Elfes [Gardiens des cités perdues]

Vous écrivez une fan fiction et vous voulez la partager avec la communauté Booknode? Faire vivre à vos personnages favoris des aventures inédites?
Alors postez vos textes ici afin qu'ils soient bien différenciés des essais classiques tout droit sortis de l'imaginaire d'autres booknautes.
Vanouche

Profil sur Booknode

Messages : 1277
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : dim. 13 janv., 2019 12:06 pm

Re: Elfes [Gardiens des cités perdues]

Message par Vanouche »

Jenna et Ylyana aperçurent Tilly au loin, adossée à l'arbre de la dernière fois. Cette fois par contre, elle était seule. Cependant, les autres membres arrivèrent tous plus ou moins en même temps que Jenna et Ylyana. Ils s'installèrent en rond. Tilly prit la parole la première en se référant à la feuille qu'elle avait :
- Tout le monde est là ? Très bien. Aujourd'hui, Seyena est là, mais il faut qu'elle se présente et nous aussi. Prénom et Talent ce sera suffisant. Donc moi c'est Tilly, tu le sais, et je suis Télépathe.
Oh c'est vrai ! songea Jenna. Elle pourrait lui demander de l'aide plutôt qu'à son frère pour les exercices que lui avait donnés Arthur.
- Seyena, Eclipseuse, dit Seyena, peu enthousiaste.
- Ayden, Chargeur.
- Corentin, Rafaleur.
- Ylyana, Givreuse.
- Jenna, Hydrokinésiste. En fait, on a une jolie diversité de talents.
- Oui, c'est un atout, ajouta Corentin.
- Revenons à nos moutons, appela Tilly. J'ai ici le programme d'aujourd'hui. D'abord, il faudrait trouver un QG mieux que le centre de l'Atlantide. Il faudrait commencer à l'aménager, histoire qu'il soit utilisable rapidement. On est d'accord qu'on garde Opération comme nom de groupe ? (Ils hochèrent tous la tête.) Ensuite, il va falloir sérieusement se pencher sur un plan pour récupérer Tanis. Des idées pour le QG ?
- Un endroit facile d'accès mais plutôt caché, c'est ça ? récapitula Ylyana.
- Si quelqu'un a un endroit en tête, tant mieux, sinon j'en ai un mais il est pas hyper adapté, dit Tilly.
- Je ne vois pas vraiment, murmura Ylyana.
Tous secouèrent la tête pour signifier qu'eux non plus. Tilly soupira.
- J'espérais que l'un de vous aurait une idée. Tant pis. Mes tuteurs ont une résidence secondaire mais n'y vont presque jamais. Il y a un puits avec une grotte à l'intérieur. C'est glauque, humide, noir et froid, mais avec des aménagements, on devrait y être bien.
- Comme Batman ! s'exclama Corentin, tout content.
Les autres se tournèrent vers lui, en attente d'explications.
- Heu... (Il rougit.) J'aime beaucoup les films humains. et le QG de Batman est aussi dans une grotte au fond d'un puits.
- D'accord, dit Seyena en traînant sur le "a". Alors, on y va ?
Ils se levèrent tous et se donnèrent la main pour sauter. Malgré elle, Tilly ressentit une pointe de déception car elle ne pouvait pas prendre la main d'Ayden. Elle chassa tout de suite cette pensée de sa tête et brandit le cristal pour aller à X, la résidence secondaire de ses tuteurs. Juste avant de mettre le pied dans le rai de lumière, un cri retentit derrière eux.
- Ayden ?
Ils se retournèrent au moment où Tilly entrait dans la lumière. La dernière chose que vit Jenna avant d'être emportée, fut la tête éberluée de Titus un peu plus loin, et celle d'Ayden qui affichait la même expression.
Dernière modification par Vanouche le lun. 15 juin, 2020 1:33 pm, modifié 1 fois.
Vanouche

Profil sur Booknode

Messages : 1277
Inscription : dim. 13 janv., 2019 12:06 pm

Re: Elfes [Gardiens des cités perdues]

Message par Vanouche »

- Je voudrais pas être pessimiste, mais je crois que t'es mal barré, dit Seyena.
- Non, tu crois ? ironisa méchamment Ayden.
Tout le petit groupe était arrivé dans une grande propriété sous un ciel chargé. On entendait au loin des vagues se fracasser contre une falaise. Le jardin était immense et boisé, et la maison ressemblait à un manoir des années 1800.
Jenna frissona et resserra les pans de sa veste. Il faisait plutôt froid. Tilly se mit à trembler.
- Il faisait plus beau la dernière fois que je suis venue, dit-elle. Bienvenue sur la côte d'Angleterre. Heureusement que c'est pas la côte française, ça pourrait être pire...
Ayden retira sa veste et la lui tendit.
- Désolé Jenna, je n'en ai qu'une, ajouta-t-il à la jeune fille.
Jenna haussa les épaules. Tilly faillit refuser son offre, mais elle était gelée par le vent glacial malgré sa régulation corporelle.
- Je propose qu'on aille chercher quelque chose de chaud avant d'aller dans la grotte. Suivez-moi.
Ils se mirent en marche contre le vent violent vers le manoir.
- Quelle chance tu as d'être Givreuse ! cria Corentin à Ylyana. Tu ne dois pas ressentir le froid !
- Pas trop.
Une bourrasque la fit reculer, les cheveux volant dans tous les sens. Corentin courut devant Tilly et leva les bras devant lui. Il empêcha le vent de se jeter sur eux.
- Et toi tu ne crains pas le vent, le taquina Ylyana.
Tilly ouvrit la porte d'entrée du manoir et ils s'y engouffrèrent. La Télépathe tapa deux fois dans ses mains et une lumière ténue s'alluma.
- Elle va chauffer et produire plus de lumière d'ici peu. Bon, restez là, je vais chercher ce qu'il nous faut.
Tilly se précipita à travers le hall démesuré pour grimper à l'escalier de bois vernis.
- Je ne le connais pas encore bien, mais je sens que Titus va vouloir s'expliquer avec toi, Ayden, dit Jenna.
- Je ne te le fais pas dire, soupira-t-il.
- Tu ferais bien de réfléchir à une excuse maintenant, conseilla Ylyana.
- C'est qui, ce Ti... Ti... tus ? demanda Corentin.
Seyena leva les yeux au ciel. Qu'ils règlent leurs histoires entre eux, ça ne l'intéressait pas. Que faisait-elle là déjà ? Elle secoua la tête et alla s'asseoir dans les escaliers et se prit à penser à Kaynil. C'était lui, la raison de sa venue. Du moins dans un certain sens...
- C'est un ami, répondit Ayden. Mon meilleur ami, même. Je n'aime pas lui mentir, mais on ne peut pas lui dire non plus.
- Il a vu qu'Ylyana et moi étions là aussi. Nous n'aurons qu'à aller le voir et tu n'auras pas à lui mentir. Si on trouve une bonne excuse...
- Bonne chance, ricana Seyena depuis l'escalier.
Ayden lui jeta un regard noir. Il insupportait vraiment Seyena. Qu'il prenne un air de monsieur-je-suis-le-plus-malheureux-du-monde était une vraie torture et elle ne pouvait s'empêcher de remettre à sa place. Il se prenait pour qui ?
- Désolée, ajouta-t-elle d'une voix égale.
Leur relation commençait très mal, visiblement.
- Ca m'étonne qu'il ne t'ai pas encore appelé, remarqua Corentin.
- J'ai laissé mon transmetteur à la maison.
Soudain, celui de Jenna vibra. Elle le sortit de sa poche. C'était bien Titus.
- Je réponds ?
Ayden secoua vivement la tête.
- On n'a pas d'excuse !
Le transmetteur s'éteignit soudain et se ralluma juste après.
- Ylyana on y va en impro ? demanda Jenna.
La Givreuse approuva, bien qu'elle eut un mauvais pressentiment et Jenna accepta l'appel.
Dernière modification par Vanouche le mar. 02 juin, 2020 5:44 pm, modifié 1 fois.
fleurine1207

