Thème d'écriture de novembre : invisible ?

Dans ce forum retrouvez tous les concours organisés sur Booknode.com.
Ecriture et imagination sont à l'honneur ici.
Répondre
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 147
http://tworzymyatmosfere.pl/poszewki-jedwabne-na-poduszki/
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm
Contact :

Thème d'écriture de novembre : invisible ?

Message par Vanget »

Bonjour à tous.
Comme thème ce mois de novembre je propose :
invisible ?
Qu'en pensez-vous ?
Dernière modification par Vanget le jeu. 25 janv., 2024 8:36 am, modifié 1 fois.
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 255
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Larme_Fatale »

Pourquoi pas ?
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 147
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm
Contact :

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Vanget »

Bonjour à tous.
Voici le thème d'écriture du mois de novembre : Invisible ?
La forme est libre.
Débutants ou confirmés ce challenge est ouvert à tous, la seule règle est de respecter le thème et de soigner l'orthographe.
Chaque lecteur pourra donner son avis à condition que la critique soit constructive.
Nous sommes ici avant tout pour échanger et partager.
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 147
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm
Contact :

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Vanget »

Je me lance… En espérant être suivi.

L’ami invisible

Toi, à l’écart dans la foule, désespéré,
Si fragile, si sensible que tout exaspère,
N’entends-tu pas ce torrent impétueux
Qui jaillit, court, éclabousse, somptueux.

Toi, sans toit, que tout le monde raye, nie,
Tu tends la main, tu t’assois, tu mendies,
Regarde là-bas dans cette maison abandonnée,
Le vieil oiseau crée son nid malgré les années.

Les passants passent, pour eux tu n’existes pas.
Effrayés de se voir en toi, ils ne te regardent pas.
Comme seule issue, tu ne vois que le linceul,
Pourtant, sais-tu que tu n’as jamais vécu seul ?

Alors que tu te sens rejeté, abandonné,
Je te contemple comme un nouveau-né,
J’existe au milieu de ton invisible aura,
Ferme tes yeux perdus et tu me verras.

Gérard Taverne (Vanget) 13/11/2023
Dernière modification par Vanget le jeu. 16 nov., 2023 8:13 am, modifié 1 fois.
Ellaime

Profil sur Booknode

Messages : 585
Inscription : dim. 14 août, 2022 2:37 pm

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Ellaime »

Très beau texte Vanget, il rend hommage à un grand nombre de personnes :mrgreen:

Après avoir écrit sur les thèmes, mais en gardant les textes pour moi :oops: , cette fois-ci, je me lance. Je ne suis pas poète, ni une grande rédactrice/autrice, mais juste lâcher quelques mots parfois ça fait du bien.


"Tu tressautes au moindre regard, tu t'avachis lorsqu'un son frappe à ta porte, tu te replies ou t'éclipses dès que le tonnerre gronde. Tu n'es pas poltronne, non, tu n'aimes simplement pas qu'on te regarde, qu'on te voit, qu'on te déshabille du regard. Tu es une solitaire, une femme indépendante, une de celle qui préfère le silence à tant de tapages. Tu savoures le calme, sentir le souffle du vent passer à travers ta chevelure d'or, pouvoir observer ce qui t'entoure sans que ton sillage fasse de vague. Tu es douce, discrète, réservée, tu n'as pas besoin d'apparaître sur le devant de la scène. D'ailleurs, celle-ci, tu préfères en être la spectatrice, où être celle qui orientera le spot de lumière là où il faut, sur la personne dont le souhait sera de capter l'attention de son public. Toi, la foule, tu la fuis, ou au mieux, tu l'observes avec grande curiosité. Tu tends l'oreille à chaque mot, à chaque attitude de chaque être. Pas que tu détestes la nature humaine, ou que tu es récalcitrante aux émotions, seulement, les Hommes, tu préfères les aimer de loin.

