Définissons ensemble les genres

Discutez ici de tout ce qui concerne la littérature et qui ne se classe dans aucune autre section !
Répondre
Wonderbooks

Profil sur Booknode

Messages : 2224
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : lun. 02 avr., 2018 4:59 pm
Localisation : Le pays des merveilles
Contact :

Re: Qu'est ce qu'est la Distopie ?

Message par Wonderbooks »

Bonjour, je m'incruste un peu car je ne suis pas membre de l'univers dystopie mais vu que j'avais la réponse à ta question... :oops:

La dystopie est un genre littéraire qui se déroule dans un futur proche ou éloigné où la société est entre guillemets invivable et pleine de défauts. Contrairement à l'utopie qui nous dépeint un monde merveilleux voire meilleur que le nôtre. Comme dystopies célèbres, tu as Hunger Games de Suzanne Collins, Divergent de Veronica Roth ou encore L'épreuve de James Dashner.
Voilà :D
Idole

Profil sur Booknode

Messages : 5
Inscription : mer. 02 mai, 2018 9:14 am

Re: Qu’est ce qu’est précisément la Dystopie ?

Message par Idole »

Une dystopie est une histoire qui décrit un futur plus ou moins proche. A l'inverse de l'utopie, l'univers decrit est souvent apocalyptique, et la race humaine rencontre les plus grands dangers. Elle doit se battre et reprendre a s'adapter pour survivre dans ce monde imparfait.
dadotiste

Profil sur Booknode

Messages : 4726
Inscription : sam. 20 août, 2011 2:11 am
Contact :

Re: Définissons ensemble les genres

Message par dadotiste »

La974GDCT a écrit :Salut a tous,

Je me tourne vers vous membres de l’univer De la dystopie car je ne sais pas du tout ce que c’est, quelqu’un pourrait il me d’écrire ce style de lecture ?

Merci d’avance pour les réponses :D
Bonjour, si vous recherchez un sujet auquel vous avez participé, merci de passer l'onglet forum de votre page personnelle. Cela évitera de faire des doublons ;)

Amicalement,
dadotiste
Esmeralda1265

Profil sur Booknode

Messages : 178
Inscription : lun. 25 mai, 2020 5:17 pm

Les différents genres littéraires

Message par Esmeralda1265 »

Bonjour ! :)

Merci beaucoup à celui qui a mis mon post dans ce sujet :? :)

Du coup j'aurais besoins de votre aide pour bien définir : New romance/ Young Adult ~ Chik-list
Je ne pense pas que vous les ayez déjà cités

Il y avait d'autre genres mais, vos messages m'ont beaucoup aidé merci beaucoup pour votre aide ;), honnêtement j'étais un peu perdue :lol:
Dernière modification par Esmeralda1265 le mar. 23 févr., 2021 6:18 pm, modifié 1 fois.
theyoubot

Profil sur Booknode

Messages : 365
Inscription : mar. 18 févr., 2020 11:42 pm
Contact :

Re: Les différents genres littéraires

Message par theyoubot »

Esmeralda1265 a écrit : mar. 23 févr., 2021 4:22 pmsi vous pouviez m'aider, les genres sont : Bit-lit ~ New romance/ Young Adult ~ steampunk ~ Chik-list
Lis ci-dessous. J'ai vérifié en diagonale. Tout ce que j'ai lu est à peu près correct. Donc ça t'aidera.

Index

PS : c'était dans le premier message
________________________________________________
Je recherche des romans avec ces 4 qualités / Ma présentation
Dernière modification par theyoubot le mar. 23 févr., 2021 6:25 pm, modifié 2 fois.
Esmeralda1265

Profil sur Booknode

Messages : 178
Inscription : lun. 25 mai, 2020 5:17 pm

Re: Les différents genres littéraires

Message par Esmeralda1265 »

theyoubot a écrit : mar. 23 févr., 2021 6:18 pm
Esmeralda1265 a écrit : mar. 23 févr., 2021 4:22 pmsi vous pouviez m'aider, les genres sont : Bit-lit ~ New romance/ Young Adult ~ steampunk ~ Chik-list
Lis ci-dessous. J'ai vérifié en diagonale. Tout ce que j'ai lu est à peu près correct. Donc ça t'aidera.

