Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Retrouvez ici tous les challenges qui se déroulent à l'année.
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Cendrillon
Lire un livre avec un escarpin ou des chaussures sur la couverture

:arrow: "La vie trépidante et rocambolesque de Madison Nichols, Tome 1 : Le jour où elle a dérapé au coin de la rue" d'Angela Villa


Image



Une romance feel good complètement déjantée.

La vie de Madison Nichols était réglée comme du papier à musique jusqu’au jour où elle tombe, (au propre comme au figuré :lol: ), sur Mac, un S.D.F. qui vient d’élire domicile à l’angle de sa rue.

Madison va tout mettre en œuvre pour découvrir ce que Mac peut bien cacher. S’agit-il d’un trafiquant de drogue ? S’est-il installé à cet endroit précis pour observer quelque chose de précis ? Ne serait-ce pas un espion opérant sous couverture ?

Pour en avoir le cœur net, Madison va mener sa propre enquête et n’hésitera pas à embrigader ses deux amies, Susan et Kate. J’ai adoré la scène où Susan est en planque sous la pluie en pleine mission d’observation et de prise de notes :geek: :o On se serait cru en plein film d’espionnage digne d’un roman de John le Carré.

En toute honnêteté, je me doutais de certaines révélations. Mais j’ai joué le jeu… en me laissant entraîner dans l’enquête complètement loufoque de Madison. Ce qui m’intriguait c’était de découvrir quel serait son plan d’attaque pour pouvoir démasquer Mac ! Et je dois dire que Madison n’est pas en manque d’imagination ! Et je guettais ses réactions. Elles valent le détour tant elles sont imprévisibles et, bien souvent, totalement délirantes… Autant Madison a le chic pour se mettre dans des situations les plus rocambolesques, autant elle a l’art de s’en dépêtrer :lol:

J’ai eu un coup de cœur pour Mac. J’ai aimé son aura de mystère. Son côté prévenant m’a charmée. Peu à peu on voit un lien se créer entre Madison et Mac. J’ai adoré la scène avec le chauffeur de taxi. Elle se fait le champion de Mac en se transformant en véritable tigresse, on ne la reconnaît plus !

La condition sociale d’un individu ne définit pas un homme. Mac est tout simplement un être humain avec lequel j'ai envie de passer du temps.

Plus jamais Madison ne verra les S.D.F. de la même façon.

Depuis que Madison a fait la rencontre de Mac, sa vie est sens dessus dessous. Il lui a apporté ce petit grain de folie qui lui manquait tant ! Il lui a appris à sortir des sentiers battus, à rompre avec les habitudes et à lâcher prise tant qu’il est encore temps. Elle a pris conscience qu’elle devait vivre sa vie et non plus la subir.

Une enquête drôle et rocambolesque pour une soirée cocooning :mrgreen:


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Dernière modification par Underworld le mar. 20 sept., 2022 10:16 pm, modifié 1 fois.
Lola5405

Profil sur Booknode

Messages : 2345
Inscription : mar. 30 juin, 2015 1:28 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Lola5405 »

Je valide la consigne → Cendrillon : Lire un livre avec un escarpin ou des chaussures sur la couverture avec Les Lames du cardinal, Tome 2 : L'Alchimiste des ombres, de Pierre Pevel.

Image


Second tome avec toujours cette plume magnifique de P. Pevel. Nous plongeons dans des complots d'envergure et surtout plein de mystères au temps des mousquetaires ! J'enchainerai bien avec le tome 3 prochainement.

Récap’ :
12/16 Disney
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Aladdin
Lire un livre où le personnage principal fait un vœu qui se réalise (même si ce n'est pas ce qu'il attendait), OU dont le mot vœu se trouve dans le titre

Extrait :
Spoiler
Alexander la souleva et la serra contre lui, visiblement aussi heureux qu’elle. Lizzie fit alors un vœu : qu’un jour, leur mariage d’arrangement se transforme en mariage d’amour.

:arrow: "Le Clan MacLeod, Tome 1 : L'Insoumise des Highlands" d'Ava Król


Image


L’histoire se déroule au XVème siècle dans les Highlands, sous le règne de Jacques Ier, roi d’Écosse.

La loi des Highlands est impitoyable : c’est tuer ou être tué. Depuis des générations, les clans se détruisent les uns les autres pour accaparer plus de richesses et de pouvoir.

La vie d’Élizabeth (Lizzie), l’unique héritière du clan des MacDonald, âgée à peine de dix-huit ans, se voit chamboulée lorsque son oncle, Georg MacDonald, décide de la marier de force à Douglas Campbell, un homme violent et d’une extrême cruauté.

Lizzie prend la décision de s’enfuir et entraîne dans son évasion un prisonnier qu’elle libère des geôles de la forteresse. Ewen va l’emmener dans son clan qui n’est autre que celui des MacLeod.

Cinq ans plus tôt, Georg MacDonald avait fondu sur la forteresse des MacLeod et avait été à deux doigts de s’en emparer. Les MacLeod n’avaient dû leur survie qu’à la bravoure du fils aîné du laird, Alexander, qui s’était battu comme un dément et avait réussi, avec ses hommes, à les refouler. Malcolm MacLeod, le laird, était mort dans la bataille ainsi que bon nombre de guerriers du clan. Alexander avait alors pris la tête du clan. Tout le monde l’aimait, il était leur sauveur, leur héros !

À présent, Lizzie est captive des MacLeod. Elle est leur instrument, le seul moyen de redonner à leur clan sa prospérité d’antan. Lizzie a envoûté Alexander dès qu’il l’a vue et qu’elle soit la nièce du pire ennemi de son clan n’arrange pas les choses car il ne peut succomber à l’attrait qu’il a pour elle. Au premier regard, Lizzie est attirée par Alexander. Elle a envie de mieux le connaître, de l’apprivoiser, sans croire une seule seconde qu’elle en serait capable. Elle n’est pas accoutumée aux hommes capables d’enflammer son désir comme le fait Alexander MacLeod.

Lizzie et Alexander se ressemblent : ils sont aussi obtus, têtus et déterminés l’un que l’autre.

Lizzie est non seulement une jeune fille dotée d’un sacré caractère mais elle est également intelligente, pleine de douceur et de gentillesse. Bien qu’elle soit la nièce de leur ennemi juré et l’héritière des MacDonald, elle va très vite se faire aimer des MacLeod.

Lizzie a une incroyable soif de liberté et d’indépendance mais aussi un terrible besoin de se sentir aimée et respectée. Ce n’est pas une femme que l’on peut mettre en cage ! Tôt ou tard elle s’échapperait…

J’ai aimé la facette "guerrière" de notre jeune héroïne. Elle est extrêmement douée dans le maniement de l’épée et elle a un sens tactique inné.

Extrait :
Spoiler
Elle avait eu la chance d’être élevée avec une liberté presque totale et elle avait pris l’habitude de s’entraîner depuis son plus jeune âge au combat à l’épée avec les garçons de la forteresse, juste pour s’amuser et pour leur montrer qu’une fille pouvait guerroyer au moins aussi bien qu’eux. Elle était rapide, souple, rusée et avait un sens tactique inné; peu était capable de la battre. Jusqu’à ce que son oncle mette fin à ses entraînements lorsqu’elle fut plus âgée. Il n’était pas bienséant pour une jeune fille comme elle, héritière d’un laird, de s’adonner à ce genre de pratique. Il lui avait fallu apprendre les lettres, les arts, la danse, et comment bien se comporter avec un époux. Cette partie-là de son éducation, contrairement aux entraînements aux armes qu’elle avait continué en cachette, elle l’avait oubliée.

Lizzie se bat avec encore plus d’acharnement qu’un homme, palliant l’infériorité de sa force pure par la rapidité, la ruse et la souplesse. Elle n’a rien à voir avec une frêle "héritière" se cachant derrière un guerrier pour être protégée. Elle ne veut pas se retrouver désespérée et sans ressource si quelque chose ou quelqu’un venait à menacer sa vie. La voir ferrailler avec Craig, le frère et bras droit d’Alexander avec autant de dextérité m’a littéralement séduite.

En venant sur les terres des MacLeod, Lizzie était loin de se douter qu’elle y trouverait un mari et qu’elle y gagnerait également une famille dont les membres la considéreraient comme une des leurs.

J’ai aimé le côté protecteur et profondément humain d’Alexander. Bien qu’élevé dans les Highlands et habitué à la violence, il n’aime pas tuer pour tuer. Il tue pour se défendre et défendre ce qui lui appartient de droit : ses terres et son clan. Il n’est pas attiré par le pouvoir et n’a aucun désir de conquête. Il veut vivre en paix sur les terres de ses ancêtres. Tout ce qui lui importe, c’est accorder à son clan la prospérité qu’il mérite, que sa puissance défie quiconque de s’en prendre à eux et que ses deux frères, Craig et Ewen, devenus de meilleurs partis, n’aient que l’embarras du choix pour se marier.

Après cinq ans d’attente, l’heure de la vengeance a enfin sonné… Les MacDonald seront bientôt à leurs portes pour les exterminer et Alexander conduira ses hommes à la bataille.

J’ai trouvé la relation entre Lizzie et Ewen (âgé de vingt ans) particulièrement émouvante et j’ai adoré leur complicité.

À mes yeux, le roman est beaucoup trop court (200 pages). J’aurais aimé plus d’opposition entre Alexander et Lizzie. La romance entre nos deux héros est bien trop soudaine à mon goût et le dénouement de l’intrigue trop rapide.

Je suis curieuse de découvrir les deux autres tomes portant sur les deux frères d’Alexander : Craig et Ewan.


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Wyllialeviosa

Profil sur Booknode

Messages : 356
Inscription : dim. 02 juil., 2017 1:24 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Wyllialeviosa »

.
Dernière modification par Wyllialeviosa le mer. 21 sept., 2022 7:24 pm, modifié 1 fois.
Hanayu

Profil sur Booknode

Messages : 4257
Inscription : dim. 24 févr., 2013 2:55 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Hanayu »

Wyllialeviosa a écrit : mer. 21 sept., 2022 7:19 pm Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhrg... !
Euh...là tu l'as inclus dans le challenge Disney...il faut que tu crée une page spécifique pour le challenge Halloween. :lol:
C'est une erreur de manipulation ?? :mrgreen:
Wyllialeviosa

Profil sur Booknode

Messages : 356
Inscription : dim. 02 juil., 2017 1:24 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Wyllialeviosa »

Hanayu a écrit : mer. 21 sept., 2022 7:22 pm
Wyllialeviosa a écrit : mer. 21 sept., 2022 7:19 pm Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhrg... !
Euh...là tu l'as inclus dans le challenge Disney...il faut que tu crée une page spécifique pour le challenge Halloween. :lol:
C'est une erreur de manipulation ?? :mrgreen:
Oui je faisais des test j'arrive pas à supprimer :mrgreen:

Je supprime le message dès que possible désolé :oops:
Hanayu

Profil sur Booknode

Messages : 4257
Inscription : dim. 24 févr., 2013 2:55 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Hanayu »

Wyllialeviosa a écrit : mer. 21 sept., 2022 7:24 pm Oui je faisais des test j'arrive pas à supprimer
Ça fait du teaser. C'est fun.^^
Tu pourras pas supprimer maintenant qu'il y d'autres messages ensuite. Pas grave.😉
Tu as bien fait de juste le vider de son contenu.
C'est le plus simple. :mrgreen:
Cameron10

Profil sur Booknode

Messages : 2369
Inscription : ven. 07 nov., 2014 3:00 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Cameron10 »

Hanayu a écrit : mer. 21 sept., 2022 7:29 pm
Wyllialeviosa a écrit : mer. 21 sept., 2022 7:24 pm Oui je faisais des test j'arrive pas à supprimer
Ça fait du teaser. C'est fun.^^
Tu pourras pas supprimer maintenant qu'il y d'autres messages ensuite. Pas grave.😉
Tu as bien fait de juste le vider de son contenu.
C'est le plus simple. :mrgreen:
On a rien vuuuu 🙈
(mais sacré teasing en effet, ça donne envie :D)
Wyllialeviosa

Profil sur Booknode

Messages : 356
Inscription : dim. 02 juil., 2017 1:24 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Wyllialeviosa »

Hanayu a écrit : mer. 21 sept., 2022 7:29 pm
Wyllialeviosa a écrit : mer. 21 sept., 2022 7:24 pm Oui je faisais des test j'arrive pas à supprimer
Ça fait du teaser. C'est fun.^^
Tu pourras pas supprimer maintenant qu'il y d'autres messages ensuite. Pas grave.😉
Tu as bien fait de juste le vider de son contenu.
C'est le plus simple. :mrgreen:
AH ! 🥲
Au moins, je le saurais maintenant. Désolé d'avoir entaché ce forum et bon challenge à tous ! 🤗
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Pocahontas
Lire un livre qui parle de colonisation OU d'une guerre entre deux peuples
:arrow: Guerre entre le peuple des Voildi et celui des Braxian

Extraits :
Spoiler
Il était facile de voir pourquoi cette tribu serait la première visée par les Voildi. Et si Lafa croyait vraiment que les Voildis allaient partager ce territoire avec lui, il était plus stupide que je ne l’imaginais.
Sa tribu serait la suivante. Et les Voildis continueraient à s’unir pour faire la guerre sur cette planète.
Spoiler
Maintenant, il partait en guerre.
Je pris mes propres vêtements, et nous nous habillâmes en silence. L’esprit de Zarix était déjà tourné vers la bataille à venir, mais il me serra contre lui quand nous nous fûmes levés. Il me tendit mon arbalète et me fit un signe de tête approbateur lorsque je glissai la pièce d’armure sous ma robe.
D’après Nevada, l’étourdissante matière bleu vert était en fait une écaille de dragon, ce qui expliquait qu’elle soit assez grande pour couvrir toute ma poitrine et mon ventre. Elle se moulait à mon corps sans m’oppresser. Nous avions tous notre rôle à jouer dans cette bataille, et Nevada m’avait dit que je resterais dans les coulisses si je ne portais pas cette écaille.
Spoiler
La tribu de Lafa marchait derrière le gros des Voildis, et il était évident que Killis utilisait son propre peuple comme de la "chair à canon" face aux épées des Braxians dans le but de les épuiser et de les ralentir. Puis les traîtres interviendraient, et le pire de la guerre commencerait.

:arrow: "Les Guerriers d'Agron, Tome 3 : Sauvée par le guerrier alien" de Hope Hart


Image


Une magnifique histoire ayant pour héros Zarix, un guerrier alien & Beth, une humaine.

Un tome que j’ai adoré. Je l’ai littéralement dévoré !

Au programme : suspense, danger, rebondissements, trahisons, guerre...
Amour, passion avec une touche d’érotisme sont également au rendez-vous.

Prêts pour un tour de montagnes russes ?

Au fil des tomes, la série "Les Guerriers d’Agron" s’étoffe. Elle relie les histoires entre elles et développe le monde dans lequel elles se déroulent et l’intrigue se poursuit. Bien que chaque couple ait son propre livre, il est préférable de lire les tomes de la série dans leur ordre chronologique.

Nous voici de retour sur la planète Agron.

Beth a réussi par la ruse à s’échapper des mains de ses ravisseurs voildis. Et dire qu’ils l’avaient cataloguée comme faible car elle n’a que la peau sur les os ! Quoi de plus normal. Elle est ballerine. Après des années d’un travail acharné, elle est devenue danseuse étoile. En fait, elle l’était… sur Terre avant d’être enlevée ainsi que d’autres femmes par les Grivath, des extraterrestres. Elles avaient ensuite été vendues comme esclaves sur une planète alien et le vaisseau à bord duquel elles se trouvaient enfermées s’était écrasé sur Agron. Elles avaient été secourues par des extraterrestres et se dirigeaient vers leur campement lorsque ces guerriers s’étaient fait attaquer par une tribu rivale. Alors que le combat faisait rage, d’autres guerriers aliens les avaient enlevées Ivy, Zoey et Beth. Leurs nouveaux ravisseurs
Spoiler
sont des cannibales.
Ils ont prévu
Spoiler
de les vendre car sur la planète Agron, les femmes sont une denrée rare alors que de la nourriture, on peut en trouver partout ! Beth ne sait d’ailleurs pas si elle doit se réjouir d’être encore vivante !

Dans l’adversité, des liens d’amitié d'une extrême intensité se sont tissés entre ces femmes enlevées.

