Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Dans ce forum retrouvez tous les concours organisés sur Booknode.com.
Ecriture et imagination sont à l'honneur ici.
Répondre
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 333
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Florale »

Bonjour tout le monde !

C'est parti pour le thème d'écriture du mois de Novembre : Le Vent souffle.

N'hésitez pas à participer, même si c'est pour la première fois !

Les consignes :

♦ Tous les types de textes sont acceptés (fiction, histoire vraie, nouvelle, essai, en vers, en prose) du moment qu'ils collent au thème !
♦ Il n'y a pas de limites minimum de caractères. En terme de taille, le format d'une nouvelle de 15 000 signes (environ 7 pages) est le maximum qui sera accepté.
♦ Faites attention à votre expression et à votre orthographe, il est toujours plus agréable de lire des textes écrits dans un français correct ;)
♦ Les textes écrits avant le concours ne seront pas acceptés. Vos textes doivent avoir été écrits spécifiquement dans le cadre du concours.
♦ Attention : Seuls les membres de Booknode dont le profit sera un minimum complété (quelques livres en biblio et infos sur le profil) pourront participer, peu importe votre date d'inscription. Vous pouvez très bien vous être inscrits la veille, il n'y a aucun soucis, tant qu'il est clair que vous ne vous êtes pas inscrits sur le site juste pour participer et ne jamais y revenir ;)

En espérant vous voir nombreux à participer, passez tous une excellente journée !

Et à vos plumes !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

Ça va être compliqué.
Aucune idée mais je me lance
leaszecel

Profil sur Booknode

Messages : 585
Inscription : dim. 15 avr., 2012 9:07 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par leaszecel »

Bonjour, voici ma participation comme ce thème m'a miraculeusement inspirée 😊

Le Vent souffle.

Le vent souffle à mes oreilles. Je ferme les yeux, tends l'oreille et aiguise mes sens.
Il emporte avec lui le souvenir d'une bonne odeur de tarte aux pommes, celle que je ne goûterai plus jamais, qui a le goût d'automne. Celle qui avait le parfum de cannelle, celui du partage et des rires, du bon temps passé ensemble.
Le vent souffle à mes oreilles, le bruit du vent dans les feuilles, de l'odeur d'arbres et de feuilles mortes. L'odeur des bois, les rires et les chamailleries, les courses, les forts grimpés, les genoux écorchés et vite oublié.
Les rayons du soleil filtrent à travers mes yeux clos, ceux d'une chaude journée d'été, la musique unique du camion de glace parcourant les rues. Je peux presque tracer son parcours mentalement derrières mes paupières closes. Le parfum inimitable d'une énorme bougie à la citronnelle allumée sous un ciel noir constellé d'étoiles timides accompagné de sa lune brillante, me chatouille les narines.
Le vent souffle à mes oreilles, des histoires échangées lorsque la nuit se fait noire, dans l'intimité d'une chambre, racontées pour la centième fois. J'en connais chaque mots, chaque syllabe, que j'attends pourtant comme si c'était la première fois. Les rires et les gloussements me parviennent lointain mais l'infinie tendresse des câlins, la douceur de ces moments est aussi vivace qu'à ces jours.
Je me rappelle l'odeur de la ferme, celle si douce et caractéristique de la laiterie, le bruit des poules, des vaches, du chien, la paille.
Le vent se lève et une violente bourrasque me gifle le visage. La douloureuse réalité de la maladie, de la vieillesse qui creuse les visage, la séparation, la solitude. Et la culpabilité.
Mais une accalmie arrive et ne reste qu'une brise fraîche qui me fait frissonner. J'ouvre les yeux et devant moi dansent tous ses souvenirs. Certains sont vivaces, d'autres plus effacés. La plupart sont sûrement transformés, déformés avec le temps mais ça me va. Je veux me souvenir des choses comme ça. Pour rien au monde je n'échangerai aucun de ces moments.
La seule chose immuable, c'est cette passion. Celle des livres, de la langue et de l'écriture. Secrètement et, je dois l'avouer, jalousement gardé entre nous. Ce lien si fin mais indestructible qui nous lie toujours.
Le Vent emporte avec lui un visage plein de rides, abîmé par le temps et les épreuves mais pourtant toujours aussi souriant.
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 333
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Florale »

Bonjour leaszecel!