Index

PS : c'était dans le premier message
________________________________________________
Je recherche des romans avec ces 4 qualités / Ma présentation
Oui j'ai vu merci beaucoup ! J'étais en train de modifié mon message :)
Mais je n'ai par contre rien trouvé concernant la différance New romance/ Young Adult et le Chik-listt :?
theyoubot

Profil sur Booknode

Messages : 365
Inscription : mar. 18 févr., 2020 11:42 pm
Contact :

Re: Définissons ensemble les genres

Message par theyoubot »

Esmeralda1265 a écrit :New romance / Young Adult et le Chik-listt :?
Young Adult : Harry Potter, Twilight, Hunger Games (officiellement du moins, mais je ne trouve ça un peu trop sombre) Gossip Girl Nos étoiles contraires.
- des personnages principaux adolescents ou post ados
- le lectorat est plus jeune que les personnages principaux. Disons pré ados et ados, 10-17 ans*

New Romance : quelques scènes de lit, plus ou moins explicites. Un étron comme 50 nuances de Grey entre dans cette catégorie.

Chick Lit : Le diable s'habille en Prada, Accro du shopping, Bridget Jones, des intrigues amoureuses en ville, de nos jours.
- des personnes principaux adultes
- un lectorat féminin 13-20 ans
La Chick Lit n'est qu'un relooking sommaire de la recette à succès des Harlequin et de la série Sex in the City (qui était totalement chaste, titre trompeur), en divisant par deux l'âge des héroïnes et en leur collant des portables. Dans les vieux pots toussa toussa
L'auteur est souvent une autrice, ex journaliste. Les groupes multimédias possédant les maisons d'édition de ces romans possédaient peut être aussi les magazines où bossaient les journalistes futures romancières.


* ça ne veut pas dire que quelques titres particulièrement réussis ne puissent pas séduire d'autres tranches d'âge
________________________________________________
Je recherche des romans avec ces 4 qualités / Ma présentation
Esmeralda1265

Profil sur Booknode

Messages : 178
Inscription : lun. 25 mai, 2020 5:17 pm

Re: Définissons ensemble les genres

Message par Esmeralda1265 »

theyoubot a écrit : mar. 23 févr., 2021 6:49 pm
Esmeralda1265 a écrit :New romance / Young Adult et le Chik-listt :?
Young Adult : Harry Potter, Twilight, Hunger Games (officiellement du moins, mais je ne trouve ça un peu trop sombre) Gossip Girl Nos étoiles contraires.
- des personnages principaux adolescents ou post ados
- le lectorat est plus jeune que les personnages principaux. Disons pré ados et ados, 10-17 ans*

New Romance : quelques scènes de lit, plus ou moins explicites. Un étron comme 50 nuances de Grey entre dans cette catégorie.

Chick Lit : Le diable s'habille en Prada, Accro du shopping, Bridget Jones, des intrigues amoureuses en ville, de nos jours.
- des personnes principaux adultes
- un lectorat féminin 13-20 ans
La Chick Lit n'est qu'un relooking sommaire de la recette à succès des Harlequin et de la série Sex in the City (qui était totalement chaste, titre trompeur), en divisant par deux l'âge des héroïnes et en leur collant des portables. Dans les vieux pots toussa toussa
L'auteur est souvent une autrice, ex journaliste. Les groupes multimédias possédant les maisons d'édition de ces romans possédaient peut être aussi les magazines où bossaient les journalistes futures romancières.