Ivy, Zoey et Beth sont bien conscientes qu’elles n’ont aucune chance de pouvoir s’échapper ensemble. Si l’une d’entre elles y parvient, elle doit le faire sans la moindre hésitation, sans un regard en arrière. C’est en se sauvant qu’elle pourra envoyer des secours aux autres.

Le cœur lourd, Beth s’enfuit en laissant derrière elle ses deux amies, Zoey et Ivy. Elle est bien résolue à faire l’impossible pour mener à bien sa mission ! Tous les espoirs de ses amies reposent sur elle. Elle doit réussir. Ce n’est pas un choix, c’est une nécessité !

Dans sa fuite,
Spoiler
elle se retrouve prise dans une sorte de piège en métal avec des pointes acérées, probablement destiné à un énorme animal sauvage. Les dents métalliques ont creusé profondément dans la peau et le muscle de son mollet. Elle souffre mille morts… Elle est incapable de bouger et se vide peu à peu de son sang…
Alors que Beth croit sa fin venue,
Spoiler
Zarix, un guerrier braxian, la découvre la jambe coincée dans l’un des pièges vicieux que les Voildi laissent sur leur territoire. Le muscle de son mollet est déchiré et le sang s’écoule de sa jambe en un goutte-à-goutte régulier. Il la secourt et interrompt sa mission pour l’emmener chez Sonis, une guérisseuse. Beth est déterminée à sauver Zoey et Ivy avec ou sans son aide. Leur aventure commence.

Zarix est un solitaire. C’est un guerrier honorable et valeureux. Il a toute la confiance de Dexiar, son qatai (roi). Les stratégies de combat et de défense de Dexiar ont permis à sa tribu d’être la plus grande de toutes les tribus braxiannes. Elle possède plus de terres et de richesses que toutes les autres réunies. Ses guerriers sont bien nourris et, tout comme les autres tribus, elle souffre de la pénurie de femmes. La tribu de Dexiar n’a qu’un seul véritable ennemi : les Voildi.

Zarix ne reste jamais qu’une nuit ou deux au camp, pour repartir ensuite soit pour une nouvelle mission, soit pour chasser les Voildi ou les traquer. Ses combats incessants depuis huit ans l’ont endurci mais il viendra toujours en aide à la veuve et à l’orphelin et ce, quel qu’en soit le prix :mrgreen: C’est un homme extrêmement protecteur, surprotecteur même...

Sous une carapace d’homme bourru, grincheux, voire même colérique, Zarix cache un homme au coeur tendre et extrêmement attentionné. Un loup solitaire que Beth saura apprivoiser…

Beth est époustouflante. Elle met à profit toutes ses compétences, sa force mentale et sa capacité à gérer la douleur. En apparence, c’est une femme frêle et délicate. Mais détrompez-vous ! Toutes ces épreuves l’ont façonnée et l’ont rendue extrêmement coriace. Ce n’est pas une "petite chose" fragile, loin de là…

Extrait :
Spoiler
Les ballerines ? Nous étions des dures à cuire. Nous faisions subir à nos corps un véritable enfer. J’avais collé mes orteils cassés ensemble et j’avais dansé sur les pointes. J’avais répété toute la journée, six jours par semaine, pendant des années. Je m’étais déchiré des ligaments et j’avais dansé malgré une fracture de fatigue.

Beth m’a impressionnée par sa détermination farouche et sa loyauté sans faille envers ses amies mais également envers Zarix et les siens !

Quelque chose en Zarix l’a toujours empêché de croire
Spoiler
qu’il méritait l’amour ou la loyauté.
Spoiler
Il a toujours pensé qu’il était quantité négligeable, qu’on pouvait se passer de lui. Il ne se sent pas digne de Beth.
Spoiler
Mais Beth est bien déterminée à lui prouver le contraire !
On ressent l'attraction entre Zarix et Beth. Le développement de leur relation est réaliste. Leur histoire d'amour s’intensifie plus on avance dans le récit. Leur couple, c’est tout simplement une évidence ! Les scènes torrides sont extrêmement bien écrites.

J’ai adoré Beth et Zarix, nos deux héros. Ce tome est particulièrement addictif. C'est peu-être dû à l’intensité des combats d’un réalisme surprenant. Les scènes de combat sont épiques ! J’ai été littéralement happée par l’histoire. Au fil des tomes, cela devient de plus en plus intense. Le développement de l'intrigue m’a surprise.

Par la force des choses, l’héroïne devient une combattante. Son acharnement à vaincre m’a sidérée.
Plus jamais je ne verrai une ballerine de la même façon :o :shock:

Notre petite ballerine nous a fait des cachoteries ! Elle a talent inné pour le tir à l’arc ! Elle a découvert cette passion alors qu’elle était en camp de vacances. De là, à tirer avec une arbalète, il n’y a qu’un pas… Beth est une vraie guerrière et quelle guerrière !!!

Extraits :
Spoiler
— Chérie, avait-elle finalement dit, la vie ne peut pas se résumer à la danse. Tu ne sais jamais quelles autres compétences tu vas acquérir qui pourraient t’être utiles un jour. En plus, tu pourrais même te faire de nouveaux amis.

J’avais appris deux choses, cet été-là. La première, c’était que je ne voulais pas d’amis qui ne comprennent pas l’importance de la danse classique. Et la deuxième, c’était que s’il y avait un univers parallèle où je pourrais consacrer ma vie à plus d’une activité, cette deuxième activité serait probablement le tir à l’arc.

Quelque chose dans la sensation de l’arc dans mes mains, la trajectoire gracieuse de la flèche et le bruit sourd lorsqu’elle atteignait la cible… me donnait la sensation d’être puissante.

Eh bien, peut-être que c’était un univers parallèle.
Spoiler
J’arrachai l’arbalète des mains de Javir, et mes propres mains tremblaient alors que je la ramassais et la pointais vers le Voildi.

L’arbalète semblait presque médiévale, mais elle avait heureusement une gâchette mécanique et un magasin rempli de carreaux. Cela signifiait que même quelqu’un de ma taille pouvait l’utiliser et qu’il ne me faudrait pas de précieuses minutes pour la recharger.

Comme la vie, les luttes font ressortir le meilleur et le pire des gens.

La force des mâles alphas, leur instinct protecteur et la férocité avec laquelle ces hommes aiment leur femme m’ont particulièrement touchée. Trois tomes, trois femmes humaines : Ellie, Nevada & Beth. Elles sont toutes trois si différentes. Elles ont chacune leurs propres forces ainsi que leurs propres faiblesses mais elles sont le complément idéal des héros de chacun des tomes.

Cette série me fait vibrer et je suis sur le point de me plonger dans le prochain tome :mrgreen:


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonjour,

Je viens valider les consignes suivantes :

Bambi
Lire un livre où un enfant/adolescent a perdu un de ses parents
:arrow: :arrow: Bruno (15 ans), Pietro & Lucia, des jumeaux (13 ans), Donetta (8 ans) et le petit dernier, Franco (2 ans) ont perdu leur père et leur mère en l'espace de quelques mois.

Extraits :
Spoiler
— On ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie. Les enfants ont perdu leurs deux parents en l’espace de quelques mois, ils ont besoin de stabilité. Je ne peux pas me permettre de disparaître.
Spoiler
Peu après la mort de sa mère, Belle s’était autorisé le même raisonnement. Devoir s’occuper de cinq enfants était la dernière chose qu’elle voulait et dont elle se sentait capable… Lorsque sa grand-mère avait généreusement proposé de prendre les choses en main, Belle avait songé à accepter. Mais c’était avant de constater par elle-même l’énergie que requéraient ses frères et sœurs. A vingt-trois ans, Belle avait déjà du mal à s’en sortir. Sa grand-mère ne tiendrait pas six mois ! Belle ne pouvait décemment pas se défiler. Elle se devait d’être présente pour sa famille.
Spoiler
Puis elle imagina ses frères et sœurs à l’orphelinat, dans l’attente d’une famille d’adoption [...]

:arrow: "Indomptables milliardaires, Tome 1 : L’Épouse de Cristo Ravelli" de Lynne Graham


Les Indestructibles
Lire un livre où on a une famille avec des dons extraordinaires / où une famille est au centre de l'histoire
:arrow: :arrow: Une famille est au centre de l'histoire
:arrow: :arrow: Belle est prête à tous les sacrifices pour ses cinq frères et soeurs. Il est hors de question que ses frères et soeurs enfants soient placés dans des foyers d’adoption. Elle n'a d'autre choix que d'accepter le marché que lui propose Cristo Ravelli : un mariage arrangé. Les enfants porteraient le nom des Ravelli et ne manqueraient jamais de rien.

Extraits :
Spoiler
Peu après la mort de sa mère, Belle s’était autorisé le même raisonnement. Devoir s’occuper de cinq enfants était la dernière chose qu’elle voulait et dont elle se sentait capable… Lorsque sa grand-mère avait généreusement proposé de prendre les choses en main, Belle avait songé à accepter. Mais c’était avant de constater par elle-même l’énergie que requéraient ses frères et sœurs. A vingt-trois ans, Belle avait déjà du mal à s’en sortir. Sa grand-mère ne tiendrait pas six mois ! Belle ne pouvait décemment pas se défiler. Elle se devait d’être présente pour sa famille.
Spoiler
Cristo prit soudain conscience du fait que les enfants de celle-ci, de l’adolescent de quinze ans au petit dernier — celui qui avait les yeux de Gaetano — étaient ses frères et sœurs. Et pour cette raison, il avait un devoir envers eux. Mais comment honorer son sens de la famille sans jeter l’opprobre sur le nom des Ravelli ?
C’est alors qu’il eut une révélation. La solution était évidente — même si elle semblait folle ! Les pensées de Cristo fusaient : il allait réparer les erreurs de son père et réhabiliter ses enfants illégitimes… mais pas de la manière dont Belle l’entendait ! Oui, tout était simple et limpide !
Spoiler
Belle, sous le choc, ne savait pas comment réagir. Devait-elle tourner les talons et refuser de lui parler sans son avocat ? Etait-il fou ou machiavélique ? Ou devait-elle considérer cette proposition de mariage arrangé — qui serait un sacrifice pour tous deux, mais garantirait la sérénité et la prospérité de leurs familles.
Spoiler
— Je suis un homme pratique, enchaîna-t-il. Un mariage résoudrait tous nos problèmes. Vous savez que je ne veux pas d’un procès. Je souhaite éviter que la nouvelle de la double vie de Gaetano se répande. Tout ce que vous aurez à faire, c’est de promettre de ne jamais parler des parents des enfants. Je ne vous demande pas de mentir, juste de ne rien dire si l’on ne vous demande rien. Aux yeux du monde, vous aurez adopté vos frères et sœurs orphelins — et vous aurez fait un beau mariage avec l’un des héritiers Ravelli. Les enfants de Mary et Gaetano ne manqueront de rien. Jamais.

:arrow: "Indomptables milliardaires, Tome 1 : L’Épouse de Cristo Ravelli" de Lynne Graham



Image


Une lecture très agréable…

"L’épouse de Cristo Ravelli" est le premier tome de la trilogie "Indomptables milliardaires" de Lynne Graham qui raconte l'histoire de trois demi-frères et se déroule après la mort de leur père, Gaetano Ravelli âgé de soixante-deux ans.

Ce premier tome est consacré au milliardaire italien, Cristo Ravelli, l'aîné des fils légitimes de Gaetano Ravelli.

Le père de Cristo, Gaetano Ravelli, laisse derrière lui cinq enfants illégitimes en Irlande, fruits de sa liaison durant vingt ans avec Mary Brophy, une veuve, de vingt-deux ans sa cadette : Bruno (15 ans), Pietro & Lucia, des jumeaux (13 ans), Donetta (8 ans) et le petit dernier, Franco (2 ans).

Gaetano était un bourreau des cœurs, un séducteur impénitent qui enchaînait les maîtresses et, surtout, qui n’épousait que des femmes richissimes. Mary Brophy, la gouvernante de sa résidence en Irlande, Mayhill House, était tombée presque aussitôt amoureuse de Gaetano, son employeur, mais n’avait jamais eu la moindre chance de le voir officialiser leur liaison — ce qui ne l’avait jamais empêchée de continuer à espérer.

En l'espace de quelques mois, Gaetano et Mary sont décédés. Les cinq enfants de Mary se retrouvent sans le sou avec Belle, leur demi-sœur, et leur grand-mère pour s'occuper d'eux.

En tant qu’exécuteur testamentaire de Gaetano, Cristo se rend en Irlande. Pour éviter tout nouveau scandale, il projette d’accorder un dédommagement financier conséquent à Mary Brophy contre son accord pour le placement de ses cinq enfants dans des foyers d’adoption mais ses projets sont contrecarrés par Belle
Spoiler
qui se fait passer pour la mère des enfants.
Spoiler
Le pot aux roses est découvert lorsqu’elle se trahit au cours d'une conversation animée avec Cristo.

Cristo prend conscience que ces enfants sont aussi ses demi-frères et sœurs. Et pour cette raison, il a un devoir envers eux. Il veut réparer les erreurs de son père et réhabiliter ses enfants illégitimes. Une seule solution s’offre à lui pour honorer son sens de la famille sans jeter l’opprobe sur le nom des Ravelli : il propose à Belle de l’épouser et d’adopter les cinq orphelins.

Belle, la mort dans l’âme, accepte le marché de Cristo. Belle n’a que vingt-trois ans. Elle vient de décrocher son doctorat en économie et a plein de rêves en tête. Elle s’apprêtait à partir travailler dans la finance à Londres quand sa mère est décédée. Mais si Belle doit se sacrifier, c’est un prix qu’elle est prête à payer. Épouser Cristo garantit à sa famille la sécurité qu’elle n’a jamais eue. Ses frères et sœurs, pour la première fois de leur vie, ne manqueraient plus jamais de rien. Adoptés par Cristo, ils ne seraient plus en butte aux railleries des autres enfants. Ils recevraient la meilleure éducation et seraient armés pour affronter la vie.

Pour Cristo, il n’est nullement question d’un mariage de convenance, il veut un "vrai mariage". Il n’a pas la moindre intention d’imiter son père et de prendre des maîtresses. Il veut être un mari exemplaire et en retour, il attend de sa femme qu’elle lui soit fidèle. Leur couple doit être un modèle de stabilité pour les enfants.

Et les voilà partis en lune de miel dans la résidence de Cristo située en Ombrie (Italie) avec le petit Franco.

La scène d'amour de la nuit de noces entre Cristo & Belle est tout simplement magnifique, remplie de douceur et de sensualité…

J’ai vraiment aimé le personnage de Cristo. C’est un financier richissime. Il est séduisant et très recherché par toutes les croqueuses de diamants du monde entier... Cristo est un homme droit, intègre, gentil, compréhensif. Il a lui aussi le sens du sacrifice. Du jour au lendemain, il se retrouve marié à une femme rebelle tout en "héritant" de cinq orphelins désormais sous sa responsabilité ! Il est enfant unique, il a été privé de l’amour d’un père qui n’avait que faire des enfants et ne sait pas ce qu’est une famille unie. Cristo n’a jamais été attiré par les enfants et n’a aucune idée de comment s’y prendre avec eux…

Je pense que c’est une hérésie de croire que son mariage avec Belle lui aurait permis d’étouffer le scandale de la double vie menée par Gaetano. Tout finit par se savoir ! Je suis même étonnée que ce secret ait été maintenu aussi longtemps. Une liaison de vingt ans et cinq enfants, ce n’est vraiment pas anodin. Pendant vingt ans, Gaetano s’est rendu en Irlande, soi-disant pour pêcher le saumon alors qu’il y retrouvait en fait sa maîtresse !

On sent que Belle adore ses demi-frères et sœurs. Pour eux, elle est prête à tout. Elle veut que les enfants puissent vivre la tête haute et porter le nom qui leur revient. Elle se bat comme une lionne pour préserver l’unité de sa famille.

J’ai été effarée de découvrir que, juridiquement, Belle ne fait pas le poids face à Cristo Ravelli.
Spoiler
Mary Brophy n’ayant rien prévu en ce sens, Belle n’est pas la tutrice légale des enfants (ni sa grand-mère d’ailleurs). Elle devrait réclamer auprès des tribunaux un droit de tutelle sur les enfants. Bien que Gaetano n’ait jamais reconnu ses enfants et qu’il ne leur ait rien légué, il a payé leurs frais de scolarité et a donné un logement à leur mère. Aux yeux de la loi, c’est suffisant pour que Cristo, l’exécuteur testamentaire de Gaetano, puisse décider du sort des enfants même si cela allait à l’encontre des souhaits de Belle ou de sa grand-mère et que les enfants étaient dispersés.
On comprend encore mieux la détermination de Belle à protéger sa famille coûte que coûte et quel qu’en soit le prix !!!

