Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Dans ce forum retrouvez tous les concours organisés sur Booknode.com.
Ecriture et imagination sont à l'honneur ici.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Bonjour tout le monde !

Nous voilà repartis pour le thème d'écriture du mois de juillet : Mer

Les petites consignes habituelles :

♦ Tous les types de textes sont acceptés (fiction, histoire vraie, nouvelle, essai, en vers, en prose) du moment qu'ils collent au thème !
♦ Il n'y a pas de limites minimum de caractères. En terme de taille, le format d'une nouvelle de 15 000 signes (environ 7 pages) est le maximum qui sera accepté.
♦ Faites attention à votre expression et à votre orthographe, il est toujours plus agréable de lire des textes écrits dans un français correct ;)
♦ Les textes écrits avant le concours ne seront pas acceptés. Vos textes doivent avoir été écrits spécifiquement dans le cadre du concours.
♦ Attention : Seuls les membres de Booknode dont le profit sera un minimum complété (quelques livres en biblio et infos sur le profil) pourront participer, peu importe votre date d'inscription. Vous pouvez très bien vous être inscrits la veille, il n'y a aucun soucis, tant qu'il est clair que vous ne vous êtes pas inscrits sur le site juste pour participer et ne jamais y revenir ;)

Nous avons eus de nombreuses participations le mois dernier, c'est super ! Nous espérons que ça sera à nouveau le cas !

À bientôt tout le monde et à vos plumes !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Bien!
Alors on embarque sur les flots.
Soyez aussi nombreux qu'en juin.
On est en vacances et, avec les loisirs divers, quoi de plus serein que lire et écrire??
À bientôt.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Je suis complètement d'accord !
À bientôt !
Lecteur_a_vie

Profil sur Booknode

Messages : 3
Inscription : dim. 11 avr., 2021 11:14 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Lecteur_a_vie »

---- MER ----


Je vais me lancer aujourd’hui dans un style d’écriture qui m’est inconnu. Pendant des années j’ai passé des mois à inventer des histoires pour me faire rêver, en imaginant des créatures hors du commun ou encore des animaux vivants d’extraordinaires aventures. Toute ma vie a été rythmée par les histoires que je m’inventais ou les livres dans lesquels je me plongeais avec avidité du matin au soir.
Mais en ce début de mois de juillet, rien ne me vient à l’esprit pour ce thème si particulier. Alors je me contenterais d’écrire les moments de bonheur qui me viennent à l’esprit lorsque j’imagine la mer. Des souvenirs heureux comme des espoirs futurs, c’est tout ce que j’ai à raconter pour ce début de vacances.

Je n’habite pas près de la mer et j’ai donc rarement l’occasion d’y aller ce qui ne m’a jamais vraiment dérangé. Je n’ai jamais vraiment aimé me baigner. Les seules fois où ma famille et moi allons à la mer, c’est quand nous rendons visite à ma tante et mes cousins qui habitent près de la plage.
Le premier souvenir que j’ai de la mer est celui d’une journée complète en famille avec une mer quelque peu agitée. Ma tante avait prévu des combinaisons pour mon frère, moi et mes cousins pour que nous puissions rester plus longtemps dans l’eau sans avoir froid. Je me souviens juste que mon cousin et moi avions passé l’après midi dans l’eau, le plus loin possible du bord sans perdre pieds. On s’amusait à sauter dans les vagues ou au contraire à s’accroupir sous l’eau lorsqu’elles passaient. Je suis plus jeune que mon cousin alors il m’apprenait comment bien me placer pour que la vague ne m’emporte pas, ou à quel moment sauter, dos à la vague, pour être emporté le plus possible vers le bord sans nager. J’avais adoré cette journée et ce moment de complicité avec mon cousin.
Maintenant nous avons tous grandit et il est parti de chez lui pour commencer ses études, tout comme sa sœur, nous ne les voyons donc plus beaucoup avec mon frère. Il y a quelques mois nous nous sommes tous retrouvés pour la fête des mères et nous sommes allés à la plage, comme d’habitude. J’ai passé mon temps accroupi dans le sable humide à essayer de construire un barrage en sable. J’avais les jambes, le ventre et les bras couverts de sable détrempé ainsi qu’un sourire jusqu’aux oreilles. L’eau était trop froide pour se baigner ce jour là et j’avais trouvé une bonne alternative qui m’avait bien occupé ! Un souvenir simple certes, mais c’est ce genre de petits moments de bonheur que nous gardons en mémoire toute notre vie.
La mer est aussi pour moi un endroit de rêve. Je monte à cheval depuis maintenant 8 ans et j’ai toujours rêvé d’avoir mon propre cheval. Je me suis toujours dit que lorsque ça sera le cas, je l’emmènerais souvent à la mer et qu’un jour nous partirions au galop sur la plage. Ce rêve à continuer d’évoluer avec le temps, particulièrement cette année où j’ai rencontré une fille merveilleuse, et qui en quelques temps est devenue ma meilleure amie. Elle m’a appris lors d’une discussion qu’elle avait toujours voulue monter à cheval mais que ses parents ne voulaient pas avoir à l’y emmener et que à l’époque il n’avait pas les moyens pour lui payer des cours. Je lui ai promis que lorsque nous aurions finis nos études et que je m’achèterais un cheval, je lui en prendrais un aussi et je lui apprendrais à monter. Depuis, chaque fois que je monte à cheval, je nous imagine galopant ensemble sur nos chevaux, sans selles, sans rien. Rien que nous et eux, dans un moment de liberté totale, avec le bruit des sabots qui frappent l’eau et les cris de mouettes s’envolant à notre passage.
Je ne cesse de me dire que ce jour finira par arriver. Certainement pas comme je me l’imagine mais il arrivera, c’est certain. Alors quand je vais à la mer, je ferme les yeux quelques instants et j’attends ce moment en écoutant le bruit des vagues.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Lecteur_a_vie, ton texte est magnifique !
Il est simple. Tu n'invente rien, tu évoques des souvenirs et des rêves, des moments de bonheur passés, présents et futurs. Tu utilise le thème d'une façon profondément personnelle, belle et sincère, c'est vraiment super !
(Et puis je suis moi-même passionnée de chevaux, donc j'avoue que ça m'a touchée !)

