Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Discutez ici de tout ce qui concerne la littérature et qui ne se classe dans aucune autre section !
Wendy-38

Profil sur Booknode

Messages : 41
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : dim. 25 août, 2019 3:50 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimaient pas

Message par Wendy-38 »

myosotis02 a écrit : ven. 16 avr., 2021 4:02 pm Bonjour !

Parce qu'elle n'a pas encore été citée jusqu'à maintenant, je ne peux m'empêcher de mentionner la saga Harry Potter ! Pour ma part je n'ai pas du tout accroché à ces livres. Ils ont été, je pense, victimes de l'adoration que leur porte un grand nombre de lecteurs. Je les ai lus vers 13 ans environ, à une période où je découvrais énormément d'autres univers très riches et aux personnages très attachants, si bien que j'ai été déçue parce que j'en attendais trop de cette série mystique. Comme ça a été dit plus haut pour Le Seigneur des Anneaux, j'admire la créativité et le world-building de JK Rowling, mais je n'ai été emballée ni par l'univers, ni par l'intrigue, et encore moins par les personnages (parce qu'il faut l'avouer, un bon nombre de romans jeunesse proposent des personnages aux psychologies largement plus complexes et intéressantes qu'un Harry ou une Hermione). L'écriture aussi m'avait déçue, parce que si elle a l'avantage d'être très accessible, elle n'apporte aucune plus-value aux romans. Bref, vous l'aurez compris, sans détester cette saga, j'ai du mal à comprendre l'engouement qu'elle génère :lol:

Et pour rebondir sur les livres déjà mentionnés, j'ai eu du mal moi aussi avec les derniers tomes de Oksa Pollock, et je n'accroche pas du tout avec Red Queen et La Sélection !
Alors honnêtement, je suis une grande fan de Harry Potter mais je comprends que l'on puisse ne pas aimer, honnêtement, j'adore cette saga surtout pour les personnages secondaires et la description de l'univers, j'ai dû mal avec le trio d'or. Harry est un personnage qui me tape vraiment sur le système tout comme Hermione d'ailleurs. Le petit point avec lequel je ne suis pas d'accord est cependant l'écriture, pour avoir relu les livres l'année dernière, il y a un deuxième niveau de lecture qu'un enfant de 13 ans ne peux pas voir. Chaque nom ou chaque mot que Rowling écrit est bien pensé. Par exemple, aux toutes premières paroles de Rogue, nous savons qu'il est amoureux de Lily juste avec le langage des fleurs. Je trouve cela impressionnant ^^
Après effectivement, il y a des livres tout aussi bien voir même mieux qui ne génère pas autant d'engouement, et je trouve cela frustrant
ein_Buch

Profil sur Booknode

Messages : 88
Inscription : mar. 23 sept., 2014 8:00 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimaient pas

Message par ein_Buch »

Personnellement, je n'ai pas aimé L'année de Grace. J'attendais un livre féministe, plein de rebondissements où les filles s'entraident et se soulèvent ensemble contre ce que le patriarcat leur fait subir et ce n'est pas ce que j'ai eu. J'avais l'impression de lire le préquel du livre que je voulais lire. C'était hyper frustrant et démoralisant car le message véhiculé n'est pas vraiment un message d'espoir. Bref, quand tout le monde acclamait le géni de cette histoire et parlait de la finesse avec laquelle l'autrice a amené son sujet et semé le doute, je n'ai trouvé que des longueurs et des déceptions. Dommage
Elyssaa

Profil sur Booknode

Messages : 9
Inscription : jeu. 07 mai, 2020 10:46 am

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimaient pas

Message par Elyssaa »

Je vais faire ma relou mais cette faute d'ortographe dans le titre... ^^ qui se répète à chaque post ^^ en plus c'est de l'inattention dans ton post juste après y'a la même phrase bien écrite !

Sinon je rejoins très grandement ce qui a été dit sur La sélection et Le petit prince.

Pour ce qui a été dit sur Le seigneur des Anneaux et Harry Potter, je me sens obligée de rappeler que ce sont quand même des œuvres pionnières ! Le premier lance l'heroic fantasy et le second le Young Adult tout de même... (sachant que JKR reprend des choses de Tolkien elle-même d'ailleurs) faut voir avec quoi on les compare... c'est sûr que si on s'attend à des lectures plaisirs euphorisantes qui vont à 1000 à l'heure, comme les page-turner qui se font en ce moment, avec effectivement un gros travail sur la psychologie pour que le lecteur s'identifie, histoire que ce soit encore plus efficace et qu'on soit encore plus "dedans"... on ne le retrouvera pas chez ces deux-là. (Ce ne sont pas des critiques, je suis une grande lectrice de cette production là !)
Avec ces deux-ci on est encore dans le plaisir du récit et de la description, dans un rythme plus lent, avec plein de choses qui ne servent pas à l'action, mais qui développent un univers, qui ont une signification moins directe... Les enjeux sont plus abstraits, moins évidents, plus idéalistes, les personnages sont confrontés à des épreuves, à des considérations morales, à des préoccupations éloignées de notre quotidien. La lecture est beaucoup moins aidée par l'empathie et l'identification.
C'est comme la différence entre tragédie et comédie au théâtre. Surtout pour Tolkien. Je suis d'accord, ce n'est pas une oeuvre accessible. Je l'ai abandonnée et puis reprise qu'à 25 ans. La première partie du tome 1 est bien laborieuse, mais après ça devient tellement puissant ! Mais il faut aimer les dialogues philosophiques et la "hard" fantasy, tout ce qui se rapporte au combat entre le Bien et le Mal, l'équilibre des forces, l'honneur, le devoir, les sacrifices... les combats et les stratégies militaires ^^
Bon on est sur de la traduction mais quand même il y a des passages vraiment beaux :

"Votre devoir est auprès des vôtres”, répondit-il.

“Trop souvent m’a-t-on parlé de devoir, s’écria-t-elle. Pourtant, ne suis-je pas de la Maison d’Eorl, une fille guerrière et non une garde-malade ? J’ai assez veillé sur les pas vacillants d’un vieillard. Puisqu’ils ne vacillent plus, semble-t-il, ne puis-je maintenant vivre ma vie comme je l’entends ?”

“Rares sont ceux qui y parviennent en tout honneur, répondit-il. Mais quant à vous, madame, n’avez-vous pas accepté de gouverner le peuple jusqu’au retour du seigneur ? Si vous n’aviez pas été choisie, quelque maréchal ou capitaine l’aurait été à votre place, et il ne pourrait simplement abandonner sa charge, qu’elle lui pèse ou non .”

“Serai-je toujours choisie? dit-elle avec amertume. Serai-je toujours laissée derrière quand les Cavaliers partiront, pour garder la maison pendant qu’ils se couvrent de gloire, et veiller à ce que le repas et le lit soient prêts à leur retour?”

Un jour viendra bientôt, peut-être, où nul ne rentrera, dit-il. Alors, il y a aura besoin de courage sans gloire, car nul ne se souviendra des exploits accomplis dans l’ultime défense de vos foyers. Mais ces exploits n’auront pas été moins vaillants pour être restés sans éloges.”

Et elle répondit : “Tout cela revient à dire : vous êtes une femme, et votre place est à la maison. Mais quand les hommes seront morts au combat, dans l’honneur, vous pourrez brûler avec elle, car les hommes n’auront plus besoin d’un toit. Mais je suis de la Maison d’Eorl, et non une femme servante. Je puis monter à cheval, je sais manier l’épée ; et je ne crains ni la souffrance, ni la mort.”

“Que craignez-vous donc, madame ?” demanda-t-il.

Une cage, dit-elle. Vivre derrière des barreaux, jusqu’à ce que l’habitude et la vieillesse s’en accommodent, et que l’espoir d’accomplir de hauts faits soit au-delà de tout souvenir et de toute envie.

