Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Envie de participer à un club de lecture virtuel ? Retrouvez ici toutes les lectures communes organisées chaque mois sur Booknode !
Shirohime

Profil sur Booknode

Messages : 124
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : mar. 07 avr., 2015 1:31 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Shirohime »

Voilà, je viens de terminer Persuasion et pour être honnête, je suis assez déçue. Orgueil et préjugés étant mon histoire d'amour préférée, j'espérais pouvoir trouver ici une autre excellente romance, attente d'autant plus renforcée que ce challenge avait pour thème les romances incontournables. Je m'attendais donc vraiment à ce que ce soit le point fort du livre et, malgré une idée de base qui me plaisait beaucoup, mes attentes ont été assez déçues. Je vais mettre mon avis sur le livre ci-dessous, sous balise spoiler afin de ne pas gêner celles qui doivent encore découvrir le livre.
Spoiler
De manière globale, et même si je l'ai lu assez vite (en deux jours, mais bon, ce roman reste très court) j'ai trouvé ce roman très plat, même s'il conserve cette plume de Jane Austen que j'apprécie beaucoup. Sincèrement, j'ai trouvé le rythme très lent, je trouve que par moment l'intrigue traîne beaucoup trop en longueur, avec parfois de trop longues descriptions d'activités qui me donnaient plus une sensation de remplissage qu'autre chose.

En ce qui concerne la romance, j'étais vraiment ravie à la base de voir que Jane Austen allait s'intéresser non pas à l'éclosion de sentiments entre deux personnes comme c'est le cas dans la majorité des romances, mais bien à deux personnes qui éprouvaient déjà des sentiments l'un envers l'autre qu'ils n'ont pas su concrétiser durant leur jeunesse et qui vont avoir droit à une 2e chance, un nouveau printemps. Mais dans la réalisation j'ai été déçue. Wenvorth n'apparait déjà qu'au 7e chapitre (sur 24) et est absent une grande partie du second livre, une fois qu'Anna part à Barth, où il ne revient que dans les derniers chapitres. De manière générale, je trouve qu'il y a trop peu d'interactions entre lui et Anna, d'autant plus que lorsqu'ils se retrouvent chez les Musgroves après 8 ans de séparation, il l'ignore pour faire la cour aux soeurs Musgrove.

J'ai eu l'impression que tout se résolvait de manière un peu trop précipitée dans les derniers chapitres. Dans la pratique, sachant que ni l'un ni l'autre n'avait réussi à oublier cet amour d'il y a 8 ans, ça aurait pu marcher. Mais pour cela, étant donné que - je le répète - il y a eu peu d'interactions entre eux (qu'elles sont loin les joutes verbales et les dialogues savoureux entre Elizabeth et Mr Darcy!), il aurait fallut que l'autrice mette mieux en valeur la force de leur attachement il y a 8 ans. Or, comme cela n'est fait que très rapidement, en une ou deux phrases, ça a coincé dans mon cas. J'aurais aimé que Jane Austen prenne la peine de développer un peu plus cette relation d'il y a 8 ans, qui avait l'air très jolie en plus, je pense que ça m'aurait davantage permis de m'attacher à la relation entre les deux personnages.

Il y a néanmoins un point positif: le personnage d'Anna, auquel je me suis attachée de par sa douceur et ses nombreuses qualités qui, pourtant, sont déniées par sa famille (son père et sa soeur ainée en particulier) qui lui favorisent d'autres personnes - comme Madame Clay - pourtant bien moins dignes qu'elles. On ne peut être qu'attristé devant la manière dont ceux-ci la traitent qui ne font que renforcer notre attachement envers elle.

En ce qui concerne les autres personnages, ils remplissent bien leur rôle: Sir Walter et Elizabeth sont d'une vanité exacerbée qui les rend anthipathiques, l'hypocondriaque Mary est l"gèrement plus supportable, Louisa qui est d'une témérité et d'une fermeté d'esprit excessive,... Mais de manière générale, ils sont trop développés, y compris Wenvorth (encore un point pour lequel j'ai du mal avec cette romance).
Je vais faire une petite pause dans les lectures communes, puis je vais essayer de lire le dernier livre qu'il me reste, à savoir Nord et Sud :)
Angel89

Profil sur Booknode

Messages : 1105
Inscription : jeu. 08 août, 2013 3:05 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Angel89 »

J'ai terminé Persuasion de Jane Austen et j'ai beaucoup aimé :)

Voici mon avis :
J'ai beaucoup aimé ce roman. Il est dans la même veine que les autres romans de Jane Austen mais j'ai trouvé qu'il avait un petit quelque chose en plus. Déjà, la personnage principale, Anne, est très attachante. Et l'histoire d'amour est assez originale par rapport à ses autres romans. L'héroïne est déjà amoureuse mais a du repoussé son amour car jugeait indigne de sa condition. C'était le dernier roman de Jane Austen qu'il me restait à lire, et c'est un de mes préférés, même si le meilleur reste pour moi, Orgueil et Préjugés.
mistinguette60

Profil sur Booknode

Messages : 767
Inscription : dim. 06 oct., 2013 3:08 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par mistinguette60 »

J'ai terminé Jane Eyre de Charlotte Brontë ;) voilà mon commentaire:

Je suis contente d'être venu à bout de classique de la littérature anglaise. La lecture a été assez ardue! La romance est plutôt agréable mais le langage utilisé (d'époque) a été assez difficile pour moi. J'avoue que si je ne l'avais pas lu dans le cadre de la lecture commune j'aurais abandonné.
Miney

Profil sur Booknode

Messages : 1701
Inscription : ven. 25 oct., 2013 8:28 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Miney »

Cacoethes-scribendi a écrit : sam. 13 févr., 2021 7:42 pm
Miney a écrit : mar. 09 févr., 2021 11:35 am J'hésite à vous rejoindre sur cette LC avec Nord et Sud dont j'ai beaucoup entendu parler et qui me rend curieuse.
Pour celles et ceux qui l'ont déjà lu, y a-t-il de meilleures traductions que d'autres, ou une à éviter absolument ?
Aucune idée, moi j'ai la version des éditions Points et j'ai rien à signaler, en bien ou en mal...
En numérique, je n'ai trouvé que l'édition Fayard traduite par Françoise du Sorbier et l'édition Kindle bien moins chère mais dont la numérisation laisse apparemment à désirer et est incomplète. Le choix a vite été fait, je commence ma lecture demain et je verrai ce que ça donne !
RazKiss

Profil sur Booknode

Messages : 575
Inscription : lun. 22 avr., 2013 12:53 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par RazKiss »

Je viens de terminer Persuasion de Jane Austen. J'ai bien aimé cette lecture, mais pas autant qu'Orgueil et préjugés !

Dans la famille Eliott, il y a trois filles : Elizabeth, Mary et Anne. Elizabeth, l'aînée et la plus proche du père, n'est qu'orgueil et mondanités. Mary, mariée à Charles Musgrove, se comporte comme une enfant, toujours à se plaindre et à souffrir de maladies imaginaires. Anne est une jeune femme très aimable, à l'écoute des autres, douce et discrète. Malgré ses belles qualités, elle ne semble être qu'un meuble au sein de la famille Eliott, c'est la plus invisible de tous. Personne ne connait donc son monde intérieur : chaotique et tumultueux depuis la réapparition dans sa vie de Frederick Wentworth, son ancien (et seul) amour éconduit...

L'histoire que nous propose Jane Austen est plutôt banale : la vie quotidienne d'une famille bourgeoise et de son entourage proche. Mais la magie opère grâce à son style d'écriture, les phrases se dégustent comme des petits scones. On entre dans la tête d'Anne, on suit avec attention les discussions de son entourage, on guette les apparitions du capitaine Wentworth, on se moque ou l'on s'indigne du comportement de ses sœurs et de son cousin,... Les personnages nous paraissent assez réels, on admire le couple Croft qui semble s'entendre à merveille et on a bien du chagrin en découvrant l'histoire de la veuve Smith.

Persuasion est un roman calme et sans prétention, mais il m'a littéralement fait voyager dans le temps.

