Noël. Je te dis, il ne craignait rien, n'était pas malade. Il souriait, riait.
Minerva pinça les lèvres. Elle croyait de plus en plus à sa théorie de l'assassinat.
Potter s'avança devant la porte et l'ouvrit sans qu'elle ne montre aucune résistance. Minerva le suivit d'un pas anxieux.
L'endroit était plutôt petit, mais il suffisait amplement pour un jeune vivant seul. Mais ce qui marqua Minerva en tout premier lieu, c'était le chaos qui y régnait. Les meubles avaient été renversés, il y avait des trous dans les murs, la cuisine était saccagée, certaines vitres brisées ...
Cela éliminait une quelconque maladie mortelle.
- Au moins il s'est battu, murmura d'une voix rauque Potter, exprimant le fond de la pensée de Minerva.
Elle s'avança de quelques pas, ne s'étant jamais imaginée qu'il serait aussi dur de venir ici.
C'était dans le salon que la scène fatale avait été la plus violente, d'après les meubles détruits. Même la cheminée avait pris des coups. C'était forcément des sortilèges qui avaient fait tout ça, en déduisit Minerva alors qu'elle examinait l'état de l'âtre. Potter était dans la cuisine.
Un tas de cendres attira son regard. Elle fronça les sourcils. Qui disait cendres, disait feu moldu. Or, Jimmy étant sorcier, il aurait créé un feu de sorciers : qui chauffe mais ne brûle pas. Pas besoin de bois, de journaux. Juste de la magie. Alors pourquoi y avait-il autant de cendres ?
Un bout de papier dans le fond de l'âtre fit tressauter son cœur. Elle tendit un bras tremblant et le prit entre ses doigts. Il était roussi sur les bords mais Minerva pouvait aisément lire les lettres « SOR » dessus. Cela pouvait être « trésor », « sortilège » ou autres. Mais les lettres avaient été écrites en majuscules. Comme un nom de famille. Comme...
« Ce Serpentard s'appelait Tom Jedusor. »
Minerva hoqueta et lâcha le bout de papier. Potter s'approcha.
- McGonagall ? Ça va ? T'as trouvé quelque chose ?
Mais Minerva ne répondit pas tout de suite, plongée dans ses souvenirs.
« Après cette histoire, j'ai commencé à avoir des soupçons envers ce Serpentard, et je crois qu'il m'a surpris en train de l'observer avec méfiance. »
Elle leva des yeux vides vers Potter qui s'accroupit immédiatement devant elle, le regard inquiet.
- Il avait un ennemi...
- Quoi ?
- Il avait un ennemi, répéta Minerva d'une voix blanche.
Potter fronça les sourcils et demanda :
- Qui ça ?
Minerva déglutit et répondit :
- Tom Jedusor.
Cette fois, ce fut Potter qui pâlit. Par son âge, Minerva avait déduit qu’il avait connu Jedusor quatre ans, assez pour en garder un fort souvenir.
- « Mais il n'a rien tenté contre moi », dit Minerva. C'est ce qu'il m'a dit après que Jedusor ait deviné que Jimmy avait des soupçons sur sa culpabilité.
- Quelle culpabilité ?
- Le monstre qui a tué cette née-moldue. Jimmy pensait que c'était ce Jedusor qui commandait ce monstre.
Potter fit signe qu'il comprenait et Minerva continua :
- Si Jimmy avait des soupçons, alors c'était sûrement sur ce Jedusor que se portaient ses recherches. Mais Jedusor avait des doutes sur les recherches de Jimmy.
- Il ne l'a pas attaqué quand il était à Poudlard évidemment, fit Potter. Dumbledore doutait également de l'innocence de Jedusor, je l'ai remarqué. Un deuxième meurtre... Ça aurait été trop et Jedusor aurait été soupçonné.
Minerva acquiesça, puis soudain, elle sentit son cœur se glacer. Une phrase de Jimmy lui revint en mémoire.
« Parce que si j'ai raison et que ce Serpentard est vraiment coupable, alors ça veut dire qu'il est en liberté quelque part dans le pays. »
- Il savait... murmura-t-elle.
- De quoi ?
- Il savait ce qui l'attendait en dehors de Poudlard.
Elle lui répéta ce que Jimmy lui avait dit et reprit :
- Je pensais qu'il était sombre parce que Jedusor était en liberté... Mais c'était aussi parce qu'il savait que hors de Poudlard, il allait être traqué.
- Par Merlin..., souffla Potter. Pourquoi n'a-t-il rien dit ?
Minerva ne répondit pas. D'une certaine façon, il les avait prévenus.
« Ne faites pas de bêtises, je ne serais plus là pour vous surveiller ! »


Pardon Perri, je me suis sentie mal quand t'as dit la dernière fois que t'aimais bien Jimmy :oops:
J'espère que ça vous a plu, bisous :)
Perripuce

Profil sur Booknode

Messages : 1226
Inscription : lun. 11 mars, 2013 7:13 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par Perripuce »

J'ai lu que le titre du chapitre je tremble déjà aaaah
(je peux pas commenter maintenant sorry gros WE mais AAAAAH)
Cazolie

Profil sur Booknode

Messages : 3797
Inscription : mer. 21 nov., 2012 3:03 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par Cazolie »

PtiteCitrouille a écrit :Coucou !! J'espère que tout le monde va bien !
Hier j'ai reçu un colis de ma famille avec plein de nourriture française, du fromage.. j'étais en manque, c'était tellement un cadeau tombé du ciel *-* :lol:
Bref, je vous laisse avec le chapitre 3 de Minerva McGonagall, en espérant qu'il vous plaira !

Petite précision avant, parce que je pense que y a eu une confusion dans le chapitre précédent: si l'atmosphère change dans la famille McGonagall c'est parce que Robert a découvert l'héritage sorcier de sa femme et de ses enfants, je conçois que c'était pas très clair, mais j'y reviens dans un prochain chapitre :) ça explique pourquoi Minerva connaissait le Quidditch par exemple. (De toute façon il aurait été impossible de cacher la sorcellerie chez trois bébés)

Bonne lecture !


YOOOO me revoilà, désolée pour le retard de commentaire maiiis me voilà !
Je comprends tellement pour la nourriture française, je pense qu'on mange mieux en Allemagne qu'en Irlande mais franchement, niveau fromage... y a que nous qui valons quelque chose de toute façon :lol:


Chapitre 3 : Fleamont Potter

Minerva était dans la salle commune, en pleine lecture d'un livre de métamorphose. Une partie de l'équipe de Quidditch était dans les canapés. Deux astiquaient leur balai, dont Fleamont Potter. Bien que passionnant, elle abandonna son livre pour admirer les balais qui brillaient sous la lueur des flammes de la cheminée. Fleamont surprit son regard et lui dit :
- Rêve pas petite. C'est pas pour les premières années.
Minerva lui renvoya un regard impassible.
- Les premières non, mais les deuxièmes, oui.
Le reste de l'équipe s'était mis à les écouter. Fleamont éclata de rire.
- Tu comptes te présenter l'année prochaine ?
- Bien sûr, répliqua Minerva les dents serrées, comme ma mère.
- Et qui est ta mère ?
- Isobel Ross.
Potter secoua la tête. Ca fait bizarre de voir cette phrase alors que c'est pas James haha
- Connais pas.
- Moi si, intervint un des batteurs de sixième année, un certain Jimmy Thomas.
Celui-ci la considéra d'un œil intéressé.
- Ta mère est Isobel Ross ?
Minerva confirma d'un hochement de tête et Thomas se tourna vers son capitaine.
- C'était la capitaine de l'équipe des Serdaigle il y a un peu moins de quinze ans. Elle était gardienne et une des meilleures joueuses de sa décennie. Serdaigle a gagné la finale face à Serpentard lorsqu'elle était en septième année. L'année où elle est devenue capitaine figure toi. Trop stylééééééééééééééééééééééée
- Comment tu sais tout ça toi ? demanda Fleamonten haussant un sourcil. Jaloux d'avoir été pris en défaut Potter ? :lol:
C'était justement la question que Minerva se posait. Jimmy répondit tout en continuant d'astiquer son balai :
- Mon oncle était à Gryffondor en même année qu'elle. Ils ont perdu la demi-finale face à son équipe. Il a eu du mal à le digérer mais il m'a dit qu'il n'avait jamais vu un gardien aussi compétent. Bim bim bim bien joué Isobel
Il fit un léger hochement de tête à Minerva. Fleamont ne dit rien durant un instant puis haussa les épaules.
- Peu importe, je ne te prendrais pas grâce à ta mère. Il te faudra faire tes preuves, petite.
- Compte sur moi, siffla Minerva en claquant son livre d'un geste sec.
Elle se leva, se dirigea vers son dortoir, puis se retourna en lançant :
- Et ne m'appelle pas « petite » ! Pouahahah, j'imagine très bien Euphemia débarquer à ce moment-là et se moquer de Fleamont pendant des heures parce qu'il s'est fait rembarré

***

Minerva se passionnait pour la métamorphose. Bien sûr, elle adorait toutes les matières, mais celle-ci était la plus complexe et c'était dans laquelle elle excellait le plus. Le professeur Dumbledore PUISQU IL EST PROFESSEUR DE METAMORPHOSE N EST CE PAS l'avait remarquée et ne tarda pas à avoir une légère préférence pour elle. Alan était également un bon élève malgré le fait qu'il soit né-moldu. Un nouveau monde s'offrait à lui et il n'hésitait pas avaler des bouquins pour en savoir le plus possible sur la sorcellerie. Mais il avait quand même plus de mal à la pratique, surtout en métamorphose. Minerva se faisait un plaisir de l'aider dans la salle commune. Filius, quant à lui, se faisait un devoir d'être le meilleur en sortilèges. Ils sont choux tous les trois
L'année se déroula du mieux possible et il fallut un jour rentrer chez soi.
Les trois amis étaient déçus de se quitter mais se promirent de s'écrire autant qu'ils le pouvaient.
Les retrouvailles entre Minerva et sa famille furent joyeuses. Bien entendu, Isobel n'avait pas été déçue que sa fille aille à Gryffondor. Au contraire, elle était très fière que Minerva apporte une touche de variété dans la famille. Malcolm avait pris un an, et disait sans cesse « encore deux ans, et je serais à Poudlard ! »
À la maison, Minerva s'occupait beaucoup de Robert Jr. À tel point que Malcolm se plaignait que lui, n'avait pas reçu toutes ces attentions étant jeune.
Minerva continua à jouer aux échecs avec son père. Il lui arrivait des fois de gagner, mais elle soupçonnait son père de faire exprès de mal jouer à certains moments.
La cohésion familiale était parfaite et Minerva ne savait si elle préférait être avec sa famille ou à Poudlard. Elle est trop mignonne. J'aime trop cet intérieur familial que tu dépeins :)

***

La deuxième année était des plus importantes pour Minerva car elle allait enfin pouvoir se présenter aux sélections de Quidditch. La date fut placardée sur le tableau d'informations et Minerva dut jouer des coudes pour voir. Les sélections auront lieux le vendredi soir, après les cours. Ca me manque le Quidditch. J'ai détesté écrire les matchs pourtant :lol: Mais dans les films c'est trop stylé (et quand les autres les écrivent hahaha)
Devait-elle acheter un balai ou en emprunter un à l'école ? Et si elle en achetait un et qu'elle n'était pas prise ? Tant pis, au pire elle l'utiliserait pour se déplacer. Elle espérait juste que sa mère ne lui donnerait pas son Brossdur 1 ... Elle l'avait déjà essayé, et c'était clairement une épave. Les meilleurs aujourd'hui étaient les Comètes 260 et les Brossdur 5. Mais un Feuopoudre serait sûrement moins cher après tout ... Tu l'as inventé celui-là ? Bien joué haha
Elle envoya une lettre à ses parents et deux jours plus tard, elle reçut un colis en plein milieu de la Grande Salle. Sachant que son balai se trouvait emballé là-dedans Elle est plus perspicace que tous les Gryffondors de l'époque d'Harry. Je te jure on s'est tellement marrés pendant le marathon, ils font trop genre qu'ils savent pas ce que c'est dans le film :lol:, elle arracha la lettre qui y était accrochée et la lut rapidement :

Ma chérie,

Considère ceci comme ton cadeau d'anniversaire en avance,
Avec tout notre amour,
Maman et papa.