“Vous me conseilliez pourtant de ne pas tenter la route que j’ai choisie, parce qu’elle est périlleuse.”

“Un conseil n’est jamais rien que cela, lui dit-elle. Or, je ne vous conseille pas de fuir le danger, mais d’aller où votre épée s’attirera gloire et triomphe. Je ne veux pas voir une chose que j’estime haute et excellente gaspillée sans raison.”

“Moi non plus, madame, dit-il. C’est pourquoi je vous dis : restez ! Car vous n’avez rien à faire dans le Sud.”

“Ceux qui vont avec toi non plus, fit-elle soudain. Ils y vont simplement, parce qu’ils ne veulent se séparer de toi - parce qu’ils t’aiment.”

[Aragorn et Eowyn]

En fait il faut voir les films, et s'ils ne sont pas une absolue révélation pour vous, pas la peine de lire les livres ^^. C'est quand même une oeuvre phare de la communauté geek, par définition pas tout public en fait !
Mais pour moi c'est un Classique. Il faut un peu d'effort mais c'est une lecture qui nous fait grandir !
HP est beaucoup plus accessible, mais j'imagine qu'on peut ne pas accrocher... perso je les ai lu et relu et relu et relu... ^^ et selon les âges on y trouve un plaisir différent. Comme dit plus haut, il y a un plaisir de la relecture dans la découverte de tous les détails qui ont l'air insignifiants mais qui en fait tissent une toile complexe et très cohérente. Et la traduction présente un bon niveau de langue.
Y'a aussi un côté très british caricatural, un humour particulier surtout dans les premiers tomes avec l'orphelin et la maltraitance infantile à la Dickens qui peut peut-être destabiliser... enfin je dévie du sujet mais mon coeur a tant saigné à la lecture de certains posts ! ^^
DeadlySin

Profil sur Booknode

Messages : 686
Inscription : lun. 27 août, 2012 12:41 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimaient pas

Message par DeadlySin »

Elyssaa a écrit : sam. 17 avr., 2021 1:54 am Pour ce qui a été dit sur Le seigneur des Anneaux et Harry Potter, je me sens obligée de rappeler que ce sont quand même des œuvres pionnières ! Le premier lance l'heroic fantasy et le second le Young Adult tout de même...
Petite correction : Tolkien est plutôt le "Papa" (ou du moins une référence) de la High Fantasy et pas de l'Heroic Fantasy.
Pour le Young Adult, c’est pas un genre à proprement parler, mais ça renvoie plus à un public-cible. Des nombreux genres et sous-genres viennent se rassembler sous cette appellation. Et Harry Potter n'est pas l’œuvre qui l'a lancé. C'est quelques années après la sortie du dernier tome d'Harry Potter qu'on a commencé à utiliser le terme Young Adult pour vendre des livres et que ce mouvement a connu son essor. Harry Potter a plutôt permis de populariser les récits de fantasy/fantastique jeunesse.

Après, je ne remets pas en cause l'importance de ces séries dans la littérature ;) mais c'est juste les appellations qui m'ont fait tiqué...
Dernière modification par DeadlySin le sam. 17 avr., 2021 8:19 am, modifié 2 fois.
Wendy-38

Profil sur Booknode

Messages : 41
Inscription : dim. 25 août, 2019 3:50 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimaient pas

Message par Wendy-38 »

Elyssaa a écrit : sam. 17 avr., 2021 1:54 am Je vais faire ma relou mais cette faute d'ortographe dans le titre... ^^ qui se répète à chaque post ^^ en plus c'est de l'inattention dans ton post juste après y'a la même phrase bien écrite !

Sinon je rejoins très grandement ce qui a été dit sur La sélection et Le petit prince.

Pour ce qui a été dit sur Le seigneur des Anneaux et Harry Potter, je me sens obligée de rappeler que ce sont quand même des œuvres pionnières ! Le premier lance l'heroic fantasy et le second le Young Adult tout de même... (sachant que JKR reprend des choses de Tolkien elle-même d'ailleurs) faut voir avec quoi on les compare... c'est sûr que si on s'attend à des lectures plaisirs euphorisantes qui vont à 1000 à l'heure, comme les page-turner qui se font en ce moment, avec effectivement un gros travail sur la psychologie pour que le lecteur s'identifie, histoire que ce soit encore plus efficace et qu'on soit encore plus "dedans"... on ne le retrouvera pas chez ces deux-là. (Ce ne sont pas des critiques, je suis une grande lectrice de cette production là !)
Avec ces deux-ci on est encore dans le plaisir du récit et de la description, dans un rythme plus lent, avec plein de choses qui ne servent pas à l'action, mais qui développent un univers, qui ont une signification moins directe... Les enjeux sont plus abstraits, moins évidents, plus idéalistes, les personnages sont confrontés à des épreuves, à des considérations morales, à des préoccupations éloignées de notre quotidien. La lecture est beaucoup moins aidée par l'empathie et l'identification.
C'est comme la différence entre tragédie et comédie au théâtre. Surtout pour Tolkien. Je suis d'accord, ce n'est pas une oeuvre accessible. Je l'ai abandonnée et puis reprise qu'à 25 ans. La première partie du tome 1 est bien laborieuse, mais après ça devient tellement puissant ! Mais il faut aimer les dialogues philosophiques et la "hard" fantasy, tout ce qui se rapporte au combat entre le Bien et le Mal, l'équilibre des forces, l'honneur, le devoir, les sacrifices... les combats et les stratégies militaires ^^
Bon on est sur de la traduction mais quand même il y a des passages vraiment beaux :

"Votre devoir est auprès des vôtres”, répondit-il.

“Trop souvent m’a-t-on parlé de devoir, s’écria-t-elle. Pourtant, ne suis-je pas de la Maison d’Eorl, une fille guerrière et non une garde-malade ? J’ai assez veillé sur les pas vacillants d’un vieillard. Puisqu’ils ne vacillent plus, semble-t-il, ne puis-je maintenant vivre ma vie comme je l’entends ?”

“Rares sont ceux qui y parviennent en tout honneur, répondit-il. Mais quant à vous, madame, n’avez-vous pas accepté de gouverner le peuple jusqu’au retour du seigneur ? Si vous n’aviez pas été choisie, quelque maréchal ou capitaine l’aurait été à votre place, et il ne pourrait simplement abandonner sa charge, qu’elle lui pèse ou non .”

“Serai-je toujours choisie? dit-elle avec amertume. Serai-je toujours laissée derrière quand les Cavaliers partiront, pour garder la maison pendant qu’ils se couvrent de gloire, et veiller à ce que le repas et le lit soient prêts à leur retour?”

Un jour viendra bientôt, peut-être, où nul ne rentrera, dit-il. Alors, il y a aura besoin de courage sans gloire, car nul ne se souviendra des exploits accomplis dans l’ultime défense de vos foyers. Mais ces exploits n’auront pas été moins vaillants pour être restés sans éloges.”

Et elle répondit : “Tout cela revient à dire : vous êtes une femme, et votre place est à la maison. Mais quand les hommes seront morts au combat, dans l’honneur, vous pourrez brûler avec elle, car les hommes n’auront plus besoin d’un toit. Mais je suis de la Maison d’Eorl, et non une femme servante. Je puis monter à cheval, je sais manier l’épée ; et je ne crains ni la souffrance, ni la mort.”

“Que craignez-vous donc, madame ?” demanda-t-il.

Une cage, dit-elle. Vivre derrière des barreaux, jusqu’à ce que l’habitude et la vieillesse s’en accommodent, et que l’espoir d’accomplir de hauts faits soit au-delà de tout souvenir et de toute envie.