J'ai beaucoup aimé, merci pour ta participation !
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 37
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Vanget »

Méditerranée, où le roi d'Ithaque Ulysse,
Accomplira son périlleux et fabuleux voyage,
sous le courroux vengeur de Poséidon.

Méditerranée, l'empire d'Auguste à Marc Aurelle,
Sur tes rives tant de pays, de langues parlées,
Et sans querelles, deux cents ans de paix romaine !

Méditerranée, aux reflets changeants,
Charles Trenet, te voyait danser infatigable,
Et insaisissable bergère d'azur.

Méditerranée, aux accents d'Alexandrie,
Claude François jouait avec les papillons
De sa jeunesse, près du Nil son seul ami.

Méditerranée, aux trois continents,
Des siècles d'histoire, des murs qui emprisonnent,
Et toujours un bel été, chantait Georges Moustaki.

Méditerranée, à la fois mer et mère,
Nous, tes enfants d'hier et de demain,
Nous lancerons tous nos rêves,

Dans tes franges étoilées d'écumes,
Aux refrains éternels qui résonnent
De tous les échos de nos vies éphémères.

Gérard taverne (Vanget) 05/07/2022
Dernière modification par Vanget le jeu. 07 juil., 2022 8:54 am, modifié 2 fois.
FelRose

Profil sur Booknode

Messages : 157
Inscription : ven. 01 mai, 2020 10:20 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par FelRose »

..................................................................................
..................................................................................
Moire immense et plate, la mer emplit l'Espace de sa matière aqueuse, si coupante et insondable. La masse sombre flotte, libre de tout rivage et tout horizon, dans les nébuleuses nacrées, souffre et carmin. À perte de vue une psyché étale digne d'un Narcisse, que seules viennent transpercer des lances de lumière, comètes brûlantes à l'éclat mortel ; et qui se fracassent sur la surface, absorbées par ce fluide glacial.

La mer emprisonne de sa lactescence huileuse nombre de secrets inavouables, que même les plus anciennes étoiles ne se rappellent plus. Des contrées tantôt rocheuses, hiératiques et désertiques ; tantôt sableuses, étendues volatiles sous l’emprise des remous. De grouillantes créatures, sauvages et assassines, sublimes et monstrueuses qui s'entre-dévorent en toute quiétude — loi d'une jungle mystique, impitoyable envers la moindre faiblesse. Des rêves d'espoirs noyés, perdus par les marins dont les dépouilles laminées habitent les épaves gorgées de souvenirs.

Poussif mais volontaire, déterminé à dompter ce monstre liquide qui le dévore et menace de l'entraîner par le fond, un vaisseau s'avance avec difficulté. Il crève la surface inaltérable de son bois noir et vogue ainsi depuis un temps infini dans les brumes de ces contrées sans Nord ni Sud, sans haut ni bas, égaré aux premières heures de sa traversé. L'iode attaque ses voiles réduites à peau de chagrin. Loques trempées et inutiles, rendues grises par la moisissure, elles pendent du haut des cordages, tels d'immenses rats morts gonflés par la pourriture. Les marins, spectres évanescents, s'activent avec la lenteur de ceux qui n'ont plus rien à perdre. Plus rien à se souvenir. Cela fait longtemps que leur esprit osseux et tourmentés oublia leur but et leur identité.

Pour l'heur, ils se débattent avec leur bâtiment putrescent, attaqué par la mer qui grignote la coque plus sûrement que des termites un meuble de bois précieux. Le fluide corrosif perfore et déguste ce mets délectable. Il savoure ce bois gonflé d'eau, aux parfums d'algue et de sel, et au goût de peur. Il lape la sueur glacé des planches transpirantes aux essences boisées. Le vaisseau, du fin fond de sa carcasse faillible, sait la tragédie inévitable. Il s'enfonce de plus en plus, immergé maintenant à la moitié de la coque, le corps lourd des innombrables âmes qu'il transporte, incapables de prendre la pleine mesure de leur situation.