Elle tendit une main tremblante vers le paquet, consciente des regards fixés sur le balai. Puis d'un geste brusque elle retira le papier et ... poussa un immense cri de joie en voyant le Brossdur 5 qui brillait de tous ses feux sous ses yeux. Il y eut des sifflements approbateurs et des regards pleins d'envie. La voix de Fleamont retentit derrière elle :
- Tu veux vraiment cette place dans l'équipe, n'est-ce-pas ?
Minerva lui rendit un regard déterminé. Fleamont ajouta :
- Il nous manque un poursuiveur et un attrapeur. Si tu viens pour être gardienne, tu peux rester dans la salle commune.
Minerva plissa ses yeux verts et ne cilla pas.
- Je serai là. TANT DE DETERMINATION elle est trop cool
Fleamont resta immobile un instant avant de lui tourner le dos et de retourner à sa place.

***

Le vendredi soir, Minerva ne tenait plus en place. Il lui restait une demi-heure avant le début des sélections, aussi, elle décida de se rendre tout de suite sur le terrain. Filius et Alan décidèrent de l'accompagner pour l'encourager. Ah ils sont trop trop choux
Ils se quittèrent au moment où Minerva avait le plus l'impression qu'elle allait tourner de l'œil.
Les membres de l'équipe étaient déjà présents. Minerva aperçut Potter qui discutait avec Jimmy Thomas. Le premier lui lança un regard calculateur tandis que le second la salua d'un hochement de tête. Jimmy étant batteur, Minerva chercha son coéquipier et le trouva, jouant avec sa batte. Elle reconnut le garçon comme étant Gabriel Ferguson un septième année. Le gardien et le deuxième poursuiveur discutaient ente eux. C'étaient Elliott Joburgh et Stephen Hawks.
Elle resta un moment immobile, n'osant pas aller voir aucun d'entre eux. Pas de fille avec qui se rapprocher et elle ne connaissait et ressentait une marque de respect qu'envers Jimmy, sauf qu'il parlait avec Potter. Les autres discutaient entre eux, ne faisant pas mine d'aller lui parler, et le batteur seul ne la rassurait pas alors qu'il fouettait l'air avec sa batte. Tu m'étonnes hahaha pas le moment de se faire assommer
Mais elle n'eut pas à hésiter plus longtemps car les autres élèves arrivaient au compte goutte. Quand tout le monde fut présent, l'équipe de Quidditch se rassembla face aux prétendants aux titres proposés. Le fait qu'il n'y ait que deux postes libres avait réduit les compétiteurs, ce qui n'était pas pour déplaire à Minerva, même si elle aimait les défis coriaces.
- Bien, vous êtes tous là ? fit la voix grave de Fleamont. Parfait. Tout d'abord, ceux qui ne prétendent pas aux postes de poursuiveur ou d'attrapeur, vous pouvez partir. Ceux qui ne sont là que pour la gloire, également. Et ceux qui ne savent pas monter sur un balai, par pitié, ne nous faites pas perdre notre temps. Son petit-fils aurait dû faire le même tri quand il est devenu capitaine
Personne ne bougea ce qui sembla être une consolation face aux regards pour la plupart terrifiés que leur lançaient les prétendants.
Le capitaine sépara le groupe en deux : d'un côté, ceux qui souhaitaient être poursuiveurs, de l'autre les attrapeurs. Minerva se dirigea dans le premier groupe.
Elle s'était entraînée avec ses parents. Sa mère lui avait enseigné le vol assez tôt avec son propre balai qui, même s'il était vieux, maintenait la route. Son père lui avait lancé un ballon moldu appelé « ballon de football » et Minerva s'était entraînée à le rattraper, d'abord à terre, puis au vol, et enfin en mouvement. Elle se sentait prête. Elle espérait juste que la pression n'allait pas lui faire perdre ses moyens. Certains apprennent le piano dès leur plus jeune âge, d'autre le Quidditch :lol:
La sélection débuta par les attrapeurs. Ils n'étaient que cinq à tenter le coup, soit trois de moins que pour les poursuiveurs. Trois d'entre eux étaient à niveau égal et attrapèrent le vif d'or avant les dix minutes du temps imparti. Le quatrième échoua tout simplement. Quant à la cinquième, Holly Harpen, ce fut celle qui marqua le plus l'esprit de Minerva. Elle n'attrapa pas le vif d'or. Elle avait pourtant bien débuté. Sa course était fluide, son air concentré, elle filait dans les airs et ne faisaient pas d'erreurs de débutant. Le vif d'or avait alors fusé vers le sol et Holly n'avait pas hésité à le suivre. Elle était descendue en chandelle mais arrivé un moment, avait dû remonter avant le vif, car elle aurait percuté le sol si elle avait continué. Le vif ne s'était plus montré et le temps s'était écoulé. Minerva n'avait pas loupé le regard atrocement déçu de Holly. Un rapport avec l'équipe des Harpies ?
Puis ce fut au tour des poursuiveurs. Minerva ne fit pas attention aux quatre premiers, trop concentrée sur son futur passage. Puis son nom fut appelé. L'exercice consistait à échanger des passes avec le poursuiveur d'en face.
Quand le Souaffle arriva elle positionna ses mains en avant, comme elle faisait avec son père. Seulement, la balle lui échappa des mains et tomba au sol. Elle se rendit compte que cette balle-ci était plus petite que le ballon de football. Stephen, en face, haussa les sourcils et désigna la balle du menton.
Minerva la ramassa en rougissant de honte et de frustration. Elle croisa le regard dubitatif de Potter et cela la mit en colère. Elle palpa la balle sur toute la surface pour s'habituer à la taille puis la renvoya à Stephen. Il fut surpris de sa force. Ils s'échangèrent ainsi plusieurs passes et Minerva se sentit plus soulagée. Elle maîtrisait la balle et espérait que Potter ne tiendrait pas compte de son erreur du début.
La deuxième épreuve fut les tirs. Cinq tirs, le but était d'en marquer le plus possible. Maintenant qu'elle était habituée à la balle, Minerva n'eut aucun mal à passer cette épreuve. Elle marqua avec brio les cinq tirs. Elle vit que Potter semblait étonné et cela la satisfît au plus haut point. Pouehehehe c'est tellement une vraie Gryffondor
La troisième épreuve était la plus compliquée. Il fallait cette fois jouer avec les deux autres poursuiveurs Franchement ça me stresserait trop ça, je déteste les sports d'équipe de base mais je peux pas penser à quelque chose de plus angoissant que se passer une balle sur un balai . Minerva se fit attentive de tous les côtés, parée à recevoir la balle, prête à effectuer une combinaison, n'importe quoi ... VOILA C EST HYPER STRESSANT Elle marqua quelques buts, et pensa avoir réussi. Elle n'avait pas fait tomber la balle, ses passes avaient été correctes, elle n'avait pas été en retard sur les deux poursuiveurs et avait à chaque fois vu ce qu'ils souhaitaient faire.
Et alors qu'elle pensait que c'était fini, le capitaine laissa les deux groupes formés, aligna les attrapeurs face aux poursuiveurs et s'adressa à ceux-ci :
- Maintenant, dites-moi qui vous choisiriez comme attrapeur. C'est votre dernière épreuve. Je veux savoir si vous êtes capable de reconnaître le talent d'un joueur là où il y en a et si vous vous y connaissez en Quidditch, et pas seulement à votre posteElle va tellemnt choisir Holly. Sachez que votre choix ne nous fera pas changer d'avis sur l'attrapeur, nous avons déjà délibéré. Par contre, nous ne l'avons pas encore fait pour vous. Maintenant, mettez-vous face à l'attrapeur que vous jugez être le meilleur.
Minerva déglutit et se plaça en face de Holly qui parut extrêmement surprise. AHA
- Que fais-tu ? chuchota-t-elle. Je n'ai pas attrapé le vif d'or !
Minerva lui répondit d’un simple sourire qu’elle espérait confiant.
Un des poursuiveurs, en la voyant se diriger d'un pas sûr vers Holly l'imita, mais Potter semblait l'avoir remarqué. Minerva ne pouvait pas lui retirer le fait qu'il était très observateur.
- Stevens, dit-il, pourquoi Harpen ?
Ledit Stevens (qui n'avait pas excellé aux épreuves précédentes), rougit jusqu'à la racine des cheveux.
- Heu...
Il fut incapable de répondre et Potter le pria de s'écarter un peu. Personne n'avait besoin de traduction : c'était fini pour Stevens.
L'attrapeur qui n'avait fait que errer sur le terrain sans jamais trouver le vif ne fut choisi par aucun, alors que tous les autres poursuiveurs avaient porté leur choix sur les trois autres. Lorsque Potter posa la même question pour chaque poursuiveur, tous répondirent par :
- Il a une certaine aisance sur son balai.
Et par des :
- Il a attrapé le vif d'or.
L'un d'entre eux ajouta même :
- C'est utile, non ? C'est pas brillant brillant tout ça
Potter ne rit pas. Il se tourna vers Minerva et posa la même question. Minerva réfléchit un instant, prenant son temps, et finit par répondre :
- Elle a maîtrisé tout du long son balai, dans n'importe quelle circonstance, même quand le vif à piqué en chandelle. Holly l'a suivi sans hésitation. Un attrapeur se doit d'avoir de la témérité.
- Mais trop de témérité peut faire pêcher, observa Potter.
Minerva ne se démonta pas.
- Sauf qu'elle s'est redressée à temps. Elle a échoué à attraper le vif d'or, certes, mais il y a toujours une autre chance en match. Elle n'avait aujourd'hui que dix minutes. En percutant le sol ainsi, les chances de se relever se réduisent aux trois quart. Un attrapeur KO ne sert à rien. Des fois, il faut accepter la défaite dans un duel, et prendre sa revanche plus tard.
Il y eut un léger silence. Potter reprit la parole :
- Tu sais que si tu te trompes, tu ne seras pas prise ?
- Si je ne suis pas prise, riposta Minerva du tac au tac, c'est que Holly ne l'a pas été non plus. Et je ne veux pas faire partie d'une équipe qui ne voit pas le talent que possède Holly. BIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIM elle a un esprit telelment sharp je l'aime, tu l'as très bien rendue
Second silence vite brisé par Stephen qui émit un sifflement admiratif. Potter fixa un long moment Minerva qui ne broncha pas. Puis il dit :
- L'attrapeur de cette équipe sera Holly Harpen et le poursuiveur, sera une poursuiveuse. Minerva McGonagall. WOUHOU

***

Le premier match de Quidditch de la saison arriva rapidement, et la tension avec. Serdaigle et Gryffondor n'étaient pas des maisons où les clivages étaient importants mais en Quidditch, c'était clairement la guerre. Minerva se demanda si cela avait un lien avec sa mère et son équipe. Quoiqu'il en soit, la semaine avant match ne fut pas facile pour Minerva qui vivait cette animosité pour la première fois. Mais Filius semblait le plus torturé. Il ne savait s'il devait supporter sa maison ou son amie. Oh kiki Minerva lui avait bien conseillé d'être avec les Serdaigle pour éviter les problèmes mais Filius en avait décidé autrement : il s'était mis à encourager Minerva en privé, et Serdaigle en public (quand c'était vraiment utile).
Aux entraînements, Minerva était très proche de Holly. Étant les deux seules filles, elles s'encourageaient souvent quand c'était nécessaire.
- Tu sais s'il y avait d'autres filles avant ? demanda un soir Minerva à Holly.
La jeune attrapeuse était en troisième année et avait une connaissance plus vaste de la composition de l'équipe.
- Helen Carter était attrapeuse les années auparavant, répondit-elle, elle était très douée ... Et l'autre poursuiveur était son frère jumeau Ross.
Elle avait tourné ses yeux bleu nuit vers Minerva et avait ajouté :
- Leur départ a inquiété les Gryffondor parce qu'ils étaient loin d'être mauvais. Nous devons faire à tout prix nos preuves au prochain match.