Je compte enchaîner avec Jane Eyre (que j'aurais sûrement terminé d'ici le weekend prochain) et je me réjouis de comparer ces deux romans. Dans la postface de Persuasion, il était noté ceci : "Persuasion est aux antipodes de cette orgie un peu masochiste de sentiments négatifs qu'est Jane Eyre" :D
clocloee

Profil sur Booknode

Messages : 59
Inscription : mar. 16 févr., 2021 4:56 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par clocloee »

RazKiss a écrit : dim. 21 févr., 2021 6:48 pm Je compte enchaîner avec Jane Eyre (que j'aurais sûrement terminé d'ici le weekend prochain) et je me réjouis de comparer ces deux romans. Dans la postface de Persuasion, il était noté ceci : "Persuasion est aux antipodes de cette orgie un peu masochiste de sentiments négatifs qu'est Jane Eyre" :D
Merci pour ton avis ! Et c'est sûr que cette phrase de la postface donne envie de comparer ces deux livres ! :)
Shirohime

Profil sur Booknode

Messages : 124
Inscription : mar. 07 avr., 2015 1:31 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Shirohime »

clocloee a écrit : dim. 21 févr., 2021 8:35 pm
RazKiss a écrit : dim. 21 févr., 2021 6:48 pm Je compte enchaîner avec Jane Eyre (que j'aurais sûrement terminé d'ici le weekend prochain) et je me réjouis de comparer ces deux romans. Dans la postface de Persuasion, il était noté ceci : "Persuasion est aux antipodes de cette orgie un peu masochiste de sentiments négatifs qu'est Jane Eyre" :D
Merci pour ton avis ! Et c'est sûr que cette phrase de la postface donne envie de comparer ces deux livres ! :)
Les ayant lu l'un à la suite de l'autre, c'est certain qu'on a affaire à deux histoires très différentes et qu'il y a un certain contraste entre les deux. Du coup, la phrase de ta postface est très pertinente :)

Les deux héroïnes sont déjà très différentes de par leur caractère de base, ce qui joue beaucoup : Anna, douce et sage, se laisse facilement influencer - raison pour laquelle elle rompt ses fiançailles avec Wentworth - et je l'ai trouvée très passive tandis que Jane, même si elle renvoie une image grave et austère en adéquation avec sa position de gouvernante - est animée d'un feu intérieur comme Charlotte Brontë le dit à plusieurs reprises et n'hésite pas à agir et peut s'opposer à la volonté d'autrui, là où ce n'est pas quelque chose qui est dans le caractère d'Anna.
Spoiler
A la place de Jane, Anna se serait laissée convaincre par Saint-John de l'épouser et partir aux Indes avec lui je pense, tandis que Jane s'accroche à son amour pour Rochester - qu'elle n'a quitté que parce qu'elle craignait d'enfreindre à ses principes et sa morale en devenant sa maîtresse si elle restait à ses côtés - et refuse de l'épouser pour cette raison. Puis j'aurais beaucoup de mal à imaginer une Anna, même poussée à bout, agir comme Jane le fit plus jeune en disant ses 4 vérités à Madame Reed, alors que de base on se retrouve face à deux héroïnes ignorée - pour Anna, où son père et sa soeur ainée ne lui accordent aucune importance et où Mary ne se souvient d'elle que quand elle peut lui être utile - et méprisée - pour Jane - par leur famille.
Et c'est certain qu'on a deux récits avec deux ambiances très différentes: la vie de Jane Eyre - et celle de Rochester - ont été marquées par des événements douloureux qui les ont profondément affectés et le lecteur est pris par leurs passions, leurs chagrins et leurs sentiments de manière générale tandis que Persuasion est un roman plus "positif" : Anna a souffert de ces fiançailles brisées (alors qu'elle ne voulait pas), mais ses sentiments sont moins exacerbés que ceux d'une Jane ou de Rochester.
Spoiler
Puis dans Persuasion, tout se passe mieux que dans Jane Eyre, où Rochester et Jane doivent souffrir avant de pouvoir enfin être ensemble - Jane doit le quitter dans la nuit, avec peu de choses sur elle et manque de mourir lors de ses trois jours d'errance tandis que Rochester manque de périr dans l'incendie de sa demeure dont il survit mais où il perd la vue et une main. Dans Persuasion, tout se règle sans grand heurts au final, grâce à l'accident de Louisa qui fait ouvrir les yeux de Wentworth sur Anna et la fermeté qu'il voulait absolument trouver chez sa femme - et où il se rend compte qu'à l'extrême, ça peut être un défaut , ce qui le pousse à revenir vers elle. Mis à part le regret qu'éprouve Anna par rapport à ces fiançailles qu'elle se rend compte qu'elle n'aurait pas dû rompre et son chagrin de voir Wentworth lui préférer à la base les filles Musgrove, l'histoire et les sentiments d'Anna sont beaucoup plus calmes que ceux de Jane.
Cacoethes-scribendi

Profil sur Booknode

Messages : 2039
Inscription : lun. 25 nov., 2013 11:41 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Cacoethes-scribendi »

Miney a écrit : dim. 21 févr., 2021 6:30 pm
Cacoethes-scribendi a écrit : sam. 13 févr., 2021 7:42 pm
Miney a écrit : mar. 09 févr., 2021 11:35 am J'hésite à vous rejoindre sur cette LC avec Nord et Sud dont j'ai beaucoup entendu parler et qui me rend curieuse.
Pour celles et ceux qui l'ont déjà lu, y a-t-il de meilleures traductions que d'autres, ou une à éviter absolument ?
Aucune idée, moi j'ai la version des éditions Points et j'ai rien à signaler, en bien ou en mal...
En numérique, je n'ai trouvé que l'édition Fayard traduite par Françoise du Sorbier et l'édition Kindle bien moins chère mais dont la numérisation laisse apparemment à désirer et est incomplète. Le choix a vite été fait, je commence ma lecture demain et je verrai ce que ça donne !
Après vérification, mon édition Points correspond bien à la traduction de Françoise du Sorbier ;)
Bonne lecture !
clocloee

Profil sur Booknode

Messages : 59
Inscription : mar. 16 févr., 2021 4:56 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par clocloee »

Shirohime a écrit : lun. 22 févr., 2021 2:09 pm
Les ayant lu l'un à la suite de l'autre, c'est certain qu'on a affaire à deux histoires très différentes et qu'il y a un certain contraste entre les deux. Du coup, la phrase de ta postface est très pertinente :)
Super intéressante ta comparaison entre ces deux livres ! Bon je n'ai pas lu Persuasion et ma lecture de Jane Eyre remonte à bien longtemps donc les détails de l'histoire sont un peu perdus pour moi mais ça m'a beaucoup intéressée quand même. :)

De mon côté j'ai lu Nord et Sud et j'ai pas mal souffert au final, même s'il y a clairement des éléments intéressants. J'essaie de faire mon retour détaillé ce soir.
Par contre j'ai l'impression que très peu de gens ont choisi ce livre au final ?
Ardawal

Profil sur Booknode

Messages : 197
Inscription : lun. 03 juin, 2019 3:59 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Ardawal »

clocloee a écrit : dim. 21 févr., 2021 8:35 pm
RazKiss a écrit : dim. 21 févr., 2021 6:48 pm Je compte enchaîner avec Jane Eyre (que j'aurais sûrement terminé d'ici le weekend prochain) et je me réjouis de comparer ces deux romans. Dans la postface de Persuasion, il était noté ceci : "Persuasion est aux antipodes de cette orgie un peu masochiste de sentiments négatifs qu'est Jane Eyre" :D
Merci pour ton avis ! Et c'est sûr que cette phrase de la postface donne envie de comparer ces deux livres ! :)
Je confirme : je suis actuellement dans la lecture de Jane Eyre, (j'en suis encore au début, lorsqu'elle est enfant, à la pension de Lowood), mais du coup je lirai certainement Persuasion aussi un peu plus tard (même si c'est après la fin de la lecture commune) pour pouvoir faire la comparaison...
Chikita84

Profil sur Booknode

Messages : 707
Inscription : ven. 22 déc., 2017 8:14 am

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Chikita84 »

J'ai terminé "Jane Eyre", j'ai beaucoup aimé ma lecture ^^

Voici mon avis :
Je connaissais l’histoire pour avoir vu deux films que j’ai adoré ! C’est la première fois que je lis ce livre et j’ai beaucoup aimé. Il y a quelques informations que l’on possède en plus que dans les films mais c’est normal. Ce n’est pas de trop, au contraire cela augmente la force du récit. C’est une très belle romance. Jane est forte, très courageuse. Elle a du caractère et n’hésite pas à s’imposer quand c’est nécessaire, ce qui est rare à cette époque. Rochester est un homme passionné, intelligent. C’est un homme bien. Par contre, j’ai détesté Saint-John. J’avais envie de le gifler, c’est un manipulateur presque un gourou…
J’ai eu un peu de mal au début avec l’écriture parce que je lis rarement de la littérature classique mais j’ai fini par m’y habituer. C’est bien écrit parce que j’ai ressenti toutes leurs émotions. C’est poignant. Et évidemment, en romantique que je suis, j’ai adoré la fin !
Une très belle découverte. Je lirais d’autres livres des sœurs Bronté mais je vais lire aussi « Orgueil et préjugés » et « Persuasion » de Jane Austen. Apparemment, c’est un autre style d’écriture et je veux comparer. Et puis, ce sont des romances donc elles m’attirent.
Eurylia

Profil sur Booknode

Messages : 2570
Inscription : dim. 08 févr., 2015 2:24 am

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Eurylia »

Miney a écrit : dim. 21 févr., 2021 6:30 pm l'édition Kindle bien moins chère mais dont la numérisation laisse apparemment à désirer et est incomplète.
Ah zut, heureusement que je ne l'ai payée qu'un euro :cry:
Shirohime

Profil sur Booknode

Messages : 124
Inscription : mar. 07 avr., 2015 1:31 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Shirohime »

clocloee a écrit : mar. 23 févr., 2021 7:45 am
Shirohime a écrit : lun. 22 févr., 2021 2:09 pm
Les ayant lu l'un à la suite de l'autre, c'est certain qu'on a affaire à deux histoires très différentes et qu'il y a un certain contraste entre les deux. Du coup, la phrase de ta postface est très pertinente :)
Super intéressante ta comparaison entre ces deux livres ! Bon je n'ai pas lu Persuasion et ma lecture de Jane Eyre remonte à bien longtemps donc les détails de l'histoire sont un peu perdus pour moi mais ça m'a beaucoup intéressée quand même. :)

De mon côté j'ai lu Nord et Sud et j'ai pas mal souffert au final, même s'il y a clairement des éléments intéressants. J'essaie de faire mon retour détaillé ce soir.
Par contre j'ai l'impression que très peu de gens ont choisi ce livre au final ?
Merci beaucoup, je suis contente que ça t'aie intéressé!