Profil sur Booknode

Messages : 155
Inscription : dim. 14 mai, 2017 11:11 am

Re: Elfes [Gardiens des cités perdues]

Message par fleurine1207 »

Ayden se mordit la lèvre inférieure, peu rassuré par l’air inquiet des autres. Qu’allait bien pouvoir inventer les filles pour lui éviter un interrogatoire de la part de Titus ?
- Oh Jenna ! Tu finis quand même par me répondre ! s'exclama Titus d’une voix légèrement en colère. Vous êtes où ? Ayden est avec toi ? Avec qui vous étiez ? Vous faisiez quoi ? Bon sang, pourquoi n'a-t-il pas répondu à mes appels ?
- Titus ! le coupa Jenna dans son élan. C'est un peu compliqué à expliquer…
- Où est-il ?
- Il n'avait pas son transmetteur avec lui, répondit Ylyana.
Jenna lança un regard à Ayden qui secouait la tête, affolé, quand Titus redemanda si il était là. Mais pourquoi, pourquoi faut-il que ça me tombe dessus? se demanda le garçon en passant une main dans ses cheveux.
- Heu... En fait… commença Jenna.
- Peu importe, vous faites quoi ? fit-il d’une voix sèche.
- C'est un peu compliqué à expliquer... répéta la jeune fille.
- J'ai ce qu'il faut, lança Tilly en descendant l'escalier. On peut y aller.
- Je crois que ce n'était pas le meilleur moment pour descendre, rigola Seyena.
Ayden tressaillit en entendant sa voix. Bon sang, cela faisait à peine quelques minutes qu’ils étaient réunis et la jeune fille l’exaspérait déjà.
- Tais-toi un peu avec tes remarques ! rugit Ayden à son attention.
Jenna se mordit la lèvre dans un geste très similaire à celui du garçon quelques minutes plus tôt, tandis qu'Ylyana se prenait le front dans la main et elles soupirèrent en coeur. Titus avait les yeux on ne peut plus écarquillés.
- Qu'est-ce qui se passe ? C'est qui ? Vous allez où ? Jenna !
- Désolée, on te rappelle plus tard Titus…
La communication fut coupée.
- C'est un désastre, se lamenta Ayden.
- Tu l’as dit, ironisa Seyena d’une voix pourtant totalement désintéressée des événements.
Le garçon lui lança le regard le plus noir possible. Mais comment je vais faire pour ne pas l’étriper avant la fin de la réunion? se demanda-t-il, exaspéré
Les autres se regardèrent sans réagir, l’air inquiet. Au bout de quelques instants, Tilly brisa le silence angoissé et gêné qui s’installait dans le hall.
- Bon… En attendant de trouver quoi dire à Titus on pourrait peut-être continuer la réunion ? proposa-t-elle.
Ayden remarqua que la jeune fille avait l’air plutôt tendue, sursautant très légèrement au moindre bruit. Comme si elle n’était pas très à l’aise à l’idée de mener ce projet.
- Et si tu nous montrais la grotte ? Pour qu’on voit comment l’aménager ? demanda-t-il devant le silence des autres.
- Oui, suivez moi.
Tilly les fit ressortir dans le vent et le froid. Une bourrasque fit tressaillir Ayden, Corentin se précipita pour leur ouvrir le chemin aux côtés de Tilly afin de leur éviter d’être renversés par les salves de vent.
La jeune fille les mena derrière la maison, jusqu’à un puits. Les rafales de vents faisaient voler des feuilles autour d’eux et quelques gouttes de pluie commençaient à tomber.
Tilly leur désigna le puits.
- Bon voilà, la grotte est là-dessous.
- Euh… Tu veux dire qu’on est censés descendre là-dedans ? demanda Jenna avec un regard interloqué.
- Normalement oui, mais il y a des escaliers dissimulés par des buissons par là.
Elle les mena derrière un bosquet et après avoir enlevé quelques branches qui bloquaient l’accès, la troupe vit apparaître un escalier en pierre. L’odeur d’humidité et l’obscurité qui s’en dégageait n’invitait pas réellement à entrer.
- La grotte se trouve en bas de cet escalier.
Tilly alluma une lampe et commença à descendre les marches. Les autres restaient en retrait, se dévisageant en silence. Lorsque la jeune fille s’aperçut que personne ne la suivait, elle se retourna.
- Venez… vous n’allez pas me dire que ça vous fait peur ?
Ayden se passa une main sur le visage. Il n’avait pas vraiment envie de descendre dans un endroit aussi étrange. Et si quelqu’un glissait et se blessait ? Il n’y aurait personne pour les aider !
Étrangement, ce fût Seyena qui démarra le mouvement sans un mot, en avançant vers Tilly qui attendait toujours, figée. Les autres la suivirent et Ayden n’eut pas d’autre choix que de continuer avec le groupe.
En descendant les marches qui menaient vers le centre de la Terre dans la pénombre seulement éclairée par les lampes des elfes, le garçon frissonna.
Après qu’ils eurent fait une dizaine de mètres, le sol redevint plat sous leurs pieds et le chemin bifurqua sur la droite.
Finalement, la petite troupe déboucha sur une vaste grotte d’une surface assez grande pour abriter leur base. La seule lumière naturelle s’échappait d’un puits au plafond, et un petit lac souterrain s’étendait juste en dessous. Le reste de la grotte était sombre et il faisait plutôt froid et humide, mais d’étranges renfoncement dans la pierre permettraient certainement de faire des étagères où des bancs pour les plus bas. Un peu plus loin, une pierre taillée de manière presque surnaturelle avait la forme d’une table, légèrement tordue, mais d’une table tout de même.
Bien que sombre, humide et froide, la grotte serait idéale pour accueillir leur base.
- Waouh… souffla Ayden en débarquant à l’intérieur. Mais comment as-tu trouvé cet endroit ?
- Pendant des vacances où je m’ennuyais, répondit Tilly. Je ne sais plus très bien… Un peu par hasard.
- Comment va-t-on aménager tout ça ? demanda Ylyana.
- On pourrait mettre des chaises autour de ce bloc, déjà, proposa Jenna en désignant l’étrange table.
- Et on pourrait faire des étagères facilement là-bas, renchérit Corentin.
- Il faudrait rajouter de la lumière, dit Ayden.
Tilly hocha la tête et déposa une sorte de lampe au centre de la pièce. Le halo illumina rapidement l’entièreté du lieu, réchauffant un peu l’atmosphère glaciale qui était accentué par l’absence de luminosité.
- Ça devrait éclairer à peu près la totalité de la grotte, en tout cas pour l’instant… Ce n’est pas très grand.
- Ça suffira, on est pas non plus des dizaines, lui répondit Ylyana.
Tilly lui sourit et déposa des couvertures sur le sol afin de leur permettre de s’asseoir.
- Bon, et si on continuait la réunion, maintenant ?
Charmimnachirachiva

