Texte que je viens de retrouver

Postez ici tous vos écrits en une partie !
Répondre
Meynie

Profil sur Booknode

Messages : 214
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : mer. 14 janv., 2015 3:17 pm

Texte que je viens de retrouver

Message par Meynie »

Comme c'est souvent le cas, j'ai retrouvé un texte, ou un message plutôt (?) sur mon ordinateur et je me suis dit que je ne perdais rien à le partager. Il date de quelques années et j'aimerais savoir ce que vous en pensez, comment vous l'interprétez et si je devrais le terminer?

Merci pour tout avis!




"Parfois, j’aimerais être comme toi.

Je te vois, dans les couloirs du lycée, tu souris. Tu ne sais pas qui je suis. Tu ne me vois pas, tu poses sur moi un regard vide, comme tu le fais sur tous ces inconnus que tu cotoies tous les jours. Je suis l’un d’eux. Mais j’espère que cette lettre va changer ça, ne serait-ce qu’un peu. La vérité, c’est que oui, j’aimerais être comme toi. Qu’est-ce que tu as, que je n’ai pas, tu dois sûrement te demander. Et bien, rien de flagrant à première vue. On a tous les deux des amis, une famille, on déteste tous les deux se lever le matin de bonne heure et j’ai remarqué qu’on raffole tous les deux de ce café au gout amer qu’ils vendent, le matin, tout près de la porte grise du préau.

Oui, on se ressemble, on a le même âge, et pourtant tu as quelque chose que je n’aurais jamais. Je ne peux pas l’acheter, on ne le trouve nul part bien que la plupart des gens le possède. Quoi que je fasse, je ne l’aurais pas. Toi, tu l’as. Le temps. Tu as le temps de t’arrêter en pleine rue pour flâner devant les boutiques, le temps de choisir ton métier plus tard, tu as le temps de rencontrer les gens qui peupleront un jour ta vie, tu as le temps de faire des erreurs, d’aimer, de trouver qui tu es, tu as le temps de rester éveillée la nuit à lire pendant des heures et tu as le temps de voir arriver la prochaine saison de ta série préférée. Tu n’y penses même pas, tu l’as, le temps, tu le gâches quelques fois et puis c’est tout. Tu t’en doutes bien, si je te dis ça, c’est que moi je ne l’ai pas. C’est juste un fait.

Je ne sais pas pourquoi je te dis ça. En fait si, je sais. Autour de moi, je n’existe plus aux yeux des gens qui me sont chers, je ne suis qu’une bombe à retardement, un fantôme que l’on s’apprête à voir disparaitre à chaque instant. Je suis là, mais je n’existe plus. Et ça me crève, de les voir tous me dévisager avec cet air nostalgique, de les voir faire attention à chaque phrase qu’ils prononcent et me fixer longuement quand ils disent au revoir. Je te le dis, ça me crève. Je suis déjà parti, pour eux. Mais toi, tu ne sais même pas qui je suis, alors tu ne peux pas être comme ça. Tout ce que tu sais, c’est que le temps file entre mes doigts vite, si vite. Tu t’en doutes sûrement, il y a beaucoup de choses que j’aurais aimé faire, si j’avais eu plus de temps. Beaucoup trop. Et j’ai arrêté d’y penser, car j’ai eu beau hurler à pleins poumons jusqu’à m’en casser la voix, retourner ciel et terre jusqu’à ce que mes jambes cèdent sous mon poids, prier jusqu’à ce que mes pensées se noient, pleurer, me débattre, me détester, rien n’a changé.

Oui, je me dis qu’il n’y a pas beaucoup de différences entre nous. En vérité, on n’est pas vraiment différents des autres non plus. Mais toi, tu m’intrigues. Je vais te l’avouer, je ne sais pas pourquoi. Avant, je ne t’avais jamais remarqué, tu étais un visage sans nom parmi tant d’autres sur lequel mon regard glissait sans s’arrêter. Puis, un jour, je t’ai vu. Et depuis, je t’observe de loin, je te vois, j’essaie de te comprendre. Tu souris. Tu n’arrêtes pas de sourire, quel que soit le temps dehors, les devoirs que tu as à faire ou la situation dans laquelle tu es, tu souris. J’ai l’impression que tu es si proche et si loin en même temps, j’ai l’impression que j’aurais beau m’approcher de toi tu resteras insaisissable. Je souriais, avant. Et je t’en veux terriblement de continuer à le faire alors que je suis à peine capable d’esquisser une grimace. J’arrive à faire monter le haut de mes lèvres mais le sourire n’apparait plus, il s’est envolé d’un coup, sans vraiment que je m’en apercoive. Je t’envie terriblement pour les opportunités qui se présentent à toi et que je n’aurais jamais, je t’envie d’avoir le choix et de pouvoir tout reporter à demain. J’aimerais aussi avoir un demain, même un tout petit. Mais je suppose que certaines choses sont destinées à ne pas se produire.