Pour Nord et Sud, je pensais le lire aussi, ne fusse-ce que pour pouvoir le comparer aux autres livres de cette LC et voir ce qu'il apporte en plus par rapport à eux, mais après deux classiques - qui n'est pas forcément le genre que j'aime le plus lire - j'ai eu envie de faire une petite pause et de revenir à des lectures plus légère pendant quelques jours :)
Chikita84 a écrit : mar. 23 févr., 2021 2:05 pm J'ai terminé "Jane Eyre", j'ai beaucoup aimé ma lecture ^^

Voici mon avis :
Par contre, j’ai détesté Saint-John. J’avais envie de le gifler, c’est un manipulateur presque un gourou…
Contente de trouver quelqu'un qui partage mon avis sur ce personnage qui me mets toujours profondément mal à l'aise quand il recourt à la culpabilisation sur Jane pour qu'elle suive ce qui reste sa volonté et ses envies, même s'il qualifie celles-ci de volonté de Dieu (ce qui trahit quand même un certain égo et une certaine suffisance). Puis quelqu'un qui déclare à un individu qu'il n'a pas été créé pour être aimé, mais juste pour travailler, c'est quand même très dur aussi comme paroles (et, d'un certain côté, ça fait très capitaliste, même s'il ne semble limiter cette pensée qu'aux gens qu'il n'estime pas être beau - pas sure qu'il applique cette pensée à Rosamonde ou ses propres soeurs). Mais je crois que le pire est qu'il reste présenté comme positif et que son attitude n'est pas vraiment critiquée... (sauf si je l'ai zappé, ni Jane, ni Diane, ni Mary ni aucun personnage n'émet une critique là-dessus, même si les deux dernières disent à Jane qu'elles la soutienne dans son choix). Après, ça doit s'inscrire dans le contexte et la mentalité de l'époque, mais son côté religieux dévot - et le terme gourou comme tu l'utilises lui convient assez bien également - à outrance bloque chez moi.
Chikita84

Profil sur Booknode

Messages : 707
Inscription : ven. 22 déc., 2017 8:14 am

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Chikita84 »

Shirohime a écrit : mar. 23 févr., 2021 3:32 pm
clocloee a écrit : mar. 23 févr., 2021 7:45 am
Shirohime a écrit : lun. 22 févr., 2021 2:09 pm
Les ayant lu l'un à la suite de l'autre, c'est certain qu'on a affaire à deux histoires très différentes et qu'il y a un certain contraste entre les deux. Du coup, la phrase de ta postface est très pertinente :)
Super intéressante ta comparaison entre ces deux livres ! Bon je n'ai pas lu Persuasion et ma lecture de Jane Eyre remonte à bien longtemps donc les détails de l'histoire sont un peu perdus pour moi mais ça m'a beaucoup intéressée quand même. :)

De mon côté j'ai lu Nord et Sud et j'ai pas mal souffert au final, même s'il y a clairement des éléments intéressants. J'essaie de faire mon retour détaillé ce soir.
Par contre j'ai l'impression que très peu de gens ont choisi ce livre au final ?
Merci beaucoup, je suis contente que ça t'aie intéressé!

Pour Nord et Sud, je pensais le lire aussi, ne fusse-ce que pour pouvoir le comparer aux autres livres de cette LC et voir ce qu'il apporte en plus par rapport à eux, mais après deux classiques - qui n'est pas forcément le genre que j'aime le plus lire - j'ai eu envie de faire une petite pause et de revenir à des lectures plus légère pendant quelques jours :)
Chikita84 a écrit : mar. 23 févr., 2021 2:05 pm J'ai terminé "Jane Eyre", j'ai beaucoup aimé ma lecture ^^

Voici mon avis :
Par contre, j’ai détesté Saint-John. J’avais envie de le gifler, c’est un manipulateur presque un gourou…
Contente de trouver quelqu'un qui partage mon avis sur ce personnage qui me mets toujours profondément mal à l'aise quand il recourt à la culpabilisation sur Jane pour qu'elle suive ce qui reste sa volonté et ses envies, même s'il qualifie celles-ci de volonté de Dieu (ce qui trahit quand même un certain égo et une certaine suffisance). Puis quelqu'un qui déclare à un individu qu'il n'a pas été créé pour être aimé, mais juste pour travailler, c'est quand même très dur aussi comme paroles (et, d'un certain côté, ça fait très capitaliste, même s'il ne semble limiter cette pensée qu'aux gens qu'il n'estime pas être beau - pas sure qu'il applique cette pensée à Rosamonde ou ses propres soeurs). Mais je crois que le pire est qu'il reste présenté comme positif et que son attitude n'est pas vraiment critiquée... (sauf si je l'ai zappé, ni Jane, ni Diane, ni Mary ni aucun personnage n'émet une critique là-dessus, même si les deux dernières disent à Jane qu'elles la soutienne dans son choix). Après, ça doit s'inscrire dans le contexte et la mentalité de l'époque, mais son côté religieux dévot - et le terme gourou comme tu l'utilises lui convient assez bien également - à outrance bloque chez moi.
Je me sens moins seule aussi ^^
Personne ne critique son comportement non, c'est incroyable... Après Jane ne raconte pas dans les détails aux deux sœurs mais quand elles affirment qu'il est bon j'avais envie de hurler "pas du tout !"
Il arrive à presque faire plier Jane alors qu'elle a un caractère affirmé, elle finit par oublier qui elle est, ce qu'elle veut réellement c'est dingue... C'est pour ça qu'il m'a fait penser à un gourou... J'ai été hyper contente quand elle entend la voix de rochester l'appelait, c'est ce qui la sauve je pense enfin je l'ai perçu comme ça...
Saint John est antipathique, manipulateur, arrogant, égocentrique, méchant voir cruel dans ses propos envers Jane enfin c'est un personnage que j'ai vraiment détesté...
Et je fais la distinction avec la religion, je pense qu'il se cache derrière...
clocloee

Profil sur Booknode

Messages : 59
Inscription : mar. 16 févr., 2021 4:56 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par clocloee »

Je suis avec beaucoup d'intérêt vos discussions sur Jane Eyre ! :)

Voci mon avis pas très enthousiaste sur Nord et Sud :
Ce roman si situe dans l'Angleterre du 19e siècle. Margaret est la fille d'un pasteur (ou ministre ? je m'y perds dans leurs histoires de religion et je l'ai lu en anglais) dans le sud de l'Angleterre et elle adore cet endroit. Sa vie est bouleversé le jour où, suite à des hésitations religieuses, son père renonce à sa charge et va s'établir avec sa famille dans le nord de l'angleterre, dans une ville dont l'activité principale est la filature du coton.

Margaret va devoir, à son grand dam, côtoyer des gens impliqués dans le commerce !

Je tiens à dire que j'ai toujours du mal à me mettre à la place de ces personages de romans anglais qui sont tellement riches et se sentent tellement pauvres, donc je ne suis pas forcément très bon public pour ce livre.

Il y a clairement un côté social et féministe intéressant dans ce livre : Margaret va côtoyer des gens qui ne sont pas de son milieu, et sans trop gâcher l'intrigue je pense que je peux révéler que son avis va évoluer. Le personnage de Margaret est aussi un personnage fort qui a une nette volonté de mener sa vie alors que la société la considère un peu comme un objet (on remarque au passage que c'est moins le cas pour les femmes issues d'une société moins huppée car beaucoup de femmes dans le nord sont ouvirières).

Malheureusement, j'ai eu un peu du mal à m'y retrouver dans ce livre. J'ai trouvé le rythme maladroit, certaines scènes étant décrites avec beaucoup trop de détails et d'autres scènes ultra importantes pour l'intrigue étant réduites à une ou deux phrases. La fin était complètement baclée à mon avis.