***

- Bienvenue au premier match de la saison opposant Serdaigle face à Gryffondor ! Les bleus possèdent toujours leur équipe tandis que leurs adversaires ont dû sélectionner un nouvel attrapeur et nouveau poursuiveur !
Minerva sentit Holly se crisper à ses côtés. L'attrapeur était d'une importance capitale dans le match. En tant que nouvelle, si elle n'attrapait pas le vif, il y avait de grandes chances que Serdaigle gagne. Leur équipe était douée et Gryffondor ne remporterait pas le match uniquement grâce aux poursuiveurs. Minerva prit le poignet de son amie entre ses doigts et le serra de réconfort. « Tout ira bien ». Elle est plus sympa que Dubois pour le premier match d'Harry
La pièce dans laquelle ils se trouvaient était plongée dans le noir et seule une lumière tamisée permettait de distinguer les visages tendus des joueurs. Dans quelques secondes, les portes en face s'ouvriraient, et il serait temps d'enfourcher les balais et de se lancer en dehors. Minerva pouvait entendre les cris des supporters de l'autre côté. Potter, tout aussi anxieux que les autres, dit :
- Mettez-vous en formation.
Cette formation était l'ordre dans laquelle ils allaient arriver. Il y en avait une multitude, tout dépendait de qui était le capitaine, car celui-ci devait se placer en premier. Potter se plaça donc devant les autres. Les poursuiveurs se portaient à ses côtés de façon à arriver en flèche, Potter sur la pointe. Derrière eux, côte à côte, se tenaient les batteurs, puis encore derrière, se rangeait l'un derrière l'autre le gardien et enfin l'attrapeur.
Minerva se tenait donc à la gauche de Potter, légèrement en retrait. Celui-ci se tourna vers eux.
- Vous savez tous ce que vous avez à faire. Gagner le match. Préoccupez-vous de votre rôle et tout ira bien. Harpen et McGonagall, jouer comme aux entraînements, c'est votre premier match et un des plus importants. Bonne chance à tous.
À peine eut-il le temps de reprendre sa place que les portes s'ouvrirent et que les acclamations explosèrent les oreilles de Minerva. Ils enfourchèrent tous leur balai d'un même mouvement et tapèrent du pied le sol et s'élevèrent. Ils s'élancèrent dans le stade sous la voix du présentateur tandis qu'ils faisaient leur tour de stade. J'adore cette scène dans le 1, quand les portes s'ouvrent sur le public et tout. Tu rends ça très très bien !
- Et voici l'équipe de Gryffondor composé du capitaine et poursuiveur Fleamont Potter ! À ses côtés, Stephen Hawks et leur nouvelle recrue Minerva McGonagall ! À leur suite, vous les connaissez, Jimmy Thomas et Gabriel Ferguson ! Puis viennent leur gardien Elliott Joburgh et une nouvelle attrapeuse Holly Harpen ! Nous verrons si les choix de nouvelles recrues aussi jeunes ont été judicieux ! Pas cool le commentateur
Minerva serra les dents en se promettant de montrer à tous qu'elle méritait sa place dans l'équipe. Leur tour terminé, l'équipe se plaça face aux Serdaigle. Potter serra la main du capitaine adverse puis le coup de sifflet retentit dans le stade.
Fleamont fusa mais échoua à attraper le Souaffle le premier. Holly s'éloigna et entreprit de faire des tours lents, attentive aux moindres mouvements. Minerva ne fit plus attention aux batteurs et à son amie et se concentra dans sa poursuite du joueur adverse qui s'était emparé de la balle. Avec une accélération, elle lui fit une queue de poisson pour lui bloquer la route. Cela suffit à le perturber et Stephen en profita pour lui soutirer la balle en tapant dedans. Le Souaffle tomba et fut rattrapé par Potter plus bas qui fila vers les cercles adverses.
Il tira mais le gardien arrêta le tir avec son genou et un Serdaigle attrapa le Souaffle sous les applaudissements des supporters bleus. Serdaigle marqua les premiers points du match.
Soudain, Minerva aperçut Holly venant dans sa direction. Elle cherchait toujours le vif d'or, sauf qu'elle ne vit pas le Cognard qui fusait dans son dos à toute allure. Minerva se rua vers elle et avec une rotation de son balai, elle frappa le Cognard qui changea de trajectoire. Bien jouééééééééééé
- Oh mais McGonagall vient de sauver son attrapeur d'une chute certaine ! fit la voix du présentateur surprise.
Potter rejoignit Minerva avec un air furieux sur le visage.
- McGonagall ! beugla-t-il. Tu n'es pas batteuse à ce que je sache ! Retourne à ton poste, Serdaigle vient de nous mettre dix autres points dans la vue ! On ne peut pas jouer à deux contre trois !
Minerva se mordit la lèvre et s'empêcha de répliquer. S'il fallait s'expliquer avec le capitaine, elle le ferait à la fin du match.
Un peu plus tard, elle parvint à intercepter le Souaffle en plein vol et tenta de marquer. Elle loupa le cercle d'un bon mètre. Elle remarqua l'air excédé de Potter mais Stephen lui lança un :
- Le prochain rentrera McGonagall ! T'en es capable ! Décroche pas ! Brave type
Mais la chance ne fut pas de son côté. Elle n'eut pas d'autres occasions pendant un moment. Le score était de 50 à 30. Le pire moment du match arriva dix minutes après son tir raté. Alors que Serdaigle avait marqué 30 points de plus et que Gryffondor avait cruellement besoin de remonter, Potter eut une occasion en or. Aucun défenseur, juste lui contre le gardien. Minerva était venue plus loin à sa gauche, au cas où un Cognard le percutait et qu'il perdait le Souaffle. Fleamont tira et le Souaffle passa un cercle. Les cris de joies des Gryffondor furent stoppés par le coup de sifflet de l'arbitre qui signala une faute. Il cria :
- Le but non compté ! Deux poursuiveurs dans la zone de tirs est interdit et annule le point !
Minerva baissa les yeux ... Et s'aperçut qu’effectivement, elle avait dépassé la ligne blanche qui délimitait la zone du gardien. Oho....
- Il semblerait que McGonagall ait quelques difficultés pour son premier match, fit la voix du présentateur. Serait-ce le stress ?
Minerva avait envie de pleurer. Je la comprends je me sens trop mal pour elle :O Elle avait l'impression que le stade entier avait les yeux rivés sur elle et ricanait dans son dos. Elle n'osa même pas croiser le regard de Potter qui fulminait. Seulement, elle eut du mal à garder la tête froide lorsqu'il demanda un temps mort. Elle allait déguster.
- Bordel mais qu'est-ce que tu fous McGonagall ! hurla Potter.
Minerva baissa la tête.
- Serdaigle nous explose de soixante points !
- Elle fait ce qu'elle peut ..., intervint timidement Holly.
Peut-être n'aurait-elle pas dû. Fleamont se tourna vers elle :
- Et toi tu ne peux pas trouver ce fichu vif ? Le match a commencé depuis plus d'une heure et demie !
Minerva redressa la tête, hérissée de colère.
- Je t'interdis de t'en prendre à elle ! cracha-t-elle. Si le vif d'or n'apparaît pas elle n'y peut rien ! Tu as des problèmes avec moi alors tu les règles avec moi !
Fleamont lui jeta un regard venimeux tandis que le sifflet de fin de temps mort retentissait. Il se tourna vers Holly :
- Désolé Harpen, mais je t'en prie, fais en sorte d'attraper ce vif, ce n’est pas avec McGonagall qu'on va prendre de l'avance ...
Et il s'éloigna sur son balai, laissant Minerva en colère mais surtout désemparée.
Le match se déroula comme au début : Gryffondor parvenait à maintenir l'écart sans pour autant réussir à dépasser les quarante points qui les séparaient de Serdaigle. Minerva n'eut la balle que très peu souvent. Elle n'osait plus aller au tir et préférait faire la passe même quand elle avait une occasion.
Soudain, elle entendit une clameur chez les supporters et elle comprit que ça venait des attrapeurs. Ça ne pouvait pas être la conséquence de sa passe à son coéquipier... Elle se retourna et distingua deux formes bleue et rouge filant vers le sol, bras tendu sur une petite boule dorée que Minerva pouvait deviner et non voir. Tout à coup, Holly pivota sur son balai, se retrouvant dos au sol et fit un geste brutal de la main avant de tenter un redressement complexe. Trop complexe car ses doigts glissèrent sur le manche et elle tomba à terre. Bien que la chute n’ait pas été haute, la foule retint son souffle, effrayée. Puis un bras se dressa de la forme inerte de Holly, une lueur dorée au bout du poing. Le présentateur réagit le premier :
- Holly Harpen vient de sauver l'équipe de Gryffondor en attrapant le vif d'or ! Gryffondor l'emporte avec un score de 210 à 100 ! WOUHOUUUU
Les Gryffondor hurlèrent en tapant des pieds sur le sol des tribunes. Potter se rua sur Holly en même temps que Minerva. L'un pour la féliciter, l'autre pour s'enquérir de sa santé. Mais Holly semblait aller bien car un sourire heureux s'étalait sur ses lèvres, la main toujours crispée sur le vif.