“Vous me conseilliez pourtant de ne pas tenter la route que j’ai choisie, parce qu’elle est périlleuse.”

“Un conseil n’est jamais rien que cela, lui dit-elle. Or, je ne vous conseille pas de fuir le danger, mais d’aller où votre épée s’attirera gloire et triomphe. Je ne veux pas voir une chose que j’estime haute et excellente gaspillée sans raison.”

“Moi non plus, madame, dit-il. C’est pourquoi je vous dis : restez ! Car vous n’avez rien à faire dans le Sud.”

“Ceux qui vont avec toi non plus, fit-elle soudain. Ils y vont simplement, parce qu’ils ne veulent se séparer de toi - parce qu’ils t’aiment.”

[Aragorn et Eowyn]

En fait il faut voir les films, et s'ils ne sont pas une absolue révélation pour vous, pas la peine de lire les livres ^^. C'est quand même une oeuvre phare de la communauté geek, par définition pas tout public en fait !
Mais pour moi c'est un Classique. Il faut un peu d'effort mais c'est une lecture qui nous fait grandir !
HP est beaucoup plus accessible, mais j'imagine qu'on peut ne pas accrocher... perso je les ai lu et relu et relu et relu... ^^ et selon les âges on y trouve un plaisir différent. Comme dit plus haut, il y a un plaisir de la relecture dans la découverte de tous les détails qui ont l'air insignifiants mais qui en fait tissent une toile complexe et très cohérente. Et la traduction présente un bon niveau de langue.
Y'a aussi un côté très british caricatural, un humour particulier surtout dans les premiers tomes avec l'orphelin et la maltraitance infantile à la Dickens qui peut peut-être destabiliser... enfin je dévie du sujet mais mon coeur a tant saigné à la lecture de certains posts ! ^^
Oulà effectivement, je viens de voir cette faute atroce, je vais corriger cela de suite après t'avoir répondu.

En ce qui concerne le Seigneur des anneaux, je n'ai jamais pris le temps de lire ce classique. Je n'ai pas aimé les films de base même si je dois reconnaître que Tolkien sait créer un univers très prenant. Je ne suis pas le public cible, notamment parce que je ne suis pas une grande fan du fantasy à la base. Peut être qu'un jour je prendrai le temps de le lire pour découvrir son oeuvre en version papier, j'y serai peut être plus sensible.

Pour HP, je suis d'accord avec toi, le sens de lecture est totalement different. JK Rowling a su créer une oeuvre qui peut être lu vraiment par tout le monde que ce soit adulte et enfant, et je trouve cela juste extraordinaire. Être capable d'écrire une saga de roman accessible pour les enfants mais avec des details ou des choix de noms que seuls les adultes peuvent comprendre.
Ne t'inquiète pas mon coeur a saigné aussi à la lecture de certains posts.
Merci pour ce long commentaire d'ailleurs ^^
laura2112

Profil sur Booknode

Messages : 36
Inscription : jeu. 31 mai, 2012 7:27 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par laura2112 »

Hello :D

Moi j'ai adoré la Passe-miroir, c'est d'ailleurs LA saga qui m'a fait reprendre la lecture à fond :D ! Mais j'ai 26 ans. Je pense que je ne l'aurai pas apprécié autant si je l'avais lu plus jeune.

Pour les livres aimés de tous que je n'ai pas aimé, il y a :
- After que j'ai arrêté au 2e tome (je l'ai lu parce que tout le monde autour de moi l'adorait), je l'ai trouvé chiant x), répétitif et la relation toxique avec des disputes pour des broutilles toutes les deux pages m'a gavée.
- Nil de Lynne Matson : j'ai acheté l'intégrale sur Vinted parce que j'en entendais parler partout ; sur Booktube, Bookstagram, Booknode... J'ai été tellement déçue que j'ai regardé les avis négatifs sur Booknode pour voir si je n'étais pas la seule dans ce cas-là. Et finalement, c'est un livre qui est soit un coup de cœur pour certains ou soit un terrible déception pour d'autres.
- Le tome 1 de La Chronique des Bridgerton. La série est bien meilleure et le livre parait bien fade à côté. Par contre, ce n'est valable que pour le tome 1, car j'ai adoré le tome 2 :D
Wendy-38

Profil sur Booknode

Messages : 41
Inscription : dim. 25 août, 2019 3:50 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Wendy-38 »

laura2112 a écrit : lun. 19 avr., 2021 9:26 am Hello :D

Moi j'ai adoré la Passe-miroir, c'est d'ailleurs LA saga qui m'a fait reprendre la lecture à fond :D ! Mais j'ai 26 ans. Je pense que je ne l'aurai pas apprécié autant si je l'avais lu plus jeune.

Pour les livres aimés de tous que je n'ai pas aimé, il y a :
- After que j'ai arrêté au 2e tome (je l'ai lu parce que tout le monde autour de moi l'adorait), je l'ai trouvé chiant x), répétitif et la relation toxique avec des disputes pour des broutilles toutes les deux pages m'a gavée.
- Nil de Lynne Matson : j'ai acheté l'intégrale sur Vinted parce que j'en entendais parler partout ; sur Booktube, Bookstagram, Booknode... J'ai été tellement déçue que j'ai regardé les avis négatifs sur Booknode pour voir si je n'étais pas la seule dans ce cas-là. Et finalement, c'est un livre qui est soit un coup de cœur pour certains ou soit un terrible déception pour d'autres.
- Le tome 1 de La Chronique des Bridgerton. La série est bien meilleure et le livre parait bien fade à côté. Par contre, ce n'est valable que pour le tome 1, car j'ai adoré le tome 2 :D
Hey,

Je vais essayer de vraiment relire la passe-miroir cet été pour voir si c'est vraiment l'histoire qui ne me plaît pas ou bien si c'était seulement mon âge qui posait problème

En ce qui concerne After, comme je l'ai dit avant, c'est un livre qui ne me tente pas du tout. La relation toxique entre les personnages ou les je t'aime moi non plus, me font toujours fuir ce type de livre.

De mon côté, j'ai beaucoup aimé Nil même si le tome 2 et 3 sont beaucoup mieux que le premier où la relation amoureuse prend beaucoup de place.

Et je n'ai toujours pas commencé à lire les chroniques de Bridgerton, je préfère voir la série avant de les lire 😊
Shirohime

Profil sur Booknode

Messages : 243
Inscription : mar. 07 avr., 2015 1:31 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Shirohime »

laura2112 a écrit : lun. 19 avr., 2021 9:26 am Hello :D

Moi j'ai adoré la Passe-miroir, c'est d'ailleurs LA saga qui m'a fait reprendre la lecture à fond :D ! Mais j'ai 26 ans. Je pense que je ne l'aurai pas apprécié autant si je l'avais lu plus jeune.

Pour les livres aimés de tous que je n'ai pas aimé, il y a :
- After que j'ai arrêté au 2e tome (je l'ai lu parce que tout le monde autour de moi l'adorait), je l'ai trouvé chiant x), répétitif et la relation toxique avec des disputes pour des broutilles toutes les deux pages m'a gavée.
- Nil de Lynne Matson : j'ai acheté l'intégrale sur Vinted parce que j'en entendais parler partout ; sur Booktube, Bookstagram, Booknode... J'ai été tellement déçue que j'ai regardé les avis négatifs sur Booknode pour voir si je n'étais pas la seule dans ce cas-là. Et finalement, c'est un livre qui est soit un coup de cœur pour certains ou soit un terrible déception pour d'autres.
- Le tome 1 de La Chronique des Bridgerton. La série est bien meilleure et le livre parait bien fade à côté. Par contre, ce n'est valable que pour le tome 1, car j'ai adoré le tome 2 :D
C'est parce que je ne les ai pas lu étant donné que je sais que ce n'est pas le genre de trucs que j'aime lire (les scènes de sexe dans les livres, j'ai pus tendance à les zapper qu'autre chose et les relations toxiques et leurs dramas me gonflent à un de ces points...), mais After - tout comme 50 nuances de Grey - je sais que c'est le genre de livres que je détesterais.