A mesure que les jours et les nuits se succèdent, les dents de la mer se font de plus en plus aiguisées. Ses griffes d'os crayeux raclent insidieusement la carcasse durement éprouvée du serviteur fatigué. Mais le navire tient bon. Et par un matin pâle et maladif, sa patience n'est plus. Une tempête que couvre une canopée grondante de nuages acides finit de causer la perte de cette équipée.

Des remous aiguisées se forment avec lenteur sur le miroir glacé. Des lames de fond déchirent ce qu'il reste de la voilure. Des arrêtes de sel, dont la hauteur rivalise avec les colonnes tremblantes du bâtiment émergent de la surface iridescente. S'entrechoquent en un son cristallin qui se déverse douloureusement dans l'esprit et le cœur des hommes. Perforent de leurs pointes acérées le squelette gémissant, et en brisent les os comme un poing broierait une brindille chétive.
Assailli de toute part, le vaisseau signe sa reddition. Le gaillard avant pique du nez, et abandonne toute résistance. Antigone brisée, il s'enfonce lentement dans les entrailles liquides de la caverne buccale. Si le navire pouvait pleurer, il sourdrait d'entre ses planches des larmes de sève.

La surface démontée retrouve son calme plat. Le navire avalé, la mer s'apprête à chasser de nouveau.

..........................................................................................................................................................................................................

Je suis consciente que mon texte n'est pas très joyeux :D C'est la première fois que je me lance, j'espère que vous serez indulgents. En tout cas j'ai pris grand plaisir à écrire sur ce thème.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Vanget, encore un magnifique poème, merci.

J'ai beaucoup aimé les nombreuses références culturelles (Ulysse, Claude François, ...), historiques, et de belles figures de style pour décrire la Méditerranée.

C'est réfléchit, il y a du rythme, franchement, bravo, c'est génial !

FelRose, je lis ton texte juste après !
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

FelRose, alors, ton texte est un peu triste, c'est vrai, mais néanmoins très réaliste : la mer peut de transformer en un vrai danger. D'ailleurs, la métaphore filée de la mer étant un prédateur est très judicieuse. Tu aurais même pu rajouter une ou deux petites métaphores au milieu.
Sinon, les nombreuses comparaisons donnent un sentiment de tragédie, qui correspond au texte, et est renforcé par la référence à Antigone.
Fais juste attention, quand tu en emploi certaines, comme "les nébuleuses nacrées", que ça ne gêne pas la compréhension du texte.

Mais sinon, j'ai vraiment beaucoup apprécié ton texte, pour toutes les raisons que j'ai cité, il est structuré, il y a un certain rythme. C'est bien !

Merci beaucoup pour ta participation !
Micum

Profil sur Booknode

Messages : 163
Inscription : lun. 05 août, 2019 7:19 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Micum »

Bonjour tout le monde !
Question avant de poster mon texte : je comptais proposer une sorte de poème que j'avais écrit pour mon roman, ai-je le droit de le poster ou dois-je (devrais-je) en écrire un autre ?
Merci !
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Coucou Micum!

Je suis sûre que ton poème est magnifique, et n'hésite pas à nous le faire lire après si tu en as envie, je serai ravie de le lire !

Mais pour le thème d'écriture, il est précisé que le texte doit être écrit pour cette occasion-là!

Hâte de lire ta participation. Très bonne soirée à toi !
Merci à toi !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Oh là là!!
Je n'ai pas encore commencé.
Mais moi aussi je ne suis pas partante pour inventer créatures et situations qui nous emportent loin, j'ai juste envie d'évoquer la mer, la mienne, la méditerrannée, celle de mes avants, celle de mon présent et celle que j'aimerais garder comme un après.
À bientôt.
Dernière modification par Larme_Fatale le ven. 08 juil., 2022 3:02 pm, modifié 1 fois.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Larme_Fatale, fais comme tu le sens !
Au contraire, un récit personnel sera sincère et agréable à lire !
J'ai hâte de lire ta participation !
Nyselia

Profil sur Booknode

Messages : 1811
Inscription : jeu. 11 juil., 2013 10:01 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Nyselia »

Hello à tous!

Je retrouve avec plaisir ce challenge d'écriture, très sympa que j'aime beaucoup, après m'être absentée un certain temps de Booknode que j'avais laissé de côté. Je m'y remets doucement, je vais aussi me remettre à jour, pour le profil, mais aussi certains challenges. Et voir qu'il y a encore ces thèmes d'écriture me motive à écrire! Qui sait, ça me redonnera peut-être la motivation de reprendre l'écriture de mon roman, de faire cet exercice ! :D Surtout que ce thème m'inspire, car il me rappelle de chouettes souvenirs... Et je pense que je vais écrire l'un de ces souvenirs. Suivi de nostalgie avec les souvenirs que m'évoquent la mer.