Plus important, je n'ai pas réussi à comprendre l'évolution des idées de Margaret. Dès le début du livre, elle affiche un dédain pour les propriétaires de manufactures parce que ce sont des commerçants et que donc ils n'appartiennent pas à sa caste, mais ressent de la sympathie pour les ouvriers, qui sont encore plus éloignés d'elle. J'ai au final un peu eu l'impression que les idées de Margaret évoluaient parce que l'autrice en avait décidé ainsi plus que par une logique que j'aurais pu suivre.

Un livre avec des éléments intéressants donc mais à ceux qui veulent lire un roman social de cette époque je recommande plutôt Germinal.
Miney

Profil sur Booknode

Messages : 1701
Inscription : ven. 25 oct., 2013 8:28 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Miney »

Cacoethes-scribendi a écrit : lun. 22 févr., 2021 8:25 pm
Miney a écrit : dim. 21 févr., 2021 6:30 pm
Cacoethes-scribendi a écrit : sam. 13 févr., 2021 7:42 pm
Aucune idée, moi j'ai la version des éditions Points et j'ai rien à signaler, en bien ou en mal...
En numérique, je n'ai trouvé que l'édition Fayard traduite par Françoise du Sorbier et l'édition Kindle bien moins chère mais dont la numérisation laisse apparemment à désirer et est incomplète. Le choix a vite été fait, je commence ma lecture demain et je verrai ce que ça donne !
Après vérification, mon édition Points correspond bien à la traduction de Françoise du Sorbier ;)
Bonne lecture !
Bon, si la traduction est gardée d'une édition à une autre, c'est qu'elle n'est pas trop mal. ^^
J'ai eu très peu de temps pour lire donc je n'en suis qu'au chapitre 2, mais pour l'instant je trouve l'écriture fluide et je n'ai rien repéré de bizarre.

Eurylia a écrit : mar. 23 févr., 2021 2:16 pm
Miney a écrit : dim. 21 févr., 2021 6:30 pm l'édition Kindle bien moins chère mais dont la numérisation laisse apparemment à désirer et est incomplète.
Ah zut, heureusement que je ne l'ai payée qu'un euro :cry:
Ayant souvent eu droit à des numérisations de classiques bien pourries avec Amazon, j'ai pris le temps d'éplucher les commentaires avant de me décider cette fois-ci et beaucoup se plaignaient de la qualité et qu'il manquait des morceaux voire des chapitres entiers. J'espère que tu pourras apprécier ta lecture malgré tout. :?

Shirohime a écrit : lun. 22 févr., 2021 2:09 pm
clocloee a écrit : dim. 21 févr., 2021 8:35 pm
RazKiss a écrit : dim. 21 févr., 2021 6:48 pm Je compte enchaîner avec Jane Eyre (que j'aurais sûrement terminé d'ici le weekend prochain) et je me réjouis de comparer ces deux romans. Dans la postface de Persuasion, il était noté ceci : "Persuasion est aux antipodes de cette orgie un peu masochiste de sentiments négatifs qu'est Jane Eyre" :D
Merci pour ton avis ! Et c'est sûr que cette phrase de la postface donne envie de comparer ces deux livres ! :)
Les ayant lu l'un à la suite de l'autre, c'est certain qu'on a affaire à deux histoires très différentes et qu'il y a un certain contraste entre les deux. Du coup, la phrase de ta postface est très pertinente :)

Les deux héroïnes sont déjà très différentes de par leur caractère de base, ce qui joue beaucoup : Anna, douce et sage, se laisse facilement influencer - raison pour laquelle elle rompt ses fiançailles avec Wentworth - et je l'ai trouvée très passive tandis que Jane, même si elle renvoie une image grave et austère en adéquation avec sa position de gouvernante - est animée d'un feu intérieur comme Charlotte Brontë le dit à plusieurs reprises et n'hésite pas à agir et peut s'opposer à la volonté d'autrui, là où ce n'est pas quelque chose qui est dans le caractère d'Anna.
Spoiler
A la place de Jane, Anna se serait laissée convaincre par Saint-John de l'épouser et partir aux Indes avec lui je pense, tandis que Jane s'accroche à son amour pour Rochester - qu'elle n'a quitté que parce qu'elle craignait d'enfreindre à ses principes et sa morale en devenant sa maîtresse si elle restait à ses côtés - et refuse de l'épouser pour cette raison. Puis j'aurais beaucoup de mal à imaginer une Anna, même poussée à bout, agir comme Jane le fit plus jeune en disant ses 4 vérités à Madame Reed, alors que de base on se retrouve face à deux héroïnes ignorée - pour Anna, où son père et sa soeur ainée ne lui accordent aucune importance et où Mary ne se souvient d'elle que quand elle peut lui être utile - et méprisée - pour Jane - par leur famille.
Et c'est certain qu'on a deux récits avec deux ambiances très différentes: la vie de Jane Eyre - et celle de Rochester - ont été marquées par des événements douloureux qui les ont profondément affectés et le lecteur est pris par leurs passions, leurs chagrins et leurs sentiments de manière générale tandis que Persuasion est un roman plus "positif" : Anna a souffert de ces fiançailles brisées (alors qu'elle ne voulait pas), mais ses sentiments sont moins exacerbés que ceux d'une Jane ou de Rochester.
Spoiler
Puis dans Persuasion, tout se passe mieux que dans Jane Eyre, où Rochester et Jane doivent souffrir avant de pouvoir enfin être ensemble - Jane doit le quitter dans la nuit, avec peu de choses sur elle et manque de mourir lors de ses trois jours d'errance tandis que Rochester manque de périr dans l'incendie de sa demeure dont il survit mais où il perd la vue et une main. Dans Persuasion, tout se règle sans grand heurts au final, grâce à l'accident de Louisa qui fait ouvrir les yeux de Wentworth sur Anna et la fermeté qu'il voulait absolument trouver chez sa femme - et où il se rend compte qu'à l'extrême, ça peut être un défaut , ce qui le pousse à revenir vers elle. Mis à part le regret qu'éprouve Anna par rapport à ces fiançailles qu'elle se rend compte qu'elle n'aurait pas dû rompre et son chagrin de voir Wentworth lui préférer à la base les filles Musgrove, l'histoire et les sentiments d'Anna sont beaucoup plus calmes que ceux de Jane.
Sympa la comparaison, merci à toi pour l'analyse ! :D
Je n'ai pas lu Persuasion mais j'ai beaucoup apprécié Jane Eyre.

Je n'ai lu que deux romans de Jane Austen (Orgueil et Préjugés et Emma) mais jusqu'ici je préfère largement l'œuvre de Charlotte Brontë à la sienne. Je me suis longtemps demandé pourquoi je n'accrochais pas à son style alors que je lui reconnais plein de qualités : une écriture riche avec de très bons dialogues, une satire sociale légère mais piquante, des personnages attachants...
Et c'est en lisant Emma récemment que j'ai compris que c'était le milieu social dépeint qui ne m'intéressait pas du tout. Je trouve que c'est vain, déconnecté de la réalité, presque vide. Ce sont juste des gens riches qui ne font rien. Mais alors rien du tout. Ils passent leur temps en promenade pour aller les uns chez les autres et font des commérages à l'intérêt très moyen ("Untel est parti juste après le thé, c'est inconvenant", "Oh My ! Bidule est allé jusqu'à Londres se faire couper les cheveux !").
Si sur une heure trente de film, je peux trouver ça apaisant et amusant, sur plusieurs centaines de pages, je m'ennuie ferme.

Je trouve Jane Eyre plus ancré dans la réalité. Il me semble déjà que le passage au pensionnat est inspiré d'un lieu où Charlotte Brontë a elle-même vécu et perdu deux soeurs de maladie. Et ensuite, Jane n'est pas passive, elle doit se frayer un chemin dans la vie, gagner sa vie, elle rencontre des obstacles, doit faire des choix. Sa vie n'est pas un long salon de thé entrecoupé d'un bal ou deux.

Quelqu'un d'autre préfère Brontë à Austen ? Ou pas ? (allez-y, jetez les cailloux :P)
clocloee

Profil sur Booknode

Messages : 59
Inscription : mar. 16 févr., 2021 4:56 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par clocloee »

Miney a écrit : mar. 23 févr., 2021 7:12 pm
Je n'ai lu que deux romans de Jane Austen (Orgueil et Préjugés et Emma) mais jusqu'ici je préfère largement l'œuvre de Charlotte Brontë à la sienne. Je me suis longtemps demandé pourquoi je n'accrochais pas à son style alors que je lui reconnais plein de qualités : une écriture riche avec de très bons dialogues, une satire sociale légère mais piquante, des personnages attachants...
Et c'est en lisant Emma récemment que j'ai compris que c'était le milieu social dépeint qui ne m'intéressait pas du tout. Je trouve que c'est vain, déconnecté de la réalité, presque vide. Ce sont juste des gens riches qui ne font rien. Mais alors rien du tout. Ils passent leur temps en promenade pour aller les uns chez les autres et font des commérages à l'intérêt très moyen ("Untel est parti juste après le thé, c'est inconvenant", "Oh My ! Bidule est allé jusqu'à Londres se faire couper les cheveux !").
Si sur une heure trente de film, je peux trouver ça apaisant et amusant, sur plusieurs centaines de pages, je m'ennuie ferme.