Nil je n'ai pas accroché plus que ça (même si j'ai juste lu le 1er livre), mais ça passait encore.

Pour la chronique des Bridgerton (que j'ai lu après avoir vu la série), j'ai détesté le tome 1, je pense que c'est l'un des livres que j'ai lu qui m'a le plus dégoutée. Il y a une scène qui était déjà un peu limite dans la série (mais qui passait plus ou moins), mais même si j'étais consciente que j'allais forcément la retrouver dans le livre, vu la façon dont c'était géré, j'ai failli rage quit (viol conjugal banalisé, la joie... :s). Je hais le personnage de Daphné et je pense sincèrement que si ça avait été un homme - et non une femme - il y a beaucoup de ses comportements et réflexions qui ne seraient pas passé auprès des gens (surtout que ce n'est pas comme si c'était critiqué par la suite, l'autrice lui donne limite raison) - après, Simon est pas tout blanc non plus vu qu'une fois marié, il la considère comme lui appartenant... J'ai vraiment hésité, mais j'ai quand même entamé - mais pas encore fini - le tome 4 (Anthony et Benedict n'étant pas mes persos préférés, je me suis dit que quitte à refaire un essai, autant aller au livre m'intéressant le plus) parce que j'aime énormément le personnage de Pénélope et heureusement c'est déjà mieux - même si j'ai l'impression que dans cette série les hommes sont tout le temps en rut et ont un sérieux problème de possessivité vis à vis de leur compagne. Ca ne reste pas le roman du siècle, mais ça se laisse lire.

La passe-miroir je devais avoir 23/24 ans quand j'ai découvert la série à la sortie du tome 2. La série a été une révélation, j'ai adoré l'univers et c'est la 1ere fois que je me sentais aussi transportée dans un monde imaginaire depuis Harry Potter (lu à 8/9 ans). Mais idem, je ne suis pas sure que j'aurais autant apprécié cette saga si je l'avais découvert plus jeune.

Enfin, pour le Seigneur des Anneaux je suis d'accord avec ce qui est dit plus haut et je sais bien que le problème vient de moi. C'est une oeuvre dont je suis sincèrement admirative devant l'ampleur de l'univers créé par Tolkien et je trouve ça vraiment hallucinant d'avoir réussi à créer un tel univers. Après peut être que j'étais trop jeune quand j'ai essayé de les lire (10/12 ans lors de mes premières tentatives -où je ne suis pas allée très loin -, 18/20 lors des dernières où je suis allée jusque la moitié du tome 2 avant d'abandonner - à la fois par manque de temps avec les études et parce que j'accrochais moins au passage sur Frodon/Sam/Gollum). C'est dans mes projets de refaire une tentative car comme tu le dis, il y a beaucoup de passages très beaux et qui poussent à réflechir et que je pense aussi que c'est une des oeuvres à lire au moins une fois dans sa vie :)
DeadlySin

Profil sur Booknode

Messages : 686
Inscription : lun. 27 août, 2012 12:41 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par DeadlySin »

Il y a un autre livre sur lequel j'aimerais revenir. A la base c'est juste un livre que je n'aimais pas quand je l'ai lu mais j'ai fini par le détester justement parce qu'il est aimé et défendu par de nombreuses personnes. Ce livre, c'est : La Vague.

J'ai beaucoup de mal à entendre les arguments des personnes qui défendent ce livre car pour moi, l'auteur a complètement loupé le traitement de son sujet. On parle d’endoctrinement, de radicalisation de la pensée, de totalitarisme, de la Seconde Guerre mondiale... Bref, plein de sujets et de thèmes qui sont sérieux et complexes ! Et l'auteur... et ben... ce n'est même pas une simplification des choses auquel on a droit dans ce bouquin. C'est pire que ça. C'est un livre sans fond qui se contente de décrire des actions (on a à peine droit à un début d'aspect psychologique) avec l'écriture la plus plate que j'ai vu. On voit que l'auteur n'a pas fait de réelles recherches et qu'il s'est contenté de voir le film dont est tiré le livre. Il ne donne aucune réelle piste de réflexion, aucun début d'explication et se contente de nous dire : "Regardez, c'est facile de tomber là-dedans".
Du coup, j'ai fini ce livre en me disant : j'ai pas aimé ; c'est raté sur toute la ligne.

Mais ce qui me fait le détester c'est principalement les commentaires du type : "Par contre il faut prendre en compte que ce livre est abordé par des élèves de collège donc il ne faut pas s'attendre à ce que le thème de l'histoire soit super développé" ou "Certains disent que le traitement du texte est simple, voir enfantin. Effectivement, il est plutôt léger pour un sujet aussi grave, mais en même temps, je comprend l'auteur: il faut rendre le livre accessible même aux jeunes, les principaux concernés. or, un livre trop lourd ou trop pointilleux pourrait de pas trouver preneur chez la jeunesse".
Parce que c'est un livre destiné à des ados, on devrait tout sur-simplifier et caricaturer ? C'est pas comme ça qu'on va encourager l'esprit critique, c'est pas comme ça qu'on va les apprendre à se protéger de tels phénomènes et surtout c'est pas comme ça qu'on les aidera à comprendre ce qui s'est passé lors de la Seconde Guerre mondiale. Je n'aime pas qu'on prenne les jeunes pour des idiots, incapables de comprendre. Évidemment qu'on ne va leur faire lire des livres de 10.000 pages plus scientifiques que romans. Mais là, La Vague est l'extrême opposé : trop simple, sans profondeur, pas crédible une fois que tu as grandi un peu, à la limite de prendre le lecteur pour un simplet...
Wendy-38

Profil sur Booknode

Messages : 41
Inscription : dim. 25 août, 2019 3:50 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Wendy-38 »

DeadlySin a écrit : lun. 19 avr., 2021 4:27 pm Il y a un autre livre sur lequel j'aimerais revenir. A la base c'est juste un livre que je n'aimais pas quand je l'ai lu mais j'ai fini par le détester justement parce qu'il est aimé et défendu par de nombreuses personnes. Ce livre, c'est : La Vague.

J'ai beaucoup de mal à entendre les arguments des personnes qui défendent ce livre car pour moi, l'auteur a complètement loupé le traitement de son sujet. On parle d’endoctrinement, de radicalisation de la pensée, de totalitarisme, de la Seconde Guerre mondiale... Bref, plein de sujets et de thèmes qui sont sérieux et complexes ! Et l'auteur... et ben... ce n'est même pas une simplification des choses auquel on a droit dans ce bouquin. C'est pire que ça. C'est un livre sans fond qui se contente de décrire des actions (on a à peine droit à un début d'aspect psychologique) avec l'écriture la plus plate que j'ai vu. On voit que l'auteur n'a pas fait de réelles recherches et qu'il s'est contenté de voir le film dont est tiré le livre. Il ne donne aucune réelle piste de réflexion, aucun début d'explication et se contente de nous dire : "Regardez, c'est facile de tomber là-dedans".
Du coup, j'ai fini ce livre en me disant : j'ai pas aimé ; c'est raté sur toute la ligne.