J’ai aimé la façon dont Bruno défend sa sœur en menaçant Cristo comme un jeune loup protégeant sa meute :
Spoiler
— Si vous faites souffrir ma sœur comme votre père a fait souffrir ma mère, je vous tuerai.

Franco, le petit bambin de deux ans, est adorablement craquant :

Extraits :
Spoiler
— Monsieur ! prononça Franco d’un air de profonde satisfaction.
— Il est en manque d’affection masculine, déclara Belle, déposant le chien dans un coin. Franco, viens ici.
Spoiler
— Un câlin ! lança Franco, debout sur le matelas. Belle ?
— Belle dort encore.
— Tit déjeuner ? demanda le bambin d’un air avide.
Maudissant en silence la gouvernante — n’était-elle pas censée s’occuper de ce genre de chose ? — Cristo promit son petit déjeuner à Franco. Le petit garçon lui sauta dessus, enveloppa son cou et déposa sur sa joue un baiser mouillé. Il accompagna ensuite Cristo dans son dressing, babillant de manière incompréhensible pendant qu’il s’habillait. Puis l’enfant lui prit la main pour sortir de la chambre. Au même instant, la gouvernante déboula d’un couloir voisin, essoufflée.
— Je suis vraiment navrée, monsieur Ravelli. Je l’ai cherché partout. Il a disparu pendant que j’étais dans la salle de bains.
— Tit déjeuner ! répéta Franco avec excitation.
A sa grande surprise, Cristo réalisa qu’il était touché par la joie de vivre de l’enfant, et ne put retenir un sourire. Dans le salon, Umberto dénicha une vieille chaise de bébé branlante et promit d’aller en acheter une plus moderne le jour même. Cristo regarda son petit frère manger, sidéré par le désordre qu’il réussit à créer en quelques minutes. Il réprimanda Franco lorsque celui-ci se mit à jeter volontairement les restes de son petit déjeuner par terre — ce qui déclencha immédiatement des sanglots déchirants.

Mention spéciale pour Tag, le Jack Russell :

Extrait :
Spoiler
Belle devint cramoisie — de colère ou d’embarras, il n’aurait su dire — et recula d’un pas, laissant le champ libre à un petit jack russell, qui sortit en aboyant et s’en prit avec hargne à ses chevilles.
— Tag ! s’exclama-t-elle. Non !
Elle s’agenouilla aussitôt pour le tirer en arrière. Cristo secoua la jambe dans l’espoir de se débarrasser du roquet qui mordait le bas de son pantalon — en vain. Après quelques instants de lutte, Belle parvint à lui faire lâcher prise. Elle se redressa, le chien dans les bras, échevelée et la mine confuse.
— Je suis désolée. Il n’aime pas les hommes.

J’ai été émue par l’affection et la tendresse que Cristo développe progressivement pour Franco.

Cristo considère Belle comme une femme ambitieuse, manipulatrice, vénale, qui ne répugne pas à utiliser le chantage pour arriver à ses fins. L’acharnement de Belle à protéger sa fratrie l’impressionne. Il n’a jamais connu un tel dévouement, n’a même jamais songé qu’un tel lien puisse exister. En côtoyant son épouse, il va progressivement revoir le jugement qu’il porte sur elle.

La personnalité de Cristo déplaît profondément à Belle. Elle le prend pour un homme froid, cynique, arrogant mais elle ne peut dénier sa beauté physique. Il est très séduisant. Jamais elle n’a éprouvé un tel désir pour un homme. Elle ne peut endiguer le flot de désir et de fantasmes qu’il fait naître en elle.

L’alchimie entre Belle et Cristo est explosive. Mais ce lien purement physique est bien trop superficiel pour qu’elle puisse s’en contenter. Elle veut davantage.

Extrait :
Spoiler
— Tu as dit que l’honnêteté était la meilleure politique, lui rappela la jeune femme, s’éloignant de quelques pas avant de se retourner vers lui. Alors permets-moi d’être honnête. Si ce mariage doit durer, je veux davantage que du simple plaisir physique. Je veux que nous apprenions à nous connaître. Une relation ne peut pas reposer uniquement sur le sexe.

Deux personnalités diamétralement opposées mais parfaitement complémentaires comme Yin et le Yang, les deux faces d’une seule et même pièce…

Belle et Cristo vont peu à peu apprendre à se connaître et à s’apprécier. Tout a débuté par un mariage de raison, "une simple disposition pratique", et un magnétisme entêtant. Mais au-delà d’une compatibilité sexuelle époustouflante, ils ont découvert qu’un lien très puissant les unit : l’amour.

En nous dévoilant tour à tour les pensées de Belle et de Cristo, Lynne Graham nous permet de mieux comprendre leurs ressentis et ce qui les anime. Cela les rend d’autant plus réels et avec une facilité déconcertante, nous nous substituons aux personnages.

Une romance prévisible mais efficace qui ravira les romantiques !

J'ai hâte d'en savoir plus sur Nik, le demi-frère grec de Cristo, qu'on a entraperçu dans ce tome. Je dois dire que Lynne Graham a réussi à titiller ma curiosité ! Mais quel est donc ce lien qui unit Cristo à Betsy, l'épouse de Nik ? Qu'a-t-elle donc de si spécial ? Le prochain tome est consacré à ce couple. Inutile de préciser que je le lirai sans faute :mrgreen:


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Dernière modification par Underworld le ven. 23 sept., 2022 4:11 am, modifié 1 fois.
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Raiponce
Lire un livre d'aventure

:arrow: "Tourmentes, Tome 1 : À la merci du corsaire" de Darlene Marshall


Image


Une superbe romance sur fond de piraterie dans les eaux chaudes de la mer des Caraïbes…

L’action se déroule en 1814 en mer des Caraïbes alors que l’Empire britannique est en guerre contre son ancienne colonie des Amériques ("seconde guerre d’indépendance" entre juin 1812 et février 1815).

A la mort de son père, le Dr Horatio Alcott, Charlotte, jeune orpheline, se retrouve sans toit, ni moyen de subsistance et doit se débrouiller seule. Elle se voit dès lors contrainte de quitter l’Angleterre pour se rendre en Jamaïque afin d’y demander l’hospitalité à son parrain, le Dr Curtis Wilson. Pour payer sa traversée, elle embarque à bord du Lady Jane, un navire marchand anglais, en qualité de médecin, déguisée en homme et se fait passer pour le docteur Charley Alcott. Le Lady Jane escorté par des navires de guerre cingle vers les Indes occidentales. Charlotte n’est pas diplômée en médecine mais a servi pendant des années d’assistant à son père médecin. Elle espère compléter sa formation auprès de son parrain en Jamaïque et l’assister.

Tout se déroule selon les plans de Charley/Charlotte jusqu’au moment où le navire sur lequel il/elle se trouve se fait arraisonner par des corsaires américains. Le Dr Charley Alcott est enlevé par le capitaine David Fletcher, surnommé Davy le Noir, pour sauver la vie de son frère, Henry. Charley se jette dans son nouveau rôle de chirurgien et découvre en elle des réserves de force et de compétence qu'elle ne soupçonnait même pas.

Très vite, les soins dispensés par Charley à l’ensemble de l’équipage du "Fancy" deviennent bien trop précieux pour que quiconque songe ou ait seulement l’envie de se séparer de lui, sans compter que les hommes trouvent la présence d’un médecin à bord du schooner rassurante s’ils venaient à être blessés au cours d’un combat. Ils savent que Charley ferait l’impossible pour sauver leur vie le cas échéant.

Extrait :
Spoiler
— Écoutez, capitaine, reprit Reynolds sur un ton apaisant, tout en brandissant sa main bandée pour appuyer son propos. Une femme ne peut être médecin, d’accord ? Et Alcott est un médecin. Donc, Alcott ne peut pas être une femme. Et c’est un sacré toubib ! Regardez comme il a bien recousu ma main. Et mes rhumatismes ne m’ont jamais laissé aussi tranquille que depuis que j’utilise son onguent !
— Ouais, pareil pour mon trou de balle, renchérit le coq. Il ne me brûle plus comme avant, grâce au doc.
Bryant ne put davantage se contenir. Il marcha jusqu’au bastingage et se tint des deux mains au garde-corps. Il riait si fort que c’était un miracle qu’il puisse encore tenir debout. David se promit de s’occuper de lui plus tard… Pour l’instant, il avait à gérer la réaction aberrante de l’équipage.
— Vous ne m’avez donc pas entendu ? J’ai dit que Charley Alcott, ici présent, était une femme. Une femme, sacré bon sang ! À bord du Fancy !
— M’est avis que c’est le même Charley Alcott qui a bandé ma main, répliqua Reynolds après avoir toisé le médecin de la tête aux pieds. Et je n’ai personnellement rien à lui reprocher. Et vous, les gars, vous avez quelque chose à redire sur son travail ?
Ses camarades se regardèrent mutuellement, avant de secouer la tête ou de hausser les épaules.
— Vous voyez ? Nous avons besoin du Dr Alcott, cap’taine. Nous nous portons tous bien mieux depuis qu’il est avec nous, déclara Reynolds. Pourquoi sommes-nous venus nous battre sur ce navire ? Pour le libre commerce et le droit des marins, d’accord ? Alors moi, je pense qu’avoir un bon médecin pour nous recoudre, ça fait partie de nos droits.
L’équipage entier grommela son acquiescement, certains hochant résolument la tête pour approuver les paroles du tribun.
— Mais il ne peut pas porter une jupe ! s’exclama Larkin à l’arrière de l’assistance.
— C’est juste, admit Reynolds. Vous ne souhaitez pas porter de jupe, n’est-ce pas, docteur Alcott ?
Un lourd silence s’abattit sur le pont, seulement troublé par le froufrou des voiles sous la brise. David se tourna vers le – ou plutôt la responsable de sa déroute : bras croisés, Alcott l’observait avec un haussement de sourcils.
— Si je reste à bord du Fancy, je vous promets de ne pas porter de jupe.
Les hommes se détendirent et murmurèrent leur approbation, les intonations d’alto du médecin ne paraissant déclencher aucun phénomène de compréhension dans leur cerveau obtus.
— À vous de décider, capitaine Fletcher, lui lança Charley d’une voix égale.
David apprécie les joutes verbales avec Alcott, sa vivacité d’esprit et son sens de la repartie. En tant que capitaine, il se doit de garder une certaine distance avec ses hommes, et avoir un nouveau compagnon de discussion lui fait du bien. Et très rapidement, il en vient même à être très perturbé parce qu’il apprécie le médecin bien plus qu’il ne le devrait… et qu’il craint que Charley ne développe également de l’attirance pour lui…

J’ai adoré suivre David dans ses efforts pour combattre son attirance pour le "Dr Alcott". Le capitaine veut lui offrir de "nouvelles perspectives sur la vie" et faire de lui "un homme nouveau" en l’emmenant
Spoiler
dans une maison close.

Extraits :
Spoiler
— Vous voulez m’emmener au bordel ?
David ôta son chapeau et se passa une main dans les cheveux. Cela aurait dû être simple, se dit-il. Sauf qu’avec le médecin, rien ne l’était jamais !
— La maison de Mme Cornelia est distinguée. Ses pensionnaires n’enchaînent pas les clients… Écoutez, ma décision est prise. Vous allez m’accompagner chez elle, voilà tout.
Alcott le dévisageait avec une expression horrifiée, mais David n’était pas près de se laisser fléchir. Il était de son devoir envers ses hommes – tous ses hommes – de veiller à leur moral et, d’expérience, il savait que rien n’était plus susceptible de leur donner de la bonne humeur qu’une soirée à la maison de tolérance. Et dans le cas de Charley, ce serait aussi une mesure thérapeutique en ce qu’elle étoufferait dans l’œuf tout penchant du jeune homme pour des plaisirs indus.
Spoiler
— Arrêtez donc de jouer les prudes, Charley. Franchement, on dirait une vierge effarouchée ! Cette expérience vous sera profitable, vous verrez. Elle vous apprendra bien des choses.
Spoiler
— Je ne suis pas un de vos marins mais votre prisonnier, capitaine ! Tenez-vous donc à emmener chacun de vos prisonniers au bordel ? Est-ce un plan américain pour saper l’intégrité de la Royal Navy ?
— Ne prenez pas ce ton avec moi, monsieur ! rétorqua David entre ses dents.
Le problème avec ce jeune blanc-bec tenait en partie à ce qu’il n’avait aucun respect de la hiérarchie. Néanmoins, le jeter aux fers ne l’aurait en rien guéri de sa perversion. Pour que Charley regagne la confiance de son capitaine, il devait lui prouver qu’il était un homme – dans tous les sens du terme.
— Je ne peux donc pas vous faire changer d’avis ?
— Non. Et si vous craignez d’attraper une maladie, sachez que Mme Cornelia vend des préservatifs.
De la sueur apparut sur le front d’Alcott, qui glissa un doigt sous sa cravate pour la desserrer un peu. Il déglutit enfin et reprit la parole d’une voix curieusement aiguë.
— Puisque vous y tenez, capitaine, je suppose que je ne peux que m’incliner.
David se radoucit.
— Ne le prenez pas comme une défaite, mon garçon. Au contraire, cette expérience va faire de vous un homme nouveau !
— J’en doute, marmonna Alcott.
David le laissa méditer sur son avenir et s’éloigna d’un pas plus léger : le gamin le remercierait un jour.
Spoiler
— Cornelia, je t’amène un visiteur particulier. Le Dr Charles Alcott est le médecin de notre navire et un jeune homme ayant besoin de perspectives nouvelles sur la vie. Et celles qui pourraient lui être prodiguées en posture allongée lui seraient, je crois, d’un considérable bénéfice !
— Avez-vous passé la journée à peaufiner cette réplique ? marmonna la jeune femme.

Je m’attendais à ce que David découvre plus rapidement la supercherie. Il se sent trahi non seulement par Charley mais également par certains membres de l’équipage qui avaient découvert avant lui que le leur médecin était en fait une femme mais ne lui en avaient pas soufflé mot. Très rapidement sa colère va céder le pas au désir. Il va oublier qu’elle lui a menti… Il se sent si soulagé ! Son attirance sexuelle pour le "Dr Alcott" est "légitime". Il peut enfin laisser libre cours à son désir pour… une femme… Il faut se replacer dans le contexte historique. Il ne faut pas oublier, qu’à l’époque, être homosexuel était passible de la corde et apportait le déshonneur à sa famille.

Extrait :
Spoiler
— […] Si tu savais toutes les nuits de tourmente que j’ai endurées en pensant à l’attirance que j’éprouvais pour toi – pour un homme ! Tu ne peux savoir combien il est douloureux pour un mâle d’avoir sa virilité remise en question, de se demander s’il ne s’est pas trompé sur lui-même depuis toujours.
— Qu’importait, si tu avais envie de moi ? Je n’ai pas changé. Je reste toujours… Charley.
— Ce genre de pulsion peut valoir la pendaison à un homme, docteur, et le déshonneur à sa famille.
— Et c’est bien ce qui m’effrayait le plus, poursuivit-il d’une voix blanche. Je commençais à me moquer que tu me sois interdite – ou plutôt interdit. Je désirais seulement être près de toi, te toucher, m’emplir de ton odeur. Dieu du Ciel, j’ignore même si, à la fin, je n’en serais pas venu à outrepasser ce tabou pour… pour toi, Charley.

J’ai aimé le fait qu’une grande partie de l’équipage se fiche pas mal que "Dr Alcott" soit une femme. Ce qui leur importe, c’est que leur médecin ne soit pas un ivrogne, qu’il se soucie de leur santé, les soigne et ne les tue pas.

Extrait :
Spoiler
— J’ai connu pires toubibs, et nettement plus âgés que lui, acquiesça Henry. Toi et moi avons croisé de ces chirurgiens de marine dont la main tremble sous l’effet de l’alcool et qui tuent plus de matelots qu’ils n’en guérissent.

Dans ce récit, l'accent est mis autant sur l'évolution de Charley que sur sa relation avec David, le capitaine du "Fancy".