Déjà, bienvenue, et ensuite, j'adore ton texte!

L'utilisation des sens pour parler de tout ces souvenirs, métaphoriquement amenés par le vent, c'est magnifique ! Ton texte m'a beaucoup émue. Il est très bien écrit et très poétique ! Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est que, quelque soit notre âge, on peut tous se retrouver dans ces moments, ces souvenirs, qui nous sont si chers et qu'on voudrait garder près de soi pour toujours.

Merci à toi, et bravo !
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 71
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Vanget »

Bienvenue Leaszecel

Un très beau texte poétique comme je les aime, avec les souvenirs qui virevoltent alentour, encore intacts malgré le temps…
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

Bonsoir à tous.
Leaseecel,
je rejoins totalement Vanget et Florale.
Quel magnifique texte que nous offre quelqu'un qui se lance, miraculeusement inspiré.
C'est le rytnme doux et répétitif d'une longue poésie en prose.
Tous nos sens sont invités à percevoir les effets du vent qui souffle.
Il souffle dans une nature sereine, ressentie au plus près de nous et il souffle sur le temps sans emporter nos souvenirs restés intacts.
Il laisse les traces gravées sur nos visages flétris mais le goût de certaines choses demeure.
Bravo!!
Dernière modification par Larme_Fatale le sam. 12 nov., 2022 10:57 am, modifié 1 fois.
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 71
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Vanget »

Que nous souffle le vent ?

Le vent souffle et me porte,
Moi, la futile feuille de l'automne.
Ici, vieillie, desséchée, et hier si forte.
Sans espoir, l'hiver me condamne.

Le vent souffle et me porte,
Moi, la musique colorée du monde.
La mélodie de mes douces ondes,
Désarme, transcende, rajeunis, emporte !

Le vent souffle et me porte,
Moi, le regard bienveillant de l'amitié.
Celui qui réconforte, qui exhorte,
Sans juger, sans blesser, sans inimitié.

Le vent souffle et me porte,
Moi, la sagesse de ce monde.
Libre, légère, j'apaise, je réconforte,
Sans heurts et toujours féconde.

Le vent souffle et me porte,
Moi, la misère de ce monde.
J'ai déjà creusé tant de tombes,
En brisant la plus secrète des portes.

Je m'engouffre dans la moindre faille,
Lamine tout et gagne chaque bataille.
Mais sans combattre, seule m'efface
L'innocence immaculée de l'enfance.

Gérard Taverne (Vanget ) 10/11/2022.
evan_jmt

Profil sur Booknode

Messages : 40
Inscription : dim. 12 juin, 2022 11:45 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par evan_jmt »

L'acharnement du vent

Ses larmes coulèrent tout le long de ses joues,
Par la pluie furent cachées ; grisé fut le ciel
Qui lui crache ses gouttes glacées criminelles,
Voyez, et dites-moi à quel point il surjoue !

Je l'observe à ma fenêtre où l'Eau est traîtresse,
Je l'observe assis sur le trottoir, son chez-soi ;
Je l'entends quand, pleurant à s'en casser la voix,
Il demande à tous les passants rien qu'une pièce ;

Que peine j'avais ; tristesse je ressentais,
Et pour ne pas dire égoïste : à ma fenêtre,
Au chaud, je vis cet homme qui se lamentait.

Le vent souffle, imitant le bruit des ténèbres,
Qui tua le pauvre qui ne s'alimentait ;
Gamine de dix ans, je vis la scène funèbre.
Mathy97

Profil sur Booknode

Messages : 178
Inscription : dim. 31 mai, 2015 2:43 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Mathy97 »

Bonjour à tous !

Ce thème m'inspire beaucoup alors voici ma contribution. J'espère que ce texte vous plaira !