Mais ce qui me fait le détester c'est principalement les commentaires du type : "Par contre il faut prendre en compte que ce livre est abordé par des élèves de collège donc il ne faut pas s'attendre à ce que le thème de l'histoire soit super développé" ou "Certains disent que le traitement du texte est simple, voir enfantin. Effectivement, il est plutôt léger pour un sujet aussi grave, mais en même temps, je comprend l'auteur: il faut rendre le livre accessible même aux jeunes, les principaux concernés. or, un livre trop lourd ou trop pointilleux pourrait de pas trouver preneur chez la jeunesse".
Parce que c'est un livre destiné à des ados, on devrait tout sur-simplifier et caricaturer ? C'est pas comme ça qu'on va encourager l'esprit critique, c'est pas comme ça qu'on va les apprendre à se protéger de tels phénomènes et surtout c'est pas comme ça qu'on les aidera à comprendre ce qui s'est passé lors de la Seconde Guerre mondiale. Je n'aime pas qu'on prenne les jeunes pour des idiots, incapables de comprendre. Évidemment qu'on ne va leur faire lire des livres de 10.000 pages plus scientifiques que romans. Mais là, La Vague est l'extrême opposé : trop simple, sans profondeur, pas crédible une fois que tu as grandi un peu, à la limite de prendre le lecteur pour un simplet...
Je suis d'accord avec toi, notre prof d'histoire nous avez demandé de lire ce livre pour son cours et j'ai failli clairement le jeter par la fenêtre. Il est vraiment caricatural surtout pour un tel sujet, il est vraiment plat et il prend clairement le lecteur pour un idiot. Le pire c'est qu'il y a des livres qui sont classés dans la catégorie jeunesse qui parle de la même période et qui sont beaucoup mieux travaillé sans non plus entrer trop dans les détails pour que les plus jeunes qui pourraient lire ne soit pas choqué non plus mais ils ne sont pas là à minimiser tout ce qu'il s'est passé.
Je veux bien que tu ne dévoiles pas toutes les atrocités de la Seconde Guerre mondiale mais un pré-adolescent est capable de ne pas être choqué par certaines choses non plus, c'est en prenant les gens pour des idiots qu'ils ne risquent pas de comprendre ce qu'ils s'est passé. A croire que la société ne voulait pas que des jeunes comprennent ce qu'il s'est passé pendant une période importante et surtout où la France à une part de responsabilité. Parfois, c'est affligeant.
Buchwurme

Profil sur Booknode

Messages : 81
Inscription : sam. 07 juil., 2018 1:56 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Buchwurme »

Pour ma part, je n'ai pas aimer :
Le combat d'hiver : je n'ai pas du tout accrocher à l'univers ni aux personnages. Je n'ai aimer qu'un seul passage, celui dans la tête de l'homme qui s'occupe des homme-chiens. Je ne comprends pas ce que les gens trouvent a ce livre, je ne lui ai rien vu que je n'avais vu nul part ailleurs. Jean Claude mourlevas me laisse d'ailleurs assez indifférentes, j'ai récemment réessayer avec terrienne et vraiment je ne vois pas du tout...

Je n'ai pas non plus aimer L'épreuve ( le labyrinthe ). Les personnages sont a mes yeux assez inexistants, a part savoir que un cours vite, un est une femme et un autre est asiatique, je ne pourrais pas les différencier... j'ai trouver l'écriture très plate, comme extérieure a l'histoire, et je ne comprends pas du tout pourquoi il est mis sur la même marche que hunger games.

Enfin je n'ai pas aimer le joyaux, qui a mon sens a beaucoup d'aspect problématiques ( grossophobie, jugement constant sur le physique, d'après moi culture du viol,... j'ai écrit un commentaire a ce sujet qui explique plus en détail mon avis ) et pourtant je n'ai presque jamais vu ces points relevés et il a l'air d'être très apprécier, notamment par certaines féministes qui le compare ( oh blasphème !😂) a la servante écarlate.
Tifennjh

Profil sur Booknode

Messages : 1262
Inscription : sam. 22 juil., 2017 10:59 am

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Tifennjh »

Bonjour !
Moi je n’ai pas du tout accroché avec La Passe Miroir. J’avais lu le premier tome qui m’avait été conseillé par une amie et après avoir vu beaucoup d’avis positifs.
Je n’ai pas du tout aimé. J’ai trouvé ça long, il n’y avait pas d’action et je me suis énormément ennuyée dans ce livre.
En plus de cela, j’ai trouvé l'univers vraiment complexe, je n’ai pas tout compris.
HexNights

Profil sur Booknode

Messages : 4
Inscription : lun. 27 août, 2018 4:01 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par HexNights »

Hello !

Pour ma part je dirais Qui es-tu Alaska ? de John Green. Tout le monde a crié au géni, mais j'ai vraiment eu du mal avec l'ouvrage. J'ai trouvé que le personnage principal repetait toujours les mêmes actions, il ne se passe pas grand chose d'autant plus, le titre sous entend que nous allons en apprendre d'avantage sur Alaska.... Pourtant j'ai eu l'impression d'en savoir autant sur elle au debut du livre qu'a la fin
Shirohime

Profil sur Booknode

Messages : 243
Inscription : mar. 07 avr., 2015 1:31 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Shirohime »

Buchwurme a écrit : lun. 19 avr., 2021 5:55 pm Enfin je n'ai pas aimer le joyaux, qui a mon sens a beaucoup d'aspect problématiques ( grossophobie, jugement constant sur le physique, d'après moi culture du viol,... j'ai écrit un commentaire a ce sujet qui explique plus en détail mon avis ) et pourtant je n'ai presque jamais vu ces points relevés et il a l'air d'être très apprécier, notamment par certaines féministes qui le compare ( oh blasphème !😂) a la servante écarlate.
Ayant terminé le Joyau il y a peu, j'étais un peu curieuse et je suis allée voir ton avis car personnellement, si cette trilogie ne se classe pas parmi mes préférées, c'est resté une lecture assez agréable. Je te rejoins totalement sur Violet, j'ai aussi trouvé qu'elle jugeait fort vite les gens (même si pour la duchesse du Lac, vu ce qu'on lui fait subir et le caractère assez... versatile de cette dernière, je peux comprendre qu'elle n'aie pas envie de se rapprocher d'elle. Quant à la comtesse de la Pierre j'ai aussi trouvé la description de l'autrice fort maladroite : elle aurait du mettre l'accent dans sa description sur l'atmosphère, le malaise et la mentalité perverse qu'elle renvoyait - parce que quand on voit ce que fait celle-ci, ça doit transparaitre - plutôt que sur son physique comme source de l'opinion de Violet). Pas fan non plus de la romance, en grosse partie parce que c'est un coup de foudre et que ça tombe comme un cheveu sur la soupe. A part introduire la situation particulière des compagnons (qui subissent d'autres sévices de la part du Joyau), je trouve même qu'elle n'apporte pas grand chose à l'histoire au final, la contribution de Ash étant au final très marginale.