Charlotte n'est pas décrite comme une beauté fatale, au corps voluptueux… Si tel avait été le cas, son subterfuge n'aurait pas été le moins du monde crédible. Elle est grande et son corps est longiligne, ses seins sont bandés, l’entrejambe de son pantalon est garni de son rembourrage. Ses cheveux sont ramenés en arrière. Elle porte en permanence son manteau et sa cravate dissimule son cou pour cacher l’absence de pomme d’Adam. En plus de son déguisement, elle imite la démarche, la posture et les manières de ses homologues masculins. Malgré tout cela, plusieurs personnes parviennent à percer son déguisement. Cela rend une fois de plus l'histoire plus crédible.

Extrait :
Spoiler
Son père lui avait suffisamment répété que son corps longiligne contribuait à la faire passer pour un membre de l’autre sexe et, après avoir fréquenté les hommes de près pendant longtemps, elle savait ce qu’ils aimaient chez la gent féminine. Quand ils en parlaient entre eux, ils n’avaient que "grosse poitrine" et "hanches rebondies" à la bouche.

J’ai admiré Charlotte en tant que médecin. Elle tient son rôle à la perfection.

Extrait :
Spoiler
Plus tard dans la journée, Charley aurait pu certifier qu’avoir vu les parties génitales d’un marin revenait peu ou prou à les avoir toutes vues.
Et elle vit beaucoup d’attributs masculins ce jour-là. Au moins le pénis circoncis de Stern avait-il été pour elle une nouveauté, mais avec tous les autres, c’était le même équipement viril, et plus ou moins les mêmes problèmes de santé.
La seule différence entre l’équipage du Fancy et celui du Lady Jane, songea-t-elle en se lavant les mains, était le pourcentage plus élevé d’affections vénériennes sur le navire corsaire. En d’autres termes, elle allait devoir regarnir les réserves de sels de mercure et de gaïac pour son successeur.
Elle y pensait encore quand le capitaine Fletcher pénétra dans l’infirmerie.
— Je crois bien avoir ausculté toutes les génitoires des gens du Fancy, capitaine.
— Vous êtes un expert, je suppose.
— Non, répliqua-t-elle, sans pouvoir toutefois s’empêcher de sourire.

Même dans les pires circonstances, Charlotte garde son sang-froid et fait preuve d’un professionnalisme exemplaire.

Extrait :
Spoiler
La salle aménagée pour l’opération n’aurait jamais reçu l’agrément de la Royal Navy mais, aux yeux de David, l’équipage du Fancy avait fait du bon travail. Il y avait même une table avec des cordes, dont la vue lui arracha une grimace.
— C’est nécessaire, capitaine, déclara Alcott en surprenant sa réaction. Je ne doute pas de la bravoure de votre frère, mais il n’est que naturel de vouloir fuir le couteau.
David le regarda sortir ses instruments : tourniquets et scalpels, scies et fils de suture. Le bonhomme ne marquait aucune hésitation et sa tranquillité le rassura un peu.

Charlotte m’a énormément touchée. C’est une héroïne forte qui se bat pour trouver sa place dans une société qui limite drastiquement ses choix. À cette époque, on attendait des femmes qu’elles soient des épouses, des mères et qu’elles s’occupent de leur foyer.

Une lecture d'évasion avec beaucoup d'humour, d'action, de sarcasme, de chaleur et finalement de romance.

J’ai été impressionnée par les travaux de recherche de Darlene Marshall qui se reflètent dans les nombreux détails de l'histoire sur les pratiques médicales au XIXe siècle et sur la vie en mer. Tout ceci rend le récit d’autant plus réaliste et crédible.

C’est avec plaisir que je poursuivrai l’aventure avec "Cœurs au large", mettant cette fois en scène le Dr Alexander Murray, chirurgien de marine, un personnage secondaire de ce livre.


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Le livre de la jungle
Lire un livre où un enfant a été abandonné à la naissance
:arrow: :arrow: Barbara est née le jour de la mort de sa mère

Extraits :
Spoiler
Elle n’avait pas eu le temps d’être maman, je ne lui en avais pas laissé l’occasion… Morte en couches, quelle fin affreuse…
Spoiler
J’avais toujours pensé que maman était morte en couches. Je l’avais déduit de ma naissance prématurée, le jour où elle… Mais personne ne m’avait vraiment dit que l’accouchement s’était mal passé et qu’elle n’y avait pas survécu.
Spoiler
"C’est ton père qui a retrouvé ta mère, morte. (Il fit une pause, avala sa salive.) Il a dû lui ouvrir le ventre pour te sortir. Tu n’avais rien. Tu étais un miracle.[...]"

:arrow: "Rouge Toxic" de Morgane Caussarieu


Image


Un magistral coup de cœur...

Faruk, un vampire âgé de deux siècles, est approché pour devenir le garde du corps de Barbara, surnommée Barbie, une jeune ado de quinze ans. Pour ce faire, il doit intégrer son lycée à San Francisco et la suivre comme son ombre. En échange de quoi, on lui propose de l’aider à retrouver ce qu’il a perdu : son créateur, son Père. Faruk a été choisi pour sa force, sa rapidité et son âge apparent mais surtout parce que c’est un être raisonnable, une qualité rare pour un vampire.

L’histoire débute dans le ghetto de Terderloin, l’un des quartiers les plus abominables que l’on puisse imaginer, situé en plein coeur de San Francisco. C’est là que vit Faruk depuis une trentaine d’années. Le quartier est un vivier inépuisable en voyous, clochards, tapineuses, drogués… Farouk est un "saigneur" au pays des zombies…

Une découverte sidérale…

Une histoire de vampires loin des clichés lissés… Rien à voir avec Twilight, Journal d’un vampire… De l’hémoglobine à profusion, des gorges arrachées, des cadavres en veux-tu, en voilà, des vampires sadiques, impitoyables…

Bien que Faruk soit une "affreuse sangsue", comme il se qualifie lui-même (le mot "vampire" étant trop teinté de romantisme), il a su, malgré ses deux siècles, garder en lui cette part d’humanité. Ses victimes, il les choisit d’ailleurs parmi les laissés-pour-compte et les vide de leur sang en "douceur".

Je dois dire que j’ai craqué pour le personnage de Faruk, ce jeune homme sexy, athlétique, sûr de lui et un tantinet cynique…

L’alternance des points de vue nous permet de nous plonger dans le passé de nos deux héros.

C’est ainsi que l’on découvre les circonstances de la mort de Faruk, un jeune afghan alors âgé de 15 ans, et sa transformation en "vryk" ("vampire" en langue patchoune).

Avant d’atteindre l’âge de ses quinze ans, Faruk était un véritable guerrier. Faruk, le cavalier du désert, était le champion de bouzkachi, un jeu consistant à attraper à cheval le cadavre d’une chèvre. La partie pouvait durer plusieurs jours jusqu’à ce que quelqu’un crie "Hallal ! Hallal !", une fois la chèvre déposée dans le Cercle de Justice. Faruk avait remporté tous les tournois jusqu’au Grand Bouzkachi de Kandahar… Le décor et les descriptions sont magnifiques. On est emporté dans ce récit empreint d’une violence inouïe.

J’ai été surprise de découvrir que l’auteur ait associé à l’univers des vampires, le panthéon vaudou. Je trouve que cette combinaison sort des sentiers battus et est des plus réussies.

Après San Francisco, Morgane Caussarieu nous emmène à La Nouvelle-Orléans. On y rencontre le "Baron Samedi" (également appelé "Samedi", "Baron La Croix"). Il y a élu domicile. La Nouvelle-Orléans est un nid à suceurs de sang miniatures. Là-bas, les adeptes du vaudou les nomment "gédés". Le "Baron Samedi" est connu pour être alcoolique, lubrique et tricheur. On l’appelle pour tuer ses ennemis mais aussi pour rendre les femmes fertiles ou donner une deuxième chance aux mourants, surtout lorsqu’il s’agit d’enfants. On fait également la connaissance de Maman Gédé, la Princesse Noire de La Nouvelle-Orléans, une ancienne esclave africaine. Elle est la première enfant que le "Baron Samedi" a recueillie et son épouse dans le monde des esprits. Les gédés de La Nouvelle-Orléans sont tous de son sang.

L’intrigue est magistralement bien menée, les retournements de situation multiples, les personnages très bien campés.
Un univers diablement addictif !

Morgane Caussarieu nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne. Et plus encore… car de nombreuses zones d’ombre subsistent encore… Toutefois, le livre se termine avec une annexe :
Spoiler
la lettre adressée à Barbie par son père juste avant de mourir.
Ceci représente une parfaite introduction au tome suivant, à savoir "Rouge Venom".

Vous comprendrez que dans ces conditions, il m’est impossible d’attendre plus longtemps…


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Zootopie
Lire un livre policier, qui parle d'une enquête
:arrow: :arrow: Enquête sur un meurtre

Extrait :
Spoiler
Le meurtre crapuleux de Guillaume Verdannet, issu d’une des riches familles de la vallée de la Tarentaise, offrait peu d’équivoque, mais les propos recueillis de la femme de ménage qui avait découvert le corps faisaient mûrir dans la substance grise du Poulpe un sentiment de curiosité. Il se devait d’aller vérifier ses soupçons sur place et, avant même d’avoir replié le journal, sa décision était déjà prise.

:arrow: "Téléski qui croyait prendre" de Florian P. Dennisson


Image


Sous la plume de Florian P. Dennisson, je découvre le fameux détective Gabriel Lecouvreur, surnommé "Le Poulpe" en raison de ses longs bras semblables aux tentacules d'un poulpe.

L’enquête nous emporte à Courchevel, dans les Alpes françaises, au pays de l'or blanc, en fin de saison de ski.

"Un baron de la nuit retrouvé torturé et assassiné dans son luxueux chalet de Courchevel" titre le Dauphiné Libéré de Rhône-Alpes.

Cet article sur le meurtre crapuleux de Guillaume Verdannet, issu d’une des riches familles de la vallée de la Tarentaise, a suffi pour éveiller la curiosité du Poulpe. Il lui faut à tout prix se rendre sur place et vérifier un détail bien spécifique. S’il trouve ce qu’il cherche, il y mènera sa propre enquête en agissant selon des méthodes "poulpesques", pas toujours très orthodoxes.

Dès les premières pages j’ai été happée par l’enquête. L’intrigue est cohérente, réaliste et riche en rebondissements. Ma curiosité a été aiguisée jusqu’à la fin du livre !

Ce livre se lit très facilement. L’écriture est sans fioriture, à l’image du "Poulpe".

J’ai aimé le caractère bourru du "Poulpe". "Le Poulpe" est plutôt avare en paroles. "Le Poulpe" est l’image même du détective libertaire, hors du commun, n'hésitant pas une seconde à recourir à des méthodes d’enquête sortant des sentiers battus et souvent très peu orthodoxes. Le fait que ce personnage parle argot ajoute une note fleurie à ce singulier détective, ce que j’ai vraiment apprécié. Je dois avouer que pour certains mots j’ai dû recourir au dictionnaire ;-)

L’humour et la dérision sont également au rendez-vous. À de nombreuses reprises je me suis surprise à sourire.

Juste une petite mise en garde aux futurs lecteurs… Le personnage du "Poulpe » pourrait heurter certaines personnes : "Le Poulpe" n’a aucune once de romantisme, pour lui les femmes sont interchangeables, il aime le sexe et ne s’en cache pas.

Petit clin d’œil… Un livre dans un livre… J’ai apprécié les passages où notre détective est plongé dans la lecture de "La Loi de Murphy et autres raisons pour lesquelles les choses tournent mal !", un livre expédié par un mystérieux inconnu et qu’il lit dès qu’il a un instant de libre ! (Tiens, tiens, ça me rappelle quelqu’un ;-) )

Extraits :
Spoiler
La Loi de Murphy ? Voilà qui correspondait bien à la philosophie de Gabriel. Beaucoup le taxaient de pessimiste – surtout Cheryl – alors que lui se voyait plutôt comme un fataliste voire tout simplement quelqu’un de réaliste. Il se devait d’être paré à toute éventualité et dans le champ des possibles, il lui fallait toujours considérer les dénouements même négatifs de chaque événement. Ce n’était tout de même pas de sa faute si dans la plupart des cas, c’était l’issue négative qui se réalisait. Il avait un nom pour ça désormais : la Loi de Murphy. Il pourrait invoquer ce principe lors de toute tentative de débat sur son soi-disant pessimisme. Cela couperait court à la conversation et lui éviterait de trop lourdes pertes de temps.
Spoiler
Loi de la Précision :
En travaillant à la recherche de solutions d'un problème, il est toujours préférable de connaître la réponse avant.
Spoiler
La loi de Pudder :
– Tout ce qui commence bien, finit mal.
– Tout ce qui commence mal, finit bien pire.
Spoiler
Loi de Meskimen :
Il n’y a jamais de temps pour faire les choses bien, mais toujours assez pour les recommencer.

Comme vous l’aurez sans aucun doute déjà compris, j’ai passé un excellent moment avec "Le Poulpe".

Ce livre m’a fait sortir de ma zone de confort et ça aurait été dommage de passer à côté !

Avis aux amateurs : l’ebook (en format "Kindle") est disponible gratuitement sur Amazon.

J’ai été surprise d’apprendre que le "Poulpe" que nous offre l’auteur est en fait un "Poulpe" pirate, un "Poulpe" non officiel.

Les origines du Poulpe :
Spoiler
"Jean-Bernard Pouy crée en 1995 une série qui connaîtra un grand succès et qui a pour héros un enquêteur libertaire, Gabriel Lecouvreur, surnommé Le Poulpe. Ce fouineur moderne, libre de toutes attaches, part enquêter en France et dans le monde lorsqu'un fait-divers lu dans la presse lui paraît troublant. Chacun des volumes de la série est confié à un auteur différent, affirmé ou débutant."
(Source : https://www.universalis.fr/encyclopedie ... nard-pouy/)
Les tomes de la série doivent scrupuleusement respecter une charte spécifique (charte et consignes disponibles sur le site internet des éditions Baleine).

La série "Le Poulpe" a inspiré un film, Le Poulpe (1998), réalisé par Guillaume Nicloux d'après un scénario de Patrick Raynal et de Jean-Bernard Pouy.

Ma curiosité a bel et bien été titillée… Je ne manquerai pas de découvrir les enquêtes officielles du Poulpe !

D’autres livres de Florian P. Dennisson me font de l’œil :mrgreen:


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Coco
Lire un livre où l'un des personnages principaux fait de la musique
:arrow: :arrow: Ryder :arrow: chanteur et guitariste des Shaken Dirty, un groupe de rock


:arrow: "Backstage, Tome 1 : Déchaîne-moi" de Tracy Wolff


Image


Un road trip très sex, drugs & rock’n roll

En l’espace d’une semaine, Jamison a tout perdu : sa voiture, son boulot et même son petit ami.

Le temps de se chercher un véritable emploi de chef pâtissier, Jamison va suivre durant sept semaines la tournée de Shaken Dirty à travers les États-Unis et leur concocter de bons petits plats. Elle s’est fixé pour objectif
Spoiler
d’écrire un recueil de recettes reprenant des plats préparés à la va-vite dans une kitchenette de bus de tournée de rock stars.
Spoiler
Elle est convaincue que ce livre pourrait faire un best-seller.

Tracy Wolff nous embarque dans cette tournée des Shaken Dirty avec :

– Jared (guitariste)
Spoiler
C’est le leader du groupe. Il sait quoi faire en cas de souci.
– Ryder (chanteur et guitariste)
Spoiler
C’est l’âme du groupe, véritable caution de leur honnêteté et de celle de leur musique.
Il s’assure que toute la bande va bien.
– Quinn (claviériste)
Spoiler
C’est le cerveau du groupe, celui dont l’intelligence logique et pratique veille à l’esprit créatif et professionnel de chaque musicien.
– Micah (bassiste)
Spoiler
Il seconde Quinn.
– Wyatt (batteur)
Spoiler
C’est le cœur du groupe.

L'amitié tient une place fondamentale dans cette histoire car les cinq membres du groupe sont très soudés. Ils veillent les uns sur les autres.