La mer


Une journée mémorable avec une amie (Appelée MB pour l'occasion.)
C'était un jour clair, mais avec quand même quelques nuages.
On voulait toutes deux aller à la plage, mon amie et moi, malgré qu'il ne fasse pas aussi beau que les jours précédents. On se prépare, puis on part à pieds de l'appartement, n'étant pas très loin de la plage. L'appartement avait un balcon, et depuis le balcon qui donnait sur la rue, on pouvait voir la mer au bout. MB et moi y allons, nos serviettes sur nos épaules, puis nous nous installons tranquillement. On se prélasse un peu, puis nous filons dans l'eau. Quelle joie de se baigner ! MB ayant peu d'occasion d'aller à la mer, elle en profite et moi aussi. Nous nous amusons ainsi quelques temps dans l'eau, et à certains moments, je me laisse entrainer par les vagues et laisse l'eau passer au dessus de la tête. Mais alors qu'on en profite ainsi, on fait moins attention au temps. C'est ainsi que je suis surprise après avoir ressorti la tête hors de l'eau de sentir des gouttes sur mon visage ! Criant à MB qu'il pleuvait, je me rue sur la plage et ma serviette, pour vite me vêtir, mais MB me devance et le temps de sortir mon short, elle est déjà habillée. Finalement, je garde mes vêtements dans mes bras et tenant ma serviette autour de moi, nous rentrons ainsi à l'appart en courant, car la pluie commence à tomber plus drue. Moi, clopin clopant avec mes slachs à moitié en bikini avec mon essuie autour de moi et elle habillée. Arrivées à l'appart, on se sèche et on termine de s'habiller correctement avant d'éclater de rire toutes les deux !

C'est un moment mémorable qui est gravé dans le marbre pour moi, tellement j'en garde un souvenir comique ! Un très chouette souvenir partagé avec elle il y a pas mal d'années à présent (de 2008 je dirais), mais je m'en souviens comme si c'était arrivé hier. :P

Souvenirs, nostalgie...
La mer, l'odeur d'iode, le cri des mouettes
L'odeur des crustacés sortant des restaurants qui font face à la mer
La découverte de mon goût de glace préféré, la passion !
Les glaces léchées lors de promenades sur le quai
Les promenades en vélo avec la famille le long de la côte
Le vent qui souffle et qui envoie les grains de sable auxquels on doit se protéger avec la main devant les yeux
Les promenades sur la plage avec les bottes lorsque qu'il fait plus gris
Les courses de cuixtax sur la digue avec mes frères et soeurs quand on était petits
Les grands trous creusés dans la plage par mes grands frères dans lesquels on sautait
Les blagues de trous très profonds cachés par une serviette
Les batailles qu'ils faisaient avec les petits soldats qu'ils avaient à l'époque dans le sable
Les coquillages, les couteaux que l'on ramassait pour les collectionner...
Ou pour acheter des fleurs en papiers grâce à notre monnaie de couteaux :D
Les phrases criées sur la plage : "Boules de Beerliiiiin !"
Les cerfs-volants guidés par mes frères et soeurs, puis moi essayant aussi de le gérer
Notre ancienne chienne, un labrador beige (Yellow), jouant dans l'eau, ou avec le sable
Les photos prises dans les dunes où Yellow se cache
L'hiver avec la neige sur la plage et Yellow qui s'y couche
Les feux d'artifice au soir, émerveillant encore (et toujours) mes yeux d'enfants, avec les magnifiques musiques qui les accompagnent

Que de beaux souvenirs, en somme ! ;)
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Nyselia, un plaisir de lire ta participation !

Un texte très beau, doux et sincère ! J'ai beaucoup aimé !

Merci à toi !
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Et je te souhaite beaucoup de plaisir pour ce que tu continueras d'écrire !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Merci Florale pour tes encouragements. Je m'y suis mise..
À bientôt
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Nyséia, un plaisir de lire ces magnifiques souvenirs.
On y est en lisant
Roxane10th

Profil sur Booknode

Messages : 38
Inscription : lun. 04 févr., 2019 7:10 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Roxane10th »

Hey tout le monde !! Navrée je ne passe que trop peu sur le forum en ce moment ! Pas mal de chose à gérer de mon côté !
En tout cas merci beaucoup Florale pour ton investissement ! En plus je vois que les thèmes que tu proposes on l'air de plaire au plus grand monde ;)

J'avoue que celui-ci m'inspire beaucoup ! J'ai une idée en tête, si je parviens à la developper, je posterais également mon histoire ;)
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Avec Florale, qui a ensuite pris en charge le concours, on a réussi à relancer l'activité. Les écrivains sont de plus en plus nombreux.
Continuez car on "se régale" à écrire et à vous lire.
Pourquoi ne pas lancer l'écriture collective d'un roman à nous tous?
Ensemble, on sort un best seller, c'est sûr, et on propulse Booknode au premier plan. Ça serait super.
À bientôt.
Pas fini d'écrire mais je poste bientôt.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Salut à tous !

Je suis vraiment contente de voir que les thèmes proposés, certains par moi, certains par d'autres, vous plaisent !
Écrire ensemble, nous encourager les uns les autres, je trouve ça vraiment enrichissant pour nous tous !