J'avoue que la fameuse scène dont tu parles ne m'avais pas trop posé problème à la lecture, même si effectivement, l'insistance de Violet est vraiment gênante, surtout vu le passé de Ash. Mais après coup, je dois quand même réviser un peu mon avis, c'est certain que c'est problématique (même si - heureusement - on n'en est pas au stade du viol conjugal banalisé du tome 1 des Chroniques de Bridgerton...) et assez révélateur d'une mentalité qui me gêne: quand c'est un homme qui est l'auteur, on crie tout de suite - et à raison! - au scandale, mais quand c'est une femme les gens laissent plus vite couler ou ne relèvent pas... :s
Buchwurme

Profil sur Booknode

Messages : 81
Inscription : sam. 07 juil., 2018 1:56 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Buchwurme »

Shirohime a écrit : jeu. 22 avr., 2021 3:59 pm
Buchwurme a écrit : lun. 19 avr., 2021 5:55 pm Enfin je n'ai pas aimer le joyaux, qui a mon sens a beaucoup d'aspect problématiques ( grossophobie, jugement constant sur le physique, d'après moi culture du viol,... j'ai écrit un commentaire a ce sujet qui explique plus en détail mon avis ) et pourtant je n'ai presque jamais vu ces points relevés et il a l'air d'être très apprécier, notamment par certaines féministes qui le compare ( oh blasphème !😂) a la servante écarlate.
Ayant terminé le Joyau il y a peu, j'étais un peu curieuse et je suis allée voir ton avis car personnellement, si cette trilogie ne se classe pas parmi mes préférées, c'est resté une lecture assez agréable. Je te rejoins totalement sur Violet, j'ai aussi trouvé qu'elle jugeait fort vite les gens (même si pour la duchesse du Lac, vu ce qu'on lui fait subir et le caractère assez... versatile de cette dernière, je peux comprendre qu'elle n'aie pas envie de se rapprocher d'elle. Quant à la comtesse de la Pierre j'ai aussi trouvé la description de l'autrice fort maladroite : elle aurait du mettre l'accent dans sa description sur l'atmosphère, le malaise et la mentalité perverse qu'elle renvoyait - parce que quand on voit ce que fait celle-ci, ça doit transparaitre - plutôt que sur son physique comme source de l'opinion de Violet). Pas fan non plus de la romance, en grosse partie parce que c'est un coup de foudre et que ça tombe comme un cheveu sur la soupe. A part introduire la situation particulière des compagnons (qui subissent d'autres sévices de la part du Joyau), je trouve même qu'elle n'apporte pas grand chose à l'histoire au final, la contribution de Ash étant au final très marginale.

J'avoue que la fameuse scène dont tu parles ne m'avais pas trop posé problème à la lecture, même si effectivement, l'insistance de Violet est vraiment gênante, surtout vu le passé de Ash. Mais après coup, je dois quand même réviser un peu mon avis, c'est certain que c'est problématique (même si - heureusement - on n'en est pas au stade du viol conjugal banalisé du tome 1 des Chroniques de Bridgerton...) et assez révélateur d'une mentalité qui me gêne: quand c'est un homme qui est l'auteur, on crie tout de suite - et à raison! - au scandale, mais quand c'est une femme les gens laissent plus vite couler ou ne relèvent pas... :s
D'après moi, ce n'est pas tant que ça parce que l'auteure est une femme que ça passe, mais parce que le personnage responsable de l'agression en est une. On a du mal à imaginer une femme violer un homme, parce que dans notre société il y a l'idée reçu qu'un homme a toujours envie, ce qui fait que les hommes qui se font violer n'osent pas toujours en parler, de peur de s'entendre répondre '' bah c'est bien ! Tu plait aux filles, de quoi tu te plaint, chanceux !'' Et c'est ce genre d'idée reçue fausse que véhicule ce genre de scènes ( je n'ai pas lu les chroniques de Bridgertown mais il me semble que c'est aussi de la fille sur l'homme quand il a bu non ?). Après peut être que le genre de l'auteur joue un rôle, mais j'en ai moins l'impression.
Wonderbooks

Profil sur Booknode

Messages : 2292
Inscription : lun. 02 avr., 2018 4:59 pm
Localisation : Le pays des merveilles
Contact :

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Wonderbooks »

Bonjour !

Sujet très intéressant. Il y aurait vraiment beaucoup de livres que je pourrais citer. Mais bon, quitte à en choisir un, autant choisir celui pour lequel je vais le plus me faire taper sur les doigts. :lol:

Allez, je me lance : j'ai détesté Un palais d'épines et de roses de Sarah J. Maas. Bon, hormis peut-être l'univers que j'ai trouvé plutôt intéressant et complexe, mais ça n'a pas suffit pour sauver les meubles. Premièrement, je n'ai pas accroché aux personnages que j'ai trouvé soit trop lisses, soit clichés, soit problématiques. J'ai trouvé Feyre insupportable : égoïste, superficielle, niaise et spécialiste pour se comporter comme une cruche et prendre des décisions débiles. Tamlin n'a aucune personnalité (non être sexy n'est pas un trait de personnalité) et il est juste super lisse. Je ne vais pas trop parler de la romance parce que sinon, je vais dériver donc en 3 mots : niaise, prend trop de place et toxique. (si si ça fait 3 :lol: ) A propos du troisième aspect (attention spoilers) :
Spoiler
il paraît que ça s'arrange dans le tome 2 donc c'est chouette, mais pour moi, c'est trop tard. Si on garde juste ce qu'il y a dans le tome 1, on a l'impression que l'autrice glamourise des relations toxiques sans chercher à les remettre en question.
. Il y a quand même Lucien, voire celui Rhysand qui relève un peu le niveau en terme de nuance. Mais, concernant le deuxième, (attention spoilers tome 2)
Spoiler
il perd un peu ce côté-là dans la suite avec le triangle amoureux et la romance avec Feyre de ce que j'ai lu donc bah… c'est triste car ça aurait été un super antagoniste :cry:
Deuxièmement, je me suis beaucoup trop ennuyée. Mais genre VRAIMENT. Puis, je trouve que la romance gâche beaucoup trop le potentiel

Donc, sans grande surprise, je ne lirai probablement pas la suite parce que flemme de retaper un deuxième de "Feyre, la grosse nunuche, bave devant les beaux Faes" et aussi parce que j'ai entendu que la romance prenait encore plus de place donc je ne vais pas commencer à m'infliger une deuxième déception.

Bref, je lance un gros parpaing dans la mare, mais je précise que je ne blâme absolument pas les personnes qui ont aimé ce livre. . Mais voilà, j'avais envie de partager mon avis car j'ai l'impression d'être la seule à être passée à côté.
DeadlySin

Profil sur Booknode

Messages : 686
Inscription : lun. 27 août, 2012 12:41 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par DeadlySin »

Wendy-38 a écrit : lun. 19 avr., 2021 5:34 pm Je suis d'accord avec toi, notre prof d'histoire nous avez demandé de lire ce livre pour son cours et j'ai failli clairement le jeter par la fenêtre. Il est vraiment caricatural surtout pour un tel sujet, il est vraiment plat et il prend clairement le lecteur pour un idiot. Le pire c'est qu'il y a des livres qui sont classés dans la catégorie jeunesse qui parle de la même période et qui sont beaucoup mieux travaillé sans non plus entrer trop dans les détails pour que les plus jeunes qui pourraient lire ne soit pas choqué non plus mais ils ne sont pas là à minimiser tout ce qu'il s'est passé.
Je veux bien que tu ne dévoiles pas toutes les atrocités de la Seconde Guerre mondiale mais un pré-adolescent est capable de ne pas être choqué par certaines choses non plus, c'est en prenant les gens pour des idiots qu'ils ne risquent pas de comprendre ce qu'ils s'est passé. A croire que la société ne voulait pas que des jeunes comprennent ce qu'il s'est passé pendant une période importante et surtout où la France à une part de responsabilité. Parfois, c'est affligeant.
Contente qu'il y ait quelqu'un d'autre qui pense de même :lol: Je ne comprendrai jamais comment des profs peuvent faire lire ça alors qu'il y a tellement mieux... L'apport pédagogique de ce livre est inexistant, à la limite du pernicieux tellement tout est minimisé et caricaturé.
Wendy-38

Profil sur Booknode

Messages : 41
Inscription : dim. 25 août, 2019 3:50 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Wendy-38 »