Profil sur Booknode

Messages : 529
Inscription : lun. 30 avr., 2018 6:22 pm

Re: Elfes [Gardiens des cités perdues]

Message par Charmimnachirachiva »

- Est-ce que quelqu’un a déjà parlé à Tanis ? demanda Corentin. Peut-être que, comme ça on saurait qui sont ses amis ou d’autres informations susceptibles de nous aider à la retrouver.
Il semblait être le plus à l’aise du groupe, son ton était posé et sa voix résonnait avec assurance sur les murs de leur quartier général. Cependant, malgré son calme apparent il ne cessait de jeter des regards nerveux vers l’entrée de la grotte. L’absence de vent devait mettre à mal sa nature de Rafaleur.
Tilly se racla la gorge et prit la parole :
- Je lui ai un peu parlé quand j’étais à l’infirmerie. Et je vous ai tous …observés, avant que je vous parle d’Opération pour la première fois donc je sais qu’elle prétendait être Eclipseuse mais qu’en fait elle est Instillatrice. Elle est assez solitaire mais elle a un ami qui s’appelle Keely je crois.
La pauvre fille rougissait au fur et à mesure qu’elle expliquait tout ça. Seyena la comprenait : devoir avouer que vous aviez espionné des elfes, même si c’est pour la bonne cause, était pour le moins embarrassant. Ylyana lui fit justement remarquer :
- En fait tu nous as espionné ? dit-elle d’un ton entre le reproche et l’amusement.
- Je… Non, enfin oui mais c’était pas mal intentionné.
Tilly semblait vouloir disparaitre sous ses cheveux et lançait de petits regards craintifs autour d’elle, comme pour s’assurer que personne ne lui en voulait réellement.
- Ylyana, souffla Jenna, s’il te plait, elle l’a dit, elle y était obligée, c’est un groupe secret.
- Surtout que maintenant c’est bien utile, renchérit Ayden.
Seyena ne fit pas de remarque, par égard pour Tilly, mais n’en pensait pas moins. Qu’est-ce qu’il l’insupportait !
- Attendez, l’Instillatrice cachée du Tournois c’était elle ! s’exclama Corentin.
- C’est vrai, je n’avais pas fait attention à son nom mais maintenant que tu le dis, ajouta Ylyana.
- Je ne savais pas qu’on l’appelait comme ça mais c’est bien elle, conclut Tilly.
- Moi, ce qui m’inquiète, c’est ce que pourrait faire les Invisibles avec une Instillatrice, intervint Seyena.
- Ce serait donc pour ça qu’elle aurait été enlevée ? s’interrogea à voix haute Jenna.
Quoi ? Ça parait logique, non ? se justifia-t-elle en voyant que tout le monde la regardait.
- Oui c’est très logique, vous êtes juste des génies les filles, sourit Corentin. On a trouvé le mobile du meurtre !
- Euh tu es au courant que ce n’est pas un meurtre dont on parle ? dit Ylyana avec consternation.
- Les acteurs disent toujours ça dans les séries humaines…
Un petit rire secoua le groupe.
- J’aimerais autant ne pas avoir à parler de meurtre dans la situation actuelle, répliqua cyniquement Seyena.
Ils n’étaient pas là pour plaisanter.
Evidemment l’autre gamin réagit au quart de tour :
- Visiblement t’es aussi coincée que t’en as l’air, cracha Ayden.
- Au moins je me concentre sur la raison de notre venue et non pas sur des futilités, lança froidement Seyena.
- Parce que tu crois que je me fiche de la vie de Tanis peut-être ? Par contre toi je me demande si t’as vraiment conscience que c’est un être pensant et une elfe brillante, si tu ne penses pas que c’est juste un trophée à rapporter pour la gloire ? asséna-t-il en haussant la voix.
- Je… allait répondre vivement la jeune fille.
- Non mais ça suffit ! On est ici pour Tanis, pas pour vous entendre vous disputer toute la journée sur des sujets débiles. Mais Seyena sache que plaisanter est aussi important car on crée ainsi des liens, des liens de confiance qui seront primordiaux à l’avenir. Donc vous ne vous aimez pas, très bien, mais ayez la gentillesse et la courtoisie de garder ça pour vous.
C’était Corentin qui s’était écrié ainsi et à présent, tout le monde le regardait, abasourdi. Finalement Tilly reprit contenance et poursuivit :
- Ce qui nous amène au lieu où pourrait être détenue Tanis. Des suggestions ?
- Surement en territoire neutre, fit Jenna. Je ne pense pas qu’ils oseraient se cacher dans les cités perdues et ils ne sont les bienvenus ni chez les gobelins, ni chez les trolls et plus chez les ogres depuis la destruction de Ravagog.
- Ça laisse aussi les cités interdites, remarqua Ayden.
Il paraissait avoir perdu un peu de sa superbe depuis les remontrances de Corentin.
- Mais ça fait encore plein de cachettes potentielles, et puis on n’a pas de cristal de saut pour aller là-bas, ajouta Tilly.