Minerva et Holly étaient dans les vestiaires. Elles venaient de prendre leur douche et Holly n'avait jamais mentionné son exploit ou quelque chose qui ait un rapport avec le match ce dont Minerva était grandement reconnaissante. Elle était bien sûr heureuse pour son amie. Elle allait être considérée comme l'héroïne du match, la salvatrice de l'équipe et des erreurs répétitives de Minerva McGonagall. Holly avait effectivement sauvé la mise et Minerva était fière d'elle. Mais sa propre défaite la rongeait de l'intérieur. Elle qui pensait avoir de quelconques capacités, surtout après les sélections. En tout cas, une chose était sûre, elle était devenue une experte en passes.
Holly sentit qu'elle avait besoin d'être seule, et, avant de partir, elle sourit à Minerva et dit :
- Tu sais ... Quand tu as tapé dans ce Cognard ... Tu as sauvé le match. Les batteurs étaient trop loin et le Cognard allait me percuter. J'aurais sûrement été KO et comme tu l'as dit aux sélections : un attrapeur KO ne sert à rien. Sans toi on n'aurait pas gagné. Elle est chou
Minerva apprécia sa tentative de consolation et lui sourit pauvrement. Holly lui serra l'épaule et partit, son balai sur l'épaule.
Les épaules de Minerva s'affaissèrent avec découragement. Elle qui avait tant voulu être comme sa mère au Quidditch, marquer les esprits ... Pour sûr, elle les avait marqués les esprits !
Elle avait joué comme une débutante. Pourtant avec ses parents elle ne se débrouillait pas trop mal et si elle avait été choisie aux sélections c'était parce qu'elle avait été la meilleure non ? Alors était-ce le niveau de Serdaigle qui était élevé ? Non, ce n'était pas à cause des bleus et bronze. Elle avait raté ses tirs, avait commis une faute, n'avait pas fait son travail de poursuiveuse. Elle n'avait pas sa place dans l'équipe. Potter avait raison, ce n'était pas grâce à elle qu'ils pouvaient rattraper les points de retard. Elle n'était qu'un boulet. Bah doudou, c'était ton premier match
Elle enfouit son visage dans ses mains et sanglota doucement. Qu'est-ce qui lui avait pris de se présenter ? Elle allait devenir la risée des élèves, et les Gryffondor allaient la considérer avec dédain. Celle qui avait failli enfoncer sa propre équipe dans la défaite dès le premier match.
- McGonagall ?
Minerva se leva brutalement et tourna le dos à l'entrée, les lèvres serrées. Jimmy Thomas, passant devant le vestiaire, s'était arrêté en la voyant pleurer. Il entra doucement et demanda :
- Que se passe-t-il ?
- Rien, répondit sèchement Minerva même si sa voix tremblait un peu.
- Tu mens, dit Jimmy en s'installant sur le banc. Viens t'asseoir à côté de moi.
Minerva s'essuya les yeux et obéit. Elle posa de façon raide ses mains sur ses genoux.
- Tu sais, fit Jimmy, on passe tous par un match mauvais. Dommage que pour toi ce fut le tout premier.
Minerva ne réagit pas. Jimmy ne la rassurait aucunement en ce moment.
- Je me rappelle lors de ma première année dans l'équipe, continua Jimmy. J'étais en troisième année. Durant un match, j'ai envoyé un Cognard sur Fleamont. Il est resté KO plusieurs minutes avant de revenir dans le jeu. Mais les poursuiveurs de Gryffondor s'étaient retrouvés à deux contre trois durant un bon bout de temps. Je peux te dire que j'ai eu mal aux oreilles après les hurlements de Potter. Mais quelle terreur ce Fleamont, décidément
Minerva esquissa un sourire en coin. Encouragé, Jimmy posa ses coudes sur ses genoux et pencha la tête vers la jeune fille.
- On fait tous des erreurs. C'est comme ça qu'on apprend. Potter t'as bien engueulée toute à l'heure. Fais en sorte que ça ne se reproduise pas.
- Ca ne risque pas, je vais me faire éjecter de l'équipe sous peu.
Jimmy secoua la tête d'amusement.
- Aucune chance. Tu es la seule à avoir réussi la dernière étape des sélections, à avoir analysé le jeu de Holly. Et tu as eu raison, regarde, elle a attrapé le vif d'or aujourd'hui.
- Au moins, elle a réussi son match elle ..., observa amèrement Minerva.
Jimmy resta silencieux un moment. Puis il dit :
- Je te pensais plus battante que cela.
Piquée au vif, Minerva redressa la tête. Jimmy continua :
- Je me rappelle de toi lors de ta Répartition. Tu as acclamé ton ami de Serdaigle, défiant tous les élèves avant même que le Choixpeau ait choisi ta maison. En première année tu étais déterminée à faire partie de l'équipe de Quidditch. Tu l'as assuré à Fleamont, qui pourtant, s'était moqué de toi. Tu es arrivée aux sélections cette année, comme tu l'avais prévu, tu as passé les sélections et tu les as réussies. Tu as tenu tête à Fleamont lorsqu'il a fallu choisir l'attrapeur. Tu as défendu ton amie Holly durant le temps mort, faisant face à tes responsabilités et tes erreurs au risque de te prendre une tonne de reproches dans la figure.
Minerva ouvrit la bouche mais Jimmy n'avait pas terminé :
- Et pourtant, durant la seconde moitié du match, tu n'as rien tenté, tu as été invisible, tu as servi de simple intermédiaire. Et là, tu baisses les bras, tu es prête à abandonner ce pour quoi tu t'es battue à cause de deux heures de match qui se sont mal déroulées.
Minerva referma la bouche, coupable. Jimmy se leva.
- Nous n'avons pas besoin de quelqu’un qui n'a pas confiance en soi. Nous avons besoin d'un poursuiveur, d'un coéquipier sur qui compter, d'un vrai membre de l'équipe.
Il planta ses yeux dans ceux verts de Minerva.
- C'est ton choix désormais. Si tu veux t'arrêter là, qu'il en soit ainsi et tu en parleras à Fleamont. Si tu veux rester, je te conseille de te reprendre en main et de te battre. Fleamont ne t'éjecteras pas tant que tu ne l'auras pas décidé.
Et il partit, laissant Minerva seule avec ses pensées. Il avait raison. Elle était là sa véritable épreuve du poursuiveur. Chaque joueur arrivait à un point de non-retour. Celui du choix. « On passe tous par un match mauvais », avait dit Jimmy. Tous les joueurs ayant vécu ce fameux match et étant toujours dans l'équipe étaient passés par cette épreuve. Minerva savait qu'elle devait choisir maintenant. Partir, ou rester.
Elle savait également ce qu'elle allait faire. Elle avait déjà choisi depuis bien longtemps.
Elle se leva.

***

- Tu lui as parlé ?
- Oui. Elle est en train d'y réfléchir ... Je suppose.
- Vous croyez qu'elle va rester ?
L'équipe se tourna vers Holly. Potter haussa les épaules et leva les sourcils à l'intention de Jimmy qui répondit :
- J'ai bien ma petite idée là-dessus.
- Et ..., fit Holly, elle viendra nous le dire quand ?
Stephen sourit, le regard fixé sur le terrain de Quidditch.
- Elle aura son propre moyen de nous le dire. Mais ça ne devrait pas tarder.
- Son propre moyen ?
Ce fut Elliott qui répondit.
- Bien sûr, elle nous le dira, où elle nous le montrera. D'une façon ou d'une autre.
- Par exemple, rit Gabriel, Jimmy avait présenté sa batte à Fleamont pour se repentir de l'avoir envoyé au plancher !
- « Présenté sa batte » ? releva Holly.
Jimmy et Fleamont se sourirent.
- Jimmy voulait que je le frappe avec, un peu comme une punition.
- Il ne l'a pas fait, assura Jimmy, et j'avoue que je ne m'en plains pas ...!
- Attention, s'exclama Potter, ça ne veut pas dire que je ne peux pas te taper aujourd'hui !
- Taisez-vous ! fit soudainement Stepen. Elle arrive.
Tous se turent et fixèrent Minerva qui sortait des vestiaires. Elle ne les vit pas, et, au lieu de rentrer au château, elle se dirigea vers le terrain.
- Elle est en tenue de Quidditch ? fit Gabriel.
- Avec un Souaffle dans la main, non ? remarqua Elliott.
L'équipe s'approcha de l'entrée du terrain. Minerva lançait le Souaffle dans les cercles et le ramenait à elle avec un Accio. Elle l'ensorcela pour qu'il vole dans les airs avec elle, s'entraînant ainsi à rattraper la balle.
- Harpen, fit Jimmy un grand sourire aux lèvres, je crois que tu as ta réponse.
Holly ne répondit pas, fière de son amie. Minerva ne les remarqua pas, s'acharnant à s'entraîner. Même Potter souriait.
L'équipe se rendit dans la salle commune et y resta jusqu'au retour de Minerva. Celle-ci les vit, se crispa puis croisa le regard de Jimmy. Elle se détendit, et se dirigea vers Fleamont Potter qui se leva. Minerva planta ses yeux dans les siens, inspira profondément, redressa le menton et dit fortement :
- Je reste.
Potter fit un simple sourire et répondit :
- Je sais.
Ce moment à la Leïa et Han Solo :lol: Super chapitre Clem, Fleamont est orgueilleux à souhait, le match était trop tendu c'était horrible :o et le petit discours de Jimmy était vraiment top , tous des vrais Gryffondors ces gens
Charmimnachirachiva

Profil sur Booknode

Messages : 529
Inscription : lun. 30 avr., 2018 6:22 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par Charmimnachirachiva »

Jimmy !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :cry: :cry:
T'es cruelle, pourquoi fallait-il absolument qu'il meurt :( :(
annabethfan

Profil sur Booknode

Messages : 1409
Inscription : sam. 27 nov., 2010 8:58 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par annabethfan »

Hey ! Je suis désolée de pas avoir commenté les derniers chapitres, mais je t’avais déjà donné mon avis je voyais pas trop quoi dire… Mais bon je poste quand même un peu petit truc pour te redire à quel point j’aime cette fanfic.

Je te l’avais dit, le chapitre avec Fleamont était un de mes préférés, vraiment, j’avais adoré la personnalité que tu lui as donné et son lien avec Minerva :D

Et pour le chapitre sur Tom Jesudor, tout le récit de Jimmy qui raconte ce qui s’est passé la première fois que la chambre a été ouverte et la mort de Mimi est vraiment glaçant, c’était une super idée de l’intégrer comme ça !
On ne connaît pas trop de Poufsouffle, mais il est dit que ce sont les plus bons et généreux de tous.
Victoria ne dirait pas ça de Simon :lol: (Référence à Perri ouais ^^)

Et le moment de l’enquête entre McGo et Fleamont, leur découverte au sujet de la mort de Jimmy franchement je me répète mais je trouve que c’est une super idée Clem, tout s’agence parfaitement et c’est super bien écrit ! :)
Perripuce

Profil sur Booknode

Messages : 1226
Inscription : lun. 11 mars, 2013 7:13 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par Perripuce »

PtiteCitrouille a écrit :Salut !
Bon je sais j'ai du retard absolument partout et chez tout le monde, je vous promets que je fais de mon mieux pour rattraper ! Mais sérieux, j'ose pas lire les commentaires des autres, j'ai trop peur de tomber sur une allusion ou un spoil de FB, je l'ai pas vu moi... Tu attends de rentrer en France?
Je suis trop contente, dans 3 semaines je rentre en France pour Noël, ça m'avait trop manqué sérieux. J'ai passé des heures hier à la BU pour mes exams et j'ai pas été fichue d'avancer sur mes essays : j'ai changé mon sujet, j'ai lu des livres qui m'ont avancée à quasi rien, bref, du temps perdu, on aime Je comprends tant de frustration ... . Par contre le soir, une amie italienne a cuisiné des lasagnes oh là là, une tuerie *-*
Bref, je vous laisse avec ce chapitre, j'espère qu'il vous plaira !
Merci à tous pour vos commentaire, comme toujours ça m'a fait trop plaisir ! Un plaisir :mrgreen: :D


Chapitre 4 : Tom Jedusor Non mais je répète ça m'intrigue autant que ça m'effraie cette affaire.
(Y'a les Evadés à la télé mais en même temps y'a Robin des Bois. Bon Robin ça fait moins pleurer ...)