* ça ne veut pas dire que quelques titres particulièrement réussis ne puissent pas séduire d'autres tranches d'âge
________________________________________________
Je recherche des romans avec ces 4 qualités / Ma présentation
Merci beaucoup :mrgreen:
theyoubot

Profil sur Booknode

Messages : 365
Inscription : mar. 18 févr., 2020 11:42 pm
Contact :

Re: Définissons ensemble les genres

Message par theyoubot »

Nadia974 a écrit :Merci (d'avance) pour vos réponses
Lire aussi sur le forum

> Quelle définition pour la science-fiction

> Définition de la littérature Jeunesse

> Fantastique / Fantasy


Cyberpunk

Le cas du cyberpunk m'a appris beaucoup de choses. Il questionne ce que nous appelons un genre. Par quel concours de circonstances une poignée de romans de la fin des années 80 ont-ils été baptisés un genre ? Au départ, Neuromancien, Lumière virtuelle, le Samouraï virtuel, Mona Lisa s'éclate et quatre ou cinq autres romans ..
Ressorts narratifs :
- des univers virtuels très immersifs (cyber) devenus des hobbies courants dans un futur proche,
- dans des sociétés dystopiques. D'où punk : il y a 40 ans, c'était l'apogée de cette panoplie vestimentaire du jeune rebelle qui voulait se la jouer anti-social.
Le mix a produit une poignée de romans remarquables avant de se tarir. Si le cyberpunk a été un genre, alors ça a été un genre mort-né.

Mais c'est là que l'histoire commence vraiment. Rebondissement, le marketing multimédia s'empare du terme dans les années 90. Le mot cyberpunk est alors instrumentalisé pour faire paraître plus profondes et vendre des oeuvres diverses en dehors de la littérature. Des BD, des jeux, des films médiocres. C'est ça qui est bien avec un genre qui n'est pas défini. Du moment qu'il y a une prise neurale ou un quartier mal famé, c'est du cyberpunk, pas vrai ? Les publicistes s'en sont donnés à coeur joie pendant quelques années et le terme est passé dans la culture ambiante. Il faut croire que ça marchait. Ça tendrait à confirmer que les gens les plus sensibles aux étiquettes de genre sont ceux qui n'en lisent pas. Ça tombe bien parce qu'ils sont très nombreux. Quoiqu'il en soit, à défaut d'être un genre, le terme cyberpunk aura fait une belle carrière dans la comm.

Questions

- À partir de quel niveau de production littéraire peut on parler de genre littéraire ?
- Faut il que le genre existe un nombre minimal d'années ?
- Doit-il englober un nombre minimal d'oeuvres ? D'auteurs ?
- Quel degré minimum de cohérence thématique et de spécificité thématique doit-il présenter ?
En ce qui me concerne, j'ai toujours considéré qu'une étiquette de genre était inutile, sauf pour donner une vague idée du bouquin dans une conversation écourtée. Mais l'étiquette cyberpunk est probablement l'étiquette la plus vide de sens et la plus inutile que je connaisse.
Des dizaines d'auteurs ont écrit un roman où on retrouve un (et un seul seul) des ingrédients du cyberpunk. Ça ne veut pas dire pour autant que le genre cyberpunk existe. De même, des milliers de romanciers ont écrit sur la thématique de la vie déshumanisante en entreprise - aliénation + formatage + cruauté - et ça n'en fait pas un genre pour autant.
Pour moi, un genre est un carrefour thématique prolifique. Si Heroic Fantasy, Policier, Dystopie ou Romance sont des étiquettes légitimes en dépit du flou à leurs frontières, c'est parce que leurs codes narratifs sont
- spécifiques
- nombreux
- présents ensemble dans des quantités d'oeuvres.

Et la poignée de véritables romans cyberpunk ? Oui, ils ont des codes narratifs spécifiques. Mais créer un micro concept de genre sur si peu de titres, c'est pas du suréquipement conceptuel ? Des sites compilent le terme cyberpunk et d'autres étiquettes douteuses du même tonneau. Ils contribuent à les répandre. Booknode accepte sans filtre les étiquettes des membres avec 278 titres cyberpunk, dont 260 n'ont aucun rapport ni de près ni de loin avec le cyberpunk. En gros, s'il y a un androïde, c'est du cyberpunk. Si c'est du futur proche, c'est du cyberpunk.
L'article de Wikipedia, fait encore pire et classe en cyberpunk Robocop, Le cinquième Élément, Chappie, Max Headrom, Minority Report, Carbone Modifié, mais aussi Greg Bear (à cause de 'la musique du sang' qui n'a pourtant rien à voir avec le cyberpunk mais qui est souvent rattaché au genre), Brian Aldiss, Ballard, Brunner, Norman Spinrad .. Partout sur le net, chacun y va de sa liste et aucun n'a une définition du genre. Mission impossible de toutes façons vu la variété des oeuvres que tout le monde attribue à ce supposé genre indéfiniment élastique. Ce type de situation est inévitable quand les gens discutent d'une chose sans qu'aucun des intervenants n'en ait une définition. Comme les discussions sur l'intelligence ou sur les preuves de l'existence de Dieu (débats athées vs croyants). Le désir de s'exprimer court-circuite l'étape de la définition.