Roxane10th, contente de te voir !

À bientôt tout le monde !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

À bientôt!!
Tomiranger

Profil sur Booknode

Messages : 4
Inscription : sam. 02 nov., 2019 12:03 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Tomiranger »

Bonjour, ça faisait quelques mois que j'hésitais à participer et le thème Mer m'a fait penser à un souvenir de vacances à la mer... Depuis peu j'écris des souvenirs donc c'est dans la continuité que je me suis lancé. Le texte ne mentionne pas la mer (du tout !) mais grâce à la mer le souvenir m'est revenu et l'inspiration m'est venue. Bonne lecture !

A Roses, dans un appartement du côté de Santa Margarita la famille terminait son diner sur le balcon lorsque Quentin proposa à Paul, son ami de 3ème, d’aller se baigner dans la piscine de l’autre côté de la rue en contrebas.
- C’est exactement ce que je t’ai proposé il y a une demi-heure, se moqua Paul.
- On y va alors ?
Paul accepta d’un hochement de tête. Et les deux amis se mirent en maillot de bain. Une fois prêts, ils sortirent de l’appartement et se retrouvèrent de l’autre côté de la rue face à un muret surplombé par un grillage qui protégeait la piscine, fermée à cette heure-là. Il était tard, la nuit était déjà tombée même si l’on était en plein été. Du balcon de l’appartement les membres de la famille suivaient, amusés, impressionnés ou inquiets, les exploits des deux adolescents. Le bassin, lui, était juste en face du balcon. Sur la droite, s’élevait l’hôtel propriétaire du lieu qui comportait la seule entrée pour se rendre à la piscine. Le muret grillagé encerclait la piscine sur les autres faces et c’était ce chemin que les deux garçons comptaient emprunter en toute illégalité. Vêtus de leur maillot de bain et claquettes aux pieds, ils l’escaladèrent chacun leur tour avant d’atterrir côté bassin. Paul et Quentin laissèrent leurs claquettes aux pieds des transats puis plongèrent dans l’eau assombrie par la nuit. Le bleu foncé de l’eau rendait l’observation difficile depuis le balcon. On distinguait à peine les corps se déplacer délicatement sous la surface. Profitant de cette sortie prohibée, Quentin puis Paul sortaient de l’eau, pour y replonger quelques secondes plus tard produisant les seuls sons audibles à cette heure-ci. Puis après quelques nages et sauts dans une eau sûrement rafraichie par la tombée de la nuit, ils grimpèrent de nouveau le grillage pour sauter de l’autre côté. Ils mettaient ainsi fin au risque de se faire repérer par un employé de l’hôtel et pouvaient remonter les marches vers la sécurité de l’appartement. Une fois de retour à l’étage, ils se séchèrent dans leurs serviettes respectives. Depuis le balcon, ils portaient leur regard sur l’endroit où ils se tenaient quelques secondes plus tôt car du bruit s’y faisait entendre. Et malgré l’obscurité, on distinguait des silhouettes en mouvement à droite du lieu du méfait, depuis l’hôtel. Du balcon, tout le monde comprit ce qui se passait et plus personne ne ratait une miette de ce qui se passait sous ses yeux. Quelqu’un, dérangé par les bruits de plongeons avait prévenu un employé de l’hôtel qui se dirigeait directement vers la piscine. Il ouvrit la porte et pénétra dans l’enceinte. Puis d’un air peu confiant il s’avança vers le centre du carré grillagé le long du bassin tout en jetant des regards de tous les côtés. L’homme dû s’apercevoir que le sol était mouillé mais comprit très vite que les mystérieux visiteurs s’en étaient allés. En effet, ils avaient les yeux fixés sur le spectacle que leur offrait le pauvre employé. Les deux visages affichaient de la fierté et du soulagement pendant que l’homme repartait bredouille en fermant derrière lui.
Moi, j’avais tout suivi, du début à la fin, avec un sentiment d’admiration envers mon cousin.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Bonjour Tomiranger!

Un texte très joli sur un souvenir doux et agréable à suivre.
Le fait de révéler à la fin que tu étais spectateur de la scène est très bien tourné !

Merci à toi !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Tomiranger.
Très joli texte.
Sensations délicates et coquines d'une soirée d'été comme nous sommes nombreux à en avoir vécu.
Merci pour ce si joli souvenir.
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Coucou!
Je vous offre mes souvenirs précieux de moments merveilleux de ma vie de fillette, comme je les ai vécus en été sur la Côte d'Azur.
Bonne lecture.

La plage

Le sable, à cette heure, est déjà très chaud sur la plage étroite. L’endroit n’est pas encore bondé de monde.
Anne et Marie lèvent les yeux vers le drapeau. Il est vert et flotte à peine, annonçant que la baignade est permise. Comme "chaque jour vert", les inséparables cousines vont profiter d’une matinée dans l’eau, hors de l’eau, hors du temps. Elles ont häte..