Novembre. C'était un jour pluvieux et glacial. Et c'était un jour de match de Quidditch.OH YEAH
Cette fois, Gryffondor allait jouer contre Serpentard. Minerva savait que la confrontation allait être rude, bien plus que contre Serdaigle. Car à l'envie de gagner s'ajoutait l'animosité entre les deux maisons C'est trop le classico de Poudlard ahah :lol: . Elle le savait aussi car Jimmy l'avait mise en garde. Ils avaient souvent discuté devant le feu. Minerva s'entendait bien avec lui. C'était grâce à lui qu'elle avait réussi à se battre pour garder sa place dans l'équipe Oh cute ! Décidément un gentil garçon ! . Elle n'avait plus qu'à faire ses preuves pour effacer le match contre Serdaigle.
- Les Serpentard seront sans pitié. Notre maison et la leur sont ennemies depuis des années, si ce n'est des siècles et pas qu'au Quidditch, prévint Jimmy assis à côté de Minerva. Il faudra faire attention. Les poursuiveurs sont hargneux et les batteurs n'hésiteront pas à te blesser pour gagner le match. River Plate face à Boca Junior demain ça sera un peu ça (superclasico d'Argentine, ça va être une boucherie, ça a été reporté deux fois parce que les supporters de l'un avaient attaqué le bus des joueurs de l'autre n'imps)
Minerva déglutit et acquiesça.
- Qui est le capitaine ? demanda-t-elle.
Jimmy grimaça.
- Un poursuiveur, un Dolohov CELUI QUI A TUE LUPIN ARGH. S'il y en a bien un avec qui il faut faire attention c'est lui. Pour ajouter à cela, c'est un élève brillant, rusé et manipulateur. Pas étonnant qu'il ait été choisi comme Préfet-en-chef ...
Il ajouta en marmonnant « tous les Préfets-en-chef de Serpentard sont terrifiants de toute façon».
- Pardon ? fit Minerva.
Jimmy répéta sa phrase.
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
Les yeux de Jimmy se perdirent dans les flammes dansantes du feu.
- J'étais en troisième année. C'était en 1943 Merci pour cette info.
AH NAN DANS LES EVADES CA VA ETRE LE MOMENT AVEC BROOKS NON C'EST BEAUCOUP TROP TRISTE ZAP ZAP ZAP
. Les moldus étaient en pleine guerre mondiale. Et à Poudlard, il y avait cette impression de danger qui flottait dans l'air. Je n'avais jamais connu ça. Il y avait cet élève... Tom Jedusor?
Jimmy se tut. Minerva resta accrochée à ses lèvres.
- Quel élève ? chuchota-t-elle comme si l'élève en question était à côté, à les écouter.
Jimmy cligna faiblement des yeux et reprit :
- Il était à Serpentard, en cinquième année. Préfet. Et il y avait aussi cette chose dans les couloirs de Poudlard...
Malgré elle, Minerva frissonna.
- Quelle chose ?
- Un monstre, une créature ... Personne n'a su réellement. On ne savait qu'une seule chose. Cette créature tuait. Une élève née-moldue a été assassinée dans les toilettes des filles. Oh mon dieu. Quand tu rends compte que ça s'est passé juste quelques années avant Minerva ... C'est vraiment bien que tu l'introduises comme ça, que tu nous attaches comme ça au monde de HP ...
Non sérieux je préfères me taper les pubs pendant Robin des Bois que le moment avec Brooks dans les Evadés (regardez ce film il est trop bien)

Minerva porta la main à sa bouche, horrifiée.
- Comment savez-vous que ce n'était pas un accident ? Pourquoi le monstre ? Vous l'avez déjà vu ?
Jimmy secoua la tête.
- Je te l'ai dit : personne ne savait ce que c'était réellement. Mais il y avait des messages sur les murs.
- Quelles sortes de messages ?
Minerva commençait à en avoir marre de devoir lui soutirer les informations comme ça.
- Des messages de morts, des menaces écrites sur les murs avec du sang ..., répondit Jimmy. Comme quoi les nés-moldus étaient les prochaines victimes de l'héritier de Serpentard. C'était écrit « sang de bourbe ». Pas nés-moldus. Peu après ces messages, une fille de quatrième année a trouvé le corps de Mimi Warren dans les toilettes. C'était atroce. Un meurtre... Dans Poudlard. Et comment il le raconte c'est flippant. Franchement même moi je suis suspendu à ses lèvres sérieux.
Minerva pouvait imaginer l'horreur qu'il avait vécu. Il avait son âge quand le meurtre avait eu lieu. Cependant, un point restait obscur pour Minerva.
- Quel est le rapport avec le Serpentard ?
Jimmy tourna des yeux vides vers elle.
- C'est lui qui a trouvé le monstre... Et son maître.
Minerva ouvrit de grands yeux.
- Et alors ?
Jimmy soupira et répondit :
- C'est là que je trouve l'histoire terrifiante. Le monstre était une Acromentula et son maître s'appelait Rubeus Hagrid. Un instant j'ai rien compris. Il a fallu que tout se remette en place et OH MON DIEU HAGRID
- Quoi ?
Le cri avait fusé, direct. Minerva ne comprenait pas. Jimmy parlait-il bien de Hagrid le garde-chasse ? Jimmy continua son récit :
- J'ai interrogé la fille qui avait vu le corps. Elle m'a certifié qu'il n'y avait aucune trace de blessures, pas de sang. Rien. Une Acromentula tue, mais elle laisse des marques sur le corps et la victime n'en n'avait aucune. Non mais clairement y'avait des failles dans cette affaire, ça doit être pour ça que Hagrid n'est jamais allé à Azkaban.
- Quelle est ton hypothèse, alors ?
Jimmy réfléchit un instant.
- Hagrid était à Gryffondor. Il était un des élèves les plus gentils de la promotion. Maladroit, affectueux, gaffeur... Pas meurtrier. Il adore les bêtes féroces, ça ne m'étonnerait pas qu'il ait gardé avec lui une Acromentula. Le Serpentard en a profité. En plus d'être gentil il est lucide. Non, trop gentil.
- Profité ? releva Minerva. Tu veux dire...
- Je ne sais pas, je te dis, répliqua Jimmy. Ce Serpentard était inquiétant. Brillant élève, mais il filait la chaire de poule. Les élèves de sa maison le vénéraient... Ou en avaient peur. Personne ne l'approchait, par terreur. Un jour, j'ai croisé son regard... j'ai eu l'impression qu'il lisait dans mes pensées. J'ai couru hors de sa vue et je ne me suis plus jamais approché de lui. J'ai gardé un souvenir des ses yeux froids, de son sourire figé, son regard calculateur, manipulateur, son teint pâle. j'adore comment tu nous apportes un témoignage "vivant" de Tom Jedusor. C'est vraiment hyper intéressant d'avoir une vision élève de lui à l'école, de voir comment Minerva entend pour la première fois parlé de celui qui sera un jour Voldemort ... franchement j'adore.
Silence. Puis :
- Tu veux savoir si je le crois coupable ? Je n'ai aucune preuve. Tu vas penser que je garde des préjugés contre lui, mais si tu l'avais rencontré, tu dirais la même chose. Oui je le crois coupable, parce que Hagrid ne commettrait jamais de meurtres et que c'est ce Serpentard qui l'a dénoncé. La baguette de Hagrid a été brisée et il a été expulsé du château. Après cette histoire, j'ai commencé à avoir des soupçons envers ce Serpentard, et je crois qu'il m'a surpris en train de l'observer avec méfiance. Mais il n'a rien tenté contre moi.
Minerva songea longuement à ce récit. Tout ça s'était déroulé il y a seulement cinq ans. Elle demanda :
- Si Hagrid était présumé coupable, comme se fait-il qu'il ait pu rester à Poudlard finalement ?
- Ça, c'est grâce à Dumbledore, sourit Jimmy. Je le soupçonne d'avoir suspecté le Serpentard également. Il pensait sûrement Hagrid innocent et a prié le directeur Dippet de le garder en tant que garde-chasse. Hagrid en est grandement reconnaissant au professeur de métamorphose. Ah Dumbledore ce grand philanthrope.
Jimmy bailla et se leva en regardant l'heure.
- Il va être temps de se rendre au match. Tu viens ?
Minerva acquiesça puis demanda soudainement :
- Tu as dit que cette partie était la plus terrifiante. Pourquoi ?
Jimmy la regarda gravement et finit par répondre d'une voix sombre :
- Parce que si j'ai raison et que ce Serpentard est vraiment coupable, alors ça veut dire qu'il est en liberté quelque part dans le pays.
Il se dirigea vers la sortie et juste avant de franchir le passage, il ajouta :
- Et avant que tu ne me poses la question... Ce Serpentard s'appelait Tom Jedusor.

J'ai ADORE cette partie ! L'intégration de la Chambre des Secrets, le récit de Jedusor tout ça c'était très juste, moi aussi j'étais suspendue aux lèvres de Jimmy ! Vraiment j'aime bien ce garçon.

***

Le récit de Jimmy était complètement sorti de la tête de Minerva dès que le match avait commencé. Malgré la pluie, les supporters étaient présents. Elle aperçut Filius sur les épaules d'Alan énorme :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: , en train de l'acclamer comme des fous.
Très vite, le ton du jeu fut donné : il n'y aurait pas de quartier. Dès le début, un poursuiveur percuta violemment l'épaule de Minerva dans la quête du Souaffle. Mais la jeune fille avait réussi à attraper la balle rouge avant et, stupéfaite de l'avoir, fila vers les cercles de but.
- Et c'est McGonagall qui entame le jeu ! fit la voix du présentateur. Nous espérons tous qu'elle se sente moins angoissée pour ce match et nous fasse une belle performance !
- Compte sur moi, souffla Minerva avant d'accélérer. J'AIME CETTE DETERMINATION VAS Y MA GRANDE
Elle distança ses adversaires en un rien de temps et, arrivée dans la zone de tir, lâcha le Souaffle de toutes ses forces. La balle fila dans les airs et passa dans le cercle de droite sans que le gardien n'ait eu le temps de l'atteindre, sous le regard agréablement surpris de Minerva.
- Et les premiers points sont accordés à Gryffondor ! hurla le présentateur. McGonagall serait-elle déterminée à nous offrir un match à nous en mettre plein la vue ?
Stephen Hawks leva le pouce à Minerva avec un grand sourire. J'aime beaucoup le prénom Stephen, c'était un des prénoms que j'avais envisagé pour Simon.
Minerva se mit à enchaîner buts sur buts, passes décisives sur passes décisives si bien que le présentateur (et elle-même) n'en croyait pas ses yeux :
- McGonagall semble décidée à effacer son précédent match des esprits ! Aucune chance qu'on oublie celui qui se déroule sous nos yeux en tout cas ! On peut en venir à penser que le désastre du mois précédent n'était dû qu'à la malchance !
La peur, le stress, la malchance... Il pouvait mettre ça sur le compte de tout ce qu'il voulait, Minerva ne souhaitait qu'une chose : briller sur le terrain.Tellement Gryffondorien, j'ai des images tellement badass d'elle là !
Stephen à sa gauche, Minerva surveillait du regard Potter qui détenait le Souaffle. Soudain, celui-ci s'éleva en chandelle en elle pensa immédiatement à la feinte de Porskoff. Elle se plaça en dessous de son coéquipier et alors qu'un poursuiveur fonçait sur Potter pour le désarçonner, Fleamont lâcha le Souaffle que Minerva rattrapa avec facilité. Il ne lui restait plus que quelques mètres avant la zone de tirs lorsqu'elle entendit une clameur désapprobatrice venant de chez les Gryffondor. Elle se retourna et vit avec horreur Potter basculer de son balai après s'être fait percuter par le poursuiveur Serpentard. Stephen arriva en catastrophe et agrippa Potter par la cheville. Minerva laissa tomber le Souaffle et vola le plus vite possible à leur secours. Gabriel était déjà arrivé ainsi que Jimmy, aussi, Minerva choisit plutôt de récupérer le balai de Potter au sol et de le lui ramener. Il marmonna un remerciement à son équipe qui le hissa sur le balai. L'arbitre siffla un pénalty en faveur de Gryffondor car le Serpentard avait éjecté Potter de son balai après que celui-ci ait lâché le Souaffle. Stephen tira le pénalty et marqua. 140 à 110 pour Gryffondor.
La foule s'excita, les Gryffondor huant Serpentard pour le coup bas et les narguant du pénalty offert tandis que les verts se défendaient en vociférant. Il y avait un tel boucan que Holly dut attirer l'attention sur elle en s'élevant dans le ciel. Dans son poing serré, se trouvait le vif d'or qu'elle avait attrapé sans que personne ne le remarque, trop préoccupés par la joute verbale des maisons ennemies. Trop bien ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: D'habitude je ne suis pas une grande fan de Gryffondor mais comme c'est Minerva :mrgreen:

***

Cette fois, Minerva profita amplement de la fête donnée en l'honneur de leur victoire. Elle fut chaudement félicitée, ses erreurs du match précédent oubliées ou tout du moins, réparées. Alan lui avait sauté dessus dès sa sortie des vestiaires.
Minerva avait rarement vécu une soirée aussi joyeuse, même si elle avait considéré l'alcool apporté par les septièmes années avec désapprobation.
- J'ai failli me casser quelque chose petite, disait Potter une bouteille à la main, j'ai bien le droit à un petit remontant ! Il est énorme, je l'aime trop lui aussi :lol: :lol:
Minerva avant secoué la tête, les lèvres pincées dans une moue sceptique mais avait passé le reste de la soirée en compagnie d'Alan et de Jimmy, qui allait et venait entre les élèves.