Je me souviens.

« Quand je pense au passé, la première chose qui me vient à l’esprit c’est le vent. Sa fraîcheur, son souffle vivifiant, sa douceur. Mais aussi sa férocité et sa violence les jours de tempête. Le vent nous accompagnait partout, c’était quasiment impossible de lui échapper. Il fallait se barricader derrière les portes et les volets clos pour faire taire son gémissement continu. Et pourtant qu’est-ce qu’on l’aimait ce vent ! C’était presque notre ami. Il faisait voler nos cerfs-volants toujours plus haut, il jouait avec nous quand nous tentions de maîtriser nos ailes de tissu. Les concours que nous organisions avec mon frère et ma sœur font partie des meilleurs souvenirs de mon enfance.

Le vent nous apportait aussi l’odeur de la ville quand nous rentrions de voyage, il était le premier à nous souhaiter un bon retour chez nous. J’aime le vent, le sentir qui se glisse dans mes vêtements, qui caresse mes cheveux, qui embrasse mon visage. Il est comme une personne aimée qui me rappelle les montagnes de mon enfance. Parfois encore aujourd’hui, je prends peur quand je ne sens plus son souffle, j’ai l’impression qu’il manque quelque chose et mon cœur se met à battre à toute vitesse. Il n’y a rien plus que le chant du vent qui peut me ramener chez moi, dans les montagnes. Lorsque je l’entends, je ferme les yeux et je me souviens.

Je me souviens de l’été, de la forêt verdoyante dans la vallée, du ciel au bleu immaculé traversé par les oiseaux des cimes qui poussaient leurs joyeux trilles. J’admire en pensée les hauts sommets couronnés de blanc qui surplombaient notre ville nichée au pied de la falaise.

Je me souviens de l’hiver où tout est blanc et feutré, où l’on chuchote dans la rue parce que l’on a peur de déranger le calme et l’harmonie. Je me revois contempler la neige qui tombe silencieusement et la danse hypnotique des flocons poussés au hasard au gré du vent, bien au chaud dans notre maison.

Je me souviens de l’automne qui recouvrait les montagnes de couleurs flamboyantes, du craquement des feuilles mortes quand nous jouions dans la forêt. Je me rappelle l’odeur des champignons que mon père faisait cuire sur le foyer.

Je me souviens du printemps où la nature renaissait. De la danse nuptiale des oiseaux, des fleurs par milliers qui tapissaient le champ de mes parents créant une palette multicolore.
Lorsque j’entends le vent, je me souviens de ces montagnes que j’aimais tellement, presque comme le sixième membre de notre famille. Je me concentre sur ses souvenirs heureux pour les graver à jamais dans ma mémoire. J’ai peur de les oublier, peur qu’un jour ils disparaissent, peur de les abandonner dans les méandres du passé.

Maintenant il ne reste plus rien. Tout a disparu, dévoré par les flammes, dévoré par les armes, dévoré par la rage des hommes.

Le jour où tout s’est terminé, il faisait enfin beau après une semaine de pluie ininterrompue. Le soleil brillait et un vent chaud soufflait sur notre ville. C’est ce dernier qui nous a prévenu en premier de ce qui arrivait. Nous avons entendu des rumeurs, un bruit lointain que nous n’avons pas identifié tout de suite, celui d’une armée en marche. Ensuite, tout est allé tellement vite que j’ai à peine l’impression d’avoir vécu les évènements.

Ils ont déferlé, telle une avalanche sur notre ville, nos maisons et nos foyers. Aucun de ceux qui ont croisé leur chemin n’est encore là pour le raconter. Nous habitions près de la forêt, c’est ce qui nous a sauvé. Ça et la présence d’esprit de ma mère. Je la revois encore nous disant qu’il fallait partir immédiatement en abandonnant tout et je me souviens.