Anne et Marie retirent leurs tongs et marchent sur ce sol mouvant de sable presque brûlant, pour atteindre l’emplacement de chaque jour. Les restes plats d’algues sèches et brunes se logent entre leurs doigts de pieds poussiéreux. Marie n’aime pas sentir ces débris de végétaux marins venir se coller à ses pieds.
Là bas, en bout de plage, à côté du bateau retourné, à l’avant si pointu, se trouve son petit coin à elle, mi-ombre mi soleil. Pour bronzer et sécher sous la lumière blonde du ciel, après ses longues baignades. Ou pour jouer à l’ombre, avec sa cousine Anne, à se cacher derrière le bateau de bois blanc et bleu. Dans ce cache cache endiablé, elles se cherchent et prennent un plaisir malin à se déloger de chaque petit espace trouvé dans un recoin du vieux rafiot.
Là bas, tout près de l’entrée dans l’eau, Anne et Marie vont construire un immense château de sable humide, inimitable par les autres copains de la plage. Leur château sera la plus belle construction de toutes.
Un peu plus loin, elles iront ramasser, dans de tout petits trous d’eau entre les rochers rugueux, des coquillages, de tout petits crabes remuants, des pierres aux formes et aux couleurs de pierres précieuses. Elles rapporteront fièrement cette pèche miraculeuse à leurs parents.
Les fillettes trépignent déjà à l’idée de passer une journée de rêve.

Les voilà enfin arrivées, impatientes.
À tel point que, si leurs parents ne les raisonnaient pas, elles partiraient se jeter dans l’eau sans même passer leur maillot de bain. Comme ça tout habillées !!
Elles nettoient leurs pieds des algues collées puis cherchent leurs grandes serviettes en éponge douce dans leurs sacs de plage.
Elles s’appliquent à les déposer au sol. Selon leurs choix du jour, les serviettes sont tantôt d’un bleu profond, tantôt ornées d’éclatants motifs dans les nuances orangées.
Les rires fusent car elles ont beau tenir bon aux quatre coins, lorsqu’elles posent les grands rectangles d’éponge sur le sable chaud, la brise les soulève et gonfle les tissus, comme les voiles d’un bateau traçant sur les flots. Et chaque fois le petit vent les déplace.
C'est juste exaspérant.
Après quelques essais infructueux et agaçants, dans des fous rires incontrôlables, les deux fillettes lâchent lourdement de gros galets aux quatre coins de leurs serviettes pour que ça ne bouge plus.. Elles sont satisfaites, elles ont gagné la bataille. Debout, les mains sur les hanches, elles contemplent d'un air triomphant le résultat de leur victoire contre le petit vent.

Leurs corps glissent en hâte hors de leurs robes de plage et elles se cachent derrière les serviettes tenues par les parents pour vite enfiler leurs maillots aux couleurs vives et aux froufrous de petites sirènes des mers.
À cet âge, la pudeur n’est pas leur choix, elle est un principe qui s’impose à elles.
Marie baisse les yeux et observe, comme chaque jour, son ventre bien trop rebondi et bien trop gros, ses petits bourrelets d’enfant trop dodue. Elle est la petite boulotte. Anne, elle, est élancée et mince.
Mais cette brève pensée triste file comme une étoile et s’efface aussi vite qu’elle l’a effleurée. Anne et Marie se regardent et « on y va !! »
À toute allure elle traversent l’étroite bande de plage et arrivent au bord de l’eau claire. Un pied..... puis un autre. Après quelques centimètres parcourus, l’eau à la cheville, elles pénètrent plus soudainement dans l’étendue fraîche. car le sol s’incline tout d’un coup en pente raide. Elles s’enfoncent brusquement dans l’eau et éclatent de rire. Car, du ras des chevilles, voilà que l’eau arrive instantanément juste au ras de leurs ventres, et le froid les saisit.
- Ah ah.. Elle est froide !!
Anne et Marie sautent pour éviter le contact trop haut sur de leur buste avec les vaguelettes fraîches, chaque fois que celles-ci roulent droit sur elles. Il faut s’habituer à cette température "frisquette tout doucement " . Soigneusement mouiller sa nuque pour éviter un choc thermique.
Dans des contorsions comiques, telles de petites ballerines, elles progressent lentement. Et pour accompagner leurs mouvements d’évitement des vaguelettes, elles entourent leurs petits corps de leurs bras courbés en demi cercles parfaits.
Par petits sauts vifs vers le haut, elles avancent toujours, pour finir par se jeter à l’eau dans un éclat de rire qui résonne sur la plage.
Hmm c’est bon, c’est frais !
Ça libère de la chaleur torride qui brulait la peau il y a 5 minutes. Quel plaisir! Les filles revivent.
- Elle est bonne !
Par mouvements semi circulaires et réguliers, Anne et Marie nagent vers le large, ne se quittant pas des yeux. Leurs pieds battent l’eau à toute vitesse et elles
s’éclaboussent. Elles ne peuvent arrêter de rire, tant leurs mines sont défaites quand elles reçoivent chacune une brassée de gouttelettes froides en plein visage.
Au bord de l’eau, alignés comme des sauveteurs prêts à bondir, les parents attentifs leur crient de ne pas aller trop loin. Leurs mains entourent leurs bouches grandes ouvertes, pour donner de l’écho à leurs voix, telles des porte-voix.
D’un signe net de leurs bras les cousines répondent qu’elles ne s’éloigneront pas.
- Oh j’ai plus pied ! s’écrie Marie.
- N’aie pas peur Marie, nage.
Malgré une petite crainte, Marie regarde un peu plus loin la grosse bouée jaune qui tangue sur l’eau au rythme des toutes petites vagueles à peine perceptibles .
Deux sourires malicieux et c’est parti.
Les fillettes reprennent une nage à un rythme soutenu pour atteindre le gros ballon jaune.
Les voilà arrivées. Elles entourent solidement la bouée de leurs bras. Elles la tiennent très fermement contre leurs ventres comme pour empêcher qu’on le leur dérobe, ce bien précieux qui n’appartient qu’à elles.
Leurs corps étendus en surface flottent maintenant sans qu’elles n’aient aucun mouvement à faire. Dans cet intervalle de repos au large, l’instant est magique.
Le bruit de la plage ne les atteint plus, leurs parents s’agitent au loin et leur parlent comme dans un film muet, c’est trop rigolo.
Seuls les échos lointains de gros bateaux ou le grondement d’un petit avion déchirant le ciel bleu parviennent à leurs oreilles. L’avion tire derrière lui une longue bande de tissu couleur flashy où s’étalent en grosses lettres blanches les marques des sodas les plus rafraîchissants ou de crèmes glacées savoureuses à souhait.
Il rappelle à tous les baigneurs ces gourmandises qui font les saveurs de l’été.
L’eau est cristalline, d’une clarté parfaite. À travers l’écran d’eau claire tout est visible. Les minuscules poissons traçant leur route, les pierres lisses et arrondies ou rugueuses et saillantes, les algues longues ou ramassées en forme de chou fleur, le sable clair et les couleurs dégradées et nuancées du fond. C’est un spectacle merveilleux dont les fillettes ne se lassent pas.