Je trouve Jane Eyre plus ancré dans la réalité. Il me semble déjà que le passage au pensionnat est inspiré d'un lieu où Charlotte Brontë a elle-même vécu et perdu deux soeurs de maladie. Et ensuite, Jane n'est pas passive, elle doit se frayer un chemin dans la vie, gagner sa vie, elle rencontre des obstacles, doit faire des choix. Sa vie n'est pas un long salon de thé entrecoupé d'un bal ou deux.

Quelqu'un d'autre préfère Brontë à Austen ? Ou pas ? (allez-y, jetez les cailloux :P)
Ah mais ça fait trop plaisir de te lire ! :) Sans aller jusqu'à être aussi exaspérée que toi - j'aime beaucoup Orgueils et Préjugés - je suis très gênée par ces gens riches qui ne font rien. Dans Orgueils et Préjugés c'est encore pire parce que tout au long du bouquin ils se plaignent de n'avoir pas d'argent mais ça ne leur vient jamais à l'idée de travailler eux-mêmes, voire, soyons fous, de se passer de domestiques ! :o

Après en termes d'autrices je ne saurais pas dire laquelle je préfère. J'ai lu Jane Eyre il y a trop longtemps et c'est le seule livre de Brontë que j'ai lu. Je croyais que c'était le seul livre qu'elle avait écrit d'ailleurs mais je vois qu'il y en a d'autres en fait.

Edit pour ajouter que c'est ces "problématiques" de gens riches entre autres qui m'ont exaspérée dans Nord et Sud, même si l'héroïne fait des progrès. Il y a quand même un moment incroyable dans ce livre où elle est triste parce qu'elle pense qu'elle va manquer aux pauvres gens du voisinage pour lesquelles elle faisait de la charité ! Elle n'est pas triste parce qu'il vont lui manquer à elle, mais parce qu'elle les imagine être triste sans elle ! :o
Chikita84

Profil sur Booknode

Messages : 707
Inscription : ven. 22 déc., 2017 8:14 am

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Chikita84 »

J'adore lire vos discussions de comparaison entre "Jane eyre" , "orgueils et préjugés" ou "persuasion" et entre les autrices ^^ Du coup ça me donne davantage envie de comparer aussi et donc de lire Jane austen donc merci à vous de donner vos opinions ^^ J'aime bien ce principe de lecture commune, c'est intéressant ^^
Cerise42

Profil sur Booknode

Messages : 81
Inscription : sam. 27 sept., 2014 8:49 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournable

Message par Cerise42 »

J’ai fini de lire Persuasion ce week-end. J’ai adoré retrouver Anne, si calme et sûre de ces décisions, malgré son « erreur » de rompre ces fiançailles avec Frederick Wentworth qui lui en qualité de « mâle » blessé ne veut pas reconnaître la supériorité d’Anne. J’ai adoré détester Sir Walter, Elizabeth et M. Elliot, qui tout les trois se pensent supérieurs aux autres. Mary m’a plus exaspéré qu’autre chose.
Shirohime a écrit : lun. 22 févr., 2021 2:09 pm Les deux héroïnes sont déjà très différentes de par leur caractère de base, ce qui joue beaucoup : Anna, douce et sage, se laisse facilement influencer - raison pour laquelle elle rompt ses fiançailles avec Wentworth - et je l'ai trouvée très passive tandis que Jane, même si elle renvoie une image grave et austère en adéquation avec sa position de gouvernante - est animée d'un feu intérieur comme Charlotte Brontë le dit à plusieurs reprises et n'hésite pas à agir et peut s'opposer à la volonté d'autrui, là où ce n'est pas quelque chose qui est dans le caractère d'Anna.
Spoiler
A la place de Jane, Anna se serait laissée convaincre par Saint-John de l'épouser et partir aux Indes avec lui je pense, tandis que Jane s'accroche à son amour pour Rochester - qu'elle n'a quitté que parce qu'elle craignait d'enfreindre à ses principes et sa morale en devenant sa maîtresse si elle restait à ses côtés - et refuse de l'épouser pour cette raison. Puis j'aurais beaucoup de mal à imaginer une Anna, même poussée à bout, agir comme Jane le fit plus jeune en disant ses 4 vérités à Madame Reed, alors que de base on se retrouve face à deux héroïnes ignorée - pour Anna, où son père et sa soeur ainée ne lui accordent aucune importance et où Mary ne se souvient d'elle que quand elle peut lui être utile - et méprisée - pour Jane - par leur famille.
Spoiler
Je ne suis pas certaines qu’Anne, à 27ans ni à 20 ans, si elle avait été à la place de Jane n’aurait pas repoussé Saint-John, elle a rompu ces fiançailles avec le capitaine Wentworth que parce qu’elle pensait à son bien-être à lui. D’autre part elle a bien dit que si seulement ça avait été son père et Elizabeth qui n’avaient pas accepté ces fiançailles elle ne les aurait pas rompu. Mais le fait que Lady Russell, considère comme une mère aimante et respectée par Anne, lui oppose un refus argumenté sur les difficultés qui auraient, notamment financières, elle se résout à les rompre. Et d’autre part on apprend qu’elle a refusé la demande de Charles Musgrove qui avait été adoubé par Lady Russell.

Aparté, oui Saint-John est imbuvable, hautain et Chikita84 je trouve ta comparaison à un gourou très juste!
Shirohime a écrit : lun. 22 févr., 2021 2:09 pm Et c'est certain qu'on a deux récits avec deux ambiances très différentes: la vie de Jane Eyre - et celle de Rochester - ont été marquées par des événements douloureux qui les ont profondément affectés et le lecteur est pris par leurs passions, leurs chagrins et leurs sentiments de manière générale tandis que Persuasion est un roman plus "positif" : Anna a souffert de ces fiançailles brisées (alors qu'elle ne voulait pas), mais ses sentiments sont moins exacerbés que ceux d'une Jane ou de Rochester.
Il faut aussi prendre en compte que les autrices ne vivent pas à la même période Jane Austen à vécu sous la régence et Charlotte Brontë sous le règne de Victoria donc en plein romantisme . D’autre part, Charlotte Brontë détestait Jane Austen qu’elle trouvait son style banale et fade, elle pensait qu’elle n’avait pas de passion, alors que pour moi Jane Austen à cette passion, si elle n’avait pas cette passion comment Anne et le capitaine Wentworth en se retrouvant 10 ans plus tard avec un capitaine vindicatif contre Anne et Anne est dans tous ses états.

J’ai attaqué directement Nord et Sud.
Ocelline

Profil sur Booknode

Messages : 408
Inscription : dim. 17 févr., 2013 11:29 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Ocelline »

Je vais avoir du retard pour lire Nord & Sud, je commencerai au mois de mars !
Shirohime

Profil sur Booknode

Messages : 124
Inscription : mar. 07 avr., 2015 1:31 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Shirohime »

clocloee a écrit : mar. 23 févr., 2021 8:08 pm
Miney a écrit : mar. 23 févr., 2021 7:12 pm Quelqu'un d'autre préfère Brontë à Austen ? Ou pas ? (allez-y, jetez les cailloux :P)
Ah mais ça fait trop plaisir de te lire ! :) Sans aller jusqu'à être aussi exaspérée que toi - j'aime beaucoup Orgueils et Préjugés - je suis très gênée par ces gens riches qui ne font rien. Dans Orgueils et Préjugés c'est encore pire parce que tout au long du bouquin ils se plaignent de n'avoir pas d'argent mais ça ne leur vient jamais à l'idée de travailler eux-mêmes, voire, soyons fous, de se passer de domestiques ! :o

Après en termes d'autrices je ne saurais pas dire laquelle je préfère. J'ai lu Jane Eyre il y a trop longtemps et c'est le seule livre de Brontë que j'ai lu. Je croyais que c'était le seul livre qu'elle avait écrit d'ailleurs mais je vois qu'il y en a d'autres en fait.

Edit pour ajouter que c'est ces "problématiques" de gens riches entre autres qui m'ont exaspérée dans Nord et Sud, même si l'héroïne fait des progrès. Il y a quand même un moment incroyable dans ce livre où elle est triste parce qu'elle pense qu'elle va manquer aux pauvres gens du voisinage pour lesquelles elle faisait de la charité ! Elle n'est pas triste parce qu'il vont lui manquer à elle, mais parce qu'elle les imagine être triste sans elle ! :o
On est trois à avoir la même réflexion alors^^ C'est sur que, de notre point de vue actuel, c'est très comique dans Orgueil et Préjugés de les voir sans cesse se plaindre du manque d'argent sans envisager un seul instant de renvoyer un ou l'autre domestique pour faire des économies. Et du coup comme toi on se sent aussi parfois déconnecté de leurs préoccupations d'hommes et de femmes riches qui ne font pas grand chose de leur journée à part se rendre visite les uns les autres. C'est une des qualités de Jane Eyre par rapport aux romans de Jane Austen - même si c'est un monde et une atmosphère qui m'ont moins génés dans Orgueil et Préjugés que Persuasion que j'ai trouvé assez plat, mais je pense que c'est surtout dû au caractère d'Elizabeth et au regard assez ironique qu'elle porte sur la société (et, je ne vais pas mentir, à mon attachement à Mr. Darcy).