Jamison est une fan de la première heure, depuis une bonne décennie. Son béguin pour Ryder, le chanteur du groupe de son grand frère Jared, remonte à ce moment-là. Elle n’était alors âgée que de treize ans. Quel chemin parcouru depuis l’époque où elle venait assister à leurs répétitions dans le garage… Après toutes ces années de galère, ils ont enfin fini par percer. Ils partagent à présent la tête d’affiche du festival Rock on Tour avec les plus grands groupes du moment, leur rêve est enfin devenu réalité ! Le soir même les Shaken Dirty quitteront San Diego à bord d’un bus pour entamer une tournée de concerts à travers les États-Unis. Ils joueront en tête d’affiche et après quelques semaines de pause, une tournée internationale d’au moins huit mois les attend.

Pour moi, il s’agit d’une seconde lecture, huit ans plus tard... "Déchaîne-moi", je l’avais lu au moment de sa sortie, en 2014 (ça fait un bail !). J’avais à l’époque été attirée par l'univers dans lequel cette série se déroulait, à savoir le monde de la musique avec des rock stars. Les années ont passé et j’ai vraiment pris plaisir à retrouver chacun d’entre eux (et bien sûr aussi la petite sœur de Jared, Jamison ;-) )

Je me suis à nouveau immergée dans l’histoire et je l’ai savourée… J’ai eu l’impression d'assister à un de leurs concerts, à la fois dans le public et dans les coulisses.

Seize années d’amitié lient Ryder à Jared. Jared a beau avoir une confiance aveugle en Ryder et les autres membres du groupe, il leur a depuis longtemps fait comprendre que sa petite sœur est "zone interdite". Ryder, Wyatt, Micah et Quinn sont aussi protecteurs que Jared envers Jamison. Avec eux, Jamison s’est toujours sentie en parfaite sécurité.

Jamison est une des meilleures amies de Ryder. Elle est une des rares personnes à qui il a montré son vrai visage et une des plus rares encore en qui il a toute confiance. C’est une des seules personnes qui ne lui ferait jamais le moindre mal.

Ryder est un personnage très crédible. Il offre au public l’image d’un dur à cuire menant une vie très sex, drugs & rock’n roll. Mais derrière ce masque de rock star adulée par les groupies, on découvre un homme profondément meurtri. Le tatouage sur son bras gauche est très révélateur : d’épaisses bandes noires à motifs tribaux emprisonnant un phœnix se relevant de ses cendres.

Extrait :
Spoiler
Ravalant les larmes qui lui montaient aux yeux comme chaque fois qu’elle pensait au calvaire que Ryder avait subi, Jamison parcourut d’un doigt les tatouages de son bras gauche. Tel le phœnix qui ornait sa peau, Ryder avait réussi à renaître des cendres d’une famille disloquée. Il s’était réinventé. Mais il demeurait tellement prisonnier des dégâts que sa famille – et Carrie plus tard – lui avaient infligés, qu’il était incapable de prendre du recul.

Ryder est persuadé de ne pas avoir droit au bonheur et de ne pas être digne d’être aimé. Il éprouve un besoin viscéral de protéger Jamison, de lui épargner toute cette part obscure qu’il porte en lui, ce côté sombre qui lui a valu de faire échouer toutes ses relations amoureuses. Il craint de détruire Jamison
Spoiler
comme il est convaincu d’avoir détruit Carrie.
Il n’est pas question pour lui de laisser quoi que ce soit de sa vie de débauché déteindre sur Jamison. Il est persuadé que les happy ends ne sont pas pour lui !

On sent une puissante alchimie bouillonner entre Ryder et Jamison. À vingt-trois ans, Jamison est toujours aussi follement éprise de Ryder. Dix ans plus tôt, il lui a volé son cœur. Mais elle sait qu’il est à présent temps pour elle de passer à autre chose plutôt que de gâcher les dix prochaines années de sa vie à être amoureuse d’un homme qui ne serait jamais à elle. Ryder aujourd’hui âgé de vingt-neuf ans désire Jamison rien que pour lui. Il la veut comme il n’a jamais voulu autre chose et c’est ce qui le terrifie car il n’oublie pas toutes les raisons pour lesquelles il n’est pas l’homme dont elle a besoin.

Leur détermination à tous deux va peu à peu s’effriter…

À force de jouer avec le feu, on finit par se brûler…


Extrait :
Spoiler
Il jouait avec le feu. Il en était conscient. Il savait pertinemment qu’il allait se brûler : il s’agissait de la petite sœur de Jared. De la petite Jamison, à qui il avait enseigné des pratiques d’autodéfense juste avant son premier rendez-vous galant. Celle à qui il avait appris à conduire quand elle avait eu seize ans.
Sauf que ce n’était pas une petite fille qui s’était frottée à lui tout à l’heure, avec son corps de déesse. Mais une femme belle, attirante, qu’il désirait comme un fou. Au fond de lui, il n’avait qu’une envie : la plaquer au sol pour lui faire l’amour éperdument

Je l’avoue… j’ai adoré voir Jamison et Ryder peu à peu lâcher prise pour finalement succomber… Je guettais ce moment (et pourtant je m’en souvenais ;-) ) Entre eux, c’est à la fois passionnel, fusionnel... Et tellement plus…

L’écriture à deux voix nous permet de connaître les pensées les plus intimes de nos deux héros. Cela les rend encore plus humains et authentiques. Avec une facilité déconcertante, nous nous retrouvons dans leur peau. Ils se connaissent par cœur. À présent, Ryder la voit comme une femme, une femme extrêmement belle (et interdite) et il la désire comme jamais. Et Jamison a l'impression que son amour pour Ryder est un fantasme qui n’a aucune chance de se réaliser…

Pourront-ils seulement se contenter d’une histoire éphémère, juste le temps de la tournée tout en la tenant secrète, sans risquer de mettre en danger leur amitié qui compte plus que tout ?

Tous deux vont désespérément essayer de lutter contre leurs sentiments. Et pourtant, être ensemble est une évidence !

J’ai craqué pour Jamison et Ryder. Jamison a un cœur en or. Elle partage des liens très forts avec chacun des membres du groupe, elle les connaît depuis si longtemps… J’ai beaucoup aimé la voir se décarcasser pour leur concocter à chacun d’entre eux leurs plats préférés… La manière dont Jamison console Wyatt m’a tout particulièrement touchée. Elle prend soin de chacun des membres du groupe. Ils forment une famille, une famille de cœur.

J’ai été particulièrement touchée par les fêlures de Ryder. J’aurais tellement aimé en savoir plus sur son passé, sur ses vieux démons. Qui d’autre mieux que Jamison pourrait le comprendre ? Elle seule a le don d’apaiser son âme torturée.

Les autres membres des Shaken Dirty n'ont pas vraiment été présentés dans le but de les connaître personnellement mais on apprend suffisamment sur chacun d’entre eux et les raisons pour lesquelles leur âme peut être elle aussi endommagée. Le décor est planté pour que d'autres rockeurs des Shaken Dirty prennent à leur tour le devant de la scène dans les tomes suivants de "Backstage".

** Petit bémol ** Je dois dire que j’avais espéré découvrir une nouvelle couverture pour ce tome qui collerait mieux, selon moi, à l’image d’un rockeur :mrgreen: Un phoenix aurait été parfait !

Une lecture que j’ai savourée de la première à la dernière page. Et c’est avec plaisir que je relirai le tome suivant.


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonjour,

Je viens valider les consignes suivantes :

Robin des bois
Lire un livre avec des justiciers qui se battent contre une oppression
:arrow: :arrow: Alex ne fait qu'un avec le Justicier, cet homme masqué sur son cheval noir, ce redresseur de torts semant la terreur chez les Tuniques Rouges

Extraits :
Spoiler
Le Justicier voulait donc s’emparer de cette poudre. Mais que comptait-il en faire ? La détruire, évidemment, afin que les Anglais ne puissent l’utiliser contre les habitants ! Mais il suffisait d’une seule erreur et il sauterait avec la poudre !
Spoiler
— Je crois que nous n’avons ni l’un ni l’autre envisagé les retombées possibles de tes prouesses. La ville attendait un héros, et tu as été élu à l’unanimité. On ne peut pas mettre un pied dehors sans entendre parler du Justicier. On t’impute tous les hauts faits perpétrés contre les Anglais depuis dix ans !

:arrow: "L'homme au masque" de Jude Deveraux

Les Mondes de Ralph
Lire un livre avec un anti-héros
:arrow: :arrow: Alex est attendu à Warbrooke avec autant d’impatience que s’il avait été le Messie. On compte sur lui pour restaurer l’ordre en mettant fin aux exactions des Anglais. Il deviendra un "héros malgré lui"...

Extraits :
Spoiler
— Tu verras, bredouilla Alex auquel Nick avait donné du brandy pour l’aider à affronter ce débarquement. Ils me connaissent. Ils riront de me voir ainsi déguisé. Ils comprendront qu’il est arrivé quelque chose. Ils prendront soin de moi jusqu’à la guérison de cette damnée épaule. J’espère seulement qu’ils ne me trahiront pas devant les soldats. Ils savent bien qu’aucun Montgomery ne s’est jamais affublé comme un paon. Ils devineront qu’il y a une bonne raison.
— Oui, Alexander, dit Nicholas sur un ton apaisant. J’espère seulement que tu ne te trompes pas.
— Certainement pas ! Tu verras, je les connais bien.
Spoiler
— Mon gendre cultive ce blé ici, mais avant de l’exporter en Espagne, il est contraint de s’arrêter en Angleterre pour une inspection.
— Figure-toi que j’ai dû moi aussi transporter du cacao du Brésil en Angleterre avant d’obtenir l’autorisation de l’envoyer à Boston.
Ils regardèrent discrètement Alexander par-dessus leur verre, mais ce dernier fit semblant de n’avoir rien entendu. S’ils n’avaient pas la courtoisie de s’adresser à lui, pourquoi leur montrerait-il sa sollicitude ? D’ailleurs qu’attendaient-ils de lui ? Comment aurait-il pu changer la loi ?
— Et j’ai perdu mon bateau pour soixante malheureuses livres, poursuivit Josiah Greene.
Alexander baissa les yeux sur l’assiette débordante qu’Eleanor venait de poser devant lui. Tout en mangeant, il écoutait l’histoire de Josiah. Il avait dû la raconter déjà une bonne centaine de fois, mais les deux hommes rejouaient visiblement la scène pour le seul bénéfice d’Alexander.
Josiah possédait un bateau dont il était très fier, mais pour son malheur, il avait irrité John Pitman en refusant de lui vendre un lopin de terre. Pitman avait alors ordonné la fouille du bateau de Josiah sous le prétexte qu’il y recelait de la peinture verte – un article de contrebande. Bien entendu, on n’en avait pas trouvé un milligramme ! Mais Pitman, déterminé à tout, avait envoyé une douzaine de soldats perquisitionner chez Josiah au milieu de la nuit, terrorisant ses filles, saccageant sa maison, détruisant ses provisions… sans aucun résultat. Josiah avait demandé à récupérer son bateau, mais Pitman avait exigé une caution de soixante livres.
Quand les amis de Josiah eurent enfin réuni la somme, le malheureux fut contraint de prouver son innocence devant un tribunal – le tribunal se composait d’un seul juge – qui donna évidemment raison à Pitman.
Alexander oublia presque sa propre détresse devant le spectacle de cet homme brisé par la cupidité d’un fonctionnaire anglais.
Tous les regards convergèrent vers lui. Et voilà ! Ses concitoyens s’imaginaient que, en tant que Montgomery, il était en mesure de régler tous leurs problèmes.
Spoiler
La population de Warbrooke était persuadée qu’il allait soustraire Georges Greene aux coups de fouet. Le Justicier devait sauver le jeune homme, tout le monde en faisait une question d’honneur.
Comme s’ils possédaient la moindre idée du sens de l’honneur !
Ils avaient doté cet homme de pouvoirs magiques et s’attendaient qu’il redressât les torts d’un coup de baguette !
Certains savaient cependant à quoi s’en tenir sur le Justicier.
Spoiler
Alexander jeta un regard circonspect autour de lui. Délivrer Georges Greene sur la place publique n’avait pas été une partie de plaisir. Nicholas l’avait aidé en plaçant derrière la foule quelques serviteurs qui avaient tiré une salve de coups de feu au moment où Alex entrait en scène. Dans le désordre qui s’en était suivi, Alex avait pu galoper jusqu’à Georges, le hisser en selle et s’enfuir. Il avait ensuite mis un certain temps à semer les soldats anglais, mais comme ces derniers ne connaissaient pas bien les lieux, les recherches s’étaient transformées en une véritable partie de cache-cache qu’Alex avait évidemment remportée.
À sa grande surprise, Josiah Greene l’attendait à l’orée du bois avec des chevaux. Il comptait s’embarquer sur un bateau en partance vers le sud.
— Je savais que vous viendriez, dit Josiah. Je savais bien que vous ne laisseriez pas fouetter mon garçon alors qu’il vous avait sauvé la vie.
Alex était quelque peu déconcerté de voir comment Josiah avait si facilement découvert les plans du Justicier et prévu son itinéraire.
Aujourd’hui, c’était Josiah, pourquoi pas une armée demain ? Sans un mot, le Justicier relâcha Georges et disparut au milieu des arbres.

:arrow: "L'homme au masque" de Jude Deveraux


Image


Un agréable moment de lecture, sans prise de tête.

L’action se déroule en 1766 en Nouvelle-Angleterre (dans le Maine), colonie anglaise des Amériques.

Répondant à l’appel à l’aide de sa sœur Marianna, Alexandre Montgomery, le fils cadet des Montgomery, revient au pays après avoir passé dix années à bourlinguer sur les mers et y découvre les exactions des hommes de Sa Gracieuse Majesté commises en toute impunité.

Les Tuniques Rouges n’ont peur de rien. Ces soldats anglais ont tous les droits. Et celui qui a le malheur de s’opposer à eux peut ni plus ni moins se retrouver condamné à la pendaison.

Alex n’a jamais tari d’éloges sur la grandeur de l’Amérique qui prône des valeurs de liberté : "Les Américains sont un peuple libre".

Alex se doit d’agir. Il est hors de question de fermer les yeux sur les actes inqualifiables des Tuniques Rouges. Lui-même en a fait les frais, et a échappé de peu à la corde.

C’est ainsi que naît le personnage du Justicier, un homme masqué, tout de noir vêtu, sur son noir destrier.

Extraits :
Spoiler
"Imagine une sorte de fantôme de minuit jaillissant de l’ombre… Histoire de donner quelques inquiétudes aux Anglais et de calmer leur arrogance !"
Spoiler
Même avec le masque qui cachait la moitié de son visage et son tricorne enfoncé jusqu’aux yeux, on devinait qu’il était bel homme.

Ses prunelles brillaient derrière le loup qui laissait entrevoir une bouche sensuelle et bien dessinée. La chemise en soie moulait ses larges épaules et le pantalon ajusté mettait en valeur ses jambes musclées.

A présent, Alex est un homme traqué, sa tête est mise à prix : cinq cents livres de récompense offertes pour sa capture. Pour ne pas être arrêté par les soldats anglais à la recherche d’un homme blessé à l’épaule et finir au bout d’une corde, Alex n’a d’autre choix que de se rendre méconnaissable en changeant radicalement d’apparence.

Alex est attendu à Warbrooke avec autant d’impatience que s’il avait été le Messie. On compte sur lui pour restaurer l’ordre en mettant fin aux exactions des Anglais.

Quelle n’est pas leur déception de voir débarquer chez eux un homme affublé comme un paon, ventripotent et balourd. En le voyant chancelant et pâle, tout le monde pense qu’il est faible, efféminé et ivre. Pas de risque de le confondre avec leur sauveur tant attendu !!!

Extrait :
Spoiler
Un homme s’avançait, vêtu d’une veste jaune canari bordée d’un large ruban orné de fleurs multicolores. Son énorme estomac tendait le vêtement dont les broderies étincelaient au soleil. Le vert émeraude de son pantalon soulignait ses jambes lourdes, et une perruque bouclée descendait sur ses épaules, complétant sa tenue ridicule. Il trébuchait à chaque pas comme s’il était ivre.

Alex ne s’attendait pas à ce que Jessica (Jess) Taggert, son amie d'enfance, aujourd’hui âgée de vingt-deux ans, soit devenue une femme aussi belle et sensuelle. Mais Jessica le méprise pour son indolence et sa lâcheté. Elle est à mille lieux d’imaginer qu’il ne fait qu’un avec le Justicier, cet homme masqué sur son cheval noir, ce redresseur de torts semant la terreur chez les Tuniques Rouges et dont la tête est mise à prix.

Jude Deveraux poursuit sa saga des Montgomery en Amérique avec cette fois les Montgomery et les Taggart.