Un long débat s’ensuivit mais Seyena avait décroché. Elle, elle avait un moyen de connaitre les planques des Invisibles mais ça signifiait se révéler devant les autres. Plus qu’elle ne l’avait jamais fait. De plus son entreprise était tout à fait illégale. Néanmoins, Corentin l’avait dit, s’ils voulaient réussir à sauver Tanis ils devaient se faire confiance et ils avaient tous l’air d’être des personnes de confiance. Sauf Ayden, lui il serait capable de tout répéter. Cependant ses amis semblaient prêts à l’empêcher de faire des bêtises.
Après avoir longuement tergiversé elle décida de leur faire confiance :
- Je sais comment faire pour trouver les planques des Invisibles, lança sans préambule Seyena.
Elle venait visiblement d’interrompre une discussion animée entre Ylyana et Tilly.
- Tu as dit quoi ? l’interrogea Jenna.
- Je peux avoir des informations sur l’endroit où est détenue Tanis. Cependant je ne vous le raconterais que si vous jurez que cela ne sortira pas de cette grotte.
Tout le monde promis avec plus ou moins de réticence. Enfin Seyena expliqua la vérité sur son enlèvement et livra son plan fou et désespéré :
- Vous savez tous que j’ai été enlevé il y a quelques jours, commença-t-elle. A ce propos oubliez toutes les rumeurs que vous avez pu entendre, elles sont fausses. Kaynil ne m’a pas enlevé, il m’a sauvé. Les Invisibles en avaient après moi et il m’a emmené loin des cités perdues pour me mettre hors-de-danger. Malheureusement aucun de nous n’avait de plan et nous ne pouvions décemment survivre tout seuls alors, (Seyena pris une profonde inspiration pour empêcher sa voix de trembler) alors il m’a ramené aux Conseillers avec un mot comme quoi j’étais en danger. Ce qui fait que maintenant je me retrouve avec un garde du corps actuellement plongé dans une petite sieste provoquée par un sédatif.
Quand je suis revenue, j’ai commencé à monter un plan pour le retrouver. Pour cela j’ai récupéré – ne me demandait pas comment – une omnisciente.
A ces mots, Seyena frissonna. Elle avait passé des heures à regarder Kaynil et l’avait vu se faire abominablement torturer, tout ça pour l’avoir sauvée. Mais elle passa les détails sous silence.
- Si on parvient à identifier l’endroit où il se trouve je pourrais m’y rendre et le faire disparaitre grâce à mon Eclipse, termina Seyena.
Le groupe entier la regardait comme si c’était la première fois qu’ils la voyaient. Même Ayden semblait médusé mais cela ne dura qu’un temps :
- Dons t’as coopéré avec un meurtrier, intervint justement celui-ci.
- Sans lui tu serais peut-être en train d’assister à ma plantation, persifla Seyena.
Ayden marmonna quelque chose.
- Mais pourquoi tu crois qu’il nous aidera ? Comment tu peux être sûr qu’il ne nous trahira pas ? demanda Tilly.
- Il a trahi les Invisibles, il n’est plus le bienvenu chez eux, ils… ils le torture, souffla Seyena.
- Justement, nous trahir lui ferai peut-être remonter les échelons, fit remarquer Ylyana.
- Je ne pense pas, j’ai confiance en lui. Il m’a quand-même épargné.
- Mais pourquoi ? interrogea innocemment Corentin.
- Je n’en sais rien, peut-être par culpabilité ou remord.
Même si elle affichait un visage impassible, Seyena avait les mains parcourues de petits tressautements qui, pour un observateur attentif, aurait traduit son mensonge. Cependant elle pensait que personne ne l’aurait remarqué jusqu’à ce qu’elle capte un regard de Jenna qui semblait en savoir plus que ce qu’elle disait.

Finalement, après diverses arguments et contre-argument, ils décidèrent que Seyena apporterait l’omnisciente à la prochaine réunion pour essayer de déterminer où était Kaynil. Ils n’avaient cependant même pas encore statué si Kaynil méritait qu’ils l’aident et s’il était digne de confiance.
Enfin Tilly lança :
- Est-ce que quelqu’un à d’autres propositions ou informations utiles ?
Vanouche

Profil sur Booknode

Messages : 1277
Inscription : dim. 13 janv., 2019 12:06 pm

Re: Elfes [Gardiens des cités perdues]

Message par Vanouche »