Je pense que c'est comme ça qu'un terme meurt et disparaît. Dépouillé de son sens, employé à tort et à travers, entraînant tellement de malentendus et de difficultés de communication qu'il finit par décourager son emploi. Ce qui justifie l'existence d'un mot, c'est son aptitude à véhiculer de façon compacte un sens qui est le même pour tout le monde. Dans ce cas, c'est un raccourci pratique, une aide précieuse à l'échange d'idées. Au contraire, quand tout le monde lui donne un sens différent, il devient une perte de temps.



Anticipation

Pendant un temps, le terme anticipation a lui aussi été une source de malentendus et de déceptions pour beaucoup de gens en quête de recommandations littéraires. Même mécanisme : un terme employé pour dire des choses différentes, avant que cette utilisation élastique ne le vide de tout sens.

- Anticipation a parfois désigné des romans de nature prospective. Un coup d'oeil sur un futur proche, à quoi notre société pourrait ressembler demain. La hard science est un genre qui se livre à cet exercice de prospective en se basant sur des percées technologiques. C'est pourquoi des romans de hard science sont parfois qualifiés de romans d'anticipation. En particulier, des romans de hard science écrits avant que le terme hard-science n'existe (par exemple Jules Verne)

- Wikipédia donne une définition incohérente de l'anticipation. Les contributeurs de la page commencent par dire que les récits d'anticipation se déroulent dans le futur et sans avancée technologique majeure. Mais la moitié des exemples qu'ils donnent enfreignent cette définition (Terminator, 2001, Alien, Avatar, A.I., Time Out, Total Recall)

- Une autre page wikipedia définit l'anticipation comme la SF écrite avant l'apparition du terme "Science-fiction" (1930). Cette définition non thématique revient à affirmer : "l'anticipation, c'est de la SF sous un autre nom". De plus, leurs exemples enfreignent la date limite (1930).

- Le Larousse définit un roman d'anticipation comme un roman se déroulant dans le futur. Définition sans intérêt car elle engloberait la majeure partie de la SF.

L'expression "roman d'anticipation" est tombée en désuétude et les gens qui l'emploient encore le font de façon imprévisible. Il vaut mieux s'assurer de ce qu'ils entendent par là avant de leur répondre.

Dans un monde idéal, on se contenterait d'étiquettes réellement utiles pour parler de nos lectures. Pour cela, une étiquette de genre doit recouvrir une combinaison unique et parfaitement reconnaissable de plusieurs codes narratifs (tropes), combinaison qu'on retrouve dans un grand nombre de romans. Par exemple, le terme bit lit a été inventé par l'éditeur français Bragelonne . Juste pour booster commercialement des récits basiques de nanas couchant avec/chassant des vampires-loups garous-nécromanciens-sorcières & co. Faire du neuf avec du vieux. Juste un trompe-couillon marketing qui a bien marché (du moins je l'espère pour Bragelonne) sur sa cible d'adolescentes dans les années 2000.
Les pays anglo-saxons n'ont pas de terme pour différencier le Fantastique de la Fantasy. Ils parviennent à parler de leurs lectures aussi bien que nous. Allons y mollo avec les étiquettes de sous-genres.


Tout ceci ne reflète que mon opinion et n'engage que moi. Je peux parfaitement me tromper.
________________________________________________
Je recherche des romans avec ces 4 qualités / Ma présentation
Répondre

Revenir à « Discussions Littéraires »