J’ai eu l’occasion de lire les trois premiers tomes de la saga des Montgomery et je dois dire que j’ai été prise au dépourvu. Ce livre est tellement différent…

L’auteur nous offre ici un roman de cape et d’épée. Impossible de ne pas penser à Zorro ! Mais ici le héros porte un tricorne avec une plume d’autruche noire retombant par-dessus le large bord et balayant son front ;-)

Quoique peu originale, l’histoire est légère et pleine d’humour tant au niveau des dialogues que des situations.

Jess est une vraie sauvageonne, aux allures de garçon manqué. Derrière des habits d’homme se cache une femme d’une extrême beauté. Elle est entièrement dévouée à ses sept jeunes frères et sœurs dont elle assure Eleanor, sa soeur aînée, l’éducation. Elle est très courageuse. Elle va à la pêche avec son rafiot et rapporte tout juste de quoi nourrir sa famille. Pour ses frères et soeurs, elle est prête à tous les sacrifices. Elle n’a jamais accepté aucune demande en mariage car elle sait qu’aucun homme ne prendrait en charge une ribambelle d’enfants.

J’ai admiré Jess pour son courage, sa générosité et son abnégation. Mais à certains moments, je l’ai vraiment trouvée exaspérante. Pour une jeune fille de 22 ans, elle me semble étonnamment peu mature. Elle est beaucoup trop impulsive. Elle fonce tête baissée sans penser aux conséquences de ses actes, non seulement pour elle-même mais également pour les autres, alors qu’elle pourrait agir en faisant preuve d’un minimum de subtilité. J’ai aimé son franc-parler mais pas lorsque c’était de la méchanceté gratuite.

A force de jongler avec deux identités – Alex Montgomery et Alex-Zorro – Alex ne sait plus qui il est. Il lui parle… Il en arrive même à envier Alex-Zorro et même à en être jaloux. C’est désopilant ;-)

J’ai aimé la façon dont les personnages interagissent entre eux.

L'auteur accorde également une part importante aux personnages secondaires.

J’ai craqué pour Nathaniel (Nate), le petit frère de neuf ans de Jess et Nicholas (Nick) Ivanovitch, l’ami russe d’Alex. J’ai aimé l’espièglerie de Nate et son caractère très protecteur à l’égard de sa fratrie. J’ai été émue par son courage. Il veille sur sa sœur Jess comme si c’était lui le grand frère. Nick quant à lui est un personnage haut en couleur. Il m’a fait rire aux larmes… Le pauvre Nick ! Eleanor, la sœur aînée de Jess ne le ménage pas et malgré tout, il lui obéit au doigt et à l’œil…

Quel superbe épilogue !

J’aurais voulu en apprendre plus sur Nick. J’aurais tellement aimé que Jude Deveraux le mette sous le feu des projecteurs en lui consacrant son propre tome. Mais il n’est jamais trop tard !!!


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Dernière modification par Underworld le ven. 23 sept., 2022 8:22 pm, modifié 1 fois.
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonjour,

Je viens valider la consigne suivante :
La reine des neiges
Lire un livre en rapport avec la neige, la glace, l'hiver...

:arrow: :arrow: Île d’Ouessant en plein coeur de l'hiver - pendant la période de Noël


:arrow: "Il a neigé sur mon île" de Mélanie Rafin


Image



L’île d’Ouessant, je dois dire qu’il s’agit pour moi d’une découverte. Je n’en avais jamais entendu parler.

Lorsqu’Alexandra parle d’une île "du bout du monde", je m’attendais à me retrouver sur une île exotique et non bretonne (en mer d’Iroise).

Alexandra est une jeune graphiste parisienne de trente ans. L’arrivée des agapes de Noël la tétanise. Elle éprouve le besoin de s'exiler loin de son quotidien pour passer Noël. Elle recherche la solitude et le repos. Sur un coup de tête, elle décide de séjourner dans la demeure dont elle a hérité sur l’île d’Ouessant.

Dans des circonstances des plus cocasses, à peine arrivée sur l’île, Alexandra y fait la connaissance de Maël et d’Alan, tous deux âgés de quarante ans. Le premier se montre gentil, spontané alors que le second se comporte comme un ours mal léché.

J’ai aimé la façon dont Maël essaie de mettre à l’aise Alexandra en lui expliquant que les natifs de l’île sont fermés et méfiants à l’égard des citadins. Même lui, après quinze ans passés sur l’île, n’a toujours pas réussi à se faire accepter par les îliens de souche.

Alan trouve Alexandra intrigante, cinglante, mignonne et… bien trop excitante.

Entre eux, c’est électrique… Les piques fusent. Elles sont cinglantes et certaines, hilarantes ! Alexandra a une excellente répartie. J’ai savouré leurs échanges :mrgreen:

On sent qu’entre eux, ça ne va pas se limiter à ça…

L’écriture à deux voix nous permet de connaître les pensées de nos deux héros, Alexandra et Alan, et de nous imprégner des personnages en comprenant mieux leurs réactions et leurs agissements.

Alexandra et Alan sont tous deux des êtres meurtris. Alexandra est en plein deuil.
Spoiler
Elle vient de perdre son mère des suites d’un cancer et son père, fou de chagrin, ne lui a pas survécu.
Alan quant à lui, souffre
Spoiler
d’avoir été abandonné à la naissance par sa mère qui a préféré rejoindre le continent. Il lui voue une haine sans borne.
Spoiler
Il ne parvient pas à faire confiance aux femmes. Il est persuadé qu’elles finissent toutes par quitter l’île à un moment ou à un autre…
Spoiler
Pour pouvoir avancer, il doit être en paix avec son passé.

Sur cette île, nous y faisons également la connaissance de Louise (l’épouse de Maël), de Paul (l’associé et ami d’Alan), d'Émilie (l’épouse de Paul) et d'Anna.

Les personnages secondaires ont tous un rôle important à jouer dans cette histoire. Cela contribue à rendre le récit plus vivant et plus "authentique" (en lisant le livre, vous comprendrez la raison des guillemets :lol: ).

C’est clair que sur ce petit rocher, tous les résidents à l’année (natifs et non natifs – 800 en hiver) se côtoient. Ils forment en quelque sorte une famille avec quelques pièces rattachées
Spoiler
(comme Anna par exemple qui est parfaitement intégrée aux îliens de souche).

J’ai aimé les interactions entre les différents personnages.

Les liens entre Alan, Émilie et Paul sont particulièrement étroits. Ils sont amis de très longue date. Ils ont usé les mêmes bancs d’école. Ils ont tous vu le jour sur cette île et se sont toujours connus. En plus d’être amis, Alan et Paul sont également associés. Ensemble, ils tiennent une auberge sur l'île.

Mention spéciale pour Émilie. La personne qui m’a le plus touchée est sans conteste Émilie. C’est un être doux, attentionné, soucieux du bien-être de sa famille ainsi que de ses proches et d’une extrême gentillesse. Avec Paul, elle forme un magnifique couple.
Spoiler
C’est une femme comblée, mariée à l’homme de sa vie et mère de trois bambins.

J’ai adoré la façon qu'a Émilie de bousculer Alan, de le forcer
Spoiler
à vivre et à aimer…
Spoiler
– […] Range ta peur et ton orgueil et bouge-toi. Arrête d’observer ta vie qui défile devant toi. Vis à fond ! Oui, tu souffriras sans doute, mais tu vivras ! Une existence monotone et morne ne te conviendrait pas. Cesse de te cacher derrière ton passé pour t’empêcher d’aimer.

"On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux; mais on aime, et quand on est sur le bord de sa tombe, on se retourne pour regarder en arrière et on se dit : j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois, mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu, et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui."
-- Alfred de Musset --

Cette histoire est très originale. Elle est drôle, pétillante avec des touches de malice et d'humour. Les personnages tant principaux que secondaires sont bien travaillés. Les situations et les dialogues sont excellents... Les décors sont superbement bien plantés et invitent à l’évasion.

J’ai pris plaisir à partir à la découverte de cette île avec les phares du Stiff et du Créac’h, la pointe du Pern et tous ces magnifiques paysages. J’ai senti le vent souffler sur mon visage, entendu le bruit des vagues s’écraser sur les rochers. Les descriptions sont tout simplement magnifiques et nous donnent envie de nous rendre sur cette île.

Comme il fallait s’y attendre, Mélanie Rafin est bretonne. À travers cette histoire, on ressent tout son amour pour la région "la plus belle du monde... la Bretagne bien sûr" :mrgreen:



Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonjour,

Je viens valider la consigne suivante :
Merlin l'enchanteur
Lire un livre où une personne ordinaire a un mentor / un précepteur
:arrow: :arrow: Mary Lester a pour mentor l’Inspecteur principal Marc Amédéo qui a une expérience de vingt ans dans le métier.

Extrait :
Spoiler
— Ouais, dit Berger mal convaincu. Tu as peut-être raison. Mais enfin, je ne vois pas ce qu’on peut faire, hein. Tu devrais en parler à Amédéo. Après tout, c’est lui ton mentor, non ?

:arrow: "Une enquête de Mary Lester, Tome 1 : Les bruines de Lanester" de Jean Failler


Image


J’avais entendu parler de Mary Lester et j’ai eu envie de suivre ses tout premiers pas dans la police avec "Les Bruines de Lanester". Jean Failler est le créateur de ce personnage auquel il a consacré à ce jour cinquante-huit romans policiers.

À travers "Les Enquêtes de Mary Lester", Jean Failler montre son attachement à la Bretagne, et nous donne l’occasion de découvrir non seulement les divers paysages et villes du pays, mais aussi ses réalités économiques.

J’aime apprendre à connaître un personnage, suivre son évolution, avec ses hauts et ses bas, connaître ses aspirations, ses doutes, ses désillusions, ses échecs, découvrir pourquoi il est ce qu’il est. Au fil des tomes un personnage évolue et je ne veux rien rater… Et cela n’est possible qu’en débutant par le premier tome.

Mary Lester est inspecteur stagiaire. Elle a fait une licence de droit et ensuite l’école de police. Voilà bientôt un an qu’elle a intégré la police. Elle a été affectée au commissariat central de Lorient et assure les permanences entre Lorient et le bureau de quartier de Lanester où elle n’est cantonnée qu’à des tâches purement administratives. Elle a pour mentor l’Inspecteur principal Marc Amédéo qui a une expérience de vingt ans dans le métier.

Mary, c’est la "petite" nouvelle, la première femme flic de ce commissariat de police – une "pionnière" en quelque sorte. Et pour couronner le tout… elle se heurte au machisme de ses collègues. Pas facile dans ces conditions pour Mary de s’intégrer.

Extraits :
Spoiler
— C’est pas un travail de femme, quoi !
— C’est quoi un travail de femme alors ? demande Mary agressive.
— Ben, dit Le Moal, je ne sais pas… Moi, ma fille par exemple, elle est professeur de français…
Spoiler
— Dans la police, Le Moal, c’est quoi un travail de femme dans la police ?
— Ben… fait Le Moal dans ses petits souliers.
Alors Mary s’emporte de nouveau :
— Vous ne le savez pas, hein ! Eh bien moi non plus. Après tout, peut-être qu’il n’y a pas de travail pour les femmes dans la police !
— J’ai pas dit ça, mademoiselle, proteste faiblement Le Moal.
Spoiler
Tout à l’heure, quand elle sera sortie, Marc Amédéo vouera aux gémonies l’humanité femelle tout entière, et plus particulièrement les bonnes femmes qui veulent faire de la police. Et aussi, pour faire bonne mesure, ceux qui ont eu la putain d’idée de merde d’ouvrir la profession aux personnes du sexe.

Jeune, intrépide et râleuse, Mary se morfond engluée dans les tâches administratives. Les jours passent et se ressemblent à Lorient, cette tranquille petite ville de province. Mais Mary aspire à plus, elle veut réaliser un vrai travail de flic…

Et voilà qu’en deux jours deux événements surviennent : la noyade du clochard Maurice Toussaint, surnommé Momo ou Toutouse, et la disparition du directeur de l’hypermarché, Antoine Sallabert.

Pour l’Officier de Police Judiciaire Marc Amédéo, ce sont là deux "non événements". Le clochard est tombé à l’eau pendant sa cuite, accident, affaire à classer, et le directeur de l’hypermarché a fait une fugue. Ça arrive tous les jours.

Mary ne se satisfait pas des conclusions de son mentor. Elle a décidé de mener sa propre enquête…

J’ai aimé la pugnacité de Mary. Quand elle tient une piste, elle ne lâche rien quitte à se faire taper sur les doigts par l’Inspecteur principal Amédéo. Elle a la ténacité d’un chien de chasse !

Mary mène ses propres interrogatoires et investigations à l’insu de son mentor, relève les indices, fait des recoupements, émet des hypothèses… Chaque détail revêt son importance. Elle nous entraîne avec elle dans ses investigations et c’est avec une facilité déconcertante qu’on endosse à notre tour le rôle d’enquêteur.

J’ai adoré les coups de gueule de Mary, son franc parler. C’est rafraîchissant ! Elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense mais elle sait se contenir quand il le faut… Pas question en effet de faire preuve d’insubordination à l’égard de ses supérieurs hiérarchiques, elle risquerait la mise à pied… On sent que ça lui pèse… Et c’est en pensée qu’elle se défoule. Ça vaut le détour… Son langage et ses pensées peuvent être très fleuris, surtout lorsqu’elle est excédée !

Le recours à l’argot et à quelques expressions familières apporte, selon moi, un plus au livre. Cela ajoute de l’authenticité, de la profondeur aux personnages mais également une touche de gaieté.

L’auteur nous offre dans cette enquête du suspense, de grosses surprises et des retournements de situation.

2021 aura marqué les trente ans de la première enquête de Mary Lester (première parution de "Les bruines de Lanester" en 1992).

Aujourd’hui plus personne ne s’étonne qu’une enquête policière soit menée par une femme. Les mentalités ont évolué, Dieu merci !
En 1992, la commissaire Julie Lescaut faisait son entrée sur les petits écrans (avec la série policière "Julie Lescaut" en 101 épisodes de 90 minutes (22 saisons de janvier 1992 à janvier 2014)). Dans cette série télévisée, Julie Lescaut dirige un commissariat de police urbaine en banlieue parisienne, aux Clairières (une ville imaginaire), (et ensuite à Paris) et est à la tête d'une équipe composée d'une trentaine d'hommes et de femmes. Peut-être Julie Lescaut a-t-elle à sa manière contribué à changer le regard porté sur les femmes ayant choisi d'exercer un métier initialement réservé aux hommes ;-)

Comme vous l’aurez compris, je me suis attachée à Mary et sans nul doute, je suivrai ses autres enquêtes.


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonjour,

Je viens valider la consigne suivante :
Ratatouille
Lire un livre en rapport avec la cuisine

:arrow: :arrow: Jenn Fairhurst est pâtissière et est très douée. Elle a rejoint l’équipe des "Mariés de Malibu". Elle conçoit et confectionne des gâteaux de mariage. Jenn a fait de sa passion son métier.

Extraits :
Spoiler
— [...] Tu as su donner l’impression que mes gâteaux sortaient tout droit d’un conte de fées, dit-elle en lui rendant l’appareil photo.
— C’est toi qui fais ça, en fait.
Spoiler
"Je n’arrive pas à croire qu’ils rendent si bien."
— Pourquoi ? Tes gâteaux sont toujours magnifiques. Daniel se leva pour prendre encore quelques photos. Bien que je doive admettre que cette fois, tu t’es surpassée. Tout ça, alors que ce n’est même pas pour le vrai mariage, juste le premier entretien avant même qu’elle ait réservé chez nous. Tu dois être une grande fan de Greta Sanserre.

:arrow: "Les Mariés de Malibu, Tome 2 : Un mariage d'été" de Bella Andre


Image


Une histoire tendre et émouvante. Une romance très douce de seconde chance.

"Un Mariage d'Été" de Bella Andre est le deuxième tome de la série "Les Mariés de Malibu". Il s’agit d’un spin-off de la série "Quatre mariages et un fiasco". Pour mieux suivre les personnages, il est préférable de le lire après le tome 1 ("Un Mariage sur la Plage").

Nous retrouvons à présent Jenn Fairhurst et Daniel Brooker, deux membres de l’équipe des "Mariés de Malibu". Ils éprouvent une attirance mutuelle qu'ils cachent depuis leur première rencontre.