***

L'année se déroula sans anicroche, si ce n'est que les confrontations Serpentard/Gryffondor y'en a pas qu'une par année? restaient violentes. Minerva s'était découvert non seulement une véritable passion mais également un réel talent en Quidditch. Le mauvais souvenir du premier match était dépassé, et les entraînements ardus qu'elle suivait avec assiduité lui permettaient de s’améliorer sans cesse. Elle était entrée en quelques mois dans le « top » dix des meilleurs joueurs de l’année. Ils font un classement? :lol:
Elle réussit ses examens de fin d’année de la même manière qu’en première année et rejoignit sa famille pour l’été. Avant de passer de l’autre côté du quai, Minerva se rassembla avec l’équipe de Gryffondor qui faisait ses adieux à Gabriel et Jimmy, tous deux partant de Poudlard pour vivre leur vie de sorciers diplômés. Oooooooh ! Triste j'aimais bien Jimmy :( Gabriel allait tenter de continuer dans le Quidditch ou tenterait un poste au ministère dans le département des sports magiques. Jimmy quant à lui, disait qu’il allait faire des recherches.
- Des recherches sur quoi ? Pas sur Jedusor? Parce que ça va mal finir cette affaire.
Jimmy sourit à Minerva mais ne répondit pas. À la place, il se tourna vers son capitaine et posa une main sur son épaule :
- Tu vas devoir trouver deux nouveaux batteurs ! J’espère pour toi que tu n’auras pas des cas désespérés.
Il ajouta avec un clin d’œil que Minerva trouva triste :
- Ne faites pas de bêtises, je ne serais plus là pour vous surveiller !
Après les au revoir émotionnels, Minerva rejoignit sa famille à la gare King’s Cross.
Sa vie reprit sa routine habituelle : jeux avec Robert Jr, parties d’échec avec son père, papotages avec sa mère, disputes ridicules avec Malcolm… C’était une vie complètement différente de celle de Poudlard et Minerva trouvait cela reposant.
Pourtant il fallut bien retourner au château, sous l’œil maussade et jaloux de Malcolm qui peinait à attendre encore une année pour rejoindre sa sœur.Mwoh pauvre petit chat :lol: :lol:
Minerva grimpa dans le train et se rendit bien vite compte avec désappointement que la plupart des compartiments étaient pleins. Elle en trouva un qui ne contenait qu’une jeune fille un peu rondelette POMONA <3 . Minerva ouvrit la porte du compartiment et demanda :
- Je peux venir ici ?
L’autre fille acquiesça, faisant voler ses boucles marron. Elle avait les cheveux relativement courts qui formaient une sorte de casque autour du visage. Minerva lui sourit et hissa sa malle dans les filets avant de s’installer devant la fille.
- Je suis Minerva McGonagall, se présenta-t-elle.
La fille l’observa de ses yeux marron chaleureux et un petit sourire timide étira ses lèvres.
- Je m’appelle Pomona. Pomona Chourave. Je rentre en première année. Ouuuuiii !
- Et moi en troisième. Deux de mes amis me rejoindront sûrement, cela ne te dérange pas ?
Pomona assura que non et plongea son regard dans la vitre, là où ses parents lui faisaient des signes de la main. Elle leur rendit leur salut avec un sourire triste. Minerva le nota et dit :
- Tu vas voir, Poudlard est génial. Le temps passe vite là-bas, tu retrouveras ta famille rapidement.
Le train s’ébranla et Chourave tourna son visage rond vers elle. Elle demanda :
- Elle te manque toi ?
- Souvent, assura Minerva, mais j’ai mes amis à Poudlard. Ils sont un peu comme ma seconde famille. Ainsi que la Maison, comme elle le présentera dans HP1 ahah
- Moi aussi je ressentirai ça ? s’enquit Pomona.
Minerva sourit.
- Sûrement.
À cet instant, le compartiment s’ouvrit sur Alan et Filius.
- Vous en avez mis du temps pour venir ! s’exclama Minerva en se levant.
- Ce n’est pas nous qui avons choisis de nous installer à l’autre bout du train, râla Alan en hissant sa valise et celle de Filius dans les filets. Bonjour sinon ! J'aime bien Alan, on ne le voit pas assez souvent ahah
Minerva sourit, et serra ses amis dans ses bras. Elle les présenta à Pomona qui rosit sous leurs regards curieux. Filius s’assit à ses côtés et dit :
- Je suis à Serdaigle. Si tu me rejoins, tu verras comment cette maison est très intéressante.
Alan se pencha en avant et protesta :
- Non, elle ira à Gryffondor, chez les meilleurs ! Et non, elle ira à la meilleure Maison de Poudlard <3
Filius ricana tandis que Minerva levait les yeux au ciel.
- C’est vrai ! se défendit Alan. C’était la maison du professeur Dumbledore !
Les yeux de Minerva se mirent à briller à l’entente du nom de son professeur préféré. Alan le remarqua et se moqua :
- À te voir, on pourrait croire que tu passeras ta vie à ses côtés tellement tu l’adules ! Mais tellement ça :lol: :lol:
Minerva croisa les bras et dit à Pomona :
- Ne les écoute pas. Toutes les maisons se valent.
- Sauf Serpentard peut-être … marmonna Alan.
- Serpentard est très bien, soupira Minerva, il y a juste quelques élèves là-bas qui… ne sont pas très recommandables disons.
En disant cela, elle pensait à ce fameux Tom Jedusor qui avait terrifié les élèves quelques années plus tôt. Devant le visage légèrement blanc de Pomona, elle s’empressa d’ajouter :
- Mais c’était la maison du grand Merlin !
Pomona eut un petit sourire et demanda :
- Et Poufsouffle ?
Minerva échangea un regard avec ses amis et répondit :
- On ne connaît pas trop de Poufsouffle, mais il est dit que ce sont les plus bons et généreux de tous. Bah bien toi aussi tu cèdes aux clichés Minerva, quelle déception.

***

- J’ai faim, grogna Alan en se cramponnant le ventre.
- Tu as toujours faim, répliqua Minerva. Maintenant tais-toi, j’essaie d’écouter le discours du directeur.
- Mais c’est le même tous les ans…
Il n’avait pas tort. Dippet ne variait pas les discours, à part quelques mots par-ci par-là.
Le professeur Dumbledore commença à énumérer les noms des premières années qui se faisaient repartir.
- Chourave Pomona !
Minerva se redressa en même temps qu’Alan qui en avait oublié sa faim.
À peine le Choixpeau eut-il frôlé les cheveux frisés de Pomona qu’il cria :
- Poufsouffle !
Alan grogna un « dommage » et Minerva sourit en suivant la petite fille qui rejoignait sa maison à pas précipités. Ils sont trop mignons, j'aime trop ces moments de groupes :lol: :lol: :lol:
"Le Seigneur donne ... et nous nous reprenons" une des meilleures phrases de ce Robin des bois ahah


***

L’année se déroulait de façon merveilleuse. Pomona s’était liée d’amitié avec le trio et les quatre se retrouvaient souvent dans le parc pour discuter. Gryffondor enchaînait les victoires au Quidditch même s’il avait été difficile de dénicher deux bons batteurs pour remplacer Jimmy et Gabriel. Aux sélections, un seul avait été accepté, le deuxième, c’était Minerva qui l’avait remarqué. Il était en cinquième année, bien bâti, mais c’est surtout quand elle l’avait vu jeter un bout de parchemin dans un sac à plusieurs mètres de lui et réussir son tir, qu’elle avait parlé de lui à Potter. Celui-ci avait été sévère mais finalement, le garçon appelé Walter avait été choisi. Elle va trop devenir la lieutenante de Potter en vrai ahah
Les professeurs leur donnaient une masse considérable de travail à faire et plusieurs avaient du mal à tenir le rythme étant donné que deux matières avaient été rajoutées à leur emploi du temps. Minerva avait pris arithmancie et soin aux créatures magiques. Elle avait dédaigné la divination et d’après les dires d’Alan, elle avait bien fait.
- La dernière fois je me suis endormi tellement c’était ennuyant, disait-il en secourant la tête.
- Je te l’avais dit, répliqua Minerva.
Alan l’imita exagérément en répétant sa phrase et elle éclata de rire en lui donnant une tape sur le bras.
- Allez viens, on va manger.
Cela eut le mérite de réveiller Alan qui se mît à bondir devant elle. Non décidément j'aime beaucoup Alan aussi ahah !

***

Cela se déroula en mars, un mardi matin au petit déjeuner. Les élèves entamaient une nouvelle journée sous un soleil brillant. L'humeur était joyeuse.
Soudain, le courrier du matin surgit, la nuée de chouettes et hiboux l'accompagnant. Elle laissa Alan lire la Gazette du Sorcier et attendit son tour en mangeant son œuf.
Des murmures s'élevèrent dans la salle. Minerva leva la tête et observa les élèves qui, pour beaucoup d'entre eux, étaient horrifiés.
- Que se passe-t-il ? demanda-t-elle à Alan.
Mais celui-ci ne répondit pas. Il était blanc comme un linge.
- Alan ! Qu'est-ce qu'il se passe ?
Alors qu'elle allait lui arracher la Gazette des mains, une personne s'approcha dans son dos. Elle se retourna. C'était Potter. Elle ne l'avait jamais vu aussi secoué. Il lui tendit le journal et elle s'empressa de lire les titres qu'il lui montrait.
« La nuit dernière, aux alentours de 23 heures 11, le sorcier Jimmy Thomas a trouvé la mort dans sa maison de District Lane Quoi quoi quoi ...? . Agé de dix-huit ans, il avait terminé ses études dans l'école de Sorcellerie Poudlard depuis quelques mois et n'avait pas commencé de travail. « Il disait faire des recherches », raconte Polly Gardner sa voisine, « quelles recherches, ça, personne ne le savait. Il restait très secret à propos de cela. »
La mort de Jimmy Thomas reste à ce jour, mystérieuse. Selon la mère du jeune homme, il n'avait pas d'ennemis, personne qui pouvait lui en vouloir.
Ancien batteur dans son équipe de Quidditch de Gryffondor, Jimmy Thomas manquera à beaucoup de personnes. »

Minerva abaissa lentement le journal. Ses mains tremblaient. Elle croisa le regard de Potter et les larmes lui vinrent aux yeux.
- Jimmy..., murmura-t-elle d'une voix rauque.
Potter la prit dans ses bras et elle s'accrocha à lui en sanglotant. Cette étreinte montre à quel point ils se sont rapprochés sous le couvert du Quidditch.
Mais sinon Clem tu me brises le coeur, j'aimais bien Jimmy :cry: :cry: :cry:

Elle avait toujours été plus proche de Jimmy que des autres. C'était lui qui lui avait rendu sa détermination au Quidditch, qui l'avait encouragée et qui avait cru en elle. Il avait été un véritable ami pour elle. Et il était parti.
Elle se détacha de Potter et courut en dehors de la salle.
Elle trouva refuge dans une salle de classe, celle du professeur Dumbledore.
C'est là qu'elle perdit la raison. Tout ce qu'elle voulait, c'était épancher sa douleur, sa colère sur tout ce qui tombait sous sa main. Elle détruisit avec sa baguette bureaux, chaises... Elle était trop aveuglée par le chagrin pour réaliser ce qu'elle faisait.Whao. Très violent très ... humain. Vraiment.
Finalement, quand il n'y eut plus rien à casser, elle se laissa tomber contre le mur et éclata en sanglots.
Le professeur Dumbledore la trouva là peu après. Il ne fit guère attention au chaos qui régnait dans la pièce et s'approcha doucement de Minerva. Celle-ci hoqueta en le voyant. Elle bredouilla :
- Je suis désolée... Désolée pour votre salle de classe...
- Ne vous inquiétez pas, répondit-il avec un léger sourire. Je suis certain que vous ne serez pas la dernière à faire ça. Oh je le reconnais tellement en ces simples mots.
Ah Aliénor d'Aquitaine. Grande femme.