Tu es rêveuse et débrouillarde et tu prêtes attention à ce qui t'entoure, mais jamais, au grand jamais, tu ne souhaites qu'on te perçoive. Tu es une invisible de ce monde, un choix qui te colle à la peau et avec lequel tu t'épanouis pleinement. Cependant, prends garde à toi, car à force de rayonner, des faisceaux de lumières te transperceront et risqueraient de te faire remarquer
."
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 147
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm
Contact :

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Vanget »

Bienvenue à toi Ellaime.
Tu as raison de lancer le pas. Le partage demeure toujours le meilleur choix.
Tu nous parles d'une femme indépendante, une invisible de ce monde, qui préfère rester dans l'ombre…
Je perçois néanmoins que si la lumière la traverse : cela ne sera pas sans raisons.
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 255
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Larme_Fatale »

Voici mon texte.
Écrit en vitesse sans effets de style, simplement guidée par l’idée qui m’a amusée.

Disparition inquiétante

La grande cour du Louvre est étonnamment calme, la pyramide s’offre à la vue sans que la foule des badauds curieux et enthousiastes n’y fasse obstacle.
Que cette transparence facettée est belle !
Je m’approche du guichet, je prends mon billet et j’entre. De couloirs en escaliers, de salles en salles, je chemine dans un silence qui me frappe. Pas de groupes agités autour de la Vénus, pas d’observateurs prenant du recul devant La liberté guidant le peuple, pas de duos échangeant calmement, assis sur les bancs rembourrés des galeries.
Les gardiens de salle ont disparu et leurs chaises sont vides.
Je poursuis mon parcours à la recherche de quelqu’un, anxieuse.
N’y a-t-il plus personne dans ces lieux habituellement grouillants ?
L’absence et le silence sont lourds, j’ai peur mais j’avance quand même.
Toujours ce silence mais progressivement il se teinte de chuchotements mêlés et agités. Un brouhaha incompréhensible et révélateur d’un événement fou. C’est comme si une foule paniquée s’était ruée au même endroit pour y constater les faits. Mais quels faits ? J’approche de la salle d’où s’échappent les chuchotements, tout le musée semble s’y être rué. Plus j’approche, plus les bruits atténués deviennent chahut inaudible et désordonné. J’entends l’inquiétude, la sidération et le flot de paroles continu est frénétique. Incontrôlable. Les visiteurs ahuris pointent tous leur regard sur la même œuvre. Mona Lisa derrière sa vitre de protection.
J’essaie d’ouvrir une brèche dans une foule si dense que je pense un instant me faire écraser. Mais à coups de coude violents, je parviens à passer et me voilà au premier rang.
Je lève les yeux sur le tableau et je vois l’incroyable. Au centre se découpe la forme de la femme au sourire figé. Mais le personnage n’y est plus. Je fixe une silouhette, un contour évidé sur fond uni sombre.
À côté de l’œuvre l’étiquette blanche en indique le titre, l’année de création et la technique.
Le tableau s’appelle L’invisible.
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 147
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm
Contact :

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Vanget »

Bonjour Larme_Fatale.
Félicitations ! Excellent sujet d'anticipation.
Dans ce monde bouleversé chaotique, incertain, est-ce que les grandes oeuvres, l'art dans toute son acception vont disparaitre ?
"Tous les arts sont comme des miroirs où l'homme connaît et reconnaît quelque chose de lui-même qu'il ignorait." (Alain)
Larme_Fatale

Profil sur Booknode

Messages : 255
Inscription : ven. 19 févr., 2021 3:52 am

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Larme_Fatale »

Bonjour Vanget.
Merci de ton retour qui nourrit d’autant plus ma réflexion. La citation d’Alain fait écho pour tous.
J’ai lu ton texte et celui d’Ellaime «mais je soigne un virus désagréable, maux de gorge, migraine et nez bouché. Aussi j’attends de me sentir mieux pour échanger avec vous car je ne suis pas très fraîche pour réfléchir et écrire.
Anais39

Profil sur Booknode

Messages : 33
Inscription : lun. 15 févr., 2021 10:49 am
Localisation : France, Jura

Re: thème d'écriture de novembre

Message par Anais39 »

Bonjour à tous ! J'ai decidé de me remettre à écrire mais ma plume et quelque peu rouillée alors ce premier texte est une ébauche pour me remettre dans le bain. Pour ce thème j'ai décidé de prendre un point de vu assez personnel alors je l'ai très peur repris afin qu'il reste fidèle à ce que j'ai ressenti et pensé en l'écrivant.
j'espère qu'il vous plaira, n'hésitez pas à me faire des retours et bonne journée !!! :)