Je me demande comment tu vois le monde, comment sont les choses à travers tes yeux. Mais toi, crois moi, tu n’aimerais pas regarder l’univers à ma façon. Tout est fade. Comment deux visions du monde peuvent-elles être aussi opposée alors que l’on se croise tous les jours ? C’est comme deux univers qui se frôlent sans cesse sans jamais se toucher, deux univers qui ne font que coexister dans le même espace. Dans de nombreuses années, quand je ne serais plus là, je me demande si tu souriras toujours. Je me demande si quelqu’un d’autre va un jour remarquer ton sourire, comme je l’ai remarqué, et je me demande si tu voudras de cette personne à tes côtés. Je ne vais pas te demander si tu veux de moi à tes côtés, ça n’aurait aucune sens. Nos deux mondes ne peuvent pas cohabiter ensemble.

Quand je te vois, je me questionne simplement, je me rends compte que je ne sais pas à quel moment j’ai arrêté d’être comme toi, à quel moment j’ai basculé dans ce trou noir. Chaque seconde est une torture, chaque souvenir est une souffrance, chaque espoir un enfer. Je suis très égoiste car je rêverais d’échanger ma place avec la mienne. Tu représentes tout ce que j’ai perdu..."


Et ça s'arrête là. Ce n'est pas la fin, je ne l'ai juste jamais terminé. Comme je viens de le relire, dites moi vos commentaires à chaud, ça m'intéresse!
JaneSerpentard

Profil sur Booknode

Messages : 917
Inscription : mar. 04 févr., 2020 9:35 am

Re: Texte que je viens de retrouver

Message par JaneSerpentard »

Whaou !!! Je viens de découvrir ton texte et j’adore, tout simplement ! L’écriture est fluide et jolie, les émotions sont présentes. J’adore ce texte, voilà tout. Je n’ai pas de mots, excuse-moi... En tout cas, j’ai perçu tout (ou presque) ce que tu voulais faire passer et ça m’a transpercé le cœur parce que cela m’est déjà arrivée... Je vois donc que ce texte est magnifique et tellement réel !
Je te remercie de l’avoir publié, cette lecture m’a fait du bien...
Bonne journée et à bientôt pour un autre texte (j’espère ;)) !
Jane <3
Hermione777776

Profil sur Booknode

Messages : 1731
Inscription : dim. 03 mars, 2019 12:23 pm

Re: Texte que je viens de retrouver

Message par Hermione777776 »

C'est magnifique ! :o :shock: :o BRAVO ! C'est trop beau, ça fait presque penser à un poème.
Quand à ta question franchement je ne sais pas, à toi de voir, moi j'aime bien comme ça car c'est un texte qui n'a pas forcément besoin de fin tellement il fait passer des sentiments mais si tu as de l'inspiration pour le finir vas-y je suis sûre que ça sera parfait ;)
NicGambarde

Profil sur Booknode

Messages : 19
Inscription : lun. 24 août, 2020 11:51 am

Re: Texte que je viens de retrouver

Message par NicGambarde »

Intrigant. Moi je veux connaitre la suite. Je veux savoir pourquoi ton temps est compté. Et ce que la réponse à la lettre va entrainer.
Looh_mb

Profil sur Booknode

Messages : 49
Inscription : dim. 12 janv., 2020 6:57 pm

Re: Texte que je viens de retrouver

Message par Looh_mb »

J'adore, très intrigant et très prenant ! Les émotions se ressentes vraiment.
Si tu hésites à poursuivre, je t'y encourage grandement, c'est avec plaisir que je poursuivrai la lecture !
Répondre

Revenir à « Autres textes en une partie »