- Eh bien, moi, commença Jenna. En fait, j'avais commencé à créer un plan. Mais Seyena en a un qui ressemble un peu. Disons que c'est lié. Je pensais qu'on pourrait "utiliser" Kaynil, dit-elle en faisant une grimace. Je sais que c'est un elfe doué d'intelligence et de sentiments, et je ne suis pas particulièrement emportée par l'idée de se servir de quelqu'un, mais il s'agit de sauver une vie.
- Alors, expose-nous ton plan, fit Tilly.
- Eh bien, je pensais que Seyena pourrait demander à Kaynil de nous aider, vu la relation qu'ils ont...
Seyena ouvrit des yeux affolés. Que savait-elle de plus que ce qu'elle avait dit aux autres ? Comment pouvait-elle savoir qu'il ne la laissait pas indifférente... sans aller plus loin. Jenna ne fit aucun commentaire, et Seyena en conclut qu'elle ne savait peut-être rien, bien qu'elle ait des soupçons.
- Je veux dire, il est venu la sauver une fois. Donc si on la mettait en danger - mais ne t'inquiètes pas, tu ne serais pas en danger de mort ! - ou bien lui laisser un message pour organiser une rencontre. Tu lui demanderais de nous aider à sauver Tanis, ou où elle se trouve. Je n'assure pas qu'il le fera, mais sait-on jamais.
- Il est Enjôleur non ? fit Ylyana. D'après ce que j'ai compris. Et si il l'enjôlait et qu'il l'enlevait encore ?
- Il ne m'a pas enlevée ! s'écria Seyena. Il m'a sauvée, je vous l'ai déjà dit ! Il n'est pas méchant, ajouta-t-elle plus calmement.
- Il a détruit Foxfire et tué une bonne partie des élèves, fit valoir Corentin.
- C'est à cause des Invisibles, intervint Jenna. Si il n'en faisait pas partie, il ne serait pas comme ça. Il n'a pas eu une vie heureuse vous savez...
Encore ce besoin de le sauver de lui-même et des Invisibles. Décidément, cette sensation ne s'effacerait pas de sitôt. Seyena la regarda avec une expression indéchiffrable.
- Que sais-tu de lui ? demanda-t-elle, avec un léger ton de reproche.
- On a parlé quand il a failli me tuer, le jour de l'attaque de Foxfire. Son père... et la société dans laquelle on vit ne lui ont pas fait de cadeau. Mais ce n'est pas le moment de parler de ça.
Seyena s'interrogea sur ce qu'il avait pu lui dire ce jour-là. Que savait Jenna qu'elle-même ne savait pas à propos de Kaynil ? Ils n'avaient pas énormément parlé pendant leur escapade. Elle sentit une pointe de jalousie s'éveiller en elle et la chassa aussitôt. Ce n'était pas son genre d'être jalouse. Elle avait déjà suffisamment de problèmes pour ajouter une jalousie ridicule à la liste.
- Je suis en train d'apprendre à repousser l'Enjôlement. Quand je saurai, je vous l'apprendrai. A moins qu'il ne le fasse lui-même, murmura-t-elle.
Et si elle ajoutait Arthur à Opération ? Non. En tout cas, pas encore. Elle ne le connaissait pas assez, et n'avait pas envie d'en parler. Elle jeta un regard à Ayden, qui n'avait pas parlé depuis un moment. Comment réagirait-il en apprenant qu'un de ses amis avait gardé un secret toute sa vie sans lui dire à lui mais le disait à une quasi-inconnue ? Probablement de la même manière que Titus avait réagi en voyant le groupe à Atlantide.
- Qui ? demanda Tilly.
- Peu importe. Inutile de vous parler de lui. Juste, Tilly, j'aurai besoin de ton aide dans un premier temps. J'ai besoin d'un Télépathe et je n'ai pas envie de faire des exercices avec mon frère.
- Heu... Ok, dit Tilly. Si ça peut nous permettre de sauver Tanis, je suis d'accord.
- Oui, ça nous aidera probablement. Kaynil ne pourra rien contre nous. Mais on va avoir besoin de temps. C'est dur de contrer un Enjôlement, et c'est une expérience pas super agréable, croyez-moi sur parole.
- Donc, récapitulons, intervint Corentin. On pourrait espionner Kaynil avec l'omnisciente de Seyena pour découvrir leurs planques, mais aussi lui demander tout simplement de l'aide quand on saura repousser un Enjôlement. C'est ça ?
- Plus ou moins, acquiesça Jenna pendant que Seyena disait "oui", bien qu'elle n'aimât pas le verbe "espionner".
- Rien de plus facile alors ! ironisa Ayden.
Seyena serra les dents pour ne rien lui dire. Elle avait presque oublié sa présence et ce rappel la mettait presque en rage. Vraiment, elle le détestait.
- Bon, il commence à être tard, dit Ylyana. On pourrait s'occuper du plan la prochaine fois ? Il faudrait que je rentre chez moi pas trop tard.
fleurine1207

Profil sur Booknode

Messages : 155
Inscription : dim. 14 mai, 2017 11:11 am

Re: Elfes [Gardiens des cités perdues]

Message par fleurine1207 »

- De toute façon je crois qu’on commence à avoir fait le tour… répondit Tilly avec un léger sourire.
Elle semblait plus décontractée maintenant qu’ils tenaient un embryon de plan.
Les autres elfes acquiescèrent et ils commencèrent à ramasser leurs affaires.
- Quand fera-t-on la prochaine réunion ? demanda Ylyana alors qu’ils se dirigeaient vers la sortie de la grotte.
- Je pense qu’il faut qu’on attende de voir l’avancée de chacun avant de se réunir de nouveau, non ? suggéra Corentin.
Ayden hocha la tête. Il avança vers l’escalier, sentant la roche sous ses semelles. L’atmosphère humide de la grotte commençait à être un peu désagréable.
Une fois remontés à l’extérieur, ils purent voir le soleil percer à travers les nuages. Les doux rayons illuminaient l’herbe couverte de légères gouttes de pluie, faisant scintiller le tout.
- Avant qu’on parte tous, je pensais à quelque chose… commença Jenna.
Les elfes se tournèrent vers elle en attendant la fin de sa phrase.
- Comment fait-on pour revenir ici ? Tilly est la seule à avoir un cristal pour venir.
Ils se regardèrent. Ayden se mordit la lèvre, évidemment ils allaient devoir se retrouver dans les cités elfes pour pouvoir se rendre à la grotte. Comment avait-il pu ne pas y penser !
Seyena haussa les épaules.
- Si on a besoin de venir on demandera à Tilly, c’est tout. Bon, salut il faut que j’y aille là…
Et sur-ce elle brandit son cristal de foyer à la lumière du soleil.
Les autres elfes suivirent le mouvement et rentrèrent chez eux les uns après les autres. Bientôt ne restèrent plus qu’Ayden et Tilly.
- Ça va ? lui demanda le garçon avec un sourire.
- C’est plutôt à moi de te demander ça, non ? répondit-elle.
- Pourquoi ? demanda Ayden d’un air étonné.
- Eh bien… la dernière fois qu’on s’est parlé tu étais un peu étrange…
L’elfe passa une main dans ses cheveux d’un air nerveux, se rappelant du même coup qu’il lui devait des excuses et que Rowena ne voulait toujours pas lui parler.
- Désolé… Je n’aurais pas du te parler comme ça. C’était juste un peu compliqué.
Il fit une pause.
- C’est toujours un peu compliqué… murmura-t-il pour lui même.
Mais Tilly l’entendit.
- Qu’est ce qu’il y a ? Si ce n’est pas indiscret bien sûr ! ajouta-t-elle.
Il la regarda et réfléchit un instant avant de répondre en haussant les épaules :
- Ce n’est pas un secret. Je peux très bien t’en parler.
La jeune fille l’observa patiemment, attendant qu’il poursuive.
- J’ai ma petite amie a rompu avec moi il y a quelques jours… Elle m’évite en permanence et avec Opération et les cours en plus, j’ai l’esprit un peu embrouillé. Encore désolé, si je t’ai heurtée.
Tilly écarquilla les yeux. Elle ne s’imaginait pas qu’il s’agissait de ça.
- Si je peux faire quoi que ce soit…
- Ne t’inquiète pas, ça va aller, lui sourit-il.
- Je pourrais peut-être essayer de lui parler ?
- Parler avec Rowena ?! s’esclaffa Ayden.
Tilly rougit devant l’air de son ami et se cacha derrière ses mèches de cheveux. Elle avait l’impression d’avoir dit une bêtise sans s’en rendre compte.
- Désolé, se reprit-il. C’est juste qu’elle n’écoute personne, une fois qu’elle a décidé quelque chose. Et encore moins quelqu’un qu’elle ne connaît pas…
- Peut-être que si… J’aimerais vraiment t’aider, Ayden, dit-elle d’un air sérieux.
Le garçon lui lança un sourire chaleureux.
- Bon… Si tu penses vraiment que lui parler peut changer quelque chose, je ne vais pas t’en empêcher. Maintenant, si tu veux bien m’excuser, il faut que je rentrer préparer le discours que je vais servir à Titus dès que je le verrais.
Et avant qu’elle ait pu ajouter quelque chose, il leva son cristal de foyer à la lumière et s’avança. Juste avant que le rayon lumineux ne l’emporte, il se retourna et lança :
- Merci pour tout, Tilly.
Jules-cesar