Je me souviens de la fuite éperdue à travers les arbres qui surgissaient autour de nous tels des spectres, du point de côté qui me fendait la poitrine et de la terreur qui me tordait l’estomac. Je me souviens de l’ascension vers le col dans le noir presque complet, de la main chaude de mon frère qui m’encourageait dans un murmure et des sanglots silencieux de ma sœur. Lorsque nous avons atteint le haut du sentier, nous avons fait halte pour reprendre notre souffle et j’ai regardé derrière moi. Je n’oublierai jamais ce tableau. L’incendie avait ravagé notre ville la parant de couleurs à la fois sanglantes et magnifiques, j’avais l’impression de sentir la chaleur malgré la distance. Et toujours ce vent qui nous apportait les odeurs et les sons.

La guerre a tout détruit, tout anéanti, tout annihilé.

Il ne reste rien, seulement les cendres et la mort, seulement le vent qui pleure sur la terre meurtrie.
Je n’ai jamais revu mes montagnes chéries, je ne suis jamais retournée chez moi. Notre ville a disparu, rayée de la carte par la fureur de la folie.

Si le vent est mon premier souvenir, il est aussi le dernier. Souvenir d’une époque révolue et d’un endroit à jamais perdu. »
Florale

Profil sur Booknode

Messages : 333
Inscription : mar. 08 mai, 2018 5:15 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Florale »

Bonjour tout le monde !!

Trois nouveaux textes ! C'est génial !

Vanget, je suis toujours aussi fan de tes poèmes ! J'aime beaucoup ton anaphore avec "le vent souffle et me porte", qui ne s'arrête qu'au dernier vers pour nous laisser sur une note d'espoir, celle de l'innocence de l'enfance. Chaque quatrin est très beau, très poétique, ce qu'amènent les personnifications de la feuille, la musique, etc... Bref, c'était génial, donc, bravo à toi !

Evan_jmt, ton poème est très beau aussi. Son ton est grave, mais porte un message important, sur lequel on devrait tous s'arrêter. De plus, tu nous laisse sur le choc de l'identité de ta narratrice, une petite fille de dix ans. Quelle claque ! La conjugaison surprend, je dois le dire, mais ce n'est pas un mauvais choix, j'ai trouvé ça plutôt bien. Un texte fort et marquant, merci à toi !

Mathy97, merci pour ce beau texte ! Doux~Amer, il transmet les doux souvenirs de l'enfance brusquement arrachée par la folie de l'homme. Comme le narrateur, on ne s'attend pas à ce revirement, ce qui l'accentue. J'ai beaucoup aimé ta description des souvenirs, c'était doux et reposant. On ressent donc d'autant plus le déchirement qui suit. Un texte également fort et marquant. Merci, et bravo à toi !

Merci à vous, et bonne journée tout le monde !
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 71
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Vanget »

Merci Florale !

Est-ce l'inspiration qui souffle ? Ou bien le vent qui l'exalte ?
evan_jmt

Profil sur Booknode

Messages : 40
Inscription : dim. 12 juin, 2022 11:45 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par evan_jmt »

Florale a écrit : ven. 11 nov., 2022 8:37 am Evan_jmt, ton poème est très beau aussi. Son ton est grave, mais porte un message important, sur lequel on devrait tous s'arrêter. De plus, tu nous laisse sur le choc de l'identité de ta narratrice, une petite fille de dix ans. Quelle claque ! La conjugaison surprend, je dois le dire, mais ce n'est pas un mauvais choix, j'ai trouvé ça plutôt bien. Un texte fort et marquant, merci à toi !
Merci beaucoup pour ces encouragements ! J'essaye toujours de rester dans le thème sans ne parler que du vent pour ne pas rendre le poème trop ennuyant ! Alors j'ai imaginé que le vent froid pouvait bien coller avec les personnes sans-abri auxquelles on ne pense pas beaucoup mais qu'on voit malheureusement souvent ; surtout que ça colle parfaitement avec l'actualité (comme les dispositifs anti-SDF qui se mettent peu à peu en place : les plots, les piques, les accoudoirs, les bancs inclinés, etc…).
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

Voici mon texte pure fiction.
Bonne lecture.