Sans les lâcher des yeux les parents se rafraîchissent à leur tour, nageant à proximité de la plage.
Le temps a passé et c'est le moment de regagner le bord. À regret, les fillettes amorcent alors le chemin du retour.
Nage lente de la brasse, agitation du crawl, arrêt pour faire la planche.
Marie a toujours autant de mal à flotter sur le dos avec la rigidité d’une pièce de bois parfaitement plane. Elle bascule de chaque côté et se retrouve parfois sous l’eau.
Elle a basculé et remonte d’un coup net et violent, le nez rempli d’une eau trop'salée qui le brûle, et toussotant.
- Ah, j’ai bu la tasse !
La grimace de Marie en dit long!
Anne rit gentiment et s’approche d’elle pour l’aider à reprendre son souffle.

La plage est là. Elles quittent l’eau accroupies, comme chargées d’un poids de plus, celui de la mer dans leurs cheveux, de la mer imbibant leurs maillots et ruisselant sur leurs corps dorés.
- Il est presque midi les filles. Il faut
sortir de l’eau maintenant. On rentre à la villa pour manger, c’est l’heure.
- Oh non !!
Ce matin, elles ont passé tant de temps à nager qu’elles n’ont pas fait autre chose.
Elles veulent au moins "le moment plongée" pour terminer la matinée en beauté. Le reste ce sera cet après-midi.
Anne et Marie s'éclipsent et vont fouiller au fond de leurs sacs. Elles repartent aussitôt, équipées de leurs masques et de leurs tubes, ysans même que les parents vaincus aient pu faire le moindre geste.
Les plongeuses vont explorer les fonds marins en décrivant une trajectoire parfaitement parallèle à la plage. Elles font comme si rien ne se passait, comme si elles n’entendaient aucun rappel de leurs parents. Elles sont seules au monde, ouvrant grands leurs yeux sur les curiosités de ce milieu aquatique.
Une pierre plate blanche irisée, ce doit être un caillou rare, des coquillages aux formes inconnues et très rarement une étoile de mer. Les filles ont maintenant fait le plein de leurs trouvailles et s’apprêtent à sortir de l’eau.
Les parents soucieux et en colère leur adressent des regards sévères.
- Vous avez les lèvres bleues, il faut sortir. Allez !!
Comme â chaque baignade trop prolongée, Anne et Marie se retrouvent sur la plage, les lèvres teintées de ce bleu violacé et les doigts flétris et rainurés par l’eau froide. Mais rien ne les atteint elles ne pensent qu’à leur divine matinée..
Les mamans attentives enveloppent leurs filles dans leurs serviettes chaudes et sèches. Elles frottent leurs petits corps glacés pour les débarrasser d’une fine couche de sel déposé sur leur peau. Une fois le corps parfaitement nettoyé et séché, il faut éliminer tout grain de sable collé aux pieds, c’est une sensation désagréable.
Quand elles ont plus de temps, elles vont se plaquer contre le mur sous la douche de la plage. Le doux jet presque tiède les débarrasse complètement du sable et de cette salinité, elles se sentent légères. Mais ce midi on est trop en retard.