Profil sur Booknode

Messages : 747
Inscription : dim. 02 déc., 2018 10:09 am

Re: Elfes [Gardiens des cités perdues]

Message par Jules-cesar »

Une silhouette au loin ... Elle se rapproche, de moins en moins floue, il parvient à distinguer les traits décidés de son visage. Seyena ... Plus belle que jamais, elle avance vers lui d'un pas décidé.
- Seyena, je ...
Il s'interrompit, les yeux agrandis d'horreur. La jeune fille laissa place à Vespéra, les mains couvertes de sang, un poignard entre les mains, sa robe déchirée laissant apparaître son corps squelettique. Elle esquisse un sourire cruel.
- Je l'ai tuée.
- Noooooooooooooooooooooooon !

Kaynil se réveilla en sueur. Il se redressa vivement ; il n'était plus dans la salle de torture mais dans une petite chambre carrée avec pour seul mobilier, le lit sur lequel il était assis, et un lavabo au robinet rouillé. Des voix se firent entendre dans le couloir, et la porte s'ouvrit sur Lady Gisela et Vespéra. Le jeune homme tenta de chasser de son esprit le cauchemar qu'il venait de faire mais ce qu'elle lui avait dit tournait dans sa tête.
- Lève-toi ! ordonna Gisela.
Il obtempéra, conscient qu'il n'était pas en position de désobéir.
- J'avais d'autres plans pour toi, mais ... ma chère amie, dit-elle en insistant sur les derniers mots, m'a convaincu de la laisser te prendre sous son aile, et dans mon immense bonté j'ai décidé d'accepter.
Vespéra ne réagit pas aux provocations, mais Kaynil pouvait deviner qu'elle se retenait à grande peine.
- Je ne sais d'ailleurs pas ce qu'elle te trouve, mais apparemment elle t'a pris d'affection.
Voyant qu'aucun de nous deux ne disait mot, elle continua.
- Elle se porte donc garante de toi, et au moindre pas de côté c'est la mort pour vous deux.
Elle nous jaugea du regard puis sortit, nous laissant seuls.
- Donc ... Qu'allez-vous faire de moi ?
- Un Invisible qui se respecte.
- C'est-à-dire ? Quelqu'un qui tue des gens sans éprouver aucun remord juste pour le pouvoir ?
- Exactement, répondit-elle avec aplomb. Si tu respectes le marché que je vais te proposer, tu occuperas une place de choix lorsque le monde sera à mes pieds.
Kaynil resta muet, atterré. Ils étaient tous pareils, et s'il avait cru une seconde que Vespéra était différents, il s'était mépris. Il acquiesça tout de même.
- Bien, je veux que tu rompes toutes tes attaches sentimentales, ce qui ne va pas être très compliqué puisque d'après ce que je sais, tu ne te soucies que de deux personnes dans ce monde : toi, et cette fille Seyena. Pour toi, ce serait une qualité, si tu étais plus élevé dans nos rangs, mais je tâcherai de t'apprendre l'humilité. Pour ta petite-amie ... Je vais te demander de la tuer. Dans un délais de trois jours. Et, avant que tu ne me demandes ce qui se passera si tu refuses ce marché, c'est très simple, je me chargerai de vous tuer tous les deux, elle d'abord et devant toi pour que tu assistes impuissant à sa mort, et ensuite toi.
Le jeune homme prit un coup. Il pensa tout de suite à refuser le marché, il avait beau avoir passé seulement quelques heures en compagnie de Seyena, il savait que vivre sans elle serait impossible. De toute façon, la jeune fille mourrait. Sauf si ...
- J'accepte le marché, fit-il, l'air résigné, alors qu'en lui brûlait un feu que rien ne pourrait éteindre.
- Je savais que tu prendrais la bonne décision. Désormais tu vivras ici, et tu ne verras plus personne en-dehors de Lady Gisela et moi. Demain, tu pars tuer la fille, plus tôt ce sera fait, mieux ce sera. Et je te préviens, si tu tente de la sauver par je ne sais quel plan idiot, je vous retrouverai, tous les deux, et ce que je vous ferai subir est pire que la mort, bien pire, alors si tu ne veux pas découvrir ce qu'est ma vengeance ultime, tu as intérêt à te tenir à carreaux et à faire tout ce que je te dis, compris ?
- Oui, souffla le jeune homme.
Sur ces mots, elle tourna les talons et sortit en prenant garde de fermer la porte à clefs.
Kaynil s'effondra, les yeux remplis de larmes qui menaçaient de couler à tout moment. La pièce se mit à tourner et, épuisé, il s'endormit.