Jenn a trouvé le job de ses rêves. Elle est pâtissière et est très douée. Elle conçoit et confectionne des gâteaux de mariage. Quand Jenn a accepté ce poste, elle a trouvé plus qu’un travail de pâtissière. Elle s’est fait de nouveaux amis. Des amis qui l’aident à réaliser ses rêves, qui l’écoutent quand elle a besoin de parler. Et un ami très spécial qui fait battre son cœur plus vite quand elle pense à lui. Des papillons volent dans son estomac chaque fois qu’elle regarde Daniel :mrgreen:

Jenn a eu le cœur brisé après avoir vécu un divorce particulièrement difficile. Elle a prévu de se concentrer exclusivement sur son travail et de ne plus jamais risquer son cœur avec un autre homme… Elle ne pense pas qu’elle pourrait s’en remettre si elle se lançait dans une autre relation et que tout s’effondrait.

Daniel a travaillé comme reporter photo itinérant pendant de nombreuses années. Sa brillante carrière lui a valu de remporter de nombreux prix. Il est veuf, père de deux jeunes enfants : Kayla & Adam. Ils sont tout pour lui, ils sont sa priorité. Pour ne pas être séparé de ses enfants, il a rejoint l’équipe des "Mariés de Malibu" en tant que photographe de mariage. Après la mort de Victoria dans un accident de voiture, il avait été convaincu qu’il n’y aurait plus jamais personne d’autre… Pendant très longtemps, le simple fait de penser à être à nouveau heureux lui a semblé être une trahison. Il avait peur de confier le cœur de ses enfants à une autre femme et qu’elle lui soit à son tour ravie. Mais ensuite il a rencontré Jenn et a commencé à se demander s’il ne pouvait pas donner une seconde chance à l’amour. La première fois qu’il a posé les yeux sur elle, une étincelle a jailli en lui. Il a été renversé par le charme de la douce et talentueuse pâtissière. A chaque fois qu'il la voit, ses sentiments ne font que se renforcer. Mais il a peur de s’ouvrir à elle de crainte qu’elle ne soit pas prête à entendre sa déclaration. Ce serait alors difficile de travailler ensemble jour après jour. Pire encore, cela risquerait de ruiner leur amitié.

Alors que Jenn et Daniel sont amenés à travailler ensemble sur un énorme projet, ils se rapprochent en passant de plus en plus de temps côte à côte…
Spoiler
Daniel finit par faire le premier pas et avouer ses sentiments à Jenn.
Spoiler
Sa déclaration est magnifique :
Spoiler
— […] Je t’aime. Je veux te protéger et te soutenir, te soutenir et être là pour toi, quoi qu’il arrive. […]
— Je ne l’ai pas dit pour être gentil. Je l’ai dit parce que c’est ce que je ressens. Ce que j’ai toujours ressenti pour toi depuis notre première rencontre, la première fois que nous avons parlé, la première fois que je t’ai vu sourire, la première fois que tu as ri, et que j’ai eu l’impression que tout allait bien enfin. […]
— Je ne vais pas te dire ce que tu dois ressentir ou penser. Tu en as eu assez de cela pour toute une vie. Mais je vais te dire ceci :
[…] "Je t’aime. Il soutint son regard, ne la laissant pas détourner les yeux. Je t’aime. Je n’aurais jamais pensé que je dirais ça à quelqu’un d’autre après la mort de Victoria. Je pensais que j’étais un naufragé, mais avec toi, je sais enfin que les secondes chances sont vraiment possibles."
[…] "Tu n’as pas besoin de dire quoi que ce soit maintenant. […] Je sais que tu m’aimes. Alors je suis prêt à t’attendre aussi longtemps que tu auras besoin."
Mention spéciale pour Kayla & Adam, ces adorables enfants de 9 et 7 ans.
Spoiler
Ils endossent à merveille le rôle d’entremetteurs ;-)
Et quelle réussite !!! C'est mignon ! Ils aiment Jenn et c’est réciproque… Les interventions de Kayla & Adam apportent un souffle de légèreté à l'histoire.

Aparté : J’ai souri lorsque le petit bonhomme de sept ans commençait à entonner "Libérée, délivrée, je ne…" avant même qu’ils ne soient arrivés au cinéma. Tiens, tiens, ça me rappelle le Challenge 1, 2, 3 … Soleil ! de l'été dernier :lol:

J’ai aimé les trésors de patience que Daniel déploie avec Jenn pour ne pas l'effrayer ou la brusquer, ce qu'elle n'a jamais connu auparavant. Ils sont parfaits l’un pour l’autre.

Les membres de l’équipe des "Mariés de Malibu" forment une vraie famille. Ils se soutiennent les uns, les autres. Et ça fait chaud au cœur !

Une romance très douce de seconde chance qui prouve qu’aimer à nouveau est possible.

J’aurais aimé pouvoir goûter aux cupcakes et aux gâteaux de Jenn. Ils m’ont donné l’eau à la bouche :mrgreen:


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Dumbo
Lire un livre où on se moque du personnage principal du fait d'une caractéristique physique qui lui est propre
:arrow: :arrow: Avec sa calvitie bien avancée et son mètre soixante-cinq avec des talonnettes, les femmes se moquent de Joshua lorsque ce dernier tente de les draguer. Il va même jusqu'à se créer un faux profil sur "Tinder" pour appâter de jeunes femmes.

Extraits :
Spoiler
— Quelque temps plus tôt, la belle et plantureuse blonde s’était fendue d’un rictus moqueur lorsque Joshua lui avait proposé de boire un verre avec lui après son service. Elle n’avait même pas pris la peine de lui répondre avec des mots, comme s’il avait lancé une mauvaise blague ou une question rhétorique, le toisant d’un air dégoûté avec une expression de mépris et non dissimulée. Certes, il n’avait pas le physique d’un Brad Pitt, mais cela ne le rendait pas non plus repoussant au point qu’il se prenne ce genre de moquerie dénigrante en pleine figure.
Spoiler
Elles s’estimaient, devenait-il, toutes trop bien pour ce pauvre raté d’ouvrier à la calvitie bien avancée qui ne dépassait pas les 1,65m avec des talonnettes.
Spoiler
D’ailleurs, il savait exactement comment s’y prendre pour trouver ses prochaines proies : Tinder. Bien évidemment, pour se présenter il mettrait en ligne la photo d’un bellâtre fade et au style métrosexuel comme en raffolaient les stupides jeunes femmes surtout intéressées par l’aspect physique.

:arrow: "L'écorcheur, l'embaumeuse et la créature" de Sylvain Silvestro


Image


Un thriller fantastique à vous glacer le sang (s’il vous en reste) !

Une découverte étonnante…

Amateurs de frissons, d’horreur et d’hémoglobine avec une touche de fantastique, ceci est pour vous… Mais attention, il faut avoir l’estomac bien accroché car certaines scènes sont glauques, voire même gores. Âmes sensibles, s’abstenir !

Mon regard a tout de suite été attiré par la couverture : un cœur rouge vif avec trois crânes à l’intérieur. Le titre, "L'écorcheur, l'embaumeuse et la créature", est à lui seul révélateur et ne laisse présager rien de bon…

Les trois personnages principaux ont tous quelque chose de très spécial.

Joshua, l’écorcheur, un tueur en série
Quadragénaire lambda, Joshua a exercé le métier d’écorcheur dans un abattoir.
Chacun de ses meurtres va lui permettre de gagner en assurance. Il cache un incroyable et terrifiant secret. À vous de le découvrir…

Extrait :
Spoiler
À chacun de ses méfaits, Joshua gagnait un peu plus confiance en lui. Chaque fois que le sang coule par sa main, c’est comme s’il remplissait le vase de son assurance. Il ne s’inquiétait même plus de laisser sur ses scènes de crime, des empreintes, des poils, du sperme ou n’importe quels autres éléments organiques qui permettraient une identification ADN.

Madeline, l’embaumeuse
C’est une jeune femme thanatopractrice âgée de trente-huit ans.
Elle vit seule avec son chien Jasper et son amie imaginaire Clémentine qui ne l’a jamais quittée depuis son enfance. Sa profession pâtit d’une mauvaise réputation car elle est étroitement liée au thème tabou de la mort. Elle est fière d’exercer son métier car en redonnant donnant une mine apaisée aux défunts, elle apporte un peu de réconfort aux familles dans un moment difficile, les aidant ainsi à faire dignement leur deuil.

N’Tack, la créature, un être surnaturel
J’ai vraiment apprécié ce personnage. Je vous laisse le découvrir…

Ces trois êtres, rien ne les prédestinait à se rencontrer. Et pourtant, leur vie va entrer en collision !

Les trois personnages sont très bien décrits et particulièrement bien développés. En optant pour un récit à trois voix, l’auteur nous plonge directement dans leur peau. Cela les rend encore plus authentiques et vivants… Et cela apporte de l’ampleur au récit !

J’ai trouvé ce mélange de genres particulièrement déroutant. Nous sommes tout d’abord ancrés dans le monde du réel pour basculer progressivement dans le fantastique. Au fil des pages, on s’enfonce dans le summum de l’horreur. Le lecteur assiste impuissant à la montée en puissance d’un meurtrier psychopathe. Avec une facilité déconcertante, un homme des plus anodins se mue en monstre sanguinaire se délectant des souffrances infligées à ses victimes, tant physiques que psychologiques. Et comme si les limites de l’horreur n’étaient pas déjà franchies, il lui faut encore assouvir son besoin de domination totale en les violant pour jouir en elles juste avant que la dernière étincelle de vie n’ait quitté leur corps atrocement mutilé...

Extrait :
Spoiler
Il avait senti la vie la quitter. Tant pis s’il n’était pas parvenu à baiser son corps mourant. C’était pourtant la partie du rituel de l’asservissement qu’il attendait avec la plus grande impatience, l’aboutissement final par la jouissance. Le moment de la domination totale, physique et psychologique, le moment du viol alors que la vie s’échappait petit à petit du corps. Dommage.

J’ai été littéralement happée par le récit. Plus les pages défilaient, plus je m’enfonçais dans l’indicible horreur... Ce type de lecture ne fait absolument pas partie de ma zone de confort et pourtant, j’ai vraiment apprécié ce livre même si certaines scènes étaient particulièrement insoutenables et me prenaient aux tripes !

Sylvain Silvestro ne nous ménage pas ! Il nous embarque au cœur d’une intrigue riche en rebondissements et pleine de mystères. Au fil des pages nous collectons des indices. Chaque "détail" revêt son importance, ce que l’on ne peut constater qu’une fois les pièces du puzzle imbriquées les unes dans les autres.

Madeline est particulièrement attachante. Les êtres qui comptent le plus pour elle sont Clémentine, son amie imaginaire et Jasper, son chien. Elle est dotée d’un caractère tendre et de beaucoup d’empathie. J’ai souri en découvrant qu’elle apprécie davantage les morts que les vivants car ils sont constants dans le silence et l’immobilisme mais dès qu’elle est seule elle discute avec une voix imaginaire. J’ai été touchée par sa fragilité. On en vient à se demander si Madeline n’est pas schizophrène ou si Clémentine est une entité à part entière faisant partie de Madeline. Deux âmes dans un seul corps dotées de deux personnalités à la fois différentes et complémentaires ? Et si cette amie imaginaire logée dans un recoin de son cerveau n’était en réalité qu’une espèce de capacité de prémonition, un sixième sens plus développé que la moyenne ?

Ça fait froid dans le dos de découvrir qu’il existe un point commun entre Madeline et Joshua : tous deux ont l’habitude de travailler la chair. Contrairement à Madeline, Joshua a perdu toute once d'humanité, il s'est transformé en un monstre sanguinaire de la pire espèce. Il écorche à vif le corps de ses victimes avec toute la dextérité d’un professionnel rompu à cette activité à la différence près qu’il ne s’agit pas ici de bétail mort destiné à être consommé mais bien d’êtres vivants… Madeline, thanatopractrice, use quant à elle de toutes ses compétences pour redonner aux corps des défunts qui lui sont confiés un aspect naturel et humain afin que leur famille puisse faire leur deuil. Dans le cas de certaines victimes, on observe que Madeline entre en scène après l’écorcheur pour "réparer", autant que faire se peut, les corps si sauvagement mutilés. Leurs objectifs sont clairement diamétralement opposés !

Sylvain Silvestro porte la réflexion sur la nature humaine. Et je dois dire qu’elle fait bien plus peur que la fiction.

Extrait :
Spoiler
Mais cela signifiait-il qu’une grande partie des êtres humains, soi-disant civilisés, sans la peur de la police, deviendraient automatiquement des barbares innommables comme dans des temps plus anciens ? Cela prouvait-il que l’humanité n’avait finalement évolué qu’en apparence en se mettant des œillères collectives pour dissimuler sa vraie nature ?

Un livre que je vous conseille vivement mais qui n’est clairement pas à mettre entre n’importe quelles mains.


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
Underworld

Profil sur Booknode

Messages : 3308
Inscription : jeu. 22 nov., 2012 9:40 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Underworld »

Bonsoir,

Je viens valider la consigne suivante :
Les Aristochats
Lire un livre où l'un des personnages principaux est riche
:arrow: :arrow: Jackson Boudreaux est milliardaire. Il est l'unique héritier d’une dynastie internationale de producteurs de whisky. Ce boubon est numéro un à travers le monde.

Extraits :
Spoiler
— Ce que je comprends surtout, c’est que j’ai un restaurant bondé et que je suis là, dans cette ruelle sombre à discuter avec un type riche qui vit sur une autre planète et qui s’invente des problèmes.
Spoiler
— Mon Dieu ! m’exclamai-je en levant les bras au ciel. Mais que va-t-on bien pouvoir faire de vous ! Ces gens étaient gentils avec vous parce que vous êtes riche ! C’est votre argent qui les intéresse !
— Oh, lâcha-t-il, l’air déçu. Je croyais que seuls les riches se comportaient comme ça.
Spoiler
— Vous êtes honnête, répondit-il, le regard incandescent. Et authentique. Mon argent ne vous intéresse pas…
— Ah bon ! C’est donc pour ça que vous m’offrez un million de dollars ?
— Je n’ai pas terminé. Mon argent ne vous intéresse pas et vous êtes généreuse, responsable; vous n’avez pas peur de me dire mes quatre vérités et vous êtes tellement belle, putain. C’est presque douloureux de vous regarder parfois. Comme quand on fixe le soleil droit dans les yeux et qu’on risque de devenir aveugle.
Spoiler
— Parce que je crois que je suis en train de vivre un genre de voyage astral. Je ne sais comment, j’ai atterri dans un univers parallèle où un milliardaire psychotique essaye de m’entraîner dans un faux mariage, pour lequel il faudrait que j’abandonne cinq ans de ma vie et toute possibilité de tomber amoureuse pour de vrai et de construire un avenir avec quelqu’un. Quelqu’un qui m’aime pour qui je suis, non pas pour ce que je peux faire pour lui. Pensez-vous vraiment qu’une quelconque somme d’argent puisse me convaincre de faire quelque chose d’aussi… d’aussi mal ?

:arrow: "Slow Burn, Tome 1 : Burn for You" de J.T. Geissinger


Image


Un foudroyant coup de cœur !

Je me suis régalée tout au long de l’histoire (et pourtant je n’ai pas encore goûté aux recettes de Bianca, notre héroïne ;-) ).

Nous voici en Louisiane, dans le quartier français de La Nouvelle Orléans. Bianca Hardwick est une jeune femme métisse de trente et un ans. Elle a enfin réalisé son rêve en ouvrant son propre restaurant. Pour atteindre son objectif, elle a économisé pendant des années le moindre centime. La cuisine, c’est plus qu’un rêve, c’est sa vie… Elle a tout simplement ça dans le sang… Depuis qu’elle a élaboré l’intégralité de son menu de printemps autour du bourbon, le whisky produit par la famille Boudreaux – le meilleur sur le marché –, son restaurant ne désemplit pas.

Bianca est à des années-lumière d’imaginer que son monde va basculer le jour où Jackson Boudreaux, héritier d’une dynastie internationale de producteurs de whisky, franchit le seul de son restaurant. Leur rencontre fera des étincelles et c’est peu dire… Alors que le restaurant affiche complet, Jackson réclame – ou plutôt exige – d’avoir une table. Il va imposer sa présence à Bianca comme un gosse capricieux. Exaspérée par son attitude arrogante et irrespectueuse, Bianca a tôt fait de le remettre à sa place…

Leur rencontre est explosive ! L’atmosphère crépite sous leurs joutes verbales. Bianca a un sens de la répartie phénoménal ! Un vrai régal ;-)

Jackson est connu sous le nom de "La Bête". Il a une réputation d’ermite asocial. Il a une barbe d’homme des cavernes. Il est arrogant, taciturne, irrespectueux et a un très sale caractère. Il a un penchant pour la dictature, il aboie des ordres et montre les crocs.