Mortifiée, Minerva baissa la tête. Dumbledore s'agenouilla devant elle et murmura :
- Je sais ce que vous ressentez... Je sais aussi que c'est dur.
Minerva ne le contredit pas.
Dumbledore allait continuer lorsque la porte s'ouvrit une seconde fois. Mais cette fois, c'était le directeur Dippet lui-même qui apparut. Il parut pétrifié face au désastre matériel.
- Que s'est-il passé ici ? demanda-t-il.
- Ce n'est rien, assura Dumbledore en se redressant, cette jeune fille a seulement mal.
Dippet le regarda, les yeux écarquillés.
- Vous voulez dire que c'est elle qui a fait ça ?
- Eh bien, répondit Dumbledore avec amusement, je suis certain que cette technique d'apaisement doit être fort revigorante, mais je ne suis pas à ce point fou pour m'attaquer à ma propre salle de classe... Tu l'écris vraiment bien !
- Ce n'est pas drôle, professeur Dumbledore ! s'exclama Dippet. Cette jeune élève a détruit votre salle !
- Mais je ne lui en veux pas. Un coup de baguette magique et le tour est joué !
Pour illustrer ses propos, il fit un mouvement dans les airs et les meubles se réparèrent d'eux-mêmes.
Dippet secoua la tête.
- Là n'est pas la question. Je sais bien que Miss McGonagall est bouleversée, mais cela n'excuse pas son comportement qui vous manque de respect.
Minerva se leva et tortilla ses mains.
- Elle a demandé pardon pour cela, dit le professeur Dumbledore. L'affaire est close.
- Elle sera en retenue demain soir, répliqua Dippet. Cet acte ne peut rester impuni juste parce qu'elle est votre meilleure élève.

Cette partie m'a brisée le coeur. La mort de Jimmy ... je m'attendais à ce que quelque chose lui arrive mais bon. La façon dont Minerva se défoule est très humaine, ça fait du bien de voir que la grande Minerva a un jour perdu le contrôle de ses nerfs. Et c'est cool de voir ses premiers liens se forger avec Dumbledore (prof de Métamorphose évidemment hum hum)

***

Minerva avait comme devoir de nettoyer les coupes de Poudlard dans la salle des Trophés.Et elle va tomber sur celle de Jedusor?
"Face aux français nous sommes tous des anglais" par contre ce film il est tellement anti-français mdr.

En entrant, elle songea que dans deux cents ans, les élèves envoyés ici auraient encore plus de boulot qu'elle, le nombre de coupes allant croissant.
Le concierge lui avait donné un sceau d'eau, un chiffon et du produit moldu pour l'argenterie. Elle enfila des gants et s'attaqua à la tâche. Elle lisait chaque coupe. Certains avaient obtenus des résultats exemplaires et avaient été récompensés, deux avaient remporté le tournoi des Trois Sorciers quelques siècles auparavant, d'autres pour service rendu à l'école. C'était le cas pour la plaque argentée au nom de Tom Elvis Jedusor. Minerva stoppa son mouvement et observa la récompense.
« Ce Serpentard, était inquiétant. Brillant élève, mais il filait la chaire de poule. »
« Oui je le crois coupable, parce que Hagrid ne commettrait jamais de meurtres et que c'est ce Serpentard qui l'a dénoncé. »

Ce moment est très visuel dans sa contruction, j'ai l'impression de voir comme dans un film l'air perplexe de Minerva qui dépoussière la plaque et des flashbacks de Jimmy prononçant ses phrases.
La médaille était datée de 1943. Ainsi donc, Jedusor avait été récompensé pour avoir dénoncé Hagrid et son Acromentula...
Minerva hésita un instant, puis astiqua finalement la médaille. Le concierge vérifiait tout à la fin et la forcerait à terminer son travail si le nettoyage était mal fait.
J'aime beaucoup ce moment. Comment en quelque sorte elle noue ses premiers liens avec Voldemort.

***

L'enterrement était prévu pour le samedi. Toute l'équipe de Gryffondor y allait, même les deux nouveaux batteurs.
Walter, qui le remplaçait, avait déposé l'ancienne batte que Jimmy utilisait auparavant C'est un beau signe. . Il y avait placé des fleurs et beaucoup d'élèves s'étaient rendus à côté des vestiaires pour suivre son exemple. La batte était désormais recouverte de gerbes colorées, et le vendredi, Walter avait reçu une nouvelle batte par hibou. Il avait dit d'une voix remplie d'émotions :
- Je n'utiliserais pas la batte de Jimmy Thomas. Je veux qu'elle reste dans l'état dans lequel il l'a laissée, ou du moins au maximum. Franchement c'est beau ...
Minerva avait approuvé, la gorge serrée.
Le jour de l'enterrement était finalement arrivé. Minerva était habillée tout de noir pour l'occasion, si on pouvait appeler cela une occasion.
À la cérémonie, il y avait des amis d'enfance de Jimmy, sa famille, l'équipe de Quidditch de Gryffondor. Minerva n'eut aucun mal à repérer Mme Thomas. Elle avait les mêmes cheveux blonds cendrés et cette forme de visage identique, mais aujourd'hui détruit par la douleur.
- Où est Mr Thomas ? demanda-t-elle à son équipe.
- Il s'est barré quand il a appris que sa femme était une sorcière, répondit simplement Potter. Un histoire tellement semblable à celle de Voldemort en soi ... D'ailleurs Thomas, Tom, il y a beaucoup de connexion entre les deux :lol:
"Rise and rise again, util lambs become lions". J'aime beaucoup cette phrase aussi. Pardon je commente le film en même temps que ton chapitre :lol:

La cérémonie et la mise en terre furent affreusement longues. Minerva n'avait qu'une envie : quitter cet endroit au plus vite.
Après les paroles de condoléances à la famille, Minerva rejoignit l'équipe de Gryffondor qui devait se rendre ensemble à Poudlard. Mais du coin de l'œil, elle aperçut Potter partir sur la droite, d'un pas déterminé.
Hésitante, elle jeta un coup d'œil à son équipe qui s'éloignait, puis courut après son coéquipier.
- Potter ! s'écria-t-elle. Où vas-tu ?
Potter ne répondit pas, le regard dur fixé sur le lointain.
- Potter qu'est-ce que tu fais ?
- Je vais chez Jimmy, finit-il par dire.
Minerva trébucha en s'exclamant « quoi ? ».
- Je veux savoir pourquoi il a été assassiné.
- Assassiné ! Mais Potter, il était peut-être malade... Arrête Minerva, tu as compris non?
Fleamont se retourna brutalement vers elle et Minerva faillit le percuter.
- Malade ? répéta-t-il. Malade ? McGonagall, s'il avait été malade il aurait arrêté le Quidditch bien avant la fin de sa scolarité !
Minerva mit ses poings sur ses hanches.
- Et tu comptes faire quoi alors ?
- Il a dit qu'il faisait des recherches. Il ne m'a rien dit à ce sujet, pas un seul mot.
Minerva le considéra un instant. Ainsi, cela l'avait intrigué également.
- C'était un de mes meilleurs amis, continua Potter. Si je peux découvrir son assassin, crois-moi, je ferais tout pour l'arrêter.
Comme un symbole, un Potter est sur la piste de Tom Jedusor *essuie une petite larme* Minerva acquiesça. Elle savait que Potter avait un caractère un peu jusiticer. À vrai dire, elle le voyait bien devenir Auror, mais cela n’avait jamais semblé faire partie de ses plans.
- Alors je viens avec toi, décida Minerva en lui lançant un air déterminé.
Elle s'attendait à ce qu'il refuse en partie à cause de son âge, mais à sa grande surprise, il hocha la tête.
- J'en étais sûr. Cela ne m'étonne pas de la part d'une fille qui en première année, savait déjà qu'elle allait faire partie de l'équipe de sa maison. Ils sont adorables tout les deux. Sérieusement.
Il lui accorda un bref sourire, un de ses rares sourires. Cela fait plaisir à Minerva. Un sourire de la part de Potter arrivait très peu souvent et il était encore plus plaisant d'en recevoir un, car elle savait qu'elle le méritait. Il ne souriait aux autres que lorsque c'était vraiment nécessaire. Je suis contente que tu aies fait Fleamont radicalement différent que pourrait l'être James ou Harry.
"On battit un pays comme on battit une cathédrale, en partant du bas" non décidément beaucoup de belle formule dans ce film ahah