Anne et Marie sont prêtes, elles ont enfilé leurs robes de plage et portent leurs casquettes car le retour à pieds à travers les broussailles de la colline se fait sous un soleil de plomb.
Arrivées en bout de plage, Anne et Marie secouent une dernière fois leurs pieds, chaussent leurs tongs et marchent sur le plan incliné qui conduit à la large bande de trottoir. Là se tient leur glacier ambulant favori qui, en chaque fin d’après-midi leur tend un délicieux cornet doré et croustillant avec une boule au chocolat pour chacune.
Cet après-midi, Anne et Marie nageront encore mais pêcheront aussi, construiront leur château du jour et feront une course effrénée, dans leur bateau gonflable, contre leurs copains du nord.
Ils se retrouvent chaque jour pour cette compétition entre eux. On va ramer, battre l'eau de ses bras, se heurter entre bateaux pour gagner le large en premier et même se faire chavirer. L’idée d’un nouvel après-midi festif les pousse à hâter le pas pour aller manger vite et rejoindre la plage.
C’est un rituel qu’elles ne manqueraient pour rien au monde, la compétition contre les copains..

Vue imprenable.Un balcon sur la mer
Les maillots et les serviettes se suivent dans un alignement soigné, à cheval sur la rambarde de l’immense terrasse qui surplombe la mer.
L’odeur des saucisses au barbecue et de la boisson glacée anisée annonce un apéritif de rois.
Hmm !
Le pain croustillant craque, chaque fois qu’on détache un morceau de la baguette dorée. Le petit sandwich épicé régale tout le monde et on savoure.
En contrebas, la mer s’étend à perte de vue dans un bleu pur. Sans les traces horizontales mousseuses et blanches des rouleaux de vagues trop puissantes, le bleu uni est parfait.
Il y a une régate aujourd’hui. Les petits voiliers occupent l’étendue marine, régulièrement dispersés. Ils naviguent à petite vitesse car il y a peu de vent. Devant l’un d’eux trace, largement en tête.
Plus loin l’aéroglisseur file sur l’eau rapidement. Il assure la traversée à partir de Saint Tropez.
Quelques fondus de ski nautique fendent l’air en se cramponnant solidement aux élastiques tendus derrière le bateau à moteur. Le petit avion poursuit ses allers-retours publicitaires dans un ciel d'azur uniforme..
Le paysage de chaque jour est là, en bas sous leurs regards captivés. La mer est calme, sereine. Elle est rassurante. Elle les appelle.
Les filles avalent à grosses bouchées rapides le contenu d’un repas dont elles ne se souviendront plus dans 5 minutes.
Les minutes passent, elles ne pensent qu'au dessert et au moment où elles repartiront à la plage. Mais il faudra patienter et négocier avec les parents qui rappellent toujours prudemment la nécessité de digérer au calme.
Le bruit grinçant du couteau pointu et tranchant accompagne la découpe de l’énorme pastèque.
Les gros quartiers rouge vif, constellés des petits points noirs des graines, se détachent de cette épaisse carcasse vert foncé. C’est la fin du repas!
Ce contraste rouge sur ce vert brillant.. C’est aussi une des couleurs d’été dont Marie et Anne se souviendront toujours.
Sur la plage, les copains du nord, chevelure blonde comme les blés de ces régions, les attendent sûrement déjà.
Elles trépignent, leurs petits pieds remuent d’impatience sous la table.
Un après-midi fou s’annonce encore.
Elles vont profiter de cette merveille du monde jusqu’à la tombée du soleil en une boule orangée incandescente. Ce soir, avant de quitter leur paradis, elles verront, sur une mer brillante et pailletée, les lueurs vives du crépuscule se reflèter dans l’eau, comme dans un immense miroir s’étalant à l’infini.
Dernière modification par Larme_Fatale le jeu. 14 juil., 2022 2:56 pm, modifié 1 fois.
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Vanget.
Un super hommage à notre méditerrannée. De son rayonnement historique à l'inspiration de nos chanteurs fétiches, ta plume la décrit avec beaucoup de talent.
Et on s'y jette à corps perdu, tant elle est bonne.
Merci pour nous tous et pour les méditerrannéens en particulier
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 37
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Vanget »

Merci à Florale et à Larme_Fatale pour leurs retours réconfortants.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 297
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Florale »

Larme_Fatale, c'est un très beau texte, délicieusement nostalgique, dans lequel nous pouvons tous nous identifier et retrouver nos souvenirs d'enfance.
Il colle parfaitement au thème et on sent que tu y as mis tout ton cœur !
Merci beaucoup !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 106
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Juillet 2022 : Mer

Message par Larme_Fatale »

Blnjour Florale.
Les mains couraient toutes seules sur la clavier, guidées par mes souvenirs intacts. J'avais une petite dizaine d'années.
Je suis contente de t'avoir emmenée avec moi dans l'eau si revigorante de notre méditerrannée.
Merci pour ton retour. Écrire mon enfance fut un plaisir infini pour moi.
Répondre

Revenir à « Concours »