DeadlySin a écrit : jeu. 22 avr., 2021 7:23 pm
Wendy-38 a écrit : lun. 19 avr., 2021 5:34 pm Je suis d'accord avec toi, notre prof d'histoire nous avez demandé de lire ce livre pour son cours et j'ai failli clairement le jeter par la fenêtre. Il est vraiment caricatural surtout pour un tel sujet, il est vraiment plat et il prend clairement le lecteur pour un idiot. Le pire c'est qu'il y a des livres qui sont classés dans la catégorie jeunesse qui parle de la même période et qui sont beaucoup mieux travaillé sans non plus entrer trop dans les détails pour que les plus jeunes qui pourraient lire ne soit pas choqué non plus mais ils ne sont pas là à minimiser tout ce qu'il s'est passé.
Je veux bien que tu ne dévoiles pas toutes les atrocités de la Seconde Guerre mondiale mais un pré-adolescent est capable de ne pas être choqué par certaines choses non plus, c'est en prenant les gens pour des idiots qu'ils ne risquent pas de comprendre ce qu'ils s'est passé. A croire que la société ne voulait pas que des jeunes comprennent ce qu'il s'est passé pendant une période importante et surtout où la France à une part de responsabilité. Parfois, c'est affligeant.
Contente qu'il y ait quelqu'un d'autre qui pense de même :lol: Je ne comprendrai jamais comment des profs peuvent faire lire ça alors qu'il y a tellement mieux... L'apport pédagogique de ce livre est inexistant, à la limite du pernicieux tellement tout est minimisé et caricaturé.
Mon prof voulait voir si on avait l'esprit critique et que l'on se contentait d'aimer cette purge totale ou bien si on avait des critiques à faire. Les critiques de ce livre ont fusé. Il y a des livres effectivement bien mieux concernant ce domaine, je n'ai jamais compris l'engouement des gens pour ce livre
Shirohime

Profil sur Booknode

Messages : 243
Inscription : mar. 07 avr., 2015 1:31 pm

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Shirohime »

Buchwurme a écrit : jeu. 22 avr., 2021 6:34 pm
Shirohime a écrit : jeu. 22 avr., 2021 3:59 pm
Buchwurme a écrit : lun. 19 avr., 2021 5:55 pm Enfin je n'ai pas aimer le joyaux, qui a mon sens a beaucoup d'aspect problématiques ( grossophobie, jugement constant sur le physique, d'après moi culture du viol,... j'ai écrit un commentaire a ce sujet qui explique plus en détail mon avis ) et pourtant je n'ai presque jamais vu ces points relevés et il a l'air d'être très apprécier, notamment par certaines féministes qui le compare ( oh blasphème !😂) a la servante écarlate.
Ayant terminé le Joyau il y a peu, j'étais un peu curieuse et je suis allée voir ton avis car personnellement, si cette trilogie ne se classe pas parmi mes préférées, c'est resté une lecture assez agréable. Je te rejoins totalement sur Violet, j'ai aussi trouvé qu'elle jugeait fort vite les gens (même si pour la duchesse du Lac, vu ce qu'on lui fait subir et le caractère assez... versatile de cette dernière, je peux comprendre qu'elle n'aie pas envie de se rapprocher d'elle. Quant à la comtesse de la Pierre j'ai aussi trouvé la description de l'autrice fort maladroite : elle aurait du mettre l'accent dans sa description sur l'atmosphère, le malaise et la mentalité perverse qu'elle renvoyait - parce que quand on voit ce que fait celle-ci, ça doit transparaitre - plutôt que sur son physique comme source de l'opinion de Violet). Pas fan non plus de la romance, en grosse partie parce que c'est un coup de foudre et que ça tombe comme un cheveu sur la soupe. A part introduire la situation particulière des compagnons (qui subissent d'autres sévices de la part du Joyau), je trouve même qu'elle n'apporte pas grand chose à l'histoire au final, la contribution de Ash étant au final très marginale.

J'avoue que la fameuse scène dont tu parles ne m'avais pas trop posé problème à la lecture, même si effectivement, l'insistance de Violet est vraiment gênante, surtout vu le passé de Ash. Mais après coup, je dois quand même réviser un peu mon avis, c'est certain que c'est problématique (même si - heureusement - on n'en est pas au stade du viol conjugal banalisé du tome 1 des Chroniques de Bridgerton...) et assez révélateur d'une mentalité qui me gêne: quand c'est un homme qui est l'auteur, on crie tout de suite - et à raison! - au scandale, mais quand c'est une femme les gens laissent plus vite couler ou ne relèvent pas... :s
D'après moi, ce n'est pas tant que ça parce que l'auteure est une femme que ça passe, mais parce que le personnage responsable de l'agression en est une. On a du mal à imaginer une femme violer un homme, parce que dans notre société il y a l'idée reçu qu'un homme a toujours envie, ce qui fait que les hommes qui se font violer n'osent pas toujours en parler, de peur de s'entendre répondre '' bah c'est bien ! Tu plait aux filles, de quoi tu te plaint, chanceux !'' Et c'est ce genre d'idée reçue fausse que véhicule ce genre de scènes ( je n'ai pas lu les chroniques de Bridgertown mais il me semble que c'est aussi de la fille sur l'homme quand il a bu non ?). Après peut être que le genre de l'auteur joue un rôle, mais j'en ai moins l'impression.
Arf, je me suis mal exprimée désolée, c'est comme toi je voulais dire que quand c'est le personnage qui est l'auteur de l'agression qui est une femme (donc ce n'est pas vraiment le genre de l'auteur du livre en lui-même le souci), étonnament il y a pleins de gens qui ne voient pas le souci alors que je suis persuadée que si le personnage qui commetait l'agression était un homme, ils crient - à raison ) au scandale. Et oui, c'est bien la fille qui profite du mec qui a bu et qui est endormi pour le faire, le tout en étant de plus parfaitement consciente que dans cet état il ne peut pas lui résister et qu'elle peut en profiter pour faire tout ce qu'elle veut (c'est dit texto dans le livre, j'ai honnêtement cru que j'allais vomir à ce passage-là). Je suis persuadée que si Daphné avait été un homme et Simon la femme, toutes les féministes se seraient acharnées sur le livre pour le message qu'il transmet (parce que l'attitude de Daphné n'est a aucun moment remise en question, c'est même Simon qui apparait presque comme le méchant parce qu'il est parti et a refusé de la voir pendant deux mois après ça...).

C'est déjà dur pour les hommes qui sont victimes de viol (plus encore conjugaux) de s'exprimer, justement pour le genre de propos trop répandus que tu soulèves, mais si en plus on se retrouve avec des oeuvres qui normalisent ce genre de trucs ainsi que l'idée que "si une femme veut absolument des enfants et son mari/compagnon non, elle a le droit de faire absolument tout ce qu'elle veut pour en avoir, y compris violer son mari qui n'a rien à dire et n'a pas à lui refuser d'avoir des gosses" (désolé, mais c'est ça le message du livre)...

Je tombe vraiment des nues quand je lis toutes les critiques sur ce livre qui parlent de belle relation, douce, bien construite, touchante et en qualifiant Daphné de femme "formidable et exceptionnel" (géniale, douce, aimante, attentionnée,... pitié, mais comment peut-on trouver que c'est un personnage positif ou digne d'éloges avec la manière dont elle agit, elle est capricieuse, égoiste et fait passer ses envies avant tout le reste, y compris les incertitudes de son mari?) en oubliant un truc tout simple, pourtant indispençable dans toute relation: le consentement. Ca me sidère vraiment quand je me rends compte que beaucoup de personnes ne semblent pas voir le problème et, d'une certaine manière, ça me fait un peu peur. Attention, c'est un souci aussi présent dans l'adaptation netflix, mais ils ont beaucoup édulcoré cette scène (Simon n'est pas ivre ou endormi + il y a un commentaire en voix off par la suite sur la nature des actions de Daphné), de sorte que ça passe un peu mieux. Même si ça ne reste pas acceptable, c'est un peu mieux abordé.
Pouasson34

Profil sur Booknode

Messages : 31
Inscription : ven. 06 déc., 2019 3:24 pm
Localisation : France
Contact :