Un vent de paix

J’ouvre ta lettre. Mon index trace la voie vers ton message, il déchire en bords dentelés et irréguliers l’enveloppe blanche et nue.
Il n’y a pas de destinataire.
J’en extrais la feuille couverte de ton écriture secouée. Les petites lettres torturées se bousculent.
Je déchiffre, je lis et j’essaie de comprendre.
« Maman, tu ne m’aimes pas. »
Je lis, je relis ta phrase qui inonde les yeux et résonne.
Je la connais, nous avons parlé souvent.
L’âme bascule….
***
C’est un très joli bébé, elle est là, joues rondes, dodues et rosées comme une pêche sucrée.
Je ne vois qu’elle, son teint et ses traits. Elle lui ressemble.
Elle va bien, elle est normale.
Réponse à ma question angoissée de mère qui vient de la livrer à ce qui vit, au calme, au tumulte, à la douceur, l’agitation.
Aux joies aux déceptions aux rires, aux peurs.
Au monde.
On a dû m'aider.
Le ventre ouvert me torture, j’ai mal comme si on m’avait coupée en deux, je m’étouffe, mais je me soulève faiblement dans un effort surhumain, pour la regarder sans la lâcher, et la fixer dans ma mémoire, pellicule vivante.
Je retombe sur la table d’opération, je me rendors….
***
Elle est là contre moi, elle dort collée à ma poitrine. Je la serre comme un trésor à cacher, à ne garder que pour moi. Je ne la veux qu’ici avec moi, sous notre couverture douillette.
Je ne la confierai à personne, je suis déjà une mère qui la dévore.
L’infirmière puéricultrice s’approche. Elle ôte de son petit poignet de nourrisson le bracelet de plastique translucide. Il faut y rectifier son prénom mal écrit par le père.
La rébellion explose, immédiate et directe.
Elle réagit.
Cris de protestation.
Forte.
« On ne me touche pas, on ne prend pas mon bracelet ! »
Rire de la puéricultrice.
-Elle a un sacré caractère !
***
Le vent souffle, tiède, chaud, frais, froid, humide.
Il pousse les pollens, les pétales, les feuilles tendres, les feuilles fanées et sèches, la brise marine, la pluie et le soleil brûlant.
Il pousse les saisons à la queue leu leu, il arrache le papier fin des éphémérides.
Tu es grande.
Moi sénior.
Mes souvenirs me laminent. Il tordent les tripes de la femme égarée mais lucide que je reste….
Les erreurs, les bavures sont des repères de mes efforts parfois vains de mère immature. Effrayée, désorganisée, qui s’improvise parfois, qui copie ses parents. Qui sait quel est le chemin mais qui passe au loin.
Je reste étanche à ce que j’ai pu faire de bien. Je pense qu’il n’y a rien et que l’album des gestes réussis qui rassurent demeure vide.
Ou peut-être les clichés y restent-ils enfermes et invisibles à mes yeux.
Je ne sais pas si j’ai fait « des choses bien ».
***
-Elle vous aime.
Il vous faudra un long temps de rupture mais vous vous retrouverez et vous avancerez ensemble.
Le psychiatre de la clinique referme calmement la porte de son cabinet.
Il m’accompagne vers le couloir pour apaiser ma peur et ma détresse.
Est-elle réelle cette détresse ou l’ai-je fabriquée pour endosser un statut inventé de victime ?
Je ne sais pas.
C’est possible et je me déteste.
Je sors.
Dans le parc de mon refuge, les patients bavardent sur un rythme soutenu et cadencé. Ici c’est à qui va pouvoir superposer sa parole à celle de l’autre. Écraser la version précédente du fichier comme le fait l'ordinateur.
Ici il faut être entendu en dernier et retenu. C’est vital.
Je m’éloigne des groupes bruyants et je m’assieds sous l’arbre.
Son feuillage largement déployé en cercle porte une ombre rafraîchissante dans cette journée d’été presque caniculaire.
***
J’ai lu toute ta lettre, ma fille, mon greffon si différent de l’arbuste que je suis.
Je t’ai lue et comprise.
Je n’ai rien d’autre à t’offrir que la promesse de chercher qui j’ai été.
Quelle mère ?
Qui je suis.
Le vent tiède souffle sans agressivité. Il gonfle les feuilles vertes au-dessus de moi.
Il sèche la coulure sous mon œil et fixe le sel de la larme sur ma joue qui voudrait se décrisper.
Je sens la trace salée juste là sur mon visage.
Ta lettre m’échappe, le vent l’emporte.
Je me lève, je cours, je me débats contre l’air plus fort que moi.
Je saute, je m’étire aussi haut que possible et je la rattrape..
Je vérifie que tout y est.
Dans la petite bourrasque, la lettre sur papier fin s’est légèrement déchirée.
Tout au début. Quelque chose est illisible sous la déchirure de papier.
J’y lis « Maman tu m’aimes »
Je ferme les yeux et je n’entends que ces mots….