Il est 8h et déjà la sonnerie retentit dans les oreilles des élèves, leur intimant de rejoindre leurs classes respectives. Cette sonnerie stridente coupe court aux discussions, commérages et derniers potins et ramènent les lycéens à leur réalité, tous déçus à la perspective de passer la journée assis sur des chaises inconfortables, face à un professeur souvent plus motivé par son prochain repas que par son cours. Et toute cette masse se dirige vers les escaliers dans un bruyant mouvement, comme celui du sac et ressac des vagues sur les côtes mais en nettement moins agréable à entendre. C’est assez passionnant de voir ces êtres se mouvoir, leur flot de paroles, leurs interactions. C’est comme une sorte de ruche. Chaque abeille a sa place, son rôle, et s’y tient avec déférence de peur de faire dérailler la machine. Et au milieu de cette ruche se distinguent sans difficulté un groupe, où là aussi chaque individu apporte sa touche et ne doit pas déborder de sa fonction. Et comme toutes les ruches, celle-ci a sa reine. Ici elle s’appelle Manon, une jeune fille de 16 ans au corps moulé par les mains d’un expert, à la chevelure soyeuse, au visage harmonieux, à la tenue travaillée et à l’aise comme un poisson dans l’eau. Elle se déplace avec aisance, rigole, sourit et parle comme ci ce fut un don inné qui ne lui demandait aucun effort. Autour d’elle se trouve sa cour, des filles elles aussi très jolies et béates devant leur reine, cherchant toutes à atteindre son niveau sans réellement y parvenir. Tout le monde souhaite lui plaire, les garçons sont à ses pieds et les gens la craignent. Vous voyez cette fille ? Et bien prenez l’opposé et vous m’obtiendrez moi il y a quelques années. A cette période j’étais une jeune fille effacée, mal habillée, avec des lunettes qui n’allaient pas à mon visage, des habits de seconde main et un regard effacé, qui évitait la confrontation. Personne ne se pressait autour de moi, personne ne me regardait avec admiration : j’étais invisible. On se moquait bien que je fusse la meilleure de ma classe, on en développait même une certaine animosité contre moi. Manon était dépourvue d’un cerveau et méchante mais les gens continuaient de se presser à ses côtés. De mon coin je l’observais, je l’enviais d’une certaine manière pour ce qu’elle avait et que je n’avais pas, pour sa beauté et la quantité de beaux garçons qu’elle attirait. Cette fille m’avait tout pris et à cause d’elle et de son groupe je n’étais plus rien, plus d’amis, de confiance en moi, d’envie d’apprendre ; elle m’avait tout pris jusqu’à me faire disparaitre. En un an elle avait réussi à faire de moi rien de plus qu’un fantôme qui déambulait dans les couloirs du lycée en quête d’un peu de reconnaissance. Au fil des jours c’est comme si ma peau perdait de sa consistance, de sa couleur. A la fin je ne faisais que flotter et frôler les murs, évitant de croiser les regards qui pourtant ne se portaient jamais sur moi, comme si je n’existais pas, comme si seul mon esprit subsistait et hantait ces murs. J’étais une petite chose transparente dans laquelle bouillonnait une rage immense. Rage immense qui un jour éclata.
Vanget

Profil sur Booknode

Messages : 147
Inscription : dim. 20 mars, 2022 5:09 pm
Contact :

Re: Thème d'écriture de novembre

Message par Vanget »

Bonjour Anais39.
Ce texte touche au plus près du réel. Beaucoup vont s'y reconnaitre !
La métaphore de la ruche est une belle trouvaille.
Merci pour ta participation.
Anais39

Profil sur Booknode

Messages : 33
Inscription : lun. 15 févr., 2021 10:49 am
Localisation : France, Jura

Re: Thème d'écriture de novembre

Message par Anais39 »

Bonjour Vanget,
Merci pour ton retour, je suis heureuse si mon texte t'a plu !
Répondre

Revenir à « Concours »