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimaient pas

Message par Pouasson34 »

altenaissa a écrit : ven. 16 avr., 2021 11:58 am Alors j'ai l'intention de lire L'Ecume des Jours mais ce n'est pas encore fait...
Pour Proust personnellement j'aime bien mais la première fois je n'arrivais pas à me concentrer et je trouvais ça terriblement ennuyeux, donc je l'ai mis en même temps sur YouTube. La lecture à voix haute était vraiment de très bonne qualité et je me suis vraiment laissée emporter... et donc j'ai beaucoup aimé (j'ai 19 ans). Mais à lire seul c'est vraiment très très dur !
Pour L'Ecume des Jours, c'est vous qui verrez, je pense que c'est simplement une question de goût 🙂
C'est effectivement une intéressante idée d'essayer d'écouter les textes de Proust plutôt que de les lire, tant on a tendance à se perdre dans les looooonnnngues phrases et le ton un peu décousu de ce qu'il raconte. Pourquoi pas essayer.
Merci beaucoup pour votre avis 🙂
Superjaded a écrit : ven. 16 avr., 2021 1:40 pm Bonjour, ce n’est pas une bonne idée de vous avoir fait débuter par Le temps retrouvé parce qu’à mon avis plus on avance Dans À la recherche du temps plus ça devient lourd je trouve. Pour ma part quand j’ai essayé de lire Un amour de Swan à l’adolescence je trouvais les phrases trop longues puis quelques années plus tard je ne supportais l’attitude de Swan car comme il le reconnaît lui même « Dire que j’ai gâché ma vie, que j’ai voulu mourir, que j’ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, qui n’était mon genre » mais j’ai persévéré et à 25 ans le déclic s’est produit et j’ai apprécié et compris ce roman.Par la suite j’ai enchaîné avec A l’ombre des jeunes filles en fleur qui est magnifique aussi(selon moi le meilleur tome de ce roman-fleuve) et dans lequel Marcel proust renouvelle complètement la conception du roman. J’espère donc que tu lui donneras une autre chance et nul besoin selon moi pour cela d’attendre d’avoir 40 ans🙂
Bonjour, je suis bien d'accord, je trouve stupide de nous faire lire en premier le dernier tome d'une série littéraire, et surtout celle de Proust qui comporte énormément de personnages tous liés entre eux qui, du coup, ne sont absolument pas introduits dans le dernier tome. Cette prof était bizarre de toute manière. Une de mes amies l'a eu dans un cours sur les fables de La Fontaine (toujours en niveau licence) et elle arrivait à rendre ça inintéressant... Faut se lever tôt pour rendre le travail de La Fontaine rébartbatif 😅
Merci beaucoup pour votre témoignage quant au texte de Proust, je pense vraiment lui redonner une chance dans quelques années (et pas forcément à au moins 40 ans) car c'est une oeuvre qui semble appréciée pour de très bonnes raisons. Après tout, je n'ai lu qu'un dixième du dernier tome donc l'aperçu que j'ai de cette oeuvre n'est pas vraiment pertinent.
Pouasson34

Profil sur Booknode

Messages : 31
Inscription : ven. 06 déc., 2019 3:24 pm
Localisation : France
Contact :

Re: Les livres aimés de tous que vous n'aimez pas

Message par Pouasson34 »

DeadlySin a écrit : lun. 19 avr., 2021 4:27 pm Il y a un autre livre sur lequel j'aimerais revenir. A la base c'est juste un livre que je n'aimais pas quand je l'ai lu mais j'ai fini par le détester justement parce qu'il est aimé et défendu par de nombreuses personnes. Ce livre, c'est : La Vague.

J'ai beaucoup de mal à entendre les arguments des personnes qui défendent ce livre car pour moi, l'auteur a complètement loupé le traitement de son sujet. On parle d’endoctrinement, de radicalisation de la pensée, de totalitarisme, de la Seconde Guerre mondiale... Bref, plein de sujets et de thèmes qui sont sérieux et complexes ! Et l'auteur... et ben... ce n'est même pas une simplification des choses auquel on a droit dans ce bouquin. C'est pire que ça. C'est un livre sans fond qui se contente de décrire des actions (on a à peine droit à un début d'aspect psychologique) avec l'écriture la plus plate que j'ai vu. On voit que l'auteur n'a pas fait de réelles recherches et qu'il s'est contenté de voir le film dont est tiré le livre. Il ne donne aucune réelle piste de réflexion, aucun début d'explication et se contente de nous dire : "Regardez, c'est facile de tomber là-dedans".
Du coup, j'ai fini ce livre en me disant : j'ai pas aimé ; c'est raté sur toute la ligne.

Mais ce qui me fait le détester c'est principalement les commentaires du type : "Par contre il faut prendre en compte que ce livre est abordé par des élèves de collège donc il ne faut pas s'attendre à ce que le thème de l'histoire soit super développé" ou "Certains disent que le traitement du texte est simple, voir enfantin. Effectivement, il est plutôt léger pour un sujet aussi grave, mais en même temps, je comprend l'auteur: il faut rendre le livre accessible même aux jeunes, les principaux concernés. or, un livre trop lourd ou trop pointilleux pourrait de pas trouver preneur chez la jeunesse".
Parce que c'est un livre destiné à des ados, on devrait tout sur-simplifier et caricaturer ? C'est pas comme ça qu'on va encourager l'esprit critique, c'est pas comme ça qu'on va les apprendre à se protéger de tels phénomènes et surtout c'est pas comme ça qu'on les aidera à comprendre ce qui s'est passé lors de la Seconde Guerre mondiale. Je n'aime pas qu'on prenne les jeunes pour des idiots, incapables de comprendre. Évidemment qu'on ne va leur faire lire des livres de 10.000 pages plus scientifiques que romans. Mais là, La Vague est l'extrême opposé : trop simple, sans profondeur, pas crédible une fois que tu as grandi un peu, à la limite de prendre le lecteur pour un simplet...
Je pense n'avoir pas un avis aussi tranché que le vôtre mais je suis d'accord avec ce que vous dites. Je n'arrivais pas à mettre les mots sur ce qui m'a fait me sentir déçue vis à vis de ce livre lors de ma lecture mais c'est exactement ça, un texte trop simple par rapport au message qu'il veut véhiculer. Et à peine agréable à lire. Je suis allée jusqu'au bout parce que j'avais visionné le film adapté du livre par hasard et, l'ayant beaucoup apprécié et ayant été marquée notamment par la fin, j'ai décidé de lire le livre. Je suis vraiment restée sur ma faim en ce qui concerne la profondeur de psychologie des personnages et une certaine violence nécessaire à l'intrigue, violence à laquelle je m'attendais et que je n'ai pas ressentie dans le livre autant qu'en visionnant le film.
Je suis particulièrement d'accord avec vous en ce qui concerne l'apparente nécessité - pour certaines personnes - de simplifier le propos quand il s'agit de s'adresser à des enfants et/ou des adolescents... Je pense que la majorité des enfants de 10-12 ans à qui on propose un livre avec un contexte et des mots trop compliqués ne va juste pas rentrer dans le texte et soit abandonner la lecture soit en garder un mauvais souvenir, mais ce n'est pas une raison pour penser que tout doit être, comme vous dites, sur-simplifié et caricaturé quand on s'adresse à des jeunes.
Je pense que de bons exemples de livres jeunesse à propos de sujet graves (entre autres) sont les livres de John Boyne Le garçon au pyjama rayé et Le garçon au sommet de la montagne, qui traitent tous deux de nazisme tout en finesse et en en montrant l'absurdité de manière très efficace.
Dernière modification par Pouasson34 le lun. 26 avr., 2021 12:17 pm, modifié 1 fois.
Répondre

Revenir à « Discussions Littéraires »