***
- Tu as trois jours, rappelle-le toi, lui susurra Vespéra à l'oreille.
Le jeune homme acquiesça, leva son cristal à la lumière, et, sans se retourner, s'avança dans la lumière.
Il atterrit à Kunnyada, la demeure de Seyena, bien que demeure est un petit mot pour décrire la richesse que dégageait ce palais digne d'un roi et d'une reine. Il était tôt le matin et la maisonnée s'éveillait seulement. Il avait appris par Vespéra qu'on avait assigné un garde du corps à la jeune fille, et se félicita de l'avoir mis sur son petit papier lorsqu'il avait abandonné la jeune fille près du palais de la Conseillère Oralie. Non, pas abandonnée, se corrigea-t-il. il avait fait ça pour la protéger, et ça lui serait bien utile maintenant.
Il s'engouffra dans les bois qui entouraient la petite demeure et, avec une grande agilité, grimpa à un arbre proche de celui dans lequel il avait plusieurs fois vu Seyena s'abriter. Il se cacha dans les branchages de façon à pouvoir voir la chambre de la jeune fille mais à ce qu'elle ne le repère pas, elle. Il avait pour plan de l'observer, de définir quelle était sa routine les deux premiers jours, ensuite il trouverait un plan pour la mettre en sécurité, pour de bon cette fois.
Il n'attendit pas longtemps, à peine une demi-heure après qu'il se fut installé, quelqu'un tira les rideaux, et l'Éclipseuse apparut. Kaynil retint son souffle, elle avait beau avoir les cheveux emmêlés, des petites cernes sous les yeux, et être en pyjama, elle était toujours d'une beauté indescriptible. Se sentant observée, elle leva la tête vers l'endroit où se cachait le jeune homme, mais, ne voyant rien, elle se détourna de la fenêtre. Elle ouvrit sa garde-robe et saisit un pantalon de toile noir ainsi qu'un chemisier rose pâle.
Kaynil, gêné, détourna le regard le temps qu'elle s'habille puis se retourna vers elle. Elle appliqua légèrement du fard à paupières de la même couleur que sa chemise, sûrement pour faire plaisir à ses parents puis se saisit d'un objet sur sa table. Une sorte de sphère, une ... une omnisciente ! C'était impossible, on ne pouvait posséder d'omnisciente sans l'accord du Conseil, et il était sûr que jamais celui-ci n'autoriserait une adolescente à en avoir une. Mais alors, comment ? Il paniqua, qui voulait-elle voir avec ? Et si ... Et si c'était lui qu'elle voulait voir ? Il chassa cette idée de sa tête. Ce n'était pas parce qu'il était inexplicablement attiré par l'Elfe que c'en était de même pour elle. Il se renfonça tout de même dans le feuillage de l'arbre afin que, si c'était vraiment lui qu'elle cherchait, elle ne voie que des feuilles d'un vert éclatant.
Il attendit quelques minutes et se redressa. Elle n'était plus dans sa chambre. Il fit une moue, déçu, puis se reprit et dirigea son attention vers la salle-à-manger où sa mère venait d'apparaître.
Charmimnachirachiva

Profil sur Booknode

Messages : 529
Inscription : lun. 30 avr., 2018 6:22 pm

Re: Elfes [Gardiens des cités perdues]

Message par Charmimnachirachiva »

Pendant tout le déjeuner, l’image de Kaynil trotta dans la tête Seyena. Il avait enfin changé d’endroit et, bien que la jeune fille soit heureuse de ne plus le voir se faire torturer, elle ne pouvait s’empêcher de se poser des questions et avait la sensation dérangeante qu’elle avait loupée un détail. Soudain une question de sa mère la tira de ses pensées.

- Seyena ?
- Oh, désolée. De quel sujet vouliez-vous me parler Mère ?
- Nous dînerons chez les Rosdybus ce soir. J’espérai que tu pourrais nous indiquer quel présent leur ferait plaisir. Après tout, tu côtois le fils à Foxfire.

Seyena soupira intérieurement ; elle avait mieux à faire que jouer la fille parfaite pendant un dîner insipide et interminable. Cependant c’était un mal nécessaire. Bientôt, se promit-elle, bientôt elle mettrait son plan à exécution. Enfin plutôt leur plan maintenant. Avait-elle bien fait de faire confiance aux membres d’Opération ? Elle l’espérait de tout cœur. Opération ? Cela lui donna une idée.

Une fois le repas terminé, Seyena se rendit au sixième (et dernier) étage du château qui avait la particularité d’avoir un plafond tout en verre. L’effet était saisissant, surtout la nuit où les milliers d’étoiles de la voûte céleste semblaient à portée de main. Cependant elle n’aimait pas beaucoup y aller car sa mère y passait l’essentiel de son temps. Aujourd’hui elle était venue parler à cette dernière.

- Mère ?
- Seyena ? demanda-t-elle doucement.
- Oui, c’est moi, j’aurais quelques questions à vous poser.
- Je t’en prie, assied-toi, dit Katy en délaissant le livre qu’elle était en train de lire.
- Je voudrais parler des évènements de Foxfire, se lança la jeune elfe un peu nerveusement. Avant que l’école ne soit fermée (un doux euphémisme), une Prodige avait attiré mon attention. Elle était Instillatrice mais avait réussi à prétendre être une Eclipseuse pendant des années. Pourriez-vous m’en dire plus sur elle ? Elle se nomme Tanis Shida.

La réaction de sa mère quand elle lui révéla le nom de famille de Tanis fut au-delà de tout ce que Seyena aurait pu imaginer. Elle sursauta et tourna sa tête dans tous les sens, comme si une menace invisible planait sur elle.