.
Dernière modification par Larme_Fatale le sam. 12 nov., 2022 10:41 am, modifié 1 fois.
evan_jmt

Profil sur Booknode

Messages : 40
Inscription : dim. 12 juin, 2022 11:45 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par evan_jmt »

leaszecel a écrit : mer. 09 nov., 2022 2:29 am "Le Vent souffle.
Le vent souffle à mes oreilles. Je ferme les yeux, tends l'oreille et aiguise mes sens.
Il emporte avec lui le souvenir d'une bonne odeur de tarte aux pommes, celle que je ne goûterai plus jamais, qui a le goût d'automne. Celle qui avait le parfum de cannelle..."
Leaszecel, je trouve que ton poème contient beaucoup d'ondes automnales, c'est-à-dire que l'automne étant ma saison préférée, il me fait resurgir énormément de souvenirs ! Quand tu cites l'odeur de la tarte aux pommes, la cannelle, les feuilles mortes, etc... Tu me rappelles maints moments relaxants que j'ai passés durant cette saison (et tu restes toujours dans le thème de la mémoire) !
leaszecel a écrit : mer. 09 nov., 2022 2:29 am Le Vent emporte avec lui un visage plein de rides, abîmé par le temps et les épreuves mais pourtant toujours aussi souriant.
Puis tu termines avec une allégorie très frappante : tu nous rappelles que même avec tous ces souvenirs, nous finirons tous pareil·les.
« Memento mori »
C'est très touchant de ne pas oublier – effectivement – qu'on mourra tout de même avec le sourire malgré les défis auxquels la vie nous aura mêlés.
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 71
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Vanget »

Larme_Fatale.

Un très beau texte d'une grande sensibilité.
Tout est réussi, le fond; la forme, la chute.
Un récit qui nous souffle sa force.
Ce vent de paix m'a emporté.
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

Bonjour à tous.
Mathy 97, j'aime les souvenirs d'enfance. Ton texte nous en offre et je l'ai lu en me souvenant aussi du vent du sud qui nous emportait. Le Mistral c'est violent. J'ai revu aussi cette montagne que j'adore et dont je garde des souvenirs de vacances superbes.
Les souvenirs sont autant d'empreintes de nos vies.
Merci de nous avoir livré les tiens avec délicatesse et authenticité.
La destruction casse net cette rêverie, la rupture est bien trouvée.
Très joli texte.
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

evan_jtm, quel texte magnifique! La poésie y est parfaite, les rimes, le rythme, l'alternance quatrains (ou quatrins, je ne sais plus) et autres strophes.
Le texte est poignant, il éveille nos consciences sur une question toujours aussi vive.
Bravo!
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

Merci Vanget pour ton retour.
C'était le but. Délivrer quelque chose de fort, souffler la force. Contente que mes paroles t'aient emporté.
Je suis en train de vous lire tous moi aussi.
Retours peu à peu.
À plus tard alors.
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