J’ai adoré le personnage de Bianca. Elle est forte, indépendante, drôle, entière et passionnée. C’est une femme avec un sacré caractère. Elle sait ce qu’elle veut. Elle n’est pas femme à se laisser marcher sur les pieds et n’hésite pas à affronter "La Bête". Bianca est également une femme généreuse et sensible. Mais elle garde une part de fragilité, ce qui la rend d’autant plus authentique…

Jackson est le portrait même du type plein aux as n’ayant que faire de l’opinion des autres, à l’ego surdimensionné. Mais ne vous fiez pas aux apparences. Ne dit-on d’ailleurs pas que "l’habit ne fait pas le moine" ?

Dès leur première rencontre, une brûlante attirance vibre entre eux. Ils ont beau être comme chien et chat, le désir ça ne se commande pas !

Peu à peu, Bianca et Jackson vont apprendre à se connaître. Ils vont se découvrir, s’exposer, se livrer et s’apprécier…

J’ai adoré la manière dont Jackson s’ouvre à Bianca. Il se met à nu et sous cette carapace épineuse on découvre un homme d’une infinie douceur et au grand cœur. Son histoire est déchirante et sublimement décrite, tout en pudeur et en émotion.

Extraits :
Spoiler
— Je crois que c’est parfois plus simple pour un homme de se présenter sous son pire aspect, plutôt que de laisser le reste du monde lui briser perpétuellement le cœur.
Spoiler
"Vous me rappelez énormément son père. Je l’appelais "crème brûlée" : une carapace dure comme du béton, mais à l’intérieur, il était tout doux et tout tendre."

Comme j’ai adoré voir Jackson évoluer au cours du récit. Il s’est libéré de ses vieux démons et s’est ouvert à l’amour.

Extrait :
Spoiler
Je n’en revenais pas qu’elle puisse aussi facilement me donner l’impression de fondre et de m’envoler et d’avoir une crise cardiaque, les trois à la fois.
Merde. Cette femme, c’est ma kryptonite.

Les personnages secondaires ont un rôle très important à jouer dans l’histoire. Il y a Eeny, Hoyt et Pepper, les membres de l’équipe du restaurant de Bianca. Entre eux, cela va bien au-delà d’une relation professionnelle patron-employés, ce sont de véritables amis sur lesquels Bianca peut en tout temps compter. Il y a également Davina, sa mère, avec laquelle elle est extrêmement proche. Davina est une femme merveilleuse, aimante et respirant la joie de vivre. Elle est loin de faire ses soixante-quatre ans ! Du côté de Jackson, notons Rayford, son majordome, chauffeur et homme à tout faire et Cody, cet adorable boutchou trisomique. Cody nous permet de découvrir Jackson sous un autre jour…

Une mention spéciale pour Davina, Rayford et Cody :geek: Ils sont terriblement attachants…

J’adore les romances Slow Burn (littéralement : "combustion lente" , "brûler à petit feu"), des histoires d'amour qui avancent lentement, où le développement des personnages et de leur relation se construit petit à petit. Dès lors, comment aurais-je pu résister à cette romance Slow Burn alors même que la série porte son nom ?

"Burn for you", cela ne se résume pas à une romance Slow Burn pleine d’humour mais c’est également une histoire sur l’amitié et les vraies valeurs de la vie.

Comme vous l’aurez compris, ce livre est un magistral coup de cœur. Je vous le recommande sans l’ombre d’une hésitation.


Il était une fois... la magie de Disney 2 !
lena24

Profil sur Booknode

Messages : 461
Inscription : mar. 14 mai, 2013 8:26 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par lena24 »

Chikage a écrit : mar. 20 sept., 2022 12:43 pm
lena24 a écrit : lun. 19 sept., 2022 3:20 pm disney-770__w1200.jpg


Bonjour à tous !

Je viens juste vous rappeler qu'il ne vous reste plus qu'une semaine pour boucler votre challenge Disney qui se terminera le dimanche 25 septembre à minuit.

Pour ceux qui sont intéressés, je vous informe également qu'il y aura une troisième saison de ce Challenge Disney, cette fois-ci basé sur les antagonistes des Disney mis en avant durant les deux premières saison.

Bonne fin de journée à tous !
Bonjour!

Malheureusement pour moi, ce n'est toujours pas cette année que j'arriverais à valider le défi en mode Disneyphile T_T Les 4 dernières consignes qui me restent à valider depuis plusieurs mois ne correspondent à aucun de mes livres disponible même si j'utilisais le Joker.

Donc si c'est possible de basculer en mode Disney facile, puisque toutes les consignes vertes je les ai validé. Et si ce n'est pas possible eh bien de toute façon je vais m'arrêter là, car je n'ai pas les moyens de valider ce qui manque :lol:

Merci de nous avoir proposé ce challenge et hâte de voir le prochain accès sur les antagonistes. Peut-être que la troisième sera la bonne! :lol:
Bonsoir,
Malheureusement il n'est pas possible de diminuer d'un rang comme précisé dans les règles du challenge.
Peut-être auras-tu plus de chance l'année prochaine si tu veux essayer de nouveau le challenge ! ;)
Justanotherbookishperson

Profil sur Booknode

Messages : 308
Inscription : ven. 12 janv., 2018 9:52 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Justanotherbookishperson »

Bonjour,

Je viens valider (finalement) et un peu à la dernière minute les 2 consignes qui me restaient :

Aladdin : Lire un livre où le personnage principal fait un vœu qui se réalise (même si ce n'est pas ce qu'il attendait) ou dont le mot vœu se trouve dans le titre : The Dalek Generation de Nicholas Briggs.

Ici, en plus du Docteur, il y a trois autres personnages principaux avec qui il partage la vedette dans le livre. Et ceux-ci n'ont qu'un seul vœu : retrouver leurs parents. On les pense morts - comme ils sont jeunes, ils ont difficile à accepter la chose, mais alors quand ils apprennent que le Docteur a une machine à voyager dans le temps, ils ne comprennent pas pourquoi il ne veut pas réaliser leur souhait... A la fin,
Spoiler
leur vœu se réalise et c'est ça que j'explique dans mon commentaire qui m'a déplu, car non seulement, ils retrouvent leurs parents, mais en plus ils retrouvent leur jeunesse... too much, d'où le côté un peu fleur bleue...


Toujours le 11e Docteur, en solitaire, qui se la joue un peu babysitter à temps plein : il sauve trois jeunes enfants rescapés d'une attaque Dalek - Daleks qui ont subjugué toutes des planètes qu'ils ont "sauvés". Il y a beaucoup de moments attendrissants, la fin est un peu trop ouverte (plein de personnages abandonnés en cours de route dont on ne sait pas ce qu'il leur est arrivé)... et bizarrement un peu trop fleur bleue pour les 3 personnages principaux de cet épisode - les 3 enfants. Le Docteur se débrouille fort mal dans ce livre - on dirait que toute action qu'il prend est vouée à l'échec et qu'il réfléchit peu... Il se remet même en question à la fin. J'ai été plus déçue encore de ne pas voir une idée qui était suggérée plusieurs fois ne pas se concrétiser - cela aurait fait un twist qui en valait la peine, auquel j'aurais cru que le Docteur, évidemment y aurait bien entendu pensé, mais non... Cela m'arrive quelque fois d'en attendre trop, ce qui est plus décevant que si je n'y avais pas pensé du tout. ^^'

Le livre de la jungle : Lire un livre où un enfant a été abandonné à la naissance : Notre-Dame de Paris t°I de Victor Hugo.

Le petit Quasimodo a été abandonné et près de la porte de la cathédrale comme enfant trouvé - à celui qui voudra bien l'adopter donc.
Spoiler
D'ailleurs, il a été abandonné deux fois ! Car il y a eu un échange avec un autre bébé auparavant
- pour Esmeralda
Spoiler
je croyais qu'elle avait été abandonnée également à la naissance, mais c'est pire : on l'a volée - du moins c'est ce qui est sous-entendu dans ce premier tome - si ce n'est pas elle, alors la coïncidence est grande


Je me suis finalement attelée à ce monument ;). En vrai, j'ai déjà lu du Victor Hugo pendant mes études, et des extraits de Notre-Dame de Paris aussi, il m'avait plu, mais pas autant impressionnée. J'ai adoré ma lecture, qui m'a semblée être guidée tout du long par une main bienveillante et dont la force des mots est rassurante (c'est certainement cliché ce que je dis, mais je l'ai vraiment ressenti ainsi). Sur l'intrigue, j'avais quelques connaissances : c'était un méli-mélo du dessin animé de Disney, d'un autre que je croyais plus fidèle de 96 (mais pas du tout en fait), de certains passages analysées en classe et de la comédie musicale dont je connaissais les chansons par cœur. Finalement, c'est cette dernière qui est sans doute la plus proche de l'œuvre, donc, je sais à quoi m'attendre. Par contre, ce qui m'a surpris, c'est la place tellement centrale de la ville de Paris et de sa cathédrale, qui pourrait être considérée comme personnage à part entière. Le livre a éclairé certaines chansons de la comédie musicale aussi comme "ceci tuera cela" que Victor Hugo avec son esprit de synthèse magistral et sa force de persuasion nous convainc sans problème (la littérature tuera l'architecture). Pour l'instant, je n'ai lu que le premier tome, mais il me tarde de lire la suite.

Récapitulatif.
Clarymoon

Profil sur Booknode

Messages : 334
Inscription : mar. 16 déc., 2014 6:41 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Clarymoon »

Bonjour,

Je valide mes 2 dernières consignes :

Aladdin: Lire un livre où le personnage principal fait un vœu qui se réalise (même si ce n'est pas ce qu'il attendait), OU dont le mot vœu se trouve dans le titre avec Trois voeux, de Liane Moriarty
C'est mon deuxième livre de Liane Moriarty et je le trouve moins réussi qu'À la recherche d'Alice Love car je n'ai pas eu autant d'empathie pour les personnages, à part pour Gemma qui est présentée un peu comme le canard boiteux de la famille, durant une trop grande partie du livre.


Les Aristochats : Lire un livre où l'un des personnages principaux est riche avec Madame de Montespan, de Michel de Decker
Louis XIV, l'amant de la Marquise de Montespan
"C'est pour elle qu'à Versailles le Roi-Soleil bâtira le Trianon de porcelaine et le château de Clagny : deux constructions aujourd'hui disparues et... que l'on ne visite plus que sur gravure."

"Sans oublier tous les artistes, peintres, musiciens, écrivains, qu'affectionnait Athénaïs, qu'elle aimait voir autour d'elle et que le Roi protégea, encouragea, pensionna parce qu'il n'avait rien à refuser aux beaux yeux de la descendante des ducs d"Aquitaine."

"Intéressée, elle le fut bien sûr, mas toutes les maîtresses du Roi-Soleil le furent, sans exception, même la pieuse et fluette La Vallière qui, étant aux abois à l'heure solennelle d'entrer en religion, obtint encore la somme de 150 000 livres de son ancien amant."

On ne s'ennuie pas un seul instant avec cette biographie de Mme de Montespan, écrite à la manière d'un roman.
On découvre les qualités et les principaux défauts de la Marquise (l'auteur n'est pas toujours objectif !), les personnes de son entourage (son mari le marquis, le roi Louis XIV, la famille royale, les autres favorites, les nobles qui composent la Cour, les artistes et les ministres).
La conclusion est bien trouvée
Spoiler
avec la descendance de la marquise mais on s'y perd un peu car l'auteur donne beaucoup d'informations d'un seul coup (différents noms, pays et années)
.


Récapitulatif
Chikage

Profil sur Booknode

Messages : 639
Inscription : sam. 07 mai, 2016 10:12 am

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par Chikage »

lena24 a écrit : ven. 23 sept., 2022 10:49 pm
Chikage a écrit : mar. 20 sept., 2022 12:43 pm
lena24 a écrit : lun. 19 sept., 2022 3:20 pm disney-770__w1200.jpg


Bonjour à tous !

Je viens juste vous rappeler qu'il ne vous reste plus qu'une semaine pour boucler votre challenge Disney qui se terminera le dimanche 25 septembre à minuit.

Pour ceux qui sont intéressés, je vous informe également qu'il y aura une troisième saison de ce Challenge Disney, cette fois-ci basé sur les antagonistes des Disney mis en avant durant les deux premières saison.

Bonne fin de journée à tous !
Bonjour!

Malheureusement pour moi, ce n'est toujours pas cette année que j'arriverais à valider le défi en mode Disneyphile T_T Les 4 dernières consignes qui me restent à valider depuis plusieurs mois ne correspondent à aucun de mes livres disponible même si j'utilisais le Joker.

Donc si c'est possible de basculer en mode Disney facile, puisque toutes les consignes vertes je les ai validé. Et si ce n'est pas possible eh bien de toute façon je vais m'arrêter là, car je n'ai pas les moyens de valider ce qui manque :lol:

Merci de nous avoir proposé ce challenge et hâte de voir le prochain accès sur les antagonistes. Peut-être que la troisième sera la bonne! :lol:
Bonsoir,
Malheureusement il n'est pas possible de diminuer d'un rang comme précisé dans les règles du challenge.
Peut-être auras-tu plus de chance l'année prochaine si tu veux essayer de nouveau le challenge ! ;)
Ah d'accord, bon bah tant pis. Merci quand même.
lena24

Profil sur Booknode

Messages : 461
Inscription : mar. 14 mai, 2013 8:26 pm

Re: Challenge Il était une fois...la magie de Disney 2 ! (2021-2022)

Message par lena24 »

Bonjour à tous !
27890-disneyclassics.jpg
27890-disneyclassics.jpg (582.41 Kio) Consulté 25 fois
Le Challenge Il était une fois... la magie de Disney ! 2 est officiellement terminé.
Félicitations à tous pour avoir participé à ce challenge et félicitations surtout à ceux qui ont pu le terminer à temps.
Je vous mets ci-dessous les personnes ayant réussi le challenge :


Mode Disney Facile (livres lus/ consignes validées/ Disney validés) :
  • Julie-151/Justanotherbookishperson (16/ 16 sur 16/ 16 sur 16)
  • Underworld (14/ 16 sur 16/ 16 sur 16)
  • Shamandali3 (14/ 16 sur 16/ 16 sur 16)
  • Clarymoon (15/ 16 sur 16/ 16 sur 16)
  • Moineaunain (14/ 16 sur 16/ 16 sur 16)
  • Artemin (12/ 16 sur 16/ 16 sur 16)


Et ceux qui n'étaient pas loin...
  • Sherlocked_666 (13/ 13 sur 16/ 13 sur 16)
  • Plume16 (13/ 13 sur 16/ 13 sur 16)
  • coeurdechristal (14/ 14 sur 16/ 14 sur 16)
  • tyka (15/ 15 sur 16/ 15 sur 16)
  • Lola5405 (9/ 12 sur 16/ 12 sur 16)

Mode Disney Difficile (livres lus/ consignes validées/ Disney validés) :

  • Adèle (12/ 16 sur 16/ 16 sur 16)



Mode Disneyphile (livres lus/ consignes validées/ Disney validés) :

  • Cameron10 (32/ 32 sur 32/ 16 sur 16) (Joker utilisé)

  • Folize (26/ 32 sur 32/ 16 sur 16)
(Joker utilisé)
  • VampireAcademyTeam (32/ 32 sur 32/ 16 sur 16)

  • CindySB (27/ 32 sur 32/ 16 sur 16)

  • mythik (31/ 32 sur 32/ 16 sur 16)


Et ceux qui n'étaient pas loin...
  • Chikage (19/ 28 sur 32/ 12 sur 16)


Merci à tous d'avoir participé à ce challenge et je vous souhaite plein de réussite pour vos challenges en cours !


Je tiens également à vous informer pour ceux que ça pourrait intéresser que ce challenge aura une troisième saison qui sera centrée sur les antagonistes des Disney vu lors des deux premières saisons.
Celui-ci débutera le 10 octobre 2022.


Bonne journée à tous !
Répondre

Revenir à « Challenges annuels »