Après, il faut quand même remettre ça dans le contexte du l'époque: comme Jane Austen le dit, les Bennet appartiennent à la "gentry", la petite noblesse terrienne anglaise (c'est pour ça qu'Elizabeth dit qu'elle et Darcy sont, d'un certain point de vue, égaux, car même si Darcy est beaucoup plus riche que sa famille, Mr. Bennet et Mr. Darcy sont tous deux des propriétaires terriens), et ils avaient une certaine image propre à leur rang à maintenir, donc renvoyer le peu de domesticité qu'ils avaient devait être hors de question. C'est cette même réflexion qu'on retrouve au début de Persuasion, même si ayant des dettes, les Elliots sont encore plus acculés que les Bennet: il faut faire des économies, mais pas à n'importe quel prix vu qu'il y a une certaine image à maintenir (et c'est d'autant plus important vu la vanité de Mr. Elliot et de sa fille ainée).
Cerise42 a écrit : mar. 23 févr., 2021 10:51 pm
Spoiler
Je ne suis pas certaines qu’Anne, à 27ans ni à 20 ans, si elle avait été à la place de Jane n’aurait pas repoussé Saint-John, elle a rompu ces fiançailles avec le capitaine Wentworth que parce qu’elle pensait à son bien-être à lui. D’autre part elle a bien dit que si seulement ça avait été son père et Elizabeth qui n’avaient pas accepté ces fiançailles elle ne les aurait pas rompu. Mais le fait que Lady Russell, considère comme une mère aimante et respectée par Anne, lui oppose un refus argumenté sur les difficultés qui auraient, notamment financières, elle se résout à les rompre. Et d’autre part on apprend qu’elle a refusé la demande de Charles Musgrove qui avait été adoubé par Lady Russell.

Aparté, oui Saint-John est imbuvable, hautain et Chikita84 je trouve ta comparaison à un gourou très juste!
Spoiler
Ce n'était qu'une supposition de ma part. Je suis d'accord avec toi, si Anna a repoussé Wentworth c'est uniquement parce qu'elle accordait une grande importance à l'avis de Lady Russel, qui était comme une mère pour elle. Et malgré l'avis faborable de celle-ci, elle a quand même repoussé Charles Musgroves, ce qui nous montre qu'elle est quand même capable de s'affirmer et de défendre ses opinions quand il le faut.

Mais je pense qu'il y a une différence à faire entre un personnage comme Charles Musgroves (même si on ne connait pas la relation que lui et Anna entretiennent avant le roman ou l'opinion et le degré de connaissance qu'elle pouvait avoir de lui avant le roman, donc difficile à voir à quel point cela lui a été pénible/difficile de l'éconduire) et Saint-John. Mais dans Jane Eyre, Jane accorde une grande importance à l'opinion de son cousin - estime et affection d'autant plus importante que, pour elle qui n'a jamais vraiment eu de famille, il représente avec ses soeurs la famille qu'elle n'a jamais eu. De plus, comme on l'a souligé plus haut, celui-ci exerce une certaine emprise psychologique sur elle, renforcée à grand coup de culpabilisation et de l'argument "ma volonté= la volonté de Dieu", au point que comme il le souligne lors de leur discussion, elle consentit à un certain nombre de sacrifice pour lui être agréable lui faire plaisir (comme abandonner l'étude de l'allemand, langue qu'elle apprécie, juste parce qu'il veut quelqu'un avec qui pratiquer la langue indienne). Et malgré que Jane possède un caractère assez fort et ardent, celui-ci ne ressort pas vraiment pendant son séjours chez les Rivers tant elle est complaisante envers son cousin (ce changement de caractère - qui est, avec le personnage de Saint-John la raison pour laquelle j'ai toujours eu du mal à apprécier cette partie du roman - donne presque l'impression qu'elle subit un endoctrinement).

Alors comme tu le dis, c'est tout à fait possible que, à la place de Jane, Anna aie été capable de dire non à Saint-John puisqu'elle a déjà su dire non à Charles Musgroves. Mais voilà, la position et l'importance que Saint-John revêt pour Jane ainsi que l'emprise psychologique qu'il exerce sur elle - qui font que même quelqu'un de déterminé comme elle aie du mal à lui résister - font que je ne suis pas certaine qu'Anna, qui par son caractère est plus prompte à se ranger à l'avis des personnes qu'elle estime (or Jane porte une immense estime à Saint-John tout au long du livre et le dernier chapitre montre bien que cela perdure jusqu'aux derniers jours de son cousin) qu'à suivre le sien, aurait pu faire la même chose dans la même situation. A la limite peut être pourrait-elle le faire à 27 ans, parce que Jane Austen nous montre bien qu'elle a appris de ses erreurs et n'aurait pas agi de la même façon, qu'elle serait capable de faire preuve de plus de fermeté, mais à 20 ans j'ai davantage de mal à l'imaginer.

Après, c'est le genre de situation qui est toujours très, très difficile à juger et ce n'est que mon point de vue, je peux comprendre qu'on aie celui inverse :)
Dernière modification par Shirohime le mer. 24 févr., 2021 11:30 am, modifié 2 fois.
Nanoue

Profil sur Booknode

Messages : 692
Inscription : jeu. 23 mai, 2013 5:58 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Nanoue »

Bonjour à tous !

Déjà je remercie ces lectures communes qui m'ont poussé à lire ce classique qu'est Jane Eyre que j'ai depuis (pffffffffffiiiiiiiiou, je ne sais même plus) longtemps dans ma bibliothèque. Je ne t'oublie pas Hanayu qui m'a aidé à dépasser les premiers chapitres et à poursuivre ma lecture.
Et sans plus tarder, voici mon avis :
Enfin lu !
Depuis le temps qu’il traine sur mes étagères, ça y est il est lu.

Mon avis est en deux temps :
J’ai eu beaucoup de mal avec le début ou il ne se passe pas grand chose. On nous raconte l’enfance de Jane Eyre et hormis le fait que c’est triste et qu’on compatis... j’ai trouvé ça horriblement long. Et si je ne l’avais pas lu avec quelqu’un d’autre, j’aurais probablement lâché le livre dans les premiers chapitres.

Pour la suite, une fois que Jane grandit et quitte le pensionnant, l’histoire démarre un peu plus. Je précise un peu, parce que le rythme reste toujours très lent, avec une écriture remplie de descriptions. C’est plaisant à lire mais parfois un peu fatiguant, je l’admets.
L’histoire est intéressante et j’ai apprécié la découvrir.
Les différents personnages surtout, leurs interactions a été pour moi le vrai plaisir de ce livre. Surtout entre Jane et M. Rochester, je ne vais pas vous mentir.
J’ai apprécié découvrir le caractère de Jane, ce qu’elle en montre et ce qu’elle est. Et surtout comment elle explique des réactions qui sont parfois illogiques rapport aux habitudes de l’époque.

Côté négatif : le côté religieux sur le dernier tiers du livre. Étant donné que ce n’est pas ma tasse de thé. Ces passages n’étaient pas mes préférés.
Spoiler
Une des pires demandes en mariage que j’ai pu lire. A la place de Jane, je me serais demandé si Saint John ne se moquait pas de moi. « tiens, tu es une femme, tu es pas belle mais tu as un peu d’esprit et tu peux m’être utile. Et si on se mariait ? » Je grossit le trait mais c’est l’idée. Je l’ai lu il y a plusieurs heures et je m’en suis pas encore remise
Ah si quand même, la petite pointe positive
Spoiler
M. Rochester en bohémienne, ca J’ai beaucoup aimé. Surtout vu l’utilité qu’il en fait ! Bien fait Mlle Ingram !
Par contre, la fin était appréciable. Tout ne finit pas bien, au vue du livre, le contraire aurait été étonnant mais ça suit une certaine logique. Et ça c’est toujours un bon point à mon sens.

Pour faire une petite conclusion : j’ai apprécié découvrir ce classique et n’en suis pas déçue même si la lecture n’a pas été toujours simple. Il faut s’accrocher mais à mon sens, elle vaut le coup.

J'ai également relu mais avec beaucoup plus de plaisir (normal c'est un de mes livres préférés : Persuasion de Jane Austen avec la version illustré par Margaux Motin.
Persuasion est un de mes livres préférés donc forcément cette lecture m’a littéralement enchantée.
D’une part, j’ai relu ce livre (je dis relu même si la traduction n’est pas la même) que je n’avais pas relu depuis plusieurs années ... et ça fait un bien fou!
D’autre part, les illustrations de Margaux Motrin sont génialissimes et m’ont tellement rire... que je n’ai pu éprouvé que de la joie pendant ma lecture.