- Mère ? Que se passe-t-il ? la pressa sa fille.
- Seyena, ne me dit pas que tu fréquentes cette fille ? murmura-t-elle d’une voix blanche.
- Non, elle a disparu il y a quelques jours.
- Par le Conseiller tout puissant, merci.
- Mais pourquoi une telle réaction ? insista Seyena bien qu’elle fût intérieurement un peu perplexe que sa mère ne se donne même pas la peine de se composer un masque de tristesse, comme à son habitude.
- Cette fille est un monstre, comme toute sa famille d’ailleurs.
- Mais pourquoi ? répéta bêtement Seyena.
- C’est une histoire terrible.
- Quelle en est la teneur ? Mère, s’il vous plait, je mérite de le savoir.
- Tu me jures que tu ne t’approcheras jamais de cette fille ? Ta réputation serait fichue.
- Bien sûr, mentit Seyena
- Je ne connais pas les circonstances exactes mais je vais te raconter ce que je sais, soupira gravement Katy. Cette abomination a instillé son père jusqu’à ce qu’il devienne fou. Sa mère a réussi à faire passer ça pour un mauvais dosage de médicament et un regrettable incident, malgré ça je n’ai pas été dupe. L’histoire a fini par tomber dans l’oubli. Même le frère était inquiétant, souffla-t-elle si bien que Seyena eut du mal à l’entendre.

Secouée par ce qu’elle venait d’entendre Seyena renonça à connaitre plus de détail pour ne pas éveiller la suspicion de sa mère. Elle se retira silencieusement et redescendit dans sa chambre. Ses pensées tourbillonnaient sous l’avalanche d’informations qu’elles venaient de recevoir si bien qu’elle ne tenait pas en place, elle qui prenait toujours soin de se contrôler à la perfection. Elle était décidemment en train de changer. Pour couronner le tout, elle ne parvenait toujours pas à se départir de l’étrange impression d’être observée. Pour en avoir le cœur net, elle balaya du regard les alentours. Personne évidement, juste les arbres et le ciel.

Les arbres ! Voilà ce qui lui avait échappé. Elle faillit se jeter sur son omnisciente pour vérifier son intuition mais ce contint à temps. Elle s’installa finalement sur une chaise, dos à la fenêtre, ce qui lui permettait de prendre l’omnisciente sans qu’un observateur de l’extérieur ne puisse s’en apercevoir. Elle murmura le prénom celui qui avait chamboulé son existence et vit avec appréhension Kaynil apparaitre. Il était plus ou moins dans la même position que la dernière fois, ses traits tirés et torturés exerçant toujours la même attraction inexplicable chez la jeune fille. Elle se força à détourner le regard du visage de l’elfe et entreprit de décortiquer son environnement. Elle distinguait un fond vert qui s’agitait au gré d’un évènement extérieur. Les feuilles d’un arbre bercées par le vent. Comment avait-elle pu ne pas s’en rendre compte jusqu’à présent ? La triste vérité était qu’elle était plus occupée à observer la garçon… Bien, maintenant il fallait qu’elle essaie de savoir dans quelle partie de la forêt, voire dans qu’elle arbre il était. Premièrement il pouvait la voir depuis sa chambre et était surement suffisamment proche pour distinguer son visage, ce qui réduisait considérablement la zone de recherche. Deuxièmement, selon la forme de ses feuilles, l’arbre était un chêne. Or Seyena ne connaissait qu’un seul chêne dans son périmètre de recherche.

Elle reposa calmement l’omnisciente qui était redevenue transparente comme une inoffensive boule en verre. Elle ouvrit la fenêtre pour calmer le battement incessant de son cœur. Elle se pencha un peu et une bourrasque lui ébouriffa les cheveux cachant un sourire insensé qui naissait sur ses lèvres. Il était revenu. Certes, il était un Invisible mais Seyena ne pouvait pas croire qu’il soit venu lui faire du mal. Elle en était profondément convaincue.

La suite se passa comme dans un rêve. Seyena referma la fenêtre, empocha l’omnisciente et son transmetteur, devint invisible, sortit sans que son garde du corps s’en aperçoive, s’élança jusqu’à la porte de derrière, et partit courir dans la forêt. A aucun moment elle n’avait remis sa décision en cause, à aucun moment elle avait pensée aux conséquences qu’auraient ses actes. Elle n’avait plus qu’une seule certitude : Kaynil. Et elle trouvait ça agréable.

Ce n’est qu’une fois dans l’atmosphère humide et sombre des sous-bois qu’elle prit conscience de ce qu’elle s’apprêtait à faire et de tous les risques qu’elle encourait. Elle avait fait l’erreur de foncer tête baissée. Maintenant elle devait avoir un plan, prendre en considération que Kaynil pourrait lui vouloir du mal même si c’était horriblement douloureux, se dire qu’il serait peut-être surveillé, qu’il pouvait l’enjôler. Pendant les quelques minutes que dura sa course, elle échafauda un plan, risqué certes, mais qui en valait la peine.

C’est pourquoi, une fois arrivée en dessous de « son » chêne elle était totalement invisible, protégée par son Eclipse. Sans bruit, elle entreprit l’ascension qu’elle avait exécutée mille fois, dans son élément. C’est alors qu’elle l’aperçut. Kaynil. Sa respiration se bloqua, son pouls augmenta et elle resta figée pendant quelques secondes. Elle se reprit pourtant bien vite. Le plus discrètement possible, la jeune fille se faufila dans les feuillages et s’approcha du garçon. En essayant de ne pas penser à sa proximité avec celui-ci, Seyena lui murmura :

- Fais comme si je n’étais pas là, chuchota-t-elle.
Kaynil contint à temps un sursaut tandis que ses yeux s’agrandissaient de surprise.
- Tu es surveillé ? continua-t-elle sur le même ton.
- Non, répondit son interlocuteur un peu plus fort. C’est toi Seyena ?

L’elfe réapparut tout à coup, oubliant qu’elle n’était qu’à quelques centimètres du garçon. Kaynil tourna la tête et brusquement, ses yeux se plongèrent ceux de Seyena. Elle vit dans son regard le reflet de ce qui devait habiter le sien. Elle aurait voulu que ce moment dure toujours, cependant cet instant de grâce fut bientôt rompu par Kaynil qui détourna brusquement la tête. S’efforçant de ne pas se sentir déçue, Seyena s’éloigna un peu et repris d’une voix ferme leur discussion.
Après quelques échanges maladroits, elle finit par soumettre son idée folle au principal intéressé. Elle devait avouer qu’elle appréhendait un peu sa réaction.

- Kaynil ?
- Hum ?
- Des …camardes et moi avons décidés de créer un groupe pour lutter contre les Invisibles en gros. Et, elle se frotta la nuque, gênée, est-ce que tu voudrais nous aider ?
Répondre

Revenir à « Fanfiction »