Il lui tendit une main et Minerva l'attrapa avec appréhension. Elle n'avait jamais transplané. Elle n'eut pas le temps de le prévenir que déjà, elle se sentit soulevée du sol, tirée par le nombril d'une façon plutôt désagréable. Ce fut rapide, mais son retour brutal sur le sol lui donna la nausée et elle crut qu'elle allait rendre son dernier repas.
- Ça va ? fit Potter. Ce n’est jamais agréable la première fois.
- Je ne te le fais pas dire, éructa-t-elle. Pauvre chaton
Après un moment, elle se redressa et se figea. Elle était devant une petite maison abandonnée, sombre. Elle n'eut aucun doute sur la personne qui la possédait. Ou qui l'avait possédée. Elle se demanda un bref instant comment Jimmy avait pu acquérir une maison sans recevoir de salaire avant d’écarter sa pensée rapidement, la réalité la frappant à nouveau.
- C'est ici que ...?
Potter hocha la tête, silencieux.
- Je suis venu le voir aux vacances de Noël. Je te dis, il ne craignait rien, n'était pas malade. Il souriait, riait.
Minerva pinça les lèvres. Elle croyait de plus en plus à sa théorie de l'assassinat. Et je suis sûre que tuas une théorie sur l'assassin en question ...
Potter s'avança devant la porte et l'ouvrit sans qu'elle ne montre aucune résistance. Minerva le suivit d'un pas anxieux.
L'endroit était plutôt petit, mais il suffisait amplement pour un jeune vivant seul. Mais ce qui marqua Minerva en tout premier lieu, c'était le chaos qui y régnait. Les meubles avaient été renversés, il y avait des trous dans les murs, la cuisine était saccagée, certaines vitres brisées ...
Cela éliminait une quelconque maladie mortelle.
- Au moins il s'est battu, murmura d'une voix rauque Potter, exprimant le fond de la pensée de Minerva. ça doit être horrible, tu dois te rendre compte des derniers instants de Jimmy ... Oh ...
Elle s'avança de quelques pas, ne s'étant jamais imaginée qu'il serait aussi dur de venir ici.
C'était dans le salon que la scène fatale avait été la plus violente, d'après les meubles détruits. Même la cheminée avait pris des coups. C'était forcément des sortilèges qui avaient fait tout ça, en déduisit Minerva alors qu'elle examinait l'état de l'âtre. Potter était dans la cuisine.
Un tas de cendres attira son regard. Elle fronça les sourcils. Qui disait cendres, disait feu moldu. Or, Jimmy étant sorcier, il aurait créé un feu de sorciers : qui chauffe mais ne brûle pas. Pas besoin de bois, de journaux. Juste de la magie. Alors pourquoi y avait-il autant de cendres ? Belles réflexion ...
Un bout de papier dans le fond de l'âtre fit tressauter son cœur. Elle tendit un bras tremblant et le prit entre ses doigts. Il était roussi sur les bords mais Minerva pouvait aisément lire les lettres « SOR » dessus. Cela pouvait être « trésor », « sortilège » ou autres. Mais les lettres avaient été écrites en majuscules. Comme un nom de famille. Comme...
« Ce Serpentard s'appelait Tom Jedusor. » J'aime bien le rappel de bouts de phrases comme ça.
Minerva hoqueta et lâcha le bout de papier. Potter s'approcha.
- McGonagall ? Ça va ? T'as trouvé quelque chose ?
Mais Minerva ne répondit pas tout de suite, plongée dans ses souvenirs.
« Après cette histoire, j'ai commencé à avoir des soupçons envers ce Serpentard, et je crois qu'il m'a surpris en train de l'observer avec méfiance. »
Elle leva des yeux vides vers Potter qui s'accroupit immédiatement devant elle, le regard inquiet.
- Il avait un ennemi...
- Quoi ?
- Il avait un ennemi, répéta Minerva d'une voix blanche.
Potter fronça les sourcils et demanda :
- Qui ça ?
Minerva déglutit et répondit :
- Tom Jedusor.
Cette fois, ce fut Potter qui pâlit. Par son âge, Minerva avait déduit qu’il avait connu Jedusor quatre ans, assez pour en garder un fort souvenir.
- « Mais il n'a rien tenté contre moi », dit Minerva. C'est ce qu'il m'a dit après que Jedusor ait deviné que Jimmy avait des soupçons sur sa culpabilité.
- Quelle culpabilité ?
- Le monstre qui a tué cette née-moldue. Jimmy pensait que c'était ce Jedusor qui commandait ce monstre.
Potter fit signe qu'il comprenait et Minerva continua :
- Si Jimmy avait des soupçons, alors c'était sûrement sur ce Jedusor que se portaient ses recherches. Mais Jedusor avait des doutes sur les recherches de Jimmy.
- Il ne l'a pas attaqué quand il était à Poudlard évidemment, fit Potter. Dumbledore doutait également de l'innocence de Jedusor, je l'ai remarqué. Un deuxième meurtre... Ça aurait été trop et Jedusor aurait été soupçonné. J'aime beaucoup beaucoup cette intrigue, sérieusement, c'est du pur génie Clem. DU GENIE !
Minerva acquiesça, puis soudain, elle sentit son cœur se glacer. Une phrase de Jimmy lui revint en mémoire.
« Parce que si j'ai raison et que ce Serpentard est vraiment coupable, alors ça veut dire qu'il est en liberté quelque part dans le pays. »
- Il savait... murmura-t-elle.
- De quoi ?
- Il savait ce qui l'attendait en dehors de Poudlard.
Elle lui répéta ce que Jimmy lui avait dit et reprit :
- Je pensais qu'il était sombre parce que Jedusor était en liberté... Mais c'était aussi parce qu'il savait que hors de Poudlard, il allait être traqué.
- Par Merlin..., souffla Potter. Pourquoi n'a-t-il rien dit ?
Minerva ne répondit pas. D'une certaine façon, il les avait prévenus.
« Ne faites pas de bêtises, je ne serais plus là pour vous surveiller ! »


Pardon Perri, je me suis sentie mal quand t'as dit la dernière fois que t'aimais bien Jimmy :oops: MAIS EN PLUS JE L'AIME ENCORE PLUS AVEC CE CHAPITRE NON MAIS
J'espère que ça vous a plu, bisous :)
C'était GRANDIOSE ! J'ai adoré, vraiment Clem intégrer Jedusor de cette manière c'était du PUR GENIE ! Un immense bravo ! *s'incline humblement*
cochyo

Profil sur Booknode

Messages : 2563
Inscription : dim. 28 juin, 2015 2:26 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par cochyo »

Wow ! C'était terrible. J'ai adoré ce chapitre.
Par contre tu te genes pas trop de balancer tout les profs d''un coup comme ca :lol:
MelleChachow

Profil sur Booknode

Messages : 683
Inscription : sam. 14 juin, 2014 12:36 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par MelleChachow »

Ce chapitre est vraiment top !
On ressent toute la tension, la peur, la tristesse suite à la mort de Jimmy que j'aimais beaucoup aussi !!
Le fait de parler de Tom Jedusor est super bien ! C'est vraiment intéressant d'avoir son apparition en quelque sorte dans ton histoire !
Et elle rencontre enfin Pomona Chourave !! Génial !
Hâte de lire la suite !
Tu écris vraiment très bien :)
cipounette

Profil sur Booknode

Messages : 435
Inscription : ven. 04 janv., 2013 7:18 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par cipounette »

Coucou ! Est-ce que tu pourrais me rajouter à la liste des prévenus stp ?
Et sinon supers chapitres, j'ai surtout adoré celui de ses débuts au Quidditch !! Et l'ancienne joueuse Helen Carter, c'est un hommage à Helena Bonham Carter l'actrice qui joue Bellatrix ou c'est une coïncidence ?
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

Jajadx a écrit :Hello:)
Super chapitre 8-)
J’adore décidément cette histoire, et ce chapitre m’a donné des frissons, c’est super bien écrit! Je suis trop triste, que Jimmy soit mort, je l’adorais en plus :cry:
Hâte d’avoir la suiteeee<3
Salut ! Merci beaucoup pour ce commentaire ! Je suis contente que ça t'ai plu, ça fait vraiment plaisir (et désolée pour Jimmy haha) !
La suite arrive dans pas longtemps, merci :D :D
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

cipounette a écrit :Coucou ! Est-ce que tu pourrais me rajouter à la liste des prévenus stp ?
Et sinon supers chapitres, j'ai surtout adoré celui de ses débuts au Quidditch !! Et l'ancienne joueuse Helen Carter, c'est un hommage à Helena Bonham Carter l'actrice qui joue Bellatrix ou c'est une coïncidence ?
Salut ! Je suis contente de te retrouver sur cette fanfiction, je te rajoute ! :D
Alors haha fun fact pour Helen Carter, au début elle s'appelait Helena, et c'est y a quelques semaines que je me susi dit "hé mais... c'est comme Helena Bonham Carter" du coup je pouvais pas prendre son nom comme ça donc j'ai enlevé le 'a' :lol: je trouvais le nom stylé pour Helena carter, mais ça m'étonne plus maintenant :lol:
Merci pour ton commentaire ! :D :D
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

MelleChachow a écrit :Ce chapitre est vraiment top !
On ressent toute la tension, la peur, la tristesse suite à la mort de Jimmy que j'aimais beaucoup aussi !!
Le fait de parler de Tom Jedusor est super bien ! C'est vraiment intéressant d'avoir son apparition en quelque sorte dans ton histoire !
Et elle rencontre enfin Pomona Chourave !! Génial !
Hâte de lire la suite !
Tu écris vraiment très bien :)
Hello ! Merci beaucoup pour ce retour :D
Heureuse que l'histoire avec Jedusor t'intéresse, ça va être assez central dans cette histoire en fait ! Je peux pas faire en soi un seul fil rouge vu que je raconte la vie de Minerva, du coup un fil rouge serait pas assez et impossible à faire durer pendant 80 ans, mais du coup Jedusor sera central et toujours là un peu ^^
Oui haha, 3 futurs profs réunis !
Merciii :D :D ça me fait très plaisir, bisous !!
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

cochyo a écrit :Wow ! C'était terrible. J'ai adoré ce chapitre.
Par contre tu te genes pas trop de balancer tout les profs d''un coup comme ca :lol:
Heyyy merci beaucoup !! *-*
Oui j'avoue, zéro regret :lol: techniquement Minerva et Pomona se rencontraient obligés à Poudlard, mais pour Filius, vu que lui et Minerva s'amusent sur le fait qu'ils ont failli aller dans la maison de l'autre, je me suis dit que c'était plus amusant qu'ils soient de la même année ^^
Merci pour ton commentaire :D
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

Charmimnachirachiva a écrit :Jimmy !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :cry: :cry:
T'es cruelle, pourquoi fallait-il absolument qu'il meurt :( :(
Hello !
Haha alors tu vas vite comprendre que j'ai un léger problème avec les personnages que j'aime et que vous aimez: ils ont vite tendance à pas survivre :lol:
Bon en vrai ne t'en fais pas je tue pas tout le monde, mais une petite touche de tragédie, c'est mon péché mignon :oops: :lol:
Merci beaucoup pour ton commentaire !!
PtiteCitrouille

Profil sur Booknode

Messages : 1048
Inscription : sam. 02 août, 2014 9:14 pm

Re: Minerva McGonagall [Harry Potter]

Message par PtiteCitrouille »

annabethfan a écrit :Hey ! Je suis désolée de pas avoir commenté les derniers chapitres, mais je t’avais déjà donné mon avis je voyais pas trop quoi dire… Mais bon je poste quand même un peu petit truc pour te redire à quel point j’aime cette fanfic.
Hey ! Oh non ne t'inquiète pas, je trouvais ça normal haha ! (argh j'ai toujours pas répondu à ton mail... bon, le dernier épisode c'est ce WE, donc je vais attendre ça peut-être ^^ :oops:
Je te l’avais dit, le chapitre avec Fleamont était un de mes préférés, vraiment, j’avais adoré la personnalité que tu lui as donné et son lien avec Minerva :D je suis vraiment contente que Fleamont te plaise! J'avoue que je l'apprécie aussi, assez différent des autres Potter, mais pas non plus drastiquement

Et pour le chapitre sur Tom Jesudor, tout le récit de Jimmy qui raconte ce qui s’est passé la première fois que la chambre a été ouverte et la mort de Mimi est vraiment glaçant, c’était une super idée de l’intégrer comme ça !merciii ! Jedusor sera assez important pour cette fanfic ;)
On ne connaît pas trop de Poufsouffle, mais il est dit que ce sont les plus bons et généreux de tous.
Victoria ne dirait pas ça de Simon :lol: (Référence à Perri ouais ^^)encore une fois, j'adore les ref inter fic :lol: et non, Victoria serait "arf arf keuf keuf M.D.R." (Perri tu confirmes ? :lol: )

Et le moment de l’enquête entre McGo et Fleamont, leur découverte au sujet de la mort de Jimmy franchement je me répète mais je trouve que c’est une super idée Clem, tout s’agence parfaitement et c’est super bien écrit ! :)
oh merci ça me fait trop plaisir :o *-* je suis vraiment contente que ça plaise cette affaire :D
Merci d'avoir laissé un commentaire même si tu avais déjà donné ton avis :D
Répondre

Revenir à « Fanfiction »