J’aurais juste un petit bémol concernant la traduction qui m’a paru un peu plus plate pour certains passages, ayant comparé des extraits avec l’autre version dont je dispose.
Mais au bout de quelques chapitres, je n’y faisais même plus attention, transportée que j’étais dans ce récit et dans cette belle histoire.

J’aime ce livre pour de nombreuses raisons et en voici quelques unes :
- la romance ne naît pas sous nos yeux, elle a existé 8 ans avec le récit et c’est quelques choses qui a toujours démarqué ce livre des autres d’Austen à mes yeux.
- j’aime qu’on puisse voir les évolutions des émotions / sentiments des personnages. L’autrice nous en dépeint tellement : de la fierté à la fidélité en passant par de la jalousie, de l’espérance. On passe par tout un panel qui est pour moi un régal car il nous permet de mieux les comprendre.

Comme toujours, outre nos jeunes héros, nous avons le droit à une critique de la société et de ses mœurs. Et dans ce livre cette critique est particulièrement marqué. On sent l’évolution du regard de l’autrice sur la société qui l’entoure.
Les Eliott sauf Anne (bien entendu) , montre à la perfection de nombreux stéréotypes illustrés et décrit dans ce roman.

Ce roman a été pour moi un délice qui m’a permis de m’évader quelques siècles en arrières.
Je pense relire Nord et Sud également, mais pas sur le mois de février. Ma lecture n'aura probablement lu que sur Mars ou Avril.
Hanayu

Profil sur Booknode

Messages : 2550
Inscription : dim. 24 févr., 2013 2:55 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Hanayu »

Hanayu a écrit : jeu. 18 févr., 2021 12:14 am Sur les 3...j'en ai un...et déjà lu et relu.^^
Nouvelle relecture en cours de "Jane Eyre" donc (et qui avance bien plus vite que celle de Janvier dont je ne vois pas le bout :oops: ).

Précision : lu d'après la traduction/adaptation de Geneviève Meker
(38 chapitres éditions G.P de 1957)

Je ne vais pas vous présenter Jane Eyre...même sans l'avoir lu je pense que les grandes lignes sont connues depuis longtemps. Ne serait-ce que grâce aux différentes interprétations qui en ont été faites en film notamment. (Perso je reste très marquée par la version avec Charlotte Gainsbourg.)

Bercée par ma maman des récits des sœurs Brontë je reste assez fascinée par leur talent à extraire le sombre néfaste des profondeurs de la campagne anglaise à une période où la religion moralisatrice rajoutait un poids supplémentaire à un quotidien déjà bien morose. (Le tragique nocif des Hauts de Hurelevent continue de me hanter.)

Pour suivre Jane dans ses pérégrinations mieux vaut donc avoir le moral !! XD Si vous avez déjà le blues il y a des chances que cette lecture vous fasse broyer du noir en plus.^^ (Surtout pour la partie concernant son enfance.)

Pourtant, par sa pureté, Jane est en soi une lueur d'espoir. Oui son vécu est dur. Mais elle nous le raconte par sa voix et de façon très factuelle, sans apitoiement. Elle se relève toujours du marasme. Et si on est parfois scié par son immobilisme face à ce qui lui arrive (son stoïcisme même bien qu'il ne soit qu'apparent) on y décèle aussi une sacré force mentale ! Et puis nous sommes à une époque où être femme...c'est "pas de chance !"
Cette petite chose terne et effacée (de son propre aveu) cache donc une grande âme consciente de ses limites et nullement tourmentée de n'être point illustre.

D'ailleurs c'est Rochester et son lunatisme qui nous révolte à de nombreuses reprises à force de la faire tourner en bourrique...par des "farces" parfois fort de café !! Oo (Notamment quand il y mêle Miss Ingram). Okay son malheur est extrême (la description bestiale retourne le cœur) mais pfiou, c'est tout de même un vilain petit diable qui souffre vraisemblablement du syndrome du petit garçon qui dans un bac à sable va détruire le château de la petite fille qui lui plait pour lui marquer son intérêt.

Cependant le personnage qui m'a décroché la mâchoire n'est pas Bertha mais St John !!! Je ne sais comment j'avais pu oublier son existence (ou plutôt si...de toute évidence mon cerveau a préféré effacé une certaine scène qui est sans doute la plus romantique de toute la littérature classique. J'en suis encore toute retournée...il m'a laissée pantoise. XD) Il m'a même fait peur ce c.. ! En tout cas sa foi est flippante. (Oui désolée c'est mon ressenti !)

Étrangement ma lecture (ou plutôt énième relecture) m'a autant plût que laissée perplexe. Car oui l'histoire malgré ses rebondissements a un côté lisse dont je n'avais pas souvenir à ce point. (Plat mais pas tant.)
Ce qui me prouve à quel point la traduction est d'importance !

J'ignore où se trouve le premier exemplaire en ma possession (mais c'est certain s'en était un autre) et comme je possède aussi (en version abrégée pour les jeunes lectrices) une autre édition d'une autre traductrice...je vais le lire aussi car pour l'avoir feuilleté...le rythme a l'air plus enlevé. (Ce qui me fait dire que c'est une réinterprétation totale...mais m'intrigue quand même !!)
Spoiler
Je finirai en disant que m'a sauté aux yeux un petit côté "Rebecca" dans ce roman. ;)
Milka2B

Profil sur Booknode

Messages : 948
Inscription : jeu. 07 mars, 2013 10:24 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Milka2B »

Bonsoir,

J'ai bientôt fini Persuasion de Jane Austen, et je dois dire que j'aime bien, pas autant qu'orgueil et préjugés, mais je me suis pris de sympathie pour Anne.
Mais la pauvre, dans quelle famille elle vit, c'est à se demander si elle en fait partie.

Je relirais Jane Eyre au mois de Mars, j'ai envie de redécouvrir ce roman avec mes yeux d'adulte.
Miney

Profil sur Booknode

Messages : 1701
Inscription : ven. 25 oct., 2013 8:28 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par Miney »

clocloee a écrit : mar. 23 févr., 2021 8:08 pm Ah mais ça fait trop plaisir de te lire ! :) Sans aller jusqu'à être aussi exaspérée que toi - j'aime beaucoup Orgueils et Préjugés - je suis très gênée par ces gens riches qui ne font rien. Dans Orgueils et Préjugés c'est encore pire parce que tout au long du bouquin ils se plaignent de n'avoir pas d'argent mais ça ne leur vient jamais à l'idée de travailler eux-mêmes, voire, soyons fous, de se passer de domestiques ! :o
Shirohime a écrit : mer. 24 févr., 2021 10:27 am On est trois à avoir la même réflexion alors^^ C'est sur que, de notre point de vue actuel, c'est très comique dans Orgueil et Préjugés de les voir sans cesse se plaindre du manque d'argent sans envisager un seul instant de renvoyer un ou l'autre domestique pour faire des économies. Et du coup comme toi on se sent aussi parfois déconnecté de leurs préoccupations d'hommes et de femmes riches qui ne font pas grand chose de leur journée à part se rendre visite les uns les autres. C'est une des qualités de Jane Eyre par rapport aux romans de Jane Austen - même si c'est un monde et une atmosphère qui m'ont moins génés dans Orgueil et Préjugés que Persuasion que j'ai trouvé assez plat, mais je pense que c'est surtout dû au caractère d'Elizabeth et au regard assez ironique qu'elle porte sur la société (et, je ne vais pas mentir, à mon attachement à Mr. Darcy).

Après, il faut quand même remettre ça dans le contexte du l'époque: comme Jane Austen le dit, les Bennet appartiennent à la "gentry", la petite noblesse terrienne anglaise (c'est pour ça qu'Elizabeth dit qu'elle et Darcy sont, d'un certain point de vue, égaux, car même si Darcy est beaucoup plus riche que sa famille, Mr. Bennet et Mr. Darcy sont tous deux des propriétaires terriens), et ils avaient une certaine image propre à leur rang à maintenir, donc renvoyer le peu de domesticité qu'ils avaient devait être hors de question. C'est cette même réflexion qu'on retrouve au début de Persuasion, même si ayant des dettes, les Elliots sont encore plus acculés que les Bennet: il faut faire des économies, mais pas à n'importe quel prix vu qu'il y a une certaine image à maintenir (et c'est d'autant plus important vu la vanité de Mr. Elliot et de sa fille ainée).
Ouf, je me sens moins seule. :lol:
C'est sûr que ce ressenti vient en partie de notre vision moderne d'une époque où les normes étaient totalement différentes. On sent à travers ces romans que les milieux sociaux étaient très cloisonnés et dans le cas des personnes aisées, très codifiées. Ne serait-ce que pour les femmes, on devine qu'en dehors du mariage (avec un riche parti !) ou de rester vieille fille (pour s'occuper d'un parent âgé), l'un des seuls moyens acceptables de gagner leur vie était gouvernante.
Mais personnellement, ça reste dur de compatir quand elles ne peuvent pas se permettre la dernière robe à la mode ou pire encore, vivre dans une demeure où il n'y a que quatre salons.