Vanget toujours une poésie très aboutie qui touche ici parfaitement sa cible.
Fond et forme y sont. C'est rythmé, répétitif pour nous accrocher et nous faire découvrir tout ce que le vent porte et qui habite nos vies.
Parfois on a l'impression d'y retrouver le rythme et la répétition d'une prière.
Un très beau poème comme tu sembles les créer. Avec une facilité (?). On dirait que ça coule de source.
Bravo pour cette nouvelle très belle création.
leaszecel

Profil sur Booknode

Messages : 585
Inscription : dim. 15 avr., 2012 9:07 pm

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par leaszecel »

Bonjour (bonsoir) tout le monde, merci à tous pour vos retours. La manière dont chacun de vous a compris, interprété et intégré mon histoire à ses propres souvenirs ne cesse de me ravir et, je dois l'avouer, de m'étonner. Je suis heureuse de voir que ce concours reprend un peu de vie par rapport à certains mois...
Toutes les histoires/poèmes sont vraiment chouettes mais je dois avouer avoir une petite préférence pour vos textes, Larme_Fatale et evan_jmt.
Le premier me laisse un sentiment doux-amer, j'aime la tendresse de ton histoire, tandis que le deuxième est plutôt dur mais ça n'enlève en rien la beauté de tes phrases et de leur tournure.
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

Bonjour laeszecel.
Merci de ton retour.
En effet le texte est dur. C'est le thème de la parentalité que j'y aborde. Notre rôle de parents exige un juste équilibre extrêmement difficile à trouver, et j'ai imaginé une mère perdue, ne sachant pas si elle a été "une juste assez bonne mère".
Le vent qui souffle vient à son secours pour lui donner l'espoir que ce soit le cas.
Merci pour ton coup de coeur.
evan_jmt

Profil sur Booknode

Messages : 40
Inscription : dim. 12 juin, 2022 11:45 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par evan_jmt »

Larme_Fatale a écrit : sam. 12 nov., 2022 10:29 am evan_jtm, quel texte magnifique! La poésie y est parfaite, les rimes, le rythme, l'alternance quatrains (ou quatrins, je ne sais plus) et autres strophes.
Le texte est poignant, il éveille nos consciences sur une question toujours aussi vive.
Bravo!
Je te réponds un peu tardivement, mais merci énormément !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

Bonjour à tous.
Pas de thème pour décembre?
Bonne continuation.
À bientôt.
evan_jmt

Profil sur Booknode

Messages : 40
Inscription : dim. 12 juin, 2022 11:45 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par evan_jmt »

Larme_Fatale a écrit : jeu. 08 déc., 2022 11:27 am Bonjour à tous.
Pas de thème pour décembre?
Bonne continuation.
À bientôt.
C'est ce que je me demandais aussi !
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 181
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par Larme_Fatale »

On en glisse un vite fait si on veut ne pas perdre l’élan?
Je te propose Le Père Noël.
Tout simplement.
Le thème totalement d’actualité et qui peut paraître très bateau m’inspire.
Propose ton thème si tu en as un et on se lance.
Même si on n’est que deux c’est bien de poursuivre.
À bientôt.
evan_jmt

Profil sur Booknode

Messages : 40
Inscription : dim. 12 juin, 2022 11:45 am

Re: Thème d'écriture Novembre 2022 : Le Vent souffle

Message par evan_jmt »

Larme_Fatale a écrit : ven. 16 déc., 2022 1:27 am On en glisse un vite fait si on veut ne pas perdre l’élan?
Je te propose Le Père Noël.
Tout simplement.
Le thème totalement d’actualité et qui peut paraître très bateau m’inspire.
Propose ton thème si tu en as un et on se lance.
Même si on n’est que deux c’est bien de poursuivre.
À bientôt.
Oui, c'est vrai ! Ça serait bête de se couper là…
Le Père Noël me convient parfaitement (déjà de petites idées) !
Je vais créer un nouveau sujet ; peut-être que dans notre élan, d'autres gens participeront avec nous !
Répondre

Revenir à « Concours »