Je pense que j'aurais été plus indulgente sur cet aspect-là des romans s'il ne prenait pas tant de place dans l'intrigue, s'il y avait davantage pour contrebalancer. C'est pour ça que je me suis tournée vers Nord et Sud plutôt que Persuasion pour cette LC, je me suis dit que le côté "pauvre petite fille riche" prendrait moins de place et qu'il y aurait davantage de questionnement sur les différentes strates de la société. Mais vu l'avis pas très enthousiaste de clocloee là-dessus, je verrai bien ce que ça donne... :roll:
clocloee a écrit : mar. 23 févr., 2021 8:08 pm Après en termes d'autrices je ne saurais pas dire laquelle je préfère. J'ai lu Jane Eyre il y a trop longtemps et c'est le seule livre de Brontë que j'ai lu. Je croyais que c'était le seul livre qu'elle avait écrit d'ailleurs mais je vois qu'il y en a d'autres en fait.
Il me semble que c'est le seul roman qu'elle a écrit, même si elle a publié des poèmes et quelques récits avec ses sœurs en utilisant un pseudonyme masculin.
clocloee a écrit : mar. 23 févr., 2021 8:08 pm Edit pour ajouter que c'est ces "problématiques" de gens riches entre autres qui m'ont exaspérée dans Nord et Sud, même si l'héroïne fait des progrès. Il y a quand même un moment incroyable dans ce livre où elle est triste parce qu'elle pense qu'elle va manquer aux pauvres gens du voisinage pour lesquelles elle faisait de la charité ! Elle n'est pas triste parce qu'il vont lui manquer à elle, mais parce qu'elle les imagine être triste sans elle ! :o
Je n'ai pas beaucoup avancé dans Nord et Sud par manque de temps, je n'en suis qu'à l'installation de la famille Hale dans le Nord. Pour l'instant mon ressenti est plutôt positif, mais je vois ce que tu veux dire : ce passage m'a fait tiquer pour la même raison, c'est d'une condescendance toute paternaliste. :roll: Le mépris affiché de Margaret pour les commerçants et les artisans est assez agaçant aussi.

Mais pour l'instant, c'est surtout le père, Mr Hale, que je secouerai bien.
Spoiler
Son comportement de gros lâche n'a pas l'excuse d'être ancré dans une époque. Il n'ose pas annoncer à sa femme que la famille va changer de statut social et va déménager, le tout en moins de quinze jours... Donc il colle un ultimatum à sa fille pour qu'elle le lui annonce à sa place ! Il veut sans cesse prendre des décisions seul parce l'avis d'autrui le rend trop indécis et il ne fait pourtant que tergiverser, se dérober, et finalement regretter ses décisions.
clocloee

Profil sur Booknode

Messages : 59
Inscription : mar. 16 févr., 2021 4:56 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par clocloee »

Miney a écrit : jeu. 25 févr., 2021 10:47 am Mais pour l'instant, c'est surtout le père, Mr Hale, que je secouerai bien.
Ah mais clairement ! C'est peut-être le personnage qui m'a le plus marqué d'un certain point de vue tellement il a besoin d'être secoué.

Ce que tu dis sur les possibilités de choix de vie pour les femmes est particulièrement vrai pour Margaret dans ce livre : tu verras les possibilités qui s'offrent à elle aux différentes étapes de l'histoire, c'est assez glaçant. J'ai eu l'impression qu'elle était vraiment considérée comme un paquet dont il faut savoir où le mettre par ses proches.
x-Key

Profil sur Booknode

Messages : 5125
Inscription : ven. 17 sept., 2010 10:18 pm
Contact :

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par x-Key »

N'hésitez pas à venir discuter de vos lectures durant tout le week-end sur le Discord Booknode ! Le salon Lectures communes vous attend :)
VampireAcademyTeam

Profil sur Booknode

Messages : 167
Inscription : mar. 13 août, 2013 11:34 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par VampireAcademyTeam »

Bonjour !
Je viens de terminer la lecture de Persuasion de Jane Austen
Mon avis est plutôt...mitigé. Autant j'avais adoré Orgueil et Préjugés, malgré les quelques longueurs j'avais réussi à m'attacher aux personnages mythiques de l'histoire... Autant avec Persuasion je n'ai pas su rentrer dedans. Les longueurs m'ont ralenti dans la lecture et bien que le style soit toujours aussi beau j'ai comme "survolé" cette oeuvre en ne m'attachant pas vraiment à Anne et Frederick. Dommage. J'espère que d'autres romans d'Austen me conviendrons mieux. Mais il me semble que la plupart qui ont lu Orgueil et Préjugés ont une large préférence pour Elizabeth et Mr Darcy...

Pour ce qui est de Jane Eyre je connais l'histoire par coeur donc je ne vais pas le relire dans l'immédiat même si un de mes romans préférés.
Et quant à Nord et Sud il est dans ma liste d'envies mais je ne l'ai pas encore en ma possession, la plume de Gaskell devra attendre un peu... ;)
clocloee

Profil sur Booknode

Messages : 59
Inscription : mar. 16 févr., 2021 4:56 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par clocloee »

VampireAcademyTeam a écrit : sam. 27 févr., 2021 10:23 am Mais il me semble que la plupart qui ont lu Orgueil et Préjugés ont une large préférence pour Elizabeth et Mr Darcy...
De Jane Austen j'avais beaucoup aimé Raison et sentiments aussi. Je n'ai pas lu Persuasion donc je ne peux pas comparer.
RazKiss

Profil sur Booknode

Messages : 575
Inscription : lun. 22 avr., 2013 12:53 pm

Re: Lecture commune - Février 2021 : Romances incontournables

Message par RazKiss »

Et voilà, j'ai terminé Jane Eyre cet après-midi et je confirme que c'est un roman totalement différent de Persuasion ! Voici mon commentaire :
Spoiler
Il était une fois une petite orpheline, élevée par une tante qui la déteste et qui le lui montre bien. Le jour où elle fut envoyée au pensionnat de Lowood, où les conditions de vie sont spartiates, fut un véritable soulagement pour elle. La petite Jane Eyre met tout son cœur à apprendre, si bien qu'elle finit par devenir institutrice. Sa vie marque un nouveau tournant positif lorsqu'elle entre au manoir de Thornfield pour donner cours à la jeune Adèle Varens. Jamais Jane Eyre n'a connu lieu plus paisible et confortable ! Mais ce n'est que le début de son existence, l'amour va bientôt s'en mêler et la griffer méchamment...

Après Les Hauts de Hurlevent et La locataire de Wildfell Hall, je découvre maintenant la troisième soeur Brontë. Je suis abasourdie par le talent qui couve dans cette famille, Jane Eyre m'a happée dès le début et emportée très loin ! Je ne me suis jamais ennuyée, je me suis très vite attachée à Jane et je voulais absolument savoir quel destin l'attendait. J'ai eu plusieurs fois peur pour elle, sa vie est plutôt riche en rebondissements. J'aime la diversité des caractères des personnages de Charlotte Brontë, j'ai vraiment l'impression de les avoir côtoyés en chair et en os. Certains personnages secondaires m'ont tout de suite plu (ou déplu), ils ne m'ont pas laissée indifférente, c'est le moins qu'on puisse dire. Ce n'est pas une romance à l'eau de rose, il y a des épines et des larmes, tout ce qui me plaît ! Mais sans tomber non plus dans le tragique...

Je suis ravie d'avoir découvert cette petite perle d'un autre temps, je considère maintenant Jane comme une amie !
@Shirohime et aux autres : merci pour la comparaison très intéressante entre les romans, ça donne tout de suite une autre vision de ces textes. Ce pourrait être chouette d'en faire une réécriture en échangeant les héroïnes.

Pour le personnage de Saint-John, je vous rejoins tout à fait. Dès le départ, j'ai senti qu'il n'était pas sain cet homme-là (sans mauvais jeu de mots :lol: ). Il est complètement aveuglé par son ambition et sa foi. Et un homme qui refuse les mariages d'amour et ne souhaite prendre une épouse que pour l'utiliser à ses propres fins, ça fait froid dans le dos.
Spoiler
Jamais il ne demande à Jane si ça lui plairait d'aller aux Indes, il se dit juste qu'elle a toutes les qualités pour l'aider à remplir sa mission et que c'est donc son devoir.
@Hanayu : moi aussi, j'ai pensé à
Spoiler
Rebecca même si ce n'est pas une aussi grande claque
. Et là, en relisant mon résumé, je me dis : "Eh, mais ça ressemble au début d'Harry Potter !" :lol:
Répondre

Revenir à « Lectures communes »